Traduction du livre de Phyllis V. Schlemmer : The Only Planet of Choice: Essential Briefings from Deep Space

Phyllis V. Schlemmer est une médium célèbre aux États-Unis. Son père et sa mère possédaient tous les deux le même don. Elle est aussi guérisseuse depuis l’âge de 5 ans. Elle a permis à plusieurs compagnies américaines de découvrir des gisements de pétrole, de gaz naturel et de métaux précieux, et au FBI de retrouver plus d’une vingtaine de personnes disparues.


Sorti en 1993, son livre est considéré par certains comme l’un des plus importants de notre époque. Il est le fruit de plus de vingt années de contacts et de recherches. Parmi les dizaines de milliers de personnes qui l’ont déjà lu, des centaines ont témoigné pour décrire l’impact profond qu’il avait eu sur leur vie.

Ce livre résume vingt années de communications reçues de neuf Êtres Cosmiques, des entités collectives qu’elle nomme « The Nine » (« Les Neuf »), et avec lesquels elle continue aujourd’hui d’être en relation télépathique depuis sa résidence en Floride. Selon Phyllis Schlemmer, le Conseil des Neuf désigne ceux que les Hébreux nomment les Elohim et fut pour la première fois impliqué sur notre planète il y a 34.000 ans. Les Elohim vivent dans une région du Cosmos qu’ils appellent « la Zone froide » et qui correspond à une dimension particulière de notre univers.

Enseignement du Conseil des Neuf :

Dieu et la création

Bien que ce chapitre n’ait pas besoin d’être introduit, il y a beaucoup de gens qui ne s’identifient à aucun concept de Dieu. La lecture de ce chapitre pourrait être un processus éclairant nous amenant à revoir nos propres idées de la création, parfois non remises en question depuis leur réception…

Tom : Il était nécessaire au début d’avoir une forme structurée de religion. L’erreur était avec ces religieux qui ont commencé à avoir le contrôle sur les autres, et à se rendre important au lieu de pratiquer la compréhension. L’humanité se révolte maintenant contre cela, et en ce moment il y a
ceux qui tentent de former une nouvelle religion. C’est l’ancien qui essaye de prendre le nouveau et
et de le modeler dans sa propre dimension. Ceci est dû au doute et à la peur. Rappelez-vous que c’est la seule planète où le libre arbitre est complet et total.

JOHN : Il est probable qu’à l’avenir, on nous pose la question « Qu’est-ce que Dieu ? ». Nous en avons déjà une idée mais nous aimerions présenter une réponse cohérente et compréhensible à ceux qui nous le demandent.

Tom : Pour vous, qu’est-ce que Dieu ?

JOHN : Eh bien, je pourrais répondre à cette question de plusieurs façons. Je pourrais dire que Dieu est l’Ultime, ou l’Amour, ou ….

Tom : C’est une intelligence unifiée, infinie, soutenue par un amour pur. Et il grandit avec l’amour pur. Il est la foi absolue et l’amour absolu. C’est Dieu.

Si vous avez des doutes sur notre existence, nous comprenons. Mais rappelez-vous qu’en chacun de vous il y a Dieu, et en chacun de nous il y a Dieu, parce que Dieu est amour, et l’amour est avec nous tous. Et si vous doutez parfois de notre existence, rappelez-vous ce que je vous ai dit : avec Dieu tout est possible, et Dieu est amour. Et gardez votre amour pur, car grâce à cela, cette planète et cet univers évolueront, et nous deviendrons tous un avec Dieu. Vous êtes les témoins de lui, de l’Être qu’est l’Univers. Et rappelez-vous ceci : vous êtes aussi l’Univers, parce que vous êtes un avec Dieu.


Lorsque vous comprenez que vous détenez en chacun de vous le pouvoir total de tout changer, et que vous l’acceptez, vous devenez véritablement un être divin. Aussi, lorsque vous comprenez que ce que vous appelez « religions » ont en réalité émané de celles des civilisations physiques, alors vous devez également commencer à à mieux comprendre l’Être Suprême qui est Inconnu.

Ne créez pas de dieux à partir d’êtres physiques, ne donnez pas de pouvoir aux êtres physiques – sauf dans la mesure où vous vous considérez égaux à eux.

Comprenez que votre planète Terre est au bord du précipice – si la direction de la pollution n’est pas réduite, elle peut contaminer votre planète Terre jusqu’à la fin de l’humanité. Elle peut contaminer votre planète Terre au point que les êtres physiques ne pourront plus y exister.  Cela ne la détruirait pas, mais un être physique ne pourrait pas y vivre.

Le plus important : soyez joyeux, et sachez que vous tenez en votre cœur, votre centre, votre main, la capacité de créer la transformation. Vous n’êtes pas ici par coïncidence, vous êtes ici parce que vous avez demandé et choisi d’y être. Sachez que grâce à vous, nous existons aussi, et nous vous aimons pour cela. Oui. Pouvons-nous vous expliquer le Dieu unique ?

ANDREW : Oui, je serais très désireux de le savoir.

Tom : Imaginez un parapluie et chacun des rayons du parapluie, qui sont au nombre de douze, alimenterait alors le sommet. C’est le sommet qui est un Dieu et il est en fait de douze.

ANDREW : Y a-t-il un petit point sur le sommet – géométriquement ?

Tom : Oui. L’énergie est alimentée et devient l’unique. Tous les douze alimentent l’un qui devient Un. Mais l’Un ne peut exister sans les douze. C’est l’équilibre et l’harmonie et c’est ce qui maintient l’Univers en harmonie. C’est ce système par lequel il n’y en a pas un qui ait plus de contrôle qu’un autre, mais sont à l’unisson. Est-ce que tu comprends ?

ANDREW : Oui. Sauf sur un point : est-ce que l’Unique, qui est fait des douze, a effectivement une
une individualité propre ? Peut-il, pour ainsi dire, répondre à certains des douze, ou est-il la somme ?

Tom : Il est une somme, mais il peut parler. Est-ce que vous comprenez ? Vous ne comprenez pas.

ANDREW : Si, je comprends. Je pense que je comprends. C’est une notion très complexe, sophistiquée.

Tom : Au début, il y en avait un qui comprenait qu’il devait faire partie des douze. Donc tous les Douze est en vérité l’Unique, vous comprenez ?

ANDREW . Oui, je vois qu’ils sont devenus des parties de lui au début.

Tom : Oui.

Bien que le nombre douze soit vital pour la conversation ci-dessus, pendant les communications de mai 1994, Tom m’a demandé de préciser que l’utilisation du chiffre douze ne se réfère pas au Conseil, et qu’il ne devrait pas être utilisé par l’humanité comme un nombre « cultuel » et enfin d’être conscient « qu’il pourrait y avoir un certain « résultat » [de la part du Conseil] ». Il pourrait y avoir des « sorties » [canalisations, informations] de civilisations qui ne comprennent pas et  disant qu’elles sont les Douze ».

INVITÉ : Je me demande si vous pourriez commenter la théorie du Big Bang. Une récente recherche par satellite [1992] semble avoir renforcé cette théorie.

Tom : Altea a dit que c’est ainsi : Vous connaissez le Créateur ? Vous savez que ce que le Créateur a créé était une énergie. Vous savez que l’énergie était dans la solitude, dans un vide, et puis dans cette solitude, ce qui a créé, l’intelligence, n’avait qu’elle-même – qui était toute connaissance, toute merveille, toute créativité englobant tout.

Mais c’est un truisme que dans l’esprit on peut créer une pensée d’expansion de l’esprit avec soi. Ce qui a créé est venu à la réalisation que l’expansion de toute connaissance, de l’intelligence créée, de l’expansion vers l’avant, donnerait plus de joie, plus de quintessence

Nous ne savons pas combien de temps – si vous jouez à un jeu avec votre esprit dans votre tête, vous atteignez un point dans votre esprit où vous connaissez chaque jeu, n’est-ce pas?  Par conséquent, pour créer un jeu dans lequel toutes les parties de vous avaient le choix de faire ce que cette partie souhaitait, mais étaient connectées, cela créerait alors un jeu dont vous ne connaissiez pas les résultats. Ne serait-ce pas plus joyeux ?

Puis la supposition est venue, comment créons-nous ce jeu ? Pas nous, vous comprenez, le Créateur a pensé cela. C’est nous et tous. C’est vous et tous. Alors, quelle est la meilleure façon de créer ce jeu? Vous pouvez le mettre dans une sphère et le mélanger, mais vous reconnaîtrez alors chaque partie de la sphère, n’est-ce pas ? N’est-il donc pas préférable de libérer ces énergies dans les arènes les plus éloignées ? C’est ce qui s’est passé. C’est la libération de l’énergie du Créateur qui a créé.

L’intelligence qui disait : « Je sais tout ce que je fais, maintenant je ne sais plus tout ce que je fais et je sais tout ce que je fais ». Si vous disiez à l’humanité que c’est un jeu, elle ne comprendrait pas.

JOHN : Peut-être qu’on peut expliquer, parce que c’est un beau concept, que le Big Bang est le
le meilleur jeu de la ville.

Tom : L’univers. Une ville est-elle un univers ? Oui. Le conseil a dit qu’une ville est un univers, oui.

INVITÉ : Donc vous confirmez que la théorie astronomique du Big Bang sur le début de l’Univers physique physique, est la bonne direction à suivre pour les scientifiques ?

Tom : C’est exact.

INVITÉE : Il y a une question liée à cela, qui a trait à une déclaration que vous avez faite plusieurs fois. Il s’agit de : « Vous nous avez créés, et de cette création vous avez été créés ».  Pouvez-vous expliquer cela un peu plus ?

Tom : Est-ce que vous comprenez la création ?

INVITÉ : Je ne sais pas si je la comprends complètement, mais je crois que je la comprends en gros.

Tom : Sans vous, nous n’existons pas. Sans nous, vous n’existez pas.

INVITÉE : Ce qui concerne les humains, c’est que nous avons l’impression que le Créateur nous a créés, dans une séquence de cause à effet.

Tom : C’est ainsi : n’avons-nous pas expliqué que nous faisons partie du créé ?

INVITÉ : Certainement, vous l’avez fait.

Tom : Donc le Créateur, sans toutes les cellules et les particules, n’est pas complet. Donc, quand toutes les cellules et particules se sont réunies, c’est la création de l’intelligence infinie-Créateur. Exemple : il ya une forêt. Dans cette forêt, il ya beaucoup d’arbres, et il n’ya pas d’êtres humains, et il n’ya pas d’animaux  dans cette forêt. Ces arbres commencent à tomber, et il n’y a plus rien pour prouver qu’il y avait un arbre. Car sans l’observation, il ne se passait rien, n’est-ce pas ? Sans les oreilles pour entendre, il n’y avait pas de son, n’est-ce pas ? Par conséquent, sans ces ingrédients nécessaires à la création, il n’y a pas eu de création. Il s’agit d’un échange.

Alors, ce qui a été créé à partir de sa propre création – qui est tout ce qui est créé – s’est ennuyé. C’est simple, n’est-ce pas ? Alors, qu’a fait ce qui s’est ennuyé ? Il a explosé et envoyé toutes les particules et ainsi de suite jusqu’aux confins… il n’y a pas de fin dans l’Univers. Par conséquent, tout ce qui est là connaît tout ce que tout connaît. Seulement, il ne sait pas qu’il sait que tout sait.

Nous disons ceci à l’humanité : chaque humain sait au plus profond de lui-même qu’il fait partie du Créateur, celui qui est appelé « Dieu » sur la planète Terre. Ils savent qu’ils viennent du Créateur. Donc si vous venez du Créateur, vous n’en faites-vous pas partie ?

Si une mère donne naissance à un enfant, pouvez-vous dire que cet enfant ne contient pas une partie de cette mère ? Même une mère est implantée, cet enfant a toujours l’approvisionnement en sang de la mère implantée, n’est-ce pas? Alors pourquoi l’humanité n’est-elle pas intelligente pour comprendre cela ? Ce qui a créé n’a pas enlevé l’intelligence. L’humanité préfère- t-elle rester ignorante, donc il n’y a pas de responsabilité ?

INVITÉ. Nous nous comportons souvent ainsi, mais au fond, je pense que ce n’est pas le cas.

Tom : Nous savons qu’ils ne le font pas. Oui. Comprenez-vous qu’en dessous de nous, il y a ceux que vous, les humains appelez des « dieux » ?

JOHN : Oui. D’après ce que je comprends, bien qu’ils ne soient pas des dieux en réalité, ils ont souvent été appelés des dieux sur Terre, c’est exact ?

ANDREW . Je pense que le meilleur exemple est Yehovah, que beaucoup de gens sur Terre appellent « Dieu ».



Tom : C’est vrai, il n’est pas un dieu, et dans un sens il est un dieu, comprenez-vous la différence ? Nous aussi nous sommes Dieu.

ANDREW . Alors il y a des dieux inférieurs, vous dites ?

Tom : Oui.

JOHN : Il serait peut-être utile d’avoir une définition du mot « Dieu » dans ce sens. Vous dites qu’il y a des dieux inférieurs, j’essaie de voir ce que signifie le mot « Dieu ». Dans ce sens.

Tom : Nous devons expliquer. Nous en tant que total sont « Dieu ». Un, vous comprenez ? « Dieux », c’est différent, vous comprenez ?

JOHN : Il y a un Dieu unique au-dessus des autres dieux. Les autres dieux sont les représentants de l’unique Dieu ?

Tom : Oui. Nous ne sommes pas des représentants, mais des dieux. Il y a des dieux de la lumière et des dieux des ténèbres. Savez-vous pourquoi on les appelle des dieux ?

ANDREW : Je suppose qu’ils ont des pouvoirs extraordinaires qui ressemblent à ceux de Dieu.

Tom : Dont nous sommes. Oui.

JOHN : Ce que j’aimerais essayer de trouver, c’est quelle serait la ligne de démarcation, parce que dans un sens…

Tom : En vérité, nous sommes des ‘Eons’ [entités spirituelles formées à partir de la présence divine]. Nous ne les appelons pas des dieux , vous les appelez des dieux. Vous comprenez que dans votre monde physique, quiconque est meilleur que vous est un dieu ?

ANDREW : (Riant) Oui, c’est l’idée générale. Nous avons des dieux du sport et des dieux de l’amour et toutes sortes de dieux.

MIKI : Pourriez-vous nous donner une compréhension de Dieu le Créateur ?

Tom : Quand tu parles de Dieu, tu veux dire celui qui crée tout ?

MIKI : Oui.

Tom : Il y a ceux que l’on appelle « Dieu » qui sont des appendices de Dieu, qui créent aussi. Mais
il y a Un, le plus élevé, qui est de la lumière la plus pure, qui est un composé de tout, qui crée tout. Chaque âme dans tout l’Univers vient directement du vrai Créateur, donc chaque âme est imprégnée de cette énergie. Il existe une collection d’êtres qui génèrent des points extérieurs de cette source, mais lorsqu’ils se réunissent en une pure énergie de collectivité, alors cette énergie devient ce que vous appelez « Dieu » qui crée tout. Chacune de ces entités a une connaissance ou un principe individuel, mais pas de l’ensemble. Il n’y en a qu’un qui a le tout.

Lorsque ces énergies que vous appelez négatives sur votre planète Terre tentent de détruire, tentent de contrôler les autres, c’est parce qu’elles sont en compétition avec Dieu, l’unique Créateur. Car dans leurs cellules, ils connaissent la divinité en eux, et leur personnalité s’installe, et ils tentent alors d’être Dieu. C’est triste, oui.

MIKI : Merci. Donc, dans ma compréhension, ‘Dieu’ représente également le côté négatif.

Tom : Ce n’est pas le cas. Dieu a tout créé, et ce qui est devenu le négatif est entré en compétition
avec Dieu : il ne les représente pas. Je vais essayer d’expliquer. Le Conseil a dit que je devais essayer.

Il y a des jardiniers qui sont allés sur cette planète Terre. Ce sont eux qui ont ensemencé cette planète.

Vous êtes jardinier, nous allons vous l’expliquer de cette manière : comme vous le savez dans votre plantation, vous plantez chaque graine avec un égal amour, avec une égale éducation, avec tout ce qui est nécessaire pour qu’elle pousse forte et droite, d’une manière de pureté. Il y en a qui sont faibles et d’autres qui sont forts. Il y a ceux que vous plantez qui deviennent plus forts au point qu’ils peuvent ensuite en étrangler d’autres, n’est-ce pas ? Ensuite, vous devez les enlever, désherber, transplanter.

Mais le Créateur ne désherbe pas, n’interfère pas dans le libre arbitre, comme vous le faites avec vos plantes. Alors ceux qui tentent d’étrangler et de prendre le dessus sur les autres sont nourris par les énergies de ce que vous appelez négatives, comme nous sommes nourris par l’amour, et ils commencent à tout étrangler. Ils entrent en concurrence avec celui qui les a plantés, celui qui les a créés. Est-ce clair pour vous?

MIKI : Oui. Alors à l’origine, qu’est-ce qui est maintenant le négatif qui venait du Créateur – mais Dieu
les a-t-il laissés ?

Tom : Quand vous dites « Dieu les a-t-il laissés », nous ne comprenons pas. Vous voulez dire qu’il les a abandonnés ? Vous voulez dire qu’il les a jetés ?

MIKI : Oui.

Tom : Personne ne peut rivaliser avec Dieu, car ils n’ont pas de vérité à l’intérieur, car Dieu est une collection de pureté qui signifie seulement la bonté pour tout l’Univers. Ils se sont lancés dans la compétition et ont le désir de devenir tout ce qui est. Ce n’est pas possible, car pour le faire vous devez retourner à Dieu. C’est la tristesse : ils n’ont pas eu la patience de comprendre. Ils tentent de perturber le travail de l’Univers.

Si vous en avez un que vous avez aimé, nourri, nourri et auquel vous avez transféré un grand amour, et tout ce que vous vouliez de lui, c’était qu’il grandisse en beauté, en droiture, en souplesse et en amour, en donnant comme il a été donné, mais il choisit de ne pas le faire, puis il arrive un moment où vous réalisez qu’il doit découvrir par lui-même qu’il ne peut pas détruire les autres – et donc dans l’Univers il n’est pas rejeté, mais il n’est pas non plus nourri et soutenu, pour celui qui l’aime, il tente de détruire. C

Ce que nous sommes en train d’essayer de dire, c’est que Dieu n’a pas écarté, mais il n’aide pas, car le négatif refuse l’aide. Est-ce clair?

DAVID : Pouvez-vous me dire comment vous, en tant que Neuf, vous vous reliez à ce que nous appellerions le Saint-Esprit ?

Tom : C’est le Saint-Esprit qui nous gouverne. Il y a le Fils, le Père et le Saint-Esprit, n’est-ce pas ? Oserons-nous vous dire, vous êtes les fils et à travers nous émane celui du Saint-Esprit ? Et puis il y a le Père.


JOHN : J’aimerais maintenant poser une question au sujet d’une déclaration biblique : « au commencement il y avait la Parole. Pouvez-vous expliquer cela de manière à ce que nous puissions commencer à vraiment comprendre ce que cela signifie ?

Tom : « Au commencement était la Parole » – c’est une erreur de traduction. Mais si vous le prenez pour signifier que le Saint béni soit-Il s’est avancé et a dit : « Je suis celui qui suis et sera ». D’abord, avant la manifestation de toute méthode ou de toute création, il y a eu la communication de l’Être.

JOHN : Oui, je crois comprendre : ce que nous appellerions « l’intentionnalité » est explicite et la pensée précède l’action.

Tom : C’est l’exactitude, oui. En ajoutant la communication, il est renforcé.

MIKI : Je pensais à la phrase « Dieu créa l’homme à son image ». Pouvez-vous commenter cela?

Tom : C’est exact. Ce qui signifie que tout ce qu’Il est, vous êtes ; tout ce qu’Il sait, vous le savez; tout ce qui est bon est contenu en vous ; tout ce qui est pur est contenu en vous. Et sachez ceci : que Dieu sait que pour manifester l’esprit de Dieu et l’âme en vous, il est nécessaire d’être sous une forme physique pour que cette âme fonctionne sur un véhicule physique [une planète]. Une forme physique qui a évolué au stade d’avoir deux bras et deux jambes, et des sens pour voir, sentir, toucher ou entendre. Et vous avez aussi le sens du savoir.

MIKI : Merci. Pouvez-vous commenter l’importance de la conscience?

Tom : La conscience est cette élévation de l’humanité dans une sphère de connexion avec ce qu’elle a créé. Vous savez que vous avez créé Dieu, et que Dieu vous a créé. Sais-tu cela?


MIKI : Non.

Tom : Sais-tu que Dieu ne pourrait pas exister sans ta création, et que tu ne pourrais pas exister sans sa création de vous ?

MIKI : Oui, je comprends maintenant.

Tom : Oui. C’est l’importance de la conscience.

L’échange suivant présente les civilisations, qui seront examinées plus en détail dans
le prochain chapitre.

Tom : Nous comprenons le plan Terre, son piégeage, sa densité et son facteur illusoire, oui.

IRENE : Ce serait amusant de t’avoir ici.

Tom : Le temps viendra où nous serons tous ensemble, au moment de l’élévation et de la densité transformationnelle de la planète Terre, à sa juste place d’existence en tant que paradis de gloire,
oui.

JOHN : Où est-ce que ça va être ?

Tom : Sur la planète Terre.

JEAN : Où ? (Rires) Je ne demande pas quand.

IRÈNE : Votre arrière-cour ! [rires]

Tom : Vous parlez d’un emplacement exact : à ce moment-là, toute la planète Terre sera l’emplacement exact, car il ne sera pas nécessaire d’avoir ces éléments mécaniques.

JOHN : La communication, tu veux dire, ne sera pas mécaniquement nécessaire ?

Tom : Pas avec ce mécanisme industriel physique. Vous pouvez vous retourner les cheveux et vous allez partir.

IRÈNE : Super ! Nous sommes prêts! Maintenant plus précisément, je voudrais revenir sur la création et les vingt-quatre civilisations. Qui a créé les Vingt-Quatre ? Ou étaient-ils en fait une création ? Ou
s’agissait-il en fait d’éléments et de particules que vous avez réunis, mais en fait ils existaient déjà et vous leur avez donné un ordre ?

Tom : C’est une grande question. C’était dans cette nature : il y avait un Créateur, une énergie, une
lumière pure , un Soi pur qui contenait toutes les composantes de tout ce qui est. C’est extrêmement compliqué, mais en simplifiant, il est entré dans cet Être la connaissance, et la sagesse pour commencer à diviser les composants qui le composent, non pour les enlever mais pour construire une structure. Car dans sa solitude, il n’avait que le moi pour compagnon.

Ce n’était pas faux, mais il était plus utile de créer une situation dans laquelle il y avait un élément séparé – de créer une situation qui aurait alors la structure pour donner aux cellules qui peupleraient
différentes existences environnementales, les portions nécessaires à la réalisation de son choix.

Car il s’est avéré, dans la création par ce qui a été créé à partir de rien, qu’il y aurait la nécessité d’étendre cette création. Maintenant, quel serait le but de ne rien créer à partir de rien ? C’était important d’avoir créé quelque chose.

Ainsi, les vingt-quatre civilisations universelles ont été créées, en tant que guides, éléments de direction, éléments de but et aussi pour savoir qu’il y aurait des domaines de civilisation (comme
celui d’Altea) qui gouverneraient cet élément de leur existence sur l’Univers, comme Ashan le fait avec la couleur, le son et les arts.

C’était une façon pour le Créateur d’étendre, de fournir et de commencer les éléments nécessaires à l’expansion, parce qu’une fois que cela a été créé, alors l’expansion continuerait et elle continuerait indéfiniment. Elle avait donc besoin des différents éléments qui rendraient l’expansion utile. Si l’expansion se poursuivait avec seulement la création d’univers, sans but, alors cela n’aurait servi à rien. Est-ce qu’on t’a complètement embrouillé ?

IRENE : Non, non seulement ça ne confond pas, c’est la chose la plus brillante que j’aie jamais entendue !

Il s’agissait d’une communication faite en 1975 à un groupe de trois personnes :

Tom : Il est important maintenant pour nous de prier ensemble, parce que c’est le début maintenant d’une séquence, dans laquelle, si tout va bien, le résultat sera le sauvetage de la planète Terre, et la compréhension et l’éveil des âmes de la planète Terre. Comme nous sommes douze ensemble – rappelez-vous que plusieurs fois nous vous avons parlé et expliqué qu’avec douze, et aujourd’hui c’est Neuf d’entre nous et les trois d’entre vous, toutes les choses sont possibles.

Si la planète peut être sauvée, et elle sera sauvée, l’univers entier sera élevé à un niveau tel que toutes les âmes auront acquis la nature de ce qu’elles ont recherché depuis le début des temps. Et rappelez-vous que lorsque les âmes de l’Univers ont le calme, la joie et la paix dans leur cœur et génèrent cet amour, il dépasse même les âmes négatives et sombres et leur apporte vie et amour. Et pouvez-vous imaginer que ce que vous êtes venu faire sur cette planète, lorsque vous l’accomplirez, l’Univers entier brillera d’une lumière qui sera aveuglante, car ce sera une lumière d’amour pur. Et tout deviendra un, et c’est ce pour quoi tous se sont efforcés.

ANDREW : J’essayais de définir votre existence, puis notre existence, et ensuite la relation entre les deux. Et je pourrais juste vous poser une question, par exemple : les Neuf sont-ils considérés comme la source ultime de connaissance, de sagesse et de pouvoir, et ainsi de suite dans l’Univers ?

Tom : Tu demandes ta relation avec nous, n’est-ce pas ? C’est ce que vous appelleriez l’intelligence infinie. Elle n’est pas de vingt-quatre. Elle est de douze. (Neuf d’entre nous et trois humains dans un triangle).

ANDRÉ : D’accord. Et, s’il s’agit de la source, ou « le moteur immobile » si c’est une définition correcte , alors toutes vos pensées et actions doivent d’une manière ou d’une autre être mises en œuvre à travers d’autres peuples ou groupes d’êtres…

Tom : Civilisations universelles.

ANDREW : Ah, d’accord. Initiez-vous vous-même l’intelligence, la pensée, mais l’action est toujours
menée par d’autres ?

Tom : Par les civilisations.

ANDRÉ. Et puis, à un moment donné, vous avez laissé entendre qu’il y avait vingt-quatre grandes civilisations à travers lesquelles vous agissiez ?

Tom : Quand tu dis majeur, il y en a beaucoup. Mais il y a vingt-quatre chefs de civilisations.

ANDREW : Je vois. Ils font eux-mêmes partie de ces nombreuses civilisations, ou juste des chefs de grands groupes de civilisations ?

Tom : Ce sont des chefs de civilisation.

ANDREW : Et ce sont ce que la Bible appelle un « Conseil des Vingt-Quatre » et « Les Anciens » et
ainsi de suite ?

Tom : Ce serait le Congrès.

JOHN : Une question à ce sujet : ils travaillent tous du même côté, le côté positif, ou comme les vingt-quatre ?

Tom : Le positif et le négatif doivent être mélangés pour que tout soit complet. C’est comme nous vous l’avons expliqué : être positif sans bon sens n’est pas aussi bien. Ce sont des civilisations équilibrées. Est-ce que vous comprenez cela en toute clarté ?

ANDREW: Je pense que nous le faisons maintenant.

Tom : Quand vous parlez de positif, souvenez-vous : référez-vous-en à un positif équilibré.

ANDREW : Maintenant, dans le cadre de ces Vingt-Quatre, pourriez-vous nous donner un exemple d’une civilisation ? disons… Hoova. Où se situe-t-elle dans le cadre des Vingt-Quatre ?

Tom : Quand tu parles des Vingt-Quatre, tu parles des chefs des civilisations. Il y en a un que vous connaissez sous le nom de « Jéhovah ».

ANDREW : Jéhovah ? Et puis sous lui est sa civilisation ? Donc le Jéhovah est l’un des Vingt-Quatre.

Tom : Oui. Il est connu sous le nom de Hoova. Mais il y aurait comme pyramide en dessous.

ANDREW : Je vois, il y aurait de nombreuses civilisations, d’accord. Ok, maintenant ça clarifie cette partie. Maintenant prenons notre existence en tant qu’êtres humains ordinaires. D’où viennent les gens ordinaires, et pourquoi ils viennent ici, et où vont-ils ? C’est l’un des grands mystères pour nous.

Tom : Tous les êtres, toutes les espèces viennent de nous. Il y a une question qui est posée par tous les êtres et toutes les espèces, et c’est ce que vous avez demandé : « Qui suis-je, d’où viens-je ? et ‘Où vais-je ?’ N’est-ce pas?

ANDREW : C’est la question, oui.

Tom : Toutes les espèces et tous les êtres sont des particules de nous. Il n’y a aucun moyen pour vous d’avoir cette compréhension. Comment expliquer ?

ANDREW : Eh bien, j’ai compris qu’ils font partie de vous, mais ils traversent de nombreux cycles d’existence avant d’atteindre la Terre, n’est-ce pas ?

Tom : N’oubliez pas que la planète Terre n’est pas si évoluée. Nous cherchons une analogie à vous donner

ANDREW : Eh bien, pourriez-vous dire, par exemple, que ceux qui viennent sur Terre viennent tous d’une autre civilisation ou planète donnée ou quelque chose comme ça ? Ou état d’existence ? C’est-à-dire, y a-t-il une séquence ou un endroit régulier par lequel ils passent avant d’arriver sur la planète Terre ?


Tom : Pas sur une planète en particulier. Selon les besoins de cette âme. Certaines âmes ont besoin de plus que d’autres. Il y a des niveaux d’intelligence, il y a des niveaux de conscience. Tous ne
sont pas égaux.

Rappelez-vous ceci : il n’est pas vrai que tous sont égaux. Il y a une âme. L’âme est une particule de nous. Si vous avez une étincelle électrique géante et que vous en mettez deux ensemble, ce qui provoquerait un point électrique géant, ce serait des étincelles qui en sortiraient. Ces étincelles feraient partie de nous – mais chacune de ces étincelles s’éteindrait ou continuerait de croître. Certains peuvent créer un feu, et certains peuvent croître lentement, mais cela dépendrait de l’ambition de l’étincelle.

ANDRÉ : Oui. Maintenant, lorsque cette étincelle parcourt la Terre et atteint sa pleine croissance, passe-t-elle par d’autres civilisations ?

Tom : Il le faut.

ANDREW : Ça ne te revient pas directement ?

Tom : Ça va continuer pendant des millions d’années. Mais il ne peut pas continuer s’il reste sur la planète Terre. Si vous vous en souvenez, dans une communication précédente nous vous avions expliqué que la planète Terre est la seule planète dans l’Univers qui a la variété d’animaux et de plantes. C’est la plus belle de toutes les planètes, en raison des différentes variétés. Cela, en un sens, attire les âmes, et elles ont le désir d’y rester. Dans d’autres civilisations, les âmes ressentent, et elles ont toutes les qualifications que vous avez, mais c’est plus physique sur la planète Terre.

JOHN : Il y a une très grande question : quel est le but d’une âme ? En existant sur toutes ses
civilisations et ainsi de suite ?

Tom : Si une âme devient ce que vous appelez parfaite, alors c’est… si nous pouvions vous l’expliquer, dans votre esprit vous pourriez avoir l’impression que nous sommes des cannibales !

ANDREW : Eh bien, nous voulons la vérité, et je pense que vous nous connaissez assez bien pour savoir que nous n’allons  pas sauter à ce genre de conclusion erronée. Ce que nous demandons vraiment, c’est : si nous devions dire à un être humain quel est le but de la vie, quelle serait la réponse la plus succincte ?

Tom : Vous pouvez dire ce qui a été dit aux humains plusieurs fois, mais qui ne leur a pas été donné avec une compréhension claire : que le but de leur existence et le but de leur vie est de retourner d’où ils viennent.

ANDRÉ : Oui. Et comment le peuvent-ils, alors qu’ils sont sur cette Terre avec tous ces problèmes ? Que peuvent-ils faire de mieux pour retourner à la source ?

Tom : S’ils traitaient tout, comme ils ont le désir d’être traités. S’ils marchaient dans la dignité et ne permettaient à personne de retirer sa dignité, et s’ils avaient de l’amour pour tous leurs semblables, et
pour tous ceux qui les touchent – car cela nous envoie à son tour à l’amour. Nous ne demandons pas qu’ils aient une compréhension totale de nous.

ANDRÉ : Oui. Mais en substance donc, Dieu se nourrit de ce genre de nectar, pour ainsi dire.

Tom : Oui.

ANDREW : Je pense que les gens aimeraient cette idée.

Tom : Nous avons la création, nous l’avons créée, mais en vérité elle nous a créés.

ANDREW : Maintenant, cette partie dont, disons, vous vous nourrissez, est-elle totalemen immatérielle, cette nature de l’amour – quelque chose qui n’a pas d’existence matérielle ou physique ? Puisque vous n’êtes en aucun cas matériel, vous devez vous nourrir de quelque chose d’immatériel..?

Tom : C’est une énergie, ce n’est pas quelque chose que vous pouvez tenir dans votre main. C’est une étincelle qui est une lueur qui émane, et elle grandit, et devient un soleil brillant, puis elle nous revient.

ANDRÉ : Oui. Je trouve ça très beau et très satisfaisant, n’est-ce pas John ?

JOHN : Oui, c’est la spirale ascendante, j’imagine. Ensuite, elle est envoyé à nouveau, à un niveau supérieur, n’est-ce pas ?

Tom : Oui. elle est intégré.

ANDREW : Maintenant, comment les autres créatures sur Terre s’intègrent-elles dans ce plan ? Et je parle d’oiseaux, de poissons, de bétail et ainsi de suite…

Tom : Ils nous aiment plus que les humains. Ils ont une meilleure compréhension de nous.

ANDREW : Et quand ils vivent de cette façon, reviennent-ils aussi directement comme des étincelles, sans avoir à passer par notre forme humaine ?

Tom : Ils ne sont pas une forme humaine. Ils sont plantés et ont été amenés sur la planète Terre pour donner aux âmes sur la planète Terre – comment pouvons-nous dire ? – pour qu’ils amènent les humains à se demander dans leur esprit : qu’est-ce qui a créé cela ? Comment est-ce arrivé? C’est pour se rafraîchir l’esprit. Comprenez-vous cela?

ANDREW : Je pense que oui, par exemple nous regardions deux faucons aujourd’hui, et ils étaient incroyables et beaux, et ils s’accouplaient, car c’est la saison pour s’accoupler, et nous nous sommes interrogés sur leur envergure. Ils vivent dans une telle liberté, et apparemment, amour et dignité…

Tom : C’est l’amour le plus pur.

ANDREW : Et nous nous sommes demandés par exemple, si leurs âmes allaient étinceller aussi ? S’ils ont atteint la perfection vous reviendrait-elle directement ?

Tom : Ils nous nourrissent.

ANDREW : Et les abeilles, par exemple, qui récoltent du miel, et sont en harmonie les unes avec les autres et avec leur environnement, vous nourrissent-elles aussi ?

Tom : Souviens-toi de ça, ta planète est la seule qui existe avec cette nature.

A suivre….

Voir tous les chapitres du livre : L’Unique Planète du Libre-arbitre


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation


Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... En faisant un don sécurisé sur Paypal... Ou les trois en même temps... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci








Elishean777 : Communauté pour un Nouveau Monde © elishean/2009-2021

Tags:

0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :