Cas de conscience

Une autre analyse de l’interview Poutine/Tucker Carlson

Il y a des ressemblances qui font réfléchir et des décisions incohérentes qu'il faudrait examiner de près.

Voici la fameuse interview de Vladimir Poutine réalisée par le non-moins fameux Tucker Carlson. Cette interview est sous-titrée en français, ce qui est bien pratique pour réaliser qu’au final, chacun défend son bifteck comme il peut, et l’histoire est souvent d’un grand recours pour expliquer ce que les gens ne comprennent pas de nos jours, compte tenu de l’ignorance généralisée.

Effectivement, vous allez avoir le plaisir d’écouter Poutine rappeler l’origine de l’Ukraine, en remontant à l’année 862 de notre ère. Mise à part une irrésistible envie de s’assoupir avant la fin de la 12ème minute de son récit, si vous allez jusqu’au bout vous verrez qu’on y parle d’Ukrainisation, faisant d’une région de la Russie, la propriété d’un groupe ethnique particulier inventé, dont on a propagé l’existence, afin d’en faire une réalité pour justifier un pseudo désir d’indépendance qui détacherait cette région de la Russie… Incroyable isn’t-it…?

Oui, incroyable, Vladimir Poutine accuse la Pologne, puis l’empire autrichien d’avoir inventé un peuple, mais n’explique pas encore pourquoi le KGB a fait de même avec un autre groupe ethnique inventé, les Palestiniens, dont on a créé de toute pièce une histoire commune, en niant la véritable histoire juive du pays que ce peuple inventé tente de récupérer.


Ceux qui défendent Poutine quoi qu’il en coûte, ne verront certainement pas que son discours va complètement à l’encontre de ses décisions politiques, car vous conviendrez, que si l’histoire est importante dans le cas de la Russie contre l’Ukraine, elle l’est tout autant dans le cas d’Israël contre la Palestine. Avec un bémol… la Palestine est un état qui n’a jamais existé !

Mais continuons au delà de cette fatidique 12ème minute, et nous allons apprendre que l’URSS de Lénine a fait de l’Ukraine un état quasi indépendant, au même titre que les accords d’Oslo ont inventé une Autorité Palestinienne sur une Judée-Samarie reprise aux Jordaniens en 1967, suite à une guerre miraculeuse qui a duré 6 jours…

C’est fou ce que l’histoire se répète à divers endroits de notre monde ! Mais ce qui est encore plus fou, c’est que ce qui est vrai pour l’un est systématiquement dénié à l’autre, comme quoi, l’histoire de la poutre et de la paille n’est pas qu’une fiction… Mais continuons..

Après nous avoir expliqué que l’URSS prônait l’indigénisation, comme l’avait voulu Staline, Poutine va plus loin, révélant qu’en réalité l’Ukraine était en partie russe et en partie hongroise et n’avait pas d’existence propre. Ce n’est qu’à partir de la chute de l’URSS voulue par ses propres dirigeants, que l’Ukraine est devenue un pays à part entière et que l’OTAN a commencé à mettre son grain de sel dans la géopolitique de la région, refusant un probable rapprochement entre l’Occident américain et la Russie, afin de perpétuer sous une autre forme, ce qui a été appelé la Guerre Froide…


Puis Poutine est devenu président de la Russie en 2000… là il pensait pouvoir rejoindre l’OTAN, mais il a compris qu’il n’était pas le bienvenu en tant que candidat au rapprochement Est/Ouest.

Ensuite, Poutine accuse les États-Unis d’avoir soutenu le terrorisme dans le Caucase et au Moyen-Orient (Irak, Syrie), mais il n’explique pas pourquoi il a contracté une alliance avec l’Iran qui est le pourvoyeur numéro 1 du terrorisme dans le monde… Toutefois, il précise qu’il existe une dichotomie évidente, entre les gouvernements américains successifs et leurs agences de renseignements (CIA etc…). Et là, on commence à rentrer dans le concept d’état profond, en lien avec l’OTAN et son expansion qui a déclenché le conflit en Ukraine.

Nous sommes à la 42ème minute de ce long monologue Poutinien, au cours duquel, Tucker Carlson n’a jamais essayé de poser les bonnes questions qui fâchent (comme celles par exemple que je pose ici…).

Mais continuons… Poutine explique comment les États-Unis ont soutenu l’opposition en Ukraine en falsifiant les élections via un coup d’état, pour mettre le candidat au pouvoir qui les arrangeait.. Là encore, Tucker Carlson ne fait pas le lien avec les élections truquées aux États-unis qui ont permis d’installer Biden à la Maison Blanche à la place de Trump… Pourtant, c’est très ressemblant ! L’état profond, la CIA, est toujours aux commandes.

Suite à ce coup d’état, a commencé la répression en Ukraine, contre les opposants du régime de substitution. On arrive à la Crimée et à la Guerre du Dombass, à la volonté d’expansion de l’OTAN, et l’intégration de l’Ukraine en son sein, que Poutine ne pouvait admettre. Poutine affirme que c’est l’Ukraine qui a déclenché la guerre en 2014, et qu’en 2022, il a simplement décidé d’y mettre fin… Mettre fin à la guerre, par une guerre …

Quand on y réfléchit, c’est un peu ce que fait Israël aujourd’hui suite au massacre du 7 octobre, que certains voient comme une action de résistance du peuple palestinien. Israël tente de mettre fin à cette guerre de 75 ans par une ultime guerre qui redéfinira la paix dans la région.

C’est fou comme ces deux cas se ressemblent, et l’un comme l’autre n’ont pas encore atteint leurs objectifs…

Poutine parle de Dénazification, c’est-à-dire l’interdiction de toutes sortes de mouvements Neo-Nazis, comme Netanyahou parle d’éradication du Hamas et de toutes sortes de mouvement terroristes islamistes. Il est d’ailleurs intéressant de constater que les mouvements terroristes islamiques arborent souvent l’emblème Nazi et vont jusqu’à multiplier les hommages à Hitler, ne serait-ce que dans l’appellation de boutique comme à Gaza ou en Algérie…

Poutine met en avant le problème des accords qui ne sont pas respectés. Effectivement il précise que le fait de retirer ses troupes de Kiev, n’a fait que renforcer l’ennemi qui a nié tous les accords pris avant le retrait. C’est exactement la raison pour laquelle Netanyahou refuse de conclure avec le Hamas un accord fondé sur le retrait des troupes de Tsahal car ce serait comme revenir à l’époque de 2005, ou le retrait israélien de Gaza a permis la prise de pouvoir du Hamas (et sa charte d’éradication d’Israël).

Tout ça continue à se ressembler étrangement…

Poutine explique ce que Dénazification veut dire. Il rappelle que dès son indépendance, l’Ukraine a commencé à se chercher une identité, et n’a rien trouvé de mieux que de construire cette identité sur certains faux héros qui ont collaboré avec Hitler. On a érigé des monuments à leur effigie, ils sont affichés sur les drapeaux, leur noms sont scandés par des foules en marche…. C’est exactement ce qui se passe aujourd’hui en Cisjordanie, suite aux accords d’Oslo. Ces gens qui n’avaient pas d’histoire, se sont créé une identité, et une histoire, celle de tous les « martyrs » qui ont tué des juifs. Ils sont vénérés et leurs noms sont scandés.

“Préservez-vous d’une mort naturelle, ne mourrez pas sinon sous l’assaut des balles,” peut-on lire sur l’inscription gravée sur le monument construit en 2016, pour les « martyrs » à l’Université Al-Quds de Ramallah.

Cette culture de la mort, ce concept Neo-Nazi, doit disparaître, aussi bien en Ukraine, qu’en Palestine où les manuels scolaires de l’URNWA ne sont que des incitations à devenir des martyrs de la cause. De la même manière que le peuple ukrainien a le doit de revendiquer son indépendance, le peuple palestinien y a droit aussi, mais l’un comme l’autre, pas sur la base d’une idéologie nazie ou nazislamiste (c’est la même chose).

Poutine explique que bien qu’étant mort depuis plus de 80 ans, Hitler et son exemple perdure. Et on ne peut pas affirmer que nous avons éradiqué totalement cette idéologie. La Dénazification veut la fin d’un concept qui ne peut plus exister. Mais comment éradiquer une idéologie demande Tucker Carson ? Par son interdiction répond Poutine.

Nous avons dépassé la première heure de cette interview magistrale et nous savons maintenant que, selon Poutine, la liberté d’expression a ses limites…

Et nous arrivons au coeur du problème. Le président Ukrainien en poste, Volodymyr Zelensky, a interdit toute négociation possible avec la Russie, alors Poutine pose la question : « comment allons-nous négocier ? », et là j’ai soudain envie de lui crier « par l’intermédiaire du Qatar »… Vous ne trouvez pas ça drôle ? moi non-plus…, car au final Poutine ne se rappelle pas quand il a pu discuter de négociations éventuelles avec le président Joe Biden.

Mais ainsi qu’il est fait remarqué dans cette interview, la possibilité d’une guerre nucléaire est vigoureusement développée par les médias qui poussent sans relâche à instiller la peur au sein des populations, avec comme l’appelle Poutine « une menace russe imaginaire » et une accusation de volonté d’expansionnisme basée sur une spéculation sans fondement. Là encore, nous ne sommes pas loin des discours sur le soit-disant « Grand israël » qui motiverai la guerre menée à gaza contre le Hamas.

A ce moment de l’interview, la ressemblance devient obsolète. La Russie a effectivement envahi l’Ukraine et s’est définitivement rangée du coté de l’Iran. En fait, Poutine semble obsédé par l’idée que le monde occidental veuille abaisser la Russie, et se retranche derrière une volonté de négocier qui ne serait pas entendue.

Et on arrive au moment des révélations. Tucker Carson pose la question « qui a réellement détruit le Nord Stream ? » Et là commence la grand interrogation sur le pourquoi certains pays européens qui subissent les conséquences d’un méfait commis par l’état profond, s’en font complices….

Tucker Carlson dit : « le monde se sépare en deux Hémisphères…, l’un avec une énergie bon marché et l’autre sans. »

Poutine répond en gros, « le cerveau aussi est scindé en deux hémisphères qui font chacun leur boulot, mais il n’y a qu’une seule tête au pouvoir. » Poutine a l’air de dire qu’il existe une volonté de séparation de cette unique « tête » en deux entités, et cela entraîne une maladie. Selon lui, le monde devrait être un tout et la sécurité devrait être partagée, plutôt que signifiée selon une politique monétaire. Le monde traverse aujourd’hui une terrible période de maladie grave, liée à politique monétaire inappropriée.

Et on arrive aux BRICS, et à la domination de la Chine, sur l’économie et la politique. Je vous passe le long monologue de Poutine visant à faire l’apologie de la Chine et des pays qui adhèrent aux BRICS. Vous pouvez l’écouter, c’est soporifique… Surtout lorsqu’on sait ce que sont en vérité les BRICS, une émanation du Plan Rockefeller pour remplacer les anciennes structures par de nouvelles plus malléables, ce qui permettra à l’état profond d’arriver au Nouvel Ordre Mondial voulu. C’est l’affrontement entre banquiers anglo-américains et banquiers BRICS qui donnera naissance au Nouvel Ordre Mondial, et tout ça est préparé depuis longtemps.

Comme l’explique très bien St. John Bartholomew dans son article qui date de 2012,

Ils ont suscité des actions scandaleuses et provocatrices, à la fois économiques et militaires, de la part des puissances occidentales (cela ajoute un nouvel aperçu de la criminalité ouverte à tous de Wall Street / City of London et des récents cafouillages militaires occidentaux en Afghanistan, Irak, Égypte, Libye et Syrie).

Ils ont largement exposé des informations préjudiciables sur les nations occidentales, en particulier les États-Unis. C’est la motivation derrière WikiLeaks, Snowden et un millier de petites révélations. Et après que Snowden ait dévoilé les activités de la NSA au grand public, où est-il allé se cacher ? D’abord en Chine (Hong Kong), puis en Russie. Quel est donc le message psychologique ? La Chine et la Russie (l’alliance BRICS) sont l’endroit où vous courez pour vous protéger des méchants États-Unis, de ses alliés occidentaux et de tous leurs comportements horribles.

C’est vraiment très simple : l’état profond a construit un piège à lapin (dans l’alliance BRICS) qui ressemble à un joli trou sûr pour se cacher du danger. Maintenant, ils battent les buissons (avec les puissances occidentales) pour conduire les lapins vers le piège…

Les mondialistes ont pris en compte « les aspirations des peuples du monde entier… à sortir rapidement et définitivement de l’ère du colonialisme » dans leur planification du Nouvel Ordre Mondial. C’est pour cette raison que l’alliance BRICS a été formée et que le Nouvel Ordre Mondial a été conçu de manière multipolaire.

Lord Bertrand Russell a révélé ce plan dans un rapport sur la Chine publié en 1920,

« Grâce à l’esprit de renaissance qui existe actuellement en Chine, il est possible, si l’on peut empêcher les nations étrangères de faire des ravages, de développer une nouvelle civilisation meilleure que n’importe quelle autre civilisation. le monde ne le sait pas encore.

La superpuissance fasciste que nous connaissons aujourd’hui a été créée dans la seconde moitié du XXe siècle par la fausse dialectique de la guerre froide opposant le communisme au capitalisme.

Le décor a été planté en 1898, lorsque la Grande-Bretagne et la Chine ont signé un contrat stipulant que Hong Kong serait restitué aux Chinois en 1997. Cela signifiait que le communisme féroce du continent et le capitalisme de laissez-faire de Hong Kong étaient toujours destinés à fusionner.

Le processus d’unification a donné naissance à l’actuelle élite au pouvoir en Chine.

Les grands médias présentent la Chine comme hostile à la puissance occidentale. Cependant, en étudiant le triumvirat d’élite chinois et ses liens intimes avec l’état profond, il apparaît clairement que la Chine moderne est une création des Illuminati.

L’élite chinoise ne doit jamais s’écarter du programme du Nouvel Ordre Mondial, car il s’ensuit que ceux qui les ont créés, ils peuvent aussi les briser.

Et nous voyons ainsi que la Russie est entrée à pieds joints dans le piège. Il n’y a qu’à écouter les jérémiades de Poutine pour comprendre qu’il est sous emprise et ne réalise pas que la pression subie et dont il se plaint, fait partie du plan auquel il adhère.

D’ailleurs lorsque nous contemplons l’incohérence des prises de décisions politiques, nous ne pouvons que le constater. Comment une Russie qui veut stopper l’idéologie Neo-nazie, peut-elle s’allier avec une puissance à l’idéologie Nazislamiste, sans réaliser qu’elle fait le contraire de ce qu’elle prône ?

Je vous laisse écouter la fin et vous faire votre propre opinion. Vous avez la mienne.

Je dirais que Bonnets Blancs et Blancs Bonnets, c’est du pareil au même.

On se fout de votre gueule, de toutes façons !

Miléna

 


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Aidez Elishean à survivre. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 444 fois, 2 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page