Transhumanisme

Et si les Aliens-OVNIS étaient aussi des Terriens? Quel est alors leur objectif?

On pense que les ovnis et le phénomène d’abduction sont nécessairement liés: les ovnis sont des véhicules exotiques utilisés par les ravisseurs pour mener à bien leurs missions.

Mais d’où viennent ces ovnis? Où avons-nous appris qu’ils provenaient certainement de planètes lointaines ou de galaxies extraterrestres  Et pourquoi pas à partir de bases souterraines ou sous-marines qui existent ici sur Terre, juste à côté de nous?

Doutes raisonnables

De toutes les histoires sur les enlèvements de terriens par des extraterrestres, nous sommes les plus choqués par les histoires selon lesquelles les ravisseurs essaient prétendument de créer une progéniture « hybride » – des humanoïdes qui seraient capables de jeter un pont entre la société humaine et la société des « autres ».

Ce fameux « programme d’élevage » est devenu un incontournable de nombreux livres en raison de ses connotations dérangeantes. Les actions des extraterrestres tentent d’expliquer par des auteurs tels que David Jacobs ou Budd Hopkin.

On pense également que les «gris» omniprésents sont obligés de voler l’ADN des gens – ils souffrent d’une sorte de maladie génétique qui les a privés de la possibilité d’une conception naturelle, et leur seul espoir est des infusions d’ADN humain. Cette version est loin d’être irréprochable, et cela est noté par de nombreux critiques.

Les généticiens ridiculisent l’idée que les humains peuvent être génétiquement compatibles avec les extraterrestres: c’est à peu près comme si une personne tentait de s’accoupler avec succès avec un insecte, disent les scientifiques. Certes, les découvertes récentes en ingénierie transgénique permettent de faire l’impossible (bien qu’artificiellement).

²

Pourtant, il est difficile d’imaginer que des extraterrestres avancés – apparemment des milliers d’années d’avance sur nous en matière de développement – s’appuieraient uniquement sur l’enlèvement de personnes sans méfiance afin d’obtenir les échantillons génétiques dont ils ont besoin.

Cette hypothèse semble particulièrement absurde lorsqu’elle est appliquée à une civilisation capable de voyages interstellaires ou de transit instantané à travers l’espace-temps.

Logiquement, ils devraient avoir des connaissances en génie génétique, nettement supérieures aux nôtres. Même une civilisation qui n’avait que quelques centaines d’années d’avance sur la nôtre aurait certainement maîtrisé les principes de base de la nanotechnologie et aurait envisagé des méthodes obsolètes comme, par exemple, l’extraction forcée d’un ovule ou d’un sperme.

Trucs des « autres »

Tout cela suggère que les «extraterrestres» (au moins certaines de leurs races) ne nous volent pas du tout depuis un système stellaire lointain, mais pourraient bien s’avérer être nos voisins proches, en fait reliés à nous par un territoire commun.

Et leurs fréquentes allusions au cosmos (comme la fameuse « carte des étoiles » montrée à l’abductée Betty Hill ) peuvent n’être qu’un stratagème conçu pour plaire à notre frénésie collective de « visiteurs de l’espace » et nous amener à chercher non pas près de chez nous, mais quelque part dans l’espace.

Et l’intérêt génétique persistant des «extraterrestres» pour les terriens prouve seulement qu’ils sont une espèce apparentée qui nous est associée depuis des temps immémoriaux.

Il est clair que tous les « contactés » qui parlent de rencontres avec des extraterrestres bienveillants et semblables à nous, n’étaient pas des menteurs ni des excentriques. Il est possible que certains aient vraiment eu affaire à de véritables extraterrestres.

Et le fait que les « autres » nous soient apparus pour la première fois en tant que voyageurs de l’espace peu de temps après la création d’armes nucléaires sur Terre peut sembler contredire la version de leur origine terrestre. Mais est-ce vraiment ça?

Si vous viviez secrètement parmi des sauvages et observiez comment ils se procuraient de plus en plus d’armes destructrices ou s’apprêtaient à détruire (brûler, inonder, etc.) le territoire où vous vous trouvez, alors vous seriez probablement tenté d’intervenir. Mais – pour votre propre sécurité – vous préféreriez certainement le faire de manière à ne pas trahir votre propre existence et, en même temps, transmettre en quelque sorte votre message à ces mêmes sauvages.

Si nous partageons notre planète avec des « autres » locaux – et la version de leur origine terrestre semble aussi solide que l’hypothèse extraterrestre – alors, bien sûr, il est possible que nous leur soyons numériquement, sinon techniquement, supérieurs. Les « autres » seraient forcés de vivre en marge de la perception humaine normale et peut-être d’utiliser sur nous des méthodes similaires aux avancées majeures récentes dans les interfaces pour les machines à penser et le « contrôle de l’esprit ». Mais est-ce vraiment ça?

Et voici ce qui est suspect…

Eh bien, n’est-il pas suspect que, par exemple, tant de contacts avec des extraterrestres impliquent l’utilisation de produits chimiques, ainsi que des aiguilles insérées dans la tête de la victime? Parfois, les personnes enlevées sont invitées à boire une sorte de boisson nauséabonde avant de parler à «l’équipage» ou on leur donne à voir des images ou des scènes qui peuvent être destinées à un «traitement» psychédélique.

En d’autres termes, les aliens – terrestres ou extraterrestres – préfèrent clairement changer notre perception de la réalité. Nous sommes en quelque sorte obligés de participer à des contacts, sans nous donner le luxe de faire confiance à nos sentiments.

Mais, excusez-moi, comment cela cadre-t-il avec la description populaire de scientifiques extraterrestres impassibles qui ne se soucient pas de nos sentiments (et qui apparemment se soucient de nos affaires terrestres et ne sympathisent pas plus avec nous qu’un assistant de laboratoire ne sympathise avec son rats de laboratoire)?

Qu’en est-il des commandes post-hypnotiques d’ordres « extraterrestres » pour oublier tout ce qui a été vécu? Pourquoi parvient-on assez souvent à « casser » ces barrières protectrices avec une telle facilité? Est-ce parce que nous n’avons pas affaire à des extraterrestres stellaires, mais à quelqu’un d’autre, plus proche et plus simple?


Quels que soient ces « autres », leur maîtrise de notre « vocabulaire » psychique est tout simplement incroyable !

Ce n’est pas du tout comme une « moisson génétique » pragmatique. Où les « extraterrestres » ont-ils cet aspect humain? Et qu’est-ce que cela nous est réservé?


Une fois que nous avons fini d’éliminer les hypothèses ésotériques, nous nous retrouvons avec la perspective troublante qu’au moins une communauté « crypto-terrestre » sur notre planète souffre d’un syndrome génétique potentiellement débilitant.

Et il semble que les « autres » soient des gars désespérés et, en même temps, assez sensés qui récoltent la « moisson » de notre population depuis des décennies pour une éventuelle réparation génétique à long terme de leurs semblables.

Et cela n’implique pas nécessairement de la malveillance : si nous étions dans une situation similaire, nous ferions presque certainement la même chose, prenant des mesures tout aussi désagréables et fastidieuses pour assurer notre anonymat.

C’est en gros le point de vue exprimé par MacTonnies dans son article « Human Alien Hybrids »?

Et si la cible c’était nous?

Les « autres » peuvent-ils se fixer un autre but? Et si « ils » se souciaient non seulement (et pas tellement) de leur propre (in)fertilité, mais aussi de notre (super)capacité? Après tout, nous sommes nombreux sur la planète !

Et s’ils sont déjà proches de nous?

Ensuite, la destruction complète ou la limitation sévère de notre capacité à augmenter encore la population de la Terre pourrait résoudre bon nombre des problèmes d’une communauté aussi mystérieuse.

Si nous partageons la planète avec une autre civilisation avancée, il est possible qu’elle mène une « guerre de guérilla » contre nous, avec des méthodes génétiques qu’on ne voit pas venir.

N’est-ce pas pour cela qu’ils font de l’hybridation?

Où vont ces bébés, que les extraterrestres volent souvent dans le ventre des femmes au troisième ou au quatrième mois de grossesse? Comment et où utilise-t-on les hybrides? Et quels sont ces hybrides? Les « autres » en ont-ils vraiment besoin en si grand nombre? Pour quelle raison?

Et si « les autres » essayaient de repousser complètement en tant qu’espèce? Non, pas par des mesures militaires ou la destruction de la Terre – après tout, ils y vivent eux-mêmes.

Puis se révèle « la bête de la lignée » …

Et l’augmentation du nombre d’impuissants, l’infertilité féminine, le SIDA, les mariages homosexuels, et ce dont nos généticiens et démographes ont déjà parlé avec inquiétude – l’épuisement, l’affaiblissement et la menace de la future extinction complète du chromosome Y masculin.

Si nous et les « autres » vivons réellement sur la même planète, cela peut être une symbiose bénéfique pour les deux, ou peut-être que l’une des espèces adopte une position de « prédateur».

Laquelle des deux civilisations est la victime? Qui est le parasite? Les parasites (consommateurs) vivent aux dépens des autres, et ils ont des stratégies différentes, dont celle des castrateurs dits parasites.

Il semble que nous soyons effectivement déjà castrés – en général, en tant qu’espèce biologique. Qui sait comment ils utilisent les implants injectés dans le corps humain? Et la modification graduelle de notre comportement n’est qu’une préparation à la castration morale et physique.

Une idée monstrueuse? C’est vrai. Mais, comme toute hypothèse, elle a le droit d’exister. D’ailleurs, « le processus a déjà commencé… ».

Et nous utilisons nous-mêmes facilement d’autres espèces biologiques pour notre propre survie, n’est-ce pas?

Par exemple, nous élevons des porcs pour prélever leur cœur en vue d’une transplantation humaine. Mais d’abord, nous modifions génétiquement ces porcs. Et ce n’est plus de la science-fiction, mais la réalité. Et les « autres » peuvent nous changer – dans le même but…


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci



ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 208 fois, 2 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page