Aller à la barre d’outils

« D’ici vingt ans, des dizaines de maladies seront enfin guéries grâce aux prodigieuses avancées des biotechnologies et de l’électronique ». 

D’entrée de jeu, on peut discerner la PROPAGANDE de la presse des mass-médias visant à ce que les gens trouvent cela « positif » et « très bon », et désirent ardemment ces « progrès ».

C’est la même litanie mensongère pour tout ce qui concerne la recherche : on nous promet depuis des DECENNIES la guérison du cancer, des tumeurs, des problèmes cardiaques et de nombreuses autres maladies, et les donations des gens tombent en millions et en milliards de francs, de dollars, de livres sterlings, de yens et d’euros.

En dehors de quelques soins de base très peu efficaces (on pense par exemple à la chimiothérapie) et de médicaments fort coûteux (qui enrichissent les multinationales pharmaceutiques), on n’est pas parvenu à éliminer les maladies mortelles, et des millions de gens continuent d’en mourir chaque année.

Pire : en réalité, de NOUVELLES maladies non naturelles ont été artificiellement développées par l’homme (SIDA, SRAS, grippe aviaire, COVID19…), ou d’anciennes souches de maladies prétendument éradiquées ont été « améliorées » en laboratoire afin de pouvoir être utilisées comme armes biologiques ou causer davantage de dégâts. Tout ceci sans compter les ingrédients que les multinationales mettent dans leurs vaccins, ce qui peut avoir des conséquences atroces.


Bien entendu, il subsiste certains progrès réels en médecine, mais qui n’ont rien à voir avec ce que l’on nous sert.

Le trafic des cellules souches

Après la distribution, le transport aérien et le tour du monde en ballon, l’homme d’affaires anglais Richard Branson a eu une nouvelle lubie, il a créé avec le Qatar : la Virgin Health Bank, où l’on pourra, moyennant 2300 euros, stocker le sang de cordon ombilical des nouveaux-nés.

Ce fluide, riche en cellules souches (c’est-à-dire pas encore développées), pourrait être utilisé, d’ici quelques années, pour guérir des maladies aujourd’hui incurables (Alzheimer, Parkinson, cancers) ou réparer des organes. Délire de milliardaire ? Pas du tout.

La thérapie cellulaire est bel et bien l’une des techniques les plus prometteuses de la médecine. Mais c’est loin d’être la seule. Et, ce qu’il ne faut pas oublier, c’est que sans cellules souches, on ne peut pas pratiquer le clonage !

Nous voyons donc ici que des parties d’êtres humains (cordon ombilical, par exemple) commencent à être VENDUES, et donc que l’humain est en train d’être considéré comme un PRODUIT COMMERCIAL.

Tout est dans la question de savoir comment ça va se passer?

Des gens de pays PAUVRES vont-ils revendre leurs organes aux gens de pays RICHES (et ce, via des hôpitaux en apparence très « éthiques »), afin que ceux-ci puissent se permettre des soins qui leur permettront éventuellement de vivre plus longtemps. Et ceux qui tireront le plus de profits de tout cela seront encore les MILLIARDAIRES qui sont en train de créer la superstructure qui soutiendra ce marché (la banque de santé de Branson, par exemple).

L’ industrie pharmaceutique (ou mafia médicale), qui est bien plus intéressée par le fait de faire du profit que par le fait de guérir efficacement les patients, a donc encore de beaux jours devant elle, d’autant plus que la majorité des gens ne remet absolument pas en question le système, piégée par la désinformation et le lavage de cerveau des mass-médias.

Les Biotechnologies et leurs applications

Plus efficaces, les biotechnologies promettent aussi l’essor de traitements personnalisés, adaptés à chaque patient.

« Nous allons passer du prêt-à-porter au sur-mesure, avec des traitements ciblés pour quelques milliers, et même pour des centaines de personne », assure le responsable de la chaire santé à Sciences po

Ces traitements ciblés et nouveaux ne seront pas accessibles pour tout le monde, mais simplement pour « quelques milliers » de personnes…

Les biotechnologies sont aujourd’hui associées à la nanotechnologie, la cybernétique et l’électronique… de quoi préparer le futur homme-machine manipulable à souhait, corps, esprit et âme, tout compris !

Tout est en place pour l’Avènement de l’Homme Machine

 

Déjà à l’heure actuelle, nous pouvons constater que de dangereux dispositifs commencent à être utilisés sous des prétextes médicaux, et permettent aussi l’identification et le pistage des patients dans l’hôpital ou même ailleurs, ce qui ne semble pas déranger l’Ordre des médecins.

La nanotechnologie est également prévue pour des applications MILITAIRES, et les implants neuronaux permettent le contrôle comportemental, émotionnel et hormonal de l’individu, supprimant ainsi toute liberté.

A l’échelle au-dessus, l’informatique et l’Intelligence artificielle ont aussi fait leur entrée dans le corps humain.

Des patients portent déjà des pacemakers dotés de puces électroniques, pour détecter un arrêt cardiaque. A l’avenir, ces dispositifs communiqueront avec le système nerveux.

Le japonais Hitachi a ainsi mis au point une sorte de casque qui interprète l’activité cérébrale et permet d’actionner une machine par la pensée.


Ces interfaces homme-machine sont prévues pour se développer de plus en plus.

« Being Human » est le titre d’un document réalisé par 45 chercheurs à la demande de Microsoft pour imaginer les interfaces homme-machine de 2020.

Il reprend, d’une manière caricaturale, l’idée générale selon laquelle les humains, bardés d’informatique, et les ordinateurs, toujours plus malins, se rapprochent les uns des autres. Mais les experts s’inquiètent aussi d’une surveillance généralisée qui finira par poser problème.

Neuralink, le projet d’implant neuronal d’Elon Musk, devrait voir le jour le 28 août 2020.

Une première pour la société qui promet de permettre au genre humain de résister à l’essor de l’intelligence artificielle. L’année dernière, Musk a déclaré que 2020 serait l’année où Neuralink mènerait des tests sur des sujets humains après avoir proclamé qu' »un singe a été capable de contrôler un ordinateur avec son cerveau ».

Des chercheurs du MIT mettent au point des implants cérébraux souples imprimés en 3D.

Ces dispositifs imprimés avec un polymère conducteur, pourraient constituer une alternative très intéressante aux implants cérébraux conventionnels et aux électrodes à base de métal qui peuvent provoquer des inflammations et des accumulations de tissu cicatriciel.

Et, des personnes extérieures peuvent envoyer des ondes et des ordres électriques à l’interface implantée dans le cerveau. L’interface transmet les schémas électriques au cerveau, et l’ordre se répand dans tout le système nerveux et, finalement, dans tout le corps.


Certains schémas d’ondes précis correspondent à toute une série d’émotions, et les ondes possèdent aussi une action sur les neurotransmetteurs et les hormones qui, à leur tour, agissent sur l’humeur et le comportement de l’individu.

Le cerveau pourra se transformer en télécommande, mais on est pas sûrs de qui va vraiment appuyer sur les boutons …!

La technologie de régression d’âge

Vous allez voir qu’il n’y a pas que des mauvaises nouvelles.

En réalité, aujourd’hui des courants différents s’affrontent et j’ai comme la vague impression que le courant du BIEN va remporter la coupe du monde…!

Une étude clinique qui a eu pour effet d’inverser le vieillissement de neuf sujets humains a été annoncée dans un article de presse du prestigieux journal scientifique « Nature ».

Les résultats de l’étude corroborent de façon étonnante les témoignages de plusieurs initiés qui affirment avoir subi une régression d’âge après une période de service de 20 ans dans des programmes spatiaux secrets.

L’étude comportait un cocktail de médicaments utilisés sur neuf participants, tel qu’expliqué dans l’article d’Alison Abbot paru dans Nature News le 5 septembre dernier :

Pendant un an, neuf volontaires en bonne santé ont pris un cocktail de trois médicaments courants – l’hormone de croissance et deux médicaments contre le diabète – et ont perdu en moyenne 2,5 ans de leur âge biologique, mesuré par analyse des marques sur les génomes d’une personne.

Le système immunitaire des participants a également montré des signes de rajeunissement.

Les résultats du cocktail de médicaments courants auraient été une surprise : « Je m’attendais à voir un ralentissement de l’horloge, mais pas un renversement de tendance ! », dit le généticien Steve Horvath de l’Université de Californie à Los Angeles, qui a effectué l’analyse épigénétique. « C’était un peu futuriste. »

Les résultats ont été publiés le 5 septembre 2019 dans Aging Cell.

Horvath est cité dans l’article de Nature décrivant les résultats robustes indiquant que l’inversion de l’âge a effectivement eu lieu : Horvath a utilisé quatre horloges épigénétiques différentes pour évaluer l’âge biologique de chaque patient, et il a constaté une inversion significative pour chaque participant à tous les tests.

« Cela m’a permis de constater que l’effet biologique du traitement était robuste, dit-il. De plus, l’effet a persisté chez les six participants qui ont fourni un dernier échantillon de sang six mois après l’arrêt de l’essai.

Des études scientifiques antérieures ont commenté l’utilisation de divers médicaments et thérapies géniques utilisés sur des souris et la manière dont le changement d’âge s’est produit sur divers organes.

Dans un article publié en mars 2016, Michael Salla a commenté l’impact de l’étude sur les rongeurs sur les témoignages des trois premières personnes qui sont venues témoigner disant que  l’inversion de l’âge avait été utilisée sur eux dans des programmes spatiaux secrets : Michael Relfe (2000), Randy Cramer (2014) et Corey Goode (2015).

Dans son livre, « Programmes spatiaux secrets et alliances extraterrestres », il a comparé les témoignages de Relfe, Cramer et Goode en ce qui concerne le cocktail de drogues qui a été utilisé sur eux pendant une période de deux à trois semaines pour les inverser.

Par exemple, Goode a dit qu’on lui avait donné un cocktail de drogues alors qu’il était tenu immobile et inconscient, ce qui a eu pour effet de le faire régresser de 20 ans en 2007. Il a ensuite été ramené à l’époque où il a commencé son service secret en décembre 1986.

Récemment, Cramer a subi un test au détecteur de mensonges qui n’a trouvé aucune tromperie dans le fait qu’il ait relaté sa participation présumée au Programme Spatial Secret.

Peu après la publication du livre, William Tompkins, ingénieur en aérospatiale à la retraite, est apparu et a expliqué son implication dans le développement de différents médicaments qui pourraient être utilisés pour la régression de l’âge dans un projet classifié mené par la société aéronautique TRW de 1967 à 1971.

L’article publié dans Nature suggère que de telles études ont commencé même si l’étude clinique de septembre 2019 a été conçue comme un sous-produit accidentel de l’intention initiale de l’expérience.

Le résultat de l’expérience avec un cocktail de trois médicaments est une validation étonnante pour des initiés comme William Tompkins, Corey Goode et la liste croissante d’autres personnes qui prétendent avoir participé au développement ou à l’utilisation de médicaments anti âge utilisés dans des programmes spatiaux secrets.

Avant sa mort surprenante en août 2017, M. Tompkins dit qu’on lui a dit qu’on avait planifié la mise en circulation de médicaments anti-vieillissement dans la sphère publique.

Avec la publication de l’étude clinique montrant une régression de l’âge sur neuf sujets humains, il semble que nous nous rapprochons beaucoup plus du jour où l’inversion de l’âge et d’autres technologies qui changent la vie seront diffusées ouvertement au grand public…

Conclusion :



Il est certain que deux idéologie complètement contradictoires s’affrontent. D’un coté l’État profond et le Conglomérat Industriel, réunis pour contrôler le monde à leur profit. De l’autre, l’Alliance terrestre, avec Q et Trump qui veulent  nettoyer le marais et divulguer les technologies qui pourraient nous faire vivre dans un paradis…

Nous savons déjà qui va gagner…

Victoire de la lumière…


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation





Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude.

Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières : En partageant les articles que vous avez aimé. En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site. Ou, si vous en avez la possibilité, en faisant un don (si minime soit-il). Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Votre aide est importante pour continuer...




ELISHEAN777 Communauté pour un Nouveau Monde  © Elishean/2009-2020


Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2020

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
vel, ultricies ut justo consequat. mattis luctus sem, massa dolor
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :