Mystères

Le mystère des ossements humains géants découverts en France

Ce qui était public au 19ème siècle devient caché au 21ème... L'évolution de l'homme !!!

En 1889, le journal londonien Pall Mall Gazette publie un article sensationnel sur la découverte d’ossements humains géants dans la France voisine.

« Une curieuse découverte vient d’être faite à Vimoutiers, dans le département de l’Orne, par un paysan habitant le village de Cutesson. Il était en train de creuser dans son champ lorsque le sol s’est soudainement effondré et il est tombé dans un trou de 10 pieds de profondeur.

« Le paysan était tombé accidentellement sur une chambre souterraine dont l’existence n’était pas soupçonnée auparavant. Lors de l’examen, plusieurs ossements humains, partiellement pétrifiés, ont été découverts dans une voûte attenante, construite en forme de cercle.

« Les os sont de dimensions exceptionnellement grandes et semblent avoir appartenu à une race à la stature gigantesque et à la grande largeur de charpente. En effet, les personnes qui ont étudié le cas sur place sont d’avis que les corps ont dû être inhumés dans ce lieu de sépulture à une époque très reculée.

« Les recherches ultérieures ont été temporairement interrompues par l’affaissement d’autres parcelles de terrain. Il ne semble en aucun cas improbable que des découvertes très intéressantes résultent de cet accident.

Selon Paul Brown de Singular Discoveries , à la fin de l’article du journal, il était indiqué que les fouilles sur le site avaient finalement été temporairement arrêtées en raison de l’affaissement.

L’histoire s’est immédiatement répandue et a été publiée dans d’autres journaux britanniques. Cela a été écrit en France même ; bien entendu, la presse française n’était tout simplement pas aussi lue dans le monde que la presse britannique.


En particulier, dans les journaux français, ces découvertes étaient appelées « ossements humains d’une taille étonnante » et elles indiquaient également certains détails qui n’étaient pas écrits dans les journaux britanniques. Par exemple, la chambre souterraine où se trouvaient les squelettes était si grande que deux chevaux de paysans sont tombés dans ce trou.

Un tunnel de 18 mètres (60 pieds) a également été décrit, qui menait d’une chambre souterraine à une autre salle souterraine, encore plus grande.

L’un des articles sur cette découverte, rédigé dans le journal français La Petit Presse, se terminait par le message suivant :

« Nous sommes heureux d’offrir aux archéologues et aux antiquaires une nouvelle opportunité de montrer leur perspicacité et d’élargir leurs connaissances spécialisées. La parole est ouverte aux scientifiques !

Mais ensuite il y eut un silence assourdissant.


Pas un seul journal, ni français, ni britannique, ni aucun autre, n’a écrit une seule ligne sur cette découverte sensationnelle. Les chercheurs ont fouillé dans toutes les archives de journaux possibles de cette époque et des années ultérieures, mais nulle part ailleurs il n’a été fait mention d’ossements humains géants de Vimoutier.

Mais des articles ont été publiés sur des découvertes similaires d’ossements humains géants, mais dans d’autres endroits en France.

Selon le London Globe, en juin 1890, un certain Monsieur Lapouge découvrait des fragments d’os humains de « taille des plus anormales » dans un cimetière préhistorique de Castelnau, près de Montpellier, dans le sud de la France.

Lapouge a calculé que les os appartenaient à un homme mesurant 3,3 mètres (11 pieds), soit un véritable géant. Il a également été indiqué que depuis l’Antiquité toute la vallée de Castelnau était appelée par les villageois le lieu où se trouve la « grotte des géants ».

Photo d’ossements humains géants de Castelnau de Popular Science News. 1890

Lapouge a publié un article et des photos de ses découvertes dans le périodique français La Nature. À partir de là, l’histoire des « Géants de Castelnau » a trouvé sa place dans de nombreux journaux et magazines à travers le monde, dont le New York Times et Popular Science News.

Et, traditionnellement, c’était aussi la dernière mention dans la presse de ces étranges découvertes. Ensuite, personne ne les a évoqué ni mentionné.

En 1894, des journaux rapportaient que des ouvriers creusant dans un réservoir de Montpellier avaient trouvé « un ensemble de crânes humains aux proportions gigantesques » mesurant 28, 31 et 32 ​​​​pouces de circonférence. La circonférence du crâne d’un homme adulte moyen est de 22,5 pouces.

« Ces reliques ont été envoyées à l’Académie de Paris, et un scientifique a déclaré qu’elles appartenaient à une race de personnes mesurant entre 3 et 4,5 mètres de hauteur », ont écrit les journaux.

Cet endroit semblait proche de l’endroit où creusait Monsieur Lapouge. En tout cas, il s’agit du même quartier de Montpellier. Peut-être que les deux ossements sont liés à la grotte même des géants, sur laquelle les habitants de la vallée de Castelnau ont formé des légendes?

Comme le lecteur peut facilement le deviner, il n’existe actuellement aucune information sur ces crânes.

Se sont-ils retrouvés à l’Académie de Paris et ont-ils été cachés sans le savoir quelque part dans les réserves ?

Ou sont-ils délibérément cachés à jamais aux yeux de tous les prophanes ?



Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Aidez Elishean à survivre. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 1 070 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page