Secrets révélés

Une Amérique en proie aux adorateurs du Diable et au cannibalisme rituel

Une nouvelle caste de tueurs est née aux États-Unis.

La Cour fédérale des États-Unis a officiellement autorisé les étudiants à assister aux activités parascolaires de l’église de satan, initiant les enfants étudiants à des cérémonies d’invocation satanique.

Les enfants de l’école élémentaire sont assis en cercle autour d’un pentacle portant des cagoules noires alors qu’un beau professeur dans une bibliothèque leur lit apparemment un arrangement salomonien pour les étudiants. Les enfants portent des cornes en tant que participants au plus grand événement satanique de l’histoire du monde qui a eu lieu le week-end dernier à Boston organisé par le temple satanique.

L’Église de Satan a été fondée aux États-Unis en 1966, tandis qu’il y a dix ans, le Temple de Satan a été fondé et a célébré à Boston l’anniversaire de sa fondation. Le Temple de Satan est maintenant reconnu comme une Église légitime aux États-Unis. Le Monde Diplomatique note déjà dès le début des années 1990 :


« Montée de la violence satanique aux USA. Les États-Unis sont en proie à une obsession du satanisme ! Aux États-Unis, une nouvelle caste de tueurs : les adorateurs du diable et les cannibales. »

« Montée de la violence « satanique » aux États-Unis » est légendé un article du Monde Diplomatique qui depuis 1991 mentionne déjà :

« Le grand débat sur le « déclin des Etats-Unis », que les responsables politiques cherchent à exorciser en déclenchant la forte manifestation militaire dans le Golfe, accompagné d’un véritable vent de millénarisme, d’un renouveau des cultes sataniques et d’une recrudescence des crimes rituels .”

L’énorme succès de films tels que « L’Exorciste », ou celui des romans « démoniaques » de Stephen King contribuent également à entretenir l’obsession du satanisme dans un pays profondément préoccupé par ses conditions économiques récession et plus et est de plus en plus en désarroi. L’idée se répand, dans les milieux marginaux, que les États-Unis seront le site choisi de l’Apocalypse. Alors certains s’y préparent en pratiquant le « mal ».

Selon les experts de la police américaine, de plus en plus de personnes disparaissent chaque année aux États-Unis en tant que victimes de meurtres sataniques. Un inspecteur de la police de Chicago déclare :

« Les crimes rituels deviendront un problème de plus en plus critique dans les années 1990. »

Une nouvelle macabre a particulièrement dérangé les Américains en avril 1989 : la découverte macabre à la frontière entre Brownsville, Texas et Matamoros, Mexique, de treize cadavres massacrés et mutilés à côté d’une cabane en rondins à Rancho Santa Helena. A l’intérieur de la hutte, une trouvaille tout aussi terrifiante : le nganga, le chaudron du diable où flotte un mélange de cerveau et de sang humain mêlé à une tête de bouc et des bâtonnets de drogue, le tout exhalant une nausée.


« C’était notre religion », a déclaré un membre du gang des meurtriers sataniques qui a été arrêté par la police. L’une des victimes était Mark Kilroy, un étudiant texan venu en touriste passer le week-end sur le sol mexicain.

Le chef du gang : Jesus Costanzo, d’origine cubaine, né en Floride, playboy, dealer de drogue, sorte de gourou qui pratiquait la Santeria et le Palo Mayombe, cultes afro-caribéens proches du vaudou. Parce que la cocaïne et le culte du diable sont complémentaires. Ce dernier est censé rendre les membres du groupe invulnérables et les protéger de toute intrusion des autorités.

L’Amérique découvre, à sa grande surprise et horreur, une nouvelle caste de tueurs : les adorateurs du diable et les cannibales.

L’affaire Matamoros est un cauchemar américain qui explose soudainement à la face du grand public. Mais pour certains, ce n’est pas une surprise :

« Chaque suspect, mexicain ou américain, que nous arrêtons à la frontière a un kit de magie noire sur lui, comme d’autres ont leur permis de conduire », explique un agent de la Texas Drug Enforcement Administration.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Aidez Elishean à survivre. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 454 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page