Aller à la barre d’outils

Interview de Corey Goode par David Wilcock  pour l’émission Cosmic Disclosure Saison 1 épisode 6

David Wilcock: Bienvenue dans l’émission. Je suis avec Corey Goode. Et nous allons retourner dans « Alice au pays des merveilles », un programme spatial bizarre, cool et incroyable que vous n’avez jamais entendu auparavant. Et c’est pourquoi nous faisons cette émission.

Corey, tu nous a fourni tellement d’informations qui ont validé ce que j’ai entendu de la bouche des autres informateurs, que je pense que personne d’autre n’en a donné autant. Et ce n’est que ton passé. Une question de temps….

Pour nous dans cette réalité, nous pensons que le temps est normalement assez stable et immuable. Quelle est selon toi la contribution de la théorie de la relativité et d’Einstein à cela? As-tu déjà rencontré des discussions sur la relativité dans le Programme?

Corey Goode : Eh bien. Ouais… Ils ont discuté qu’il y avait une partie de son équation qui était erronée, que…


DW: Oh! Ils l’ont fait?

CG: Oui. Qu’il y avait une partie de l’équation qu’il fallait juste inverser. Plus tard, certains de ses travaux étaient plus conformes, mais cela a a été supprimé.

DW: Eh bien, Einstein dirait qu’en allant vers la vitesse de la lumière, le temps s’accélère. Donc vous pourriez être dans votre vaisseau pendant une semaine, et pourtant tout le monde autour de vous aurait vu partir il y a 1000 ans.

CG: À sa connaissance de notre niveau technologique actuel, ça pourrait avoir du sens pour eux, oui. Quand j’étais dans le programme, le Programme spatial secret, quand j’avais le temps de m’asseoir et de regarder la tablette de verre intelligent, il y avait beaucoup d’informations que j’ai regardées. Et l’une d’elles était qu’il y avait des êtres qui se trouvaient sous la surface de la Terre, sous… habituellement sous les montagnes, les monticules funéraires….

DW: Vraiment?

CG: Des Monticules funéraires d’indiens qui n’étaient pas morts mais pas encore vivants. Ils les appelaient des « êtres de stase ».

Et il s’est avéré que cela avait utilisé une technologie qui était connue bien longtemps auparavant, par le groupe qu’ils appelaient la « race des anciens bâtisseurs ».

Et cette technologie leur permettait de s’allonger dans un sarcophage ou sur un lit d’aspect pierreux et cela créait une bulle temporelle, où le temps à l’intérieur se produisait à un rythme plus lent que le temps à l’extérieur.

Donc, cela n’ a pas mis les êtres en stase comme beaucoup d’entre nous le pensaient, comme s’ils étaient congelés. Mais ça a changé la façon dont ils vivaient le temps. Et ils ont apparemment pris quelque chose qui les a endormis. Et  ils s’endormaient probablement pendant peut-être 20 minutes, alors qu’environ 30 000 ans passaient.

DW: Donc, vous dites qu’un repos de 20 minutes pourrait équivaloir 30 000 ans?

CG: Dans leur point de vue, ce serait comme faire une sieste de 20 minutes.

DW: Je suppose que la plupart des gens trouveraient cela vraiment difficile à croire. Mais si vous avez la relativité d’Einstein en arrière-plan, n’est-ce pas?

Peut-être que dans la région locale, vous pensez qu’ils pourraient accélérer à la vitesse de la lumière d’une façon ou d’une autre, comme la vibration, de sorte que vous sautez  à travers tant de temps?

CG: Cette technologie ancestrale de construction est tellement au-delà de ce que la plupart de ces ET de quatrième/cinquième densité à laquelle nous faisons face dans certaines de ces réunions que nous tenons, ces réunions de conférence. Ils sont tellement au delà de la technologie que certains [ou] ces êtres veulent mettre la main sur cette technologie.

Il s’agit d’une technologie multidimensionnelle, une partie de cette technologie ressemble à une dalle, mais elle fonctionne sur d’autres dimensions. Il nous a donc fallu un certain temps pour comprendre que certaines de ces choses étaient en fait de la technologie. C’était fondamentalement magique pour nous, même au 21e siècle.

DW: Quelqu’un a-t-il déjà compris comment utiliser la technologie?


CG: Certainement. Ouais… C’est réglé. Et ce qui était très intéressant, c’est que dans ces tablettes de verre, on lit qu’il y avait un endroit où, dans les années 1800, les gens partaient, je suppose que certains les appelleraient les groupes d’Illuminati ou quoi que ce soit, des groupes d’élite – ils allaient visiter cette zone qui avait – c’était comme une sorte de grotte, une grotte souterraine, d’environ 90 pieds de profondeur. Et c’était couvert… Ils l’avaient recouvert d’une sorte de matériau noir.

Et il y avait un ancien langage d’écriture autour de l’intérieur qu’ils avaient surtout déchiffré, et c’étaient des empreintes de main, et il y avait trois sarcophages en quelque sorte en forme de Y sur le plancher. Et au milieu, c’était un peu comme une boîte, avec un haut et un bas suspendus. Et au milieu se trouvait, comme une matrice de cristal bleu brillant avec une toile d’araignée qui la reliait aux quatre coins, la suspendant. Et c’est ce qui créait le puits temporel, ou la bulle temporelle.

C’est un cristal brillant?

CG: UmMmm

DW: Est-ce que ça ressemblait à un cristal de quartz? Il avait une forme? Il avait des facettes?

CG: Oui, il avait des facettes. On aurait dit un cristal de quartz.

DW: Vraiment? Et vous avez dit comme une toile d’araignée, comme un petit câble à fibres optiques?

CG: Il aurait pu s’agir d’une fibre optique, mais elle ressemble à une toile d’araignée connectée au haut et au bas de celle-ci.

DW: Et vous avez dit qu’il y a quatre poteaux qui tiennent la toile d’araignée, à ce moment-là, le cristal?

CG: Exact. Et il a été suspendu de là.

DW: Et ils ont vu ça dans les années 1800?

CG: Oui.

DW: Quand il n’ y avait pas de lumière électrique.

CG: Oui. ils avaient des torches.

DW: Ça a dû être époustouflant pour eux à ce moment-là.

CG: J’imagine

DW: Qu’ y a-t-il dans le sarcophage?

CG: Ils ne pouvaient pas le voir, alors ils ont dû construire des échafaudages pour monter et regarder en bas. Et pour regarder vers le bas, ils virent ces très grands êtres, ou de très grands humains géants à barbe rougeâtre. Et leur peau, à cause du blanc pâle, ils ont l’air un peu bizarres. Mais c’était à cause de la lumière.

DW: La lumière bleue?

CG: La lumière bleue.

DW: Y avait-il autre chose dans le sarcophage que les êtres?

CG: En dehors du sarcophage, il y avait des bocaux et des choses que nous présumons qu’ils contenaient de la nourriture ou quelque chose à boire. Leurs épaules étaient pliées comme si on les avait enfonçées dans le sarcophage. Je n’ai donc rien vu dans ces sarcophages.

DW: Pensez-vous qu’ils se sont serrés un peu? Parce qu’il n’ a peut-être pas été construit à l’origine pour eux.

CG: D’accord. D’accord. Il n’avait pas l’air d’avoir été construit pour eux. Mais ce qui était intéressant, c’est qu’il y avait un long couloir souterrain qui menait à un endroit où il y avait beaucoup d’art amérindien….

DW: Comme des pétroglyphes?

CG: Petroglyphes. Et juste à l’entrée, il y avait une sorte de grosse pierre qui sortait, arrondie avant d’entrer dans la grotte. Et les gens l’avaient étiqueté, en écrivant leur nom dessus. Et l’un des noms qui y figurait était Abraham Lincoln.

Et je pense qu’Abraham Lincoln a fait des remarques sur les géants.

DW: Il a fait un discours aux chutes du Niagara et a dit que des géants s’étaient tenus juste devant nous et avaient marché sur cette terre. Et il était vraiment sérieux.

« LES YEUX DE CETTE ESPÈCE DISPARUE DE GÉANT, DONT LES OS REMPLISSENT LES MONTICULES D’AMÉRIQUE, ONT REGARDÉ NIAGARA COMME NOS YEUX. » ABRAHAM LINCOLN.

CG: Oui. Il savait de source sûre. Mais l’information sur ce verre, cette plaque de verre intelligente, indiquait qu’ils avaient finalement, pour préserver l’intégrité de l’endroit, ils avaient dû le fermer. À cause de tous les gens qui passaient par là, qui commençaient à détruire les pétroglyphes et… ils devaient arrêter tout le groupe d’élite qui allait là-bas pour faire un pèlerinage pour voir ces géants qu’ils avaient installés dans leur mythe comme faisant partie de leur religion, comme étant leurs dieux ou quelque chose comme ça.

DW: Qui d’autre que Lincoln était sur le mur?


CG: C’est le seul nom que j’ai reconnu.

DW: Mais il s’agirait de personnes de type gouvernemental et des francs-maçons de haut rang, ce genre de personnes?

CG: Oui. Ce devrait être des gens de l’élite, très bien placés.

DW: Les pétroglyphes impliquent que les Amérindiens ont aussi trouvé ceci.

CG: Oui, et les monticules funéraires au sommet aussi, cela signifiait que c’était un lieu très saint ou spécial pour les Amérindiens.

DW: Pouvez-vous nous dire où c’était?

CG: On en parlait, c’était au bout d’une rivière. Et j’essaie de me rappeler si c’était l’Ohio ou la Géorgie. Je crois que c’était l’Ohio.

DW: D’accord. Donc, ces êtres se sont enterrés dans le cercueil, et ce sont des géants à la tête rouge et à la peau blanche.

Que savez-vous de ces géants roux à la peau blanche? Sont-ils apparus seulement en Amérique, et jusqu’à quand étaient-ils là? Que savez-vous d’eux à partir de votre propre expérience?

CG: Eh bien, d’après ce que j’ai lu, ils ont trouvé ces êtres de stase partout.

DW: Partout sur la planète?

CG: Partout, oui, partout sur la planète. Beaucoup – dans certaines régions, certains des êtres trouvés en stase appartenaient à un groupe ethnique différent qui avait, je suppose, trouvé ces technologies et appris à les utiliser. Mais ces grands groupes de barbes rouges à tête rouge se trouvaient en Europe, en Amérique du Sud et en Amérique du Nord. Et apparemment, à une certaine époque, avant la dernière période glaciaire,’ils régnaient, apparemment sur une très grande superficie.

DW: Étaient-ils des extraterrestres venus ici?

CG: Je n’ai rien vu qui indique qu’il s’agissait d’extraterrestres, mais certains groupes sont très convaincus qu’il s’agit d’extraterrestres.

DW: Quel était leur niveau de technologie, les géants, quel était leur niveau de technologie sur Terre?

CG: Certains d’entre eux semblaient posséder une technologie métallurgique très avancée. Mais il n’ y avait pas de véritable signe de haute technologie comme nous le dirions pour la technologie avancée. Mais encore une fois, beaucoup de choses que nous avons trouvées et que nous pensions être des pierres ont fini par être de la technologie. Alors…! Mais nous n’avons rien vu de ce que nous reconnaissions comme étant de la haute technologie à l’époque qui se trouvait dans la base de données à laquelle j’avais accès.

DW: Où allaient-ils trouver cette technologie, ces dalles et ces sarcophages en pierre? Comment les ont-ils trouvées?

CG: Cette technologie est enfouie sous la surface de la terre. Et il y avait beaucoup de ces endroits où ils ont trouvé ces êtres de stase et la technologie avait échouée, les êtres étaient décédés.

DW: Vraiment? Donc vous dites qu’elle a été enfouie partout, à l’intérieur de la Terre. Je suppose que si notre civilisation pouvait être bien préservée, vous trouveriez sans doute beaucoup de smartphones. Donc tu penses que c’est quelque chose que tout le monde utilisait tout le temps?

CG: Eh bien, oui. Et ça a été construit pour durer. Elle était faite avec ce qui ressemble à de la pierre de diorite. Et ça n’ a pas duré – je veux dire, vous savez, des millions d’années, c’est très vieux.

DW: Combien de sites savez-vous où ces êtres en stase sont encore en stase dans le monde?

CG: Il y en a – Eh bien, il y en a des dizaines aux États-Unis et dans toute l’Europe, allant en Asie.

DW: Des douzaines.

CG: Plusieurs dizaines. Il y avait des êtres de stase asiatiques…

DW: Vraiment?

CG:… et il y en avait quelques anciens, comme, comme, l’est indien.

DW: Et ces gens ressembleraient plus à des gens qu’on verrait sur Terre?

CG: Exact.

DW: D’accord.

CG: Oui. De l’époque évidemment postérieure, qui avait appris à utiliser cette technologie.


DW: Mais vous ne trouverez pas cette technologie en surface. Il faut aller dans des villes souterraines?

CG: Exact.

DW: Notre personnel a-t-il trouvé comment l’allumer? Savent-ils s’ils peuvent allumer la pierre?


CG: Oui. C’est opéré au niveau de la conscience, au niveau interactif. Et ils l’ont finalement fait – une fois qu’ils se sont rendu compte que c’était de la technologie, ils ont appris – ils ont commencé à apprendre comment l’allumer et à comprendre ce que c’était.

DW: Savez-vous si ça fait autre chose que de créer une bulle temporelle? Y a-il d’autres objectifs?

CG: Je ne sais pas. Et l’information que j’avais à ce moment-là, elle n’ a pas… Ils n’ont pas spéculé sur la raison pour laquelle ces êtres se mettaient en stase.

DW: Est-ce qu’il y a déjà eu des gens de la race des anciens bâtisseurs eux-mêmes, auxquels on pensait qu’ils étaient encore en stase après tout ce temps?

CG: Non.

DW: Hmm.

CG: Ils n’ont aucune idée de ce qui leur est arrivé. J’ai entendu des mythes, des spéculations, les gens ont dit qu’ils sont allés dans une densité plus élevée, certains qu’ils ont été tués, d’autres qu’ils sont partis et qu’ils reviendront un jour. Il y a toutes sortes de mythes dans les programmes. Mais quand on en vient aux faits, personne ne le sait.

DW: Vous l’avez dit tout à l’heure, lorsque nous voyons une de ces villes souterraines que  la race des anciens bâtisseurs a créé, il y a des pyramides.

CG: Les images que j’ai vues – je n’ai pas vu ça en personne. Les images que j’ai vues, il y en avait qui étaient dans des pyramides, des pyramides plus plates —

DW: Vraiment?

CG: On aurait presque dit une pyramide de cristal.

DW: Vous pouviez voir à travers la pyramide?

CG: Oui. Et si certaines personnes les voyaient, elles penseraient probablement que c’est fait de cristal. Mais c’est fait d’un alliage d’aluminium de haute technologie qui est transparent.

DW: Quelle serait la taille de ces pyramides?

CG: Elles étaient un peu plus petits que les pyramides d’Egypte. Et je ne sais pas à quoi ils servaient.

DW: Mais vous avez dit que les pyramides de pierre sont en fait, faites de blocs de pierre.

CG: Exact.

DW: Alors que je suppose que ces pyramides transparentes sont toutes d’un seul tenant?

CG: Oui. Elles n’étaient qu’en un seul morceau, il n’ y avait pas de jointures.

DW: Est-ce qu’il y avait une sorte d’arc-en-ciel en nacre qui brillait ou était-ce vraiment clair et net?

CG: Non. On dirait du cristal.

DW: Wow.

CG: Et il y a d’autres structures qui étaient, je suppose, rectangulaires et certaines d’entre elles avaient une sorte de cadre en forme de A sur le dessus. Et puis une sorte de carré, avec des sommets pyramidaux.

DW: Tu as dit que la plupart des lunes – tu l’as déjà dit auparavant – la plupart des lunes de notre système solaire, pouvaient être construites, ont-elles été construites?

CG: Exact. Il y a des restes. Comme je l’ai dit, les groupes d’ET ont essayé, dans un passé lointain, d’effacer les traces de qui ils étaient. Et c’est ainsi que nous n’avons aucune idée de qui ils étaient, parce que des zones où il y avait évidemment une sorte d’écriture, des pétroglyphes ou quelque chose avaient été effacés.

DW: Mais la technologie de ces dalles créatrices de bulles de temps, qui n’est pas seulement cohérente sous la terre mais dans ces autres sites que vous trouvez, et  dans ces lunes aussi ?

CG: Je n’ai pas entendu parler de ce type de technologie que l’on trouve ailleurs que chez les êtres de la stase.

DW: Est-ce que ces sites de construction d’éléments, dans les lunes, dans notre système solaire, ont ces pyramides d’aluminium transparentes semblables et ce genre de choses?

CG: Autre – Oui, des structures faites des mêmes matériaux.

DW: Mais sont-elles aussi des pyramides?

CG: Il y en a. Mais la plupart du temps – il y a beaucoup de tours, ce sont des tours – il y en a beaucoup qui sont comme des tours, qui sont des choses comme ça tordues, comme une sorte de vague, de commotion  – quelque chose s’est produit.

DW: Dans une variété de ces endroits.

CG: Oui. Ils ne sont pas vraiment intacts comme ceux qui étaient sous terre.

DW: Comme s’il y avait eu une attaque militaire massive.

CG: Ou un cataclysme naturel, quelque chose.

DW: D’accord. N’ y aurait-il pas une tentation pour les gens de vouloir s’approcher de ces êtres et les sortir de la stase?

CG: Eh bien, les groupes qui étaient en charge les voyaient comme une sorte de dieux spirituels ou quelque chose comme ça. Ils les ont donc laissés seuls. Mais, en fait, c’est tout ce que je sais d’eux, c’est qu’ils étaient en stase et que personne ne sait pourquoi, que certains d’entre eux ont péri et qu’ils utilisent la technologie des bâtisseurs.

DW: Je pense que tu m’avait dit quelque chose à propos de la bulle du temps et ce qui se passe si on essaye d’entrer dans la bulle du temps.

CG: Oui, il y avait une technologie qui avait des bulles temporelles autour d’elle. Il y avait eu des gens qui avaient essayé d’entrer et ils ont gelé dans le temps. Et il y avait des gens d’autres époques….. dont j’ai entendu parler dans le bloc de verre intelligent qui étaient également piégés dans ces puits de l’époque. Donc, ce n’est pas quelque chose que vous avez envie d’approcher

DW: Quel serait, selon vous, l’incitatif pour que ces gens-là veuillent se réveiller maintenant? Qu’est-ce qu’ils attendent qui se produirait de si cool à notre époque?

CG: Eh bien. Cet énorme changement vibratoire dans notre système solaire. Ce changement – supposé que nous passons de – graduation d’une densité à une autre. Nous sommes en transition. Donc, si c’est vrai et que ces êtres se réveillent, et qu’ils se sont mis à se réveiller pendant cette période, je ne pouvais que supposer qu’ils voulaient en faire partie.

DW: Comment expliquez-vous une machine qui n’ a pas de pièces mobiles? Tu as dit que ça ressemblait juste à de la diorite qui est du granit noir.

CG: Nous n’avons pas pu l’expliquer pendant un certain temps. C’était, fondamentalement, de la magie, mais il y a des parties qui travaillaient à un niveau multidimensionnel. Dans notre dimension, ça ressemble à un morceau de pierre. Mais il y a des pièces qui captent l’énergie ou peut-être même qui se déplacent ou travaillent dans d’autres dimensions dont nous ne sommes pas pleinement conscients.

DW: Vous avez dit qu’il n’ y a eu aucune de ces technologies ailleurs que dans le monde.

CG: Je parlais du puits de gravité de la stase. Il y a eu d’autres technologies – on trouve des technologies dans tout le système solaire.

DW: Y a-t-il des technologies qui pourraient créer ces bulles temporelles qui ont été trouvées dans d’autres endroits?

CG: La seule chose que j’ai lue… mentionnée à propos de cela a été trouvée dans les grottes et sous terre sur la terre.

DW: Combien de différents types d’êtres ont été trouvés en stase? Est-ce que cela inclurait les extraterrestres qui viennent d’arriver ici et pas seulement les gens de la Terre et les géants?

CG: Je viens d’entendre parler de celles que j’ai mentionnées. Je viens de lire les articles que j’ai mentionnés.

DW: Si cette technologie est si particulière, est-ce quelque chose que beaucoup d’autres êtres ont développé? Ou est-ce un peu inhabituel, même pour la civilisation intelligente moyenne qui s’occupe de notre Programme spatial?

CG: Je ne sais pas ce que d’autres civilisations ont développé. Je sais qu’ils sont très intéressés par cette technologie. Et pendant un certain temps, ils faisaient beaucoup de commerce avec nous… avant que nous sachions ce que c’était, pour l’obtenir de nous.

DW: Vraiment?

CG: Ils ont fait beaucoup d’expéditions pour obtenir ceci. Et finalement, on s’est demandé pourquoi ils voulaient ces pierres. Pourquoi veulent-ils tellement ces reliques? Et puis, lorsque nous sommes devenus plus sophistiqués dans notre façon de penser et que nous avons réalisé qu’il s’agissait d’une technologie, nous avons cessé de l’échanger.

DW: Vous dites donc qu’il y a énormément de ces villes qui sont inexplorées. Il y en aura donc encore beaucoup d’autres quand nous irons là-bas.

CG: Vrai.

DW: Que pensez-vous que nous pourrions faire avec une technologie aussi évolutive? Quel est l’ultime – si l’humanité en prend possession? Que pensez-vous que nous pourrions faire avec une telle technologie qui pourrait être bénéfique?

CG: Je ne voudrais pas spéculer. Je ne sais vraiment pas.


DW: Y a-t-il d’autres façons de manipuler le temps?

CG: Oui. Nous avons certains types d’engins spatiaux qui utilisent des commandes temporelles qu’ils ont mises en mémoire tampon pour s’assurer que les gens ne se déplacent pas dans le temps.

DW: Qu’est-ce qu’un lecteur temporel?

CG: C’est une façon de parcourir de grandes distances dans l’espace/temps, sans avoir à se déplacer à travers le système de portail naturel que beaucoup d’autres civilisations utilisent, la toile galactique.

DW: Donc vous m’avez envoyé quelques liens vers des vidéos que vous prétendez être des êtres de stase?

CG: Exact. Oui, oui. Il s’agissait d’images – il y avait deux vidéos différentes. L’une était d’une stase étant dans une chambre qui avait apparemment échoué et la stase était morte. Et l’autre était d’une stase étant encore en stase qui était en train d’être ressuscitée, me dit-on.

DW: Qu’allons-nous voir ici, avec cette première stase?

CG: Le premier, c’est celui de la chambre de stase défaillante, et celui où la stase avait péri.

DW: Alors, qu’est-ce qui se passe avec le poisson doré sur sa poitrine avec l’écriture sumérienne cunéiforme dessus? Y a-t-il un lien avec Sumérien?

CG: Oui, il semble y avoir un retour dans le passé lointain, une progression régulière à partir d’une langue racine ou d’une langue racine qui était une sorte de proto-ancienne langue sumérienne qui est apparue dans un très petit nombre d’endroits de l’archéologie moderne.

DW: Est-il normal que ces êtres de stase soient enterrés avec une iconographie d’or comme celle-ci, des artefacts d’or?

CG: Pas tous, non.

Maintenant, regardons la deuxième vidéo.

Là c’est différent parce qu’il n’ a pas de pièces sur les yeux. Il a une barbe très longue. Alors, qu’est-ce que les gens vont voir dans cette vidéo? Tu crois que ce type est en stase ou que c’est un autre raté?

CG: Cela semble, s’il est vrai qu’ils sont en train de sortir de la stase, au fur et à mesure qu’ils sont réactivés.

DW: Une des choses qui m’ont frappé à ce sujet, c’est la tête de l’Egyptienne, clairement égyptienne, sur cette plaque dorée qui est là-dedans. Et puis, cette très étrange petite statue, de ce type qui a deux serpents sur les côtés, presque comme quelque chose de l’hindouisme. C’est comme si on voyait différentes religions se mêler. Quand vous regardez le journal avec l’arabe dessus, il y a un peu de cunéiforme sumérien sur le texte en or.

Donc, nous avons des hindous, égyptiens et sumériens tous représentés dans ce type.

CG: Ce n’est pas rare. Et certaines des – il y a eu quelques structures de type grotte qui étaient autrefois habitées par ces grands êtres à tête rouge et barbus rouges qui sont très grands et qui habitaient spécialement l’Amérique du Nord il y a longtemps. Et il y a eu des artefacts de civilisations croisées.

DW: Wow. C’est très important.

CG: UmHmm (oui)

DW: Eh bien, ces vidéos étaient assez fascinantes et je suis heureux que vous les ayez trouvées et que vous me les ayez envoyées. Ils avaient tous les titres en russe dessus, mais ils ne viennent pas de Russie. C’est sûrement le Moyen-Orient. En Turquie et ailleurs, peut-être en Egypte.


CG: Oui. Comme je l’ai dit, on en a trouvé dans le monde entier.

DW: Eh bien, c’est un sujet très fascinant. Je ne pense pas que je voudrais me mettre en stase, mais je comprends pourquoi, si ce grand changement énergique est en train de se produire, notre chemin est si incroyable pour ces gens qu’ils voudraient faire quelque chose comme ça et être prêts pour le grand spectacle.

C’est donc tout le temps dont nous disposons pour cet épisode. Et nous sommes ici parce que vous devez savoir la vérité. Merci d’avoir regardé.

 

Note de Miléna : Les Paiutes, un groupe d’indigènes Natives Américains qui habitaient les régions du Nevada, de l’Utah et de l’Arizona, racontèrent aux premiers immigrants blancs que leurs ancêtres avaient du se battre dans le passé contre de féroces géants de race blanche et à la chevelure rouge qui vivaient sur les mêmes territoires. Les Paiutes nommaient ces géants Si-Te-Cah ce qui signifie les « mangeurs de tule ». La tule est une plante aquatique fibreuse que les géants récoltaient à partir des radeaux qu’ils utilisaient pour se déplacer sur les rivières et principalement sur le lac Lahontan. Selon les Paiutes, les géants aux cheveux rouges mesuraient plus de trois mètres de haut et ne pouvaient être approchés. Ils chassaient les Paiutes et mangeaient ceux qu’ils capturaient. Aussi, les différentes tribus Paiutes s’unirent-elles pour les combattre et les chasser à leur tour. La légende raconte que les géants durent se réfugier dans une grotte pour échapper aux Indiens.


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation




Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude.

Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières : En partgeant les articles que vous ave aimé. En achetant vos livres sur Amazon via ce site. Ou, si vous en avez la possibilité, en faisant un don (si minime soit-il). Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Votre aide est importante pour continuer...




ELISHEAN777 Communauté pour un Nouveau Monde  © Elishean/2009-2020


Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2020

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ipsum tristique ut non commodo leo amet, porta. pulvinar elementum id
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :