Ceci est un chapitre du livre, Le retour des éons : L’ascension spirituelle planétaire (2013). L’objectif du livre est d’expliquer l’ascension spirituelle actuelle de la terre et de l’humanité en cette période unique de l’histoire planétaire et comment les Êtres divins nous aident à transcender et à nous transformer.

Ce livre fait partie de la littérature qui est créée sur la transition post-2012. Il est profondément ancré dans l’expérience personnelle de l’auteur, qui a travaillé avec des maîtres spirituels, enseigné la spiritualité à d’autres personnes et fait le lien entre les changements spirituels et les événements mondiaux actuels, tels que la crise environnementale, l’effondrement financier, les ovnis, la guerre et les crises politiques.

Le livre offre également des informations détaillées sur les traditions du gnosticisme et de la philosophie pérenne et fournit de nombreuses aides aux chercheurs pour établir et maintenir leur propre pratique spirituelle… Comment, face aux problèmes environnementaux, politiques, économiques et éthiques accablants auxquels l’humanité est confrontée, la Nouvelle Terre est encore en formation et comment chaque individu peut en faire partie.

« Nous sommes à l’ère spatiale, bien que personne n’ait jamais été capable de définir exactement ce que ce terme recouvre. Nous savons qu’il couvre les humains dans l’espace, les satellites, les sondes spatiales robotisées, etc. Mais qu’en est-il des êtres comme nous vivant ailleurs dans l’univers?

Bien sûr, de nombreux peuples « primitifs » dans le monde ont eu des légendes selon lesquelles de tels êtres non seulement existent mais étaient leurs propres ancêtres. C’est le cas des aborigènes australiens et de certaines tribus amérindiennes qui croient que leurs ancêtres venaient des Pléiades.

Les médias demandent constamment : « Sommes-nous seuls ? » Mais veulent-ils entendre la réponse ? L’idée des OVNIs et des ETs s’accorde parfaitement avec ce livre, car si nous sommes entourés d’Êtres Supérieurs qui influencent la vie humaine, peut-être que certains de ces êtres sont venus en vaisseaux spatiaux et sont ici maintenant.

Le récit suivant est basé sur les meilleures sources que j’ai pu découvrir, y compris des informations provenant du RA Material et du The Nine.

Des ovnis ou des objets ressemblant à des ovnis ont été signalés tout au long de l’histoire, y compris dans la Rome antique et l’époque médiévale. Comme indiqué dans la première partie, des chercheurs tels que Erich von Daniken ont postulé que les OVNIs et les ETs sont à l’origine de nombreuses légendes anciennes de visites des dieux qui ont laissé des traces de leur présence dans des phénomènes archéologiques tels que les lignes de Nazca au Pérou ou les pyramides d’Egypte.

À notre époque, des officiers militaires, des pilotes, des fonctionnaires et des citoyens de nombreux pays ont documenté de manière fiable et détaillée des dizaines de milliers d’observations d’ovnis depuis plus de six décennies. En fait, des millions de personnes dans le monde ont vu des OVNIs dont le type ne ressemble à rien de ce qui a été construit par des terriens, bien qu’il soit probable que certaines observations concernent des vaisseaux semblables à des OVNIs construits par des gouvernements terriens.

Par rapport aux OVNIs, il y a eu beaucoup moins de rapports bien documentés d’observations et de contacts avec des ETs, mais là encore, les rapports de témoins oculaires ont été suffisants pour établir que les ETs sont ici. Entre-temps, le gouvernement américain a complètement nié l’existence même des ovnis ou des ET, surtout après 1969, lorsque le projet Blue Book de l’armée de l’air a pris fin.

En 1968, le magazine Science and Mechanics a publié des comptes rendus d’observations d’OVNI provenant des dossiers officiels du projet Blue Book de l’armée de l’air, conservés à la base aérienne de Wright-Patterson, près de Dayton, dans l’Ohio. Ces récits ont été publiés dans le livre The Official Guide to UFOs (Ace Publishing, 1968). En 1969, le projet Blue Book a été définitivement arrêté, mais les programmes d’enquête secrets du gouvernement ont continué.

Voici des extraits de documents officiels du gouvernement, tous qualifiés par l’Air Force d' »inexpliqués ». Les citations sont tirées des rapports officiels de l’Air Force.

La première observation publique d’OVNI de l’ère moderne a été faite par le pilote Kenneth Arnold, volant à proximité du Mont Ranier, Washington, le 24 juin 1947. La rencontre a duré 1 minute et 42 secondes. Arnold a observé neuf engins en forme de disque, de la taille de deux tiers d’un DC-4, volant à 9 500 pieds à 400 MPH. Les objets volaient en chaîne, comme s’ils étaient reliés entre eux, et s’étalaient sur 8 km. Arnold a été longuement interrogé par l’Air Force.

Le 23 mars 1966, à 5h05 du matin à Temple, Oklahoma, un homme conduisant une voiture a vu un objet ressemblant à un avion conventionnel sans ailes ni moteurs mais avec une « bulle » sur le dessus. Il reposait sur des supports et avait des lumières brillantes à l’avant et à l’arrière. L’observateur a arrêté sa voiture, s’est approché de l’OVNI sur l’autoroute et a vu « un homme portant une casquette de baseball y entrer par des marches depuis le bas. » L’OVNI s’est ensuite élevé de l’autoroute et s’est envolé.

Le 27 novembre 1960, à 19 h 30, à Chula Vista, en Californie, sept observateurs, dont deux astronomes amateurs, ont vu pendant vingt à trente minutes un engin de forme ronde et de forme irrégulière. Ils ont vu un engin rond avec une longue antenne et une lumière blanche clignotante de forte intensité qui courait le long de la nacelle. Ils ont dit qu’il « se déplaçait dans tout le ciel en décrivant d’énormes cercles et en faisant des traits à des vitesses terribles ».

Le 24 avril 1964, à 17 h 45, à Socorro, Nouveau Mexique, un agent de police en voiture de patrouille a vu un objet ovoïde de la taille d’une berline automobile se dresser sur deux jambes ressemblant à des poutres. Il s’est posé sur le sol avec une rétro-fusée qui avait une flamme bleu-orange. Selon le rapport, l’officier a déclaré avoir « vu deux personnes debout à côté de l’objet, vêtues de combinaisons blanches ; elles ont semblé surprises lorsqu’il est arrivé sur les lieux, sont remontées dans l’objet et ont décollé ; l’observateur les a décrites comme étant ‘de forme normale, mais il est possible que ce soit de petits adultes ou de grands enfants' ».

Le 3 septembre 1965, à 2 heures du matin, à Exeter, New Hampshire, un jeune homme sur le point d’entrer dans la marine et deux officiers de police ont fait une observation. Ils ont vu cinq objets ronds rouge vif se déplaçant en formation. Le rapport indiquait : « Les lumières se déplaçaient au-dessus d’un grand champ et volaient parfois vers une altitude plus basse dans une manœuvre qui ressemblait à une feuille qui tombe… Ces lumières mystérieuses étaient si brillantes qu’elles éclairaient le paysage environnant d’une lueur rouge. »

Un jour du printemps 1966, à 5 heures du matin d’Atwater, Ohio, à Freedom, Pennsylvanie, il y eut une observation en mouvement par deux adjoints du shérif plus huit civils. Ils ont vu un objet circulaire « éblouissant et brillant » avec une antenne dépassant en dessous. L’objet se déplaçait droit devant la voiture de police qui le poursuivait. Après environ vingt-cinq minutes, il a ralenti, a permis à la voiture de le rattraper et a plané pendant un moment au-dessus de la voiture. Puis il est reparti, devant la voiture. Lorsqu’il s’éloignait trop, il faisait du surplace et semblait attendre que la voiture le rattrape.

Le 14 mars 1965, à 1h30 du matin, à Everglades, en Floride, un dresseur de chiens professionnel a observé un engin circulaire avec un dôme d’environ 2,5 mètres de haut. Dix pieds de la partie inférieure contenaient quatre rangées de fenêtres très lumineuses. Lorsqu’il s’est approché du vaisseau, il a été frappé par un rayon lumineux paralysant.

Le 18 juin et les 2 et 3 juillet 1965, au pôle Sud, du personnel argentin, britannique et chilien, dont le commandant chilien de l’Antarctique, a observé un engin « semblable à une gigantesque lentille biconvexe, extrêmement brillant mais solide ». Il avait une « trajectoire en zigzag, changeait souvent de vitesse et de direction et a une fois plané immobile à une altitude d’environ trois miles pendant environ quinze minutes. Une autre fois, il s’est arrêté brusquement après avoir atteint une vitesse élevée pour rester immobile pendant vingt minutes. »

Le 13 décembre 1961, à 17 h 05, à Washington, D.C., trois hommes en voiture, dont un ancien pilote de la Navy et instructeur de vol, ont observé un « engin en forme de diamant, de la taille d’un Piper Cub s’il était quadrillé ». L’engin a émis une lueur pulsée brun-orange sous le centre alors qu’il passait en ligne droite à une altitude de 1 200-1 500 pieds.

Là encore, il s’agit de documents officiels du gouvernement américain, y compris des comptes rendus d’enquêtes menées par des membres qualifiés de l’armée de l’air.

La dernière entrée sur l’observation à Washington, D.C., était particulièrement intéressante pour moi parce qu’elle a eu lieu sur Virginia Avenue, près du Département d’État, à quelques pâtés de maisons de l’endroit où je travaillais à la Commission de la fonction publique américaine.

Le 9 novembre 1965, il y a eu la grande panne du Nord-Est, où les États de New York et du New Jersey, la province canadienne de l’Ontario et la majeure partie de la Nouvelle-Angleterre ont connu une panne totale d’électricité qui a duré douze heures à la minute près, et où trente millions de personnes ont été privées d’électricité.

Le New York Times rapporte que 800 000 personnes ont été bloquées dans les métros lorsque le courant a été coupé. Des chercheurs d’OVNI ont affirmé que les lumières se sont éteintes lorsque des avions de chasse militaires ont pris en chasse un OVNI au-dessus de l’État de New York. La version officielle, qui n’a jamais été prouvée, est que le personnel a mal réglé un dispositif de protection sur une ligne de relais électrique. Malgré l’innocuité de la couverture, après l’incident, les compagnies d’électricité ont procédé à d’importantes mises à niveau pour protéger leurs systèmes des rayonnements électromagnétiques. Les chercheurs supposent que l’électromagnétisme est un moyen courant de propulsion des ovnis. L’énergie électromagnétique est régulièrement détectée sur les sites d’agroglyphes où des ovnis ont également été signalés.

La NASA nie « officiellement » toute connaissance des OVNIs ou des ETs, ce qui est absurde.

Lorsque j’ai déménagé à Washington, D.C., en 1970, l’une des premières personnes que j’ai rencontrées était un homme qui travaillait pour le bureau de la NASA qui était engagé dans la recherche d’intelligence extraterrestre (SETI). Depuis sa création, la NASA cherchait discrètement de la vie intelligente ailleurs. Les démentis du gouvernement dans ce domaine et dans d’autres ne signifient rien. Les fonctionnaires du gouvernement sont formés pour mentir aux étrangers. C’est ce qu’on appelle la « sécurité ».

Au fil des ans, il y a eu un flux constant d’observations présumées provenant de la NASA d’OVNIs suivant et accompagnant des lancements spatiaux habités et non habités. Des rapports crédibles indiquent que Neil Armstrong (1930-2012), le premier humain à marcher sur la lune, a déclaré à des représentants de l’industrie lors d’une conférence que les astronautes avaient vu des OVNIs sur la surface lunaire. Armstrong aurait également déclaré que l’humanité avait été « écartée » de la lune par des extraterrestres qui ne voulaient pas que nous nous y rendions.

Et au fait, oui, la NASA a bien envoyé des humains sur la lune. Mais le programme lunaire a été soudainement interrompu après 1972, sans explication raisonnable.

L’astronaute Gordon Cooper (1927-2004) est l’un de ceux qui ont vu des OVNIs et qui en ont parlé lors d’un débat à l’ONU en 1985. Il a parlé comme quelqu’un qui savait qu’ils existaient, et non comme une simple spéculation :

« Je crois que ces véhicules extraterrestres et leurs équipages visitent cette planète en provenance d’autres planètes, qui sont un peu plus avancées techniquement que nous sur terre….. Nous devrons peut-être d’abord leur montrer que nous avons appris à résoudre nos problèmes par des moyens pacifiques plutôt que par la guerre, avant d’être acceptés comme membres pleinement qualifiés de l’équipe universelle.

« Ayant travaillé pour la NASA et le programme spatial américain, je suis convaincu que l’une des raisons pour lesquelles la NASA a été créée par le président Dwight Eisenhower en 1958 était de relever les défis posés par les OVNIs et les ETs présents sur terre dans les années 1940 et 1950.

« Je trouve très plausibles les rapports selon lesquels le président Eisenhower a rencontré des ET en 1954 et était partie prenante d’une sorte de traité ou de protocole avec eux. Il est intriguant de considérer la spéculation selon laquelle la scène de la rencontre dans le désert entre les Terriens et les ETs dans le film de Steven Spielberg, Rencontres du troisième type, était basée sur une rencontre réelle à la base aérienne de Holloman au Nouveau-Mexique. Des séquences filmées de cette rencontre existeraient réellement.

« Il est également plausible de considérer que le développement soudain de nombreux types de gadgets de haute technologie à partir de la fin des années 1940 était dû à la rétro-ingénierie de composants d’OVNIs écrasés, comme ceux de Roswell ou de ses environs, et/ou était fourni au gouvernement américain par des ETs cherchant à avoir des relations avec les humains.

« Cette technologie aurait inclus la fibre optique, le laser et la micro-puce informatique. C’est la micropuce qui a rendu possible l’ère du traitement moderne des données, qui a été inaugurée pour les vols spatiaux par la NASA sur la navette spatiale et qui a conduit à la révolution Internet.

« Il est en fait plausible que l’Internet soit un cadeau des ET, c’est-à-dire des Puissances Supérieures, et qu’il soit l’unique moyen le plus puissant dont dispose actuellement l’humanité pour empêcher la domination totale par les Contrôleurs. Bien entendu, les Contrôleurs s’empressent d’utiliser Internet et d’autres technologies informatiques pour asservir encore davantage l’humanité.

« Le président Ronald Reagan avait un intérêt profond pour le programme spatial. C’est lui qui a proposé l’Initiative de défense stratégique, ou programme « Guerre des étoiles », croyant, prétendait-il, qu’elle remplacerait la philosophie de « destruction mutuelle assurée » – « MAD » – de l’impasse nucléaire avec l’Union soviétique. Reagan avait lui-même déclaré avoir vu des ovnis. Il a également été documenté à plusieurs reprises comme ayant parlé d’une menace extraterrestre.

Selon une transcription de la Maison Blanche, Reagan a fait la remarque suivante lors d’une réunion à Moscou, le 4 décembre 1985, avec le secrétaire général soviétique Gorbatchev :

Comme sa tâche et la mienne pourraient être faciles dans ces réunions que nous avons tenues si tout à coup il y avait une menace pour ce monde de la part d’une quelconque entité extraterrestre.

une menace pour ce monde de la part d’une autre espèce d’une autre planète à l’extérieur de l’univers.

Nous oublierions toutes les petites différences locales qui existent entre nos pays.

Reagan a déclaré  dans un discours prononcé aux Nations unies le 21 septembre 1987 :

Dans notre obsession des antagonismes du moment, nous oublions souvent combien de choses unissent tous les membres de l’humanité. Peut-être avons-nous besoin d’une menace extérieure et universelle pour nous faire pour nous faire reconnaître ce lien commun.

L’histoire des ovnis signalés sur ou à proximité de sites militaires ou en contact avec des avions militaires, tant aux États-Unis qu’à l’étranger, ne laisse guère de doute sur le fait qu’à l’époque de Reagan, la menace qu’ils représentaient était devenue un sujet de préoccupation stratégique pour les gouvernements américain et soviétique.

La meilleure source de documentation de ces incidents est l’ouvrage de Richard M. Dolan, UFOs and the National Security State, Vols. Un et deux, le volume deux étant sous-titré « The Cover-Up Exposed ». Toute personne qui n’a pas lu ce puissant ouvrage n’a pas le droit de dire un seul mot pour nier l’existence des OVNIs et des ETs.

Dans les années 1980, selon Tom et les Neuf, il y avait douze civilisations extraterrestres distinctes avec des vaisseaux spatiaux sur la terre ou dans les environs de la terre.

Toutes ces civilisations n’étaient pas bénignes. En fait, une majorité d’entre elles, selon Tom, devaient leur allégeance aux Autres. Parmi eux se trouvaient les Gris du système stellaire Zeta Reticuli, à seulement trente-neuf années-lumière de la Terre. Les Gris, dit-on, sont les ET responsables de la plupart des « enlèvements extraterrestres » signalés au cours des dernières décennies, où des expériences et des examens médicaux ont été effectués sur des sujets humains qui ont ensuite été renvoyés sur Terre.

Tom et les Neuf disent que les Gris mènent ces expériences parce qu’ils cherchent un endroit où se réinstaller en raison des problèmes environnementaux croissants sur leur propre planète.

Les chercheurs en matière d’OVNI/ET sont convaincus que le gouvernement américain est au courant de l’existence des Gris et qu’il leur a permis de fonctionner ici, ce qui a conduit des chercheurs tels que Stephen M. Greer à demander au gouvernement de divulguer tout ce qu’ils savent.

Greer dirige ce que l’on appelle le Disclosure Project dans ce but. Une autre race extraterrestre supposée travailler en coopération avec le gouvernement américain est celle des Nordiques, qui opèrent à partir de bases situées dans le désert du Nevada.

Mais le gouvernement américain ne peut en aucun cas avoir l’impression de contrôler, même de loin, ses relations avec les civilisations ET. Les ET sont capables de manœuvrer leurs vaisseaux dans et hors des dimensions inaccessibles aux humains qui ne vivent que dans une conscience de troisième densité.

Tom et les Neuf disent que la raison du rapprochement entre les États-Unis et l’Union soviétique à partir des années 1980 sous Reagan et Gorbatchev, menant à la chute de l’Union soviétique dans les années 1990, était la peur commune des ETs.

C’est également à cette époque que les États-Unis et l’Union soviétique ont abandonné la « course à l’espace » et ont décidé de travailler en coopération pour développer et déployer la station spatiale internationale. C’était un développement surprenant pour ceux d’entre nous qui avaient été témoins de la compétition parfois acharnée entre les États-Unis et l’Union soviétique jusqu’à et y compris la décision des États-Unis de construire une station spatiale appelée « Liberté » qui rivaliserait avec la Mir soviétique pour la domination de l’espace. Il est tout à fait plausible de croire que la raison de la fin de la course à l’espace était la menace perçue des ET.

Tout le monde ne voit pas la présence des ET comme étant de mauvais augure. Bien que l’Église catholique romaine n’ait pas pris de position officielle, Monseigneur Corrado Balducci, membre de la Curie vaticane, est passé à plusieurs reprises à la télévision italienne pour affirmer sa conviction que les contacts extraterrestres sont un phénomène authentique.

Balducci souligne que les rencontres extraterrestres « ne sont pas démoniaques, elles ne sont pas dues à une déficience psychologique, elles ne sont pas un cas d’attachement à une entité, mais ces rencontres méritent d’être étudiées avec attention. »

Dans un article du journal du Vatican intitulé « L’extraterrestre est mon frère », le révérend Jose Gabriel Funes a déclaré que l’étendue de l’univers signifie qu’il pourrait y avoir de la vie sur des planètes autres que la terre. « À mon avis, cette possibilité existe », a déclaré M. Funes, directeur de l’Observatoire du Vatican, à L’Osservatore Romano :

De même qu’il y a une multiplicité de créatures sur terre, il peut y avoir d’autres êtres, intelligents, créés par Dieu. Cela n’est pas en contradiction avec notre foi, car nous ne pouvons pas mettre de limites à la liberté créative de Dieu.

Selon M. Funes, les êtres humains pourraient même considérer une autre forme de vie comme un « frère extraterrestre », car elle serait elle aussi une créature de Dieu.

Il semble étrange que, presque seuls au sein des structures d’autorité du monde, ces deux hommes haut placés dans l’Église catholique aient une attitude aussi positive. Que savent-ils ? Bien sûr, l’Église compte de nombreux érudits et fonctionnaires qui sont très bien informés de tout ce qui se passe sur la planète.

Il a également été dit, de manière fiable, que certains papes modernes ont eu leurs propres visions profondes de Jésus/Jeshua, d’anges, etc.

Il semble donc probable que l’Église soit au courant de l’existence des Neuf et de leurs révélations selon lesquelles Jésus est issu de la civilisation extraplanétaire de Hoova ; autrement dit, que Jésus lui-même pourrait être un extraterrestre extrêmement raffiné, comme indiqué dans la première partie de ce livre.

Pendant ce temps, les chercheurs en matière d’OVNIs continuent à documenter les faits de ce qui se passe depuis plus d’un demi-siècle. Leslie Kean est une journaliste d’investigation largement publiée et l’auteur du livre UFOs : Generals, Pilots, and Government Officials Go On the Record (Crown Books 2010). Le livre à succès de Leslie Kean documente des incidents majeurs liés aux OVNI dans le monde entier, survenus entre 1976 et 2007, où des témoins oculaires officiels et des enquêteurs experts ont conclu que des engins utilisant des technologies n’existant nulle part sur terre parcourent librement notre espace aérien depuis des décennies.

Kean décrit des rencontres avec des OVNIs où des avions pilotés par des humains ont disparu, où les OVNIs ont évité des attaques de chasseurs militaires, où des OVNIs aussi grands ou plus grands que des porte-avions ont été vus dans le ciel et où les OVNIs ont échangé des signaux avec des observateurs humains.

Elle documente le fait que les OVNIs effectuent des manœuvres soudaines qui défient toutes les lois connues de l’aérodynamique, qu’ils peuvent être silencieux bien que visibles au radar, qu’ils semblent être faits de matériaux inconnus, qu’ils apparaissent et réapparaissent comme s’ils passaient d’une dimension à l’autre et qu’ils affichent des lumières d’une luminosité et d’un comportement inconnus sur terre.

Elle s’appuie également sur des documents officiels pour décrire le programme de la CIA lancé en 1953, dans le cadre duquel le gouvernement a décidé d’utiliser « les médias de masse tels que la télévision, les films et les articles populaires » pour démystifier les OVNI et faire en sorte que le public ait peur d’en parler.

La CIA a également décidé d’infiltrer les groupes civils qui étudiaient le phénomène OVNI. Ce sont ces actions, ainsi que l’étude Condon de 1968 financée par le gouvernement, qui ont « rendu le sujet des OVNIs scientifiquement irrespectable » et ont écrasé toute étude sérieuse sur les OVNIs aux États-Unis jusqu’à aujourd’hui.

À titre d’exemple d’une observation indéniablement authentique, Leslie Kean décrit une apparition majeure d’OVNI à Phoenix, en Arizona, le 13 mars 1997, appelée « Phoenix Lights ». Le phénomène a été observé par « plusieurs centaines – plutôt des milliers » de personnes, dont le gouverneur Fife Symington. L’observation a duré de 20 h 15 à 21 h 30. L’engin était de forme triangulaire et « incroyablement énorme ».

Selon Kean :

Il était de la taille de plusieurs terrains de football et mesurait jusqu’à un kilomètre de long, selon de nombreuses personnes. Un match de ligue mineure a dû être interrompu alors que l’objet massif passait au-dessus de la tête des mères, des pères, des enfants et des entraîneurs qui regardaient, incrédules. Certaines personnes ont décrit sa couleur comme étant un gris métal foncé, et beaucoup ont été stupéfaits par le silence de l’objet, compte tenu de sa taille, surtout lorsqu’ils l’ont vu décoller en un clin d’œil. (Leslie Kean, UFOs : Generals, Pilots, and Government Officials Go On The Record, p.248)

Le gouvernement fédéral n’a pris aucune mesure, n’a envoyé aucun enquêteur, et a déclaré plus tard que l’observation était simplement due à des « fusées » qui avaient été allumées sur une montagne voisine. Le gouverneur Symington, pilote et ancien officier de l’armée de l’air, a vu l’OVNI avec sa femme et l’a décrit comme « un vaisseau massif en forme de delta ». Il a déclaré : « Cet engin ne ressemblait à aucun objet fabriqué par l’homme que j’ai déjà vu. »

Permettez-moi de demander à tous ceux qui lisent ce livre : sommes-nous aujourd’hui si blasés – disons si décérébrés – que nous ne résonnons pas avec cette information incroyable ? Que se passe-t-il ici ? Pourquoi cela se produit-il ? Pourquoi cela se produit-il maintenant ?

Et lorsque je m’adresse à des groupes sur ce sujet et que j’écoute des individus décrire leurs propres observations d’ovnis, je suis stupéfait que les autorités officielles les ignorent si résolument et tentent même de faire croire à ceux qui ont vu de telles choses de leurs propres yeux qu’ils sont fous.

L’attitude des institutions dominantes est pire que criminelle, elle est diabolique.

Le courant dominant adopte la même attitude à l’égard des agroglyphes, qu’il considère comme un canular. Cette attitude est, bien sûr, également absurde. Les agroglyphes, en particulier dans le sud de l’Angleterre, sont un puissant moyen de communication entre les êtres divins et les humains, conçu principalement pour susciter des sentiments de crainte, mais aussi pour fournir des informations de nature métaphysique.

Les agroglyphes sont immenses, complexes et ont été observés à maintes reprises dans leur formation par des personnes qui campent sur place et les filment alors qu’ils sont créés par des boules de lumière se déplaçant rapidement.

Beaucoup d’agroglyphes sont construits selon des modèles liés au nombre douze, un nombre mentionné par Tom et les Neuf comme étant un modèle achevé de relation synchrone entre les niveaux Divin et humain.

Un autre agroglyphe récent était une représentation gigantesque de l’arbre de vie de la Kabbale.

Une excellente ressource sur la recherche scientifique actuelle sur la formation des agroglyphes est Mysterious Lights and Crop Circles (Paper Chase Press, 2000) de Linda Moulton Howe. Une analyse complète de la relation entre les agroglyphes et l’Ascension se trouve dans un article intitulé « Crop Circle Phenomena and 2012 » par Wendy Flentri, M.A. (Exopolitics Journal 4:1, mars 2012, p.126-144).

Pour résumer, l’existence des OVNIs et des ETs a été un événement minutieusement documenté depuis le milieu des années 1940, avec des dizaines de milliers de rapports crédibles à la fois aux États-Unis et dans d’autres nations. Dès le début, les OVNIs ont été considérés par le gouvernement américain comme des combattants ennemis, envahissant notre espace aérien et nous menaçant avec une technologie supérieure. De nombreux combats militaires ont été signalés, y compris des pertes de vies humaines, et peut-être d’autres types d’interaction entre les OVNIs, les ETs et les établissements militaires du monde entier, en particulier ceux des États-Unis.

Une corrélation scientifique a été suggérée par l’agence officielle des ovnis de la France entre la fréquence des rapports d’ovnis et les périodes d’essais d’armes nucléaires. Pendant de nombreuses années, des témoins militaires ont suggéré que des OVNIs étaient en train d’examiner ou de désactiver des armes nucléaires dans les bases militaires.

Une hypothèse a été développée dans la littérature sur les OVNIs et l’ET, selon laquelle l’afflux d’OVNIs entre la Seconde Guerre mondiale et aujourd’hui a eu pour objectif principal d’empêcher la guerre nucléaire d’éclater sur terre.

Une deuxième hypothèse est que, avec l’avènement de l’ère spatiale, les êtres humains sont étudiés, utilisés à des fins d’expérimentation ou orientés d’une manière ou d’une autre vers la communauté interplanétaire/interstellaire.

Une troisième hypothèse est que les contacts avec les OVNI/ET ont pour but d’habituer l’humanité à l’idée que la terre et l’humanité subissent un changement dimensionnel dans l’évolution spirituelle et de nous aider à y répondre, c’est-à-dire à l’Ascension.

Une chose est certaine : le gouvernement et les médias américains ne veulent pas que vous croyiez à l’existence des OVNIs ou des ETs. Et les États-Unis sont peut-être beaucoup plus avancés que nous le pensons dans la création de leurs propres avions spatiaux, soucoupes volantes, etc. Il semble également possible que la technologie obtenue grâce au contrôle gouvernemental des archives confisquées de Nicola Tesla ait été utilisée pour des projets militaires secrets, y compris ses conceptions d’une soucoupe volante alimentée par l’énergie extraite de l’espace vide.

Certains disent que sous les montagnes de l’ouest de la Caroline du Nord, près de la forêt nationale de Pisgah, se trouvent des bases souterraines contenant des ovnis fabriqués par le gouvernement. Certains pensent que le but est de simuler une invasion d’OVNI/ET qui effraierait la population de la Terre pour qu’elle adhère au Nouvel Ordre Mondial.

Selon la scientifique Carol Rosin, juste avant sa mort en 1977, le Dr Wernher von Braun, père de la fusée qui a envoyé des hommes sur la lune, lui a longuement parlé lorsqu’ils travaillaient tous deux pour Fairchild Industries.

S’exprimant fréquemment lors de conférences sur les OVNI, Rosin affirme que von Braun a prévenu que pour soutenir le complexe militaro-industriel, une fausse menace d’invasion extraterrestre serait un jour créée. Ronald Reagan, avec ses commentaires sur une possible menace extraterrestre, reflétait-il ce plan secret?

Est-ce la raison pour laquelle Hollywood, au cours des vingt dernières années, a commencé à dépeindre les extraterrestres comme d’horribles monstres ? Cette représentation est très différente des traitements bénins tels que le film E.T. The Extraterrestrial sorti en 1982. Pourquoi un tel changement? Hollywood a-t-il collaboré avec le gouvernement secret pour terrifier les gens?

Où cela nous mène-t-il alors que nous revenons au thème de ce livre : Le Retour des Eons.


L’Ascension Spirituelle Planétaire ?

Dans les pages de ce livre, nous avons également examiné les êtres divins sous de nombreux angles : Jésus/Jeshua qui vient par le biais de canalisations, de visions et d’apparitions tangibles ; les enseignants humains réalisés par Dieu qui ont eux-mêmes vu les Êtres Divins en personne ; les êtres des plans intérieurs de la Terre ; l’Esprit omniprésent ; la Mère Divine ; RA, le complexe de mémoire sociale qui a donné à Carla Rueckert et à ses collègues le Matériel RA, et Tom et les Neuf, qui ont parlé par l’intermédiaire de Phyllis Schlemmer au groupe qui comprenait le Dr Andrija Puharich et Eugene Roddenberry, créateur de Star Trek.

Et il y a des millions de personnes dans le monde qui communiquent avec les anges, les esprits des défunts, les guides et les Êtres Divins eux-mêmes, moi y compris. À cela s’ajoutent les ET, tant ceux qui menacent que ceux qui semblent venir en paix.

À titre d’exemple, voici un rapport tiré de UFOs and the National Security State, Vol. One, de Richard M. Dolan :

« De l’autre côté de la baie de Monterey, en Californie, cette nuit-là [le 29 janvier 1965], le technicien radio Sid Padrick a affirmé avoir rencontré des occupants d’ovnis. Vers deux heures du matin, alors qu’il faisait une promenade tardive avant d’aller se coucher, Padrick a affirmé avoir entendu un fort bourdonnement et avoir vu un engin ayant la forme de « deux soucoupes épaisses inversées ».

Une entité lui a dit de ne pas avoir peur et l’a accueilli à bord. « Tu peux m’appeler Zeeno », lui a dit l’être. Pour ce que ça vaut, Xeno est le mot grec pour étranger, ce que Padrick ne savait pas. L’être a demandé à Padrick s’il voulait présenter ses respects à la divinité suprême, et Padrick a rapporté avoir eu une profonde expérience spirituelle.

Il est peut-être surprenant que des officiers de la base aérienne voisine de Hamilton aient interrogé Padrick pendant trois heures. Selon Padrick, « Ils voulaient mon récit, mot pour mot. » Il a dit qu’ils lui avaient demandé de ne pas parler publiquement de certains détails, mais il a quand même parlé. Les journalistes ont constaté que Padrick était soutenu par tous ceux qui le connaissaient ; il n’était ni un fou, ni un fanatique religieux, ni intéressé par les OVNIs. (UFOs and the National Security State , Vol. 1, p. 371)

Un autre phénomène lié aux visiteurs de l’espace est celui des Wanderers, mentionné précédemment dans ce livre.

Les Wanderers sont des individus nés sur terre en tant qu’humains qui peuvent s’être incarnés à partir d’autres systèmes planétaires. Des individus tels que Thomas Jefferson, Benjamin Franklin et Nikola Tesla ont été identifiés par RA comme des Wanderers.

Dans Secrets of the UFO, Don Elkins et Carla Rueckert ont consacré un chapitre entier aux Wanderers, expliquant leur présence comme suit :

Son but [c’est-à-dire le but du Wanderer, aussi appelé, parfois, une « pomme »] en venant sur terre est double. Premièrement, il espère faire progresser sa propre vibration ou sa pensée en faisant l’expérience du puissant catalyseur de notre monde physique. Il s’agit d’une sorte d’essai par le feu, la chance d’avancer plus rapidement que ce qui est possible dans des vibrations moins denses. Deuxièmement, il espère pouvoir réveiller le souvenir endormi de la raison pour laquelle il est venu sur terre, et ainsi être en mesure de poursuivre sa mission de service aux terriens en les aidant à accroître leur conscience de la réalité universelle. (Don Elkins et Carla Rueckert, « Secrets of the UFO », p. 125)

Les Wanderers sont là, en d’autres termes, pour aider à l’Ascension.

Ils courent cependant le risque d’être pris dans la dense physicalité de la terre, d’oublier leurs origines et de se retrouver piégés dans les cycles de réincarnation auxquels les êtres terrestres sont soumis. Don Elkins avait appris à hypnotiser les gens à des fins de régression dans les vies antérieures. Ceux qui montraient des signes d’être venus sur terre depuis d’autres planètes décrivaient parfois leur expérience comme hautement traumatisante en quittant l’atmosphère bénigne de leur ancienne maison pour un endroit aussi troublé et déprimant que celui qu’ils trouvaient ici.


Plus tard, Carla Rueckert est devenue une sorte de conseillère d’orientation pour les Wanderers et a écrit son livre A Wanderer’s Handbook pour les aider à survivre et à apprendre de leur expérience terrestre.


L’inverse peut également être vrai, dans la mesure où les humains qui deviennent éclairés peuvent être capables d’échapper complètement à la terre et à ses contraintes. Selon certaines sources, grâce à une conscience accrue, ils pourraient être en mesure de s’élever vers d’autres planètes, dans d’autres systèmes solaires, où le niveau d’accomplissement spirituel est bien plus élevé.

À propos de l’époque dans laquelle nous vivons, George von Tassel a écrit des informations acquises lorsqu’il était un contacté ET dans les années 1950 dans son livre, The Council of Seven Lights :

Il y a douze densités dans le système que nous occupons. Chacune d’entre elles est divisée en douze cycles majeurs. Chaque cycle majeur est divisé en douze cycles mineurs. Lorsqu’un système passe d’une densité à une autre, on appelle cela un cycle principal.

Le système solaire dans lequel nous nous trouvons se situe actuellement dans l’arc entre la troisième et la quatrième densité. Pour la planète Terre et ce système solaire, c’est le temps des temps. La terre est en train de culminer un cycle mineur, un cycle majeur et un cycle maître, tous en même temps. Cela entraînera un rééquilibrage de la planète sur de nouveaux pôles. Lorsque cela se produira, le grand tremblement de terre dont parle l’Apocalypse aura lieu. (Ibid, p.181)

Dans son livre imprimé en privé, Voices of the Gods, Carla Rueckert a écrit le message canalisé suivant :

Votre planète, ainsi que ses voisines, se déplace, comme votre galaxie, dans une nouvelle zone de l’espace, une nouvelle vibration. Dans cette création, il n’y a que de l’ordre. Il suffit de regarder autour de vous pour voir l’ordre et la perfection de cet univers. Vous êtes sur le point de recevoir un cadeau. Ce cadeau sera une nouvelle compréhension de l’amour. Certains d’entre vous ont déjà commencé à en faire l’expérience, et au fur et à mesure de la progression, cela deviendra de plus en plus apparent pour beaucoup de ceux qui vivent sur terre. Nous sommes ici pour vous aider dans cette expérience. C’est la raison pour laquelle tant de vos frères de l’espace, comme vous l’appelez, sont ici maintenant sur la planète Terre. Nous sommes ici pour servir et pour aider le plan du Créateur à vous apporter l’amour que vous désirez. (Ibid, p.75)

Brad Steiger est l’un des grands vulgarisateurs modernes du paranormal. Dans son livre The Aquarian Revelations (1987), il écrit :

Le contenu philosophique et métaphysique du message essentiel prétendument confié au contacté est presque toujours le même. Une distillation des apocryphes de l’espace extra-atmosphérique révélerait des concepts tels que les suivants :

L’homme n’est pas seul dans le système solaire. Il a des « frères de l’espace » et ils sont venus sur terre pour le rejoindre et l’enseigner.

Les frères de l’espace possèdent des informations avancées qu’ils souhaitent transmettre à leurs frères plus faibles. Les Frères de l’espace veulent que l’homme se joigne à une fédération spirituelle intergalactique.

Les Frères de l’Espace sont ici pour enseigner, pour aider l’homme à s’élever à des niveaux de vibration plus élevés afin qu’il soit prêt à entrer dans de nouvelles dimensions. D’après les Apocryphes de l’Espace, un tel objectif était précisément ce que Jésus, les prophètes, Confucius et les leaders des grandes religions ont essayé d’enseigner à l’homme.

L’homme se trouve maintenant dans la période de transition avant l’aube d’une nouvelle ère. Avec la paix, l’amour, la fraternité et la compréhension de la part de l’homme, il verra une grande ère nouvelle commencer à poindre.

Si l’homme n’élève pas son taux vibratoire dans un délai déterminé, de graves changements et cataclysmes terrestres se produiront. Ces désastres ne mettront pas fin au monde, mais serviront de creusets cataclysmiques pour brûler les scories de l’humanité non réceptive. (Ibid, p. 190-191)

Quelle est la suite des événements ?

Tom et les Neuf disent que l’humanité ne peut pas se permettre de rester les bras croisés et d’attendre d’être sauvée des multiples menaces environnementales qui pèsent sur elle. Ils disent que si nous laissons l’évolution spirituelle suivre son cours, la Terre entrera dans une ère glaciaire où aucun être vivant ne survivra, bien que la planète elle-même puisse être épargnée. Mais les âmes de l’humanité seront enfermées dans les ténèbres pendant des millions d’années. Est-ce cela que nous voulons pour nos enfants et petits-enfants ?

Les Neuf disent que nous devons exiger des gouvernements du monde entier la liberté et la justice pour tous les habitants de la terre et la fin de la destruction de l’environnement naturel.

La Terre et la nature vont de toute façon se défendre et se renouveler, mais que se passerait-il si nous travaillions tous au niveau spirituel, par l’amour et la méditation, pour soulager les tensions qui entraînent les catastrophes naturelles ? Les Neuf disent : « C’est le temps du peuple », et nous devrions les écouter. Ils disent qu’il ne suffit pas de se réunir en petits groupes pour des dévotions privées. Il faut agir au-delà de cela.

De nombreuses sources sacrées parlent également d’un « débarquement » prochain des vingt-quatre civilisations que les Neuf appellent le Conseil des Gardiens. Mais cela ne peut pas se produire tant que les Contrôleurs sur terre restent aux commandes. Si les Êtres Divins venaient visiblement sur terre, ils seraient attaqués par ceux qui contrôlent les gouvernements et qui se sont armés jusqu’aux dents contre toute menace perçue. Beaucoup de choses doivent changer avant qu’un atterrissage puisse avoir lieu. Et il n’est pas juste que les humains attendent des Êtres Divins qu’ils nous tirent d’affaire alors que nous n’avons pas fait tout ce que nous pouvions pour faire de la Nouvelle Terre une réalité.

Le grand changement peut prendre un peu plus de temps. RA dit que cela pourrait prendre de 100 à 700 ans avant que la transition ne soit complète. Que vont faire les gens entre maintenant et le moment où le grand changement aura lieu pour coopérer et se préparer ? Il est évident que cela ne peut pas être le business habituel, parce que c’est le business habituel qui tue la planète et asservit ceux qui pourraient survivre aux cataclysmes qui pourraient arriver.


Il existe aujourd’hui de nombreuses prophéties selon lesquelles les Êtres Divins, agissant sous la direction générale des Eons, arriveront à un moment donné dans le futur. Samaël Aun Weor parle également d’un Débarquement. Mais comme le disent les Écritures et comme il a été dit dans la première partie de ce livre, « Vous ne connaissez ni le jour ni l’heure ». Une chose est certaine : l’ancien monde se termine. Comment le monde va-t-il finir ? A Course in Miracles a posé cette question. La réponse qu’il a donnée : « Il se terminera dans la joie. »

Richard C. Cook

À propos de l’auteur:

En 1970, Richard Cook a obtenu son diplôme du College of William and Mary, avec les honneurs et en étant élu Phi Beta Kappa. Il s’est ensuite rendu à Washington, D.C., pour étudier la méditation et la spiritualité et travailler comme analyste pour le gouvernement fédéral.

Alors qu’il était à la NASA, Cook a averti d’une possible catastrophe due à des joints toriques défectueux dans les propulseurs à poudre de la navette spatiale. La catastrophe s’est produite avec la perte de Challenger et de sept astronautes américains en janvier 1986. Cook a ensuite travaillé au département du Trésor américain pendant plus de deux décennies.

Lors de sa retraite en 2007, il a écrit des articles prédisant le crash financier de 2008. M. Cook a publié plusieurs livres, dont « In the Footsteps of the Yogi » sur ses expériences spirituelles, « Challenger Revealed » sur sa période de dénonciation à la NASA et « We Hold These Truths : The Hope of Monetary Reform » sur la façon de changer le système financier.

Dans son dernier livre, Return of the Aeons : The Planetary Spiritual Ascension, Cook affirme que l’Ascension est réelle et s’applique à tous les êtres humains. Cook écrit également que les êtres divins connus dans les temps anciens sous le nom d’Eons sont ici et disponibles pour nous guider. Cook et sa femme Karen vivent maintenant à Roanoke, VA, aux États-Unis, où ils enseignent la méditation et la guérison de l’Ascension™ au Lifestream Center.


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation


Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... En faisant un don sécurisé sur Paypal... Ou les trois en même temps... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Même 1€ est important !





Tags:

0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :