L’Atlantide fut détruite en 9650 av. J.-C., selon Platon qui tenait ses informations de Solon, qui les tenait lui-même des prêtres de Sais.

Platon est la source clé. Il raconta l’histoire, qui lui fut contée par son grand-père Solon, dans deux livres, le Timée et le Critias. Solon avait voyagé en Egypte aux alentours de 560 av. J.-C.. C’est un groupe de prêtres de Sais qui lui contèrent ce mythe, l’ayant eux-même appris d’anciennes tablettes et d’écrits sur des colonnes de temples.


« Dans des jours très reculés, lorsque l’océan était navigable, il y avait une île au-delà du détroit que l’on nomme ‘les colonnes d’Hercules’. Cette île était plus large que la Libye et l’Asie réunies… »

D’après Platon, l’Atlantide était gouvernée par dix rois, avant sa disparition.

La mythologie égyptienne stipule, qu’à l’origine, dix dieux-rois régnaient sur un pays étranger. Ils les nommaient ‘Auritéens’.

L’historien phénicien Sanshuniathon (1193 av. J.-C.) nommaient ces mêmes rois ‘Alétéens’, six cents ans avant la naissance de Platon. Ceux-ci peuvent être comparés à différents dieux de la mythologie grecque (il y a énormément de similitudes entre les mythologies égyptienne, grecque et nordique).

Les textes anciens (on en retrouve de nombreuses versions en Egypte, Grèce et Mésopotamie) font références à ces dix dieux-rois et évoquent également la liste de leurs successeurs. Le remplacement eut lieu approximativement en 9850 av. J.-C.. Certains textes égyptiens dévoilent également une carte de l’Atlantide montrant sa capitale de forme arrondie.

La carte d’Athanasius Kircher (prêtre jésuite, 1601-1680), produite en 1665, est basée sur une ancienne version égyptienne, incluant également une partie de l’Amérique du Nord afin de mieux pouvoir se situer. De nombreuses autres reproductions de cette carte furent réalisées. (Le Sud est en haut et le Nord en bas)

Le Grec Manethon traduisit la liste des rois égyptiens en 250 av. J.-C.. On peut également retrouver cette liste des dieux-rois dans le temple d’Osiris à Abydos, sur la pierre de Palerme (document de la V° Dynastie) et dans le papyrus de Turin (document de la XIX° Dynastie).

Après avoir comptabilisé que le nombre d’années qu’a couvert le règne des rois s’élevait à 36 525 ans (qui correspond à la période de l’Homme de Cro-Magnon), il évoque la première lignée de princes, les Auritae (ou Aletae, selon Sanchuniathon), à qui il concède la nature de demi-dieux.

Il établit ensuite une ligne chronologique du règne des dieux, débutant avec Ptah et Ra, terminant avec Horus. Cette liste nous donne également une comparaison avec les dieux/titans grecs, Hephaistos et Helios, terminant par Horus (une divinité grecque mineure. Le Roi Horus règna apparemment sur la Grèce et sur l’Egypte à un certain moment).

Manethon insiste sur le fait que le premier roi ne règne pas sur l’Egypte mais sur un pays étranger dont cette dernière était manifestement la colonie.

PTAH . . . . Hephaestus
RA . . . . . . .Helius
SU . . . . . . .Agathodaemon
SEB. . . . . . Cronus
OSIRIS . . . Osiris
SET. . . . . . Typhon
HORUS. . . . . .
THOTH. . . . . .
MA . . . . . . . . .
HORUS. . . Horus

La légende accorde au Roi Thot l’invention de l’écriture, la rédaction de nombreux livres et son règne sur un ‘île de feu à l’Ouest’. Le Livre de Morts contient certains de ses écrits.


L’ancien mot égyptien pour ‘Cronos’ est ‘Seb’, qui sera rebaptisé par la suite ‘Repha’. Ce nom apparaît dans l’Ancien Testament en tant que ‘Rephan’ ou ‘Raiphan’.

Le mot hébreu pour certains géants ou titans est Rephaim. (pluriel de Repha)

Dans les mythes grecs, les Titans sont les fils de Cronos.

Dans les mythes grecs, Zeus combattit Cronos et vaincu les Titans en envoyant une boule de feu dans le ciel qui enflamma les terres et fit bouillir les eaux. Après la défaite de Cronos, Zeus l’emprisonna à Tartaros (Selon Homer, Tartaros se situe à l’Ouest de Gibraltar, dans la partie sud de l’Océan Atlantique).

Platon décrit les Atlantes comme étant, au commencement, des personnes nobles mais devenus peu à peu cupides, matérialistes et belliqueux. Cronos a introduit les lois, la notion de ville et l’agriculture dans le pays. Zeus, qui était en réalité le fils de Cronos, se cachait sur l’île de Crête, grandissant dans l’espoir de vaincre un jour son père. Il combattit son père pendant dix ans avant de recevoir de ‘grands éclairs de lumières’ qui pouvaient secouer la terre et détruire des villes entières.

D’après Platon, les Atlantes tenait leur apparence de demi-dieux de Poséidon qui tomba amoureux de la nymphe Cleito.

Il lui construisit un palais sur une montagne de l’Atlantide et eurent ensemble cinq paires de jumeaux dont l’aîné s’appelait Atlas, d’où l’on tira le nom de l’île.

L’Atlantide biblique

« Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre, et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu’ils choisirent… Les géants étaient sur la terre en ces temps-là, après que les fils de Dieu furent venus vers les filles des hommes, et qu’elles leur eurent donné des enfants : ce sont ces héros qui furent fameux dans l’Antiquité… »

(Genèse 6,1 – 2,4)

Après quoi l’Homme devint extrêmement méchant et fut éradiqué par un déluge.

Le mythe mentionne que l’axe de la terre se déplaça et celle-ci fut secouée par de nombreux cataclysmes. (Enoch LXIV 1-3).

Deux des versets les plus surprenants de l’Ancien Testament concernent l’Atlantide. Les passages se trouvent dans le Livre de Job. Dans la version de la Bible du Roi Jacques, voici à quoi ressemble ce passage :

« Les choses mortes se forment sous les eaux et les habitants de celles-ci; L’enfer est nu devant lui, l’abîme n’a point de voile…» (Job 26:5-6)

Dans la version originale (en Hébreu), le premier mot est, en réalité, ‘Rephaim’, faisant référence aux descendants de Repha. Dans d’autres mots, il s’agit d’une référence directe aux fils du Roi Cronos – les fameux Titans de la mythologie grecque. Le terme hébreu traduit par ‘se forment’ aurait du être traduit par ‘tremblent’ ou ‘se tordent’. Quel changement cela apporte ! Tenant compte de ces nouvelles donnes, nous pouvons maintenant lire :

« Les Titans tremblent sous les eaux et les habitants de celles-ci. L’enfer est nu devant lui, l’abîme n’a point de voile… »

Le docteur James Moffett de l’université d’Oxford en propose l’interprétation suivante :

« Avant lui, les Titans tremblaient sous les eaux, dans leur prison. L’enfer s’ouvre devant lui les régions inférieures sont dévoilées… »

L’Atlantide d’Einstein

Albert Einstein étudia la question de l’Atlantide durant les années 1950, mais mourut en 1955.

Il était bien décidé à trouver des preuves solides concernant des faits géologiques et paléontologiques permettant de découvrir où se situait le continent englouti. Il travailla en collaboration avec Charles Hapgood.

Einstein écrivit la préface du livre d’Hapgood « Earth’s shifting crust : A key to some basic problems of earth science » (publié en 1958 par Pantheon Books, New York)

L’Atlantide indienne

Dans les légendes hindoues, une île de divinités fut détruite durant une guerre opposant les dieux et les Asuras (géants). Ce récit se rapproche fortement du mythe grec des dieux contre les Titans.


Le Vishnu Purana (2000 av. J.-C.), un texte sanskrit, évoque ‘Atala’, ‘l’Ile Blanche’, et la situe géographiquement à 24-28° Nord. La longitude ne fut pas transcrite.

Le Mahabharata (autre texte sanskrit) parle d’une guerre atroce qui fit sombrer Atala. Elle est également surnommée l’ »Ile Blanche » dans ce récit. Une île d’une grande beauté située dans l’océan de l’ouest y est décrite. Le texte décrit également ‘Tripura’, une capitale à la forme circulaire qui fut détruite par le feu avant d’être engloutie.

Les 10 rois des États-Unis d’Amérique

Lorsque vous regardez les cartes de la FEMA, vous verrez que l’Amérique est DIVISÉE EN DIX RÉGIONS, tout comme l’ancien Atlantis.

La Tradition hébraïque : Daniel et l’Apocalypse de Jean

L’Atlantide était dirigée par les Néphilim, cousins ou frères des Rephaim. La connexion Néphilim/Atlante est évidente dans l’Ancien Testament.

Selon la Bible, les Emim ou Eymiym étaient des hybrides génétiques qui dirigeaient l’ère prédiluvienne, et dirigeaient aussi le 7ème royaume d’Atlantis. Ils étaient énormes, vicieux, cannibales et assassins.

Genèse 14.5 Mais, la quatorzième année, Kedorlaomer et les rois qui étaient avec lui se mirent en marche, et ils battirent les Rephaïm à Aschteroth-Karnaïm, les Zuzim à Ham, les Emim (‘Eymiym) à Schavé-Kirjathaïm,

Deutéronome 2.10 Les Emim (‘Eymiym) y habitaient auparavant; c’était un peuple grand, nombreux et de haute taille, comme les Anakim.

Deutéronome 2.11 Ils passaient aussi pour être des Rephaïm, de même que les Anakim; mais les Moabites les appelaient Emim (‘Eymiym).

Les Emim étaient les anciens habitants de Moab.

Or les hommes moabites étaient interdits de conversion, seules les femmes étaient acceptées et pouvaient épouser des hébreux. En tant qu’hybrides, ces femmes portaient l’ADN mitochondrial  adamique transmis uniquement par la mère…

Qu’ils soient Nephilim, Rephaim, Anakim, Zuzim ou Emim, ce sont tous les pré-adamiques que l’Allemagne nazie recherchai au Tibet, en Antarctique mais également dans le Caucase.

Une mallette SS et deux crânes Atlantes découverts sur un site supposé abriter une Porte des étoiles

Ces pré-adamiques gouvernent le monde depuis des éons, ils sont à l’origine de l’idéologie du Troisième Reich qui se poursuit dans le Quatrième Reich, c’est-à-dire l’État Profond, et vise à nous transformer en esclaves via des technologies géniques et une dictature numérique.

La prophétie de Daniel

Daniel 7:20: « et sur les dix cornes qu’il avait à la tête, et sur l’autre qui était sortie et devant laquelle trois étaient tombées, sur cette corne qui avait des yeux, une bouche parlant avec arrogance, et une plus grande apparence que les autres. »

Daniel 7:24: « Les dix cornes, ce sont dix rois qui s’élèveront de ce royaume. Un autre s’élèvera après eux, il sera différent des premiers, et il abaissera trois rois. »

La petite corne

On peut lire, dans Daniel 7:8 :

« Je considérai les cornes, et voici, une autre petite corne sortit du milieu d’elles, et trois des premières cornes furent arrachées devant cette corne; et voici, elle avait des yeux comme des yeux d’homme, et une bouche, qui parlait avec arrogance… Je regardai alors, à cause des paroles arrogantes que prononçait la corne; et tandis que je regardais, l’animal fut tué, et son corps fut anéanti, livré au feu pour être brûlé… cette corne qui avait des yeux, une bouche parlant avec arrogance, et une plus grande apparence que les autres….

Les dix cornes, ce sont dix rois qui s’élèveront de ce royaume. Un autre s’élèvera après eux, il sera différent des premiers, et il abaissera trois rois. Il prononcera des paroles contre le Très-Haut, il opprimera les saints du Très Haut, et il espérera changer les temps et la loi; et les saints seront livrés entre ses mains pendant un temps, des temps, et la moitié d’un temps. Puis viendra le jugement, et on lui ôtera sa domination, qui sera détruite et anéantie pour jamais. » (Daniel 7:8,11,20b,24-26)

Daniel 8 évoque un roi audacieux, puissant, dominateur, ayant une intelligence surnaturelle.

Voici quels sont les caractères que Daniel lui donne:

  • 1. Sa nature. Elle sera un pouvoir différent des autres. Les commentateurs s’accordent à dire qu’une petite corne désigne, dans le style prophétique, un pouvoir ecclésiastique.
  • 2. Son origine. Peu apparente dans le principe, mais son pouvoir finira par être terrible.
  • 3. Sa chronologie. Elle doit paraître après les dix premières cornes, c’est-à-dire après l’établissement des dix nouvelles monarchies.
  • 4. Sa géographie. Dans l’empire d’Occident, parce qu’elle devait naître parmi les dix cornes.
  • 5. Ses succès. Elle devait prendre la place de trois cornes.
  • 6. Son apparence. Elle avait des yeux semblables aux yeux d’un homme.
  • 7. Son langage. Elle proférera des paroles contre le souverain.
  • 8. Elle fera la guerre aux saints du Souverain.
  • 9. La prétention de son pouvoir. Elle changera les temps et la loi.
  • 10. La durée de son existence. Les saints seront livrés en sa main jusqu’à un temps, des temps et la moitié d’un temps. Voilà la limite que Dieu lui a assignée; après cela, suivra son jugement.

Quand on regarde l’Apocalypse, les dix cornes sont là.

L’animal bestial a ici des traits de tous les autres animaux, cependant, et sept têtes, ici encore plus représentant une totalité de pouvoirs politiques. Où est la corne différente? Pas de corne supplémentaire mais un autre animal est introduit ici (ch.13). Avec des cornes comme celles d’un agneau mâle mais une bouche comme la bouche d’un dragon parlant de choses comme la petite corne différente dans la vision de Daniel.

Ce que sont les choses? Ici (Apocalypse 13) forçant le culte des images / idoles du pouvoir politique, là (Daniel 7) changeant les temps et les lois.

De quel type de pouvoir s’agit-il, différent des autres mais qui exerce une grande influence par la parole et la manipulation?

Vers la fin des visions de l’Apocalypse (ch.17), un animal sauvage à dix cornes apparaît à nouveau, représentant ici explicitement les rois de la terre. La petite corne? Pas là, mais encore quelque chose d’autre à la place: la tristement célèbre prostituée, étant une grande ville par laquelle elle règne et trompe et se prostitue avec les pouvoirs de la terre.

Il s’agit très probablement de religion, d’idolâtrie sectaire affiliée au pouvoir d’État, dans ses différentes manifestations… Un culte Luciférien ?

Selon l’Apocalypse, les dix cornes sont dix rois qui s’uniront avec la prostituée ou le culte luciférien.

La prostituée et les dix rois exerceront une autorité pendant 2 semaines. Par la suite, la Bible nous dit qu’un onzième pays s’ajoute, de là sort l’Antéchrist, et les dix rois lui remettent leur autorité.

L’Antéchrist et les dix cornes détruiront la prostituée. La signification du mot prostituée est que ce terme qui veut dire « déshonorée ».

Que doit-on en déduire?

Sommes-nous en train de vivre les derniers jours de l’Atlantide?

Nous savons qui sont les 10 rois. Nous connaissons leur alliance avec le culte satanique (la prostituée).

Qui est la « petite corne » changeant les temps et les lois selon Daniel, ou forçant le culte des images / idoles du pouvoir politique selon l’Apocalypse..?.

Cette « petite corne » ressemble fortement à BIG TECH…. au numérique… à l’Intelligence Artificielle.




Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation


Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... En faisant un don sécurisé sur Paypal... Ou les trois en même temps... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Même 1€ est important !





Tags:

0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :