Aller à la barre d’outils

Le soleil noir est un symbole du mysticisme nazi, composé de trois svastika.Un symbole religieux que l’on retrouve de l’Europe à l’Océanie. On a recensé seulement deux représentations du Soleil noir par les nazis. Mais une est de taille : il s’agit d’un symbole dessiné par la SS dans le château de Wewelsburg dans le sol en marbre de l’ancienne salle des Obergruppenführer – salle des généraux – de la tour Nord. C’est un ornement vert foncé, mosaïque circulaire, dont le milieu se trouvait sur un disque d’or.


1938. Dans une Europe au bord de l’abîme, une organisation nazie, l’Ahnenerbe, pille des lieux sacrés à travers le monde. Ils cherchent à amasser des trésors aux pouvoirs obscurs destinés à établir le règne millénaire du Troisième Reich. Son maître, Himmler, envoie des SS fouiller un sanctuaire tibétain dans une vallée oubliée de l’Himalaya. Il se rend lui-même en Espagne, dans un monastère, pour chercher un tableau énigmatique. De quelle puissance ancienne les nazis croient-ils détenir la clé?

La conception ésotérique-néonazie du Soleil noir a été développée depuis les années 1950.

Date à partir de laquelle nous avons reçu des visites de pseudos extraterrestres qui par l’intermédiaires de contactés ont transmis l’idéologie du Reich au sein de quelques vérités scientifiques et spirituelles et ont ainsi commencé à infiltrer les mouvements New-Age et Ufologiques.

L’origine du Soleil Noir

Les individus du Groupe Soleil Noir sont en contact régulier avec nos gouvernements. Ils sont à l’origine de la tyranie dans le monde.

Le groupe Soleil Noir réunit des êtres dont l’ADN a muté/dégénéré, suite à une éternité de souffrance et de conflits (la défaillance/mal/maladie originelle est née dans la constellation d’Orion).


Depuis, ils perpétuent cette maladie dans l’ensemble de l’Univers, prenant du plaisir à détruire, stimulant les guerres, la déception, la domination, la possession territoriale et le désir de sang.

Sur Terre, les gens du Groupe Soleil Noir contrôlent la région du Moyen-Orient (Iran-Irak), car le 10ème portail se trouve sur la frontière irano-irakienne.

Ce sont eux qui façonnent le système de société en place avec des valeurs anti-humaines, des croyances imposées par la peur, la violence ou l’intimidation.

Les hommes sont peu à peu amenés à répandre le mal autour d’eux, des enfants sont violentés dès leur plus jeune âge pour reproduire la tyranie une fois grands. Ainsi, la société devient de plus en plus insensible et tyranique, sans que personne ne trouve cela anormal.

Constitution

Ce groupe négatif est constitué d’une hiérarchie supérieure ancienne, d’êtres qui existaient déjà avant l’apparition du premier Homme de la Lyre.

Il provient de la constellation d’Orion et s’agrandi en colonisant de nouveaux territoires, à l’aide d’un réseau de planètes-esclaves. Les gris, par exemple, sont un peuple colonisé qui a été hybridé et réduit à l’esclavage.

Actualité

Le groupe Soleil Noir vient de se joindre au groupe des Fils de Bélial pour garder la main sur la nouvelle Terre, en développant le plan luciférien introduit par exemple dans le mouvement New-Age.

Ne pouvant empêcher l’ascension planétaire et le bond quantique en 5D, ces 2 groupes colonisateurs ennemis viennent pourtant de s’allier d’un commun accord. Ils adoptent le calendrier « 5D négative » luciférien, mais en misant tout sur la stratégie New-Age.

Ainsi, en développant massivement le New-Age à l’échelle mondiale, et en y incluant des mensonges idéologiques, ils espèrent influencer l’homme pour qu’il produise une nouvelle société qui leur est encore profitable.

Par exemple, en développant les soins énergétiques à travers le monde, ils utilisent comme intermédiaires des guérisseurs implantés, dont les vibrations ne sont pas harmonisées, afin de récupérer de l’énergie de vie, installer des implants ethériques et des implants de contrôle mental (un soin est apporté tandis qu’une technologie est intégrée).

RAPPEL

Tous les Dragons, Dracos et Reptiliens ne sont pas négatifs pour autant. Ils sont originaires d’Orion mais peuvent vivre de manière simple, sans chercher à détruire. Par exemple, certains vivent réfugiés dans l’Intraterre de manière tout-à-fait pacifique.

En surface cependant, comme dans les galeries souterraines et les complexes militaires, la majorité des êtres de type reptile sont négatifs car ils font partis du groupe colonisateur Soleil Noir.

La Présence du Groupe Soleil Noir en Antarctique

Un officier de la Navy révèle une mission secrète sur une ancienne structure enfouie en Antarctique

Le 23 janvier, Linda Moulton Howe, journaliste, a rendu public le témoignage vidéo d’un nouveau lanceur d’alerte qui parlait de sa mission hautement confidentielle dans une grande structure enfouie en Antarctique.

Le lanceur d’alerte affirme avoir pénétré dans une très grande structure en forme d’octogone située près du glacier Beardmore dans une mission classifiée menée en 2003 et s’étendant profondément dans l’intérieur glacé du glacier.

Le dénonciateur est un ancien officier de la marine américaine qui a été interrogé pour la première fois par Howe le 19 juillet 2018. Il a utilisé le pseudonyme Spartan 1 dans la vidéo YouTube de Howe, où son visage est dissimulé et sa voix modifiée pour protéger son identité. Howe dit qu’elle a personnellement examiné Spartan 1, qui a fourni de nombreux documents pour corroborer sa carrière militaire.


Auparavant, Howe avait publié le témoignage d’un autre dénonciateur militaire, Brian , ingénieur de bord de la Marine, qui avait effectué de nombreuses missions de soutien avec l’escadron de développement antarctique de 1983 à 1997.

Il a été témoin de nombreuses anomalies indiquant des installations ou des bases cachées sous les inlandsis antarctiques. Il dit avoir été témoin de disques argentés volant au-dessus des montagnes transantarctiques, pas très loin, comme Howe l’a fait remarquer, d’où le Navy Seal avait mené sa mission.

Le Navy Seal dit que le radar pénétrant dans le sol avait découvert la structure qui était un octogone à huit côtés, comme Howe l’avait expliqué :

En 2003, une équipe des opérations spéciales de la marine américaine s’est rendue en Antarctique pour enquêter sur une structure parfaitement géométrique d’un octogone à 8 côtés découverte par un radar pénétrant au sol près de Beardmore Glacier, à environ 150 km de la station américaine McMurdo.

Une autre équipe d’ingénieurs et de scientifiques avait déjà creusé la couche supérieure d’un octogone composé d’une substance noire pure construite au-dessus de deux autres structures octogonales noires descendant profondément dans la glace de 2 milles d’épaisseur.

Dans la vidéo, le Navy Seal (ou Spartan 1) a décrit le lancement de sa mission depuis un porte-avions voyageant près de la mer de Ross, dans l’Antarctique occidental. Il a été emmené par hélicoptère à la station McMurdo, la plus grande base américaine en Antarctique, puis emmené par transport terrestre vers l’emplacement de la structure.


Spartan 1 a décrit entrer dans une porte à environ 50 pieds sous la glace. Il a estimé que les murs de la structure avaient une épaisseur d’environ 18 à 30 pieds (6 à 10 mètres) et que la hauteur du plafond était d’environ 22 à 28 pieds (7 à 9 mètres). Il a dit que les murs, le plafond et le sol étaient faits d’un matériau basaltique noir qui ressemblait à du marbre noir brillant.

L’intérieur était chauffé à une température d’environ 20 à 22 degrés Celsius (68-72 degrés Fahrenheit) et était également éclairé par une source vert lime projetée depuis le plafond et le sol. Il n’a vu aucun équipement de chauffage ou d’éclairage, ce qui ajoute au mystère de la structure enterrée.

Il a déclaré que seule une partie de la structure avait été découverte jusqu’à présent par les équipes archéologiques, le reste étant enfoui sous la glace et s’étendant bien en dessous. Un radar pénétrant dans le sol avait montré que la structure avait la forme d’un octogone et couvrait une superficie de 62 acres (environ 0,5 kilomètre carré).

Spartan 1 a décrit les murs et les portes comme étant recouverts de hiéroglyphes d’environ 20 cm (8 pouces) de hauteur et 5 cm environ de profondeur.

Les hiéroglyphes n’étaient ni égyptiens ni mayas, mais semblaient similaires aux deux, en termes de représentation d’animaux et d’autres symboles étranges.

Symboles mayas et égyptiens

De manière significative, l’un des symboles était très similaire à l’image du Soleil Noir utilisée par les SS nazis, qui en avaient construit une grande version sur le sol de leur siège au château de Wewelsburg.

L’image du soleil noir continue d’être interdite en Allemagne en vertu de la loi sur la propagande nazie. (Howe a déclaré que les prochains épisodes mettant en vedette Spartan 1 retrouveront le symbole Soleil Noir.)

Symbole du soleil noir château de Wewelsburg

Spartan 1 a expliqué qu’une partie de sa mission consistait à transporter des scientifiques qui documenteraient la structure enterrée et les symboles hiéroglyphiques en prenant des photos et en réalisant des dessins.

Il a déclaré que son équipe avait dû laisser derrière elle l’un des scientifiques qui avait insisté sur le fait qu’il fallait plus de temps pour dresser un inventaire approprié de ce qui avait été découvert.

On a dit à Spartan 1 et croyait que la structure avait été construite par un groupe d’extraterrestres d’aspect humain, impliqués dans le génie génétique de l’humanité.

Le témoignage de Spartan 1 est très significatif dans la mesure où il fournit un témoignage rare de ce qui se trouve réellement à l’intérieur de l’une des structures enfouies dont l’âge remonte dans l’Antiquité.

Le précédent témoin oculaire de Howe en Antarctique, Brian, n’a pas réellement pu voir ni pénétrer à l’intérieur d’un des artefacts. Le plus proche de lui, ce fut quand il vit un grand trou s’enfoncer profondément dans le pôle Sud tout en survolant l’espace aérien restreint.

À ce jour, seuls deux autres lanceurs d’alerte/initiés se sont manifestés pour faire part de leurs témoignages selon lesquels ils auraient été emmenés à l’intérieur ou auraient été témoins d’anciens objets façonnés enfouis sous les glaces de l’Antarctique. Ce sont Corey Goode et Pete Peterson qui ont tous deux déclaré avoir été témoins de certains des artefacts enfouis lors de leurs visites respectives.

Goode affirme avoir été emmené en Antarctique début 2016 et 2017 , où il a vu des bases secrètes et les vestiges d’une civilisation ancienne ensevelis au plus profond de la banquise.

Il dit avoir vu des corps d’hybrides extraterrestres humains faisant partie des expériences génétiques menées par une race extraterrestre de grande taille, à l’allure humaine, il y a des milliers d’années. Il a décrit trois très grands navires-mères enfouis sous la glace qui ont été utilisés pour lancer une civilisation mondiale avec l’Antarctique comme plaque tournante.

Peterson dit qu’il a été emmené en Antarctique lors de missions classées où il avait pour tâche de comprendre les technologies de pointe découvertes à proximité de trois navires mères, dont il a été témoin au moins au cours de ses missions.

Le témoignage de Peterson corrobore le récit de Goode concernant une ancienne base extraterrestre utilisée comme plaque tournante d’une civilisation mondiale.

Cela soulève des questions intrigantes.

Le symbole du soleil noir était-il une représentation picturale d’une ancienne civilisation mondiale où le pôle Sud était la plaque tournante avec des spirales menant à ses lointaines colonies?

Dans le livre, Histoire cachée de l’Antarctique, le Dr Michael Salla des preuves que les nationalistes allemands utilisant le symbole du soleil noir ont établi une colonie en Antarctique, où ils ont construit un vaisseau spatial pour la colonisation dans l’espace lointain.

Selon l’analyse de Howe, la structure observée par Spartan 1 remonte à 33 millions d’années, ce qui correspond à la date générale donnée par les géologues traditionnels pour la dernière fois où l’Antarctique était libre de glace.

Dans Histoire cachée de l’Antarctique, des preuves contraires sont présentées selon lesquelles l’Antarctique était libre de glace il y a 11 700 ans, date approximative de la destruction de l’Atlantide selon Platon.


Cela soulève deux questions :

  • Quel âge ont les ruines découvertes en Antarctique? 
  • Les nazis ont-ils pris contact avec ces anciennes civilisations ?

Les témoignages indépendants de Spartan 1 corroborent des éléments importants de ce que Goode et Peterson ont décrit et de ce que d’autres affirment être cachés sous le continent gelé.

Cette découverte confirme les liens entre les sociétés secrètes allemandes et cette ancienne civilisation prédatrice.



Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation




Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude.

Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières : En partgeant les articles que vous ave aimé. En achetant vos livres sur Amazon via ce site. Ou, si vous en avez la possibilité, en faisant un don (si minime soit-il). Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Votre aide est importante pour continuer...




ELISHEAN777 Communauté pour un Nouveau Monde  © Elishean/2009-2020


Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2020

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
mattis leo id, massa libero. libero non ipsum consequat. mattis
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :