Futur cosmiqueTV

Une augmentation «spectaculaire» des défis spatiaux…

La Chine et la Russie ont accru leur présence en orbite et ont des projets sur les ressources naturelles de la Lune. Le Pentagone est en panique. Pourtant un tout autre avenir nous est promis....

Pourront-ils un jour, nous laisser tranquilles et commencer à s’entendre, autrement que pour nous réduire à un esclavage numérique que nous ne voulons pas? C’est une question pertinente alors que les agences spatiales du monde entier se penchent sur l’avenir de l’espace lointain, au-delà de la Station spatiale internationale.

Les préparatifs sont commencés dans le monde entier pour construire le « Gateway » lunaire , une station spatiale en orbite autour de la Lune, qui servira de tremplin pour l’exploration spatiale dans l’espace lointain. Mais, la Russie et la Chine, boudent le projet américain de station lunaire.

L’ISS, construite par les deux nations et occupée en continu par des Russes et des Américains depuis 2000, était « réellement un projet international ». Mais l’ISS approche de la fin de sa vie, d’ici 2030, et la Nasa a unilatéralement lancé son programme lunaire, sans consultation préalable avec ses partenaires historiques.


« De notre point de vue, la Lunar Gateway dans sa forme actuelle est trop américano-centrée », a dit Dmitri Rogozine, selon des propos traduits en direct par un interprète. Il a ensuite confirmé qu’il était « probable » que la Russie « n’y participe pas à grande échelle ».

La Gateway a été annoncée sous la présidence de Donald Trump et vise à assister le retour des astronautes américains sur le sol lunaire à partir de 2024, pour la première fois depuis 1972, un programme baptisé Artémis. Initialement réduite à un seul module d’habitation, la station est censée s’agrandir au fil des années, sans jamais devoir atteindre la taille de l’ISS.

Donc la rivalité continue. Ils semblent vouloir reproduire la misérabilité des relations internationales planétaires, au sein de la conquête spatiale.

La concurrence des nations rivales que sont la Russie et la Chine à laquelle les États-Unis et leurs alliés sont confrontés dans le domaine spatial a augmenté « considérablement », a déclaré mardi la Defense Intelligence Agency (DIA).

Moscou et Pékin coopèrent également dans l’exploration spatiale et pourraient bientôt commencer à exploiter les ressources naturelles de la Lune, ont déclaré des responsables militaires américains.

 

La DIA, la branche du renseignement du Pentagone, a lancé l’avertissement en présentant au public sa mise à jour du rapport de 2019 intitulé « Challenges to Security in Space ».


La Chine et la Russie continuent de prendre des mesures pour « saper » l’avantage dont bénéficie l’armée américaine dans les actifs spatiaux, a déclaré John F. Huth, officier du renseignement de défense de la DIA pour l’espace et le contre-espace.

« Les deux nations considèrent l’espace comme une exigence pour gagner des guerres modernes, en particulier contre les nations occidentales, et cherchent à faire leurs preuves en tant que leaders mondiaux », a-t- il déclaré.

« Depuis début 2019, les opérations spatiales des concurrents ont augmenté en rythme et en portée dans presque toutes les grandes catégories : communications, télédétection, aviation et démonstration scientifique et technologique. »

Leurs actifs combinés en orbite « ont augmenté d’environ 70% en seulement deux ans », a déclaré Kevin Ryder, analyste principal de l’agence. « Cette expansion récente et continue fait suite à une augmentation de plus de 200% entre 2015 et 2018 », a-t- il déclaré.

Les États-Unis dépendent fortement des ressources spatiales pour collecter des renseignements et fournir des communications pour leurs opérations militaires. La Chine et la Russie ont renforcé leurs propres capacités spatiales et développé des systèmes d’armes qui peuvent empêcher le Pentagone d’utiliser l’espace par une action cinétique directe ou une guerre électronique.

La DIA a également fait remarquer que les rivaux américains se sont rapprochés en termes d’exploration spatiale. La Chine, en particulier, progresse rapidement dans son programme spatial.

« Les deux nations cherchent à élargir leurs initiatives d’exploration spatiale, ensemble et individuellement, avec des plans pour explorer la Lune et Mars au cours des 30 prochaines années », a déclaré Ryder. « En cas de succès, ces efforts conduiront probablement à des tentatives de Pékin et de Moscou d’exploiter les ressources naturelles de la lune. »

Le rapport a également évoqué les défis spatiaux posés par l’Iran et la Corée du Nord.

Les deux devraient développer davantage leurs capacités pour refuser ou dégrader les communications et la navigation spatiales utilisées par les États-Unis, selon le document.


La DIA a également couvert la menace croissante des débris spatiaux en orbite terrestre basse.

Sommes-nous si loin de l’avenir Star Trek promis par certains lanceurs d’alerte?

William Shatner, le fameux Capitaine Kirk, a participé à la mission Blue Origin de Jeff Bezos du 13 octobre. Selon Michael Salla, la mission Blue Origin est une couverture pour William Shatner et les trois autres astronautes voyageant secrètement à Ganymède pour participer à la cérémonie d’accueil de la Super-Confédération intergalactique nouvellement arrivée.

Le contacté Alex Collier a également affirmé que le nouveau groupe de visiteurs extraterrestres s’était effectivement dirigé vers Jupiter et avait établi une présence sur Ganymède pour observer les événements se dérouler dans notre système solaire. Il a dit que Ganymède possède d’énormes installations qui remontent à plusieurs milliers d’années.

William Shatner est une figure mondiale extrêmement populaire qui ferait un excellent ambassadeur culturel pour la Terre lors des premières rencontres de contact avec un groupe de visiteurs aussi important. La participation de Shatner à de telles réunions annoncerait également l’entrée officielle de l’humanité dans un avenir Star Trek.

Vidéo ci-dessus : Le lancement de Blue Origin envoyant William Shatner dans l’espace retardé


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 109 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire