Mystique

Carlos Castaneda et le chamanisme Toltèque: Le Point d’assemblage

Dans le système de Carlos Castaneda, la perception est la clé de la magie ordinaire. Pour les sorciers, notre perception n’est pas la somme des impressions reçues par nos sens, comme on le pense d’habitude. Nous percevons le monde à travers un petit point lumineux, sorte d’objectif photographique, ou plutôt de curseur.

Ce point lumineux s’appelle le point d’assemblage. Par ce point précis, nous assemblons le monde ordinaire. La réalité de tel ou tel monde dépend uniquement de la position du point d’assemblage. Selon Castaneda et son mentor Don Juan Matus, le point d’assemblage est dans notre dos, 20cm derrière l’omoplate droite. C’est la position standard adoptée par quasiment toute l’humanité actuelle.

Dans la philosophie du nagual, l’être humain peut évoluer sur cinq plans et dans une infinité d’univers, parallèles ou non.

5 Podcasts à écouter attentivement :

 

1 – le point d’assemblage

 

2 – La position du point d’assemblage

²

 

3 – Le déplacement latéral

 

4 – Le déplacement vers le bas

 

5 – Être un canal de l’Esprit

 

Pour que la magie puisse s’emparer de nous, il faut chasser le doute de notre esprit. Une fois que les doutes ont disparu, tout devient possible. – Don Juan Matus, La Force du Silence

Si l’implacabilité correspond à une position du point d’assemblage, ça signifie donc que l’apitoiement, le doute, le brouhaha, c’est aussi une position du point d’assemblage. Quand votre point alterne entre moments d’implacabilité et grandes plages d’apitoiement, c’est que le point retourne à sa position d’origine.

Pour aider le point d’assemblage à s’attacher fermement à sa nouvelle position, celle du lieu sans pitié, il faut donc accumuler de l’énergie. Comment on fait? On arrête d’en perdre…. Une des plus incroyables pertes d’énergie, c’est le doute, et l’apitoiement. En général, on est attaché émotionnellement à notre apitoiement et au doute, ça justifie qui on est, et surtout ça permet de bien fixer le point sur sa position d’origine, celle que nous avons appris.

L’impeccabilité, c’est faire de son mieux, en fonction de l’énergie qu’on a à disposition.

L’implacabilité
, c’est atteindre, par un déplacement du point d’assemblage, le lieu sans pitié, la position opposée à l’apitoiement. L’implacabilité n’est pas de la méchanceté.

Ce que l’implacabilité implique : Plus aucune pitié. Plus aucun apitoiement. Donc, plus aucune victime. De rien. Plus d’injustice. Plus d’abus. Plus de plainte.

Source des audio :

https://projet-lapasserelle.com/carlos-castaneda-chamanisme-tolteque/


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci



ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 301 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.