Mystique

La mer du désert de Gobi: L’ancienne demeure des Fils de Dieu

A cette époque, les habitants étaient blonds aux yeux bleus

Il fut un temps dans un passé lointain, avant que la catastrophe ne frappe, lorsque le désert de Gobi, recouvrait des parties de la Chine et de la Mongolie. Il était plein d’eau – une grande mer avec une île merveilleuse, selon la légende ancienne, ainsi que d’un point de vue scientifique.

Le président Roosevelt lui-même a proposé l’expédition parce qu’il croyait que les arbres poussaient autrefois dans le désert de Gobi et que lorsque les arbres étaient abattus, le climat changeait.

Si des arbres pouvaient y être plantés à nouveau, pensait-il, cela améliorerait le climat.

Des blancs aux yeux bleus et aux cheveux blonds

Selon l’enseignement théosophique,

« L’île, où se trouve maintenant le désert de Gobi, était habitée par le dernier vestige de la race qui a précédé la nôtre. Une poignée d’Adeptes – les « Fils de Dieu », maintenant appelés Brahman Pitri, sont appelés un autre synonyme dans la Kabbale chaldéenne. La tradition dit, et les annales du Grand Livre expliquent que bien avant l’époque d’Ad-am et de sa femme curieuse Hewa, où l’on trouve maintenant des lacs salés et des déserts arides, il y avait une vaste zone intérieure, la mer qui s’étendait sur le centre-ville. L’Asie, au nord de la fière chaîne himalayenne et de ses extensions occidentales. La mer a existé jusqu’à la dernière grande période glaciaire, lorsqu’un cataclysme local, qui a balayé les eaux au sud et à l’ouest, a formé un véritable immense désert désert et n’a laissé qu’une certaine oasis… »

Un ancien texte indien décrit l’atterrissage réel d’un être mystérieux et sensible nommé Sunatkumara, ce qui signifie « Jeunesse éternelle ».

²

Il est arrivé dans son char et a atterri sur une île située dans la mer de Gobi.

Il est venu avec les mêmes personnes. Ils étaient amicaux avec les gens. Ils ont éduqué les gens de différentes manières pour les aider à améliorer leur vie.

Le texte décrit leur arrivée comme suit :

« Le char des Fils du Feu et des Seigneurs de la Flamme a volé des hauteurs insondables, englouti dans les flammes qui ont rempli les cieux de langues de feu, de l’Étoile Brillante. Il a atterri sur l’île blanche dans la mer de Gobi. Une étendue verte et merveilleuse de fleurs parfumées.

De plus, les écritures sacrées chinoises et le livre tibétain de Dzyan confirment que dans les temps anciens, bien avant l’Adam et Eve bibliques, il y avait une vaste terre habitée par les vrais Fils de Dieu, « des blancs aux yeux bleus et aux cheveux blonds ». ” qui « est descendu du ciel ».

Guerre entre les 4e et 5e races

Ces êtres célestes, bannis sur Terre après la guerre dans le ciel. tout comme les anges déchus décrits dans la Bible étaient les guides divins de l’humanité qui ont transmis aux gens l’art de la civilisation et leur ont enseigné de nombreuses choses précieuses qui ont facilité la vie quotidienne.

On dit que ces créatures savaient tout sur le ciel et la terre. Ils contrôlaient complètement les éléments Terre, Eau, Feu et Air.

Dans la doctrine ésotérique, la « troisième guerre » est désignée comme ayant lieu à la fin de la 4e race entre ses adeptes et les adeptes de la 5e race, c’est-à-dire entre les initiés de l’île sacrée et les sorciers de l’Atlantide. La tradition affirme que les « Fils de Dieu » ou les grands Initiés de l’île sacrée ont utilisé le Déluge pour débarrasser la terre de tous les sorciers atlantes.

Dans la littérature védique relative aux premiers textes trouvés en Inde, il est écrit :

« … des personnes avec une grande étoile blanche se sont installées sur une île de la mer de Gobi en 18 617 841 avant JC »

On dit qu’ils ont construit une forteresse, puis une ville, puis ont construit des tunnels sous-marins reliant leur belle île au continent.

Tout cela remonte à très longtemps, et il est difficile d’imaginer un passé aussi lointain sur Terre. Mais notre planète a une très longue histoire.

Le sable effroyable du désert révélera ses secrets enfouis depuis longtemps.

Nous apprenons également des enseignements théosophiques que :

« … dans aucun autre endroit, même au Pérou, il n’y a autant de traditions qu’autour du désert de Gobi. Ce désert hurlant de sables mouvants fut autrefois, si l’on en juge bien, le siège d’un des plus riches empires du monde. On dit qu’une telle richesse se cache sous la surface, sous forme d’or, de bijoux, de sculptures, d’armes, d’ustensiles et de tout ce qui indique la civilisation, le luxe et les beaux-arts, ce qu’aucune capitale existante de la chrétienté ne peut aujourd’hui montrer.

Le sable du Gobi se déplace régulièrement d’est en ouest devant de terribles tempêtes incessantes. Parfois, certains des trésors cachés sont découverts, mais les indigènes n’osent pas y toucher, car toute la région est sous l’interdiction d’un puissant sortilège.

Les Bakhti – gnomes hideux mais loyaux – gardent les trésors cachés de ce peuple préhistorique, attendant le jour où la révolution des périodes cycliques fera à nouveau connaître leur histoire pour l’édification de l’humanité. La région du désert de Gobi et pratiquement tout le territoire du Tibet sont jalousement gardés de l’invasion étrangère.

Ceux qui sont autorisés à le traverser sont sous la surveillance et le pilotage particuliers de certains agents du pouvoir principal et sont tenus de ne transmettre au monde extérieur aucune donnée sur les lieux et les personnes. Tôt ou tard, le temps viendra où le terrible sable du désert révélera ses secrets enfouis depuis longtemps… »


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci



ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 463 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.