Il existe une incroyable ville souterraine « perdue » située sous les pyramides de Gizeh , et malgré le fait que seuls quelques-uns la connaissent aujourd’hui, elle a été extrêmement bien documentée dans le passé.

Le mystérieux plateau de Gizeh est encore plus ahurissant une fois que vous réalisez que l’ancienne ville de Memphis (aujourd’hui Gizeh) est remplie de passages souterrains, de puits, d’un système de cavernes et de chambres qui contiennent dans leurs murs, des milliers d’années d’histoire ensemble avec d’innombrables artefacts.


Cependant, les autorités égyptiennes ne sont pas disposées à révéler au grand public ce qui se trouve sous Gizeh, comme de nombreuses autres découvertes faites au fil des ans en Égypte.

Il y a une histoire perdue complètement ignorée par les érudits traditionnels en ce qui concerne la civilisation égyptienne antique et les pyramides énigmatiques qui, selon beaucoup, sont antérieures à la civilisation égyptienne elle-même.

Afin de comprendre pleinement les fragments d’histoire qui nous ont été enseignés à l’école, nous devons comprendre que d’innombrables découvertes sur notre planète ont été complètement ignorées par les universitaires traditionnels.

L’une de ces découvertes a eu lieu en Égypte, où un énorme système de tunnels souterrains avec des chambres et des pièces a été découvert sous la surface du plateau des pyramides.


Une véritable histoire de ce qui s’est passé sous les sables il y a des milliers d’années n’est pas présente dans les enseignements dominants de nos civilisations passées, et en témoignent les innombrables découvertes faites au cours des dernières décennies qui indiquent clairement que l’histoire telle que nous la connaissons n’est que partielle.

Afin de comprendre l’énigmatique « ville » souterraine située sous le plateau de Gizeh, nous nous aventurons dans le quartier de l’ oasis du Fayoum situé à quelques kilomètres du Memphis Nome. Il est à noter que dans le passé, le lac Moeris bordait l’oasis du Fayoum et juste à ses rives se trouvait l’énigmatique labyrinthe décrit par Hérodote comme « une merveille sans fin pour moi ».

On dit que le mystérieux « Labyrinthe » de taille impressionnante, contenait jusqu’à 1500 pièces et une quantité égale de chambres souterraines que le philosophe grec n’était pas autorisé à inspecter.

Selon les gardiens du Labyrinthe, « les passages étaient déroutants et complexes », créés afin de garder les innombrables textes et rouleaux anciens en sécurité dans les nombreuses chambres souterraines.

En fait, cet ancien complexe a tellement impressionné Hérodote qu’il s’est senti obligé de parler de la mystérieuse structure :


J’y ai vu douze palais régulièrement disposés, qui communiquaient entre eux, entrecoupés de terrasses et disposés autour de douze salles. Il est difficile de croire qu’elles sont l’œuvre de l’homme. Les murs sont couverts de figures sculptées et chaque cour est magnifiquement construite en marbre blanc et entourée d’une colonnade.

Près du coin où se termine le labyrinthe, il y a une pyramide, de deux cent quarante pieds de hauteur, avec de grandes figures sculptées d’animaux et un passage souterrain par lequel on peut y entrer. On m’a dit de manière très crédible que des chambres et des passages souterrains reliaient cette pyramide aux pyramides de Memphis.

En fait, l’ancienne Memphis (Gizeh) possède un énorme système souterrain qui combine un ensemble de passages artificiels complexes et des rivières et tunnels souterrains. Bien que ceux-ci aient été décrits il y a des milliers d’années, les gigantesques cavités souterraines ont été cartographiées depuis 1978 à l’aide d’un radar à pénétration de sol grâce aux explorations menées par le Dr Jim Hurtak, qui aurait pénétré dans des chambres massives plus grandes que les plus grandes cathédrales jamais érigées par les homme.

Cependant, en plus de ce qui précède, il a également parlé de la gigantesque métropole souterraine située sous le plateau de Gizeh, qui aurait au moins 15 000 ans .

Fait intéressant, il existe de nombreux auteurs anciens qui ont soutenu le dossier d’Hérodote sur les passages souterrains reliant les grandes pyramides. Il est important de mentionner que Iamblichus , également connu sous le nom de Iamblichus Chalcidensis, ou Iamblichus d’Apamée, un philosophe néoplatonicien syrien a enregistré des informations sur une entrée à travers le corps du Sphinx menant à l’intérieur de la Grande Pyramide de Gizeh :

Cette entrée obstruée de nos jours par des sables et des détritus, se trace encore entre les pattes antérieures du colosse accroupi. Elle était autrefois fermée par une porte de bronze dont la source secrète ne pouvait être actionnée que par les mages.

Elle était gardée par le respect public, et une sorte de crainte religieuse maintenait son inviolabilité mieux que ne l’eût fait une protection armée. Dans le ventre du Sphinx ont été découpées des galeries menant à la partie souterraine de la Grande Pyramide.

Ces galeries étaient si habilement sillonnées le long de leur parcours jusqu’à la Pyramide qu’en s’engageant dans le passage sans guide à travers ce réseau, on revenait de plus en plus et inévitablement au point de départ.

Crantor (300 av. J.-C.) a affirmé qu’un ensemble de piliers souterrains en Égypte contenait des archives en pierre écrites de la préhistoire, Crantor a également soutenu les écrits d’Hérodote.

Cependant, encore plus intéressant est le fait qu’écrit sur d’anciens sceaux-cylindres sumériens sont les enregistrements des Anunnaki et de leur demeure secrète, qui a été décrite comme :

« un endroit souterrain… entré par un tunnel, son entrée cachée par le sable et par ce qu’ils appellent Huwana … ses dents comme les dents d’un dragon, son visage le visage d’un lion ».

Ce textes très anciens, fragmenté en plusieurs morceaux enregistre également que « Il [Huwana] ne peut pas aller de l’ avant, ni est – il capable de se déplacer en arrière » , mais ils se glissa sur lui par derrière, et le chemin de « la demeure secrète des Anunnaki » n’était plus bloqué.

Les textes sumériens antiques ont étonnamment fourni une description relativement bonne du Sphinx à tête de lion de Gizeh, un monument qui est sûrement antérieur aux civilisations égyptiennes antiques et a été mis en place pour garder les pyramides et les innombrables chambres et tunnels situés sous Gizeh.

Cependant, nous trouvons plus de preuves de vastes chambres souterraines dans les écrits de l’historien romain du premier siècle Pline, qui a documenté que situé sous le puissant Sphinx, il y a un « tombeau d’un souverain nommé Harmakhis qui contient un grand trésor ».

Étonnamment, le Grand Sphinx était autrefois appelé « Le Grand Sphinx Harmakhis qui montait la garde depuis l’époque des disciples d’Horus ».

La 10ème tablette sumérienne : les Anunnaki construisirent les pyramides

Une autre preuve soutenant l’existence des voûtes souterraines est documentée par l’historien romain du IVe siècle Ammianus Marcellinus qui a documenté l’existence de passages qui mènent à l’intérieur de la Grande Pyramide de Gizeh :

« Des inscriptions qui, selon les anciens, ont été gravées sur les murs de certaines galeries souterraines et des passages ont été construits au plus profond de l’intérieur sombre pour empêcher que la sagesse ancienne ne se perde dans le déluge. »

D’autres preuves se trouvent dans un manuscrit documenté par l’écrivain arabe Altelemsani et conservé au British Museum. Altelemsani a documenté l’existence d’une vaste chambre souterraine carrée située sous le sol, entre la Grande Pyramide et le Nil. Altelemsani a écrit qu’il y avait quelque chose d’énorme bloquant l’entrée du Nil.

Altelemsani a écrit :

« … À l’époque d’ Ahmed Ben Touloun , un groupe est entré dans la Grande Pyramide par le tunnel et a trouvé dans une chambre latérale un gobelet d’un verre d’une couleur et d’une texture rares. Alors qu’ils partaient, ils ont raté l’un des invités et, en revenant le chercher, il est sorti nu et en riant, il a dit: « Ne me suivez pas et ne me cherchez pas », puis s’est précipité dans la pyramide. Ses amis s’aperçurent qu’il était enchanté.

En apprenant des événements étranges sous la Pyramide, Ahmed Ben Touloun a exprimé le désir de voir la coupe de verre. Lors de l’examen, il a été rempli d’eau et pesé, puis vidé et repesé. L’historien a écrit qu’il était « du même poids lorsqu’il était vide que lorsqu’il était plein d’eau ».

Fait intéressant, au 10ème siècle, un écrivain du nom de Masoudi a affirmé que les statues mécaniques avancées étaient les gardiennes des galeries souterraines situées sous la Grande Pyramide de Gizeh.

Sa description, il y a mille ans, peut être comparée en importance aux robots informatisés que l’on voit aujourd’hui. Selon Masoudi, ces robots étaient programmés pour tout détruire « sauf ceux qui par leur conduite méritaient d’être admis ».


Il a écrit : « … les récits écrits de la Sagesse et des acquis dans les différents arts et sciences étaient profondément cachés, afin qu’ils puissent rester comme des archives au profit de ceux qui pourraient ensuite les comprendre… ».

Masoudi a avoué :

« … j’ai vu des choses qu’on ne décrit pas de peur de faire douter de son intelligence… mais je les ai quand même vues… ».

Selon Hérodote, les anciens prêtres égyptiens parlaient d’une longue tradition de création de chambres souterraines par les constructeurs originaux de l’ancienne Memphis. Fait intéressant, ces histoires ont été confirmées lorsque de grandes cavités ont été découvertes lors d’une enquête menée à Gizeh en 1993.

Les rapports soutenant l’existence de vastes chambres ont été documentés par un article de journal intitulé « Mystery Tunnel in Sphinx » :

« Les ouvriers qui réparent le Sphinx malade ont découvert un ancien passage menant profondément dans le corps du mystérieux monument. Le chef des antiquités de Gizeh, M. Zahi Hawass , a déclaré qu’il n’y avait aucun doute que le tunnel était très ancien. Cependant, ce qui est déroutant, c’est : qui a construit le passage ? Pourquoi? D’ailleurs, où cela mène-t-il… ? M. Hawass a déclaré qu’il n’avait pas l’intention d’enlever les pierres bloquant l’entrée. Le tunnel secret s’enfonce dans le côté nord du Sphinx, à peu près à mi-chemin entre les pattes tendues du Sphinx et sa queue. ( source )

En 1935, des histoires incroyables ont émergé après un projet de défrichement d’une décennie. Un article publié la même année par Hamilton M. Wright décrivait l’existence des zones sous Gizeh. Ces informations, comme de nombreuses autres découvertes, sont toujours démenties par les autorités égyptiennes malgré de nombreuses preuves prouvant leur existence.

L’article disait :

« …Nous avons découvert un métro utilisé par les anciens Égyptiens il y a 5000 ans. Il passe sous la chaussée menant entre la deuxième Pyramide et le Sphinx. Il fournit un moyen de passer sous la chaussée de la pyramide de Khéops à la pyramide de Khéphren [Khephren]. De ce métro, nous avons déterré une série de puits descendant sur plus de 125 pieds, avec des cours spacieuses et des chambres latérales… ».

L’existence des vastes chambres souterraines de Gizeh est extrêmement bien documentée, même si quelques personnes dans le monde connaissent son existence. Les reportages des médias dans les années 1930 décrivaient des chambres souterraines et des passages situés entre le temple des « hommes solaires » situé sur le plateau et le temple du Sphinx dans la vallée de Gizeh.

Situés au milieu entre le Grand Sphinx et la Grande Pyramide, quatre énormes puits verticaux, chacun d’environ huit pieds carrés, menant à des chambres intérieures à travers du calcaire solide ont également été découverts.

« … Il est appelé « le tombeau de Campbell » sur les plans maçonniques et rosicruciens, et « ce complexe de puits », a déclaré le Dr Selim Hassan, « se terminait dans une pièce spacieuse, au centre de laquelle se trouvait un autre puits qui descendait vers une cour spacieuse. flanqué de sept chambres latérales… ».

Selon les rapports, à l’intérieur des pièces secrètes se trouvaient d’énormes sarcophages scellés de basalte et de granit, de 18 pieds de haut.

En 1935, alors que le Dr Selim Hassan explorait la région, il écrivit :

« … Nous espérons trouver quelques monuments d’importance après avoir dégagé cette eau. La profondeur totale de ces séries de puits est de plus de 40 mètres ou plus de 125 pieds… Au cours du nettoyage de la partie sud du métro, on a trouvé une très belle tête de statue qui est très expressive dans chaque détail de la visage… ». 

Chapelle des offrandes, Enoch et récits préhistoriques

En plus de ce qui précède, le Dr Selim Hassan a également signalé la découverte de trois cours intérieures et extérieures et d’une pièce qu’ils ont appelée la « Chapelle des offrandes », taillée dans un affleurement rocheux massif trouvé entre la tombe de Campbell et la Grande Pyramide.

Les rapports indiquent qu’au centre de la chapelle se trouvent trois piliers verticaux ornés placés dans une disposition de forme triangulaire. Les piliers sont des points extrêmement importants dans le rapport car leur existence est censée avoir été enregistrée dans la Bible.

On pense qu’Ezra, l’écrivain initié de la Torah, avait connaissance de l’existence des passages et des grandes chambres sous Gizeh avant même d’avoir écrit la Torah.

Fait intéressant, des rapports sur des « machines en mouvement sophistiquées » découvertes à Gizeh, ainsi qu’une ville souterraine jusqu’alors inconnue, sont trouvés dans un article écrit par le Sunday Express du 7 juillet 1935.

Cependant, malgré de nombreux textes anciens documentant l’existence de vastes tunnels, chambres et passages sous Gizeh, les autorités égyptiennes ont longtemps nié l’existence de ceux-ci, ainsi que d’un certain nombre d’autres découvertes incroyables en Égypte.

Selon les rapports, la ville souterraine désormais «inaccessible» est accessible depuis l’intérieur du Sphinx (mais d’autres parties également), avec des escaliers taillés dans la roche solide, menant au système de cavernes sous le substratum rocheux du Nil. L’énorme et complexe système souterrain sous le plateau de Gizeh s’étend vers l’est, menant au Caire.

Dans un article écrit en 1972, la déclaration suivante a été faite :

« Personne ne devrait prêter attention aux affirmations absurdes concernant l’intérieur de la Grande Pyramide ou les passages présumés et les temples et salles non fouillés sous le sable dans le quartier de la Pyramide faites par ceux qui sont aussi associés cultes ou sociétés à mystères d’Egypte et d’Orient.

Ces choses n’existent que dans l’esprit de ceux qui cherchent à attirer les chercheurs de mystère, et plus nous nions l’existence de ces choses, plus le public est amené à soupçonner que nous essayons délibérément de cacher ce qui constitue l’un des grands secrets de l’Egypte.

Il est préférable pour nous d’ignorer toutes ces affirmations que de simplement les nier. Toutes nos fouilles sur le territoire de la Pyramide n’ont révélé aucun passage ou couloir souterrain, temple, grotte ou quoi que ce soit du genre, à l’exception du temple jouxtant le Sphinx.

Les textes historiques documentent le grand nombre de fouilles effectuées au cours du 20e siècle, des découvertes incroyables ahurissantes qui sont tenues à l’écart de la société.

Comme nous l’avons mentionné, il existe un modèle spécifique et strict mis en œuvre dans la société d’aujourd’hui où seules certaines informations sont divulguées au monde, tandis que la plupart des parties sont gardées à l’abri des regards indiscrets, presque comme s’il y avait un niveau caché de censure. en fonctionnement, spécialement conçu pour protéger des pans de l’histoire appartenant à l’humanité, une espèce amnésique.

Source :  Ancient-Code.com


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation


Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... En faisant un don sécurisé sur Paypal... Ou les trois en même temps... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci








Elishean777 : Communauté pour un Nouveau Monde © elishean/2009-2021

Tags:

0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :