Transhumanisme

Elon Musk laisse entendre qu’un parasite cérébral oblige les humains à aller vers l’IA surhumaine


Elon Musk a tweeté hier soir une théorie fascinante – et franchement troublante – sur la façon dont un parasite du cerveau pourrait forcer tous les humains à créer une IA perfectionnée.

Le PDG de Tesla répondait à un article du National Geographic sur la toxoplasmose, un parasite commun que l’on trouve souvent chez les chats, qui semble rendre les hyènes imprudentes face à des prédateurs comme les lions. Dans un saut de logique stupéfiant et sans doute cocasse, Musk a suggéré que le parasite est en fait ce qui pousse les humains à créer une intelligence artificielle avancée.

« La toxoplasmose infecte les rats, puis les chats, puis les humains qui font des vidéos de chats », a tweeté Musk vendredi. « L’IA atteint une intelligence surhumaine en s’entraînant avec des vidéos de chats sur Internet, faisant ainsi de la toxoplasmose le véritable arbitre de notre destin. »

Est-ce vrai ?

À première vue, cela pourrait ressembler à un autre tweet mièvre que nous avons appris à connaître, à aimer et à détester de la part du milliardaire fondateur de SpaceX… mais il y a une part de vérité dans ce tweet.


La toxoplasmose est un parasite unicellulaire qui infecte généralement les rats et les souris. Selon les scientifiques, le parasite affecte l’esprit des rongeurs et leur fait perdre leur peur des prédateurs tels que les chats et les humains. Ces rats nouvellement courageux s’approchent des chats, se font manger et transmettent le parasite aux chats qui le transmettent ensuite aux humains – une relation symbiotique avec les chats, essentiellement.

Mais ce parasite affecte-t-il aussi les humains ? Peut-être.

Des études ont suggéré que les personnes testées positives à la toxoplasmose peuvent avoir un comportement plus risqué, selon LiveScience.

En fait, une étude portant sur près de 600 personnes en République tchèque et 370 personnes en Turquie a révélé que les personnes testées positives à la toxoplasmose étaient, dans l’ensemble, plus susceptibles d’avoir un accident de voiture.


Contrôle mental toxique

En fin de compte, il est très peu probable qu’un parasite du cerveau soit à l’origine de la création d’une IA surhumaine.


D’une part, tout le monde n’a pas un chat. De plus, il n’y a aucune preuve que la toxoplasmose nous donne envie de créer des projets informatiques avancés.

Mais elle pourrait nous pousser à adopter des comportements plus risqués comme, oh, je ne sais pas: investir des milliards dans une entreprise de voitures électriques, ou tenter de coloniser Mars, ou essayer de contrôler l’ensemble du marché des crypto-monnaies en envoyant des tweets de mèmes.

Ou faire des blagues scandaleuses sur les parasites sur Twitter….

Traduction de Futurism par Aube Digitale



Que pensez-vous de cet article...? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation

Merci de votre soutien

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'expansion de la conscience planétaire. Amour, Confiance et Gratitude... Miléna



(Vu 10 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :