Secrets révélés

La race aryenne antédiluvienne et le monde sous-jacent (1)

Les papiers de Wes Penre

Récemment, nous avons publié une série d’articles intitulée L’Esprit Divin 1 et 2. Dans ces articles, nous avons essayé de voir les choses d’un point de vue plus large. Tout cela est exagérément excitant, sauf lorsqu’il s’agit de faire passer certains messages où l’utilisation du temps linéaire est indispensable pour en discuter.

Dans cet article, nous devons le réduire de quelques crans pour cette raison. Alors, commençons par revenir une fois de plus aux Wes Penre Papers (WPP) et à la façon dont ils ont été présentés, afin que je puisse développer et clarifier certains concepts que j’ai exprimés à l’époque.

Au cours des dernières décennies, beaucoup a été dit et prédit à propos de Nibiru, que Zechariah Sitchin a appelé la douzième planète. Nous avons entendu beaucoup d’histoires d’horreur selon lesquelles il y aura un impact, où Nibiru frappera la Terre et où la plupart des êtres vivants de la planète périront. Certains prétendent avoir vu Nibiru dans le ciel depuis au moins les années 1980, mais il n’y a eu aucun impact, et rien d’autre de catastrophique ne s’est produit à cause de ce supposé corps céleste entrant.

Je ne dis pas que les objets entrants ne peuvent pas être une menace, ou qu’il n’y a aucun objet entrant qui puisse potentiellement nous frapper, bien sûr.


L’ensemble du récit de Nibiru est un terme impropre, cependant, selon moi. Ce que j’ai appris en faisant des recherches pour le WPP, c’est que Nibiru était le « vaisseau spatial » de la reine d’Orion.

J’ai aussi appris que le jardin original d’Edin se trouvait à l’intérieur de cette planète/vaisseau spatial. J’ai également discuté des astéroïdes et des planétoïdes évidés que l’Alien Invader Force (AIF) a utilisés et utiliserait encore comme vaisseaux spatiaux. Ainsi, ils imitaient l’engin évidé original de la reine, Nibiru.

Si nous essayons de relier les points à partir de ce que j’ai appris et émis l’hypothèse jusqu’à présent, je soutiendrai que Nibiru est en fait la planète Terre, et que le Jardin d’Edin original était la version de la Terre qui s’est manifestée entre le 7ème et le 8ème Ciel , comme dit dans les textes gnostiques. C’était une version dimensionnelle supérieure de notre Terre actuelle.

Dans le WPP, j’ai utilisé le terme Namlu’u pour décrire les espèces humaines antédiluviennes (pré-déluge), qui vivaient sur Terre il y a environ 13 000 ans, et plus loin encore. J’ai emprunté le mot Namlu’u à l’écrivain et chercheur français Anton Parks, mais un meilleur nom à utiliser serait Aryens, c’est-à-dire le groupe d’âmes humaines, originaire d’Aryen/Orion.


Dans cet article, j’utiliserai le terme Aryens pour cette espèce humaine particulière. Les Aryens étaient, comme expliqué dans le WPP, beaucoup plus grands et plus minces que les humains plus robustes d’aujourd’hui. Ils avaient la peau noire et les cheveux roux, d’après ce que j’ai appris.

Il manque encore quelques éléments dans mes recherches concernant les Aryens, mais au moins, nous pouvons, espérons-le, relier quelques points. Si ce que j’ai appris à l’origine est correct, nous, les humains, avons commencé comme une espèce vivant à l’intérieur de Nibiru, qui était le jardin d’Eden d’origine – un paradis où « le lion dormait avec l’agneau », symboliquement parlant. Il n’y avait ni guerres ni divisions.

Les premiers Aryens étaient androgynes et « enfants de la nature ». Dans les textes gnostiques, nous apprenons que le groupe d’âmes humaines est descendu plusieurs fois à travers le Kenoma/Matrix pour expérimenter le côté obscur de Sophia et apporter la lumière dans les ténèbres. Jusqu’à un certain point, nous avons vécu sous terre, mais plus tard, lorsque nous avons connu une réalité plus dense, nous avons commencé à vivre à la surface.

Quand j’ai écrit le WPP, j’avais un problème avec les délais. Je comprends que le temps linéaire est une construction terrestre, mais pour être complet, nous devons utiliser le temps – et en particulier le temps linéaire – comme point de référence dans des articles comme celui-ci. De même, nous devons penser de manière multidimensionnelle car le temps et l’espace ne sont pas ce que nous pensons qu’ils sont.

Lorsque nous discutons de différentes versions de la Terre, je ne les vois pas comme étant des planètes différentes situées dans différentes parties d’un continuum spatial. C’est la même planète, existant simultanément dans toutes les dimensions et sous-dimensions. De plus, chaque dimension se compose d’un grand nombre de densités, qui déterminent la solidité d’un objet. Par conséquent, Tiamat était une version ultérieure de Nibiru, et quand je regarde les informations dont je dispose, il semble que nous vivions à la surface de Tiamat – du moins la plupart d’entre nous.

Donc, juste pour être clair : la Terre d’origine était le « vaisseau spatial » de Sophia, appelé Nibiru dans les 7 ème /8 ème Cieux. Tiamat était Nibiru dans une dimension inférieure, et la Terre est Tiamat et Nibiru dans une dimension encore inférieure.

À un moment donné, on nous dit que Sophia a donné des corps célestes du système solaire aux Archontes – nous appelons ces corps célestes des planètes. Ils étaient Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne (la planète de Sabaoth à l’origine), le soleil tel que nous le connaissons et la lune.

C’est ce que les textes anciens, y compris les textes gnostiques, appellent les Sept Cieux, où les Archontes habitent principalement, bien qu’ils aient également accès à certaines des constellations d’étoiles « là-bas » dans la Voie lactée. Tiamat, cependant, était la planète de Sophia, où se déroulait l’expérience humaine.

Pour une raison quelconque, les Archontes pensaient que tout le système solaire leur appartenait, alors ils ont été choqués quand ils ont remarqué que Tiamat était peuplée d’humains, et ils ont envahi la planète, qui a été détruite dans le processus.

C’est là que ça devient délicat parce que nous sommes habitués à penser en temps linéaire comme le temps fonctionne ici sur Terre, alors que les choses « là-bas » sont considérées comme plus inter- et multidimensionnelles – c’est une question de perspective. C’est la raison pour laquelle le WPP et les textes gnostiques coïncident à bien des égards, et à d’autres égards, ils semblent ne pas le faire – du moins à première vue. Pourtant, ils coïncident , à mon avis, ils racontent les mêmes histoires, véhiculées sous des angles différents. Cela peut être extrêmement difficile à comprendre, mais cela peut être fait en élargissant et en changeant sa perspective.

Dans la guerre des Titans (mythologie grecque), les envahisseurs ont conquis Tiamat, et Zoë Sophia et ses assistants les Vulcains/Végaliens ont été chassés, et de nombreux Vulcains et Aryens ont succombé.

De nombreux Aryens et certains Vulcains ont été capturés et incarcérés par les envahisseurs, et ils sont censés être encore « enchaînés » quelque part à l’intérieur de la Terre.

La mythologie nous dit (dans l’histoire de la création babylonienne, par exemple) que les envahisseurs ont ensuite pris un morceau de Tiamat et ont créé la Terre actuelle. Cela pourrait être littéral, mais cela pourrait aussi être métaphorique, faisant de la guerre des Titans la fin d’une époque avec un nouveau commencement, ce dernier étant plus faible en densité et en dimension. Nous sommes descendus vers une version dimensionnelle inférieure de la planète, que nous appelons la Terre.

Les textes gnostiques parlent de la lignée divine au cours de l’Atlantide la plus récente (la période antédiluvienne), et je crois que cela pourrait être les Aryens survivants qui vivaient côte à côte avec l’homo sapiens. Cela n’avait rien à voir avec les âmes et les humains fougueux – la race aryenne et l’homo sapiens avaient une âme et avaient un accès potentiel à l’Esprit (au lieu de cela, nous parlons de lignées physiques). Il est intéressant que des textes anciens nous disent qu’il y avait des géants errant sur la Terre à cette époque. Ces géants ont été dénoncés dans la mythologie, les religions et l’histoire alternative, et il y a peut-être une raison à cela :

Lorsque je relie les points, j’en viens à ma perspicacité personnelle (basée sur des recherches antérieures et nouvelles) qu’au moins certains (sinon tous) des géants d’autrefois étaient les Aryens survivants. Selon le texte ancien que nous lisons, nous voyons que tous les géants n’étaient pas mauvais – c’était un mélange. Certains étaient bienveillants, d’autres guerriers et certains étaient même cannibales. Selon la Bible et d’autres textes plus anciens, les Titans (les « dieux/déesses » divins originaux) ont vu la destruction qui a eu lieu sur Terre et ont provoqué le déluge, la consommation d’un âge.

Ce que j’ai appris d’une de mes sources, c’est que certains des Aryens se sont retournés contre la Déesse Mère et sont devenus des adversaires. Cela correspond assez « bien » aux géants mythologiques. Je pense que l’homo sapiens et les Aryens ont eu du mal à s’adapter à la fréquence inférieure des temps antédiluviens, par rapport à la version antérieure de la Terre, c’est-à-dire Tiamat et Nibiru. Des guerres et des conflits ont éclaté et tout s’est aggravé.

Lorsque le déluge a finalement balayé la planète, de nombreux Aryens/géants sont morts, tandis que d’autres ont fui sous terre et ont survécu en conjonction avec d’autres espèces, comme le yéti que les gens prétendent rencontrer même dans le monde d’aujourd’hui, sortant des grottes. Certains des géants étaient ce que nous appellerions le mal, mais pas tous – encore une fois, il y avait un mélange, comme pour tout le reste.

Après le déluge, Yaldabaoth (la force masculine) et un aspect de Sophia (la force féminine dans cette partie du Kenoma), ont manipulé génétiquement l’antédiluvien Cro-Magnon et l’homo sapiens, qui sont ensuite devenus l’homo sapiens sapiens – les humains d’aujourd’hui.

Quelques autres espèces ont également survécu, comme le yéti déjà mentionné et plusieurs géants. Il y a même des enregistrements d’Européens venant aux Amériques rencontrant des géants, et c’était il y a seulement quelques siècles.

Il est également intéressant de noter que les squelettes aux crânes allongés trouvés au Pérou, par exemple, étaient des géants et avaient les cheveux roux. Cependant, des squelettes géants ont été trouvés partout dans le monde, mais la plupart d’entre eux ont été cachés et enfermés par des institutions telles que la Smithsonian Institution.

De plus, les personnes de groupe sanguin Rh négatif auraient des gènes remontant à la race aryenne antédiluvienne. Cela vaut aussi pour les Basques, les Irlandais et les Écossais, dont beaucoup sont roux.

Sang Rh-négatif et civilisations antédiluviennes

Niché dans les montagnes entre la France et l’Espagne, il existe une population semi-isolée d’Européens indigènes qui a longtemps intrigué les anthropologues, les linguistes et les historiens, car bien qu’ils soient caucasoïdes, ils ne s’intègrent pas au reste des populations européennes.

Dans les Wes Penre Papers (WPP), j’ai longuement discuté du monde souterrain déclarant également que la Terre n’est pas creuse mais en nid d’abeille.

Si c’est un fait, pour lequel il existe de nombreuses preuves, c’est encore plus intéressant si l’on considère que les abeilles et les nids d’abeilles sont associés à Orion, comme je l’ai déjà mentionné.

Selon les traditions bouddhistes et hindoues, il existe des tunnels secrets reliant le Tibet à un monde souterrain appelé Agartha. De plus, ils croyaient qu’il existait des villes souterraines, habitées par une race humaine supérieure, qui venait occasionnellement à la surface pour superviser le développement du monde au-dessus du sol. Que cette espèce soit bienveillante ou malveillante dépendait de la perspective.

Il est également dit dans la tradition bouddhiste que les dirigeants de cette race souterraine ont donné des ordres au Dalaï Lama dans le passé. Par conséquent, l’entrée du tunnel, menant aux enfers, était gardée par des lamas, qui avaient juré de garder le secret.

Cependant, il semble que ces secrets aient été remis aux nazis, qui ont envoyé de nombreuses expéditions archéologiques au Tibet, à la recherche de restes fossilisés de géants et de bien d’autres choses, comme pour établir une communication avec des surhommes souterrains, dont on disait qu’ils maîtrisaient les forces de l’univers vivant, qu’ils ont appelé Vril, également connu sous le nom de Chi, Ki, Prana, Orgone et Éther dans les cercles alchimiques. Nous discuterons plus en détail de cela et de la connexion nazie dans les prochains articles de cette série.

Dans l’hindouisme indien, le mot sanskrit Shambala , qui signifie « lieu de tranquillité », était utilisé pour décrire les mêmes royaumes souterrains, et de nombreuses autres mythologies à travers le monde décrivent également différentes entrées de ces mondes souterrains. En outre, de nombreuses sociétés secrètes et organisations occultes sont d’accord avec cela, parlant de civilisations antédiluviennes survivantes.

Ensuite, ou bien sûr, nous avons initié des auteurs, comme Jules Verne, qui a écrit le roman classique, Voyage au centre de la Terre, qui n’était pas seulement une histoire issue de l’imagination de Verne – c’était une première révélation douce.

Ces derniers temps, nous avons des « dénonciateurs », comme Corey Goode, qui parlent de civilisations sécessionnistes souterraines – une divulgation douce des temps modernes. Je suis convaincu que ce n’est pas une coïncidence si des gens comme Corey Goode publient ce type d’informations – cela fait partie d’un plan plus vaste, c’est-à-dire une préparation pour que quelque chose se produise.

En outre, il convient de mentionner à propos de Corey Goode que les humains qu’il prétend avoir rencontrés dans le monde souterrain sont des femmes et des hommes grands, blonds et beaux, étrangement similaires à la façon dont Hitler décrivait les Aryens – la Master Race.

De même, nous avons Billy Meier en Suisse, qui est célèbre pour ses prétendues rencontres avec de grandes, blondes et belles femmes en collants, atterrissant dans des soucoupes volantes pour donner des informations à Meier. Ils prétendent provenir des Pléiades.

Et qui étaient censées canaliser les femmes Vril de la société Vril? Les Super êtres d’Aldebaran dans les Pléiades. Il y a des corrélations intéressantes ici, alors à quoi nous préparent-elles? Se pourrait-il que les êtres, que les gens prétendent avoir rencontrés et canalisés ne soient pas des extraterrestres mais des intra-terrestres?

A ce sujet, lire aussi : 

Billy MEIER le « contacté » du Programme spatial Secret Allemand

Beaucoup de gens pourraient se demander comment les civilisations peuvent survivre sous la surface de la Terre, où il fait soi-disant sombre sans aucune lumière solaire. Encore une fois, les sociétés secrètes et les organisations occultes parlent d’un soleil noir, qui éclaire soi-disant au moins certaines parties du monde souterrain, mais à part cela, le monde souterrain n’est pas si sombre, ce qui a été prouvé par des expéditions qui sont entrées et ont exploré des tunnels souterrains et des cavernes. Cela a été montré dans de nombreux documentaires télévisés différents.

La lumière du soleil n’est pas nécessaire pour maintenir la vie. Elle peut être alimentée par la chaleur et les produits chimiques fournis par la Terre elle-même. Le monde souterrain regorge également de rivières, de lacs et même d’océans, qui fournissent des poissons, des crevettes et d’autres aliments marins. Selon Robert Sepehr, si les arbres et les forêts tropicales étaient abattus, nous pourrions encore respirer, grâce à la vie végétale aquatique, comme les algues, ce qui nous ramène aux sources alternatives de lumière souterraine.

Il existe, par exemple, des champignons bioluminescents, et même des algues incandescentes, toutes deux trouvées dans les cavernes souterraines et dans l’eau. Ces plantes, ou certaines d’entre elles, peuvent aussi très probablement servir de nourriture pour les humains.

Beaucoup ont probablement aussi entendu parler d’Hyperborée, un endroit censé être situé à l’intérieur de l’Arctique, c’est-à-dire le pôle Nord. La mythologie veut qu’Hyperborée soit peuplée de grands Aryens ou « Nordiques », étant une autre civilisation survivante de l’Atlantide.

Comme expliqué plus haut, ces humains correspondent assez bien aux Namlu’u/Aryens, qui ont fui sous terre pendant la guerre des Titans, qui a détruit une version antérieure de la Terre, dans des textes anciens appelés Tiamat ou Maldek.

En rassemblant toutes les pièces, il semble raisonnable de conclure qu’il existe plusieurs races différentes vivant sous terre, certaines d’entre elles étant plus bienveillantes que d’autres.

Dans le WPP,  j’ai écrit sur la guerre des Titans, j’ai mentionné que certains des Vulcains, qui étaient des Titans et de nature spirituelle, a changé de camp pendant les batailles pour des raisons inconnues, et a ainsi trahi le royaume spirituel. Ceux qui ont survécu auraient fui sous terre, tandis que d’autres, qui n’ont pas changé de camp mais ont été capturés, ont été placés en stase dans le monde souterrain.

A lire sur les êtres en stase :

Mise à jour de l’Alliance: Le réveil des anciens dieux en Antarctique

Les traîtres pourraient très bien être l’espèce avec laquelle Hitler et d’autres médiums ont été contactés – le genre pas si bienveillant, tandis que ceux d’Hyperborée correspondent mieux aux réfugiés aryens / Namlu’u – nos ancêtres.

J’écoute plutôt la chaîne de Robert Sepehr, d’où provient la vidéo ci-dessus sur le RH négatif. C’est un anthropologue voyou, qui est également un chercheur d’histoire alternative, comme l’Atlantide et de nombreuses autres civilisations et mythologies.

Il ne sait pas que la race aryenne d’origine avait la peau noire, mais il a soulevé une question intéressante dans l’une de ses vidéos, où il a souligné qu’il existe une tribu africaine noire aux yeux bleus, ce qui est bien sûr très inhabituel, alors j’ai fait des recherches là-dessus.

J’ai trouvé un article sur un site Web spécialisé sur l’Afrique, où l’auteur a fait une déclaration brève mais intéressante : « Certains ont également suggéré que les yeux bleus sont le résultat d’anciens croisements avec les Néandertaliens, qui se sont éteints il y a environ 25 000 ans ”

Que ce soit vrai ou non, je ne peux pas le dire avec certitude, mais cela nous ramène à l’époque d’Atlantis et des Néandertaliens aux yeux bleus, violant homo sapiens, qui ont ensuite donné naissance à des enfants hybrides. Outre les viols créant des hybrides, cela reste cependant à discuter, car il semble également scientifiquement prouvé que nos ancêtres communs avaient également les yeux bleus…

Des tests ADN ont montré que les Néandertaliens avaient bien les yeux bleus.

Robert Sepehr dit également que jusqu’à il y a environ 5 000 ans, les Asiatiques avaient principalement les yeux bleus, parlaient une langue aryenne et que la croix gammée, qui est à l’origine un symbole de la Déesse Mère, était leur emblème.

Ensuite, les Aryens d’Asie ont mystérieusement disparu. Sepehr suggère que cela aurait pu être une sorte de catastrophe naturelle, mais pour moi, c’est très peu probable. Il y a, selon Sepehr, certaines tribus aujourd’hui qui sont apparentées à ces anciens Aryens mais qui en sont encore très éloignées. Il mentionne également les Chinois, les Iraniens (Iran… Aryens), les Phéniciens et les Égyptiens ayant une ascendance aryenne, c’est-à-dire une ascendance antédiluvienne à un degré plus élevé que les autres lignées humaines vivant sur Terre aujourd’hui.

Notez qu’il n’est en aucun cas meilleur ou pire d’être d’une certaine lignée/ascendance – cela n’est lié qu’au corps physique et non à l’âme et à l’Esprit. Cela n’est pertinent que pour notre expérience terrestre en 3D. La recherche que je fais actuellement n’est faite que par curiosité et pour tenter de remettre notre histoire un peu plus en ordre.

Une autre chose sur laquelle Robert Sepehr et moi sommes d’accord, c’est que l’homo sapiens vient de Cro-Magnon, qui était plus grand, blond ou roux, et avait les yeux bleus. La question est, Cro-Magnon était-il noir ou à la peau claire ? J’ai fait quelques recherches, et voilà ! Les premiers Cro-Magnon avaient la peau foncée, tout comme les Aryens étaient censés l’être :

« Selon les recherches sur l’ADN, » les premiers Cro-Magnons comme celui-ci avaient une peau très foncée « , a déclaré Nilsson à Live Science dans un e-mail.

… La femme qui est probablement décédée en couches … avait également la peau foncée … et le matériel génétique de ces personnes montre que « leur couleur de peau est au moins comme celle des personnes d’aujourd’hui vivant en Afrique du Nord, ou en fait, un peu plus foncée », a déclaré Nilsson  .”

Sepehr poursuit en disant que selon ses propres recherches, le sang RH négatif est apparu il y a environ 35 000 ans dans le Cro-Magnon, il semble donc que les Aryens/Namlu’u étaient RH négatifs.

La connexion nazie

Plus haut, nous avons parlé de la planète en nid d’abeille sur laquelle nous vivons, et qu’il y a une vie intelligente sous la surface. Nous entendons beaucoup de récits différents parlant d’un monde souterrain avec des arbres gigantesques, habité par de grandes races humanoïdes amicales, et parfois pas si amicales. Ce n’est pas nouveau – le monde souterrain et la Terre intérieure ont été des thèmes communs à l’histoire et à la mythologie du monde entier.

Plus récemment, il a été étudié par des sociétés secrètes, telles que la Société Thulé et la Société Vril. dans l’Allemagne des années 1920-1940 et l’Allemagne nazie. De plus, nous pouvons recueillir des informations sur l’amiral Byrd, ou « Le dieu qui fume: Le voyage vers la terre creuse » de Willis George Emerson de 1908, présenté comme une histoire vraie des années 1800, où deux Norvégiens ont rencontré des géants amicaux en Hyperborée.

L’Hyperborée serait le jardin mythologique d’Edin sous le pôle Nord. La plupart des
sociétés secrètes importantes parlent aussi de la Terre Intérieure, tout comme les moines tibétains l’ont fait tout au long de l’histoire. Ce ne sont là que quelques exemples.

L’information moderne sur la Terre Intérieure a atteint son apogée pendant l’Allemagne nazie, bien que le nouveau mouvement de la Terre Intérieure ait commencé un peu avant cela avec les sociétés Thule et Vril et la Société Théosophique, dirigée et formée par Mme Helena Blavatsky dans les années 1800.

Au début des années 1990, j’ai lu un livre très intéressant intitulé « La lance du destin », de Trevor Ravenscroft, un livre que je recommande vivement. Il fait une plongée profonde dans le côté occulte du parti nazi.

En voici un extrait :

« C’est en grande partie grâce à l’initiative du professeur Karl Haushofer et d’autres membres de la Société Vril de Berlin et de Munich que des équipes d’exploration ont été envoyées au Tibet. La succession d’expéditions allemandes au Tibet, qui ont eu lieu chaque année de 1926 à 1942, ont cherché à établir un contact avec les communautés des cavernes…

« Trois ans après que le premier contact ait été établi avec les Adeptes d’Agarthi et de Shamballah, une communauté tibétaine a été établie en Allemagne avec des branches à Berlin, Munich, et Nuremberg. Les Adeptes d’Agarthi étaient connus en Allemagne comme « la Société des Hommes Verts », et de fortes mesures ont été prises pour garder le silence sur leur réelle signification. Ils ont été rejoints par sept membres de la « Société du Dragon Vert » du Japon, avec lesquels ils étaient en communication depuis des centaines d’années.

« Au cours des derniers mois de la guerre, lorsque les Russes ont atteint leurs quartiers dans la banlieue de Berlin, ils ont découvert leurs corps nus, alignés en rangs ordonnés, chacun avec un couteau cérémoniel pour se percer l’abdomen. »

Ravenscroft n’est pas le seul écrivain et chercheur à aborder ces sujets. D’autres bons exemples sont l’ouvrage de Reginald H. Phelps intitulé « Before Hitler Came : The Thule Society and the Germanen Order ».

Il y avait un contact continu entre l’Allemagne nationale-socialiste et le Tibet. Il existe également un prétendu document – un parchemin décrivant un pacte entre le Dalaï Lama et l’Allemagne d’Hitler, où Hitler était connu du Dalaï Lama comme le Chef des Aryens.

A mon avis, l’une des sociétés secrètes les plus intéressantes de l’Allemagne pré-nazie et de son régime était la société Vril, dirigée par Maria Orsic, qui était une jeune médium avec des
capacités de canalisation. La société était composée de « Femmes Vril », qui, comme Orsic étaient aussi des médiums, mais il y avait aussi d’éminents initiés masculins.

A ce sujet, lire :

Les aliens Nordiques d’Aldebaran et l’agenda secret du 4ème Reich

Le terme vril signifie « les énergies universelles, dirigées vers le praticien, conduisant à la libération du niveau physique de l’existence. Le Samadi est un état de conscience caractérisé par la clarté de la perception et l’absence de l’ego. C’est l’état de conscience recherché par toutes les écoles e méditation – un percement du voile de son propre subconscient et dans le superconscient. Ce sont des pratiques que l’on dit être utilisées par les sociétés Thulé et Vril.

La société Vril a également fait des recherches sur les technologies de propulsion avancées, notamment sur les soucoupes volantes, connues dans les textes védiques sous le nom de vimanas. De nombreux membres de ces deux sociétés secrètes sont ensuite devenus des membres de haut rang du parti nazi.

Ils pensaient que de nombreuses civilisations anciennes devaient leurs origines aux réfugiés de l’Atlantide avant le déluge. Bal Gangadhar, leader du mouvement pour l’indépendance de l’Inde (orientale), soutenait que les Vedas n’ont pu être composés que dans l’Arctique, et que les anciens Aryens les ont apportés au Sud après le début de la période glaciaire.

La croyance était que cette race maîtresse, également dépeinte par Mme Helena Blavatsky comme la Quatrième Race Racine, avait appris à maîtriser l’énergie libre. Cette civilisation dissidente antédiluvienne aurait survécu au Déluge et continué à prospérer sous la surface.

Avant la seconde guerre mondiale, l’Allemagne a revendiqué un territoire antarctique qu’elle a appelé la Nouvelle Souabe. De nombreuses expéditions ont été envoyées là-bas à la fin des
1930, et des bases souterraines profondes et secrètes ont été construites sous la glace. Ces bases ne pouvaient être atteintes que par sous-marin. Ces bases nazies étaient toujours en activité après la fin de la guerre, (et le sont probablement encore), et en 1946-47, les nazis ont utilisé la haute technologie et des soucoupes volantes pour vaincre l’armée de l’air américaine, dirigée par l’amiral Byrd. Et ce, malgré une attaque massive de 4 000 hommes, y compris des forces britanniques.

La croyance générale des nazis, provenant de sociétés secrètes anciennes et plus récentes, et de leurs propres expéditions et contacts, était que les Aryens descendaient des extraterrestres de l’Atlantide. Aujourd’hui, les descendants vivent sous terre et utilisent le vril, c’est-à-dire la bioélectricité, pour prolonger la vie et contrôler l’énergie14 (aussi appelée magick).

Cela peut sembler fou pour le commun des mortels, mais si on prend en considération toutes les autres recherches qui existent, il y a des corrélations.

D’autre part, les Aryens, alias les Namlu’u, pourraient être considérés comme étant « descendus sur Terre », que ce soit via Yaldabaoth et ses Archontes ou via Sophia et ses aides, si nous pensons à « descendre », comme la descente à travers les dimensions, c’est quelque chose qui est également véhiculé dans les textes gnostiques, nous pouvons aussi y voir les corrélations. Ils sont quoi qu’il en soit, les Nephilim de la Bible. (la racine nophel = tomber, chuter, mais implique descendus)…

A suivre …

Dans les prochains épisodes de cette série, nous verrons la connexion psychique d’Hitler avec les Super Humains, qui l’effrayaient plus que tout et qui l’ont inspiré pour accomplir sa mission de créer une nouvelle race aryenne. Nous parlerons aussi plus en détail de la Société Vril et des avancées technologiques durant la seconde guerre mondiale et après, et de leurs implications dans la société actuelle.

Wes Penre


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Aidez Elishean à survivre. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 659 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

En savoir plus sur Elishean 777

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading