Secrets de la vie sur la Lune


Interview de John Lear par Emery Smith pour l’émission Cosmic Disclosure Saison 14 épisode 7

John Lear présente des informations relatives à l’origine artificielle de notre lune et à la vague d’activité extraterrestre qui s’étend sur sa surface ainsi que dans les profondeurs de son sous-sol.


Dans cette discussion avec Emery Smith, il explique que le maintien du secret de cette activité nécessite une part massive du budget du programme spatial connu du public et des programmes actifs de désinformation. Selon les initiés, notre système solaire est une plaque tournante majeure pour les civilisations de toute la galaxie et la lune de la Terre est devenue un élément essentiel pour les extraterrestres qui surveillent tout ce qui se passe sur notre planète.

Emery Smith: Bonjour et bienvenue sur Divulgation Cosmique. Nous sommes ici avec John Lear
et aujourd’hui nous allons parler des secrets de la lune.

John, depuis très longtemps j’étudie la lune et après être passé par les projets et avoir été dans
l’armée de l’air, je me suis rendu compte  qu’il y a définitivement beaucoup de choses qui se passent là-haut qu’ils ne veulent pas que nous sachions.

John Lear:  La lune est un vaisseau spatial, elle a été construite sur Jupiter il y a environ 38 millions d’années,  et entre le moment où elle a été construite et 15.000 ans, elle faisait le tour de notre système solaire.

Notre système solaire, nous dit la NASA comprend 9 planètes. En fait il y en a 40. Il y a la Terre.
plus 39 autres,  et chacune de ces planètes a une une civilisation et chacune de ces planètes a
des lunes qui ont des civilisations. Il y se passe beaucoup de choses là bas et nous ne pourrions pas
saisir tout ce qui se passe dans notre système solaire. Il y a tellement de contrôle aérien. C’est fantastique la quantité d’échanges commerciaux qui se font à la fois technologiquement et sociologiquement… C’est juste incroyable toutes ces choses qui se passent.

Donc ça a été fait sur Jupiter.

Emery Smith: Par qui, par quelle race ?

John Lear: Je ne sais pas

Emery Smith: C’est juste la même race… (les Anciens bâtisseurs ?)


John Lear: Ouais, et elle a été remorqué autour des différentes lunes pour faire exactement ce qu’elle fait maintenant, c’est à dire surveiller ceux qui vivent là bas, les enlever ou faire tout ce qu’ils voudraient faire. Elle n’a pas de propre propulsion, elle doit être remorquée. Et notre lune a été remorquée sur son orbite  il y a environ 15 000 ans, juste après la période glaciaire, la dernière période glaciaire. Et l’homme a commencé pour la première à devenir conscient de la lune, avant il était conscient des cieux,  il n’y avait pas de lune.  Et ensuite, il y a eu deux lunes,  puis après une seule lune… Nous pensons que les deux lunes étaient : d’une part, le véhicule qui a remorqué notre lune dans l’espace, et d’autre part,  la lune elle-même.

Il y avait un gars nommé Norman Bergrun, qui est décédé maintenant,  très compétent, il avait beaucoup de diplômes et il travaillait avec plusieurs de nos entreprises aérospatiales, faisant différentes choses. Il vivait dans les collines de Los Altos, au sud de San Francisco.

Il a travaillé chez Lockheed, et a pris sa retraite en 1986, et il a mis la main sur quelques unes  des photos prises par Voyager 1 des anneaux de Saturne. Et  il a écrit un livre à propos des anneaux de Saturne.


Emery Smith: C’est le carburant, le carburant qui sort des anneaux.

John Lear: Ouais ouais un vaisseau spatial,. Il en a vu trois et l’un des plus grands fait 30.000 miles de long et 2.400 miles de diamètre.


Bref, je me suis dit que ce serait vraiment bien de rencontrer ce gars, et je lui ai écrit. Et il se trouve que j’allais à la conférence sur les OVNI à San Jose en 2005,  et je suis allé chez lui, je l’ai rencontré
et nous sommes devenus amis, de très bons amis pendant des années. Malheureusement, il est décédé il y a quelques années.

Mais derrière la question de qui a fabriqué les anneaux de Saturne, il
parlais de la façon dont la lune a été remorquée sur son orbite. Et sa preuve était que Mare Orientale, un des cratères à l’arrière de la Lune, n’est pas vraiment un cratère mais c’est un endroit où il y a des anneaux concentriques.

Et il pense que c’est là qu’ils se sont accrochés et il a supposé qu’un véhicule électromagnétique l’a remorqué en place. Je lui ai demandé :  » Où vous pensez qu’il est maintenant? Pensez-vous qu’il est encore là? Et il a dit :  » Je pense qu’ils l’ont garé de l’autre côté, jusqu’à ce qu’ils soient prêts à l’utiliser à nouveau. Alors j’ai commencé à le chercher et je l’ai trouvé immédiatement sur le cratère Tsiolkovskiy sur la face cachée de la Lune.


Il y a une histoire très intéressante qui dit que la Nasa a  complètement modifié le cratère par aérographie… huit fois… Et c’est absolument sûr que c’est le véhicule électromagnétique qui a tracté la lune en en orbite.

Nous voulions aller sur la lune depuis toujours,  mais nous avons cette ceinture Van Allen qui est
en place autour de la Terre.

Nous avons envoyé trois fusées dans l’espace, elles avaient toutes un compteur Geiger. Deux d’entre eux ont fonctionné et nous ont donné des relevés de radiations extrêmement élevés, nous ne pouvions pas y pénétrer. Et il y a deux ceintures, une qui va de 500 à à 10.000 et l’autre va de 10.000 à 25.000. et une est très létale pour l’humanité n’a aucun moyen de faire ça.

Donc, Je lui ai parlé de ça aussi … La lune a une civilisation. Il y a des humains qui vivent là-haut.
et bien sûr tout le monde dit : « Oh, alors on est bien allés sur la Lune ». Oui, c’est vrai.

Emery Smith: C’est pour ça que c’était ma prochaine question.

John Lear: Nous ne sommes pas les seuls humains dans cet univers.

Emery Smith: Tu sais s’il y a des humains de la Terre, là-bas?

John Lear: Pas que je sache, mais ils ont  ramassé des milliers d’humains terriens  et les ont emmenés là-bas pour des visites. L’un d’entre eux était Howard Menger en 1956. Howard Menger a écrit un livre intitulé « From outer space to you ».

Et quand j’ai lu le livre, j’ai pensé que c’était vraiment génial, j’ai découvert que, non seulement il a été invité là-haut, mais qu’il y avait un certain nombre d’autres personnes,  des scientifiques et d’autres personnes avec lui.

Emery Smith: Pour les Etats-Unis ou était-ce un groupe de différents pays regroupés ensemble ?

John Lear: Oui, différents pays… Et  ils leur ont dit qu’ils faisaient ça depuis une centaine d’années, en enlevant des gens,  mais bien sûr personne ne veut raconter cette histoire parce que personne ne va y croire. Et Howard Menger  est devenu  conseiller au Pentagone à son retour, parce qu’il en savait tellement sur ce qui se passait.

Ils l’ont emmené là-bas pendant deux semaines. D’abord  la première semaine est passée à faire de la décompression parce que l’ atmosphère respirable est égale à environ celle de 15 à 18.000 pieds ici sur terre et bien sûr, s’ils devaient directement vous plonger là bas, vous auriez un problème. Donc ce qu’ils font  c’est de les décompresser progressivement jusqu’à ce qu’ils soient habitués et ensuite ils
les descendent et les emmènent tout autour de la lune.

Il y a un train qui voyage  sur ce qu’il appelle une autoroute de cuivre. Il ne sait pas comment ça marche mais c’est très silencieux et très rapide. Quand ils sont sortis dans le désert, le train s’est arrêté et ils ont été autorisés à se tenir debout en plein midi pour constater qu’il ne faisait pas aussi chaud que la NASA le dit.

Ce sont des gens très gentils, très avancés, et ils ont, comme je l’ai dit, pris des milliers de personnes au fil des des années. Les gens ne le disent pas, ils ne veulent pas raconter leur histoire parce qu’ils savent qu’on ne les croira pas.

Emery Smith: Ok, non, ils vont croire l’un d’entre eux.

John Lear: Le ciel de la journée est de couleur jaune safran et j’ai entendu parler de…

Emery Smith: Oui.

John Lear: Je lui ai écrit et je lui ai envoyé six nuances de jaune safran. et je lui ai demandé de mettre un X sur la teinte la plus proche de la couleur du jour.

C’est une autre raison pour laquelle nous ne sommes pas allés sur la lune parce que la Nasa, toutes leurs photos ont des ciels noirs.

Emery Smith: Je sais et j’allais parler de ça, qu’est-ce que vous en pensez? Comment ils font pour truquer tout le site.

John Lear: C’est comme Chang 4, les Chinois viennent de mettre quelque chose là-haut.

j’ai écrit quelques pages sur ces séries de photos ridicules. Tu sais ils ont des ombres qui vont dans tous les sens.

Emery Smith: Bien sûr, sur toutes ces photos de l’ISS. Et les satellites n’ont jamais d’étoiles en
arrière-plan non plus. Et pourquoi ils font ça ?

John Lear: Beaucoup de ces images sont fausses. Tout ce qu’on voit de la Lune provient essentiellement de la série des orbiteurs lunaires. Boeing a construit cette caméra et ce vaisseau spatial et cinq d’entre eux ont été lancés entre 1965 et 1967, et ils ont pris des milliers et des milliers de photos et les ont développées pendant que le vaisseau était en orbite et ensuite ils se sont écrasés sur la lune. Il y a des images fantastiques. Par un pur et simple accident, j’en ai rassemblé environ 35
et certaines d’entre elles  ont été retouchées avec un aérographe, mais on peut en voir plus que quiconque.

Cette photo juste  là, près du piano électrique : Copernicus, c’était une photo prise à angle droit et c’est une photo fantastique.

Mais il y a tellement de choses qui se passent là dedans. Quand j’ai commencé à parler des gens sur la Lune, mon ami Bob Lazar qui est celui qui a travaillé au S4, était sceptique. Il ne croit pas à quelque chose à moins qu’il ne l’ait touché du doigt.

J’étais chez lui et je n’arrêtais pas d’en parler. Et quand je suis parti, il a dit :  » John, tu réalises maintenant que que si tout ça est vrai, je vais devoir me suicider. » Et j’ai dit « Oui, mettons ça sur papier ». Alors J’ai cette note dans mon dossier ici, et elle dit que Bob Lazar a promis de se suicider si les élucubrations de John sont vraies.

Et donc quand j’ai écris à la NASA pour avoir cette photo (à coté du piano), je m’attendais à une photo 8×10.

Emery Smith: C’est sûr, oui.

John Lear: Mais quelqu’un, quelque part. le long de la ligne de transmission, m’a envoyé un négatif de 15 par 20 de cette photo, je n’ai jamais su qui c’était. Mais c’était au début ou au milieu des années 90, et à Las Vegas, il n’y avait personne qui pouvait me donner un résultat positif de 15 par 20, la technologie n’existait pas.

Bref, j’ai dû attendre cinq ans pour que la technologie arrive à Las Vegas et là… tout en haut, il y a ce qu’on appelle le parking garage, c’est une structure de trois étages d’environ 300 pieds de large et il y a une rampe qui ressemble à une rampe de stationnement.

Donc, c’est une blague, on l’appelle le parking…


Alors j’ai pris le 15 par 20 à la maison de Bob, oh et il l’a regardé et a dit : « Bon sang, tu sais que tu as raison, John, c’est impossible, il n’y a pas moyen que ce soit une chose naturelle « . Et j’ai dit « OK. Bob, maintenant, nous sommes amis depuis longtemps et tu sais que je ne veux pas faire quoi que ce soit qui pourrait te contrarier, mais tu as promis de te tuer si mes histoires de Lune étaient vraies. » Il m’a demandé comment il pouvais s’en sortir. J’ai dit : « Prends juste ce morceau de papier et écrit : « Je suis Bob Lazar, et en échange de ne pas avoir à me tuer, j’admets volontiers qu’il y a un bâtiment au sommet de Copernicus ».

Emery Smith: Que font-ils là-haut sur cette Lune ?

John Lear: J’en ai entendu parler.. Ils cultivent, ils font des trucs technologiques, ils construisent des trucs qu’ils échangent. Ils échangent les choses qu’ils produisent avec les les autres planètes de notre système solaire, c’est juste… C’est un peu comme la Terre, mais ils ne se battent pas ou n’ont pas guerres ou autres problèmes sociaux. Tout est organisé, tout le monde s’entend bien,  et c’est juste un endroit vraiment très sympa, un endroit où ils accueillent les gens de la terre, ils descendent et les emmènent et les récupèrent. Mais ils ne veulent pas s’associer avec eux ou essayer de changer
leurs habitudes.  Tu sais, on est simplement les crétins du système solaire !

Emery Smith: Ouais…

John Lear: Et s’ils évoluent seuls ici,  et qu’ils envoient des vaisseaux spatiaux de toutes les différentes planètes pour regarder les deuils, ce serait comme un zoo…. « Mais vous n’allez pas croire ce que nous avons vu sur Terre aujourd’hui, vous savez qu’il y a une guerre en cours. » Et  ils sont assis là…

Emery Smith: Donc sur la lune,  il y a des humains .

John Lear: Ouais

Emery Smith: Parce que dans mon travail, j’ai vu tellement d’êtres humains E.T…. Leur ADN est juste un peu différent mais ils nous ressemblent. Vous savez, ils sont exactement comme nous, ce sont ces humains, et depuis combien de temps sont-ils là? Est-ce que c’est un projet en cours?

John Lear: Comme je vous l’ai dit, les gens qui nous ont créés ont créé un milliard d’autres civilisations
d’humains sur différentes planètes.

Emery Smith: John, qu’est ce que vous savez sur les Allemands au sujet de la Lune?

John Lear: Vous savez que c’est une possibilité. qu’ils y soient allés… qu’ils aient eu de l’aide  de la part des E.T.


Emery Smith: Je pense qu’ils étaient probablement parmi les premiers à avoir eu des contacts extraterrestres.

John Lear: Oui. Ils ont reçu de l’aide, mais apparemment…, il y a des gens qui disent qu’ils ont perdu la guerre mais qu’ils ont gagné la paix… Et la raison pour laquelle ils disent ça c’est parce qu’ils ont commencé  avec l’opération Paperclip, quand les les Allemands sont venus, juste avant la fin de la guerre, ils savaient qu’on essayait de construire une bombe atomique,  Ils avaient leur propre bombe, mais ils n’avaient pas l’initiateur et tous les autres trucs pour la faire fonctionner. Alors ils sont venus chez nous parce qu’ils savaient que nous avions tout le reste, sauf le plutonium.

Et ils ont dit qu’ils allaient nous donner leur plutonium pour qu’on puisse bombarder le Japon, et tout ce qu’ils demandaient en échange c’est d’autoriser l’entrée de 5.000 scientifiques allemands du Reich et de leur donner la citoyenneté après la seconde guerre mondiale.  C’est comme ça que la CIA a été infiltrée, par ce qui est devenu l’opération Paperclip qui  était dirigée par John Foster Dulles, le secrétaire d’état. Alan Dulles, son frère,  était à la tête de la CIA et Eleanor Dulles, leur soeur, était à la tête du bureau de Berlin pour les États-Unis.

Et ils ont rapatrié 8.000 ou 5.000 personnes et probablement plus…, leur ont donné la citoyenneté, et ils ont commencé à s’infiltrer aux États-Unis. Ils ont pris le contrôle de la Naca, qui est devenue la NASA, et le seul véritable Américain qui ait jamais été à la NASA, c’était l’administrateur.

Emery Smith: Dès que Wernher von Braun est arrivé, ils ont juste pris tous les les scientifiques américains et leur ont dit de partir.

John Lear: L’histoire c’est qu’après que ces 5.000 ou 8.000 partisans d’Hitler ont été infiltrés, Hitler… ne s’est pas suicidé à la fin de la seconde guerre mondiale, Hitler a d’abord été en Espagne, puis en Argentine et… et d’une manière ou d’une autre, il a fini par atterrir aux États-unis.

Emery Smith: Etait-il aussi en Antarctique ?

John Lear: Oui, il est allé en Antarctique. Je ne suis pas sûr de ce qu’il a trouvé, probablement
la même chose que nous, on lui a dit de partir.

Hitler est mort aux états-unis,  à la clinique Mayo, je crois, en 1968. Mais jusqu’à ce moment là, il dirigeait l’infiltration des Allemands de son parti politique, ici, aux États-Unis.

Ce qui incluait l’hélicoptère Bell et était la raison de la guerre du Vietnam. Cétait la seule raison pour laquelle ils ont simulé l’incident du golfe du Tonkin qui n’a jamais eu lieu. Tout a été inventé.

Et ils avaient leur propre agenda de programme spatial, en commençant par l’arnaque de Mercury et Gemini. La plupart de ces vols n’ont pas eu lieu. Et ensuite… Apollo,  et tout le programme à 40 milliards, qui était l’argent qu’ils ont utilisé pour créer leur propre programme spatial qui était basé à Kwajalein, dans les îles Marshall.

Emery Smith: Pourquoi ne retournerions-nous pas dans l’espace ?

John Lear: Nous n’y sommes jamais allés. On n’a jamais fait les missions Apollo. Ils n’ont même pas tourné autour de la Lune, tout était truqué. C’était un moyen extrêmement technologique qu’ils ont utilisée, mais il n’y a aucun moyen possible que les missions Apollo aient pu y aller. Maintenant, on voit les images que les astronautes ont ramené, en plus de toutes les photos parfaitement cadrées de l’appareil photo Hasselblad… Ils ne pouvaient pas viser … et chacune est parfaitement cadrée.  Plus le fait que toutes les petites… marques, les marques de Riso sont toutes à des endroits différents. C’est juste de  l’arnaque.

Et le fait que le ciel soit noir sur les photos de la NASA. Il  n’est pas noir, il est jaune safran ! Et quand ils ont atterri à 10 heures du matin. iIs ont dû trouver une raison de… La caméra était réglée pour
le premier plan et ils ne pouvaient pas avoir les étoiles, c’était des conneries…

Extrait d’une vidéo présentée lors de cet interview : « Est-ce que vous pouviez vraiment voir les étoiles et la couronne solaire en dépit l’éblouissement? Nous n’avons jamais été capables de voir les étoiles depuis la surface lunaire ou du côté visible de la Lune, à l’oeil nu sans   regarder à travers l’optique. Je ne me souviens pas que pendant la période de temps où nous avons photographié le sonar, quelles étoiles on pouvait voir, je ne me rappelle pas avoir vu quoi que ce soit. »

John Lear: Et ensuite, le témoignage des astronautes, quand les trois d’entre eux, lors de la première interview qu’ils ont eu après le retour supposé d’Apollo 11.

Les trois avaient l’air effrayés par la mort et ils ne pouvaient pas se souvenir s’ils avaient vu des étoiles et puis ils ont dit qu’ils les voyaient avec les sextants qu’ils avaient pour déterminer leur position. Les ordinateurs qu’ils avaient à l’époque, ils avaient quoi 30K de mémoire, tout ce qu’ils avaient c’était 30K, il n’y a aucune chance qu’ils puissent déterminer une orbite,  même si elle a été pré-calculée à partir de la Lune,  pour se mettre en orbite et s’accrocher… avec le module spatial.

Emery Smith: Qu’est-ce que vous pensez des des astronautes qui ont été contactés? Qui sont revenus et ont dit que quand ils sont arrivés sur la lune, il y avait.. vous savez, ils étaient prêts à nous accueillir.

John Lear: C’était une histoire montée de toute pièce par la NASA pour être utilisée dans le cas où personne n’aurait acheté leur histoire, et ils avaient besoin de se déplacer dans leur espace extraterrestre pour arriver à ce que tout le monde s’y intéresse. Mais Neil Armstrong n’a jamais rien dit. Sa photo n’a jamais été publiée, il ne l’a jamais autorisé et il n’a jamais dit un mot à ce sujet.


Buzz Aldrin qui a fait beaucoup parler de ça, et quand il parlait, il devenait violemment malade. Ses histoires, je les ai toutes lues. A chaque fois qu’il commençait à parler des missions Apollo il se mettait à vomir et tombait malade, donc… Quel que soit le contrôle psychologique de l’esprit qu’ils ont subi,  la psychotronique n’était pas aussi avancée qu’aujourd’hui, parce que c’est parfait maintenant.

Emery Smith: Alors quel est votre avis sur ce que vous ressentez qu’il s’est passé avec ces astronautes?

John Lear: La campagne de désinformation en ce qui concerne Apollo 17, cette brèche où ils sont
censés être entrés dans le secret de Nansen, vous vous souvenez de ce cratère, le cratère Nansen?
Ils n’en ont pas parlé…. Tout a été conçu comme pour Apollo 13, vous savez, ils avaient un problème
et tout le monde s’inquiétait de savoir s’ils allaient revenir. Rien n’est arrivé. C’est une des choses dont ils ne parlent pas beaucoup.

C’est le gars de la NASA qui était chargé d’exposer toutes les déficiences du programme Apollo.

Lui et sa famille ont été tués par un train, vous vous souvenez de l’accident de train qu’ils ont eu
et il était prêt à témoigner, et ils l’ont tué.

Ils ont tué Gus Grissom et la chose intéressante à propos de Gus Grissom, c’est qu’il a été tué le 27 janvier 1967, et un mois auparavant, il avait fait un commentaire aux États-Unis ou à la presse américaine, debout dans le module de commande.

Il avait accroché une orange ou un citron dessus, et il a dit quelque chose comme : « On  n’ira pas sur la Lune dans 10 ans ou dans deux ans,  ce truc n’ira pas sur la Lune dans 10 ans…  Parce qu’il était ingénieur et qu’il savait à quel point le programme était foutu. Il était impossible qu’ils aillent un jour sur la lune, donc ils devaient les tuer et la façon dont ils ont décidé de le faire c’était un incendie, le 27 janvier 1967.

Et ce qu’ils ont fait, c’est qu’ils ont attendu que le sceau soit complètement fermé puis ils l’ont déclenché. Et… le fils de Virgil Griffin a ce déclencheur, quelqu’un le lui a donné. pour lui montrer comment son père a été assassiné.

La chose intéressante à propos de l’incendie du module de commande d’Apollo 1, c’est qu’il y avait quatre personnes à l’intérieur. D’habitude, c’est le chef de la mission Apollo, et j’essaie de me rappeler
du nom de ce type. Il me semble que son nom de famille était euh…
Lead ou quelque chose comme ça.

Oui, mais quoi qu’il en soit, ce type devait être à Houston, alors ils ont mis le quatrième astronaute qui était un astronaute du programme secret. et c’est pourquoi il y a un tel écart entre le moment où le feu a été éteintet celui où les enquêteurs de la NASA ont été laissé entrer pour récupérer les corps.
Parce qu’ils ont dû entrer et récupérer ce corps pour qu’il n’y ait pas de questions sur  ce qu’il faisait, qui était-ce… Donc ça lui a pris environ une heure et demie pour aller là dedans, prendre les corps de
Grisham White et de Chaffee et de prendre l’autre gars et ensuite les laisser entrer. C’est là que
toute cette polémique est arrivée,  mais il y a eu un tas de gars tués pour garder ce truc secret.

Emery Smith: Je travaillais à l’Air Medical Institute, l’institut de médecine des plus grandes chambres hyperbares à Melbourne en Floride où le contrat était contracté par la NASA pour faire de la décompression rapide pour les pilotes. Les astronautes et moi développions un système que j’ai inventé : une table concentrateur de plasma riche en plaquettes et en cellules souches, et ils étaient
toujours… Vous savez ces choses que les clients aiment, comme la NASA elle-même… « on va construire ça, on a besoin de tout cet argent »… Mais ils n’en utilisent que la moitié ou le quart
le mien, le reste va tu sais où…

Je veux dire qu’ils m’ont dit : « puisque tu as inventé ça, on veut que tu montes dans la navette, on veut que tu tu ailles à la station spatiale pour essayer de tester ça, parce que nous croyons que que ça va conserver la masse musculaire et… on essaie de comprendre comment empêcher le corps de se décomposer lors  de l’exploration de l’espace profond. » Et, il y a eu une grosse réduction de budget à peu près à cette époque et il fallait que Clinton coupe la Nasa. Il a coupé la Nasa. Heureusement qu’il l’a fait parce que mon vol de retour était celui qui a explosé au-dessus du Texas.

John Lear: Oh, vraiment.

Emery Smith: Oui, et j’ai appris 10 ou 15 ans plus tard par un amiral de la Navy que vous étiez censé être sur ce vol. Toutes les personnes sur ce vol était visées pour être licenciés.

John Lear: Wow. Wow

Emery Smith: Ouais.

John Lear: Et bien quand la navette était partie, moi et Ron schmidt on s’interrogeait sur la Lune Vivante, et on commentait, on essayait de comprendre pourquoi ça a pris après le décollage de la navette,  deux jours et demi pour arriver sur l’ISS, alors que les Russes peuvent le faire en 37 minutes. Pourquoi y a-t-il pensé? Et l’agent de désinformation en chef de la NASA, avait toujours la réponse à
à tout, vous savez. et il nous a dit que manifestement on ne savait rien  sur la mécanique orbitale.

Mais ce qu’on a remarqué, c’est que les Russes lançaient toujours un « boss talk »  (discours du patron), le même jour que nous lancions une navette et nous ne pouvions pas le comprendre… A propos des actions vers la station spatiale internationale… Puis on a commencé à recevoir les manifestes pour le stock, c’était des fruits et légumes et de la nourriture et des trucs… bien plus que ce dont on aurait eu besoin sur la station spatiale internationale.

Ensuite les navettes arrivent à la station spatiale internationale, elles ouvrent l’écoutille et  il n’y a que 25 %de l’espace utilisé… Alors on a commencé à reculer et se dire : . »Et bien, ils montent des trucs, mais où est-ce que ça va ? mais où est-ce que ça va ? »

Tout allait vers les trucs que la marine avait en orbite. Les 13 DEW, les fonderies, ils en ont deux
là-haut qui fabriquent le point D et comme vous le savez le point D est  le matériau de la plaque entière pour les sous-marins et les porte-avions, qui est plus léger que le titane, plus solide
que le titane, et avec une petite charge électrique, il est capable de maintenir l’eau à une distance de cinq à sept centimètres,  ce qui signifie qu’ils peuvent avancer sans résistance. Et vous savez que l’équation pour les bateaux à coque est de 1,34 fois la racine carrée de la ligne de flottaison,  ce qui donne environ 45 noeuds. C’est ce qu’ils disent.

Vous savez, l’année dernière quand ils lancé plusieurs block T ou block 2. Les sous-marins qui arrivent en ligne maintenant… Mais ils diraient que nous avons une formidable nouvelle technologie. Mais ils n’ont pas pris la peine de dire au public ce que c’était.

Alors sur mon facebook j’ai dit qu’il y avait trois parties de la technologie:
La première est l’utilisation d’un moteur à fusion au lieu de la fission qui est dix fois moins lourd et a dix fois plus de puissance et ils peuvent en utiliser deux ou trois, au lieu d’avoir un moteur à fission.
La deuxième chose est qu’ils ont le DRD qui leur permet d’aller à 100 noeuds, c’est incroyable.

Emery Smith: Ils ne veulent pas que quelqu’un le sache, parce qu’on pourrait être n’importe quoi.

John Lear: Comment font-ils pour empêcher les marins de parler? Et bien une chose, c’est qu’ils ne les laissent pas aller sur le dessus, et la deuxième chose c’est que les gars de la marine ne parlent pas
de choses s’ils ne sont pas ne sont pas censés le faire. Ils connaissaient trop de gars qui ont eu
des problèmes, donc quand ils arrivent à un endroit 10 fois plus vite que la normale, ils ne vont pas
aller voir le commandement et dire « Hé, il y a quelque chose qui ne va pas ici ». Vous savez si ils veulent un travail ils vont garder leur bouche fermée, c’est comme ça qu’ils gardent le secret

L’autre, la troisième chose était le propulseur qu’ils ont utilisé, c’est le système de propulsion qui
entraîne l’hélice qui est plus silencieux et plus puissant .

Emery Smith: Et ils les ont accrochés aux nouveaux navires de guerre, maintenant.

John Lear: Absolument et ce point D est fait dans les limites de l’U.S. Navy parce qu’ils doivent
être fabriqué sous vide dans un sac et il doit être fabriqué à l’arrière et la façon dont ils le réduise… Il y a environ 10 ans, un de mes amis nommé Miles Johnson m’a envoyé une photo. Il travaillait sur des tours en Ecosse, et  se trouvaient au sommet d’une de ces ces tours. Au coucher du soleil et ils ont vu une chose voler au-dessus et cette photo, regardez cette photo derrière vous.

Tout en haut, il a vu ce triangle arriver, et il a dit que c’était 10 fois plus grand qu’un 747 et il a dit que ça a pris 7 secondes pour passer en ligne droite jusqu’à l’horizon.

Il travaillait juste à côté de l’AF Macrihannish  et nous savons que Macrihannish a l’un des avions secrets. Je ne sais pas comment ils cachent quelque chose de 10 fois plus gros qu’un 747 mais je sais que ce vaisseau a été touché.

Emery Smith: C’était le bateau de transport pour le DRD.

John Lear: Ouais. Et à cette époque, j’ai posté un article. C’est une de mes filles au Royaume-Uni qui était sur ma page et elle a dit que son fils venait de rentrer d’un déploiement avec la marine et qu’il confirmait tout ce que je lui ai dit. Le DRD et l’utilisation de l’agence de la fusion.

Emery Smith: Quelle est la taille de cette base là-haut, qu’ils ont construit, tu sais, pour faire le DRD. et combien de personnes sont au courant de ce qui se passe là-bas ?

John Lear:  C’est entre mille et quinze cents astronautes qualifiés,  et la plupart d’entre eux sont en orbite donc vous pouvez imaginer qu’il y a toutes sortes de choses qui se passent.

Emery Smith/ C’est aussi un énorme travail de programmation. Qu’est-ce qui est en réserve pour l’humanité, en relation avec la Lune et où cela nous mène-t-il ?

John Lear: Emery ,vous savez ce qui est génial c’est que nous n’avons pas  à nous inquiéter de ça. Tout ce qu’on a à faire, c’est de vivre notre vie avec intégrité, sans envie, sans haine ou cupidité. Et te connaissant depuis un certain temps, je suis sûr que tu es dans ce cas. Je sais que j’y suis et
je sais que je n’ai pas besoin de revenir ici. Alors… c’est juste intéressant. Je suis presque sûr que je suis ici en tant que volontaire pour donner des informations. Je crois que j’ai  déjà passé mon bilan de vie et je suis juste ici pour donner des informations aux gens du mieux que je peux, je pense que je suis libre, je le suis… Je suis sûr que vous l’êtes, je sais que beaucoup de de gens sont ici pour leur dernier voyage.

Emery Smith: Je ressens la même chose et je suis les mêmes standards de croyance. Merci John, c’était toujours un plaisir d’être ici avec vous. Et on se reparle bientôt, j’ai hâte d’y être.

John Lear: Allez y doucement Emery. Merci à vous.


Retrouvez toutes les émissions Cosmic Disclosure par saison :

De nouveaux épisodes sont régulièrement rajoutés dans la saison 14


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation



Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... En faisant un don sécurisé sur Paypal... Ou les trois en même temps... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci








Elishean777 : Communauté pour un Nouveau Monde © elishean/2009-2021

Tags:

0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

%d blogueurs aiment cette page :