Futur cosmique

Immobilier galactique: acheter un terrain ou une propriété dans l’espace

Des personnes ont poursuivi la NASA en 1977 pour avoir atterri sur Mars, déclarant qu'ils avaient hérité de la planète...

Le changement climatique est une grande menace pour toute l’humanité. Les scientifiques étudient déjà la faisabilité d’un déménagement sur une autre planète. Ces dernières années, il est même devenu à la mode d’acquérir des propriétés sur la planète Mars ou sur la Lune.

De nombreuses personnes ont contacté les agences immobilières spatiales pour concrétiser leur investissement dans l’espace extraterrestre. Bien que cela puisse sembler insolite, ce n’est apparemment pas impossible. Il suffit d’un compte en banque bien garni et le tour est joué.

DENNIS HOPE A REVENDIQUÉ SES DROITS D’HABITER DANS L’ESPACE

La planète Mars est très similaire et assez proche de la planète Terre. Elle est même très convoitée par les deux grandes agences spatiales d’Amérique. Ces dernières envisagent même d’emmener des individus sur Mars pour la rendre habitable.


Le traité sur l’espace extra-atmosphérique des Nations unies de 1967 indique qu’aucun pays ne peut exiger de posséder la Lune. Par ailleurs, Dennis Hope a contesté cette loi, en clamant que ce traité n’empêche aucunement les humains de revendiquer un terrain sur la Lune ou même sur toute autre planète. Après avoir adressé une lettre aux Nations unies pour les informer qu’il possédait la Lune, Hope a commencé par vendre des terrains sur ce corps céleste. Il a même gagné le titre de « magnat de l’immobilier extraterrestre ».

A l’heure actuelle, il a vendu plus de 16 milliards d’acres de biens immobiliers lunaires à plus de sept millions de personnes.

Cet homme ambitieux a même réussi à vendre une parcelle de la Lune de la taille d’un pays pour plus de 250 000 $.


Sa société Lunar Embassy ne cesse de se développer. Beaucoup de personnes venant des quatre coins du monde ont acheté un terrain sur la Lune grâce à cette société. Il a également formé son propre gouvernement en 2004 pour donner des droits complets à toute personne désirant acheter une propriété lunaire.

QU’EN EST-IL DE L’ASPECT LÉGAL DE CES ACHATS SUR LA LUNE ET MARS?

Hope s’est proclamé propriétaire de l’espace lunaire mais aucun document ne le confirme. En termes simples, ce qu’il fait n’est pas légal et juridiquement parlant, il ne possède ni la Lune ni aucun autre corps céleste. Par ailleurs, il n’est pas le seul homme à affirmer posséder la Lune. Acheter des terrains extraterrestres par le biais de Lunar Embassy reste ainsi un grand risque à prendre.

Quant à Mars, trois hommes du Yémen se sont également proclamés comme étant ses propriétaires. En 1977, ils ont même traîné la NASA en justice pour avoir atterri sur Mars sans leur permission. D’après eux, ils ont hérité de cette planète de leurs ancêtres, il y a environ 3 000 ans. Leur affirmation était basée sur les croyances des civilisations himyarite et sabéenne, qui existaient approximativement entre 2000 et 3000 av. J.-C.

Jusqu’ici, la possibilité qu’un quelconque corps céleste puisse abriter une vie n’a pas été prouvée. Ce ne sont que des suppositions. Ainsi, les experts doivent trouver des moyens de résider en permanence dans l’espace.


En tous cas, l’immobilier galactique prévoit des jours heureux, semble-t-il !


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 35 fois, 2 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire