Traduction du livre de Phyllis V. Schlemmer : The Only Planet of Choice: Essential Briefings from Deep Space

Phyllis V. Schlemmer est une médium célèbre aux États-Unis. Son père et sa mère possédaient tous les deux le même don. Elle est aussi guérisseuse depuis l’âge de 5 ans. Elle a permis à plusieurs compagnies américaines de découvrir des gisements de pétrole, de gaz naturel et de métaux précieux, et au FBI de retrouver plus d’une vingtaine de personnes disparues.


Sorti en 1993, son livre est considéré par certains comme l’un des plus importants de notre époque. Il est le fruit de plus de vingt années de contacts et de recherches. Parmi les dizaines de milliers de personnes qui l’ont déjà lu, des centaines ont témoigné pour décrire l’impact profond qu’il avait eu sur leur vie.

Ce livre résume vingt années de communications reçues de neuf Êtres Cosmiques, des entités collectives qu’elle nomme « The Nine » (« Les Neuf »), et avec lesquels elle continue aujourd’hui d’être en relation télépathique depuis sa résidence en Floride. Selon Phyllis Schlemmer, le Conseil des Neuf désigne ceux que les Hébreux nomment les Elohim et fut pour la première fois impliqué sur notre planète il y a 34.000 ans. Les Elohim vivent dans une région du Cosmos qu’ils appellent « la Zone froide » et qui correspond à une dimension particulière de notre univers.

Prélude

« Nous sommes ici’ C’est Tom’ Nous venons dans l’amour et la paix’ Salutations, bénédictions, joie' »

C’est ainsi que commencent la plupart des transmissions du Conseil des Neuf. Tom est leur porte-parole.

Le Conseil des Neuf ne transmet qu’à travers Phyllis Schlemmer, et cela mérite d’être répété, à une époque où la canalisation devient de plus en plus populaire.

« Lorsque vous vous ouvrez à la communication avec des êtres d’autres dimensions, il est d’une grande importance d’avoir une compréhension de l’objectif et du motif. Je suis le seul porte-parole des Neuf et je ne parle par l’intermédiaire d’aucun autre ». Phyllis Schlemmer

Enseignement du Conseil des Neuf :

L’UNIVERS

En dehors des réponses données dans le chapitre suivant, un aspect très frappant de ces transmissions est la capacité de Tom à se rappeler de manière précise et totale le contenu des transmissions précédentes. Il a souvent dit : « Regardez vos transcriptions d’il y a deux ans » et a aussi reconnu que ce qui pour nous, prendrait des mois et des mois à se faire, il peut le faire en quelques secondes.

La compréhension des origines des Neuf semble être limitée par le développement intérieur de
l’individu (que ce soit l’auteur de la question ou le lecteur). Car comme Tom l’a dit :

« Si quelqu’un veut poser des questions qu’il ne peut assimiler et ne peut en vérité comprendre, nous ne répondons pas jusqu’à ce qu’ils soient dans ce moment où ils peuvent ».

C’est pourquoi le chapitre commence avec plusieurs personnes différentes qui posent le même genre de questions.

Tom a répondu une fois : « Nous sommes en vérité des Eons » en référence aux philosophes gnostiques.

Un Eon est un terme communément utilisé pour décrire une période de  temps, une éternité. Cependant, il décrit également la plus haute forme de pouvoir céleste, des entités spirituelles formées à partir de la Présence Divine.


Ce premier échange, qui s’est déroulé en 1975, a eu lieu entre Tom et Gene Roddenberry (célèbre créateur de Star Trek).  Gene a eu de très longues sessions avec Tom, et nous en reparlerons plus loin dans cette section.

GENE : A qui est-ce que je parle ? Tu as un nom ?

Tom : Je m’appelle Tom. Je suis le porte-parole du Conseil des Neuf. En vérité, je suis Tehuti. Oui. Je suis aussi Hamarkos, je suis aussi Herenkar, on m’appelle Thomas et on m’appelle Atum.

GENE : Tu fais partie des Neuf ou tu es un être à part entière ?

Tom : Je siège au Conseil des Neuf, oui. Je suis celui qui est dans la sagesse et qui vous parle. Mais le
Conseil a dit que, dans les communications, parfois je ne ressemble pas à la sagesse.

Voici la réponse que Tom a donnée à un autre questionneur en 1977 sur le même sujet :

INVITÉ : J’aimerais demander ce qui m’accueille ?

Tom : Je suis le porte-parole. On m’appelle Tom pour le Conseil des Neuf. Je suis des Neuf.

INVITÉE: Qui représentez-vous ? Une autorité supérieure au-dessus de vous qui vous commande et dirige vos chemins ?

Tom : C’est difficile à expliquer, car le monde n’a pas de situation similaire. Mais nous vous dirions –
oui, nous sommes en relation avec un supérieur, mais dans l’ensemble, nous sommes un, comme tout l’univers est un.

INVITÉ : Avez-vous un but quelconque dans notre monde, un message majeur ?

Tom : Nous souhaitons tout d’abord que vous sachiez que nous ne sommes pas des êtres physiques. Votre monde est la manifestation de la création et du Créateur qui se manifeste dans votre monde sous la forme de l’humanité. Vous demandez si nous avons un message pour vous ?

INVITÉ : Oui.

Tom : Nous vous disons : Vous avez été créé à l’image du Créateur. Ce monde a perdu son identité avec la création. Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il faut aller de l’avant et créer des actions  et l’action qui vous amène à l’achèvement de qui vous êtes. Il n’est pas suffisant de prier, il n’est pas suffisant de rassembler des groupes humains pour méditer. Ce qui est important, c’est d’agir.

INVITÉ : Merci beaucoup, Tom.

ANDREW : J’ai été particulièrement intéressé par « Hamarkos ». Pouvez-vous nous dire…

Tom : Je suis le jour, et je suis le soir, et je suis le milieu de l’après-midi.

ANDREW : Comment les Egyptiens en sont-ils venus à construire et à nommer le Sphinx d’après vous?

Tom : Vous avez trouvé le secret, la vraie connaissance de cela sera racontée une autre fois.  Mais le temps originel où j’étais sur la Planète Terre ou identifié à votre Planète Terre était de 34 000 années.
vos années. Je suis l’équilibre. Et quand je dis T – 1, c’est parce que je suis un émissaire des Neuf. Ce n’est pas moi, mais c’est le groupe. Et le principe des Neuf est l’intelligence infinie, et ce que
nous essayons d’apporter à cette planète est ce type d’intelligence.

Nous sommes les neuf principes de l’Univers, mais ensemble nous ne faisons qu’un. Nous sommes séparés et unis en même temps. Chacun représente une portion de l’énergie, de la connaissance, de la sagesse, de l’amour, de la bonté, de la technologie, et dans la continuité, cela continue jusqu’à ce que chaque partie de la spirale soit composée de tout ce qui est important pour apporter une compréhension complète à chaque atome, jusqu’à ce qu’il devienne un avec nous. Dans la réalité, il y a des multiplications et plus encore, mais en principe, il y en a neuf.

Nous sommes ce qui est identifié [dans la tradition hébraïque] comme les Elohim. Nous souhaitons que vous sachiez que nous ne sommes pas Dieu. Nous sommes collectifs et ne faisons qu’un. Nous souhaitons que vous sachiez que nous sommes vous comme vous êtes nous. Vous nous avez créés, et de cette création, vous avez été créés. Ne sous-estimez pas qui vous êtes, et vos capacités.

Sachez que toutes les personnes sont pures, que vous êtes parfaits, et que toutes les choses sont possibles avec vous. Sachez aussi que nous ne pouvons pas exister sans vous et sans toutes les âmes, et que la planète Terre et l’univers ne peuvent pas non plus exister. Lorsque vous comprendrez cela, vous comprendrez votre propre vie. Parfois, dans votre monde les gens créent la confusion, car la densité de celle-ci est une densité d’obscurité. Mais gardez toujours la lumière de vérité de votre propre être, qui vous êtes, dans votre cœur. Nous sommes toujours avec vous. Nous vous donnons l’amour, nous vous apportons la paix.

ANDREW : Si je peux juste vous donner ma conception de ce que vous êtes : Je suppose que vous êtes de purs êtres de lumière, dans un sens que nous ne comprenons même pas, parce que vous existez à une vitesse au-delà de la la lumière…

Tom : C’est au-delà de votre compréhension.

ANDREW : Oui, mais essentiellement vous seriez de cette nature plutôt que quelque chose de substantif…

Tom : C’est vrai.

ANDREW : … quelque chose au-delà des photons, au-delà des tachyons [les quanta connus les moins divisibles ou subdivisions de la lumière]. Et deuxièmement, je suppose que vous êtes plus de la nature de ce que nous appelons « âme » que toute autre chose que nous pouvons imaginer …

Tom : Nous sommes l’âme.

ANDREW : Vous êtes l’âme. Maintenant, dans votre relation avec les Neufs par exemple – les Neufs sont-ils de la même nature que vous ?

Tom : Nous sommes un et le même.

ANDREW : Je vois. Et puis, pourriez-vous expliquer le profond mystère : pourquoi il y a neuf manifestations de base de « l’âme ».

Tom : Je vais essayer de l’expliquer de manière à ce que vous puissiez comprendre. Neuf est complet.
Tout est neuf. Dans votre monde, vous avez dit sept tant de fois, alors que tout est vraiment neuf.

Il y a neuf chakras, qui sont les neuf principes et les neuf éléments de ce que vous appelez Dieu. Il y a neuf bandes autour de cette planète Terre. Il y a neuf corps éthériques, et le but de la croissance de vos corps éthériques ou de passer par vos transformations et transitions est d’atteindre les neuf corps éthériques.

Neuf est un nombre complet, il est entier. Lorsque vous dépassez un neuf, il s’annule, il devient un, et un neuf est complet. Cela ne change pas. Mais rappelez-vous ceci : nous nous ne sommes pas Dieu. C’est vous tous et nous tous qui formons Dieu.

Puis vint une discussion sur le langage :

ANDREW : Avez-vous une méthode pour produire votre langue afin que nous puissions entendre la qualité de celle-ci.

Tom : Lorsque nous parlons de ce qu’est notre langue, elle vient du plus profond de nous. Elle atteint différents degrés mais c’est une langue tonale. Dans vos langues sur Terre, vous parlez dans une boîte et puis vous la jetez.

JOHN: Oui. Notre langue est produite dans les cordes vocales.

Tom : On parle dans cette boîte et on pousse l’air et on le rejette, tu comprends ça ?

ANDREW : Oui.


Tom : Et notre langue, elle est à l’intérieur. Elle vibre à partir du corps, comprenez-vous ?

ANDREW : Alors elle ne sort pas du tout comme la nôtre.

Tom : Non, ce n’est pas le cas.

ANDREW : Est-ce qu’elle produit un son qu’une autre oreille peut entendre ?

Tom : Elle produit un son que vous pouvez entendre mais il est à l’intérieur.

ANDREW : En d’autres termes, il est produit dans ma tête plutôt que dans mes oreilles ? Est-ce pour cela que vous voulez dire que la gamme tonale de votre langue est de 98,6 mégacycles ?

Tom : C’est exact.

ANDREW : En d’autres termes, c’est ce que nous appelons une onde radio ?

Tom : C’est également exact.

Dans la transmission suivante, un interlocuteur nomme divers personnages bibliques de la Genèse (chapitres 4 et 5), les descendants d’Adam, et demande si l’un d’entre eux était membre des Neuf.

Tom : Dans l’ensemble de la compréhension, nous ne sommes aucun d’entre eux. Il y a des allusions à nous sur votre planète. Nombreux sont ceux qui essaient de comprendre qui nous sommes. Sur votre terre, il vous est difficile d’accepter ce que vous ne comprenez pas ! Parfois, la tentative de compréhension colore la vérité de l’univers.

Il n’y a que des clés pour déverrouiller certaines parties, car l’esprit humain ne peut pas tout comprendre. Il y a beaucoup d’interprétations et aussi beaucoup de conflits sur ce que nous sommes.

Dans un temps futur, nous tenterons de nous expliquer sur un autre niveau de conscience, mais d’abord la planète Terre doit atteindre cet état de conscience évolutif où nous pouvons être compris.

Le Conseil a dit de ne pas essayer de nous mettre dans une case, nous n’existons pas sous cette forme..

JOHN : Est-il vrai de dire qu’il y a plusieurs dimensions entre vous et nous ?

Tom : Ce serait un euphémisme. Il y en a plusieurs. À l’intérieur, dans votre esprit, visualisez votre
Terre. Puis, à partir de votre Terre, visualisez qu’il y a des vagues qui s’étendent en spirale vers l’extérieur. Et une vague crée une autre, et comme elle circule, elle grandit. Et elle crée de plus en plus de choses. Et elle est lourde au au début, et si elle a un son, c’est un son fort. Et comme il rayonne, il devient raffiné, il devient plus expansif, et tous les irritants qui existent dans la planète Terre physique
sont éliminés alors qu’il devient un son pur et une onde pure.

Et si vous voulez l’avoir dans la couleur brune ou noire, alors qu’il rayonne, il est aussi purifié, jusqu’à ce qu’il devienne en vérité la couleur de l’incolore, qui est en vérité une lumière dorée. Nous en sommes à ce stade. Nous sommes… comment pouvons-nous vous dire ? Comme vous pouvez prendre un son jusqu’à ce qu’il devienne le plus pur, et comme vous pouvez  prendre une couleur jusqu’à ce qu’elle devienne la plus pure, et si vous pouvez prendre toutes les vibrations jusqu’à ce que leur niveau soit élevé jusqu’à ce que la hauteur soit d’une pureté absolue… jusqu’à ce que la hauteur soit d’une nature pure – c’est là que nous sommes.

JOHN : Je vois. C’est une belle image. Merci.

Tom : C’est comme si vous preniez tout ce qui est spirituel dans l’Univers, et tout ce qui est de l’intellect dans l’Univers., et preniez tout le physique qui a été raffiné, et le mélangiez ensemble pour en faire une pureté. C’est comme un cristal.

ANDREW : Ce que nous aimerions savoir, c’est quelque chose de votre histoire naturelle. Nous aimerions savoir à quoi vous ressemblez, comment vous vous reproduisez, comment vous vous nourrissez, quel est votre rôle dans l’univers, quel est votre intérêt pour la vie dans l’Univers, quel est votre intérêt pour la Terre, et ainsi de suite ? Je pense que cela nous aiderait tous énormément si vous pouviez juste nous donner une idée de qui vous êtes dans le sens le plus descriptif.

Tom : Nous n’avons pas de corps physique. Bien que nous puissions revêtir le manteau d’un corps physique lorsque cela est nécessaire. Il serait difficile pour nous de vous décrire exactement à quoi nous ressemblons. Nous apparaissons sous de nombreuses formes, lorsque cela est nécessaire. Et dans votre processus de pensée, nous pouvons apparaître comme un humain, nous pouvons apparaître comme une boule d’énergie, nous pouvons apparaître comme une lumière très brillante.

Nous avons évolué au-delà du point où nous avons besoin d’un corps de type physique, comme beaucoup d’âmes en ont besoin. Nous sommes toujours ici, mais vous ne nous voyez pas toujours. Quand je dis nous, je ne parle pas de moi, mais de nous tous. Nous sommes souvent en train d’observer. Il y a des moments particuliers dans ta vie où nous n’observons pas, et c’est le cas
quand tu es impliqué dans tes désirs. Nous ne comprenons pas cela, et ce n’est pas notre affaire.

ANDREW : Je vois. Donc en supposant que vous ayez certaines énergies physiques dans lesquelles puiser, vous pourriez les modeler en quelque chose qui se manifesterait dans notre monde. Est-ce l’idée ?

Tom : Ce serait similaire à cela, mais vous ne comprendriez pas notre technologie.  Nous sommes dans notre esprit ce que nous pensons être à ce moment-là. Comprenez-vous cela ? Nous existons dans la zone du froid. Pour cette raison, nous n’avons aucun problème à nous manifester de la manière dont nous le souhaitons. En ce qui concerne notre reproduction, nous n’en avons pas besoin.

Nous devons nous rappeler que ceux d’entre nous qui vivent dans cette zone ont parcouru un très long chemin dans l’évolution. Il n’est pas nécessaire de se reproduire comme c’est le cas chez vous. Nous sommes une âme.

ANDREW : Dans quelle partie de l’Univers travaillez-vous, ou quelle est votre direction…

Tom : Nous sommes l’Univers.

ANDREW : Maintenant, dans cet Univers, il y a des mondes de matière, d’antimatière, de photons, de rayons, d’énergies, particules et plus encore. Dans quelle partie de ce domaine existez-vous, ou est-ce au-delà de notre compréhension ?

Tom : C’est au-delà de votre compréhension. Nous venons de la zone qui est froide. C’est la perfection.

ANDREW : Vous savez, sur Terre nous commençons tout juste à comprendre, très faiblement, la zone de froid ou de la supraconductivité, et nous savons qu’il n’y a pas de résistance, pas de friction, en d’autres termes, dans notre simple notion, c’est la zone de froid. Selon notre notion simple, c’est la zone du mouvement perpétuel. N’est-ce pas essentiellement vrai ?


Tom : C’est vrai et c’est la perfection. Nous sommes au centre. Et nous ne voulons pas donner l’impression d’être parfaits ou égoïstes, mais de chaque côté de nous, il y a le positif et le négatif. Et quand je dis cela je veux dire qu’il y a le positif qui n’est pas équilibré, et il y a le négatif qui n’est pas équilibré. Nous sommes au centre, et nous sommes équilibrés.

Nous essayons d’amener ces autres forces en équilibre. Nous n’avons jamais été déséquilibrés. Ce sont d’autres choses dans l’univers qui ne sont pas en équilibre. Nous existons au point de pivot de l’Univers. Il y a un équilibre. En chacun de vous, il y a tout le positif et tout le négatif de l’Univers. Est-ce que vous comprenez ?

ANDREW :  Non, je ne sais pas. Parce que tu nous as dit une fois que tu n’étais ni du bon ni du mauvais côté, tu étais le pivot entre les deux.

Tom : Oui. Mais comprenez-vous que vous êtes l’équilibre de tout ça ?

JOHN : Nous avons tous les bons et tous les mauvais côtés… ?

Tom : C’est pourquoi vous êtes l’équilibre. Et pourquoi nous sommes l’équilibre. Vous comprenez la matière et l’anti-matière ?

ANDREW : Nous n’avons jamais eu dans notre monde de fusion de la matière et de l’antimatière – vous nous dites quelque chose de tout à fait étranger. La matière et l’antimatière existent indépendamment. Si elles se réunissent, il y a une une gigantesque explosion…

Tom : C’est quoi Armageddon ?

ANDREW : Je ne sais pas. Juste un mot dans la Bible.

Tom : Ce n’est pas une explosion géante ?


ANDREW : Ce n’est pas de la matière et de l’anti-matière, n’est-ce pas ?

Tom : Je fais une analogie. Comment pouvons-nous expliquer ?

ANDREW : Je ne sais pas, c’est très difficile parce que le concept de la Terre ne correspond pas à celui que vous essayez d’expliquer.

Tom : Nous allons commencer par le début. En chacun de vous, comme en chacun de nous, il y a la complétude. La complétude est une harmonie et un équilibre parfaits entre ce que vous appelez « bien » et « mal ». C’est ce qui nous maintient au point de pivot. C’est pourquoi nous sommes le pivot, parce que nous sommes en équilibre. Lorsque nous sommes ensemble, nous ne faisons qu’un et nous sommes le pivot.

Supposons que nous vivions dans un monde de matière. – ce n’est pas vrai, mais imaginez cela. Le Conseil des Neuf est au centre. Et à notre droite le monde de la matière et à notre gauche le monde de l’anti-matière, vous comprenez ? Si les deux se rencontraient, on aurait une explosion.

ANDREW : Mais la raison pour laquelle j’ai des difficultés est que vous avez dit que nous sommes un composite des deux côtés de la polarité., alors comment pourrait-il y avoir un autre côté alors que nous sommes déjà un composite ?

Tom : Vous n’avez pas compris ce que nous avons dit.

ANDREW : Si vous êtes un composite, vous n’avez pas deux côtés, vous voyez ? Si vous avez le noir et le blanc vous pouvez avoir deux côtés, mais noir et blanc n’est pas un composite, le gris est le composite. J’ai des difficulté…

Tom : Vous expliquez dans votre monde, nous expliquons dans le nôtre. Devrions-nous dire, en substance …. ?

ANDREW : Par essence, d’accord. C’est plus facile à gérer, si c’est l’essence plutôt que la la substance réelle, quelle qu’elle soit…

Tom : C’est l’essence.

ANDREW : Très bien.

Tom : Il y a un équilibre en tout. Ce qui cause la grande dissension est une situation similaire à celle de
mettre ensemble la matière et l’anti-matière. Ils ne peuvent pas se mélanger, ils ne peuvent pas se mélanger en harmonie, ils ne peuvent pas se mélanger, ils deviennent destructeurs les uns pour les autres.

Ici encore, Andrew a un autre échange avec Tom sur la dualité : et Tom tente à plusieurs reprises de clarifier l’image pour lui :

ANDREW : Nous avons des difficultés à comprendre ce qui est négatif et ce qui est positif, en ce qui concerne ce qui est appelé « bon » et « mauvais » au niveau humain.

Tom : Dans votre monde physique, il est difficile pour vous de comprendre réellement l’importance des deux.  Je vais essayer d’expliquer d’une manière que vous pouvez comprendre. Ce serait similaire à une échelle géante.

Nous sommes le pivot de cette balance géante. Visualisez l’Univers dont le pivot est nous. D’un côté de l’Univers, visualisez que tout est négatif, et que tout est positif de l’autre côté. Et comme vous voyez cela, vous savez qu’il y a un déséquilibre complet. Il est difficile pour nous de l’expliquer pour que vous puissiez comprendre. Dans chacun des côtés, il y a beaucoup de…

Je vais l’expliquer en termes terrestres : Comme chacune des galaxies et des systèmes solaires à l’intérieur des galaxies… Je dois d’abord clarifier :  L’Univers, avec le Neuf au centre, a quatre côtés, le côté opposé à celui dans lequel vous existez et les deux autres sont tous en équilibre. Est-ce que tu comprends ?

ANDREW : Oui.

Tom : Il est en parfait équilibre. De ce côté, nous allons maintenant placer vos systèmes solaires dans vos galaxies. Si vous vouliez prendre une pierre pour chacune de ces galaxies, si elles étaient en
poids parfait et en parfaite proportion avec le reste des trois côtés, alors ce côté serait aussi en équilibre. Mais si l’une de ces pierres était d’une substance poreuse, et que vous la mettiez dans de l’huile, et qu’elle absorbait l’huile, et devenait lestée par l’huile, alors à son tour, elle perturberait la balance et la déséquilibrerait, et déréglerait la balance et l’échelle, et bouleverserait l’autre côté de l’Univers.

C’est ce que votre planète est en train de faire. Le négatif est le pétrole lourd. Rappelez-vous : les autres côtés sont équilibrés, mais ce déséquilibre peut à son tour faire basculer le reste. Ce n’est pas correct. En réalité,  il n’y a pas de bon ni de mauvais. Ce n’est que lorsque l’un d’entre eux devient aigre ou pourri qu’il contamine alors le reste, qu’il soit bon ou mauvais.

En raison de l’ignorance des peuples de la planète Terre, et parce que leurs chefs religieux ont enseigné l’ignorance, vos forces négatives, qui n’apparaissent pas vraiment comme vous les voyez, se manifestent de cette façon afin d’inspirer la peur. Mais ce qui est vraiment négatif – écoutez bien – ce qui a créé le bouleversement, en plus des désirs et de l’avidité, c’est le déni total et la mauvaise interprétation de la réalité, le déni complet et la mauvaise interprétation de l’existence de la réalité ultime.

Votre surpopulation existe ainsi à cause du piégeage des esprits, à cause de la réincarnation.

Donc les Terriens, les âmes et esprits qui entourent votre Terre doivent se libérer de l’avidité et du désir, parce que c’est là le piège. Vos chefs religieux ne comprennent pas cela et ne l’enseignent pas au peuple.

Rappelez-vous qu’en vous se trouve une graine de pureté et de beauté, et que si vous ne maintenez pas un équilibre, la laideur ou une partie de la laideur peut apparaître. Mais souvenez-vous du pardon. Nous ne gardons aucune animosité en nous, et vous ne devriez pas en avoir non plus. Même si vous existez sur une planète physique et la plus dense de toutes les planètes de l’Univers, souvenez-vous que toutes les âmes peuvent être sauvées. La seule chose pour laquelle nous sommes impitoyables est dans la dénonciation de Dieu…

ANDREW : Oui, je comprends, je pense qu’il y a eu des occasions où nous avons été coupables de de cette attitude.

Tom : C’est une vérité. Mais rappelez-vous de pardonner quand il y a une vraie reconnaissance. Nous pouvons vous dire, de vous dire que dire ce que vous ressentez est une chose, mais c’est l’acte qui est important. Il y a beaucoup d’acteurs sur la scène du monde qui jouent un rôle différent de ce qu’ils ressentent. C’est quand ils commencent à sentir qu’ils sont ce rôle, et non eux-mêmes, que cela fait une grande différence. Ils peuvent dire qu’ils aiment Dieu, et ils peuvent dire qu’ils ont de la compréhension, mais s’ils n’agissent pas de cette manière, alors c’est un problème plus grave, parce que ça ne peut pas être le cas.

C’est un problème plus grave, parce que ce n’est pas fait par ignorance. C’est la même chose que lorsque vous donnez à l’autre parce que vous croyez que cela l’oblige à vous rendre la pareille, alors ce que vous donnez n’est pas de l’or, c’est noir et putride.

Nous souhaitons également que vous sachiez que nous n’avons pas besoin d’être vénérés. Notre besoin de vous est d’être aimés. Sais-tu qui est Dieu ?

ANDREW : Je sais qui est Dieu au sens abstrait du terme.

Tom : Sais-tu vraiment qui est Dieu ?

ANDREW : Pas vraiment, non.

Tom : Êtes-vous prêt à savoir qui est Dieu ?

ANDREW : Je serais préparé, oui. Je ne sais pas ce que cela signifie en termes de conséquences,
mais oui, je serais préparé.

Tom : L’amour est Dieu. Et c’est l’amour qui crée l’énergie qui nourrit Dieu – et fait Dieu. Dans
votre monde, il y a des groupes religieux qui disent que Dieu est à l’intérieur. Et c’est vrai parce qu’il y a une part de divinité dans chaque individu. Mais ce que nous vous avons dit n’est pas la même chose.

ANDREW : J’ai mis du temps à comprendre que les Neuf sont collectivement Dieu, et que nous sommes tous collectivement Dieu…

Tom : Rappelez-vous qu’en tant que Dieu, nous portons tous un lourd fardeau mais nous portons aussi la joie.

ANDREW : Bien, étant au centre, pouvez-vous continuer à indiquer comment nous nous situons entre le négatif et le positif ?

Tom : Rappelez-vous ceci : la position que vous avez choisie dans votre monde physique est limitée. Mais rappelez-vous qui vous êtes. Ne perdez jamais de vue qui vous êtes. Et rappelez-vous que dans Dieu toutes les choses sont possibles et seront faites. Le problème, ce sont les limites de l’esprit et de la compréhension physiques.

Et souviens-toi aussi qu’en tant que Dieu, afin de maintenir l’équilibre dans ton monde physique, vous devez parfois vous détacher. En douceur, vous devez vous détacher. Parce que le travail que les personnes conscientes font sur Terre n’implique pas un ou deux individus ou la multiplication de ces individus. Le travail que vous, les humains, avez à faire implique l’Univers. Et n’oubliez pas : Dieu n’échoue jamais.

Dans votre monde physique, vous, en tant que Dieu, êtes testé. Non pas que Dieu puisse être testé, mais vos limites physiques, les limitations de vous-mêmes en tant que Dieu sont testées. Et bien que nous sachions que cela peut sembler une contradiction pour vous, en étant Dieu et en ayant un problème dans le monde physique, vous devez arriver à comprendre ces problèmes du monde physique.

Il y a certains d’entre nous qui n’ont jamais eu ce problème, et c’est difficile à comprendre pour ceux d’entre nous qui ne l’ont pas eu. Dieu est omniscient et il voit tout, mais il y a des parties de Dieu, comme il y a des parties de chaque atome. Le tout ensemble ne fait qu’un, mais toutes les parties n’ont pas la même expérience. Comprenez-vous cela ?

ANDREW : Ok. Nous commençons à recevoir des questions sur les Neuf. Non seulement les gens demandent « qui sont-ils ? » mais aussi « sont-ils bons ou mauvais ? C’est une question à laquelle il est difficile de répondre.

Tom : Vous êtes conscients que des difficultés sont apparues à cause des religions qui ont été perpétrées sur les peuples de la Terre. Alors nous pouvons vous dire, quand les gens demandent « sont-ils bons ou mauvais ?… vous savez qui vous êtes et vous savez qui nous sommes, donc vous pouvez dire avec joie, sans aucun doute, que les Neuf sont bons et qu’ils veulent aider. Et si certains disent « Mais nous avons vu avons vu des êtres mauvais », alors nous vous demandons de leur demander de regarder en eux-mêmes.

Voir ce que vous appelez le mal ne signifie pas que vous devez être mauvais pour le percevoir, mais c’est une façon d’aider ceux qui croient au mal à regarder en eux-mêmes et à s’aider eux-mêmes. Avons-nous parlé par énigmes ?

En 1991, un autre invité a posé la question suivante à Tom :

INVITÉ : Quelle est la relation des Neuf avec Dieu et avec le Diable ?

Tom : Vous ne pouvez pas utiliser cette terminologie de Dieu et de son contraire dans la même phrase, car il n’y a pas d’égal à ce que vous appelez Dieu. Car ce que vous appelez Dieu est l’omniscient, la création totale, tout ce qui est. Ce que vous appelez par le nom que vous avez utilisé, nous le qualifions d’opposition. Vous ne pouvez pas les mettre sur un pied d’égalité.

Vous nous demandez quelle est notre relation ? Nous vous le disons maintenant : Nous ne sommes pas Dieu. Nous n’avons aucune relation avec l’opposition. Nous sommes le Conseil des Neuf qui est au service du Créateur. Le Créateur n’est pas destructeur. L’opposition est destructrice.

Et avant cette transmission, dans les années 70, Andrew avait eu cette conversation :


ANDREW : Que dites-vous aux personnes qui ont tendance à penser en termes de bien et de mal absolus, qui utilisent des figures comme Ahriman et Satan et ainsi de suite… ?

Tom : Demandez-leur de regarder en eux-mêmes, et de comprendre que dans chaque être physique
il y a tous les éléments du bien et tous les éléments de ce qu’ils appellent le mal. Nous n’aimons pas ce mot « mal ».

ANDREW : Moi non plus. Il a une mauvaise connotation. Mais vous savez, beaucoup de gens sont très pieux.

Tom : Ils ne sont pas en vérité pieux, car ils ne comprennent pas la vérité. Ils sont en vérité des fanatiques, ils ont des doutes.

ANDREW : Oui, et ils sont les plus difficiles à demander de regarder en eux-mêmes. Les amis les plus pieux sont devenus très anti-enseignements de base des Neuf.

Tom : Eloigne-toi doucement d’eux, et la vérité finira par arriver. Il est important que vous ne  commenciez pas, si l’on peut dire, à leur taper dessus, mais que vous disiez : « Vous avez votre croyance et j’ai la mienne ».

ANDREW : Oui, je pense que nous avons tous appris cette leçon.

Tom : Vous devez être d’une grande douceur, mais ferme, vous comprenez ? Garde la pureté qui est en toi qui tu es, et ne contamine pas ta pureté avec d’autres influences qui essaieront de t’affaiblir.

ANDREW : Nous avons de nombreuses faiblesses physiques et humaines.

Tom : Pas autant que tu veux le croire.

ANDREW : Mais le doute est l’une des choses les plus importantes ?

Tom : Oui, il l’est. Il est aussi important que la peur.

ANDREW : Pour ma part, je ne connais pas vraiment la peur – c’est presque étranger à moi.

Tom : Mais vous avez des doutes.

ANDREW : J’ai des doutes.

Tom : Et c’est la même chose.

ANDREW : Je suis sceptique. Mais j’apprends. Nous avons passé en revue nos communications avec vous, et nous sommes assez stupéfaits de voir à quel point nous avons grandi, et nous sommes un peu gênés d’entendre certaines des choses que nous avons dites plus tôt ! Donc je pense que dans une certaine mesure, nous sentons que nous avons fait des progrès dans notre croissance.

Tom : N’oubliez pas que nous avons grandi avec vous, parce que lorsque vous grandissez, nous grandissons aussi.

ANDREW : Cela me surprend. Le potentiel de croissance existe toujours au niveau des Neuf ?

Tom : Oui. Parce que vous êtes dans le physique, et que nous communiquons directement avec vous, nous grandissons et arrivons à comprendre le physique, et c’est important. Nous ne sommes pas du physique, et pourtant le paradoxe est que nous sommes en avance sur tout ce qui est physique. Alors comprenez-vous comment nous grandissons avec vous ?


ANDREW : Hmm, c’est une question difficile, voulez-vous dire en avance sur le temps ? Je ne comprends pas bien cette idée.

Tom : Ce qui s’est passé avec nous, c’est que nous avons appris à travers vous parce que nous nous sommes attachés à vous, et nous vivons maintenant votre émotion et nous commençons à comprendre.

Le  Conseil a dit que je devrais utiliser le mot « au-delà » et non le mot « en avant ».

ANDREW : Je n’avais pas réalisé que vous aviez un cours de recyclage sur l’expérience de la Terre.

Tom : Ce n’est pas seulement la Terre, c’est physique, tu comprends ?

ANDREW. Je ne connais que la physique de la Terre, je ne connais pas la physique de l’Univers.

Tom : La Terre est la plus dense de tous les physiques. Et donc quel meilleur endroit pour apprendre ?

JOHN : Une chose à propos du doute. Je pense que la foi aveugle est aussi une chose dangereuse, et que la ligne fine entre les deux doit être trouvée.

Tom : Nous ne vous demandons jamais une foi aveugle. Y a-t-il eu un moment dans toute votre existence sur Terre où vous êtes soudainement tombé sur quelque chose qui vous a paralysé de peur?

ANDREW : Je pense que quand j’étais enfant, j’avais peur des serpents, mais j’ai surmonté cela…

Tom : Mais vous l’avez eu. Vous souvenez-vous de ce moment ?

ANDREW :  Oh oui, je me souviens du moment où soudainement il y avait un serpent à sonnette en face de moi, et je… j’étais pétrifié de peur, ne sachant pas quoi faire.

Tom : C’est quelque chose que nous commençons maintenant à comprendre, mais c’est aussi la même chose qu’un doute.

ANDREW : Je vois, c’est très instructif.

Tom : Mais nous ne vous demandons pas de suivre une foi aveugle. Vous devez à tout moment demander des éclaircissements. Vous ne devez jamais simplement accepter.

A suivre….

Voir tous les chapitres du livre : L’Unique Planète du Libre-arbitre


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation


Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... En faisant un don sécurisé sur Paypal... Ou les trois en même temps... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci








Elishean777 : Communauté pour un Nouveau Monde © elishean/2009-2021

Tags:

0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :