Les rencontres les plus étranges que l’on puisse avoir avec des entités étranges sont celles de reptiliens humanoïdes apparents, ou des “hommes-lézards”. Ces cas vont bien au-delà du bizarre et sont souvent trop étranges pour être classés correctement comme une chose ou une autre.

Tous ces rapports sont surréalistes et bizarres, mais certains d’entre eux parviennent vraiment à se réfugier dans l’absurde, et nous allons ici examiner une sélection de certains des rapports d’hommes-lézards reptiliens complètement décalés que j’ai rencontrés.

Du site Phantoms and Monsters, toujours une source de rapports bizarres, provient le cas d’un témoin se faisant appeler Robert Ballard, qui prétend être un chauffeur de camion basé à Lancaster, en Californie. Il raconte qu’en mai 2002, il était en cavale dans la zone rurale de Yuma, en Arizona, lorsqu’il a décidé de s’arrêter à la sortie 140 de l’autoroute 8 vers 4h30 du matin, dans une zone entourée de sombre néant. Il explique ce qui s’est passé :

Je me suis arrêté sur la rampe de sortie, j’avais allumé mes phares et j’ai remarqué une silhouette sur le côté gauche de la rampe de sortie, une grande silhouette sombre sur le côté gauche de la rampe de sortie, alors je me suis dirigé vers le côté droit de la rampe de sortie, j’ai ralenti, je me suis arrêté et j’ai éteint mes phares. Je pouvais voir une grande silhouette humanoïde qui se tenait là, tenant une sorte de carcasse dans sa main. Elle a laissé tomber la carcasse sur le sol, s’est retournée et m’a regardé pendant 4 ou 5 secondes, puis a commencé à marcher vers mon camion. J’ai dit : “P*tain de m*rde ! J’ai fermé la porte de mon véhicule. Je me suis assuré que la porte était bien verrouillée et qu’elle s’approchait de la fenêtre de mon camion.

Elle s’est arrêtée à environ 60 cm de la fenêtre de mon camion. Sa tête était aussi haute que la fenêtre de mon camion. Je conduis un véhicule conventionnel, donc la fenêtre est à environ 2 mètres du sol. La tête de cet être se trouvait légèrement au-dessus de la tête de la fenêtre. Il devait donc mesurer au moins 2 mètres de haut, 2 mètres de haut. Cette proximité. J’ai donc levé la main et pris mon appareil photo dans la boite à gant et j’ai orienté l’appareil vers la fenêtre et il me regardait à travers la fenêtre. Au moment où je l’ai déplacé, une lumière vive s’est dirigée vers mon visage. Elle était si forte que je ne pouvais pas la regarder, alors j’ai pris mon appareil photo et je lui ai montré une photo. L’être, la créature, a reculé comme si elle avait légèrement sursauté pendant une seconde. Puis elle m’a fait un sourire bizarre, m’a regardé quelques secondes de plus, a tourné la tête et quand elle a tourné la tête, j’ai vraiment bien vu son profil, son crâne et sa tête et elle a commencé à s’éloigner le long de l’avant gauche de mon camion. Alors que la chose s’éloignait, j’ai allumé mes phares et j’ai bien regardé son dos et ses jambes, puis j’ai vu vers quoi elle se dirigeait.

Le témoin dit que comme le soleil commençait alors à scruter l’horizon, il pouvait en quelque sorte discerner vers quoi se dirigeait l’étrange humanoïde, quelque chose qui ressemblait à une masse noire. L’humanoïde s’est approché de cet objet sombre et a disparu à l’intérieur, ce qui a incité le témoin à diriger son projecteur sur lui pour révéler une texture à l’extérieur, comme “le mur latéral d’une tombe”. Le témoin raconte ce qui s’est passé ensuite :

Puis il a commencé à s’élever du sol. Il n’a fait aucun bruit. Il s’est élevé à environ 3 à 4 mètres au-dessus du sol. Le véhicule est passé à travers un truc rouge. Je pouvais voir des trucs rouges qui sortaient de l’arrière et des côtés. Puis j’ai vu que c’était une forme de triangle. Je pouvais voir en dessous et il y avait trois petits repères lumineux à chaque coin du triangle, une lumière rouge terne au milieu. Il a accéléré et s’est retrouvé hors de vue en 3 secondes environ. Lorsqu’il s’est levé, il s’est profilé face au soleil matinal. Il rendait le ciel suffisamment lumineux pour qu’on puisse voir qu’il s’agissait d’un véhicule en forme de triangle. Je n’avais jamais rien vu de tel.

J’ai donc attendu environ 5 minutes avant de découvrir l’être et le véhicule avait disparu. J’ai déverrouillé la porte. J’avais mon appareil photo avec moi. Il me restait 5 photos sur l’appareil. Je suis descendu du camion et j’ai traversé la rue pour voir ce que cet être avait laissé tomber sur le côté de la rampe de sécurité et quand je suis arrivé là-bas, j’ai allumé ma lampe de poche. J’ai été surpris de voir qu’il s’agissait d’une sorte de carcasse. En regardant les sabots, je pouvais dire que c’était un cerf. La tête du cerf était un peu propre et il avait une fourrure décolorée autour de son cou. L’intérieur du cerf, la cavité thoracique, avait été complètement enlevé. Ses organes internes étaient tous arrachés à l’arrière de la colonne vertébrale. La cavité interne était calcinée.

Un autre rapport éloigné de Phantoms and Monsters tourne autour d’un général roumain, Emil Streinu, qui est supposé être “le conseiller du Parlement roumain sur les questions non conventionnelles et les menaces asymétriques – Directeur du Centre de recherches et de situations spéciales sur les OVNIs et la psihotronique – Fondateur de l’Association pour l’étude des phénomènes aérospatiaux non identifiés et auteur de plusieurs publications ésotériques”.

Streinu aurait contacté l’auteur et chercheur sur les OVNIs Aryan Hava, à qui il aurait raconté une rencontre vraiment bizarre faite par son ami et collègue, qui reste anonyme mais est décrit comme étant aussi une personnalité militaire, un officier de haut rang spécialisé dans la guerre commando. Selon Streinu, cela s’est passé dans les montagnes isolées de Retezat, et le rapport indique que :

Cet officier de haut rang, appelons-le “Colonel X”, revenait d’un court séjour de camping qu’il avait effectué seul dans les montagnes. Il était près de Bucarest lorsqu’il a remarqué qu’il manquait d’essence… il s’est donc arrêté dans une petite station-service rurale. Il était 5h – 5h10 du matin, donc il n’y avait personne dans les environs. Le colonel X a remarqué un Hummer kaki aux vitres teintées garé devant la station-service avec le moteur allumé, mais personne aux alentours. Après avoir fait le plein, il a payé et est retourné à son 4×4. Il a alors remarqué que la porte du conducteur du Hummer était ouverte et qu’à l’intérieur, il avait vu un être reptilien. Le reptilien n’avait pas de vêtements mais il portait des bottes militaires… il était entièrement couvert d’écailles vertes (comme un crocodile) et avait une crête de type lézard sur la tête. Le reptilien a vu le colonel X, puis il est sorti du Hummer, tout en le regardant. Il a dirigé des sons aigus vers quelqu’un à l’intérieur de la voiture, l’air irrité cette fois, puis s’est remis au volant et est parti rapidement. La voiture n’avait pas de plaques d’immatriculation, ni à l’avant ni à l’arrière.

Le colonel X a estimé que le reptilien mesurait 2,00 m de haut, avec des yeux jaunes et des oreilles de type chat. Le colonel a regardé autour de lui pour voir si quelqu’un d’autre avait été témoin de l’événement, mais il était seul. Puis il a remarqué la caméra de surveillance de la station-service. Malheureusement, le gardien lui a dit que la caméra était “juste là pour décorer” et qu’elle n’avait aucune utilité pratique, si ce n’est pour effrayer les voleurs potentiels. Pensant qu’il s’agissait d’un canular très bien ficelé, il est remonté dans la voiture et a continué son voyage. Après plusieurs kilomètres, il était encore très bouleversé par les événements, lorsqu’il a vu le même Hummer avec les quatre portes ouvertes. Sur l’épaule, il remarqua deux reptiles vert foncé qui semblaient se disputer. Le second reptile était 15-20 cm plus haut que le premier. Il ne portait ni vêtements ni bottes et avait des pieds de type lézard et, contrairement au premier, il avait aussi une queue. Dans la rue, les camions passaient dans les deux sens et les chauffeurs pointaient les créatures, mais personne ne s’est arrêté. Ensuite, le colonel X a sorti son téléphone portable et a pris plusieurs photos des reptiles qui semblent inconscients de la situation.

Après 3 à 5 minutes, les deux reptiliens sont remontés dans le Hummer et sont repartis, à grande vitesse, dans la direction d’où ils venaient initialement. Le colonel a regardé à nouveau les photos de son téléphone portable et s’est précipité vers Bucharest afin de contacter le général Streinu et de décider ensemble de ce qu’il faut faire de ces photos étonnantes. De retour à Bucharest, le téléphone affichait clairement 11 photos, mais toutes étaient complètement vertes. Avec le général Streinu, ils se sont rendus à une compagnie de téléphone qui ne pouvait pas les aider non plus. C’était comme si le colonel avait photographié une lumière verte brillante. Pendant deux semaines, ils ont analysé l’histoire en détail et cherché des témoins, mais tous ses efforts ont échoué.

Un autre rapport très étrange nous vient des années 1950, d’une femme qui prétend que sa grand-tante lui avait raconté cette expérience.

Un jour qu’elle rendait visite à cette grand-tante, qui vivait dans une ferme rurale du sud des États-Unis, elle lui a demandé pourquoi elle s’asseyait toujours sur le pont avec un fusil de chasse à pleine charge à portée de main, et c’est alors que la femme âgée lui a raconté une expérience vraiment terrifiante qu’elle avait vécue dans les années 50. Elle lui a raconté qu’un soir, leurs chiens et leurs animaux de ferme étaient soudainement devenus fous, agités, paniqués et faisaient du raffut dehors. Les chiens aboyaient, les cochons couinaient et ce n’était qu’une cacophonie totale de bruit, lui faisant penser que quelque chose n’allait pas du tout. Elle dit ensuite qu’elle a pris son fusil de chasse et qu’elle est sortie pour vérifier, et c’est alors qu’elle s’est retrouvée face à face avec quelque chose qui allait la changer à jamais. La femme parle du récit plutôt dramatique de sa grand-tante :

Elle ne l’a pas vu immédiatement, mais quand elle a regardé vers la grange (et il y avait un grand étang sur le côté de la grange), elle a vu un “homme-grenouille” comme elle l’a appelé, qui sortait du côté de la grange. Il se dirigeait vers elle. Il n’était pas si grand. Elle se tenait à environ 1,5 m. Il était un peu plus grand qu’elle. Il avait les mains palmées, et il marchait droit vers elle. Elle lui a crié d’arrêter, mais il a continué de marcher. Elle est sortie du porche avec son fusil à double canon et elle l’a abattu. Le sang du reptilien était vert. Son mari a entendu le coup de fusil. Il est sorti. Ils étaient âgés à ce moment-là. Quand il est sorti du porche, elle a dit : “Écoutez, j’ai tué quelque chose, et ce n’est pas humain.” Ils sont sortis sur le côté de la grange. Elle et son mari ont enterré la chose. On a demandé où elle était. Elle a dit qu’ils l’avaient enterrée là où ils l’avaient tuée, près de la grange. Après l’avoir enterrée, les animaux se sont calmés. Son mari lui a dit de ne pas raconter cette histoire à qui que ce soit.

L’histoire ne s’arrête même pas là, car un mois plus tard, elle dit qu’elle et son mari ont vu un OVNI bleu voler au-dessus de leur maison et atterrir à proximité, après quoi d’autres de ces créatures ressemblant à des grenouilles sont sorties et se sont dirigées vers la grange où leur camarade tombé au combat a été enterré. La dame a raconté ce qui s’est passé ensuite :

Ils sont sortis du vaisseau et se sont dirigés directement vers le monticule où ils avaient enterré cette chose. Ils ont posé leurs mains sur le sol. Cette chose homme-grenouille morte, qu’elle avait tuée, est sortie du sol. Elle n’était pas vivante, elle était morte. Ils ont pris cette chose, et ils l’ont mise dans le vaisseau. Puis ils sont allés à l’étang, ils ont levé les mains et un vaisseau spatial est sorti de l’étang. Cet étang était plus grand qu’un étang de taille normale. Il avait presque la taille d’un petit lac. Ils les ont regardés (la grand-tante et son mari) mais n’ont rien dit ni fait. Ils sont retournés sur le vaisseau et ont zoomé dans le ciel. C’est pourquoi elle gardait toujours son fusil de chasse à double canon à côté d’elle. Même quand elle allait au poulailler, ou ailleurs, elle gardait toujours son fusil de chasse avec elle parce qu’ils pouvaient revenir.

Qu’est-ce que c’était que ce truc bizarre ? Un extraterrestre ou autre chose ?

Une autre rencontre très étrange nous vient de 1993, d’un témoin qui dit que cela s’est passé à Atlantic Coast Beach, aux États-Unis, où un soir elle se promenait tranquillement.

Il n’y avait personne d’autre dans les environs à ce moment-là, et elle pensait être seule jusqu’à ce qu’elle remarque un groupe de personnes à quelque distance sur la plage. À ce moment-là, elle n’y a plus pensé et elle a continué à marcher, se rapprochant de plus en plus de ces gens et réalisant lentement qu’ils avaient quelque chose de très étrange. La première chose qu’elle remarqua fut qu’ils étaient tous chauves et qu’ils portaient des vêtements inhabituels pour la plage, composés de tenues militaires de camouflage, de couleurs beige et verte, avec de nombreuses poches, et en s’approchant encore, elle put constater que ces silhouettes n’étaient pas humaines. Elle a dit :

Bien que leur apparence générale soit humanoïde et qu’ils marchent sur deux jambes, ils n’étaient manifestement pas humains ; leur peau était principalement verte et ils se déplaçaient avec une vivacité d’esprit aiguë, plus proche du mouvement des iguanes nerveux. Je pouvais voir qu’ils étaient tous des hommes et apparemment des soldats d’une certaine sorte. Nous nous sommes regardés. Je pouvais clairement discerner leur apparence reptilienne, leur réticence à m’approcher, l’hésitation et la nervosité. Cela semblait dangereux. Le reptilien qui menait le groupe s’est avancé vers moi, et j’ai continué à marcher à mon rythme vers lui. Nos regards se sont croisés et ne se sont pas désengagés pendant tout l’incident. Je suis resté alerte et consciente tout au long de l’événement. Le reste de son groupe est resté derrière. Lui et moi avons continué à nous approcher l’un de l’autre jusqu’à ce que nous soyons à moins d’un mètre l’un de l’autre. Il mesurait au moins 1,80 m, était de taille moyenne, dépourvu de cheveux, avait des yeux de la même taille que les miens mais d’un jaune vif avec des crêtes verticales sombres, et sa peau était rugueuse et parsemée d’écailles avec une teinte brun verdâtre.

C’est déjà assez bizarre comme ça, mais ça devient encore plus bizarre, car le reptilien aurait alors établi une sorte de contact télépathique avec la témoin. Voici ce qu’elle dit :

Lorsque nous nous sommes regardés attentivement dans les yeux, je savais qu’il accédait à une base de données informatique dans son esprit, qui n’était pas sa base de données individuelle, mais un esprit collectif partageant les mêmes connaissances. Assez soudainement, son expression a changé (et je l’ai vu pour la première fois dans ses yeux) en une expression de tolérance méprisante. En d’autres termes, il y avait une raison pour laquelle il était forcé de tolérer ma présence, mais il n’en était pas heureux. En accédant à cette base de données dans son esprit, il a obtenu les informations qu’il cherchait et il m’a alors désignée par mon nom. Avec reconnaissance, il a dit “Oh. Bonjour Bonnie”, et nous nous sommes serrés la main tandis qu’il fronçait des sourcils avec mépris. Mes yeux n’ont jamais quitté les siens et ses yeux n’ont jamais quitté les miens. J’ai souri, comme je le fais toujours, et je me suis retournée pour m’éloigner. Il s’est également retourné vers son groupe et ils ont remonté à pied la plage en s’éloignant de moi.

De tels témoignages représentent le bizarre du bizarre, la frange de la frange, et même ceux dans les domaines du paranormal, de l’ufologie et de la cryptozoologie sont susceptibles de faire sourciller un ou deux à ces histoires. Pourtant, ce genre de récits bizarres existe toujours, et invite à une certaine spéculation sur ce qui pourrait se cacher derrière eux. S’agit-il d’entités extraterrestres, de métamorphes, de démons, d’intrus interdimensionnels ou simplement de fragments de l’imagination ? Pourquoi le phénomène des humanoïdes reptiliens est-il si répandu ? Il n’y a aucun moyen de le savoir, et de tels rapports parviennent à nous échapper, flottant aux confins du bizarre.

Source: Mysterious Universe, le 9 novembre 2020 – Traduction par Astro Univers


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation





Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... Ou, si vous en avez la possibilité, en faisant un don (si minime soit-il)... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Votre aide est importante pour continuer... Merci




ELISHEAN777 Communauté pour un Nouveau Monde  © Elishean/2009-2020


Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
elementum justo elit. consectetur eget Praesent
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :