Mystique

La seconde venue et les stéréotypes qui lui sont associés

Voici, je viens comme un voleur ! ... Heureux celui qui reste éveillé ...

Pendant de nombreuses années, la pensée de bouleversements terribles et catastrophiques, invariablement associés à l’attente de la seconde venue du Christ dans le monde, s’est installée dans l’esprit de beaucoup de gens. La lecture de tous les passages, principalement dans les évangiles synoptiques, a facilité ce phénomène. L’apôtre Jean passe ce sujet sous silence, ne le mentionnant qu’indirectement dans les mots : « Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous. » (Jean 14:18) et d’autres semblables.

Beaucoup d’entre nous, ayant l’esprit inquiet et l’ardeur d’un découvreur, ont commencé à compter scrupuleusement le nombre de tremblements de terre, d’ouragans, d’inondations et d’autres catastrophes naturelles ou provoquées par l’homme. L’intérêt pour les statistiques des cataclysmes tragiques et terrifiants a atteint son apogée au milieu des années 90, lorsque certains se sont même sérieusement interrogés sur le sens des études, du travail et de l’avancement dans la vie.

Tôt ou tard, une grande majorité de ces personnes ont réalisé qu’il est nécessaire de travailler, de lire, d’étudier le matériel, de construire et de réparer, de faire beaucoup d’autres choses, ce en quoi consiste pourtant la vie d’une personne ordinaire, et c’est à ce moment-là que l’excitation des attentes a commencé à se calmer.


La foi en l’Avent n’a pas disparu jusqu’à ce jour, mais elle a acquis des formes plus solides qu’auparavant. Les passions se sont apaisées et ont fait place à un raisonnement calme, où l’événement lui-même, dont la date n’est connue que de Dieu, est devenu un sujet de profonde réflexion, d’étude et d’attente.

Les paroles de Jésus montrent que les guerres, les tremblements de terre, les épidémies, les catastrophes naturelles ne sont pas le but de l’intimidation et, à plus forte raison, ne doivent pas être le centre de l’attention. Jésus lui-même a dit que « toutes ces choses doivent être » et que « c’est le commencement des maladies ». L’attention est inévitablement attirée par d’autres aspects de l’attente de la Venue et des signes que le Christ a soulignés et qui sont invariablement perdus à l’arrière-plan de ceux plus grandioses et plus frappants, tels que les incendies, les tsunamis, les épidémies et les guerres.

Le Christ n’a apparemment pas voulu nous opprimer, bien qu’il ait mis en garde contre l’apparition de ceux-ci. Son but principal, apparemment, est de nous rappeler le danger de nous désintéresser, de plonger tête baissée dans la résolution des problèmes terrestres, de nous laisser emporter par les acquisitions, les constructions, les réparations sans fin et la pertinence de l’iPhone pour l’année en cours.


L’idée du caractère inattendu de l’Avent pourrait résider précisément dans le fait qu’une personne s’habitue aux nouvelles quotidiennes et s’en lasse souvent. Leur écoute et leur répétition quotidiennes apportent aliénation, fatigue et désir de se concentrer sur d’autres aspects plus agréables de la vie, d’autant plus que les conditions préalables à cela ne manquent pas.

Le principal stéréotype de la seconde venue peut être appelé la peur et l’attente de catastrophes, et la lecture du livre de l’Apocalypse alimente cette peur et l’augmente de nombreuses fois.

Et ce qui a également surpris, ce sont les paroles de Jésus, où il établit un parallèle entre l’époque de Noé et la génération qui vivra dans le voisinage immédiat de la Venue.

« Mais, comme il en fut du temps de Noé, il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme ; car, comme aux jours qui précédèrent le déluge, ils mangeaient, buvaient, se mariaient et donnaient en mariage, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche. Ils ne savaient rien de ce qui se passait jusqu’à ce que le déluge arrive et les détruise tous. Il en sera de même lorsque le Fils de l’homme viendra. » Matthieu 24:37-39

C’est ici que se trouve le stéréotype principal, le plus dangereux, des attentes. Il s’avère que la venue de Jésus-Christ prendra par surprise ceux qui vivent sur Terre (une référence au livre de l’Apocalypse, où cette phrase apparaît plus souvent que dans le reste du Nouveau Testament).


Vivant sur Terre, ils vont vaquer à leurs occupations, sans prêter attention aux guerres, aux cataclysmes, aux catastrophes, s’y habituant et avec un comportement vraiment philistin, aspirant aux rabais des magasins, ne pensant qu’à l’amélioration de la maison, et oubliant complètement Dieu, le Christ, la Rédemption et la Fin inévitable.

Ce texte suggère que ce ne sera pas si terrible, apparemment, sur la Terre, comme le décrivent des prédicateurs trop exaltés, ne prêtant attention qu’à la mort et à un autre tsunami quelque part en Indonésie (soit dit en passant, l’un des plus destructeurs de l’histoire). Le cours du cycle de vie, selon le Christ, se déroule en fonction des soucis de l’époque, de l’accumulation et du désir maximal de paix et de confort. Cela joue un rôle fatal, balayant complètement de la conscience la pensée de Dieu et la lutte pour Lui.

Les chrétiens qui connaissent la Venue, l’attendent, mais se sont néanmoins endormis, seront pris par surprise, supposant que ce n’est pas pour bientôt, et que tout ne s’est pas encore réalisé. L’ensemble de leurs suppositions peut s’effondrer en un instant, et dans le contexte d’une vie bien nourrie et confortable, cet ensemble présente un certain danger de trop s’endormir et de se demander pourquoi tout ne s’est pas passé comme prévu.

Il y a beaucoup de stéréotypes, il n’y en a qu’une poignée qui sont effleurés en surface, Dieu seul sait combien d’entre eux restent dans la tête de ceux qui sont dans l’attente angoissante de la prochaine inondation ou épidémie.

De toute façon, tout peut très bien ne pas être comme nous l’attendons, et Dieu veuille que nos attentes correspondent à la réalité et ne nuisent pas à l’esprit, au cœur, et plus encore à la foi.

Source


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 117 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire