Aller à la barre d’outils

Corey Goode et David Wilcock commentent les révélations de Clifford Mahooty pour l’émission Cosmic Disclosure Saison 8 épisode 10

David Wilcock: Bienvenue à « Divulgation Cosmique ». Je suis votre hôte, David Wilcock, et nous sommes ici avec notre invité spécial Clifford Mahooty, qui a été attiré à notre attention par notre initié, Corey Goode. Poursuivant cette discussion fascinante, nous voilà.

Clifford, bienvenue au spectacle.

Clifford Mahooty: Je suis heureux d’être ici.

David: Et Corey, merci d’être là.


Corey Goode: Merci.

David: Donc Clifford, nous allons maintenant commencer à parler de certains de ces artefacts très intéressants que votre peuple, les Zuni, ont en leur possession.

Vous avez dit publiquement que vous croyez qu’il y a des artefacts hors du monde. Pourriez-vous être un peu plus précis ?

Clifford: Je crois que l’une des premières choses que j’ai apprises hors du monde, ce sont les cristaux. Et ils étaient tous les deux utilisés comme émetteur et récepteur, donc je suppose qu’ils entrent dans la catégorie des émetteurs-récepteurs.

David: Hum.

Clifford: Et ils s’en servaient pour communiquer avec d’autres groupes, dans ce cas-ci, probablement certains des groupes sacrés de toute la terre ici sur la planète, et aussi d’autres endroits.

Et il y a eu quelques artefacts qui ont été sauvés au fil des ans, mais la plupart d’entre eux sont maintenant dans les mains de ces gens qui ne savent pas ce qu’ils sont.

David: Ils ressemblent donc à des cristaux normaux, ou ils ont l’air sculptés ? Ou que verrions-nous ?

Clifford: Ils se présentent sous différentes formes. Certaines sont naturelles. Comme si vous avez pris un cristal de quartz, par exemple, ils ont la même taille.

Et certains d’entre eux sont ronds – les boules de cristal qu’ils utilisent pour regarder là-dedans, surtout dans les autres sociétés et d’autres groupes à travers le monde.

Et j’ai également étudié cela en termes de ce qu’ils utilisent maintenant dans les ordinateurs. L’informatique est également utilisée dans la technologie du cristal, principalement pour le stockage.

Et je crois qu’ils s’en servent comme d’une banque d’informations qui pourrait être infinie. Et, bien sûr, ils se connectent aussi à d’autres systèmes, peut-être hors du monde ou à l’intérieur du monde, ils peuvent transmettre des messages et probablement regarder à travers eux, ces technologies qui existent depuis le début de la culture et des peuples indiens.

Corey: Les cristaux stockent donc des informations.

Clifford: Oui.

Corey: C’est donc une sorte de corrélation. Dans des témoignages précédents sur « Divulgation Cosmique », nous avons parlé du groupe de la Terre Intérieure, l’Anshar.

Et ils utilisent les cristaux comme des ordinateurs géants. Ce sont des banques de données pour l’information.


Dans la salle des archives de la Terre Intérieure

Clifford: Uh-hm.

Corey: C’est donc une sorte de corrélation intéressante qu’ils peuvent stocker des informations en eux et les utiliser comme émetteurs-récepteurs pour communiquer avec, je suppose, les gens de l’espace et les gens du monde intérieur.

Clifford: Je pense qu’ils viennent de toutes les dimensions différentes, si vous voulez voir les choses de cette façon, et pas seulement des dimensions dont nous sommes conscients en tant qu’humains. Mais je pense qu’ils vont aussi au-delà d’autres zones ou zones dimensionnelles, ou peut-être dans un système de type inter-dimensionnel, ce dont je n’ai aucune idée. Mais je pense que ces messages sont reçus instantanément dans la plupart des cas.

Et beaucoup de cela parmi les tribus primitives ont été utilisés pour les pratiques de guérison. Et les pratiques de guérison sont également utilisées par d’autres groupes pour s’interconnecter avec d’autres, peut-être, le monde intérieur, le monde extérieur, et même sur les systèmes de surface pour le transfert des connaissances qui est si nécessaire à ce moment-là. Et c’est généralement fait sans aucune langue.

D’une certaine façon, ça transmet dans une autre zone…

Corey: Pensée.

Clifford: …pour la communication. Les processus de la pensée.

Corey: Oui.

David: Clifford, est-ce qu’il y avait d’autres artefacts que les Zuni ont eu des gens célèbres que vous connaissez ?

Clifford: Je crois qu’il y a eu beaucoup de choses qui ont été données ou qui ont survécu pendant des milliers d’années, mais la plupart ont été retirées par les premiers explorateurs comme le Smithsonian.

Et il y a beaucoup de dossiers. Et je les ai même vus dans les années 1960, certains des objets qu’ils avaient pris à Zuni lors de différentes expéditions depuis les années 1880.

Et ils sont même allés déterrer des ruines, les ruines originelles qui existaient lors de l’invasion espagnole. Ces artefacts ont donc été entreposés dans le Smithsonian.

Nous y sommes retournés des années plus tard pour le demander, mais ils leur ont dit qu’ils s’en étaient débarrassés ou qu’ils ne pouvaient pas les retracer.

Mais je les ai vus en 1966, certains des masques, des accessoires qu’ils utilisaient à des fins religieuses et de guérison, ainsi que des objets originaux qu’ils avaient récupérés dans les tribus.

Il y a donc beaucoup de choses qui se trouvaient dans d’autres musées, comme le Hyde Museum de New York et d’autres musées à travers le pays.

Après l’adoption de la Loi sur le rapatriement des Indiens et de la Loi sur la protection des cimetières, ils en ont redonné une bonne partie aux Indiens, mais nous ne savons pas exactement quel était le processus.

Corey: Il aurait pu y avoir de la technologie, hors du monde, impliquée dans ce que le Smithsonian a enlevé, parce que vous avez mentionné qu’avant cela il y avait… vous avez parlé de « boucliers volants » qui ont été remis à la population autochtone, et ils y ont même volé dedans.

Clifford: Non seulement ils utilisaient les boucliers, mais aussi d’autres vaisseaux qu’ils utilisaient autrefois pour le transport.

David: Quand vous dites « boucliers », je veux juste être clair. S’agit-il de sculptures qui ressemblent à des soucoupes volantes ou s’agit-il de véritables objets artisanaux ?

Clifford: C’est un vaisseau, mais on dirait un bouclier, les boucliers volants.

David: Oh!

Clifford: On fait également référence aux gourdes volantes, qui sont des navires ronds.

David: Ah!

Clifford: C’est parce qu’à cette époque, à quoi le rapport serait-il lié ?

David: C’est vrai.

Clifford: C’est quelque chose qu’ils connaissaient bien.

Donc le bouclier, dans ce cas, serait quelque chose avec lequel vous vous protégez… contre. La plupart des tribus indiennes avaient retrouvé leurs boucliers à l’époque de la guerre. C’est donc la seule référence que vous puissiez faire.

Et si votre bouclier volant vole, c’est la seule référence qu’ils avaient.

David: Vous savez peut-être qu’ici, sur Gaia, nous avons enquêté sur des momies d’apparence humanoïde très inhabituelles. Avez-vous rencontré d’éventuels artefacts de cette nature ?

Un des types d’ »êtres à trois doigts » trouvés parmi les momies de Nazca.

Clifford: Je n’en ai connaissance que par les informations qui m’ont été données. Par exemple, celui dont ce Hopi m’a parlé, c’est celui-là… surtout chez les fourmis que les Hopis connaissent bien.


Maintenant, j’ai entendu parler d’autres êtres momifiés comme celui qu’ils ont sorti du Chaco Canyon, selon ce même individu, qui se trouvait à l’intérieur d’une bûche qu’ils ont transportée du Chaco à Hopi.

David: Hum.

Clifford: Dès mon premier regard, j’ai vu que c’était momifié. Mais il a aussi une couverture qui lui ressemble… Si vous regardez un morceau de bois d’acajou ou une racine, une racine d’acajou, et c’est comme poli. Mais je sens immédiatement qu’il y avait quelque chose qui vivait comme un être vivant.

Mais c’est à peu près… Je dirais que c’est à peu près aussi long. [Clifford étend ses mains à environ 30 pouces d’écart]

David: Vous dites que c’était vraiment brillant ?

Clifford: Oui.

David: Comme un poli brillant ?

Clifford: C’était une sorte de sève ou un composé qui se trouvait là-dedans.

David: Comme pour la momification.

Clifford: Oui.

David: Wow!

Corey: Eh bien, ils ont probablement vu… Au fil des ans, ils trouvaient de la sève d’arbre, puis il y avait quelque chose de préservé là-dedans comme un insecte ou quelque chose comme ça. Ils savaient probablement qu’ils pouvaient préserver…

Clifford: La façon dont je vois les choses, c’est ce que des êtres non planétaires leur ont appris la façon de préserver ces choses. Ces gens nous ont tous enseigné.

David: Est-ce que cette momie ressemblait à un être humain ordinaire de trois pieds de haut, ou avait-elle des caractéristiques inhabituelles ?

Clifford: Il y a beaucoup, beaucoup de choses inhabituelles. Ça ne ressemblait pas du tout à un humain.

David: Vraiment ?

Clifford: Oui. Ça ressemblait à… Ma première réaction est que c’est un ET parce que j’en ai vu tellement de photos.

D’après mon évaluation de l’information que j’ai étudiée au fil des ans, il doit s’agir d’un ET ou d’un être vivant hors de la planète, ou de quelque chose qui ne provient pas d’une espèce humaine ou animale ordinaire…

David: Je peux vous poser quelques questions ?

Clifford: Bien sûr.

David: D’accord. Il avait cinq doigts, ou alors ?…

Clifford: Non, à ce moment-là, je n’ai pas été voir dans le détail parce qu’il l’a simplement montré en disant: « Nous nous occuperons de ça la prochaine fois. »

Et je l’ai respecté, et je lui ai dit: « D’accord, très bien. »

Corey: Et il y a la possibilité que nous puissions en faire des radiographies.

Clifford: Il s’est même porté volontaire pour que quelqu’un regarde ces choses, parce qu’il est la dernière des personnes de First Mesa. Et il veut qu’on sache que « j’ai cette information ».

Il m’ a demandé: « Que dois-je faire ? » Et j’ai dit: « Je pense qu’on devrait le documenter. »

Et l’une d’entre elles passe en revue l’analyse scientifique de ces choses, parce que c’est beaucoup trop important pour qu’il suffise de laisser tomber.

David: Je suppose qu’il a une tête humaine avec des yeux, un nez, une bouche, ou…

Clifford: Eh bien, il a les caractéristiques de ce qui est fait avec des êtres humains: les yeux, les jambes, les mains.

David: Mais les proportions sont toutes différentes ?


Clifford: Les proportions sont différentes. Et ce n’était peut-être qu’une des espèces les plus petites… parce qu’il y a beaucoup d’espèces. Dans nos enseignements, il y avait différentes tailles.

Deux exemplaires d’un autre type de momies de Nazca (là encore il s’agit d’êtres à trois doigts), d’une taille nettement inférieure (40 cm environ) à d’autres.

Même chez les fourmis, il y a différentes tailles. Dans le monde insectoïde, il y a différentes tailles. Il pourrait donc s’agir d’une même espèce, mais d’un type différent.

David: Wow!


Corey: A-t-il l’histoire de la façon dont il a été trouvé ?…

Clifford: Oui.

Corey: …où il a été trouvé ?

Clifford: Il a toute l’histoire.

Corey: Excellent.

Clifford: Et il a aussi des renseignements détaillés sur la façon dont il l’a obtenu, le moment où cela s’est produit, les dates, etc. Il est donc très minutieux.

Monsieur Malava, c’est son nom Hopi, et il a beaucoup d’informations. Et il est comme le dernier du sacerdoce de la Première Mesa Hopi.

Ils sont tous différents. Mais il s’est fait le porte-parole de ce qu’il lui reste à travers les âges des grands-pères précédents et du groupe dont il a tiré ses enseignements.

Et il pense que c’est maintenant le moment de le faire savoir au public, principalement pour deux raisons.

La première raison est qu’il veut mettre les choses au clair au sujet de ces autres écrivains qui ont raconté tout un tas de canulars au sujet du Hopi et de mettre les choses au clair.

Et l’autre est pour la longévité de l’information pour les générations futures. Même s’il semble que nous soyons à la fin de ce quatrième monde, il veut transmettre cette information à la prochaine génération pour qu’elle puisse avoir une idée de ce que l’histoire a à voir avec le peuple Hopi.

Il a reçu tant d’informations, non seulement sur les choses momifiées dont il a parlé, le bouclier volant, mais aussi sur les astéroïdes et la façon dont cela s’est produit dans le passé et ce qui pourrait se produire à l’avenir.

Et il en est à l’étape de sa vie où il veut transmettre cette information au grand public. Et personne… Il a essayé de faire en sorte que quelqu’un exerce les fonctions de ce qu’il est dans First Mesa. Et il ne veut pas que quelqu’un travaille avec lui pour être son protégé.

Et ce qu’il veut faire, c’est enregistrer cela et le transmettre, que ce soit les plus simples, l’approche narrative ou des choses plus avancées comme ce dont nous parlons.

Corey: Pouvez-vous nous expliquer un peu les prophéties des Hopis du premier, deuxième, troisième, quatrième monde et pourquoi nous sommes dans le quatrième?

Clifford: Eh bien, les trois premiers ont été détruits par des choses de la nature, comme la terre, le vent, le feu, les tremblements de terre. Et la dernière était, bien sûr, l’inondation.

C’est pourquoi nous, les Pueblo, avons survécu dans le Grand Canyon, et nous sommes devenus un peu comme les pupilles des différents peuples insectoïdes.

[Note : pour plus de clarté, précisons que Clifford Mahooty fait en réalité ici référence aux extraterrestres de type insectoïde – fourmis et mantes religieuses de taille humaine et douées d’une très grande intelligence – qui vivent depuis très longtemps dans certaines des cavités de la Terre intérieure, et dont plusieurs initiés ont parlé : Corey Goode, Clifford Stone, Emery Smith, Pete Peterson.]

C’est ce que nous dit notre histoire. Ce n’est pas quelque chose qui a été inventé. Ce n’était pas quelqu’un qui venait de quelque part et qui nous a donné cette information. Cela fait partie de notre histoire et de notre système.

Corey: Comment les insectes se lient-ils au quatrième monde et au troisième monde ?

Clifford: De la façon dont ils le décrivent, je pense qu’ils ne venaient pas seulement du monde intérieur, mais je crois qu’ils venaient aussi, selon les enseignements, d’autres systèmes hors du monde qu’ils voyaient, ce qui tomberait dans la même catégorie que les Gardiens et les Gardiens de notre Terre qui ont vu cette catastrophe.

Et il y avait une raison pour beaucoup de ces autorisations, pour ainsi dire.

Tu dois nettoyer la Terre des mauvaises choses. Et je pense que la même théorie s’applique avec les dinosaures ou les géants afin de se débarrasser de ces choses.

Et celui qui est en charge, que vous l’appeliez Dieu, le Grand Esprit ou quoi que ce soit d’autre, c’est celui qui a pris sur lui de dire: « Nous sommes allés trop loin ou nous avons fait une erreur. »

Ou que « l’humanité n’a pas suivi ce que nous leur avons dit de faire et qu’ils ont dévié, donc nous avons détruit cette planète qu’ils ont aussi semé la pagaille. »

Et je pense que cela se répète ; l’histoire se répète.

Corey: Oui.

Clifford: Alors maintenant, on y est… Ce que les Hopis, les Zuni et d’autres Pueblo disent, à savoir que nous sommes maintenant à la fin du quatrième monde.

David: Est-ce que chaque monde, comme décrit, se termine par une catastrophe quelconque – ces purifications dont vous parlez ?

Clifford: D’après l’histoire que j’ai étudiée, ils leur avaient donné la possibilité de ne pas en arriver là, mais ils sont allés et ils ont dépassé ce qu’on leur avait dit de ne pas faire. Donc, c’était le dernier recours qui disait: « Si vous ne suivez pas ce que nous vous avions appris à faire, et que vous violez ça, nous n’avons pas le choix. »

Corey: Quand les fourmis ont réalisé que vous étiez à la fin du troisième monde, où ont-ils emmené les Zuni, pendant combien de temps, et comment était la vie là où ils allaient ?

Clifford: Eh bien, selon les enseignements, nous étions dans le quatrième monde souterrain. Et ils progressèrent à chaque pas du quatrième monde, qui était « un monde obscur ».

Et puis chaque couche qu’ils ont traversée devient beaucoup plus propre et plus légère que les précédentes.

Et il y a beaucoup, beaucoup d’histoires sur la façon dont ils sont arrivés dans l’autre monde. Les Hopis se sont servis du roseau pour monter dessus. Les Zunis, ils parlent de la culture d’un certain arbre, et je pense que ce ne sont que des allégories qu’ils ont dû utiliser pour y faire référence.

Ils se sont donc dirigés vers l’autre monde et y sont restés un certain temps. Et puis nous sommes finalement entrés dans ce que nous appelons « le monde de la lumière ».

Et ils utilisent l’allégorie comme le Père Soleil en créant cela, ce qui est vrai dans une certaine mesure, à cause de la lumière et de ce que nous savons sur l’énergie du Soleil de nos jours.

Il y a donc beaucoup de choses qui sont mélangées là-dedans… vous l’examinez du point de vue scientifique, ce qui est vrai du point de vue de la physique quantique, puis vous l’examinez aussi du point de vue de la spiritualité, et vous les mettez ensemble et ils correspondent parfaitement à ce que l’interprétation de l’Inde dit et à ce que la physique moderne vous dira.

Et ils parlent de la même chose à partir d’une langue et d’un concept différents.

Corey: Les Zuni et les Hopi ont-ils été amenés sous la Terre pendant des générations ?

Clifford: Oh, c’est des milliers d’années.

Corey: Des milliers d’années.

Clifford: Au moins, oui.

Corey: Et quand vous avez émergé, savez-vous d’où votre peuple est sorti et où vous êtes allés ensuite ?

Clifford: Eh bien, ils ont dit que le Grand Canyon…

Corey: Grand Canyon.

Clifford: Et il y a plusieurs endroits. La confluence du Petit Colorado vient de l’est. Et le Grand Colorado… il y a un dôme en travertin. Ils l’appellent « Le Sipapu ».

Tous les Indiens ont une référence à un « Sipapu » ou un « Sipapulima ». Et c’est là qu’ils sont sortis d’autres parties de l’univers, qu’ils doivent avoir un portail qu’ils traversent, où de nos jours on peut l’appeler un trou de ver ou un vortex.

Corey: Wow! Ainsi, lorsque les Zuni ont été amenés sous terre, ils ont pu être amenés sur une autre planète par un portail.

Clifford: Uh-huh. Je pense que si vous regardez vraiment du point de vue de la science, je pense qu’ils ont été transportés non seulement dans le monde intérieur, mais les autres êtres sont venus de l’extérieur. Ils sont passés par ces trous de ver ou vortex. Et ils sont passés directement par là.

Il y avait une expédition, surtout de ma tribu Zuni… ils recrutent au moins 20 personnes par an. Ils les amenaient dans le Grand Canyon, et ils avaient comme un voyage en bateau de 10 jours, et ils identifiaient tous leurs lieux sacrés, les Indiens ne sachant pas qu’ils cherchaient ces tourbillons, et ils leur montraient.

Corey: Le Grand Canyon a beaucoup d’autres mystères. À la fin des années 1800, on a découvert que certains artefacts semblaient peut-être égyptiens.

Clifford: Uh-huh.

Corey: Avez-vous des informations à ce sujet ?

 

Clifford: Eh bien, nous avons fait un documentaire, je crois, il y a quatre ans. Et notre but était d’aller là-bas et de chercher l’expédition de 1980 qui a été financée par le Smithsonian à travers un type du nom de Kincaid.

Et il est allé dans la grotte, et on était là-haut pour chercher cet endroit. Et pendant que nous y étions, il y avait des forages. Nous ne le savions pas avant d’y être arrivés.

Et le but de notre visite était de découvrir la grotte où ils avaient des statues égyptiennes et bouddhistes qui ont été enlevées par l’expédition Kincaid et transportées au Smithsonian à Washington, DC.


La civilisation souterraine pré-adamique du Grand Canyon

Nous nous sommes renseignés à ce sujet par des moyens officiels, et on nous a dit qu’ils avaient jeté des statues en or dans l’océan.

David: Oui.

Corey: Nous avions entendu parler des ossements de géants, des cadavres de géants, que le Smithsonien avait abandonnés dans l’océan par le passé.

Clifford: Oui. Mais cette expédition est sur YouTube. Ça s’appelle « Expédition à Sipapu ». Tout est factuel. On a fouillé les archives.

Corey: Mais vous ne vous rappelez pas d’histoires spécifiques sur des gens qui vivent là depuis des pays différents ?

Clifford: Eh bien, vous savez, il faut vraiment écouter l’histoire et comprendre le langage de ce qu’elle veut dire.

Quand ils disent qu’ils passent par là… Souvenez-vous, j’ai dit qu’ils sont passés par plusieurs couches.

Corey: Oui.

Clifford: Donc ils devaient être très bas. Et ça, c’est… Et nous avons une vie cyclique. Nous retournons tous là où nous étions, c’est-à-dire dans la Terre intérieure.

Et la Terre Intérieure a été visitée par des expériences hors du corps. Et je connais beaucoup de gens qui ont été là, et ils étaient tristes de revenir ici parce que c’est tellement beau là-bas. Je sais qu’ils ne mentent pas. Ils ne peuvent pas me mentir.

David: C’est vrai.

Corey: J’ai moi-même un peu d’expérience dans ce domaine.

Clifford: Oui, c’est beau, disent-ils. « Je ne voulais pas revenir », disent-ils.

Corey: Je crois à votre témoignage, vous avez également mentionné un autre type d’insectoïde.

Clifford: C’est le genre mante religieuse ?

Corey: Oui. Beaucoup de gens dans ce public connaissent bien les insectoïdes de type mantique.

Clifford: Oui. Je pense qu’il y avait d’autres espèces, et pas seulement celles qui sont essentiellement sur le sol, ou à l’intérieur du sol comme les fourmis, dans l’espèce insectoïde, mais il y avait aussi d’autres espèces qui étaient aussi des enseignants.

Corey: J’ai entendu quelque chose que j’ai trouvé intéressant dans les tablettes de verre sur les Amérindiens qui rapportaient un groupe appelé les Deux Cœurs.

Clifford: Uh-huh.

Corey: Et j’ai trouvé cela intéressant parce que les Reptiliens ont un cœur primaire et un cœur secondaire. Pensez-vous que ce sont les mêmes êtres ?

Clifford: D’après la mythologie ou les histoires des Zuni, c’est que tous les gens qui ont été faits étaient de bonnes personnes.

Mais il y avait un peuple à deux cœurs, que nous appelons aujourd’hui le « peuple de la Force noire », ou plutôt le « peuple de la sorcellerie ».

Ce sont ceux qu’on appelle les « personnes à deux cœurs », car ils n’ont pas la même mission qu’un être humain ordinaire. Leur mission est d’être la Force noire pour l’équilibre.


Corey: Ah, ouais.

Clifford: Et l’équilibre devait être le contrôle de la population. Mais ils ont outrepassé ce contrôle et ils sont devenus plus puissants, et c’est ce que nous vivons actuellement. Nous sommes dans un déséquilibre de la Force noire. Mais ça va être clarifié.

David: L’une des choses, Clifford, en ce qui concerne les recherches que je trouve très convaincantes, c’est que vous regardez ces crânes qui se trouvaient à l’origine en Afrique du Sud, les crânes Boskop, et qui sont allongés.

Clifford: Uh-huh.

David: Le cerveau est environ deux fois plus gros qu’un cerveau normal. Ce n’est pas le résultat de la fixation de la tête. On les trouve en Sibérie. On les trouve en Afrique du Sud. Les représentations égyptiennes des pharaons ont cette caractéristique.

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2020

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
eget lectus diam ut consequat. mi, tempus mattis
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :