Secrets révélés

L’or enterré du peuple lézard

J’ai pensé qu’il serait amusant d’explorer l’histoire du  » peuple lézard « , c’est-à-dire les excavations sur la colline de Fort Moore dans une recherche infructueuse d’or.

Le mérite de cette entreprise revient généralement à G. Warren Shufelt, mais ses partenaires méritent tout autant d’attention.

Le Times a rapporté que Rex. I. McCreery et Ray Martin ont fourni une ancienne carte en parchemin montrant l’empire souterrain du peuple lézard, qui s’étendait prétendument de la bibliothèque centrale de la 5e rue au Southwest Museum, ce qui, avouez-le, représente beaucoup de fouilles.

Des extraits antérieurs du Times rapportent que Shufelt avait été un ingénieur minier employé par une mine de Kingman, Arizona, donc de toute évidence il était légitime. Malheureusement, les articles du Times sur l’excavation de l’or sont vagues et contradictoires quant à l’origine de la carte.

La plupart des articles disent qu’elle appartenait à McCreery et Martin, qui ont vraisemblablement fait appel à Shufelt comme partenaire parce qu’il était ingénieur des mines. Un article ultérieur dit que Shufelt a obtenu la carte de « Little Chief Greenleaf » alias L. Macklin.

²

15 août 1897 : Une première histoire sur l’or enterré sur la colline de Fort Moore.

Le 3 mars 1933 : Les chasseurs d’or creusent directement au-dessus du tunnel de Broadway, un point de repère du centre-ville disparu depuis longtemps qui se trouvait juste au nord du Palais de justice. De toute évidence, ils ne se sont pas demandé pourquoi les équipes qui ont creusé le tunnel n’ont rien trouvé.

Le 4 mars 1933 : Les chasseurs d’or consultent leur ancienne carte.

Le 7 mars 1933 : Des badauds ont apparemment chahuté les mineurs.

Le 9 mars 1933 : Ils sont proches !


Le 27 mars 1933 : Les chasseurs restent discrets sur leur carte, l’attribuant aux Espagnols plutôt qu’au peuple lézard.

Le 10 avril 1933 : Le conseil de surveillance autorise la poursuite des travaux de creusement.


Le 7 septembre 1933 : Shufelt, McCreery et Martin ont abandonné, mais Alfred Scott se présente pour poursuivre les recherches.

Le 22 décembre 1938 : Le chroniqueur du Times Ed Ainsworth jette un coup d’œil aux diverses légendes sur l’or perdu de Californie, alors que l’ingénieur Roger J. Adams commence à creuser. Selon les extraits du Times, une bonne partie de la terre de Fort Moore Hill a été utilisée comme remblai lors de la construction de l’Union Station. Le travail a été effectué principalement à la main, les hommes utilisant des pioches et des pelles dans le cadre d’un projet de travaux publics visant à créer des emplois pendant la Dépression.

Photographie de R.L. Oliver / Los Angeles Times

Le 21 septembre 1949 : La démolition du tunnel de Broadway n’a pas révélé d’or enfoui.

Branton


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci



ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 39 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page