Une étrange mallette et deux crânes ont été découverts sous une montagne en Russie. Selon les journalistes des journaux Komsomolskaya Pravda et Rossiyskaya Gazeta, une étrange mallette était tamponnée d’un étrange logo, « Ahnenerbe ».

Deux crânes appartenant à une créature inconnue de la science avec l’emblème de l’Ahnenerbe ont été retrouvés dans les montagnes de la région du Caucase de l’Adyguée. C’est probablement lié à une société secrète des SS, selon une étude sérieuse sur l’occulte et les forces surnaturelles.


D’après les chercheurs, il semblerait que les membres de la SS étaient intéressés par un mystère concernant les anciens menhirs et les sources de radioactivités naturelles dans la région du canyon de Kishinski.

Il est aussi possible qu’ils étaient à la recherche de l’or du Kuban Rada perdu quelque part dans la région depuis la guerre civile russe de 1917 à 1923.

Les enquêteurs sont aussi tombés sur une carte Allemande du territoire de l’Adyguée, de 1941, et ont été époustouflés de par sa précision et sa complétude. Ils ont aussi découvert des objets très intéressants chez des spécialistes.

Les historiens connaissent les opérations de la Wehrmacht Edelweiss dans leurs moindres détails, qui ont abouti au déploiement de bannières nazies au sommet de l’Elbrouz, la montagne la plus haute en Europe, située dans la république de Kabardino-Balkaria dans le Caucase Russe.

Cependant, que pouvait bien rechercher cette organisation occulte, dans les montagnes de l’Adyguée?

Dans l’Allemagne nazie, les idées de l’aryanisme, ou supériorité raciale, ont connu plusieurs métamorphoses. Pendant un certain temps, l’Union soviétique a été le lieu où les nazis ont essayé de trouver ce qu’ils croyaient être la preuve la plus solide de leur exclusivité.

« Nous n’avons rien à voir avec ces gens qui ne comprennent le nationalisme que comme un ensemble de légendes et de mythes. […] Maintenant, ils [ces gens] commencent à faire des recherches basées sur la culture mythique des atlantes », a déclaré Adolf Hitler en 1936, un an après la fondation de l’Ahnenerbe (traduit comme « Héritage ancestral »).

Avec plus de 300 scientifiques, il s’est lancé à la recherche de l’héritage et des traditions de la soi-disant « race allemande ».

La découverte dans la forêt

Dans le complexe ethnographique Belovodie situé dans le village de Kamennomostsky, les crânes énigmatiques et la mystérieuse mallette SS ont été récupérés.

« Un villageois m’a apporté une mallette marron assez grande avec une poignée en cuir et l’emblème de la société secrète Ahnenerbe était apposé dessus », a expliqué le propriétaire Vladimir Melikov.

C’est un véritable ermite, il vit dans une cabane en bois mais personne ne sait où exactement. Tous les objets étaient en excellente condition, et les allumettes de la boîte peuvent toujours être utilisées de nos jours. Ce qui est très exceptionnel.


On peut voir que sur le couvercle de la mallette l’emblème officiel de l’Ahnenerbe, constitué de Runes.

Pourquoi les nazis se sont-ils aventurés dans une région aussi reculée?

Ahnenerbe, dont le nom complet est « Société de Recherche et d’Enseignement de l’Héritage Allemand Ancestral ». Cette organisation existait en Allemagne entre 1939 et 1945 et a été fondée pour l’étude des traditions, de l’histoire et de l’héritage de la « race Aryenne ».

Un anneau a été découvert dans la mallette et appartenait probablement à un soldat.

Ils enquêtaient sur tout ce qui était mystérieux et inconnu dans notre monde. Ils ont fait plusieurs expéditions au Tibet, dans l’Antarctique et dans le Caucase et ont cherché à entrer en contact avec des Ovnis dans le secret le plus total.

L’Allemagne d’Hitler était activement engagé dans le développement de nouvelles armes capables de changer le cours de la guerre. Les 350 spécialistes d’e lAhnenerbe étaient de brillants experts, de grands scientifiques multi-diplômés.

Peu de gens savent que, quelques années avant que la guerre n’éclate, des spécialistes, architectes militaires allemands ont offert leur aide à l’URSS pour construire une route entre Pitsunda et Ritsa (de la Mer Noire à une réserve montagneuse, connue sous le nom d’Abkhazie), pour des raisons officielles de coopération internationale.

Après avoir complété les travaux, les spécialistes allemands ont été sujets de morts subites, leur car est tombé dans un ravin. de nos jours, les touristes viennent en masse en empruntant la route que les Allemands ont construits.

Les Dolmens

Les dolmens, mégalithes que l’on retrouve notamment dans le Caucase, ont également attiré l’Ahnenerbe. Les nazis croyaient autrefois que ces mystérieuses structures de pierre avaient un lien avec les Atlantes et avaient été construites dans des endroits anormaux.

« Très certainement, les Allemands cherchaient à confirmer que ces artefacts étaient l’œuvre d’anciens Aryens ou Goths, par exemple, qui se seraient installés dans cette région », suggère Igor Vassiliev.

Sur quel principe ils ont été réellement érigés, c’est encore une question en débat.

Dans les milieux scientifiques, il existe néanmoins une version populaire selon laquelle les dolmens, comme tous les mégalithes, auraient été construits dans les zones d’anomalies géologiques de la croûte terrestre, sur ses failles, durant l’âge du bronze. Ils auraient été construits par plusieurs centaines à la fois en tant que structures funéraires et à l’intérieur d’un dolmen, il pouvait y avoir les restes de plusieurs dizaines de défunts.


Les eaux vivantes D’Abkhazie

Il a plus tard été révélé que les raisons pour la construction de cette route stratégique étaient différentes, officieusement parlant.

Il s’est avéré que les hydrologues de l’Ahnenerbe avait établi que la composition de l’eau prélevée d’une source située dans une grotte sous le lac de Ritsa était idéale pour fabriquer du plasma sanguin humain.

« Les eaux vivantes d’Abkhazie sont contenues dans des tonneaux en argent, et ont tout d’abord été transportés sur la côte, puis par voie sou-marine à bard du Constance, et finalement par avion jusqu’en Allemagne », a expliqué Bormotov, professeur d’économie et de stratégie de management à l’Université Technologique de l’état de Maikop.

Il y avait même des plans pour construire des tunnels pour les sous-marins depuis la mer de Ritsa, mais la guerre a interrompu le projet.

Pendant l’automne de 1942, l’aéroport de Maikop a accueilli la 3ème Escouade du 14ème groupe de reconnaissance, qui possédait des avions bimoteurs à réaction du nom d’aéronef FW-189 avec des instruments très sophistiqués de reconnaissance et à cette même période une installation scientifique composée de plusieurs laboratoires a été construite dans la région.

« Ce qui était largement suffisant pour protéger une enquêtes top secrètes effectuées par l’Ahnenerbe dans les montagnes de l’Adyguée « , a dit Bormotov.

« Maikop a été la première ville où la Wehrmacht a instauré ses quartiers généraux. A partir de là, toute la campagne militaire allemande dans le Caucase a été coordonnée. En automne 1942, les montagnes de l’Adyguée n’était pas une ligne de défense mais des soldats allemands ont pénétrés la région. Personne ne sait vraiment pourquoi des troupes ont été déployées sur le mont Pshekish en Août 1944, alors que la ligne de front était bien plus à l’ouest.

Que pouvaient bien chercher les Nazis à cette période sur le mont Pshekish?

Tout cela est-il relié aux enquêtes des spécialistes d’Ahnenerbe? » s’est demandé l’expert.

Les Nazis étaient très intéressées par les « constructions préhistoriques Atlantes » et la « porte menant à des univers parallèles ».

Même de nos jours les gens parlent d’événements étranges dans certaines régions.

Récemment la presse locale a mentionné l’existence de plusieurs squelettes de 3 mètres de long, et dont certains n’appartiennent même pas à l’espèce humaine dans le canyon de Georgia Borjomi.

En 2008, la crypte s’était effondré et a été maintenant remplie avec de la terre et des débris, les géants n’étaient pas évidents à trouver mais une fouille superficielle dans un coin a révélé une importante cache d’os très âgés.

Les os ont semblé être humains, mais la taille semblaient extrême par rapport à celles d’un mâle humain de taille moyenne.

Malheureusement, le professeur qui étudiait ces squelettes est décédé et les os ont été perdus quelque part dans une archive du musée géorgien parmi des milliers de pièces et d’os….!

Tout ce qu’on peut dire avec certitude, c’est que les restes de géants semblent avoir été enterrés sur le site de la crypte et que cette ruine est pleine d’excavations et devrait faire l’objet d’un examen détaillé archéologique légal. Si c’est bien une structure construite par un type inconnu ou éteint d’hominidé de type géant, alors ce pourrait être l’un des sites les plus importants au monde pour cette seule raison.

Prof Vekua avec des os géants en 2008

Les crânes des dieux

Le groupe d’ethnologues dirigés par Vladimir Melikov a découvert deux crânes étranges surmontés de cornes et qui ont été trouvé dans la montagne de Bolshoi Tjach. On dirait des animaux fossilisés. Mais quand il a commencé à examiner en détail ses découvertes il en a eu la chaire de poule.

« Observez bien le trou ovale au sommet de la tête, » a dit Melikov, en présentant l’un des deux crânes.

« C’est à la base de la colonne vertébrale. Et sa position indique que cette créature bougeait sur deux jambes, c’était un bipède. Un autre aspect bizarre est l’absence de mâchoires. Une bouche, et plusieurs trous. L’orbite de l’œil est anormalement disproportionnée. Tout est disproportionné, les jambes, le torse, la tête, mais le visage laisse à penser que c’était une espèce d’Hominidés. »

La découverte est vraiment atypique. Même quand on compare le crâne à celui d’un ours.

Il est de ce fait très tentant de dire que les découvertes ne sont pas de ce monde.

Les Annunakis

Certains experts en mythologie ont soutenu que «les propriétaires de ces crânes» étaient des anciens sumériens de type Annunakis.  Ces divinités dont le nom veut dire « venus du ciel ».  Selon l’épopée sumérienne, ils ont participé à la création du monde.

Des journalistes britanniques ont de leur coté, suggéré que ces découvertes puissent donner « la preuve de la communication des nazis avec des aliens ou des démons.

Quoi qu’il en soit, la plupart des chercheurs ont suggéré que les recherches occultes d’Hitler tentaient d’établir des contacts avec de telles créatures. Zechariah Sitchin identifie les Annunakis avec les habitants de Nibiru. Selon les calculs astronomiques, cette planète apparaît dans la zone de visibilité une fois toutes les 36 mille ans.

Les scientifiques Allemands ont organisé plusieurs expéditions au Tibet, dans l’Antarctique, dans le Caucase, à chaque fois pour chercher un contact avec une race pré-adamique disparue, au moyen de portails temporels ou « portes des étoiles » qui se seraient trouvées sur ces régions précises.

Bien entendu, il existe peu de documentation sur leurs découvertes…



Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation


Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... En faisant un don sécurisé sur Paypal... Ou les trois en même temps... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Même 1€ est important !





Tags:

0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :