Que savons-nous de la programmation dans des personnalités alternatives? Plusieurs membres de « Montauk » tels que Preston Nichols, Al Bielek et Duncan Cameron affirment avoir été programmés avec des personnalités alternatives au cours de leur travail dans les projets de voyage dans le temps via des techniques de contrôle de l’esprit menés au milieu des années 80.

Que se passe-t-il dans le désert du Mojave? «Qui sont les Hav-Musuv des légendes Navajo? Quelle est cette guerre qui se déroule en secret? Qui sont ces êtres de civilisations terrestres avancées qui ont laissé des traces de leur passage partout sur notre monde? Quelle est l’ampleur du monde souterrain que nous commençons à peine à découvrir?


Comment tout a commencé aux États-Unis? Pourquoi une Guerre de Sécession?

Cette série a pour but de réunir des informations qui vont certainement susciter notre étonnement au fil de sa lecture.

Épisodes précédents

En ce qui concerne les expériences de Williams (voir épisode précédent), et ses descriptions des civilisations avancées, des OVNI et de 29 Palms, les états de Valériane :

« …Les enquêtes menées sur la base souterraine de 29 Palms en avril 1989 ont permis de retrouver des données sur la géologie de l’endroit. A l’époque où la zone était sous la mer, un tremblement de terre a provoqué un grand trou dans le sol, ce qui a fait que beaucoup d’eau a créé une structure en forme d’entonnoir dans le sol. De toute évidence, des disques y entrent et en sortent tout le temps, et l’armée a essayé d’y envoyer des caméras, pour ensuite faire couper les câbles. Un groupe qui a tenté de descendre sur des cordes a été exposé à un gaz bleu et a dû être retiré à nouveau… »

Nous citons maintenant des extraits d’un entretien entre John Lear et le National Fringe Sciences (Computer) Bulletin Board :

Question : Vous venez de mentionner qu’il y avait… d’autres « espèces » en contact avec ce monde… connaissent-elles les EBE ?

Lear : Oui, elles le sont. Les types que je vais mentionner sont énumérés dans un livre de l’Académie de physique de l’USAF intitulé « INTRODUCTORY SPACE SCIENCE – INTRODUCTION À LA SCIENCE SPATIALE – VOLUME 2, B. » Je me réfère au chapitre 13… qui énumère ceux qui sont les plus vus.

Ce sont les EBE, les « Blonds »… Ils nous ressemblent mais sont toujours blonds et ont les yeux bleus. On ne sait pas d’où ils viennent mais ils n’interagissent pas avec nous, sauf pour quelques enlèvements de temps en temps. Nous avons aussi une espèce qui nous ressemble en apparence mais ils mesurent environ 1,80 m et la principale différence est que leurs yeux s’enroulent autour de leur tête un peu plus que les nôtres. Un autre type d’espèce répertorié est une petite espèce d’environ un mètre de haut, très poilue et extrêmement forte pour sa taille. Nous ne savons pas non plus d’où viennent ces types. Tout cela se trouve dans le texte mentionné ci-dessus, qui a été retiré du livre par l’armée de l’air au début des années 70. Mais il y a plusieurs personnes qui ont le livre original…


Question : Je suis également curieux de savoir quels sont les plans du gouvernement, le cas échéant, pour faire face à un éventuel soulèvement des EBE… ou est-ce que le fossé technologique rendrait une tentative intenable ?

Lear: Je crois savoir que nous avons déjà perdu la bataille. C’est la raison pour laquelle MJ-12 est dans une telle panique. Ils avaient beaucoup de plans bien conçus pour nous informer, et quand la supercherie a été confirmée vers 1984, tout a été mis au placard…

Question : Récemment, lors des négociations du traité FNI, Gorbatchev a indiqué qu’en dépit des revendications antérieures, ils travaillaient eux aussi sur un programme d’IDS… Y a-t-il un lien entre notre programme et le leur et si la bataille est perdue, pourquoi ces tentatives sont-elles faites ?

Lear : J’aimerais connaître la réponse à cette question. Plusieurs rumeurs sont sorties du site de test récemment et l’une d’entre elles était que chaque tir de test cette année (1989 ? – Branton) a été de faire une salle géante (souterraine – Branton). Les plans sont très propres et dès que tout s’effondre, ils se déplacent dans l’équipement pour faire les murs, le plafond, les sols et les différents niveaux ».

Si, en fait, le(s) programme(s) SDI sont utilisés pour défendre la terre contre des forces étrangères ou extraterrestres, alors quelqu’un « quelque part » pourrait ne pas apprécier de tels projets. Qu’il s’agisse des cultes du serpent ou de la race des serpents, quelqu’un ou « quelque chose » semble être à l’origine de la mort mystérieuse de plusieurs scientifiques du SDI.

Le blogueur britannique Timothy Good, dans son livre « UFO REPORT » (Avon Books., N.Y., 1989), décrit le sort malheureux de plusieurs experts qui ont participé au développement du système de défense STAR WARS. Apparemment, soit ils ont été éliminés par ceux pour qui ils travaillaient afin de ne pas révéler ce qu’ils savaient, soit quelqu’un ou quelque chose « d’autre » qui était mécontent du produit final de leurs efforts était responsable de leur mort tragique.

Il est certain que la mort simultanée de tous ces scientifiques ne peut pas être expliquée en termes de coïncidence, quel que soit le cas :

« ..Les rapports de morts suspectes, sombres et profondément liées aux OVNI, persistent cependant et continuent de susciter des spéculations. Gordon Creighton, rédacteur en chef de l’informatif FLYING SAUCER REVIEW, nous fait part d’un possible lien mortel avec le programme américain « Star Wars ».

Il m’a écrit ce qui suit en novembre 1988 :

« …ici en Grande-Bretagne, 22 scientifiques se seraient suicidés ou seraient morts dans des circonstances très étranges ou mystérieuses. Et il semble que la plupart… étaient engagés dans des travaux britanniques au nom du programme américain « Star Wars » ou en relation avec celui-ci. Le gouvernement britannique, semble-t-il, essayait de le faire taire. Mais les déclarations de presse ici disent que le gouvernement américain a mis notre gouvernement sur la sellette et a exigé une enquête complète. Donc, très clairement, c’est soit les Russes, soit Eux… »

Comme de nombreux chercheurs l’ont supposé, « Star Wars », ostensiblement conçu comme un système de défense contre les attaques de missiles russes, a pu avoir dès le début une connexion « défensive » avec les OVNI. Quoi qu’il en soit, un « test de simulation » en septembre 1988, d’une ogive qui a brisé la terre – un peu comme « Star Wars » à l’envers – a été effectué au champ de tir de Tonopah dans le Nevada.

Annoncé comme un projet de super-arme conçu pour détruire les centres de commandement souterrains russes creusés dans la roche solide jusqu’à 1000 (pieds), certains analystes d’OVNI pensent que la véritable cible n’est pas russe mais un autre adversaire au fond des installations caverneuses du NEVADA ET du NOUVEAU MEXIQUE.

Selon le Pentagone, l’ogive de pénétration de la terre proposée est « nécessaire de toute urgence ». Selon les rumeurs, une race extraterrestre – les « gris » – dans leurs laboratoires souterrains fortifiés, font des expériences génétiques sur la race humaine. Plus inquiétantes encore, les rumeurs disent que leur intransigeance d’aujourd’hui pourrait conduire à de nouveaux périls demain.

L’article suivant est paru dans le journal « SEATTLE » de l’État de Washington, p. 1, numéro du 8 octobre 1988. L’article, qui provient du « Hearst News Service », a été écrit par le reporter Bernard D. Kaplan et intitulé : « BAFFLING CASE OF 10 DEAD SCIENTISTS – SOMETHING SINISTER – CAS DÉCONCERTANT DE 10 SCIENTIFIQUES MORTS – QUELQUE CHOSE DE SINISTRE ?

L’article est cité dans son intégralité ci-dessous :

« PARIS – Ils l’appellent le « mystère de la guerre des étoiles » – la mort énigmatique de 10 scientifiques et techniciens britanniques, qui travaillaient tous sur des projets liés au programme anti-missile spatial du président Reagan, l’Initiative de défense stratégique. Tous ces décès sont survenus au cours des 24 derniers mois, depuis que la Grande-Bretagne a commencé à contribuer à la recherche sur la « guerre des étoiles ».

« Tous ont eu lieu dans des circonstances mystérieuses ou violentes.

« Quatre des décès ont été enregistrés comme des suicides et deux comme des accidents. Dans quatre autres cas, les jurys des coroners ont rendu un verdict « ouvert », ce qui signifie qu’ils n’ont pas pu déterminer comment les victimes sont mortes.

« Le dernier cas est survenu il y a deux semaines. Andrew Hall, un ingénieur de 33 ans de la société British Aerospace, a été retrouvé étouffé dans sa voiture, un tuyau d’arrosage relié à l’échappement. Verdict : suicide.

« Seulement un mois plus tôt, Alistair Beckham, un ingénieur spatial senior d’un autre grand entrepreneur de la défense, PLESSEY, a été découvert dans son abri de jardin, ligoté par des fils électriques allant jusqu’à sa maison. Il avait été électrocuté.

« Bien que la mort de Beckham ait été considérée comme un suicide, sa veuve était convaincue qu’il avait été assassiné.

« ‘Alistair n’avait aucun problème personnel ou professionnel’, a déclaré Mary Beckham. Il n’était pas sujet à la dépression. Le meurtre est la seule explication qui soit raisonnable.

Le député Douglas Hoyle, qui a lancé un appel pour une enquête officielle sur l’étrange série de décès avant même l’affaire Beckham, est d’accord pour dire qu’il semble y avoir « quelque chose de sinistre ».

Le nombre de ces décès devient maintenant trop étrange pour être une coïncidence », insiste-t-il.

Le gouvernement a jusqu’à présent rejeté la demande de Hoyle, mais la semaine dernière, il a ordonné aux forces de police qui ont enquêté sur les neuf décès d' »échanger des informations ».

« Selon certaines sources, les services de renseignement de l’OTAN à Bruxelles ont récemment demandé à leurs homologues britanniques un rapport sur l’affaire.


« Cinq des hommes qui sont morts travaillaient à des postes sensibles pour le même entrepreneur de défense, BRITISH MARCONI », a déclaré une source de l’OTAN. Deux d’entre eux étaient des scientifiques de haut niveau du Collège militaire royal des sciences. Nous manquerions à notre devoir si nous n’examinions pas cette affaire de très près.

« Le commissaire Arthur Ford, le policier chargé de coordonner les enquêtes, insiste sur le fait que rien n’a été trouvé pour relier les décès.

Hoyle dit que c’est une « bêtise ». Il souligne que deux autres, LIKE Hall, sont morts à cause des fumées dans des voitures verrouillées dont le moteur tournait.

« Les responsables de la police continuent de penser que les décès ont été attribués au stress personnel auquel les scientifiques de l’industrie de la défense sont souvent soumis. Le responsable du personnel de Marconi, John Shipley, rejette cette idée.

« ‘Nous avons enquêté sur chacun (des cinq décès d’employés de Marconi),’ dit-il. Nous n’avons pas trouvé un seul cas de stress au travail ou même de suspicion de stress », dit-il.

« Outre Hall et Beckham, ces personnes sont mortes :

« -Le scientifique marconi Ashad Sharif a été trouvé dans sa voiture avec une corde attachée à partir de son cou à un arbre voisin en octobre 1986. La voiture avait fait une embardée en avant, étouffant Sharif à mort. Le verdict est ouvert.

« -L’informaticien du ministère de la défense Richard Pugh a été trouvé avec un sac plastique sur la tête en janvier 1987. Il a dirigé un accident.

« -Le scientifique du Collège militaire royal John Brittan, retrouvé étouffé dans sa voiture le même mois. « Mort accidentelle.

« -L’ingénieur concepteur Marconi Victor Moore, trouvé mort en février 1987 d’une overdose apparente de drogue. Verdict : suicide.

« -Scientifique du Collège militaire royal Peter Peapell, retrouvé écrasé par une voiture le même mois. Verdict ouvert.


« -Le chef de projet du satellite Marconi, David Sands, a conduit sa voiture chargée de bidons d’essence contre un mur en avril 1987. Verdict ouvert.

« -Trevor Knight, ingénieur en armement de Marconi, trouvé dans une voiture avec un tuyau d’échappement branché en mars dernier. Apparemment un suicide.

« -Le scientifique marconi John Ferry, retrouvé électrocuté, en juillet 1988. Ouvrir le verdict…. »

De nombreuses rencontres avec des OVNI, en particulier avec des personnages ressemblant à des humains, ont été de nature relativement amicale et bienveillante. Il existe cependant un groupe bien plus malveillant qui aurait causé des dommages physiques, voire la mort de malheureux témoins qui sont devenus la cible d’une guerre cosmique menée contre l’humanité par des êtres qui n’ont apparemment que peu ou pas de considération pour la vie humaine.


Dans son article, « INCREDIBLE UFO INCINERATION’S : CLOSE ENCONTERS OF THE COMBUSTIBLE KIND – INCROYABLE INCINÉRATION D’OVNI : DES RENCONTRES RAPPROCHÉES DU TYPE COMBUSTION« , le chercheur Larry E. Arnold décrit la terrifiante rencontre suivante, un seul des nombreux cas de « combustion humaine » liés aux OVNI mentionnés dans son article:

« …Parmi les nombreux épisodes impliquant des OVNI et la combustion spontanée d’êtres humains, l’événement le plus désastreux – s’il est vrai – de l’époque moderne est probablement survenu au village africain de Kirimukuya sur le mont Kenya.

« Pendant plusieurs nuits en juin 1954, le jeune Laili Thindu et ses compagnons bergers ont écouté le battement des tambours de leurs voisins annonçant un mariage sur le point d’avoir lieu à flanc de montagne. Ils ont également regardé d’ÉTRANGES LUMIÈRE s’envoler autour de ce sommet « sacré » du centre du Kenya. Ils ont naturellement été effrayés par les faisceaux lumineux de ces lumières, puis ont craint que les tambours ne soient désormais silencieux.

Le lendemain matin, Laili a appris que « tous les danseurs, tous les enfants, tout le bétail – toute la population du village – avaient été brûlés par les terribles torrents de lumière des objets incandescents », rapportent Brad Steiger et Joan Whritenour dans leur livre, FLYING SAUCERS ARE HOSTILE- LES SOUCOUPES VOLANTES SONT HOSTILES. Ce n’est que lorsque Laili Thindu s’est aventuré à Nairobi qu’il a pu raconter son histoire à quelqu’un qui a reconnu le récit pour ce qu’il était vraiment : l’anéantissement d’un village africain par un OVNI… ».

Les Kenyans ne sont pas les seuls à avoir souffert des attaques « extraterrestres » contre ses habitants. L’armée américaine est bien consciente de cette menace d’envahisseurs inconnus dans l’espace aérien américain, comme le montre la citation suivante :

« Nous avons des piles de rapports sur les soucoupes volantes. Nous les prenons très au sérieux quand on sait que nous avons perdu beaucoup d’hommes et d’avions qui essayaient de les intercepter ». – Février 1953. Déclaration du général américain CHIDLAW, responsable de la défense aérienne continentale des États-Unis.

De nombreuses indications suggèrent que certains humains ont, d’une manière ou d’une autre, été placés sous le contrôle mental, technique ou occulte des « reptiliens » au fil des ans – qu’ils soient ou non pleinement conscients de cette manipulation.

L' »être » dont il est question dans le récit suivant, paru aux pages 1136-1137 de la publication « HIDDEN WORLD – LE MONDE CACHÉ » de Raymond A. Palmer pour l’été 1962, pourrait-il être le type de créature souterraine qu’au moins un récit a appelé un « ver-dragon » ?

Cette créature (à supposer qu’elle existe réellement et qu’elle ne soit pas le résultat de l’expérience fantasmagorique erronée d’un homme) pourrait-elle être l’une des nombreuses et diverses branches ou mutations des races « serpent », dont de nombreux récits tendent à confirmer l’existence dans les zones souterraines ?

Il semblerait que des récits comme celui-ci puissent soulever plus de questions qu’ils n’apportent de réponses. Rappelez-vous que cette lettre est apparue des années avant l’avènement de la célèbre trilogie « Star Wars » qui dépeignait une créature très similaire à celle décrite dans la lettre suivante. Une fois de plus, on peut se demander si George Lucas lui-même n’a pas été inspiré inconsciemment par certaines réalités évidentes et n’en a pas dépeint certaines – bien que d’une manière assez sensationnelle – dans ses films. Le récit suivant a été soumis par un lecteur qui a choisi de rester anonyme. Il déclare

« Cher Ray : …Cela s’est passé il y a environ 12 ou 13 ans. J’étais à la fin de mon adolescence, je pense, mais peut-être que le moment n’est pas aussi important que l’incident. « Je me suis réveillé tard dans la nuit, je suis sorti du lit, je suis sorti de la maison et j’ai été accueilli par un groupe d’hommes ( ?) qui m’ont conduit à la campagne dans une vieille ferme. Je ne connais pas plus l’endroit que les personnes impliquées ; j’ai peut-être été droguée, je ne sais pas. À la ferme, nous sommes immédiatement allés à la cave à pommes de terre et avons traversé une trappe dans le sol pour descendre dans un long tunnel incliné.

Nous sommes arrivés dans une pièce, décorée de façon fantastique, bizarre, comme l’Hadès – comment le décrire ? Elle était de bonne taille, et d’autres personnes étaient présentes. Quelqu’un a demandé : « Est-il prêt ? » et la réponse : « Oui, il l’est ». Deux « autres » – un de chaque côté de moi – m’ont escorté dans une chambre ? Dans un tunnel ? (encore une fois, au-delà de ma description) le ver, ou qui que ce soit, était énorme, long, rond, noueux. Une tête et une bouche immenses (qui oscillaient d’avant en arrière) me parlaient. Je ne me souviens pas de ce qu’il disait ni de ma réponse, mais l’un d’entre eux y a mis une seringue, puis en moi !

Je jure que la langue parlée par eux ET PAR MOI n’était pas l’anglais, mais d’une certaine manière, je semblais savoir, mais pas savoir. Après une sorte d’avertissement et de bénédiction de cet être, j’ai été escorté dehors. Une fois de plus, la voiture, le voyage de retour, et la maison au lit. Depuis lors, j’ai visité les grottes de temps en temps, sans être gêné… en rêve ou autre.

(puisque les souvenirs « refoulés » d’expériences avec des OVNI, etc. font souvent surface dans des « rêves » ou des impressions, pourrait-il s’agir de véritables souvenirs d’autres visites dans les régions inférieures qui ont été refoulés de sa mémoire?

Il y a également une petite chance que des visions induites par les rayons ou même une interaction « astrale » soient également impliquées, c’est-à-dire l' »enlèvement » du corps spirituel de l’âme et des corps physiques. Le corps physique de l’âme reste vraisemblablement attaché à l’essence spirituelle désincarnée par un cordon ou un faisceau d’énergie argenté qui maintient une sorte de lien hyperspatial entre eux – Branton).

« Je ne peux que constater que la connaissance et l’utilisation des Mechs, de l’architecture, des philosophies des images (ou quoi que ce soit d’autre), permettrait à l’homme de vivre comme des dieux par rapport à la façon dont il vit aujourd’hui. Cependant, il faudrait d’abord éliminer les zones d’horreur qui dépassent l’entendement.

Note : l’auteur fait peut-être référence aux soi-disant capacités surhumaines qui résultent de l’utilisation ou de la manipulation de puissantes technologies occultes électromagnétiques. Nous devons rappeler au lecteur que le « pouvoir » n’a rien à voir avec la bienveillance ou la « droiture », comme le dit le vieux dicton :

Le pouvoir ne fait rien, il ne fait pas le bien !

De telles capacités à manipuler les forces de la nature via des technologies occultes – telles que celles qui ont été développées et utilisées par les antédiluviens, qui ont d’ailleurs pu jouer un rôle dans leur destruction, et qui sont maintenant utilisées par de nombreux habitants des régions « caverneuses » inférieures – pourraient être extrêmement destructrices si elles étaient placées entre de mauvaises mains – Branton).

« Une suite intéressante à cela (rêve ou réalité ?) est que j’ai prié, avec force, pour que cela n’affecte pas ma vie. Je crois que d’une certaine manière, ce n’est pas le cas, mais ma femme a le sentiment que quelque chose, comme je l’ai également ressenti, ne me permet pas de vivre comme je le souhaite. Bien sûr, je veux savoir si c’était un rêve ou une réalité. (Nom supprimé sur demande) ».

La lettre suivante a été publiée dans le numéro de juillet 1964 du magazine « SEARCH » et a été écrite par M. Ervin M. Scott, alors domicilié au 536 12th St. à Denver, Colorado. Les références de M. Scott à l’origine des « rêves » sont intéressantes.

Il existe des théories selon lesquelles le cerveau agit comme un émetteur-récepteur biologique électrochimique « radio » à certains niveaux. Il est prouvé que le cerveau envoie des transmissions neuroélectriques très subtiles dans l’atmosphère et que ces « ondes cérébrales » peuvent être enregistrées par des appareils d’électroencéphalographie. Une théorie encore plus audacieuse est que les neurones peuvent interagir et affecter d’autres ondes de particules dans le champ unifié et que le cerveau a la capacité de « focaliser » ces ondes en tant qu’émetteur ou récepteur.

Bien entendu, le succès de la communication à longue distance entre les esprits est minime par rapport aux ondes radio, en raison de l’épais marécage de « statique psychique » qu’il faut pénétrer et de la production minimale d’énergie. D’autres prétendent que certaines cultures « étrangères » disposent de machines capables de magnifier et de focaliser électroniquement les ondes de pensée pour les transmettre ou les recevoir.

Quant aux « rêves », certains pensent qu’ils se produisent lorsque l’esprit s’accorde avec un état mental « plus profond » dans lequel l’esprit est capable de puiser dans les formes-pensées d’un « inconscient collectif », ce qui explique le « symbolisme universel des rêves » qui a été rapporté par les psychologues.

Une explication symbolique qui a été utilisée pour expliquer ce processus est celle des îles qui semblent être séparées et distinctes lorsqu’elles sont vues au-dessus de l’eau – symbolique des esprits conscients individuels, mais plus l’île est « profonde », plus elle se connecte avec d’autres îles aux niveaux sous-jacents – symbolique des niveaux croissants de l’inconscient collectif. M. Scott décrit ses expériences inhabituelles comme suit :

« Cher Ray : …Félicitations pour un autre excellent numéro du magazine « SEARCH ». J’ai été particulièrement intéressé par votre article, « Des visages dans vos rêves ».

« Ayant fait de nombreux rêves étranges et déroutants au cours des dernières années, je me suis intéressé à tous les indices qui pourraient indiquer l’origine et la cause des rêves. J’en reconnais un bon nombre comme ayant probablement le subconscient comme source. Cependant, il arrive parfois qu’un rêve soit si vif et si inhabituel qu’il suscite l’étonnement.

« Je n’ai aucun lien d’une manière ou d’une autre avec le Shaver Mystery mais, je vais décrire brièvement… les rêves qui sont intéressants par rapport à ce sujet.

« Le 30 novembre 1963, dans un sommeil léger, j’ai entendu une voix de femme qui venait comme de loin et elle a parlé d’urgence comme suit : « Ceci vient d’une ferme volée sous les appartements de Salt Lake dans l’Utah. (Je vivais à Wichita, dans le Kansas, à l’époque.) Une femme a été enlevée il y a presque trois semaines à Boston, dans le Massachusetts, et emmenée dans la clandestinité. Des rapports indiquent qu’une abbaye située dans la partie nord de la ville est utilisée et que les caves situées sous l’abbaye sont reliées à des tunnels qui montent des cavernes situées en dessous. C’est la continuation de la guerre du Malin contre l’humanité ».

Diverses sources ont décrit de nombreux phénomènes souterrains étranges associés au sous-réseau Salt Lake ou Great Basin. En voici quelques-uns :

1) Une référence à un système de tunnels et de catacombes qui existerait sous la vallée du lac salé, et qui existerait bien avant l’arrivée des premiers colons. Des histoires inhabituelles ont fait le tour de la question, selon lesquelles les premiers ouvriers de la construction du centre ville de SLC auraient pénétré dans ces tunnels souterrains.

Certains de ces passages ont ensuite été élargis par les premiers polygames qui y sont entrés pour échapper aux procureurs du gouvernement. D’autres qui sont entrés dans certains de ces tunnels ne sont jamais revenus.

D’autres « rumeurs » disent que des « Gens lézards » ont été rencontrés dans certains des tunnels les plus profonds, ainsi que des empreintes inhabituelles de créatures à trois orteils. Il y a également des rapports sur des « puits apparemment sans fond ». D’énormes passages « assez grands pour y faire passer un camion » mèneraient au sud-ouest du centre-ville de Salt Lake City vers d’autres chambres situées sous les Rocheuses occidentales, en particulier sous les Cottonwood Canyons.

Il est intéressant de noter que les Mayas-Télosiens prétendent avoir une grande base sous le Big Cottonwood Canyon. L’église mormone possède un énorme abri de stockage souterrain sous le Little Cottonwood Canyon, et les tunnels du centre de SLC seraient également reliés au sous-sol du temple maçonnique qui s’y trouve.

Les TROIS groupes possèdent tous un ordre initiatique de « Melchizedek » au sein de leurs structures... intéressant !

De plus, il y a eu des rapports de rencontres avec des NORDIQUES ainsi que des enlèvements par des REPTILIENS près de ces canyons. Un témoin a juré que la nuit, elle a été emmenée hors de sa maison à Salt Lake City par un homme blond en uniforme d' »astronaute » noir, qui lui a montré un scénario de « Star Wars » se déroulant au-dessus des canyons de Cottonwood. Elle a vu des disques [occultés ?] émerger de Twin Peaks pour ensuite tirer des faisceaux d’énergie sur les OVNI qui arrivaient.


Les faisceaux frappaient ce qui semblait être les boucliers de force des vaisseaux qui arrivaient et, comme dans « Star Trek », l’énergie crépitait autour des OVNI, dont beaucoup semblaient perdre leur force motrice et s’éloigner. Cette zone pourrait-elle être l’une des zones de « Stand-off » entre les Bienveillants et les Reptiliens Gris dont John Lear, l’agent YF et d’autres sources ont parlé ?

En dehors de ces bases montagneuses, d’autres systèmes souterrains fonctionneraient au sud-ouest sous Trolley Square [où des travailleurs se seraient également « introduits » dans des catacombes souterraines dans le passé] et également dans l’ancien quartier de Sugarhouse Mall. Au moins deux personnes ont signalé des « enlèvements » dans cette zone. Un homme a déclaré avoir été emmené sous terre juste au nord de Sugarhouse, et avoir été « opéré », sa jambe droite enlevée et rattachée.

Bien que l’expérience ait semblé « onirique » lorsqu’il s’est retrouvé à la maison, il s’est levé et sa jambe droite a lâché sous lui. Une autre personne, une femme, a rapporté avoir été enlevée et emmenée dans d’immenses chambres souterraines au travers d’un labyrinthe, juste à l’ouest de Sugarhouse Mall. Elle a été placée dans un état altéré – cela semblait également être « onirique », mais elle a vécu un « manque de temps ». Elle aurait rencontré un grand homme aux cheveux noirs qui était en compagnie d’un extraterrestre « Gris », et il lui aurait donné, ainsi qu’à plusieurs autres personnes dans les chambres, des instructions différentes – dont elle ne se souvient pas consciemment.

Un autre incident a été rapporté par une femme qui faisait partie d’une équipe de nettoyage de nuit dans le centre commercial multiniveau Crossroads Mall. Elle a déclaré qu’une nuit, une créature est arrivée à un coin de rue, s’est approchée d’elle en titubant et a grogné violemment en passant. Elle ne pouvait que la décrire comme un « démon », mais l’apparente tangibilité physique de la créature pourrait suggérer qu’il s’agissait d’un des « peuples lézards » ou reptiliens qui, selon la rumeur, rôderaient dans les tunnels inférieurs du centre commercial. Un travailleur qui était entré dans les tunnels aurait placé sa main contre un des murs du tunnel et son bras aurait alors traversé le mur – une expérience extrêmement déroutante.

La fois suivante, il a tenté la même chose, mais le mur était « solide ». Les « extraterrestres » pouvaient-ils temporairement « déphaser » les molécules à l’intérieur d’un passage souterrain afin de passer à travers des chambres cachées au-delà ? D’autres ont signalé des pièces de passage d’où émanait une luminescence verdâtre inhabituelle.

D’autres encore parlent de tunnels qui ont été scellés ou verrouillés par des portes en bois qui semblaient anciennes, ou par des portes ou des portails en métal. On rapporte également que des personnes ont pénétré dans les égouts ou les tunnels de drainage sous le centre-ville de SLC, ont jeté un coup d’œil dans d’énormes chambres et ont vu des « hommes en costume » portant des mitraillettes Uzi.

Serait-ce des agents de sécurité de l’église mormone qui protègent les sous-sols du « Temple Square » contre des intrus étrangers indésirables venus d’EN-DESSOUS?

A suivre…

Compilé par ‘The Group’ – Edité par ‘Branton’

Voir tous les articles de la sous-catégorie : Secrets du Mojave


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation


Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... En faisant un don sécurisé sur Paypal... Ou les trois en même temps... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci








Elishean777 : Communauté pour un Nouveau Monde © elishean/2009-2021

Tags:

0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :