Aller à la barre d’outils

RA MATERIAL

10 février 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Je communique maintenant.

Interlocuteur: Je vais poser quelques questions pour éclaircir la fin du deuxième cycle majeur. Nous passerons ensuite au troisième et dernier des cycles majeurs. Pouvez-vous me dire quel était la durée de vie moyenne à la fin du deuxième cycle majeur?

Ra: Je suis Ra. Pour la fin du deuxième cycle majeur la durée de vie comme vous la connaissez, variait dans une certaine mesure, selon les peuples géographiquement isolés plus en harmonie avec l’énergie intelligente et moins belliqueux.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire la longueur moyenne de vie en années à la fin du deuxième cycle majeur?

Ra: Je suis Ra. La moyenne est peut-être trompeuse. Pour être précis, beaucoup passaient approximativement trente-cinq à quarante de vos années dans une incarnation, avec la possibilité non considérée comme anormale d’une durée de vie approchant de cent de vos années.


Interlocuteur: Puis-je supposer alors que cette chute vertigineuse de la durée de vie, de sept cents ans à moins de cent ans au cours de ces deuxièmes 25.000 ans a été due à une intensification de l’absence du service d’autrui?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact en partie.

Pour la fin du deuxième cycle la Loi de Responsabilité avait commencé à faire effet par la faculté croissante des entités de saisir les leçons qu’il y a à apprendre dans cette densité-ci.

C’est ainsi que les entités avaient découvert de nombreux moyens d’indiquer une nature belliqueuse, non seulement en tant que tribus ou bien ce que vous appelez nations, mais aussi dans les relations personnelles, chacun avec son prochain, le concept de l’échange ayant cédé la place au concept de l’argent; également, le concept de propriété ayant pris de l’ascendant sur le concept de non-propriété chez les individus ou les groupes.

A chaque entité il a ensuite été offert de nombreux moyens plus subtils de manifester soit le service d’autrui soit le service de soi avec la distorsion de manipulation du prochain. A mesure que chacune des leçons était comprise, ces leçons de partage, de don, de reçu dans la libre gratitude—chaque leçon pouvait être rejetée en pratique.

Sans manifestation de fruits de cet apprentissage/enseignement la durée de vie est devenue considérablement réduite parce que les voies de l’amour/devoir n’avaient pas été acceptées.

Interlocuteur: Est-ce que cette durée de vie raccourcie a pu aider l’entité d’une quelconque manière du fait qu’elle aurait eu plus temps entre les incarnations pour faire l’examen de ses erreurs, ou bien est-ce que cette durée de vie raccourcie l’a gênée?

Ra: Je suis Ra. Les deux sont corrects. Le raccourcissement de la durée de vie est une distorsion de la Loi Une qui suggère qu’une entité ne reçoive pas plus d’expérience en intensité plus grande que ce qu’elle peut supporter. Ceci ne s’applique qu’à un niveau individuel et non pas aux complexes planétaires ou sociaux.

Ainsi, la durée de vie raccourcie est due à la nécessité de retirer une entité de l’intensité d’expérience qui survient quand la sagesse et l’amour sont, après avoir été rejetés, reflétés à nouveau dans la conscience du Créateur sans être acceptés comme une partie du soi, cela ayant alors pour résultat que l’entité a besoin d’être guérie et d’évaluer à fond l’incarnation.

L’inexactitude réside dans la vérité que, étant donné des circonstances appropriées, une incarnation beaucoup plus longue dans votre continuum d’espace/temps est très utile pour poursuivre ce travail intensif jusqu’à ce que des conclusions aient été atteintes grâce au processus catalytique.

Interlocuteur: Vous avez parlé du groupe sud-américain qui était moissonnable à la fin du deuxième cycle. Quelle était leur durée de vie moyenne à la fin du deuxième cycle?

Ra: Je suis Ra. Ce groupe isolé a eu des durées de vie s’étendant vers le haut jusqu’à la durée de neuf cents années, appropriée à cette densité-ci.

Interlocuteur: Je suppose que l’action planétaire dont nous faisons l’expérience en ce moment et qui, semble-t-il, raccourcit toutes les durées de vie ici, n’a pas été assez forte que pour les affecter et réduire leur durée de vie. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact. Il est bon de se rappeler qu’à ce nexus-là d’espace/temps un grand isolement était possible.

Interlocuteur: Combien de gens peuplaient la Terre en ce temps-là ; c’est-à-dire étaient incarnés dans le physique?

Ra: Je suis Ra. Je présume que vous voulez questionner à propos du nombre de complexes mental/corps/esprit incarnés à la fin du deuxième cycle majeur, ce nombre étant d’approximativement 345.000 entités.

Interlocuteur: Approximativement, combien étaient moissonnables sur le nombre total à la fin du cycle?

Ra: Je suis Ra. Il y avait approximativement 150 entités moissonnables.

Interlocuteur: Alors quand le cycle suivant a débuté, est-ce que ces entités qui sont restées étaient destinées à travailler sur la planète ?

Ra: Je suis Ra. Ces entités ont reçu la visite de la Confédération et sont devenues désireuses de rester afin d’aider à la conscience planétaire. Cela est exact.

Interlocuteur: Quel est le type de visite que la Confédération a rendue à ce groupe de 150 entités?

Ra: Je suis Ra. Un être de lumière est apparu, portant ce qui peut être appelé un bouclier de lumière. Il a parlé de l’unicité et de l’infinitude de toute la création et des choses qui attendent ceux qui sont prêts pour la moisson. Il a décrit en mots dorés les beautés de l’amour vécu. Il a ensuite permis qu’un lien télépathique montre progressivement à ceux qui étaient intéressés la situation difficile de la troisième densité vue comme un complexe planétaire. Il est parti ensuite.

Interlocuteur: Est-ce que toutes ces entités ont alors décidé de rester et d’aider tout au long du cycle suivant de 25.000 années?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact. En tant que groupe elles sont restées. Il y a eu celles, associées périphériquement à cette culture, qui ne sont pas restées. Cependant, elles non plus n’étaient pas en état d’être moissonnées et donc, en commençant à la plus haute, dirons-nous, des sous-octaves de troisième densité, elles ont répété cette densité. Bon nombre de celles qui ont été de nature aimante ne sont pas des Missionnés mais sont de cette origine particulière de deuxième cycle.

Interlocuteur: Est-ce que toutes ces entités sont encore avec nous dans ce cycle-ci?

Ra: Je suis Ra. Les entités répétant le cycle majeur de troisième densité ont, dans quelques cas peu nombreux, eu la possibilité de partir. Ces entités ont choisi de se joindre à leurs frères et soeurs, ainsi que vous appelleriez ces entités.


Interlocuteur: Est-ce que le nom de certaines de ces entités nous est connu historiquement?

Ra: Je suis Ra. Celui connu sous le complexe vibratoire sonore de Saint Augustin est d’une telle nature. Celle connue comme Sainte Thérèse est d’une telle nature. Celui connu comme Saint-François d’Assise est de cette nature. Ces entités étant d’un milieu monastique, comme vous l’appelleriez, ont trouvé une incarnation dans le même type d’atmosphère appropriée à la poursuite de l’apprentissage.

Interlocuteur: Comme le cycle s’est achevé il y a 25.000 ans, quelle a été la réaction de la Confédération à l’absence de moisson?

Ra: Je suis Ra. Nous nous sommes sentis préoccupés.

Interlocuteur: Est-ce qu’une mesure a été prise immédiatement, ou bien avez-vous attendu un appel?

Ra: Je suis Ra. Le Conseil de Saturne n’a agi qu’en permettant l’entrée en troisième densité à d’autres complexes mental/corps/esprit de troisième densité, qui n’étaient pas des Missionnés, mais des entités cherchant à poursuivre une expérience de troisième densité.

Cela a été fait de manière aléatoire afin que le libre arbitre ne soit pas enfreint, car il n’y avait pas encore eu d’appel.

Interlocuteur: Est-ce que la mesure suivante a été prise par la Confédération quand il y a eu un appel?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact.

Interlocuteur: Qui ou quel groupe a émis cet appel, et quelle a été l’action de la Confédération?

Ra: Je suis Ra. L’appel est venu d’Atlantes. Cet appel était pour ce que vous appelleriez une compréhension avec une distorsion vers l’aide au prochain. L’action entreprise est celle dont vous faites partie en ce moment : l’impression d’informations par l’intermédiaire de canaux, comme vous les appelleriez.

Interlocuteur: Est-ce que ce premier appel a eu lieu alors avant que l’Atlantide ne devienne technologiquement avancée?

Ra: Je suis Ra. Ceci est fondamentalement correct.

Interlocuteur: Alors est-ce que les progrès technologiques de l’Atlantide sont dus à cet appel? Je présume qu’il a été répondu à l’appel pour leur apporter la Loi Une et la Loi d’Amour en tant que distorsion de la Loi Une, mais est-ce qu’ils ont aussi reçu des informations technologiques qui leur ont permis de croître et devenir cette société technologique si hautement avancée?

Ra: Je suis Ra. Pas dès le début. Vers la même époque où nous sommes d’abord apparus dans les cieux au-dessus de l’Egypte et avons poursuivi ensuite, d’autres entités de la Confédération sont apparues aux Atlantes qui avaient atteint un niveau de compréhension philosophique, allons-nous mésuser de ce mot, qui était compatible avec la communication, pour encourager et inspirer des études portant sur le mystère de l’unité.

Cependant, des demandes étant faites pour la guérison et autres compréhensions, des informations ont été passées, qui avaient à voir avec les cristaux et la construction de pyramides ainsi que de temples, comme vous les appelleriez, qui étaient associées à l’instruction.

Interlocuteur: Est-ce que cette instruction était de la même sorte que l’instruction initiatique chez les Egyptiens?

Ra: Je suis Ra. Cette instruction était différente en ce sens que le complexe social était, dirons-nous, plus sophistiqué et moins contradictoire et barbare dans ses façons de penser. C’est pourquoi les temples étaient des temples d’apprentissage plutôt qu’un effort de totalement séparer et mettre sur un piédestal les guérisseurs.

Interlocuteur: Alors est-ce que ceux que nous appelons des prêtres étaient instruits dans ces temples?

Ra: Je suis Ra. Vous ne les appelleriez pas des prêtres dans le sens du célibat, de l’obéissance et de la pauvreté. C’étaient des prêtres dans le sens de ceux qui se consacrent à apprendre.

Les difficultés ont fait leur apparition quand ceux qui étaient instruits dans cet apprentissage ont commencé à essayer d’utiliser les pouvoirs des cristaux à des choses autres que de la guérison, puisqu’ils s’occupaient non seulement d’apprendre mais aussi de ce que vous appelleriez la structure gouvernementale.


Interlocuteur: Est-ce que toutes leurs informations leur ont été données de la même manière que nous recevons nos informations maintenant, au travers d’un instrument comme cet instrument-ci?

Ra: Je suis Ra. Il y a eu des visitations de temps en temps mais aucune d’importance dans, dirons-nous, le passage historique des événements de votre continuum espace/temps.

Interlocuteur: Est-ce qu’il leur a été nécessaire d’avoir un complexe social unifié pour que ces visites se produisent? Quelles conditions ont-elles dû être réunies pour que ces visitations se produisent?

Ra: Je suis Ra. Les conditions étaient deux: l’appel par un groupe de gens dont le carré dépassait le résistance intégrée de ceux qui ne voulaient pas chercher ou apprendre; la deuxième condition: la naïveté relative des membres de la Confédération qui ont senti qu’un transfert direct d’informations serait nécessairement aussi utile aux Atlantes qu’il l’avait été pour l’entité de la Confédération.

Interlocuteur: Je vois alors. Ce que vous voulez dire c’est qu’il est arrivé à ces naïves entités de la Confédération la même chose qui leur était arrivée par le passé, de sorte qu’elles faisaient la même chose pour les entités Atlantes. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact. Nous vous rappelons que nous sommes l’un des membres naïfs de cette Confédération et que nous tentons toujours de réparer les dommages dont nous nous sentons responsables.

Il est de notre devoir ainsi que de notre honneur de poursuivre avec vos peuples, dès lors, jusqu’à ce que toutes les traces de distorsion de nos enseignements/apprentissages aient été adoptées par leurs distorsions opposées, rétablissant ainsi l’équilibre.

Interlocuteur: Je vois. Je vais alors dire l’image que je me fais de l’Atlantide et vous me direz si j’ai raison. Nous avons des circonstances dans lesquelles un pourcentage suffisamment important des gens de l’Atlantide ont au moins commencé à aller dans la direction de la Loi Une et à vivre la Loi Une, pour que leur appel soit entendu par la Confédération. Cet appel a été entendu parce que, sur base de la Loi des Carrés, il a vaincu l’opposition des entités atlantes qui ne lançaient pas d’appel. La Confédération a alors utilisé des canaux comme celui que nous utilisons nous, pour communiquer, et elle est aussi entrée en contact direct, mais cela s’est révélé être une erreur parce que perverti par des entités de l’Atlantide. Cela est-il exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact à une exception près. Il y a une seule Loi. C’est la Loi Une. Les autres lois sont des distorsions de cette Loi, certaines d’entre elles primordiales et d’extrême importance afin que le progrès puisse être compris. Cependant, il est bon que chacune de ces lois, que nous appelons aussi ‘moyens’, soit comprise comme étant une distorsion plutôt qu’une Loi. Il n’y a pas de multiplicité dans la Loi Une.

Ceci sera la dernière question longue de cette séance de travail. Veuillez la poser maintenant.

Interlocuteur: Pouvez-vous me donner la durée moyenne de vie de la population atlante?

Ra: Je suis Ra. La durée de vie moyenne, comme nous l’avons dit, est trompeuse. Les Atlantes avaient habituellement, dans la première partie de leur expérience culturelle, des durées de vie de 70 à 140 ans, ceci étant, bien sûr, approximatif.

A cause du désir de puissance, la durée de vie a rapidement décrû dans les dernières périodes de la civilisation et donc, des informations concernant la guérison et le rajeunissement ont été demandées.

Avez-vous des demandes brèves avant que nous clôturions?

Interlocuteur: Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire pour augmenter le confort de l’instrument? Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire pour elle?

Ra: Je suis Ra. L’instrument est bien. Il est en quelque sorte moins facile de maintenir un contact clair pendant une période où plusieurs ou une des entités du cercle de travail n’est/ne sont pas totalement consciente(s). Nous demandons que les entités du cercle prennent conscience que leur énergie est utile pour accroître la vitalité de ce contact. Nous vous remercions d’être consciencieux en demandant.

Je suis Ra. C’est une grande joie de vous laisser dans l’amour et la lumière du Créateur infini unique. Allez et réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur unique. Adonai.

La Loi Une, Livre V, Séance 22, Fragment 11

10 février 1981

Jim: La majeure partie des informations de la séance 22 se passent de commentaires. La prière dont parle Ra en relation avec Carla est la prière de Saint-François, que Carla utilise comme son mécanisme personnel d’harmonisation depuis qu’elle s’est mise au channelling, en 1974. Elle affine l’alignement effectué par le groupe de soutien et est toujours récitée mentalement avant chaque séance, qu’il s’agisse de télépathie ou de transe.

Les limitations dont parle Ra dans la seconde réponse font allusion à l’arthrite rhumatoïde de Carla, qui a apparemment été choisie avant l’incarnation pour fournir une focalisation intérieure à son travail de méditation, plutôt que de permettre la facilité de l’expression extérieure qui aurait pu dissiper l’orientation intérieure.

Nous voyons ainsi que toutes les maladies ne sont pas supposées céder aux efforts soutenus des artisans de la guérison, et quand une telle maladie ne répond à aucun effort de guérison, alors on peut se demander quelles opportunités d’apprentissage et de service sont ouvertes par cette maladie.

Ra a même mentionné à la dernière phrase que son acceptation de ses maladies et limitations atténuerait la souffrance qu’elles lui infligent.

Carla: Cela a été distinctement étrange de me promener parmi des arômes d’origines non définies. Il m’a semblé, tout au long de cette période, que je devenais de plus en plus sensible, et de moins en moins vibrante en tant qu’être humain. Je suis certaine que la constante perte de poids a renforcé ce sentiment d’être Alice au Pays des Merveilles. A ce jour, je continue a avoir un véhicule physique très sensible. Néanmoins, mon corps jadis petit a grandi d’une taille pré-ado 5/8 jusqu’à son actuelle taille de 14/16, un gain de poids double du poids le plus léger que j’ai atteint au cours du contact. Juste pour dire où le ‘normal’ se situe pour moi, j’ai pesé, une année dans l’autre, entre 115 et 120 [1]. Je paraissais très normale à ce poids. Il a été intéressant de ressentir les différents poids que j’ai eus, de vivre avec un véhicule plus ou moins encombrant. Plus il est lourd, plus fort on se sent. J’ai été surprise de constater cela, m’étant attendue à ce que des poids plus légers fassent se sentir plus tonique et vitalisé. Voilà pourquoi il est facile de comprendre pourquoi nous, en Amérique, nous nous laissons aller à manger jusqu’à l’obésité. Ça fait du bien ! On peut cependant douter que cela permette une vie bien longue!

Le choix pré-incarnation que j’ai fait d’avoir un corps qui limiterait mes activités est un choix que j’ai mis longtemps à apprécier. Au premier abord, il est frustrant de ne pas être capable d’accomplir le travail pour lequel on a été formé. J’aimais être bibliothécaire, j’aimais faire des recherches pour Don. Quand je n’ai plus été capable de travailler de cette manière j’ai été profondément intriguée et bouleversée. Mais les années tranquilles m’ont enseigné beaucoup de choses. J’ai fait l’apprentissage du coeur ouvert malgré la déglingue de mon corps. J’ai trouvé l’espérance et la foi bien que les perspectives physiques se fussent réduites. Après la mort de Donald, j’ai été moi-même près de mourir et, en 1992, quand enfin j’ai pu faire virer ma barque, j’ai senti l’étreinte de la mort se relâcher et disparaître.


Mon expérience actuelle est de vivre dans un véhicule physique qui fonctionne à peine. Prenant pas moins de sept médicaments, je marche sur le fil du rasoir, entre en faire trop et ne pas en faire assez. La chose qui n’a jamais changé tout au long de cette expérience est ma volonté d’aider les Missionnés de cette planète. Toutes les différentes aptitudes que j’ai dû abandonner ont leur place dans mon travail avec des gens qui rencontrent des difficultés sur leur voie spirituelle, et ainsi je me sens enfin pleinement utile. Mais je sais bien que nous sommes tous utiles, non pas par ce que nous faisons ou disons, mais par la qualité de notre être.

Séance 22, 10 février 1981

Interlocuteur: L’ instrument voudrait vous poser quelques questions. L’instrument voudrait savoir pourquoi elle sent une odeur d’encens plusieurs fois par jour en des endroits divers.

Ra: Je suis Ra. Cet instrument a passé sa vie à se consacrer au service. Ceci a amené cet instrument à ce nexus d’espace/temps avec la distorsion consciente et inconsciente vers le service, avec en plus la distorsion consciente vers le service par la communication.

A chaque fois, comme vous le diriez, que nous accomplissons ce travail notre distorsion vibrationnelle de complexe mémoriel social se mêle plus fermement aux distorsions inconscientes de cet instrument vers le service.

Nous devenons ainsi une partie du complexe vibratoire de cet instrument et elle une partie du nôtre. Cela se passe au niveau inconscient, le niveau par lequel le mental est descendu jusqu’aux racines de la conscience que vous pouvez appeler cosmique.

Cet instrument n’a pas pris pleine conscience de ce lent changement de maillage dans le complexe vibratoire. Cependant, à mesure que se poursuit cette consécration sur les deux niveaux, ainsi que les travaux, des signaux sont envoyés depuis l’inconscient de manière symbolique. Parce que cet instrument a un sens très vif de l’odorat cette association a lieu inconsciemment, et la forme pensée de cette odeur est perçue par l’entité.

Interlocuteur: En deuxième lieu elle aimerait savoir pourquoi elle se sent en meilleure santé maintenant qu’elle a entrepris ces séances, et se sent de mieux en mieux à mesure que le temps passe.

Ra: Je suis Ra. Ceci est une fonction du libre arbitre de l’entité. Cette entité a, pendant de nombreuses de vos années, prié un certain ensemble de complexes vibratoires sonores avant de s’ouvrir à la communication.

Avant que l’état de transe ne soit atteint, cette prière restait dans la portion consciente du complexe mental et, bien qu’utile, elle n’était pas aussi efficiente que la conséquence de cette prière, ainsi que vous appelleriez ce complexe vibrationnel sonore, qui s’en va alors directement vers le niveau inconscient, affectant alors plus sensiblement la communication en provenance du complexe spirituel.

Egalement, cette entité a commencé, étant donné ce travail, à accepter certaines limitations qu’elle a placées sur elle-même afin de préparer le terrain pour les services qu’elle rend maintenant. Ceci est aussi une aide au réalignement des distorsion du complexe physique par rapport à la douleur.

[1] Livres (NdT)


Copyright © 2007 L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: Cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.

CAVEAT: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger. (Traduction française: Micheline Deschreider)

Voir tous les article de la sous-catégorie : Ra Material


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation





Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude.

Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières : En partageant les articles que vous avez aimé. En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site. Ou, si vous en avez la possibilité, en faisant un don (si minime soit-il). Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Votre aide est importante pour continuer...




ELISHEAN777 Communauté pour un Nouveau Monde  © Elishean/2009-2020


Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2020

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
nec dolor. ultricies Aliquam accumsan dapibus libero felis id,
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :