En 2017, Microsoft a révélé avoir breveté un “chatbot” qui pourrait ressusciter numériquement les morts s’il était réellement construit.

Le chatbot a recours à l’IA et à la technologie d’apprentissage automatique. Essentiellement, le chatbot ramènerait notre “personnalité numérique” à la vie. Les amis et les parents pourraient alors parler à notre “personnalité numérique”. Lorsque les médias ont interrogé Microsoft sur cette technologie, les représentants de l’entreprise ont admis qu’elle était “troublante” et ont affirmé qu’il n’était pas prévu de la commercialiser.


Données personnelles ? OK. Données vocales ? OK. IA réaliste ? OK.

Les outils techniques et les données personnelles sont déjà en place pour rendre ces résurrections numériques possibles. Les chatbots intelligents ont déjà passé le “test de Turing”, ce qui signifie qu’ils ont réussi à tromper d’autres humains en leur faisant croire qu’ils (les bots) sont humains.

À l’échelle mondiale, la plupart des gens laissent suffisamment d’empreintes numériques pour informer les programmes d’IA de leurs et de nos idiosyncrasies conversationnelles. Des chatbots encore plus convaincants sont sur le point d’être lancés.

La version de Microsoft du chatbot utiliserait vos messages électroniques pour créer une version numériquement réincarnée de vous, à votre image. Il utiliserait l’apprentissage automatique pour répondre aux messages texte comme vous l’auriez fait de votre vivant. Si vous laissez derrière vous des données vocales particulièrement riches, votre version vocale pourrait être créée, ce qui permettrait à vos amis et à vos proches de parler avec via un téléphone ou même un robot humanoïde.

Les chatbots récoltent DÉJÀ vos informations pour une utilisation future

Microsoft n’est pas seul. La société d’intelligence artificielle Eternime s’intéresse également aux chatbots et à la résurrection numérique. Eternime a déjà créé un chatbot doté d’une IA qui collecte des informations telles que la géolocalisation, l’activité, les mouvements, les données Facebook et les photos, ce qui permet aux utilisateurs de créer un avatar d’eux-mêmes qui vivra après leur mort.

Grâce au chatbot d’Eternime, ce n’est qu’une question de temps avant que les familles puissent réanimer des proches décédés en utilisant des technologies de ce type.

Légalités ? Quelles légalités ?

Actuellement, aucune loi ne régit la résurrection numérique.

Des chercheurs se sont penchés sur la question juridique concernant les chatbots et la résurrection numérique. En l’absence de législation spécifique, il n’est pas clair qui pourrait avoir le pouvoir de ramener votre personnalité numérique à la vie après votre mort.

Votre droit à la confidentialité des données est discutable de votre vivant, mais il est loin d’être certain après la mort. Il n’existe pas non plus de moyen de refuser d’être ressuscité numériquement. L’ambiguïté juridique est grande et laisse le champ libre aux entreprises privées pour créer des chatbots à partir de vos données personnelles après votre mort.

D’autres personnes qui étudient l’émergence des chatbots sont également préoccupées par les aspects juridiques. Par exemple,  comme l’a écrit The Conversation :



Si les chatbots et les hologrammes d’outre-tombe sont appelés à devenir monnaie courante, nous devrons élaborer de nouvelles lois pour les régir. Après tout, ressusciter numériquement une personne dont le corps repose sous une pierre tombale portant la mention “Repose en paix” semble être une violation du droit à la vie privée.

Les lois nationales sont incohérentes sur la manière dont vos données sont utilisées après votre décès. Dans l’UE, la loi sur la confidentialité des données ne protège que les droits des vivants. Cela laisse aux États membres la possibilité de décider comment protéger les données des personnes décédées. Certains, comme l’Estonie, la France, l’Italie et la Lettonie, ont légiféré sur les données post mortem. Les lois britanniques sur la protection des données ne l’ont pas fait.

Remarque : des entreprises comme  Facebook et Google contrôlent une grande partie de nos données.

Tendance : Des photos réanimées de personnes décédées

La résurrection numérique est une tendance croissante dans d’autres domaines également. Par exemple, un article récent du Sun a attiré l’attention sur un nouveau site web qui permet aux utilisateurs de télécharger la photo d’une personne décédée. L’outil en ligne “réanime” la photo de cette personne.

Comme le rapporte The Sun :

UN NOUVEAU site Web vous permet de faire revivre de vieilles photos grâce à l’intelligence artificielle.

Deep Nostalgia est un outil qui anime toute photo de portrait humain que vous téléchargez dans le but de rendre votre histoire familiale vivante.

“Ghost in the Shell” nous voilà !

Nous nous dirigeons rapidement vers un monde comme celui présenté dans The Matrix ou Ghost in The Shell.

En d’autres termes, un monde où les humains ont été physiquement modifiés et reliés à Internet. Un monde où une “conscience globale unique” est liée à des humains “cybernétisés” qui ont été entièrement fusionnés avec le monde numérique. La “Singularité” dont les chercheurs nous avaient prévenus est  maintenant sur le point d’être déployée contre la majeure partie de l’humanité.

Qu’est-ce que la singularité ?

Alors que le futurologue Ray Kurzweil a prédit il y a 15 ans que la singularité – c’est-à-dire le moment où les capacités d’un ordinateur dépasseront celles du cerveau humain – se produira vers 2045, Gale et ses coauteurs pensent que cet événement pourrait être beaucoup plus imminent, notamment avec l’avènement de l’informatique quantique…

….Les auteurs ne savent pas quand la singularité arrivera, mais elle arrivera. Lorsqu’elle se produira, la fin de la race humaine pourrait bien être à nos portes, disent-ils, citant une prédiction faite en 2014 par le regretté Stephen Hawking. Selon Kurzweil, les humains pourraient alors être entièrement remplacés par l’IA, ou par un hybride d’humains et de machines. (source)

C’est comme si la science était déchirée entre nous ressusciter et nous faire vivre éternellement et mettre fin à l’humanité tout court avec des expériences risquées.

S’il est vrai qu’il serait agréable d’avoir une conversation de plus avec des êtres chers disparus, utiliseriez-vous vraiment des chatbots et des photos réanimées pour le faire ? Pensez-vous que ce soit éthique ?

Et qu’en est-il de la “Singularité” ? Êtes-vous pour ou contre le jour où nous nous retrouverons incapables de nous fier à notre propre esprit ? Croyez-vous que la fin de l’humanité viendra lorsque nous serons obligés de collaborer avec des ordinateurs pour résoudre les problèmes quotidiens de la vie ?

Source: The Organic Prepper, le 11 mars 2021 – Traduction par Aube Digitale



Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation


Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... En faisant un don sécurisé sur Paypal... Ou les trois en même temps... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Même 1€ est important !





Tags:

0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :