Cas de conscience

Le plus grand joueur d’échecs de tous les temps, défenseur du monde libre et de la vérité

Garry Kasparov, placé sur la liste des personnes "terroristes" par la Russie. s'oppose aux médias menteurs et au fascisme.

Un opposant de plus dans le viseur. La Russie a placé l’opposant en exil et ancien champion d’échecs Garry Kasparov sur sa liste des personnes déclarées « terroristes et extrémistes », selon une notice du service russe des renseignements financiers consultée ce mercredi par l’AFP. Une annonce qui n’a pas tellement surpris cet opposant au régime de Vladimir Poutine.

« Un honneur qui dit plus de choses sur le régime fasciste de Poutine que sur moi »a réagi l’intéressé sur son compte X.

« L’extrémisme dans la défense de la liberté n’est pas un vice ; la modération dans la recherche de la justice n’est pas une vertu ! », a-t-il ajouté, citant une phrase de l’homme politique américain Barry Goldwater (1909-1998).

Né en 1963 en Azerbaïdjan – alors une des quinze républiques formant l’URSS – Garry Kasparov, 60 ans, a été l’un des plus grands joueurs d’échecs de l’histoire avant de devenir un opposant farouche à Vladimir Poutine. En 2013, craignant des poursuites judiciaires, il a quitté la Russie et vit désormais aux États-Unis, d’où il continue à dénoncer le pouvoir russe et sa campagne militaire en Ukraine.

Quelques jours après l’attaque contre l’Ukraine de février 2022, il avait appelé à faire revenir la Russie à l' »âge de pierre » en s’assurant que les technologies occidentales ne parviennent plus aux industries russes. Il avait alors déjà été désigné en Russie « agent de l’étranger », un label infamant massivement utilisé contre les opposants, journalistes et militants des droits de l’homme et qui les astreint à de lourdes procédures administratives.


La plupart des opposants d’envergure restés en Russie sont emprisonnés. Certains, comme Boris Nemtsov et Alexeï Navalny, sont morts. Garry Kasparov, ex-champions d’échecs exilé aux États-Unis, dénonce l’Axe du mal, Russie, Iran, Chine, la duplicité des médias et leur présentation biaisée d’informations touchant Israël face au Hamas. Il rappelle que seule la force permet de se débarrasser des parasites totalitaires.

Farouche opposant à Vladimir Poutine, il a été placé ce mercredi 6 mars 2024 par Moscou, sur sa liste des personnes déclarées « terroristes et extrémistes ».« 

« Les tunnels ont-ils été construits par des extraterrestres ? »

Garry Kasparov moque la couverture du conflit Israël/Hamas par CNN.

Garry Kasparov s’est emparé de son compte X (ex-Twitter) pour dénoncer la rhétorique ambiguë de CNN dans son traitement du conflit entre Israël et le Hamas. Comme tous les médias internationaux, la chaîne américaine a relayé la découverte de l’armée israélienne concernant l’un des plus grands tunnels construits par l’organisation terroriste dans la bande de Gaza, à seulement 400 mètres de la frontière avec l’Etat hébreu.


Mais au lieu d’utiliser une formulation neutre pour annoncer la nouvelle, le média a écrit : « Un tunnel présumé du Hamas qu’Israël prétend avoir trouvé », laissant entendre que l’organisation terroriste n’était « pas forcément à l’origine » de la construction du souterrain, et que Tsahal n’était « peut-être pas à l’origine » de sa découverte.

« Un prétendu tunnel du Hamas qu’Israël prétend avoir découvert » ? Vraiment, @CNN?Est-il possible que ce ne soit pas vraiment un tunnel ? Qu’il ait été construit par des extraterrestres ? Qu’Israël ne l’ait pas trouvé ? », a ironisé dans un tweet celui qui a été champion du monde d’échecs entre 1985 et 2000, et dont le père est juif.

« Il doit y avoir un équilibre permettant aux médias de citer une source sans confirmation indépendante, tout en reconnaissant des faits évidents au lieu de jeter le doute. La formulation de CNN sur le « prétendu tunnel » est absurde. (…)Je serais intéressé par des estimations de combien ce tunnel a coûté, d’où proviennent ses matériaux et quel est le montant du financement de l’ONU et de l’UE », a-t-il poursuivi dans un autre tweet.

La chaîne CNN est régulièrement épinglée pour sa présentation biaisée d’informations touchant Israël, mais elle n’est pas la seule. Les médias rapportent systématiquement la propagande du Hamas et mettent en doute les allégations du gouvernement israélien.

Ce sont des gens comme Gary Kasparov, cohérents en tous domaines, qui représentent aujourd’hui la parole du Nouveau Monde. Il rappelle dans un tweet :

Une organisation terroriste vouée à la destruction d’Israël est officiellement aux commandes de Gaza. C’est ce à quoi les solutionnistes du « cessez-le-feu » échouent toujours à résoudre. Leur réponse est d’arrêter les représailles israéliennes et d’attendre que le Hamas attaque à nouveau. (Des appels similaires au cessez-le-feu en Ukraine, d’ailleurs.)

Dans son nouveau livre, Winter Is Coming, Kasparov explique pourquoi Vladimir Poutine et les ennemis du monde libre doivent être arrêtés.

Grâce à la force de persuasion, l’intelligence, la conviction et l’espoir de Garry Kasparov, ce livre est un véritable manifeste contre une menace trop longtemps ignorée.

L’ascension de Vladimir Poutine, ancien lieutenant-colonel du KGB, à la présidence de la Russie en 1999 aurait dû être le signal que le pays allait peu à peu s’éloigner de la démocratie. Pourtant, Poutine est devenunon seulement un dictateur, mais une menace plus globale pour le reste du monde. Du fait de ses vastes ressources et de l’arme nucléaire, il se trouve au centre d’un conflit où la liberté est mise en danger.

Pour Garry Kasparov, ce n’est pas surprenant. Il combat Vladimir Poutine sur le terrain politique depuis plus d’une dizaine d’années et a même tenté d’accéder à la présidence en 2008 avec son mouvement prodémocratique. Mais selon lui la réalité est bien plus sombre aujourd’hui : comme al-Qaida ou l’organisation État islamique, Poutine se définit contre les pays libres.

Dans ce livre, Kasparov appelle à une levée de boucliers urgente, sur le plantant diplomatique qu’économique. Car aussi longtemps que les puissances démocratiques continueront à le considérer comme un chef d’État ordinaire, Poutine maintiendra sa crédibilité en Russie, où il n’a que bien peu d’opposants ou de résistance aujourd’hui.

 » Il est toujours important de lire Garry Kasparov qui nous alerte sur les dangers que représente Poutine, tout en restant porteur d’espoir pour le futur.  » Anne Applebaum, auteure du Rideau de fer, prix Pulitzer.


Kasparov dénonce les pratiques infâmes du régime de Poutine, et celles du Hamas :

Le militant russe des droits de l’homme Oleg Orlov, qui purge une peine de deux ans et demi de prison pour avoir qualifié la Russie de Poutine de fasciste, a été invité à rejoindre la guerre « presque immédiatement » dès son arrivée dans son centre de détention. Les recruteurs ont dit que son âge (70 ans) ne poserait pas de problème.

Alors, qu’est-ce qu’un vrai plan ? Pour la sécurité et la santé des Palestiniens et des Israéliens? Comment ne pas commencer par désarmer et purger les terroristes des maisons et des hôpitaux ? Si les habitants de Gaza ne peuvent pas le faire ou ne le veulent pas avec le soutien des nations voisines, que doit faire Israël après un massacre terroriste ?

Ce sont des questions sincères, car même si les deux camps comptent des millions de partisans criant de rage et d’horreur, les soi-disant experts et dirigeants politiques ne devraient pas être autorisés à choisir leur camp et à écarter les faits.

Concernant la Russie, Garry Kasparov a exhorté les États occidentaux à inclure les voix de l’opposition russe dans la campagne internationale contre l’invasion de l’Ukraine.

« Afin de vaincre le poutinisme et toutes les forces du mal qu’il représente, il faut une coalition qui inclurait une composante russe comme la France libre de (Charles) de Gaulle », lance-t-il en référence au mouvement de résistance depuis l’étranger du général français lors de la Seconde Guerre mondiale.

« Créer la matrice d’une Russie libre »

Avec d’autres dissidents, Garry Kasparov dit travailler à l’élaboration d’un plan vers l’avenir pour l’opposition russe.

« Nous avons besoin aujourd’hui de créer la matrice d’une Russie libre, hors de Russie, ce que nous appelons – en rigolant à moitié – un ‘‘Taïwan virtuel’’ », souligne-t-il.

Garry Kasparov demande aux pays occidentaux d’accueillir les Russes qui s’opposent à la guerre, y compris les développeurs informatiques et ingénieurs impliqués dans la fabrication de drones et autres armes.

« Donnez-leur une chance de partir, donnez-leur une chance de changer de camp », plaide l’opposant, pour qui cela « saperait fortement la capacité de Poutine à mener la guerre ».

Et l’Iran dans tout ça ?

Alinejad est connue pour ses nombreuses critiques sur les autorités iraniennes, notamment sur la condition des femmes iraniennes en Iran. Elle a été contrainte de quitter l’Iran en 2009 et vit maintenant en exil à New York.

Pour Masih Alinejad, une dissidente iranienne basée aux États-Unis :

« de la Russie au Venezuela, de la Chine à l’Afrique, tous les régimes autoritaires et les dictateurs travaillent ensemble, votant les uns pour les autres aux Nations unies ».

Et puisque « les méchants sont à l’unisson », « le temps est venu pour les gens bien, venant de régimes autoritaires, de s’unir et d’étendre notre idéologie qui est ‘‘démocratie, dignité, et liberté’’ », ajoute Masih Alinejad, qui dirige le World Liberty Congress.

Formée l’an dernier, l’organisation prône l’opposition non violente et fournit un soutien aux militants sur le terrain ainsi qu’aux prisonniers politiques et à leurs familles. Pour Garry Kasparov, également vice-président de l’organisation, « nous sommes des alliés indispensables aux dirigeants du monde libre ».

Mais la presse travaille pour l’état profond mondialiste international, qui a mis en place les éléments de part et d’autres et veillent à déstabiliser le monde à leur profit.

Au Soudan, plus de 230 000 femmes et enfants risquent de mourir de faim. Depuis avril 2023, les frappes aériennes de l’armée des Frères musulmans ont touché 86 % des hôpitaux, tuant 45 000 personnes et en blessant 100 000. Comme #Hamas dans #Gaza , ils ont également saisi toute l’aide humanitaire.

Des appels au cessez-le-feu ? Vous avez entendu LFI ou Sciences Po ? Vous avez entendu Dominique de Villepin ou même les fameux chercheurs de vérité :  Radio-Québec ou ADNM ? Vous n’avez rien entendu et vous n’entendrez rien !

Par contre, lorsqu’il s’agit de travailler pour l’état profond, les idiots utiles se mobilisent.

L’Islamisme politique est l’arme ultime de l’état profond… ou disons plutôt, du Quatrième Reich.

Si vous vous voulez vraiment coopérer avec le Quatrième Reich, dans l’espoir de vivre dans un monde de robots esclaves soumis à une élite triée sur le volet, continuez à fermer les yeux, à faire l’autruche et à parler de mièvreries bisounours complètement déracinées du réel. Sinon, rejoignez ceux qui défendent réellement le monde libre et la liberté.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Aidez Elishean à survivre. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 165 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

En savoir plus sur Elishean 777

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading