Aller à la barre d’outils

Interviewé en 1998, le Dr Jamisson Neruda a reçu l’autorisation de publier cette interview seulement en avril 2014, attendant que l’humanité soit prête à la « digérer » sans qu’elle provoque des troubles socio-politiques majeurs. Sommes nous prêts ?

C’est peut-être le texte le plus puissant et le plus radical que vous n’avez jamais lu !
Il y a certainement beaucoup à digérer et beaucoup de sujets sont abordés à propos de Qui Nous Sommes, et de la perception de réalité dans notre monde.

Ce texte est la suite de 4 premières interviews :

1ère interview
2ème interview
3ème interview
4ème interview

 » Nous sommes ce que vous deviendrez. Vous êtes ce que nous avons été. Ensemble, nous sommes ce qui définit l’âme humaine. Notre nom, traduit dans votre langue, est WingMakers (Les Faiseurs d’Ailes). Nous sommes profondément pénétrés de la Lumière de la Source Première. Vous vivez dans une lumière plus faible qui a été réduite pour vous recevoir. Nous apportons le Langage de l’Unité dans cette lumière plus faible pour que vous puissiez voir comment vous deviendrez unifiés à une nouvelle structure cosmologique dont vous ne pouvez pas même imaginer l’architecture et la splendeur. » – Wingmakers

Le cadre de ces entrevues est que le Dr Neruda a fait défection de l’Advance Contact Intelligence Organisation (ACIO : extension ultra secrète de la NSA) parce que son lien unique avec les WingMakers l’a persuadé qu’ils détiennent les clés de la capacité de l’humanité à atteindre « Le Grand Portail » – la découverte scientifique irréfutable de l’âme humaine. Sa défection de l’ACIO le conduit finalement à une journaliste qu’il contacte pour raconter son histoire et la diffuser à la presse.


Dans chacun des cinq entretiens le Dr Neruda est interviewé par une journaliste du nom de Sarah. Sarah obtient habilement les détails de l’ACIO, ce que c’est que de travailler pour une organisation secrète dont l’objectif est de disséquer les technologies extraterrestres récupérées, mais, dans la cinquième et dernière entrevue, une diversion puissante se produit- l’hologramme de la tromperie (la réalité) est démasqué.

Pendant environ 15 ans, la cinquième entrevue a été retenue, pour des raisons qui n’ont jamais été divulguées, même si beaucoup de personnes demandaient sa mise à disposition. James a laissé entendre que le contenu de la cinquième entrevue était radical, et serait libéré lorsque ce serait le bon moment.

Les cinq entretiens constituent une partie importante des matériaux WingMakers en termes de définition du programme de transfert de technologie, la cabale derrière le gouvernement, l’hologramme de la tromperie et peut-être le plus important de tous, le processus « Souverain Intégral » et le vrai sens du « Grand Portail ».

La cinquième Interview du Dr Jamisson Neruda révèle une tromperie fondamentale qui touche l’humanité au niveau de toutes les dimensions de la vie.

Cette tromperie, c’est que notre réalité tridimensionnelle et la conscience que nous en avons, ont été programmées afin d’être perçues comme vraies alors qu’il n’en est rien. C’est manifestement une affirmation hardie qui n’est pas faite à la légère.

Dans la cinquième Interview, le Dr Neruda explique quelles sont les forces qui sont derrière cette tromperie ; quel est leur programme d’intentions, comment l’humanité a été asservie, depuis qu’elle a été trompée jusqu’à maintenant, et ce que l’on peut faire à ce sujet.

Au cours des quinze dernières années, des individus ont écrit et parlé à propos de certains aspects de cette tromperie : des membres de la communauté scientifique, tels que Hermann Verlinde, Robert Lanza, Leonard Susskind, Gerard t’Hooft, et James Gates ; des techniciens , comme l’ingénieur de la NASA Thomas Campbell ; dans une perspective plus philosophique, sont intervenus des auteurs tels que Nick Bostrom et Anthony Peake ; des documents scientifiques ont aussi été publiés concernant ce nouveau domaine de définition de la réalité, comme : ‘’L’univers sous contraintes, une simulation numérique’’, par Beane, Davoudi et Savage. Ces individus et d’autres comme eux font l’hypothèse d’une conception programmée de l’univers au moyen de mathématiques ou d’une programmation informatique.

Ce sujet est pratiquement interdit, et réservé aux penseurs et aux théoriciens.

Du point de vue spirituel, de nombreux mystiques et fondateurs religieux ont déclaré que notre perception de l’univers, tout comme l’univers lui-même, sont une illusion. Ce thème reste constant dans les écrits spirituels et religieux à travers les âges et bien que les mystiques manquent de vocabulaire scientifique pour définir l’étendue de cette illusion, ils ont néanmoins compris que nous, en tant qu’individus, menons notre vie à travers un monde illusoire que les scientifiques sont de plus en plus nombreux à décrire comme une réalité programmée.

La question qui ressort alors est : qui, ou qu’est-ce qui, élabore le programme de notre réalité et pourquoi ?

C’est à cette question que la Cinquième Interview du Dr Neruda tente de répondre; elle s’exprime en des termes compréhensibles pour les non-initiés. Il est compréhensible que ceux qui ont un acquis scientifique ou religieux trouveront ce discours difficile voire impossible à admettre. Dr Neruda ne cherche pas à convaincre quiconque. Il présente simplement une histoire ; comment les événements sont arrivés, pourquoi, où est-ce que cela tente de conduire l’humanité, et le plus important, comment nous pouvons – nous tous – interrompre cette programmation.

Cette interview n’est pas concentrée sur le domaine scientifique.

La science qui soutient l’Hologramme de la Tromperie n’est pas fondée sur les mathématiques et la physique de notre espace – temps. Sa complexité et sa sophistication sont bien au-delà de notre entendement habituel, de sorte que toute tentative de description en termes scientifiques est impossible à entreprendre. Même si c’était possible, cela ne ferait seulement que brouiller la véritable importance de cette information dans un vocabulaire mystérieux et dans des mathématiques.

Le vrai but de la Cinquième Interview du Dr Neruda n’est pas de définir scientifiquement l’Hologramme de la Tromperie, mais plutôt de dire comment nous pouvons nous affranchir de sa présence envahissante et illusoire.

Dans cette interview, le processus du Souverain Intégral est décrit en détail, et vous êtes invités à lire attentivement pour entendre et comprendre ce dont il s’agit. Ce processus est véritablement le centre de la Cinquième Interview.

La cinquième Interview du Dr Jamisson Neruda

Quelle que soit la perspective philosophique que vous souhaitez rattacher à cette information, conservez à l’esprit qu’elle est partagée dans un esprit d’unité et d’égalité et que le processus du Souverain Intégral est une pratique d’expérience incontestable.


Sarah : « Ce dont nous avons discuté mercredi soir me fait depuis, l’effet d’un ouragan tourbillonnant autour de moi. Je pense que je suis devenue un peu obsédée par tout cela… ce qui pour moi, de toute façon, représente de nouvelles informations. Je fais de mon mieux pour traiter tout ça dans mon cadre mental, et je dois admettre que je ne suis pas sûre que ça fonctionne. »

Dr Neruda :  »Je comprends. J’ai retenu quelques informations justement pour cette raison, pas seulement pour vous, mais aussi pour ceux qui finiront par lire ceci. »

Sarah :  »Quand nous avons fini la dernière session, nous avons convenu de passer plus de temps sur le Grand Portail. Est-ce ce dont vous parlez, ou est-ce d’autre chose ? »

Dr Neruda : « Tout est relié. C’est une très, très grande image, et une large chronologie. »

Sarah : « Pouvez-vous le partager maintenant ? »

Dr Neruda :  »Allons-y progressivement. Avec vos questions, j’espère que tout cela deviendra clair, mais je dois vous avertir que cela peut sembler un peu lourd ou étrange jusqu’à ce que vous ayez tout entendu. »

Sarah :  »D’accord. Par quoi voulez-vous commencer ? »

Dr Neruda : « Je pense que nous devons revenir au début pour comprendre le véritable contexte du Grand Portail. »

[Le Grand Portail : est défini dans les documents des Wingmakers comme la découverte scientifique irréfutable de l’âme humaine]

Sarah :  »D’accord… »

Dr Neruda : « La Terre était, et est encore, une planète tout à fait unique. Elle était entièrement composée d’eau à l’origine. Mais ce qui l’a rendue attractive pour les êtres, c’est le fait que son noyau lui a permis d’avoir une force gravitationnelle qui a soutenu la manifestation. »

Sarah :  »Qu’est-ce que vous voulez dire par la manifestation ? »

Dr Neruda : « Qu’elle a commencé à migrer d’une planète inter-dimensionnelle de fréquences sonores à une planète de matière, de matière physique. Son cœur ou noyau produisant de la gravité a été en mesure de créer littéralement les conditions qui lui ont permis de se matérialiser sur des éons de temps. »

Sarah :  »Comment savez-vous cette histoire ? »

Dr Neruda : « Il y a des informations à ce propos sur le disque qui a été trouvé dans la vingt-troisième chambre sur le site « Flèche Antique ». Mais certains d’entre nous savions ceci par d’autres documents que nous avons récupérés de source sumérienne, qui n’ont pas été largement diffusés. Nous avons également eu des discussions avec le Corteum qui ont confirmé cela. »

[Le site ‘’Flèche Antique’’ est défini dans les documents des Wingmakers comme la Capsule de Temps extraterrestre qui fut découverte à Chaco Canyon, Nouveau Mexique]

Sarah : « Alors, la terre a commencé comme une planète d’eau et elle n’était pas physique ? »

Dr Neruda : « Effectivement. Les Atlantes vivaient alors au sein de la planète. Ils étaient la race d’êtres qui a habité la terre au moment de sa formation. Les Anunnaki (une race d’E.T.) sont venus les trouver et ont négocié un accord pour permettre aux Anunnaki l’extraction d’une substance située à proximité du cœur de la planète, qui serait dans son essence ce que nous appellerions aujourd’hui de l’or « .

Ces races d’êtres, connus comme les Atlantes et les Annunaki, n’étaient pas structurés dans la 3e dimension ; ils ne possédaient pas de corps comme nous l’entendons aujourd’hui ; leur existence se maintenait dans un autre ordre de fréquence vibratoire, ce que nous appellerions des fréquences de plus hautes dimensions. »

Sarah : « De l’or ? Pourquoi ? »

Dr Neruda : « Les Annunaki en avaient besoin ; La raison exacte est inconnue, mais cela avait quelque chose à voir avec la façon dont l’or modulait la fréquence de leur corps. L’or était une essence de leur race. Il était essentiel à leur survie.

Le dossier est un peu vague pour savoir exactement pourquoi il était si important. Mais ces dossiers mentionnent que l’ensemble de leur planète avait douze grandes villes et toutes ont été faites avec de l’or semi-transparent. Même le livre de l’Apocalypse fait référence à cela. »

Sarah : « Qui sont ces êtres ? Je veux dire que j’ai entendu parler des Atlantes, mais jamais des Anunnaki. »

Dr Neruda : « C’était une race d’êtres non physiques, des êtres inter-dimensionnels éthériques. Les Atlantes qui étaient la seule race d’êtres sur la terre à ce moment-là, autorisèrent les Anunnaki à mettre en place l’exploitation minière sur la terre. »

Sarah : « Pourquoi ? »

Dr Neruda : « Ils ont pensé qu’il n’y avait pas de mal à aider les Annunaki. Ils n’étaient pas concurrents, les Atlantes étaient plus grands et plus nombreux et ils voulaient aussi avoir un accord avec les Anunnaki car ils étaient intéressés par leur technologie. En outre, l’extraction de l’or était dans une zone de la terre qui avait peu d’importance pour eux. »

Sarah :  »Je ne vois pas en quoi cela se rapporte au Grand Portail. »

Dr Neruda :  »C’est une longue histoire et nous avons juste commencé, mais je vous promets que j’y reviendrai dans un instant. »

Sarah :  »D’accord, je vais être patiente. »

Dr Neruda :  »La terre a commencé à se matérialiser de plus en plus. Elle a commencé à durcir, dans un sens, et l’or avec elle. La terre, et tout ce qui était sur elle, a été solidifié. L’extraction de l’or allait bientôt devenir impossible pour les Anunnaki, parce qu’ils seraient incapables d’exploiter cet or s’il était dans un état​ physique dense. »

Sarah : « Pourquoi pas ? »

Dr Neruda : « Leurs corps étaient éthériques. Ils ne pouvaient pas extraire d’or de la mine s’il était physique. Ils avaient besoin d’avoir des organismes qui seraient en mesure d’opérer sur terre et d’exploiter cet or. »

Sarah :  » En combien de temps cela est-il arrivé ? »

Dr Neruda : « Je ne sais pas. Nos dossiers ne précisaient pas l’échelle de temps, mais je suppose que c’était sur des dizaines de milliers d’années. Le fait est qu’ils avaient besoin de créer un vaisseau physique comme un astronaute aurait besoin d’une combinaison spatiale pour habiter l’espace. Ils ont essayé des centaines d’expériences et ont eu à la fois l’aide des Atlantes et des Siriens (une autre race d’E.T). »

Sarah : « Je suppose que ce vaisseau est le corps humain ? »

Dr Neruda :  »Oui, nous les appelons :  »uniformes physiques » parfois. Les WingMakers se réfèrent à eux comme des instruments humains. »

Sarah : « Alors les Anunnaki ont créé un corps physique pour la mine d’or. Vous voulez dire comme un robot ? Voulez-vous dire que ceux-ci étaient des humains ? »

Dr Neruda :  »Non, Il s’agit de l’équivalent d’hommes-singes ; ils étaient pré-humains. Mais ils étaient nos prédécesseurs. Nous les appelons parfois les humains 1.0. »

Sarah : « Mais c’était des robots ou des êtres biologiques ? »

Dr Neruda :  »Ils étaient complètement biologiques, mais l’humain 1.0 n’était pas entièrement physique. Ils étaient en partie éthériques. Vous voyez, les Anunnaki et les Siriens les ont conçus pour se synchroniser avec la densification évolutive de la terre…  »

Sarah : « S’ils étaient biologiques, avaient-ils une âme ? »

Dr Neruda :  »Ils ne seraient pas humains s’ils n’en avaient pas. Rappelez-vous, je vous ai parlé des Atlantes ? »

Sarah : « Oui. »

Dr Neruda : « Les Anunnaki et les Siriens les ont placés à l’intérieur de ces uniformes humains. Les Atlantes étaient des êtres très avancés, mais apparemment naïfs. »

Sarah : « Ils voulaient être dans ces… hommes-singes et exploiter la mine ? »

Dr Neruda : « Non, ce n’était pas du tout leur intérêt. En fait, les Atlantes ont permis aux Anunnaki d’exploiter leur or, mais quand la terre a commencé à se densifier, ils ont dit aux Annunaki que s’ils voulaient concevoir un  »vaisseau » qui permette aux Atlantes de continuer à extraire l’or de la mine, ce serait possible, mais sur une petite échelle. »

« Les Anunnaki ont commencé à se brouiller avec les Atlantes et à conspirer avec les Siriens ainsi qu’une autre race d’êtres appelée  »les Serpents » (les reptiliens). Chacune de ces trois races était intéressée à trouver comment s’incarner sur une planète sous une forme physique. Ils ont vu la terre comme un laboratoire pour accomplir cela. »

« Les Anunnaki avaient déjà un uniforme humain ; ils avaient à présent besoin tout simplement de l’animer, d’y introduire une source de vie ou une âme. »

« Le plus gros problème était de savoir comment faire entrer les Atlantes dans ces uniformes humains ou incarnations et les y maintenir. Les trois races ont conspiré pour asservir les Atlantes dans ces vaisseaux pré-humains. Les Atlantes furent utilisés pour fournir la source de vie qui permit le fonctionnement de ces entités biologiques. »

Sarah : « Voulez-vous dire que ces hommes-singes primitifs renfermaient une âme puissante en eux (l’âme des atlantes) ? Je ne comprends pas comment c’est possible. »

Dr Neruda : « C’est un sujet très compliqué. Les WingMakers ont écrit à propos de ​​l’implantation de programmes à l’intérieur de la version humaine 1.0. Les Siriens ont été la plupart du temps crédités de l’invention, mais ces humains étaient considérés comme la progéniture d’Anu (chef des Anunnaki) qui a vraiment perfectionné ces implants en les programmant. »

[Anu est le chef des Anunnaki ; il était connu comme le Dieu Ciel en Mésopotamie. Les Anunnaki étaient des divinités désignées dans les textes sumériens comme le Sang Royal]

« La version humaine de l’uniforme 1.0 a été conçue par les Anunnaki, les implants ont été conçus par les Siriens et la programmation des implants a été conçue par un être connu sous le nom de Marduk. »

Sarah : « Cela ne répond pas à ma question de savoir comment une âme puissante peut tout à coup être introduite dans un prototype d’homme-singe et se comporter comme … comme un homme de Néandertal. »

Dr Neruda : « Eh bien d’abord, ceux-ci étaient beaucoup plus primitifs que l’homme de Néandertal. Mais la réponse est dans les implants. Vous voyez, l’entité biologique ou homme-singe auquel vous faites allusion, n’était pas en mesure de fonctionner dans le monde physique. Ils avaient besoin de compétences de survie, comment manger, comment se nettoyer, comment même déplacer leur corps. Toutes ces fonctions très fondamentales devaient être, à vrai dire, nécessairement incluses ou programmées dans ces vaisseaux… ce qui était le but des implants fonctionnels. »

« Les implants étaient placés en partie au niveau du cerveau de l’être humain 1.0, mais ce n’était pas seulement dans le cerveau. Ces implants ont été placés aussi à l’intérieur du corps dans diverses parties comme la région de la poitrine, au milieu du dos, aux poignets, aux chevilles, etc…  »


« Les implants primaires étaient contenus dans le crâne. Mais en général, les implants ont été mis en réseau pour opérer à partir de la tête, ou de la zone du cerveau. »

Sarah :  »Pourquoi dites-vous la tête ou le cerveau et non pas simplement le cerveau ? »

Dr Neruda : « Parce que ce n’était pas dans le cerveau. Rappelez-vous que l’homme était encore en partie éthérique et en partie physique. Les implants nécessitaient une consistance similaire ou vibration sonore. Ils ont été placés dans l’os, dans la structure squelettique pour la plupart et d’autres dans le tissu musculaire. Ces implants fonctionnels étaient donc intégrés dans les muscles et les os et implantés aussi dans l’ADN. »

« Les WingMakers le disent de cette façon : l’intelligence du plan avait pour but l’implantation dans l’ADN ; le tissu musculaire permettant à l’essence de vie de fournir l’énergie aux implants fonctionnels. »

« Il y avait un point central de coordination qui était dans le cerveau, mais les implants étaient situés dans tout le corps. Il s’agissait d’un système intégré qui a été installé dans l’uniforme humain pour lui permettre d’être contrôlé, surveillé et programmé dans le temps. Il était le bâton et la carotte évolutif. »

« En procédant ainsi cela a permis aux Anunnaki de faire creuser aux premiers humains les mines d’or, qui, comme je l’ai dit, était leur principal objectif au départ. »

Sarah : « Je suis désolée de répéter comme un disque rayé, mais je ne comprends toujours pas comment une telle race avancée comme les Atlantes a pu se laisser enfermer dans ces hommes-singes et devenir des esclaves. Cela n’a pas de sens pour moi. »

Dr Neruda : « Vous voyez, la fonctionnalité implantée en partie pour faire l’être humain 1.0 et le pouvoir de l’essence de vie d’un Atlante a fonctionné efficacement pour ce rôle de mineur. C’était le premier objectif. Le second objectif, en revanche, était de supprimer la source d’énergie, c’est à dire, les êtres de l’Atlantide à l’intérieur des vaisseaux humains. »

« Cela a été possible en faisant en sorte que la source d’énergie ignore son origine et la réalité de sa véritable expression comme être infini. Quand les Atlantes ont été placés à l’intérieur de l’uniforme humain, les implants les ont à cent pour cent concentrés sur la survie physique et la performance fonctionnelle. »

« Chez l’humain 1.0 Il n’y avait pas de relation. Pas de mariage. Aucune reproduction. Ceux-ci ont été clonés pour être essentiellement les mêmes. Ils étaient tous semblables de par leur apparence et leurs capacités. C’étaient comme des Drones humains, pilotés et contrôlés par des implants fonctionnels, auxquels les êtres Atlantes placés dedans étaient associés, de sorte que ces Atlantes utilisés pour cela se sont entièrement assimilés à ces drones comme si c’étaient eux-mêmes ; ces êtres infinis à l’intérieur du corps ont dès lors cru qu’ils étaient seulement le corps et la fonctionnalité implantée, et rien de plus. Ils se sont identifiés au corps. »

Sarah :  »Que se passait-il quand ils mouraient ? »

Dr Neruda : « Permettez-moi d’être clair, ces êtres, les Atlantes, étaient infinis, ce qui signifie qu’ils n’avaient pas la limitation de l’espace-temps. Ils continuaient à vivre après la mort corporelle. Toutefois, les Anunnaki ont créé un ensemble de plans de conscience, de niveaux ou dimensions d’expérience, ce que les Wingmakers ont appelé  »Holding Planes* » où ils pouvaient être recyclés. »

*Holding planes : zone, plan ou niveau de conscience où sont retenus les êtres en phase de recyclage. (Note de la traduction)

Sarah : « Recyclés… comme la réincarnation ? »

Dr Neruda : « Oui, exactement. Plus tard, cela devint la base de la réincarnation. Cela a permis aux Anunnaki de recycler les Atlantes. Certains aspects de la fonctionnalité implantée étaient inter-dimensionnels, c’est-à-dire que cela pouvait faciliter le placement des êtres au bon endroit selon leur qualités, dans ces plans intermédiaires de conscience ou  »Holding Planes », et les aider dans leur réincarnation dans un nouveau vaisseau. »

Sarah : « Mais vous avez dit que… les hommes-singes ne se reproduisaient pas ? »

Dr Neruda : « Pas dans la version 1.0. Il s’agissait de la base. Les Anunnaki pouvaient les créer à grande échelle, alors quand un uniforme humain expirait, (disons en cas d’accident minier) celui-ci était cloné.

La capacité de s’auto-reproduire est apparue dans la version 2.0 ; c’était surtout parce que la quantité d’effort requis, de la part des Anunnaki, pour gérer ce processus était énorme. Ils voulaient créer un système automatisé, quelque chose qui ne les oblige pas à orchestrer toutes les variables. Ainsi, les Siriens les ont aidés à créer les implants pour la reproduction et la possibilité d’automatiser le recyclage des êtres depuis les Holding Planes, impliquant la naissance dans le physique par le biais d’un bébé. »

Sarah : « Donc, tout cela a été automatisé … par programmation … la technologie ? Je ne sais pas, c’est trop bizarre. »

Dr Neruda :  »L’univers est composé de dimensions qui sont le résultat d’équations mathématiques. Il est construit à partir des mathématiques. Certains êtres comprennent comment appliquer ces équations mathématiques pour organiser et planifier l’espace-temps. Tout est créé. Ce monde est créé, ce n’est pas réel. C’est une réalité programmée. »

« Quand je dis, réalité programmée, cela peut aussi être interprété comme le contrôle de l’espace-temps. C’est-à-dire, que c’est une réalité de l’espace-temps programmé. Une fois que vous pouvez programmer l’espace-temps réel dans une espèce comme l’humanité, vous pouvez le programmer au niveau individuel d’une personne. C’est toujours des équations mathématiques. »

Sarah : « Je ne sais pas…. quoi dire. Pour l’instant, je vous suis, même si cela semble vraiment de la fiction pour moi. Donc, qui a programmé les hommes-singes ? »

Dr Neruda : « Je l’ai mentionné, Marduk. Il a été intimement impliqué dans l’évolution des espèces. C’était son rôle. De tous les Anunnaki, il était le plus proche de l’humain 1.0. Il les comprenait et même admirait certains de leurs aspects. Inconsciemment peut-être, il a commencé à modifier leurs programmes, pour que l’humain 1.0 se comporte plus comme les Anunnaki. »

« Comme ils ont commencé à prendre les caractéristiques des Anunnaki, cela a préoccupé Anu et ses fils, Enki et Enlil. Marduk programmait des émotions et des sentiments. Il faisait avancer les humains trop vite, mais rappelez-vous, ce sont les implants fonctionnels, l’interface qui a évolué, l’interface entre la source d’énergie Atlante et le corps physique humain qui a permis au corps humain de montrer des émotions, de communiquer, de détecter plus de choses dans ce monde en trois dimensions appelé terre, etc…  »

« L’autre chose qui se passait était que la terre a continué à devenir plus solide dans la troisième dimension, tout comme les humains 1.0 et la fonctionnalité de leurs implants. Cette densification croissante a également rendu plus facile le contrôle et la maîtrise de la source d’énergie Atlante à l’intérieur des uniformes humains. C’était comme si une compression se déroulait dans et sur ce plan terrestre et cela a provoqué l’approfondissement de la gravité et de l’instinct de survie. »

Sarah : « J’ai écrit le mot « Serpents ». Parlez-vous de serpents littéralement ? »

Dr Neruda : « Non… je parle des serpents comme une race d’êtres. Ils étaient tout simplement une autre race d’êtres sur la base de l’ADN reptilien, mais distincte des Anunnaki. Vous pourriez dire qu’ils étaient liés. Ils étaient connus comme porteurs de vie. Ils ensemençaient les planètes. Ils ont construit des chaînes alimentaires. Vous pourriez dire qu’ils étaient les épiciers de la planète. »

Sarah : « Mais ils ne sont pas impliqués dans la création de l’être humain 1.0. ? »

Dr Neruda : « Pas dans le sens technique. Leur travail était plus de fournir de la nourriture et des subsistances. »

Sarah :  »Je comprends comment les Atlantes ont été maintenus dans l’humain 1.0, à cause des implants, mais pourquoi y sont-ils allés ? S’ils ne s’étaient pas portés volontaires comme vous le suggérez, comment auraient-ils pu être contraints à l’esclavage alors qu’ils étaient auparavant des êtres souverains et puissants ? »

Dr Neruda : « Nous ne savons pas exactement comment c’est arrivé. Le dossier que nous lisons n’est pas spécifique à ce sujet. Mais le ton ou le mot qui a été utilisé, c’est que les Atlantes étaient naïfs. Ils n’avaient aucune raison de penser qu’il serait possible de devenir esclave. C’était un concept qui n’a jamais été utilisé dans leur culture. Personne n’a jamais fait ça… Ils ne pouvaient pas l’imaginer.

Vous ne pouvez pas asservir un être infini, à moins, bien sûr, que vous l’enfermiez dans un uniforme humain. Et ce fut la ruse des Anunnaki et de leurs partenaires de Sirius. Ils ont lancé cette attaque d’un tel angle bizarre, que les Atlantes ne pouvaient pas le voir venir. Je pense que c’était une embuscade ou une attaque surprise. »

Sarah : « Vous avez dit que l’être humain 2.0 pouvait se reproduire. Combien de temps s’est écoulé entre l’humain 1.0 et le 2.0 et quels ont été leurs principales différences ? »

Dr Neruda :  »L’humain 1.0 a atteint un niveau assez élevé en termes de pouvoir parler ou de communiquer. C’était la principale qualité que Marduk a implantée dans l’humain 1.0. Cependant, l’état psychologique d’être un clone était trop difficile pour l’humain1.0. Ils se ressemblaient tous et avaient les mêmes pensées ; la communication a été utile à un moment donné, par exemple, pour la coordination d’une tâche, mais ils n’avaient pas d’idées individuelles… non. Ce qui les a conduits à la dépression et à des états psychologiques où, selon les WingMakers, ils sont devenus littéralement fous. »

« Cette faille était un énorme problème. Anu a décidé de les effacer, et c’est l’histoire de la grande inondation. Marduk a réussi à sauver une partie de ces êtres humains 1.0 de l’inondation avec la flore et la faune, mais ce fut la fin de l’homme 1.0. »

« L’Humain 2.0 a ensuite été créé. Ce fut l’étape où les humains pouvaient désormais s’auto-reproduire. Et quand c’est arrivé, une partie des Anunnaki se sont accouplés avec des femmes et ont modifié la lignée de l’espèce humaine.

Cela a créé des variations. Et l’idée a commencé que les humains n’étaient pas que des clones. Le problème, toutefois, c’est que l’homme 2.0 pourrait à la longue devenir trop puissant et conscient de soi. Que faire si la source d’énergie Atlante se rendait compte qu’ils étaient des êtres infinis ? »

« Ce fut alors qu’Anu décida qu’il devait être leur Dieu. Les Humains trouvaient nécessaire d’avoir un seigneur ou un chef et il était évident qu’ils se sentiraient inférieurs à un dirigeant externe. Ce fut un élément clé de leur programme d’endoctrinement.

Travaillant avec Marduk et les Siriens, ils ont créé le jardin d’Eden et créé le paradigme d’Eve comme responsable de la chute de l’humanité. C’était, me direz-vous, le 1er acte d’Anu en tant que Dieu. Il a créé une mise en scène afin de fournir aux ressources humaines 2.0 une idée claire d’une autorité extérieure, et l’idée qu’ils avaient été chassés du Paradis parce qu’ils avaient essayé de s’auto-réaliser. »

 »C’était comme pour convaincre l’humanité avec le poing d’un créateur en colère qui voulait que sa création reste identifiée à son uniforme humain. Un peu comme de dire : « Ne pensez pas un instant pouvoir être comme moi. »

Sarah : « Et les WingMakers ont écrit ce qui s’est réellement passé, un peu comme la Bible le dit? »

Dr Neruda : « Oui. »

Sarah :  »Alors le Dieu de la Bible est ce seigneur Anunnaki, appelé Anu? »

Dr Neruda : « Oui. »


Sarah :  »Pourquoi me dites-vous tout cela maintenant ? Il semble que cette information change certaines des informations que vous avez partagées précédemment. »

Dr Neruda :  »Pour vraiment comprendre le Grand Portail, vous devez comprendre ce processus d’évolution, et la seule façon de le comprendre est de revenir au début de la race humaine. »

Sarah : « Alors pourquoi Anu voulait-il être Dieu ? »

Dr Neruda : « Rappelez-vous que l’objectif initial était l’acquisition de l’or. Mais quand les Atlantes ont rejeté Anu, il a commencé à conspirer avec les Siriens. C’était juste avant le déluge qu’Anu a découvert que l’or qu’il avait extrait était suffisant. Il n’en n’avait pas besoin de plus. Cependant, la notion d’être un Dieu aux yeux des Atlantes était séduisante.

Les Siriens et les Serpents ont estimé que l’idée d’asservir des êtres infinis dans les écosystèmes de la planète était leur invention. Ils avaient fait quelque chose de tout à fait unique. Ils étaient des Dieux-créateurs et toutes les autres races pouvaient être prises au piège dans un type de navire similaire. Et ils ont commencé à le faire. »

Sarah : « Vous voulez dire asservir les autres races ? »

Dr Neruda : « Oui. Vous voyez, la terre avait une qualité unique par son noyau. Ce noyau a été d’un intérêt extrême pour les Anunnaki quand ils ont visité la terre la première fois. C’est ce noyau qui a créé le champ gravitationnel de la planète et qui lui a permis de devenir pleinement physique d’une manière telle qu’elle pourrait soutenir la vie physique.

Bien sûr, d’autres conditions nécessaires étaient présentes aussi, mais c’est cette base qui était la véritable clé. Travaillant avec les Siriens et les Serpents, ils ont commencé l’esclavage sur d’autres planètes. En reprenant les caractéristiques du noyau de la terre, ils ont conçu une méthode pour implanter ce noyau sur d’autres planètes. Ils ont été essentiellement  »terra-former » des planètes par clonage et installation du noyau de la terre. »

Sarah : « Je suppose que la vraie question est, si vous croyez cela, qui sont les êtres humains aujourd’hui ? Sommes-nous simplement plus évolués ou les mêmes ? Sommes-nous des humains 2.0 ? »

Dr Neruda :  »Certes, comme je l’ai dit, l’uniforme humain évolue, mais cette évolution suit une piste, une piste préprogrammée. Le but étant le retour d’Anu sur un «nuage», sa seconde venue allait être son entrée en scène. L’humanité aurait évolué de telle manière que son entrée dans notre conscience serait comprise comme une bonne chose : le salut de l’humanité. Nous serions tous ses enfants et la gloire de Dieu régnerait sur la terre. C’était le plan. Bien avant l’époque de Jésus, c’était le plan. Marduk a programmé l’ensemble. »

Sarah : « Combien de temps peuvent vivre ces êtres ? »

Dr Neruda : « Encore une fois, les êtres comme Marduk ou Enki ou Anu ne sont pas basés dans l’espace-temps. Ils sont des êtres infinis, ce qui signifie qu’ils n’ont pas de fin. Ils n’ont pas d’âge. »

Sarah : « J’essaie de comprendre avec mon esprit tout cela, mais je trouve qu’il est très difficile de croire que les êtres humains sont tout simplement des uniformes pour une existence programmée. »

Dr Neruda : « Permettez-moi de revenir à votre question précédente sur ce que l’humanité est maintenant. Les implants fonctionnels de l’interface homme sont parfaitement intégrés dans le vaisseau humain. Ils fonctionnent de façon transparente. Donc, de façon transparente, nous ne savons pas qu’ils ne sont pas nous. Nous n’avons pas le choix dans un sens.

Nous pensons que nos pensées et nos émotions sont nous, que cet espace-temps est ce qui existe de nos pensées et émotions, Même la pensée d’un Dieu, le ciel, l’enfer, l’âme, les maîtres, toutes ces choses-là, font partie du programme. »

« C’est intégré à la fois dans la dimension du plan terrestre et dans l’après-vie. La vie après la mort fait partie de la tromperie. »

Sarah : « Parlez-moi de cette interface, de ces implants fonctionnels. »

Dr Neruda :  »L’œil-cerveau était l’élément clé nécessaire pour concevoir ce plan afin de rendre les implants fonctionnels, ceci chez l’humain 1.0. Chez l’homme 2.0 c’est l’ADN. Une fois que cela a été réalisé, les Siriens pouvaient concevoir le cadre de la conscience humaine. La conscience humaine est la clé pour mettre fin à un être infini. La conscience humaine, ou la triade de la conscience, est composée de trois couches interactives. »

« La première couche c’est l’esprit universel ou inconscient qui fait le lien entre l’individu et l’espèce humaine ; c’est cette couche qui permet à chacun de voir ce que tout le monde voit, sentir ce que tout le monde sent, savoir ce que tout le monde sait. Il est le moyen idéal pour unifier une espèce dans la séparation. En fait c’est la façon dont nous nous sentons en communion, par l’inconscient. »

« La seconde couche de la conscience est la mémoire génétique, c’est ainsi que les WingMakers y font référence, ou subconscient, dans le cas de Sigmund Freud. Elle fait le lien entre l’individu et l’arbre généalogique, ou la génétique. C’est là que les lignées sont exprimées. »

« Et puis il y a l’esprit conscient. Il s’agit de la perception individuelle unique et l’expression de ce que la plupart d’entre nous appelons notre personnalité, le caractère. Il fait partie de la 3ème couche. »

« L’esprit conscient de l’individu est fortement influencé par la génétique, en particulier entre la naissance et l’âge de sept à huit ans où elle influence tout.

Rappelez-vous que les Anunnaki ont créé la forme du corps biologique, les Siriens ont créé les implants fonctionnels et Marduk a exécuté la programmation de ces implants fonctionnels afin qu’ils évoluent le long d’une trajectoire programmée, menant au retour d’Anu. Cela a été exprimé par la structure hiérarchique de l’humanité qui parle de Dieu et de maîtres dans les textes religieux et ésotériques. »

« Cela faisait partie du plan de créer différentes religions et sectes ésotériques qui appuieraient une vaste hiérarchie comprenant la place de l’espèce humaine dans les relations maître-élève. Et ensuite, de créer une vie après la mort à plusieurs niveaux qui récompenserait ceux qui ont cru et obéi à leurs dieux ou maîtres. »

« Vous voyez, tout le principe qui était derrière toute cette entreprise pourrait se résumer en un mot : la séparation. Tout existe dans la séparation, sur le plan terrestre aussi bien que dans les plans de l’après-vie.

Mais, selon les WingMakers, ce qui est vrai c’est que nous sommes tous imprégnés de l’égalité et de l’unité, non pas à travers notre inconscient, qui nous lie seulement dans la séparation, mais plutôt par l’essence de vie qui est nous. Et cette essence de vie est souveraine et solidaire. C’est le :  »JE SUIS, NOUS SOMMES  ». Personne n’est au-dessus, ni au-dessous. Personne n’est mieux, personne n’est moins bien. »

Sarah: « Mais vous voulez dire que tout est un mensonge ? Tout… Je veux dire tout ce que nous avons appris à croire, est une tromperie ! Comment est-ce possible… ou… même crédible ? »

Dr Neruda :  »C’est possible parce que les êtres qui ont asservi l’humanité ont conçu un monde dans lequel nous nous sommes ajustés au cours des éons de temps et nous nous sommes transformés de telle façon que nous sommes perdus dans ce monde. Les voiles qui ont été placés sur nous sont opaques. Tant et si bien que les gens fonctionnent comme des uniformes humains ignorant que tout autour d’eux est illusoire. C’est une réalité programmée qui n’est pas réelle. »

Sarah : « C’est déprimant… »

Dr Neruda : « Seulement si l’on considère la portée de la tromperie et la façon dont il a été permis à l’humanité de maîtriser ses comportements. Les bonnes nouvelles sont ce que vous avez entendu à ce sujet maintenant. »

Sarah : « Je ne ressens pas cela comme de bonnes nouvelles. »

Dr Neruda : « Chaque personne peut sortir de l’illusion. Il n’y a pas de maître ici. Aucun dieu ne va descendre et nous libérer. Pas d’extraterrestres. Personne. C’est chacun de nous. C’est ce que j’entends par le JE SUIS. JE, c’est le UN, UN – moi, et UN – nous, tous unifiés…. chacun de nous est unique. Le JE SUIS signifie que j’existe MAINTENANT. En ce moment. Pas dans l’histoire ou dans la mémoire. Pas dans un moment ou dans un objectif futurs. Maintenant ! »

Sarah : « Ca n’a pas l’air réel pour moi. J’ai été élevée chrétienne. Je n’ai aucune raison de croire que Jésus était un… agent de ce plan de tromperie. »

Dr Neruda : « Je n’ai pas dit qu’il l’était. Beaucoup de ceux qui sont venus sur la terre en tant qu’enseignants humains ont essayé de révéler la profondeur, la largeur et la hauteur de cette illusion, et comment elle a été construite. C’est aussi loin que le bord de l’univers et aussi proche que votre ADN. Tout entre les deux est une illusion. »

« Jésus est venu révéler beaucoup de cela, mais les auteurs de la Bible ont décidé de ce qui serait acceptable dans le paradigme de la vie telle que nous la connaissons. Ils ont décidé de faire de Jésus une partie de la tromperie. Ils ont vu qu’il était temps de redéfinir Dieu pour l’adapter à l’évolution des humains 2.0. Dieu est soudainement devenu un père aimant et tous les humains était frères et sœurs. »

Sarah : « Donc, vous dites que Jésus était au courant de cette tromperie, mais ses paroles n’ont pas été incluses dans la Bible ? »

Dr Neruda :  »Mon opinion est que ses paroles étaient tellement contre les croyances conditionnées que les gens ne pouvaient pas les comprendre. Et au fil du temps, elles ont été traduites dans le formulaire que vous connaissez aujourd’hui. Les traductions bibliques n’ont tout simplement pas la puissance d’origine. »

« En outre, il existe deux méthodes qui peuvent mettre cette illusion dans une position très difficile. »

Sarah : « Que voulez-vous dire ? »

Dr Neruda :  »La première est que le système de l’inconscient est à l’intérieur de chacun. C’est comme un domaine d’information auquel tout le monde peut avoir accès. Il peut affecter ou infecter tout le monde.

Une idée de révélation peut être transmise à un petit nombre de personnes, mais s’il manque une influence suffisante pour générer l’éveil de la masse, l’esprit inconscient reste en inertie. »

« L’autre, qui est plus pernicieuse, c’est que les implants fonctionnels sont programmés et comme tout programme, ils peuvent être mis à niveau ou même éteints. »

Sarah : « En écoutant cette histoire… Je… Je me sens un peu débordée sur la façon de procéder à l’entretien. Je ne sais pas ce qu’il faut demander ou vers quelle direction mener les choses. Si je regarde mes notes, je vois ma note manuscrite : « Dieu n’existe pas », est-ce vraiment ce que vous dites ? »

Dr Neruda : « Les WingMakers font référence à la triade de la conscience comme ayant la conscience de Dieu installée en elle dans la couche de l’inconscient, mais ils signalent également que l’esprit conscient de l’individu se développe à partir de l’âge de six ou sept ans, que l’individu commence à assembler sa personnalité à partir des éléments de la couche du subconscient et au moment où il a 12 à 14 ans sa personnalité unique est bien en place, et certains excluent l’existence d’un Dieu. »

« Du point de vue d’Anu, c’est très bien. Il aime probablement avoir des athées et des agnostiques. C’est plus de séparation. Plus de diversité. En fait, plus il y a de diversité dans la famille humaine, plus il y a de séparation. Plus il y a de séparation, plus il est facile de garder le programme de l’esclavage intact. Choisissez votre camp et soyez en désaccord avec vos adversaires. La concurrence, cela alimente les guerres et les troubles sociaux. »

« Quant à l’existence de Dieu, le  »nous collectif » est la notion la plus proche de Dieu : NOUS SOMMES. C’est le message clair des WingMakers. Il existe une Source Première, un point central dans l’existence qui a créé le cadre de l’existence par le son. »

[Les Wingmakers se réfèrent à la Source Première comme le Créateur de l’essence de vie.]

Sarah : « Mais qu’en est-il de ceux qui sont éclairés ou sont des maîtres spirituels, ont-ils tous été inventés ? »

Dr Neruda : « Non, ce n’est pas qu’ils sont inventés. Ils existent. C’est juste que leur existence est dans l’interface humaine ou implants fonctionnels. C’est là qu’ils existent. Nous, l’être qui est le JE SUIS, n’est pas de cette réalité. Il n’existe pas vraiment à l’intérieur de cette scène holographique qui a été créée par ces êtres inter-dimensionnels il y a des millions d’années, il est plutôt utilisé comme une source d’énergie qui anime l’interface de l’homme.

Au fil du temps, nous nous sommes développés en spirales de plus en plus profondément à l’intérieur de ce monde créé, avec la vie après la mort et les différents plans d’existence.  »

« Vous pourriez regarder cela de cette façon : Anu a installé un programme à l’intérieur de l’humain 2.0 et l’humain de ce programme, l’homme, allait évoluer d’une ignorance totale de son monde, à la connaissance de Dieu.

Les êtres humains ont été conçus pour avoir la conscience de Dieu, pour avoir les mêmes compréhensions et sensibilité qu’Anu. Mais alors, Anu a pris cette ligne évolutive de la conscience de Dieu et l’a placée si loin dans l’avenir que les humains passeront leur temps essentiellement à poursuivre toujours cette conscience de Dieu. Ils pourchasseront des ombres, car jusqu’à ce qu’ils se réveillent de la tromperie, le seul dieu qui existe dans ce monde est Anu. »

« Une fois éveillé en tant que JE SUIS, NOUS SOMMES ou le Souverain Intégral, un être humain vit comme une expression de cette conscience. Selon les WingMakers, personne n’a aujourd’hui atteint ce stade. Cela fait, cependant, partie de notre avenir. »

Sarah :  »Personne… vous voulez dire nulle part ? »

Dr Neruda :  »Sur ce plan, la terre, personne n’en est là. Mais rappelez-vous, les WingMakers sont les êtres humains d’un temps futur. Ils sont retournés dans notre temps pour casser cette coquille et l’ouvrir un peu. Ils ont voyagé dans notre temps pour nous rappeler ce qu’ils ont découvert. Ils ont quitté cet esclavage, de sorte que nous le ferons. »

Sarah : « Mais vous avez déjà dit que l’espace-temps est une illusion. »

Dr Neruda : « C’est vrai. Çà l’est, mais il est difficile d’imaginer que l’univers dans lequel nous vivons est vraiment une projection holographique qui a été programmée dans notre inconscient et que nous sommes vraiment au cœur de cet hologramme, portant un uniforme humain qui a été équipé pour ne percevoir que cet hologramme.

Les WingMakers disent que le monde réel est vibration ou son. Tout est son et résonance du son. Tout ce que nous avons dans notre uniforme humain pour saisir intuitivement la signification de notre univers est des millions d’années de conception évolutive destinée à nous adapter à cet hologramme et seulement cet hologramme. »

Sarah : « Comment est-ce que l’hologramme s’étend au-delà de ce monde physique? Vous avez dit que même la vie après la mort fait partie de celui-ci ? »

Dr Neruda : « Il y a de nombreux aspects de la vie après la mort. Parmi toutes les programmations, il y a le concept de Dieu, d’abord et avant tout. Il y a la Lumière de l’illumination. Il y a l’esprit universel et l’âme individuelle.

Il y a une hiérarchie des anges et des maîtres, les concepts de karma, de la réincarnation, du péché et du salut. Le concept du ciel et de l’enfer. Le concept de l’élu. Le concept d’une voie d’ascension. Le concept du Livre des récits, des dossiers Akashiques. Tous ces concepts ont été conçus dans une mise à jour de l’interface humaine 2.0. »

« Certains êtres humains sont programmés pour trouver ces concepts dans leur couche de l’inconscient et les partager. En conséquence, les religions se développent. Les Philosophies aussi, parfois à l’appui des religions, parfois en contradiction. Les Cultes ésotériques se développent également. Pendant tout ce temps l’être humain reste perdu. Il reste confus dans son illusion, liée à une promesse vide, à une croyance et dans toutes ces croyances, une chose reste constante : la séparation. »

« Le programme est vaste dans sa portée, les Anunnakis une fois qu’ils ont extrait suffisamment d’or, ont eu toute une race d’êtres asservis. Anu avec ses alliés de Sirius et les Serpents, ont décidé qu’il serait préférable de mettre dans l’humain 2.0, l’idée d’une créature sans valeur qui cherchait toujours l’illumination par la foi… Et qui croyez-vous fournirait des choses à croire? Anu et Marduk. »

« Tout est devenu l’apprentissage de leçons. La terre étant une école. Si vous apprenez vos leçons, vous n’aurez plus à vous réincarner. Apprendre, apprendre, apprendre. Mais qu’est-ce que l’apprentissage ? Vous apprenez à croire en la vie après la mort, comme il a été décrit et prescrit par Anu et ses concepteurs. Vous apprenez à enfiler votre uniforme humain docilement. Vous apprenez à discerner comment l’humanité est différente. Vous apprenez à relier chaque image de soi que vous avez dans le monde des trois dimensions, tout en espérant être plus après la mort. »

« La réalité est qu’après votre mort, votre être intérieur est pris en charge par un guide qui vous mènera à votre destination, basée principalement sur vos actions dans cette vie, la plupart des êtres revoient alors leur vie, y font face dans les moindres détails et, sur la base de cette expérience, une figure d’autorité (entité Anunnaki qui se fait passer pour un ange, un saint, ou un maître, prescrit les options de votre prochaine réincarnation

. Vous êtes essentiellement recyclé dans le même programme avec une nouvelle mère, dans une nouvelle famille et un chemin de vie programmé qui est aménagé et que vous devrez suivre. »

« Le programme et le processus au-delà, c’est tout le cadre du programme de maîtrise pour conserver l’asservissement des êtres.

Rappelez-vous, nous sommes des êtres inter-dimensionnels c’est à dire que nous existons dans la 3-D et les plans supérieurs. C’est juste que ces plans supérieurs sont conçus par les Anunnakis. Ce ne sont pas des dimensions réelles. Sinon, nous pourrions découvrir qui nous sommes vraiment et nous n’aurions jamais à nous réincarner ou si nous le faisions, ce serait pour dire à tout le monde sur terre que tout cela est une illusion. »

Sarah :  »Pourquoi ? Pourquoi faire de cette façon ? Cela n’a pas de sens. »

Dr Neruda : « Ce qui a commencé comme une expérience dans l’exploration en trois dimensions d’une réalité de plus grande dimension est devenu ce qui est ici. Chaque être humain fait face à cette réalité finalement. Il ne peut pas l’éviter. Nous pouvons discuter sur le manque d’équité ou demander pourquoi, mais si elle ne fait pas sens pour vous, cela ne change pas le fait que nous vivons dans un monde de séparation conçu pour diviser et conquérir. »

« Les WingMakers ont écrit au sujet de la tonalité-vibration de l’égalité (Dr Neruda sort des papiers sur ce point). Voici le choix exact des mots utilisés par les WingMakers:

‘Lorsque toutes les manifestations de la vie sont véritablement perçues comme des expressions fragmentaires de la Source, la vibration de l’égalité qui sous-tend toutes les formes de vie devient perceptible à l’instrument humain. La vie apparaît d’abord comme une extension de la Réalité de la Source, et puis, comme une fréquence d’énergie individualisée investie dans une forme. »

« Elle vibre, dans son état pur intemporel, exactement la même pour toutes les manifestations de la vie. C’est le terrain d’entente de toutes les actions de la vie. C’est la tonalité-vibration de l’égalité qui peut être observée dans toutes les formes de vie et qui unifie toutes les expressions de la diversité à la fondation de l’existence connue comme la Source. »

Sarah : « C’est tellement abstrait. Comment cela peut-il aider ? »

Dr Neruda : « Peut-être que cela n’aide pas. Je ne sais pas. Mais la chose est que pour changer, pour sortir de cette illusion, il faut que chacun de nous s’éveille et reste éveillé. Ce n’est pas la lecture des mots qui va changer cela ; c’est la nature profonde de nouveaux comportements, parce que nos comportements actuels signalent que nos couches de conscience sont comprises comme séparées de qui nous sommes. Nous devons fonctionner comme JE SUIS, NOUS SOMMES. »

Sarah : « que représente les incunables ou les Illuminatis dans ce récit ? »

[Les Incunables, ou Illuminatis représentent, dans la Triade de Pouvoir, le sommet de l’élite dirigeante, encore appelée « capstone »’ ou pierre angulaire de la pyramide.]

Dr Neruda :  »Je vais vous répondre plus tard. Je veux continuer l’histoire un peu plus loin. »

Sarah : « Très bien. »

Dr Neruda :  »L’Humain 2.0 et la terre continuent donc à se densifier. Nous sommes de plus en plus en trois dimensions et plus denses maintenant que nous ne l’avons jamais été en termes de physique. Il fut un temps, il y a une quarantaine d’années, nous avons pensé que des races extraterrestres avaient vraiment quitté intentionnellement leurs vaisseaux spatiaux, mais ce que nous avons découvert, plus récemment, c’est que la plupart de ces étrangers ne sont pas des êtres physiques.

Alors qu’ils étaient en train d’observer la terre, leurs vaisseaux spatiaux ont vraiment été attirés par les forces circulaires de gravité du noyau de la terre, ce qui a fait que leurs vaisseaux spatiaux se sont matérialisés dans l’espace en trois dimensions. Parce que beaucoup de matériaux utilisés dans la construction de ces vaisseaux, du fait de leurs propriétés chimiques, avaient tendance à la densification lorsqu’ils étaient exposés à l’atmosphère de la terre. »

Sarah : « Vous avez mentionné le noyau de la terre comme étant la cause de tout cela, qu’est ce qui est si spécial à ce sujet ? »

Dr Neruda :  »Les champs magnétiques associés au noyau de la terre sont uniques. Ils sont, selon les mots des WingMakers, «vivants». Nous ne pouvons que supposer que vivant est un aspect de l’intelligence. »

« L’intérêt dans ce domaine, repose sur la densification de tout. Tout se condense. Cela se condense pour une raison : les anciens systèmes peuvent tomber à l’unisson lorsque leur densité atteint une certaine masse critique. Et c’est ce qui va se passer. »

Sarah :  »Quand ? »

Dr Neruda : « Tout ce que je peux dire c’est que c’est pour bientôt. Je n’ai pas les dates et heures qui sont associés à cet événement. »

Sarah :  »Mais que savez-vous ? »

Dr Neruda :  »Nous pouvons donner une plage. »


Sarah :  »Plus de dix ans ? »

Dr Neruda : « Oui. »

Sarah : « Plus de vingt (ans) ? »

Dr Neruda : « Tout ce que je peux dire, c’est que le terme que les WingMakers emploient est SIN, ou le Réseau du Souverain Intégral. SIN est la définition du nouveau système. Ils ont dit qu’il peut venir instantanément une fois que les conditions sont en place. Ce qui est clair, c’est que SIN se développe après Le Grand Portail et l’humain 3.0. »

Sarah : « C’est la première fois que vous mentionnez l’humain 3.0. Qui est-il ? »

Dr Neruda: « Si les êtres humains sont emprisonnés dans la prison de l’illusion, comme l’humain 2.0, leur interface de l’univers holographique est la raison pour laquelle ils sont coincés ; un nouveau modèle doit apparaître.

L’Humain 3.0 est ce nouveau modèle. C’est la formule de l’auto-réalisation. Il est en train de sortir de l’univers ou de cette réalité construite et ce modèle c’est de vivre l’auto-expression du JE SUIS, NOUS SOMMES. L’Humain 3.0 est le Souverain Intégral. C’est ce que j’appelle l’homme 3.0 SI. »

« Vous voyez, Le Grand Portail est un moyen de synchroniser l’humanité à un nouveau point d’ancrage où elle va vivre dans l’expression de l’unité et de l’égalité, souveraine et solidaire : JE SUIS CREATEUR, NOUS SOMMES. C’est une façon pour l’humanité de passer de la séparation, qui était son précédent point d’ancrage celui qui a généré l’humain 1.0 et 2.0., à l’humain 3.0 SI. Ce dernier aura un nouveau point d’ancrage et la raison du Grand Portail est de permettre la synchronisation, car comment pouvez-vous avoir un réseau d’égalité et d’unité si les êtres ne sont pas synchronisés ? »

Sarah : « Qu’est-ce que l’âme, alors ? »

Dr Neruda : « L’âme est une idée ou un paradigme qui fait désormais partie du programme de la réalité humaine. L’âme est la partie de vous qui contient toute la mémoire de votre existence en tant qu’être humain 1.0 et 2.0. Il s’agit d’un référentiel beaucoup trop grand pour le cadre de la conscience. Donc l’âme détient cette information pour chaque être individuel. »

« L’âme est un paradigme d’expression infinie dans une réalité finie. Mais vous ne pouvez pas être infini dans une réalité finie si cette réalité est une réalité programmée. Donc l’âme n’est pas la force de vie qui alimente la conscience humaine. Ce qui alimente la force de vie c’est le Souverain Intégral. C’est ce que chacun de nous est quand nous sommes dépouillés, nus de toute illusion, de toutes les déceptions, de toutes les restrictions, de tous les voiles, de tous les implants y compris ceux de l’âme. »

« C’est la redéfinition de l’identité humaine et l’expression du JE SUIS, NOUS SOMMES. D’un point de vue humain, les WingMakers ne voient pas les humains comme des entités de moindre importance, mais simplement des êtres avec des points d’ancrage qui les asservissent. Ce n’est pas un jugement, que les humains sont sans valeur ou mauvais ou coupables ou faibles ou démunis. Rien de tout cela. L’humanité a besoin d’un nouveau départ. Un point sur lequel ils peuvent se synchroniser dans une réalisation qui est l’expression de JE SUIS, NOUS SOMMES. Vivre ces mots dans leur comportement. »

Sarah :  »Qui est le créateur d’Anu… le réel Dieu ? Comment pouvons-nous avoir le droit de vivre et de travailler dans ce genre de tromperie ? »

Dr Neruda : « Les WingMakers parlent du modèle transformation / maîtrise… Attendez (Dr Neruda est allé à une page parmi ses dossiers). Voilà comment ils parlent :

«Le temps est venu de fusionner le modèle d’existence dominant de la Hiérarchie, basé sur une évolution des individus dans une démarche axée sur un  »Dieu-Sauveur » ( »saviorship »), avec le modèle dominant de la Source /Intelligence, basé sur une transformation des individus dans une dynamique axée sur la maîtrise ( »mastership »). Cette fusion ne peut être réalisée qu’au niveau de l’entité. ElIe ne peut pas se produire dans le cadre d’un instrument humain ou d’un aspect de la Hiérarchie. Seule l’entité – l’ensemble complet que constitue la souveraineté inter-dimensionnelle imprégnée de l’Intelligence de la Source – peut faciliter et permettre d’expérimenter pleinement l’intégration de ces deux modèles d’existence. »

Sarah : « Qu’est-ce que cela a à voir avec ma question ? »

Dr Neruda :  »Chaque être individuel est responsable de cela. Dieu ou Source /Intelligence ne va pas descendre des cieux et enlever les obstacles aux humains. Les humains ont besoin de prendre la responsabilité de cela. »

Sarah : « Mais sérieusement, comment le pourrions-nous ? Si nous sommes enveloppés dans les nombreuses couches de la tromperie. »

Dr Neruda : « Ce n’est pas facile. Les WingMakers écrivent que ​​les vertus de cœur doivent diriger le comportement à tout moment. Que ces mots doivent être appliqués et vécus, pas simplement présents dans la tête comme un concept important. »

Sarah : « Je ne pense pas que vous avez mentionné cela avant. Quelles sont ces vertus ? »

Dr Neruda :  »L’appréciation ou gratitude, la compassion, l’humilité, le pardon, la compréhension, la bravoure ou le courage. C’est la combinaison de la présence – vivre dans le moment présent- et l’application de ces vertus dans nos comportements. C’est être impeccable dans cette pratique. »

Sarah : « Qu’est-ce qui se passe si vous le faites ? »

Dr Neruda :  »L’inconscient est une porte d’accès à tous les êtres. Ces comportements vont à tous les êtres. Ils soutiennent la construction du Réseau du Souverain Intégral humain 3.0, qui doit remplacer la conscience de la séparation de l’homme 2.0. C’est donc l’application de ce comportement dans  »ici et maintenant » qui nous sortira de l’illusion. »

« L’autre moitié de cette équation est : les comportements résistifs (conditionnements, blessures), ceux-ci disparaissent à l’arrêt des comportements qui favorisent la séparation et la tromperie. Ce sont des résistances actives. Il est important de dire «non» à ces comportements chez vous et chez les autres, sans jugement. »

« Encore une fois, si vous travaillez dans le mode de comportement résistif, vous affectez l’ensemble. Vous pouvez soit soutenir l’unité et l’égalité, soit soutenir la séparation et la tromperie connues dans notre réalité. »

« Le point de départ du comportement ou de l’expression est dans le présent. C’est le centre névralgique de la création. Chaque moment de concentration sur l’instant présent a désormais un potentiel de soutien de l’unité et de l’égalité dans ce monde et aide à la naissance de l’humain 3.0 et au Réseau du Souverain Intégral. »

Sarah :  »Combien de temps ? Je veux dire combien de temps cela prendra ? »

Dr Neruda : « Le Grand Portail permet le Réseau du Souverain Intégral.

Les WingMakers suggèrent qu’aux alentours de 2080, les conditions devraient être idéales pour que cet humain 3.0. se révèle.

Mais ils stipulent également que cela pourrait arriver plus tôt ou plus tard. »

Sarah : « Pourquoi Anu, puisqu’il est Dieu, ne peut-il l’arrêter tout simplement ? Ou, si Marduk peut programmer une telle précision étonnante, comment l’humain 3.0. pourrait-il y arriver ? A moins qu’il ne le veuille ? »

Dr Neruda : « Il y a eu plusieurs interventions. Alors qu’Anu et ses cohortes de Sirius sont concentrés sur les droits des humains 1.0 et 2.0, ils ne portent pas autant d’attention à l’interaction entre la terre et le navire humain. La Terre est une anomalie en soi.

Rappelez-vous que les champs gravitationnels de la Terre interagissent avec toute vie. Même les êtres non physiques, s’ils approchent assez près de la terre peuvent être matérialisés dans ce plan d’existence. Anu ne veut pas se matérialiser dans cette dimension, et il ne peut figurer sur ce plan d’existence que pour peu de temps, peut-être un jour ou deux…

En ce moment, les Anunnakis ne peuvent pas entrer dans ce plan. Ils sont en lock-out. Le plan de masse est trop dense. C’est donc une raison. La capacité d’Anu d’interagir directement avec sa création a été réduite. »

« Le deuxième point d’intervention est que des êtres non-physiques ont pris conscience de cette question de l’esclavage. Ils voient comment elle affecte tout le monde. Cela a été autorisé en partie parce que les Anunnakis et leurs partenaires de l’alliance étaient forts et menaçants pour de nombreuses autres races et êtres. Quoi qu’il en soit, cette notion d’asservir des êtres infinis, en tant que concept ou point d’ancrage, infecte toute l’existence. C’est une idée fondée sur la séparation, basée sur la peur, que les êtres finalement commencent à voir comme une force dégénérative de l’existence.

L’état natif de l’existence, qui comprend l’espace-temps et le non-espace-temps, est l’unité et l’égalité. De toute évidence, l’esclavage n’est possible que dans un paradigme fondé sur la séparation. »

« Le troisième point d’intervention, ce sont les WingMakers. Ils font partie de l’humanité connue comme les Atlantes, mais avant même la création de l’Atlantide, ils existaient dans un modèle génétique à l’état pur et finalement cette génétique a été utilisée par Anu pour créer, en partie, l’humain 1.0 et l’humain 2.0, bien que la version 2.0 soit moins pure, car la génétique de Sirius a été introduite, entre autre.

Mais le point que je suis en train d’éclaircir ici est que les WingMakers sont comme une expression de l’avenir humain 3.0., ils sont entrés dans notre espace-temps et ont commencé à le fissurer, à ouvrir cette prison à la réalité. »

« Le quatrième point d’intervention est que chacun de nous pratique le procédé du Souverain Intégral. »

Sarah : « Je suppose que les incunables (sociétés secrètes) et les Illuminatis ont quelque chose à dire à propos de tout ce plan humain 3.0. Ai-je raison ? »

Dr Neruda : « Oui. La Triade de Pouvoir, quelle que soit la manière dont elle est définie en termes de titres, est programmée pour créer son propre humain 3.0.

Cette version sera fondée sur la convergence de la technologie sous la forme d’améliorations biologiques qui rendent le navire humain encore plus accueillant pour les implants fonctionnels. Le but est de faire un humain infini, au niveau terrestre, infini… infini par sa qualité d’immortel.

La fusion de l’homme et de la technologie ou ce que certains appellent le transhumanisme, est le but. Ainsi, l’homme 3.0. pour la Triade de Pouvoir est très différent de l’homme 3.0 SI, comme prévu par les WingMakers. »

« Vous voyez, le transhumanisme est dans la séparation. Elle dit que nous sommes fragiles, faibles, finis, brutaux, malades … incomplets. Toutes ces idées d’implants biologiques et d’amélioration cognitive faisaient partie de l’ordre du jour de l’ACIO. »

[ACIO, Advanced Contact Intelligence Organization : Organisation du Renseignement et du Contact Avancé]

Sarah : « L’ACIO a aidé à construire l’humain 3.0 ? »

Dr Neruda : « Oui, certains aspects clés du modèle transhumaniste. Pas la version SI. Vous voyez, l’idée de dépassement est liée au principe de séparation de la création. Il est le suprême modèle du JE SUIS. Le navire humain peut et doit être amélioré de manière à ce que les implants fonctionnels puissent vivre éternellement. Il y a plusieurs choses qui manquent, selon les WingMakers. »

« Un, l’inconscient ne peut pas contenir les flux de données d’une espèce en continu, et deux, la recherche de qui nous sommes, comme la véritable source de vie, sera davantage obscurcie par l’amélioration technologique. La réalisation de JE SUIS, NOUS SOMMES n’est pas une réalisation technologique et sa manifestation ne sera pas accélérée par ou grâce à la technologie à un niveau individuel. Il s’agit d’un auto-apprentissage et un processus de comportement individuel. Rien de plus, rien de moins. »

Sarah : « Donc, les transhumanistes veulent transcender la souffrance humaine, l’ignorance et la mortalité grâce à la technologie, et l’ACIO veut fournir une partie de la technologie pour le faire, mais qui aurait accès à la technologie ? »

Dr Neruda : « L’élite, bien sûr. La technologie servirait seulement à accélérer et à accentuer la séparation. Elle permet la mise en place d’êtres aux pleins pouvoirs et simultanément, le maintien dans l’impuissance des autres.

Les modèles économiques pour la diffusion transhumaniste, comme cela a été appelé dans le Groupe du Labyrinthe, n’ont pas été largement pris en compte. Les Incunables étant la seule exception. »

Sarah : « Vous voulez dire qu’ils voulaient vraiment élaborer un plan qui met la technologie de transcendance à la disposition de tout le monde ? »

Dr Neruda :  »Ils ont envisagé la question sous deux angles : premièrement, si la technologie pouvait être introduite à la naissance, elle permettrait d’atténuer les problèmes de coûts, de soins de santé et d’éducation, et compenser les frais de diffusion. Mais cela devrait être mis en œuvre par un service public. Aucune entreprise privée ne pourrait garantir une confiance suffisante.

Ainsi, un élément essentiel était de créer l’Organisation des Nations Unies pour qu’une organisation crédible au monde puisse introduire le transhumanisme sur la scène mondiale. »

« Le second angle est de diffuser d’abord cette technologie dans les hautes classes et les marchés libres, qui à terme, rendraient la technologie irrésistible pour tout le monde ; puis laisser les subventions du gouvernement faire baisser les coûts suffisamment pour permettre sa dispersion. »

« Tout cela sonne très altruiste, mais la qualité des technologies serait variable. Les élites seraient en mesure d’obtenir des implantations de qualité, couplées à la génétique la plus sensible. Ce serait tout simplement une civilisation humaine qui serait tentée de purger le mécontentement et la désobéissance, en échange de la participation à un système gouverné par l’élite transhumaine. »

« Les applications de la technologie, s’adressant d’abord niveau individuel, des aspects externes et impersonnels vont évoluer vers des aspects externes et personnels, puis passeront au stade de l’intégration dans la personne pour finalement devenir internes et personnels.

Le transhumanisme est la dernière phase, et c’est la phase vers laquelle l’élite s’oriente.

La technologie personnalisée intégrée à la personne, la dernière phase de l’évolution technologique, est basée exactement sur le même paradigme que celui de la condition humaine d’aujourd’hui, à savoir, les humains ont une interface programmée qui est partie intégrante de leur corps humain, et qui est alimentée par la Source infinie de qui ils sont vraiment. »

« Les êtres humains vont involontairement essayer d’être Anu pour eux-mêmes. Cela fait partie du programme, selon les WingMakers. L’humanité va jouer à Dieu pour elle-même. »

« Elle va essayer de concevoir un meilleur être humain et une meilleure civilisation. Elle le fera parce qu’elle ne peut pas imaginer comment l’humanité peut se sauver par des comportements simples et par la prise de conscience de ce que ces comportements peuvent faire. Elle le fera parce qu’elle est programmée pour s’intégrer de la technologie.

C’est le chemin que les WingMakers cherchent à éviter.

Ils écrivent que les êtres humains sont complets s’ils peuvent sortir de leur cadre de conscience et réaliser ce qui réellement alimente leurs systèmes, leurs réalités artificielles, leur existence programmée. L’intégration de la technologie à l’intérieur, ne fera que rendre cette réalisation plus difficile. »

Sarah :  »Je repense à ce que vous avez dit samedi, qu’il y avait des prophéties d’une race synthétique dépassant l’humanité… cela ressemble à ce que ces prophètes ont vu. »

Dr Neruda : « Quinze (le chef génial de l’ACIO et du Groupe du Labyrinthe) ressentait la même chose. Il n’a jamais supposé qu’ils étaient des étrangers extra-terrestres. Ces prophètes auraient vu l’homme 3.0.S transhumaniste dans une certaine chronologie lointaine et supposé qu’ils étaient étrangers. »

Sarah :  »Qu’est-ce cela implique pour la force militaire ? »

Dr Neruda : « Comme vous pouvez l’imaginer, c’est là où cela sera testé pour la première fois. Il y a tout un domaine de la technologie psychologique qui a constitué la base des travaux préparatoires d’une technologie à visée interne-personnelle, destinée à être diffusée dans l’armée. Cette technologie y sera publiée initialement de sorte qu’elle puisse être convenablement soutenue à des fins de test. Une fois qu’elle sera approuvée, il y aura convergence avec les programmes de technologie intégrée personnelle destinés à la corporation de l’élite. »

Sarah :  »Quand vous dites intégré personnelle, que voulez-vous dire exactement ? »

Dr Neruda :  »La miniaturisation de la technologie permettra d’embellir le corps, ce ne sera pas encore interne, mais cela fera partie du corps humain, comme les vêtements, les lunettes, les montres et les bijoux. »

Sarah : « Pardon si j’abuse de votre patience, mais dites-moi si j’ai raison, l’humain 1.0. a été créé par un dieu ou un être comparable ? Anu était-il plus évolué que nous ? »

Dr Neruda :  »Non Anu est du même niveau que nous ou les Atlantes. Il n’est pas plus intelligent. Il est trompeur. C’est la seule distinction. »

Sarah :  »D’accord… mais Anu a créé l’homme 1.0., puis il a jugé que ses capacités étaient trop proches de ses propres capacités ; il a craint que les hommes puissent un jour comprendre qu’ils étaient des Atlantes asservis par les Anunnakis. Et il s’est inquiété des conséquences de cette découverte. Alors, il les a effacés avec une inondation planétaire. »

Dr Neruda : « Selon les WingMakers, l’inondation était une partie du programme d’extinction, mais il y avait aussi des armes nucléaires qui ont été utilisées sur la planète dont la plupart ont été décrites comme étant des impacts de météorites. Les WingMakers écrivent que ce sont des armes de pointe utilisées contre les populations humaines qui avaient échappé au déluge. »

Sarah :  »D’accord. De quelque manière que l’homme 1.0 ait été éliminé de la planète, il a été remplacé par l’humain 2.0. ; ces humains possédaient des améliorations comme l’autoreproduction et une programmation plus avancée. Et au cœur de cette programmation était la notion que Anu était Dieu et qu’il reviendrait vers sa création. C’est bien cela ? »

Dr Neruda : « Oui. »

Sarah : « Et la mise à jour suivante des programmes de l’humain 2.0. se présente comme une bifurcation de la route. Une version de l’homme 3.0. prend le chemin de l’intégration de la technologie… ou transhumanisme. L’autre version, 3.0. SI, est un processus plus organique de l’utilisation des comportements humains, pour soutenir le processus d’évolution vers un humain 3.0.SI ou Souverain Intégral, puis devenir un réseau de ces Souverains Intégraux. C’est cela ? »

Dr Neruda :  »Vous avez l’idée générale, oui. »

Sarah : « Et la Triade de Pouvoir (les élites qui dirigent ce monde) veut que l’humain 3.0. prenne le chemin de l’intégration de la technologie, parce que c’est la façon dont ces êtres sont programmés… à imiter leur dieu, Anu ? »

Dr Neruda : « Oui. »

Sarah :  »Alors, c’est un peu comme si l’humanité se trouvait à un carrefour. D’un côté il y a la Triade de Pouvoir, qui est programmée pour développer les ressources humaines 3.0. comme un cyborg, je suppose, et de l’autre côté, il y a l’existence future de l’humanité qui nous pousse à évoluer en interne, au niveau de chaque personne, à travers un processus comportemental. Je suppose que la partie qui manque pour moi c’est le rôle du Grand Portail qui reste incertain. Je pensais que c’était une technologie qui a prouvé l’existence … l’existence scientifique irréfutable de l’âme humaine. Comment cela peut être représenté dans tout cela ? »

Dr Neruda : « Il y a des humains qui sont ici les concepteurs de la nouvelle couche de l’inconscient ; ils établiront le rapprochement entre les populations humaines partout sur ​​la planète pour ressentir et exprimer l’égalité et l’unité. Ils relieront l’humanité dans la conscience du JE SUIS, NOUS SOMMES, qui remplacera la conscience de la séparation. Cette conscience ne sera pas basée sur la hiérarchie. »

« Une des choses qui n’a jamais été divulguée dans les documents, y compris mes quatre précédents entretiens, c’est que certaines informations devaient être retenues.

Certaines informations ont même été voilées pour ne pas soulever la colère de la Triade de Pouvoir. Cette information, la cinquième entrevue, ne sera pas divulguée dans le même calendrier que les quatre précédentes. »

Sarah : « Pourquoi ? »

Dr Neruda : « Les concepteurs de la nouvelle couche de l’inconscient de l’humain 3.0. sont sur ​​la planète aujourd’hui. Ils font partie de la préparation nécessaire pour déplacer l’humanité, qui sera assise à la bifurcation de la route dans les 40-50 prochaines années, vers le chemin du JE SUIS, NOUS SOMMES. »

Sarah : « Je ne peux pas libérer cette interview ? »

Dr Neruda:  »Non, Quand il sera temps, je vous contacterai. »

Sarah : « Vous avez dit que certaines des informations ont été voilées. De quelle manière ? »

Dr Neruda : « Les WingMakers dévoilent certaines informations maintenant en 1998 : c’est l’information qu’ils ne sentent pas trop révolutionnaire… Trop radicale. Il faut, selon leurs propres mots,  »traverser l’interface humaine et activer une volonté » d’écouter leur voix. Par exemple ils ont utilisé le terme WingMakers, pour se décrire, sachant qu’il aurait un lien avec les anges. »

Sarah : « Mais vous avez dit que les WingMakers sont une représentation future des êtres-humains vraisemblablement, d’après cette divulgation, la version 3.0. des humains ? »

Dr Neruda : « Oui, mais il y a la programmation dans l’interface humaine où les implants fonctionnels sont mis en réseau comme un système, qui syntonise certaines informations. Une personne entendra le message, mais il n’agira pas sur lui. Il l’entend, mais il va s’y opposer. Il l’entend, mais il ne sera pas partagé. Tous ces programmes ont été créés à l’origine, mais ils peuvent être mis à jour… le programme peut être mis à jour avec de nouvelles instructions. Cela ne fait que fissurer cette réalité, alors qu’exposer l’information telle qu’elle est vraiment est une proposition très difficile. »

« C’est pourquoi il faut que cela se fasse à la dérobée, progressivement ou de manière furtive. La tromperie est si épaisse et opaque dans cette réalité, que ceux qui essaient d’entrer dans la prison et de créer une fissure dans le mur … sont aussi obligés d’utiliser une forme de ruse. »

Sarah : « Pourquoi ? »

Dr Neruda :  »La programmation, Sarah. Si l’information à l’état pur était diffusée, elle contredirait tout ce à quoi les gens croient… Et si c’était l’inverse littéralement de ce qui était logique et acceptable dans ce monde qui était vrai ? »

« Pour les WingMakers, si vous voulez réveiller certaines personnes pour les amener à l’intérieur de leur domaine d’information, pour les réchauffer à la vérité, cela doit être fait par degrés pour la grande majorité des gens. »

Sarah :  »Qu’en est-il à propos de moi ? »

Dr Neruda :  »Vous ne faites pas partie de la grande majorité, alors vous obtenez seulement un avant-goût de tout ceci. »

Sarah : « Est-ce que tout le monde dans le Groupe du Labyrinthe sait aussi cela ? »

Dr Neruda : « Oui, à des degrés divers. »

Sarah : « Mais ils étaient sur le chemin du transhumanisme. Ces informations ne changent pas leur avis ? »

Dr Neruda :  »Non. C’est vraiment pourquoi je suis ici. »

Sarah : « Vous venez de dire que je n’obtiendrai qu’un aperçu des révélations, donc il y a encore plus de matériaux qui seront publiés plus tard ? »

Dr Neruda : « Oui. »

Sarah : « Mais vous n’allez pas me dire quand… pas vrai ? »

Dr Neruda : « C’est exact. »

Sarah : « Etant donné l’intelligence et la conscience du Groupe du Labyrinthe, pourquoi ces informations ne changent-elles pas leur avis ? »

Dr Neruda :  »J’ai eu l’avantage d’avoir des échanges directs avec les WingMakers. Aucun de mes pairs n’en a eu. Ce fut la différence dans ma volonté d’agir sur l’information et non pas simplement la considérer comme une contradiction à la vérité telle que je l’ai comprise. »

Sarah : « C’est foutu, n’est-ce pas ? »

Dr Neruda : « Quoi ? »

Sarah : « Tout cela. Tout est foutu…. et nous l’avons fait. «

Dr Neruda: « Quoi qu’il en soit, il est important de savoir ce qu’il y a derrière la tromperie… et de porter un regard neutre sur la vérité. Ce peut ne pas être une belle image, c’est certain, mais comment voulez-vous réaliser autrement votre propre vérité tant que vous ne connaissez pas la vérité de la grande image ? Alors aussi tordu que cela semble, c’est un point de départ qui permet aux individus de se définir. »

« Voulez-vous rester dans l’illusion qu’une âme dans un corps humain qui sera sauvée par Dieu, montera au ciel et traînera avec les anges qui jouent de la harpe ? C’est idée est répugnante une fois que vous savez cela. Cette image est basée sur la séparation, l’égoïsme et le manque d’empathie et de compréhension. Ou bien vous pouvez simplement dire que tout est une grande illusion, y compris l’idée que nous sommes des êtres infinis, et que quand vous mourez, vous avez terminé. »

« La partie de cette nouvelle image qui est prometteuse, c’est que nous existons infiniment malgré le fait que nous avons été asservis. Nous pouvons également jouer un rôle dans le soutien de cette redéfinition de l’être humain à travers nos pensées et nos comportements. Et, peut-être plus important encore, nous avons les WingMakers. Notre avenir de nous-mêmes a fourni des éléments de preuve que le JE SUIS, NOUS SOMMES a prévalu. »

« Quand j’ai lu ces documents, ce sont les choses qui m’ont donné un certain sens de l’espoir et je les partage avec vous pour ce que ça vaut. »

Sarah : « Merci. Toutes les choses que vous m’avez dites dans les quatre premières interviews… avec cette nouvelle information, ça change des choses ? »

Dr Neruda : « Oui. Tout est affecté par cela. »

Sarah : « Donnez-moi un exemple. »

Dr Neruda :  »Dimanche soir, j’ai mentionné le LERM ou Matrice de la Réalité Encodée par la Lumière. Le LERM est ce que le Groupe du Labyrinthe pensait être Dieu en termes de preuve. Mais ce qui a vraiment été découvert était l’essence d’Anu et comment il fonctionne dans cette réalité ; il fonctionne comme un champ d’observation global qui est à l’intérieur de notre interface de conscience de cette réalité-existence, appelé terre ; donc LERM est Anu en prévision. »

Sarah : « Qu’en est-il des extraterrestres ? Ne savent-ils rien à ce sujet et ne peuvent-ils intervenir et nous sauver de cette situation ? »

Dr Neruda: « Rappelez-vous, tout le monde à l’intérieur de notre univers fait partie de cette tromperie, qu’ils le sachent ou non. Il existe quatre catégories d’êtres :

  • 1- ceux qui savent et activement nous soutiennent ;
  • 2- ceux qui connaissent la tromperie, mais ne sont pas disposés à faire quoi que ce soit ;
  • 3- ceux qui ne connaissent pas la supercherie et qui inconsciemment la soutiennent ;
  • 4- ceux qui connaissent la tromperie et qui activement tentent de sortir de la tromperie et de concevoir un processus pour que tout le monde fasse de même. C’est tout.

Ce n’est pas grave si l’être est physique ou non physique. Tout le monde tombe dans une de ces quatre catégories partout dans notre univers d’existence.  »

« Les êtres du troisième groupe se réveillent. Certains d’entre eux comprennent que la tromperie dans une partie de l’univers infecte tout. Ils exigent des mesures correctives. Ils exigent une compréhension collective afin de veiller à ce que cela ne se reproduise plus jamais. »

Sarah :  »Comment tout le monde dans cet univers peut-il être une partie de cette tromperie ? Je ne comprends pas. »

Dr Neruda :  »Tout notre univers est créé. Je ne dis pas qu’il est l’univers. Je dis que ce que nous appelons l’univers, aussi loin que nous pouvons l’observer, fait partie de l’hologramme implanté au sein de notre cadre de conscience et de l’interface humaine. Notre conscience mentale établit les relations spatio-temporelles de tout ce que nous voyons et comme je l’ai dit, cela fait partie de notre programme. Et cela inclut l’univers. »

« Pourquoi pensez-vous que nos meilleurs cerveaux de la planète ne peuvent pas définir la conscience et encore moins le subconscient et l’inconscient ? Ils sont programmés de cette manière. Anu ne voulait pas que nous comprenions. Nous examinons l’information neuronale et décidons qu’elle peut être tranchée de mille manières différentes, mais cela n’explique toujours pas comment elle fonctionne. »

« Comme l’a dit Aristote, il y a quelques 2300 ans : « Pour être conscient que nous percevons, il faut être conscient de notre propre existence.

C’est une bonne description du JE SUIS. Alors, sommes-nous une forme de vie isolée qui confronte une réalité séparée externe ? Non, nous sommes tous reliés. C’est pourquoi JE SUIS, NOUS SOMMES, est le point de départ crucial pour définir notre identité. Tout être qui ne confirme pas ses croyances dans ce domaine, n’est pas au courant de la réalité. Peu importe où ils sont, quel est leur véhicule ou s’ils veulent sauver l’humanité, l’important est qu’ils agissent à partir de ce point de départ -JE SUIS, NOUS SOMMES-« . »

« L’univers, aussi immense qu’il paraisse, est un hologramme dans une existence programmée et dans laquelle chaque être humain est d’accord avec cette réalité. Cet accord informe l’inconscient, je répète : cette partie de l’interface humaine que Anu a créée, fait que collectivement, nous voyons tous notre monde de la même manière, plus ou moins. »

« On nous dit : il y a des milliards de planètes avec la vie. Que l’univers est abondance avec des formes de vie dans différentes dimensions. Mais ce dont nous ne sommes pas sûrs, c’est si ici sur la terre matérielle, la terre visible, il y a d’autres êtres ? Bien sûr. Je les ai vus. Vont-ils sauver l’humanité ? Ils ne le peuvent pas. Ils ne peuvent que nous soutenir.

Il ne s’agit pas que n’importe qui ou quoi que ce soit vienne nous sauver. Il s’agit d’un processus de redéfinition qui ne peut se produire qu’au sein de chaque entité individuelle. Il ne s’agit pas d’être téléporté ou de monter à une certaine dimension plus protégée. Cela se fera dans le corps physique des êtres humains, par des êtres humains, pour les êtres humains. »

Sarah : « Je sais que l’interview sur le papier ne peut pas montrer la façon dont vous venez de livrer cette dernière réponse, mais j’aimerai qu’il le fasse. Je pense que ça aiderait à vous croire. »

Dr Neruda : « Les mots sont suffisants. »

Sarah : « Pourquoi avez-vous été choisi ? Pourquoi pensez-vous que vous pouvez interagir avec les WingMakers et être invité à communiquer cette information? Pourquoi ne l’ont-ils pas fait avec Quinze ? »

Dr Neruda : « Tout d’abord, ce n’est pas seulement moi. Cependant, dans le Groupe du Labyrinthe, ils m’ont choisi pour la raison que j’avais une certaine résonance avec leurs informations que d’autres dans le Groupe du Labyrinthe n’avaient pas. En termes de divulgation de l’information, peut-être que je suis le seul qui irait à l’extrême de la défection de l’ACIO afin de rendre cette information disponible. »

« Je ne me vois pas comme unique dans le sens que je suis le seul impliqué dans l’obtention de cette information. Il en existe d’autres, beaucoup d’autres, à la fois physiques et non physiques qui aident dans ce processus de transformation. Les WingMakers se réfèrent à eux dans leurs documents de philosophie sur les deux portails. »

Sarah :  »Je ne vous ai entendu parler que du Grand Portail ; je suppose que c’est l’un des deux portails… »

Dr Neruda : « Oui. Le Grand Portail sera publié dans la littérature des WingMakers comme la découverte scientifique irréfutable de l’âme humaine et dans un sens c’est vrai, mais ce n’est pas toute l’histoire. »

« Les deux portails sont définis comme le «crack» et la «démolition du mur. »

Sarah :  »J’espère que vous avez l’intention d’expliquer… »

Dr Neruda : « Oui, eh bien, la fissure est le premier portail. Il est le portail entre les mondes. C’est un être humain et c’est à peu près tout ce que je sais pour le moment. »

Sarah : « Un homme qui fait quoi ? »

Dr Neruda : « Qui peut intervenir entre les mondes. Je me rends compte que des milliers de gens, même des gens célèbres, ont affirmé avoir visité le ciel, mais d’après les écrits des WingMakers, ce n’est pas vrai. Ils ont erré dans le monde astral, qui a beaucoup de dimensions, mais ce monde astral fait partie de la création d’Anu, en termes de notre programmation. Notre véritable dimension n’est pas celle de la création ou de la formule d’Anu.

Le portail humain sera un portail de communication entre nos origines en tant que race d’êtres infinis, et ce monde de l’hologramme de la tromperie. »

Sarah :  »Qu’en est-il du sujet de la destruction du mur, comme vous l’avez appelé. »

Dr Neruda :  »Le Grand Portail est la destruction du mur. C’est lorsque le mur est détruit à travers les efforts de tous les êtres qui suivent le processus du Souverain Intégral. Et cela donne la possibilité à tous les êtres humains de faire le pas vers leur propre infinité ou essence de vie infinie. »

Sarah : « Donc, dans l’ordre il y a le premier portail humain puis Le Grand Portail ? Et du point de vue du calendrier, que pouvez-vous dire à ce sujet ? »

Dr Neruda : « Le portail humain ancre le point de création sur la terre pour Le Grand Portail. Il viendra dans une dizaine d’années. (Environ 2008) Le Grand Portail, environ 70 ans après. Ce sont les délais approximatifs qui m’ont été donnés, mais toujours avec la stipulation que ces dates peuvent évoluer et changer. »

Sarah : « Que dit la science à ce sujet ? »

Dr Neruda :  »La science… en termes de quoi ? »

Sarah : « Je veux dire : toute la notion que l’univers est un hologramme ou illusion créée à l’intérieur de notre tête. »

Dr Neruda :  »La science n’est pas en mesure de l’expliquer. La nature non logique de l’univers – en termes de comportement quantique – est impossible à expliquer. Certains scientifiques ont accepté d’expliquer tout ce qu’ils ne comprenaient pas comme des variables cachées. Mais franchement ce que les WingMakers ont expliqué, c’est que nous créons l’univers à travers l’interface de l’homme. Anu nous a fourni une explication (fausse) en réinterprétant les vibrations sonores à travers nos cinq sens. »

Sarah : « Mais cela n’a pas de sens … comment puis-je voir la lune et un enfant de deux ans la voir exactement de la même manière? Comment peut-elle être la même ? »

Dr Neruda : « Non, c’est ce que l’inconscient fournit à l’interface humaine 2.0. Il rassemble l’interprétation de la vibration sonore de la lune, sur la base des milliards et des milliards d’observations à travers le temps. Cela évolue et change en fonction des conditions environnementales, mais en général l’idée que la lune est d’argent et généralement de cette taille, est stockée et partagée dans l’ADN.

Le système de l’inconscient est renforcé par la culture, la famille et l’éducation. C’est le champ collectif universel. C’est un effet de champ qui transfère les informations à travers les champs vibratoires qui relient les êtres humains. »

Sarah : « Peut-être que ça va juste me prendre un certain temps pour comprendre cela. J’entends votre explication ; mais cela n’a tout simplement pas de sens pour moi. Permettez-moi de changer un peu de sujet. Si la vie de chacun est préprogrammée, pourquoi sommes-nous en mesure de discuter ? Pourquoi le programme de Marduk nous permettrait même d’entrevoir cette information ? »

Dr Neruda : « C’est une bonne question. Peut-être que le meilleur moyen d’y répondre est d’envisager une expérience de pensée. Imaginez que notre univers est une bulle qui a été créée par un groupe d’entités qui utilise la tromperie contre leurs égaux qui n’avaient jamais connu une telle vision du mal de la séparation et ne pouvaient donc pas concevoir une défense contre elle. Cet univers de bulle semblait complet et toujours en expansion. À bien des égards, il est une plate-forme idéale pour la vie et seulement une forme de vie sensible semble exister sur une minuscule planète à l’intérieur de ce vaste univers quasi-infini. »

« Dans cette même bulle, il y a des dimensions vibratoires qui sont devenues connues dans les milieux religieux comme le ciel et l’enfer et dans les cercles spirituels et psychiques, comme les plans éthérique et astral. Ces plans existent à l’intérieur de la bulle, mais ne sont pas visibles à l’interface de l’homme ou aux cinq sens. Nous appellerons cette bulle, la bulle 1. »

« A l’extérieur de la bulle 1, imaginez qu’il y a un autre univers ou la dimension de l’existence. Il est vaste et englobe toute la bulle 1. Au sein de cette deuxième plus grande bulle, existe une dimension à partir de laquelle l’essence de notre vie est issue avant son insertion dans une bulle. Maintenant, les êtres de la 2eme bulle peuvent entrer dans la bulle 1 et l’expérimenter pleinement. Toutefois, s’ils s’approchent trop près de la planète habitée appelée terre et y restent trop longtemps, ils se densifient et ne sont plus en mesure de revenir à la bulle 2. »

« La Terre est le point focal dans la Bulle 1. Les entités qui se prennent pour des dieux ont créé 2 Bulles de plus dans la Bulle1. Ils piègent d’autres êtres dans le même paradigme de tromperie et les jettent de la Bulle 2 dans une Bulle similaire à la Bulle1. Ces entités envisagent de prendre le pouvoir de la Bulle 2 pour eux-mêmes, en faisant de leurs anciens partenaires de la Bulle 2, les fidèles esclaves adorant les souverains de la Bulle 2 comme leurs dieux. »

« Pendant ce temps, il y a une bulle plus grande qui entoure la Bulle 2. Nous l’appellerons Bulle 3. Me suivez-vous ? »

Sarah : « Je pense que oui. »

Dr Neruda : « Bon. Alors la Bulle 3 englobe la Bulle 2 et toutes les Bulles plus petites liées à la Bulle 1. Il y a des êtres dans la troisième Bulle qui sont conscients de la supercherie perpétrée sur la Bulle 1 et les êtres en leur sein, ces êtres infinis sont patients et curieux, voudraient voir ce que cette séparation, cette construction va créer. Dans leurs dimensions, ils ne connaissaient que l’unité et l’égalité comme concepts, la division sous forme matérielle était intéressante à leur yeux. »

Sarah :  »Mais toute cette misère humaine, est juste pour exécuter un test ? »

Dr Neruda : « Rappelez-vous la machine humaine n’est pas réelle. C’est l’équivalent d’une combinaison spatiale avec l’intelligence artificielle et un système sensoriel. L’astronaute, c’est à dire nous, est infini. Il ne peut pas être tué ou blessé ou détruit. Alors même si l’expérimentation semble misérable d’un point de vue humain, elle est animée par l’apprentissage sur de nombreux autres niveaux, dont l’un est de construire la sensibilisation de tous les êtres à ne jamais laisser cette déchéance se produire à nouveau. »

« Le système de l’inconscient de l’être humain existe d’une manière semblable, mais beaucoup plus avancée dans les êtres inter-dimensionnels qui peuvent se déplacer entre les trois bulles. Il est ce qui permet l’égalité et l’unité d’être maintenus dans de vastes mondes de l’espace-temps et de l’espace-temps quantique. »

« Maintenant, dans cette expérience de pensée vous pouvez voir que les dimensions de l’espace-temps sont nombreuses dans l’univers. Que les entités existent dans ces différentes bulles et expérimentent leur création. Parfois, dans cette expérimentation, ils décident de réduire en esclavage par les constructions de la séparation et de la tromperie. Cela se produit avec des situations où les êtres humains peuvent aimer la rareté, la préservation d’une race, les conséquences imprévues de décisions, le service à soi-même au lieu du service à la vérité. Tous ces éléments étaient dans les équations de comportement d’Anu et de ses complices de Sirius. »

« À un certain point, les leçons sont apprises. L’expérience entière se solidifie et durcit à un degré tel qu’elle ne peut plus vraiment être comprimée. Sa valeur diminue rapidement à partir de ce point. Lorsque cela se produit, des êtres vont intervenir. Dans notre cas, ils sont intervenus sous la forme de l’humanité du futur qui nous a avertis de cette réalité, d’où l’intervention des WingMakers. Quant à savoir pourquoi nous parlons, c’est simple. Marduk n’est pas le seul qui peut programmer. »

Sarah : « Et qu’est-ce que cela veut dire ? »

Dr Neruda : « Dans le monde d’aujourd’hui, nous avons des programmeurs qui peuvent écrire des codes qui emmènent l’utilisateur de ces codes d’une expérience à l’autre. Il les déplace d’un point A à un point B. La programmation est un aspect du temps. C’est un processus directionnel. »

« Vous êtes au courant des pirates. Ils y en a de tous âges. Plus tôt cette année, un enfant de 15 ans a piraté l’US Air Force. Même Microsoft est dans l’impossibilité de protéger ses systèmes d’exploitation NT.

L’état d’esprit des hackers est encore une manifestation de la séparation. Il s’agit d’une polarité. Un jeu de l’esprit pour plusieurs raisons et parfois la cupidité. La plupart du temps, c’est un rappel que tout ce qui est une forteresse reste vulnérable. Le programme que Marduk a créé est un concept similaire à notre programmation de logiciels, mais infiniment plus complexes et avancés. Cependant, comme tout pirate va vous dire, tout peut être piraté avec la bonne technologie et les compétences. »

« Nos programmes ont été piratés. Nous avons été modifiés. Nous ne sommes pas connectés de la même manière aux lignes de la grille qui régissent cet hologramme que j’ai appelé une bulle, un peu plus tôt. »

Sarah : «Qui… qui a fait le piratage ? »

Dr Neruda: « Je ne peux pas vous donner un nom. Je ne sais pas. On m’a dit qu’il y a de nombreuses ressources qui sont utilisées pour créer la fissure dans le mur, pour à partir de l’intérieur, pousser l’humanité vers la chute du mur collectivement et sortir de cette prison. Nous faisons partie de la fissure. »

Sarah : « Je ne me souviens pas de ce bénévolat. »

Dr Neruda : « Pour être franc, moi non plus. »

Sarah :  »D’accord… Je vais changer un peu de sujet. Dans mes notes du samedi, vous avez dit ce qui suit : «Que les WingMakers ont affirmé que dans le domaine des cinq sens en trois dimensions, les humains se sont adaptés à la raison pour laquelle nous n’utilisons qu’une partie fractionnaire de notre intelligence. Ils ont affirmé que la capsule de temps serait le pont de passage des cinq sens tridimensionnels aux sept sens multidimensionnels. »

« Quel est le rapport avec la conversation de ce soir et qu’est ce exactement que la capsule de temps ? »

Dr Neruda : « La capsule de temps est le contenu du projet des WingMakers. Ce qu’on appelle une capsule de temps c’est une intervention spécifique destinée à passer le temps. Ce qu’on appelle une capsule c’est un système de diffusion de l’information qui est conçu pour aider les gens à débloquer leurs lignes, leur grille de chemin de vie préprogrammé où ils étaient essentiellement un robot humain marchant sur leur chemin de vie car ils ont été programmés pour le faire. »

« Jusqu’à ce que les WingMakers divulguent cet aspect de leur intervention (c’est-à-dire la cinquième interview du Dr J. Neruda), ils ne peuvent pas divulguer la véritable signification derrière leurs mots.

Encore une fois ils masquent leurs paroles derrière les normes acceptées : les règles de ce monde par rapport au New Age, au nouvel ordre mondial, à la spiritualité, à la religion, à la philosophie, etc… Cela leur a donné un anonymat accepté ; après tout, cela a été présenté comme un mythe. Il n’y a rien dans un mythe qui pourrait amener Anu à censurer ou à riposter. »

« Ils ont testé le caractère explicite de la langue et ont décidé de placer certains des éléments activateurs dans d’autres formats comme l’art, la poésie et la musique. En d’autres termes, quand ils ne pouvaient pas affirmer quelque chose explicitement par crainte de représailles, ils l’encodent dans l’art. »

Sarah : « Mais vous m’avez demandé de retenir cette interview. Que faire si elle ne sort jamais ? »

Dr Neruda : « Alors cela voudra dire que ce n’était pas nécessaire. »

Sarah : « Mais alors, qu’en serait-il du reste des matériaux, seraient-ils moins vrais ? »

Dr Neruda :  »Je dirais que cela les rendrait moins directs ou explicites, mais à propos de votre question oui, je suis d’accord que leur vérité est diminuée sans le cadre de cette divulgation. »

Sarah : « Que sont ces matériaux pour vous ? Je veux dire dès maintenant que lorsque vous émettiez les quatre premières entrevues, je pouvais compter sur une main le nombre de gens que je connais qui pourraient entendre ce point de vue avec un esprit ouvert.

Avec la plupart de mes amis et la famille … je ne veux même pas en parler. Mais avec cette interview, je ne pense pas que quiconque que je connaisse serait prêt à l’entendre. Je ne peux même pas penser à une personne, pour être honnête. »

Dr Neruda :  »Je comprends. Le nombre de personnes qui se présente à regarder à travers la fente dans le mur est très faible. En ce qui concerne l’ensemble de la population, cela représente une petite fraction.

Mais la vraie définition du Grand Portail est que suffisamment de gens vont regarder à travers cette fissure et reconnaître qu’il y a plus, beaucoup plus que la réalité existante et ils travailleront ensemble pour pousser le mur. Le mur tombera lorsque les êtres infinis à l’intérieur exploiteront l’instrument humain, pas comme une chose séparée, non pas comme un navire ou quelque chose qu’ils portent comme un uniforme, mais qu’ils fonctionneront à l’intérieur du corps humain libérés de l’interface et les implants fonctionnels. »

Sarah : « Vous voulez dire qu’ils ne seront pas montés dans la Bulle deux ou trois ? »

Dr Neruda :  »Non, Ils resteront ici sur terre. Mais ils vont rester ici dans ce corps, comme des êtres infinis, pas comme des esclaves ou des coquilles d’eux-mêmes. »

Sarah : « Vous avez dit qu’il y avait d’autres êtres impliqués dans cette intervention. Pouvez-vous les divulguer ? »

Dr Neruda :  »Je préfèrerais ne pas dire autre chose que de dire que ce sera bientôt divulgué. »

« L’ensemble de cet asservissement de l’humanité est comme la parabole des six aveugles touchant l’éléphant. Nombreux sont ceux qui touchent une partie de l’éléphant et décrivent ce qu’ils touchent, mais avec des bandeaux sur les yeux, il est très difficile de décrire l’ensemble de la tromperie. »

Sarah : « Ces hommes aveugles » sont-ils des humains ? »

Dr Neruda : « Oui, bien sûr. Ils voient certaines parties de cet esclavage et ils savent que quelque chose se passe. Que quelque chose ne va pas.

Vous ne pouvez pas avoir des êtres divins marchant autour de la terre et en même temps des êtres qui assassinent, violent, maltraitent les enfants et font la guerre ; ils sentent cette séparation et la tromperie. Quelque chose va terriblement mal. Pourquoi laissons-nous cela arriver ? »

« Selon les WingMakers, il y a des gens qui sont incarnés maintenant qui seraient l’équivalent de valeurs aberrantes. Êtes-vous familier avec ce terme ? »

Sarah : « Non. »

Dr Neruda : « Le terme est généralement utilisé dans les statistiques. Pensez-y comme une anomalie. Des personnes ont ce qu’on appelle un dysfonctionnement transitoire de leurs interfaces, mais dans ce dysfonctionnement, ils sont capables de voir à travers la fissure. Cela pourrait ne durer qu’une seconde ou deux, mais ils entrevoient ce qui est derrière les murs. Et encore, je ne parle pas de l’astral c’est juste un plan plus raréfié de l’hologramme de la tromperie. »

« Les personnes atteintes de ces dysfonctionnements transitoires finissent souvent par être diagnostiqués autistes ou, dans les cas extrêmes, sont considérés comme schizophrènes, mais parce que le dysfonctionnement est transitoire, ils fusionnent lentement dans l’hologramme humain et n’ont pas la signification contextuelle de ce qu’ils ont vu, de toute façon ils apprennent à oublier. Le programme leur retire ce qu’ils ont perçu. »

« Mais avant qu’ils oublient, avant leur retour aux croyances normales, avant qu’ils soient drogués ou mis en quarantaine, ils partagent leur expérience dans l’inconscient.

Et cela commence à s’exprimer à travers la culture. Cela va sortir dans les films, les livres, le théâtre, l’art, la poésie et beaucoup de ces expressions aident à nourrir l’inconscient et à l’ouvrir à la possibilité que l’échelle de notre prison englobe même la lumière, même la science, même les anges… même Dieu. »

Sarah : « Porterons-nous une cible sur nous-mêmes quand cet événement de libération arrivera? Je veux dire, est-ce qu’Anu peut décider de nous anéantir si tout cela arrive ? »

Dr Neruda :  »Croyez-moi, j’ai réfléchi à cette question. Il y a des risques impliqués. Combien, je ne sais pas. Les WingMakers expliquent que les créateurs de ce plan (les Anunnakis) se sont résignés à l’intervention, mais que leurs équivalents ici sur la terre ne sont pas aussi excités par ces perspectives. Cela va faire son chemin mais ça va prendre un certain temps. »

Sarah :  »Qu’est-ce qui se passe entre maintenant et Le Grand Portail… quand le mur va se fissurer ? »

Dr Neruda : « Tout ce que je peux vous dire, c’est que la Triade du Pouvoir va continuer à le consolider. Le système de l’argent continuera sa spirale inexorable échappant au plus grand nombre, en maintenant le pouvoir dans les mains de quelques-uns. Cela fait partie de la programmation originale. »

Sarah : « Relativement à la déclaration d’Anu ? »

Dr Neruda : « Oui. Selon le plan original Anu doit intervenir et résoudre les problèmes du monde et être oint. Anu utilisera la centralisation du système de l’argent pour intégrer la technologie dans les systèmes biologiques afin qu’ils soient en mesure d’avoir l’existence infinie dans la bulle de la terre. De cette façon, Anu, pourra être un dieu dans ce monde pour toujours. »

« Mais comme je l’ai dit, ce plan n’était pas parfait dans le sens de son infinitude. Anu a sous-estimé les êtres dans la bulle 3 et au-delà. »

Sarah :  »A-t-on jamais essayé avant ? »

Dr Neruda : « Quoi ? »

Sarah : « Utiliser cette fissure dans le mur et en accélérer la chute ? »

Dr Neruda :  »Non Pas dans notre monde. Ce sera le premier effort coordonné pour libérer l’humanité. »

Sarah :  »Mais qu’en est-il de Jésus ou Bouddha. »

Dr Neruda : « Selon les WingMakers, chacun des avatars qui sont venus sur cette planète l’ont fait en tant qu’invités. Les êtres humains ont été vus comme des  »êtres perdus ». C’est littéralement la façon dont nous sommes définis dans les plans d’existence en dehors de notre planète. Souvenez-vous de ce que j’avais dit sur les êtres de dimensions plus élevées qui visitaient la terre et devenaient manifestés ? »

Sarah : « Oui… »

Dr Neruda : « C’est ainsi que bon nombre de ces avatars sont venus sur terre. Ils ne sont pas passés à travers le processus de la naissance, ils se sont manifestés littéralement dans le plan de la terre avec leur conscience dimensionnelle intacte. Ils ne voulaient pas naître dans ce monde et habiter un corps humain, car ils savaient qu’ils allaient dormir et oublier. Les Avatars devaient directement se manifester. »

« Le problème est que les gens avaient peur d’eux et restaient à l’écart ou bien les gens ont agi en tant que gardiens de l’ancien système et voulaient détruire l’Avatar ou bien certaines personnes se tournaient vers l’Avatar pour être sauvées. C’est ce qui a donné naissance au modèle d’évolution/Sauveur de l’univers. L’évolution, telle que définie ici, est le processus d’être sauvé et absout de ses péchés. Le pécheur a évolué vers le disciple, le disciple a évolué vers l’enseignant, et l’enseignant a évolué dans la hiérarchie des enseignants et des dirigeants. La notion de Sauveur signifie simplement qu’une force extérieure ou avatar permettrait de sauver l’individu de ses péchés ou d’un comportement répréhensible et de le relier à la lumière ou à l’esprit de Dieu. Le sauveur était un intermédiaire de la Hiérarchie qui branchait l’individu dans la lumière de l’illumination et de la révélation. »

Sarah : « Alors… ces avatars ont ouvert une fissure ? »

Dr Neruda : « De toutes sortes, mais surtout leur mission a été de démontrer ce qui était vraiment à l’intérieur du navire humain. Ce n’était pas de montrer des miracles pour convaincre les gens de les suivre ou de créer une religion. La résurrection, par exemple, n’était pas une pièce de théâtre pour souligner la stature unique de Jésus comme le Fils de Dieu. Il ne l’était pas. Cela a été écrit plus tard. Comme sa popularité a grandi, il a été entendu qu’Anu et Marduk pourraient utiliser Jésus pour renforcer l’emprise d’Anu sur la culture humaine, et se repositionner comme un Dieu aimant, le père des grandes entités comme Jésus. »

« Les avatars étaient généralement considérés comme une nuisance par Anu. Habituellement ils ont été tués ou enfermés, ont dépéri et sont morts. L’histoire a été réécrite soit pour consolider la glorification d’Anu, soit en les faisant passer pour des suppôts de Satan. Il n’y avait pas de juste milieu avec les avatars. Jésus était vraiment le premier avatar qu’Anu a décidé d’adopter en créant une religion mondiale autour. »

« Chacune des autres religions du monde a été modélisée d’après le christianisme, même celles dont le fondateur n’était pas techniquement un avatar. Les avatars sont très rares. Ils voulaient venir et pousser les murs, mais ils avaient besoin qu’un assez grand nombre de personnes les suive pour pousser le mur vers le bas. Une fissure ne serait pas suffisante. Et s’ils venaient simplement pour montrer la nature de l’être infini à l’intérieur de chaque uniforme humain, ils risquaient qu’une religion se construise autour d’eux qui allait devenir, au fil du temps, soudée à Anu et à la tromperie holographique multicouches qui pesait sur l’humanité comme un dôme. »

« Les WingMakers se réfèrent aussi à un nouveau type d’être appelé Entité Souveraine. Ce sont des êtres ‘’pré-Souverain Intégral’’, ils sont ensemencés avec la capacité de sortir de la Hiérarchie, et ce faisant, ils peuvent examiner des informations que les autres attaquent ou ignorent. Malheureusement, les informations qui pourraient libérer les gens sont les informations que le programme attaque. »

Sarah : « Lorsque vous utilisez le terme de Hiérarchie, de quoi parlez-vous exactement ? »

Dr Neruda : « Les WingMakers semblent utiliser ce terme, selon le cas, pour désigner Anu au sommet, son leadership dans les dimensions, ou la Bulle 2, et son leadership sur la terre sous la forme de la Triade de Pouvoir. Collectivement, c’est la Hiérarchie. »

Sarah :  »Pouvez-vous m’aider à comprendre comment il se fait que personne ne sait rien de tout cela… Je veux dire… au-delà des six milliards d’individus qui marchent sur la terre aujourd’hui et je ne sais pas combien d’êtres dans toute l’histoire de l’humanité… mais cela doit bien faire… je ne sais pas… une centaine de milliards ou quelque chose comme cela, comment se fait-il que cette histoire ait pu être dissimulée ?’’

Dr Neruda : « Vous voulez dire combien d’expressions de la vie, peut-être, mais pas combien d’êtres humains. »

Sarah :  »En raison de la réincarnation, c’est ça ? »

Dr Neruda : « Oui. Mais pour répondre à votre question, cela est fait à travers l’interface du navire humain. L’interface est ce que la plupart des gens considèrent être eux-mêmes. C’est leur conscience. L’interface fusionne le corps physique et l’être dimensionnel qui le fait fonctionner et l’anime. Il y a un vieux dicton qui dit que la première et la dernière chose que voient les poissons est l’eau. C’est une expression pertinente de notre situation ici. »

« Les êtres humains ont vécu dans la conscience d’un corps humain, car c’est lui qui a d’abord été créé. C’est tout ce qu’ils ont jamais connu et en raison de la complexité de la technologie qui sous-tend toute cette tromperie, nous sommes occupés par des distractions diverses afin de ne jamais, jamais envisager la possibilité que Tout cela fait partie d’une illusion. Tout. »

« Bien qu’il semble impossible que cent milliards de vies aient existé et n’aient pas regardé à travers la fissure, une analogie serait d’aller au fond de la mer où les poissons bioluminescents vivent et de leur expliquer qu’un monde de lumière et de chaleur existe. Peut-être qu’un ou deux oseraient s’aventurer hors des profondeurs si on leur parlait de ce monde et ils reviendraient sans doute signaler qu’ils ont découvert un monde étrange et mystérieux. Mais jamais ils n’imagineraient que tout un monde de la terre et de l’air existe au-dessus d’eux, que des êtres tout à fait différents de nature marchent sur la terre sèche, respirent l’air et regardent les étoiles d’un milliard d’années-lumière. »

« Les humains sont pour beaucoup comme ces poissons bioluminescents. »


Sarah :  »D’accord je comprends l’analogie, mais personne vraiment ? »

Dr Neruda : « Certains ont perçu momentanément à travers les fissures… c’est tout. Les avatars qui se sont manifestés ici ont fonctionné au plus proche de notre vraie nature sur cette planète, mais, parmi eux, ceux qui sont passés par le processus de naissance et qui ont l’ADN humain, sont enfermés dans leur interface ou ont été rapidement éliminés. »

Sarah : « Mardi, vous avez à la fin parlé de Lucifer et sa création de l’Animus, quel est le rapport avec cette histoire ? »

Dr Neruda : « Jusqu’à hier soir, je ne savais pas si cette interview aurait même lieu. Je savais que vous vouliez que je parle en profondeur du Grand Portail, mais je n’étais pas sûr du niveau que je serais autorisé à divulguer. Ces informations sont très surveillées. C’est à la fois une introduction par effraction et un break-out. Ces informations sont difficiles à concevoir au milieu de la désinformation et de la tromperie qui se produit sur cette planète par rapport à l’homme. »

« Lucifer et les anges déchus était un clin d’œil aux humains déchus qui ont été expulsés de l’Eden. C’est la même histoire avec le même but : mettre la peur de la rébellion dans les systèmes de conscience de l’homme. Le rendre fort et puissant dans l’inconscient, et s’assurer que Lucifer, Satan et le diable (trio du Mal) reflètent la trinité du Bien, le Père, le Fils et le Saint-Esprit. »

« Anu s’est rendu compte que la meilleure façon de faire que sa création humaine prenne son chemin était de faire croire que le chemin de son royaume est vertueux et moralement acceptable. Et comment faites-vous cela ? Vous créez le mal incarné par des démons qui s’acharnent pour asservir les humains et les empêchent de suivre le chemin vertueux. Ainsi qu’un groupe parfait d’êtres humains évoluant vers le royaume de Dieu tandis que les démons essaient de les séduire et de les prendre au piège. »

« Anges et maîtres ascensionnés sont les guides pour montrer le chemin du royaume des cieux. Les traditions orientales utilisent les demi-dieux, les hiérarchies des maîtres, la méditation, mais cela a été basé sur la même polarité qui, à son niveau le plus fondamental, a établi la lumière comme le bien et les ténèbres comme le mal. »

« Donc, cela dit, permettez-moi de revenir à votre question sur Lucifer et l’Animus. L’histoire de Lucifer est comme un accessoire sur une scène. Avec Lucifer en jeu, la scène est plus dangereuse. Vous pouvez placer le blâme. D’un côté vous avez des humains moralement justes et craignant Dieu. Et de l’autre des humains, vos ennemis réduits en esclavage par des démons aux services de Lucifer ou de Satan. »

« Cela crée des conflits qui conduisent à des guerres. Cela crée des histoires, des conflits qui s’entretiennent génération après génération, les gens qui vivent les conflits de leurs ancêtres. Au milieu de tout cela, Dieu grandit en taille et en importance. Tout le monde veut prétendre que Dieu est de son côté. »

« Lucifer était un catalyseur pour agrandir l’importance d’Anu. Pour rendre l’homme dépendant de lui, même s’il ne l’a jamais vu, entendu, goûté, senti, touché. Il est dans le champ universel de l’inconscient. Cela a été programmé de cette façon et les cultures religieuses le font sentir plus réel. »

« L’Animus est l’être humain 3.0., dans la trajectoire envisagée par Anu pour soutenir sa suprématie infinie sur l’humanité. Son objectif étant de synthétiser l’humanité avec la technologie.

Les Animus, c’était nous, dans un avenir potentiel. Il existe des organisations gouvernementales, des personnes morales et des institutions de recherche qui partagent ce même objectif alors même que nous parlons ».

Sarah : « Comment s’est prise la décision de sélectionner l’information libérée ? »

Dr Neruda : « J’ai dit que les matériaux WingMakers sont nombreux. Il y a 24 articles philosophiques, mais seulement quatre seront publiés. Les quatre entretiens que nous avons déjà enregistrés comme je vous l’ai dit, ces quatre seront libérés, peut-être pas tous à la fois, mais ceux qui ont été approuvés. »

« Cette interview et les 20 documents de philosophie restants ne seront pas publiés tant que certaines conditions ne seront pas remplies. Quelles sont ces conditions, je ne sais pas. Je suppose que cela a à voir avec la découverte du portail humain et la fissure dans le mur mis en place dans ce monde. Une fois ce point d’ancrage implanté, alors, peut-être que les autres matériaux pourront être libérés. »

« Quant à savoir comment la décision est prise, permettez-moi d’être très clair, ce n’est pas ma décision. Elle est déterminée par les Wingmakers. Une intervention de voyageurs temporels est une opération très délicate. De nombreuses variables doivent être pesées et considérées ».

Sarah : « Pardonnez ma question ici, mais comment savez-vous que les WingMakers ne font pas partie de l’ensemble de cette tromperie ? »

Dr Neruda :  »À un certain moment vous devez faire confiance à vos sentiments et votre intuition, sinon tout est un exercice mental brut. Je ne peux pas dire que je suis confiant à 100%. En tant que scientifique je suis méfiant par nature, mais tout ce que j’ai lu et étudié est conforme à leur objectif déclaré qui est d’établir un nouveau point de départ pour les êtres humains en ce moment précis. »

« Leur première communication est un message d’espoir masqué ; une revue énergétique des philosophies spirituelles de cette planète loin des maîtres, des organisations, des hiérarchies et des croyances. Elle est plus axée sur comment devenir un activiste spirituel ou un praticien du comportement de l’intelligence. Il s’agit de l’activation des ‘’pré-Souverains intégraux qui sont en mesure de comprendre la capacité d’évolution de l’être humain et de l’aider à virer dans la direction du « Souverain Intégral ». »

« La divulgation suivante ou seconde divulgation sera l’activation du portail humain. Je ne sais pas encore comment cela va se dérouler, mais seulement que cela va se produire assez rapidement. »

« La troisième communication sera la cinquième entrevue et éventuellement d’autres matériaux. Lorsque la cinquième entrevue sera libérée, cela signalera que le point de lancement a déjà été fait.

Selon les WingMakers, cela signifie que le Grand Portail aura lieu sur cette planète. Une fois que le nouveau point de démarrage est ancré, il va se dérouler comme prévu. »

« J’ai pris la décision que si la deuxième communication se produit, je m’engagerai sur ce plan à 100%. Jusque-là, j’ai dit aux WingMakers que je suis avec eux et que j’effectuerai mes actions en fonction de leurs points de vue et conseils, mais j’aurai toujours le doute dans mon esprit jusqu’à ce que je voie que la deuxième communication se produit. »

Sarah : « Que faire si personne ne croit cela, Dr Neruda ? Que faire si vous relâchez cette 5ème entrevue dans le futur et que personne ne peut s’identifier à elle, ou, comme vous le suggérez, qu’ils attaquent ? Est-ce que le portail humain est suffisant pour faire que tout cela arrive ? »

Dr Neruda : « Oui. C’est ce que j’ai dit. Une fois que le point de lancement est ancré, tout cela va se dérouler comme prévu. »

Sarah : « Alors, on n’a pas besoin de croire cela… cela va juste se produire ? »

Dr Neruda : « Cette information restera secrète, mais la science, selon les WingMakers, sera la force qui va réellement prouver cette information. »

Sarah : « Comment ? »

Dr Neruda : « La science trouvera le mur. Ils ne vont pas exposer la fissure et nécessairement aider à la démolition, mais ils vont exposer les parois. »

Sarah : « Mais vous avez dit que le LERM a été découvert par l’ACIO, et ils ont pensé à lui comme Dieu ou l’intelligence universelle ou quelque chose comme ça. »

Dr Neruda : « Oui. Je ne dis pas que la science définit l’hologramme de la tromperie comme une ruse sournoise perpétrée sur l’humanité pour asservir des êtres infinis et les faire fonctionner comme des êtres finis, basés sur la peur de soi. Ce n’est pas mon point de vue. Mais ces entités souveraines qui se trouvent autour de la fissure dans le mur auront besoin de l’aide de sources légitimes qui valident la possibilité de l’hologramme. Je ne m’attends pas à ce que la science définisse l’hologramme comme bon ou mauvais, ou s’intéresse aux questions philosophiques comme la tromperie, la polarité, la séparation, etc…  »

« Les WingMakers ont expliqué que, au cours de la période où le portail humain sera activé, un scientifique de grande envergure mettra en évidence une théorie qui confirmera le point de départ de toute cette histoire.

Ceci sera facilité par leurs interventions sur les programmes de ces individus ou d’autres. »

Sarah : « Connaissez-vous le nom de ce scientifique ? »

Dr Neruda : « Non »

Sarah : « Pensez-vous que c’est vous ? »

Dr Neruda : « Non. Je n’ai pas la stature. Personne n’a jamais entendu parler de moi. Les WingMakers parlaient de quelqu’un qui a tenu un degré élevé de crédibilité dans la communauté scientifique. »

Sarah : « Je ne vois toujours pas comment cela va se passer… Je veux dire le mur qui tombe… Si les choses sont foutues comme vous le dites, les gens vont suivre leur programmation. Ils ont trop peur pour oser libérer tout ce qu’ils ont appris comme n’étant pas vrai et réel. Je ne pense pas que les gens peuvent faire un tel changement radical. »

Dr Neruda : « Je suis d’accord. Ils ne peuvent pas, pas dans ce contexte de statu quo. Mais le statu quo est une partie du mur qui tombera. Vous ne pouvez pas passer là-dessus. Vous ne pouvez pas prendre une baguette magique et faire semblant que cela n’existe pas – les guerres entre les races, les religions, les classes sociales, les zones géographiques, les relations de tous ordres, celles-ci ne peuvent pas être graciées par un sauveur ou une race d’ET. Cela a des conséquences, et celles-ci doivent être traitées. »

« Le statu quo – l’ancienne normalité, la distorsion rassurante – sera supprimée, parce que vous ne pouvez pas construire un paradis sur terre aussi simplement que poser une nouvelle couche de la réalité par-dessus le statu quo. Ce serait comme ajouter le Grand Canyon en haut d’un gratte-ciel. Le gratte-ciel ne peut pas le soutenir. »

Sarah : « La quantité de changements qui vient semble écrasante. »

Dr Neruda : « S’il y a une chose que j’ai appris dans cet échange avec les WingMakers, c’est qu’il y a un chemin programmé, et puis il y a la voie de la super conscience, cette dernière est impliquée dans la façon dont les membranes de réalité quantique se croisent et peuvent créer des réactions en chaîne qui se propagent à chaque dimension.

Ces réactions en chaîne sont guidées par des chaînes d’événements conçus par des êtres de dimensions très élevées. »

« Comme je l’ai déjà dit, chaque être a la souveraineté du JE SUIS, mais il possède également le NOUS SOMMES d’intégration. Alors que le JE SUIS s’affirme à travers l’expression de comportements – résistifs ou insertif (actif) -, le JE SUIS se dégage du programme, de l’interface humaine 2.0. Il commence à renouer avec la vibration du NOUS SOMMES, c’est à dire la fréquence de l’égalité ainsi qu’il en est fait référence par les WingMakers. Il diffuse cela par l’inconscient ou dans un domaine universel, ce qui rend plus facile pour un autre être d’être touché dans cette même perspective et d’adopter ces comportements. »

« Mon point de vue est que des concepteurs de plus haut niveau, tout comme l’humanité en tant que collectif, pourraient accélérer ou décélérer la réalisation du Grand Portail. »

Sarah : « Et s’il y avait dilemme, comme si les êtres supérieurs voulaient libérer l’humanité plus tôt et l’humanité voudrait plus tard ? »

Dr Neruda : « Je ne sais pas. Je suppose que les êtres dimensionnels plus élevés seraient écoutés de la résistance. Je n’ai pas vraiment d’opinion là-dessus. »

Sarah : « Un jour, je l’espère dans un avenir pas trop lointain, une personne va lire cette interview. Quels conseils lui donneriez-vous ? »

Dr Neruda : « Tout le monde a des pensées et des émotions. Tout le monde partage une réalité appelée terre et le corps humain. Nous sommes tous sur la même scène, jouant des rôles différents, à des stades auxquels nous nous identifions à un certain degré. Aucun de nous ne peut regarder à travers la scène et voir un beau monde de paix et d’harmonie, ou la bonne volonté de tous les hommes. Ce n’est pas la réalité qui nous entoure. »

« La question est de savoir comment se rapprocher de la réalité qui soutient notre vérité la plus innée, du JE SUIS, NOUS SOMMES ? Comment pouvons-nous créer une scène et écrire une pièce de théâtre qui prend en charge notre transformation vers le Souverain Intégral qui est en fait ce que nous sommes chacun ? La religion a-t-elle montré la voie ? La spiritualité ? La science ? Notre système éducatif ? Notre Gouvernement ?  »

« Mon point de vue est que rien de ce qui est actuellement en jeu ne nous unit dans l’égalité et l’unité. Si vous regardez tout dans votre monde après avoir lu cette interview, vous verrez que notre monde est conçu pour une fonction très spécifique, et cette fonction est de se sentir séparé. Cela peut être aussi évident que la couleur de la peau, le sexe et les différentes cultures, les distinctions subtiles entre les religions et la spiritualité, mais le dessin est fractal et il imprègne tout dans ce monde, dans cette unité commune que j’ai appelé la séparation. Ironiquement, notre unité est la séparation. »

« Si vous êtes d’accord, si vous voyez cela aussi ou sentez cette séparation, vous pouvez également décider que l’escalade ne va pas dans le sens de l’unité, mais plus vers la diversification et la distinction, comme si plus il y a de petits groupes d’humains qui progressent dans l’accès à leur information et à leur expression, plus il y a de dérives avec des regroupements ou autres assemblements similaires qui feignent l’unité à l’intérieur du groupe mais affichent la distinction et la séparation du tout. »

« Les dirigeants de ce monde, qu’ils viennent de perspectives politiques, économiques, militaires, religieuses ou culturelles, savent parler la langue de l’unité , mais leurs actions sont le résultat de programmes qui agissent souvent en sens inverse.

Ce n’est pas sur les pensées et le langage. C’est sur les comportements et les actions. Les gens savent comment se couper de leurs pensées et dire une chose, puis faire une autre. Ils savent comment paraître intéressés, mais leurs actes démontrent qu’il n’en est rien. »

« Ce n’est pas un acte d’accusation à toute solution permanente, mais rien n’a fonctionné. L’échec de la religion a donné naissance à des organisations nihilistes et désabusées de l’obscurité et de l’expérimentation occulte. Ils se nourrissent l’une de l’autre. C’est la survie symbiotique. Confusion et malaise atteignent les populations du monde et émoussent nos esprits collectifs et nos cœurs. »

« Il y a de l’espoir. L’espoir réside dans l’unité qui est non alignée à quoi que ce soit sur cette planète, personne ne la possède ou la contrôle ou l’administre. Il n’y a pas de médiation, elle est tout à fait unique. Pour toutes fins utiles, elle n’a jamais été vue ou entendue. Elle est de l’autre côté de la paroi. Ceci est notre espoir, aussi étrange que cela puisse paraître. »

« Ce qui existe dans ce monde ne fonctionne pas, et c’est à cause de la séparation. Si vous lisez l’information spirituelle la plus ésotérique sur cette planète, il y a de la séparation. J’ai lu des documents spirituels ésotériques au cours des vingt dernières années dont la plupart des gens se pâmeraient à dire que c’est  »la plus haute des informations  »ou  »que cette information est vraie parce qu’elle est si détaillée que personne ne pourrait savoir autant de détails à moins que ce ne soit vrai. »

« L’information la plus ésotérique sur cette planète n’a pas été écrite par des êtres humains, mais par les êtres humains en canalisation.

La canalisation parle des réalités spirituelles merveilleuses, de la façon dont les humains et les aliens sont un, de la façon dont la psychologie profonde de l’être humain est construite, de l’environnement cosmologique complexe dans lequel l’humanité est imbriquée. Toutes ces informations sont merveilleuses sauf que personne ne mentionne la façon dont nous sommes esclaves, ni pourquoi, ni par qui. Pas un seul. »

« Si ces merveilleuses sources d’information étaient au courant de la façon dont l’humanité est asservie, n’auraient-ils pas de cesse de le partager ? N’est-ce pas le point le plus fondamental de l’information ? C’est-ce que les WingMakers appellent le point de création ?

Pourquoi toute cette littérature ésotérique ne montre pas cela ? Je vais vous le dire, c’est parce que ces êtres sont à l’intérieur de l’hologramme et ne le réalisent pas eux-mêmes, ou ils font partie de la tromperie et gardent cette découverte à l’écart des humains. Ils ne sont pas différents de nous, en tant qu’êtres infinis. Ils sont perdus dans cet hologramme de tromperie autant que nous le sommes. »

« Pour ceux d’entre vous qui ont lu cette interview et sont perturbés… je peux seulement dire, bon, vous devriez l’être. C’est une vérification de la réalité à un niveau cosmique, universel et individuel. Vous pouvez vous baigner dans la splendeur de la spiritualité et étancher votre soif avec les maîtres présentés, ou vous pouvez approfondir votre compréhension de la réalité à laquelle nous sommes confrontés et vous lever, engagé à appliquer votre propre expression au service de la vérité. Vivre votre vie en manifestant résistance et intégration. Pour être souverain et intégral. »

« Il ne s’agit pas de débiter des concepts spirituels élevés dans les pensées et les mots. C’est le réflexe du système robotique qui a la conscience d’un perroquet. Mais de vivre le JE SUIS, NOUS SOMMES, dans vos comportements. L’esprit est programmé pour comparer et analyser, ce qui alimente le moi-vous, la séparation… »

« Désolé, je me suis un peu emporté avec ma réponse. »

Sarah : « Non, il était bon d’entendre votre passion pour cela. Je pense que la chose qui est intéressante pour moi, c’est que les matériaux WingMakers sont ésotériques, au moins pour moi, et ils semblent expliquer les systèmes cosmologiques et les structures psychologiques, comment est-ce différent de ce que vous venez de dire à propos de l’information acheminée ? »

Dr Neruda : « Cette année, le site des WingMakers sera publié sur Internet, au moins une partie de celui-ci. Son seul but, selon ses auteurs, est d’introduire un concept : le Souverain Intégral. C’est la semence fractale du point d’ancrage.

La deuxième phase va introduire des attitudes pratiques pour soutenir l’être souverain dans sa déprogrammation de ce que signifie être une personne spirituelle. La troisième phase consiste à ancrer le point de création, et créer la fissure dans le mur. »

Sarah : « Vous avez parlé de la fissure dans le mur comme point de lancement. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ? »

Dr Neruda : « Je vais vous en parler, mais laissez-moi d’abord affirmer quelque chose que je tiens à mentionner avant que j’oublie. »

« Les jeunes de ce monde sont impressionnables. Ils sont porteurs des implants subconscients de leurs parents et ancêtres ; ils évoluent en mettant en place leur propre personnalité. Ils veulent être différents, ils veulent s’exprimer de façon unique, ce qui les ouvre à diverses influences. D’où viennent ces influences ?

De plus en plus, par la technologie à travers les créateurs culturels de musique, de divertissements, de jeux et de livres. Ces créateurs apportent des outils pour que les jeunes modifient l’unique couche de leur personnalité, et qu’elle puisse fusionner au sommet de leur couche génétique de la conscience, leur subconscient. »

« Les modèles glamour, comme disent les WingMakers, transmettent un puissant élixir, qui est d’être égoïste et égocentrique. Le narcissisme est correct. Le nihilisme est la philosophie. Cette situation prévaut et elle continue de se propager, parce que c’est le programme d’Anu. Quand la technologie se déchaîne sous la forme de plates-formes mondiales, les jeunes impressionnables informent les couches de leur conscience et de leur personnalité au moyen de cette croyance philosophique sous-jacente, le nihilisme. »

« La façon dont cela s’infiltre dans la culture, grâce à la technologie qui permet de codifier la personnalité de notre jeunesse est l’un des exemples les plus clairs de la façon dont la programmation de Marduk se propage. Cependant plus la technologie devient sophistiquée, plus elle devient partie intégrante de la personne, plus les créateurs culturels exerceront ce système philosophique dans l’humanité. »

Sarah : « Pourquoi ? »

Dr Neruda : « Parce que le nihilisme est la croyance en rien, et si les enfants construisent leur personnalité et leurs systèmes de croyance de cet ingrédient, ils seront plus soumis à leurs programmes internes »

Sarah : « Pourquoi ? »

Dr Neruda : « Si vous ne croyez pas vraiment à la réalité supérieure de notre monde, vous êtes plus enclin à renoncer à votre souveraineté ou à la conscience du JE SUIS. L’expression «vendre son âme au diable», est tout simplement le code pour : je me rends à la volonté d’Anu et désire lui laisser prendre ma vie pour réaliser son but. »

« L’objectif implicite de ce renoncement du JE SUIS est que Anu va me donner quelque chose en retour pour mon sacrifice. Mais la seule chose qui est retournée est l’esclavage au système. Vous promenez votre vie en fonction de votre programme, et le programme vous assure d’être une marionnette, que vous soyez riche ou pauvre. »

Sarah : « Je suis heureuse que vous ayez mentionné les enfants, les voyez-vous faire cela ? Et si oui, à quel âge ? »

Dr Neruda : « Si vous voulez dire que les enfants comprendront mieux l’information que j’ai partagé ce soir, oui, bien sûr. À bien des égards, ils l’apprendront mieux que leurs homologues adultes dont l’interface 2.0 humain est plus soudée ou infusée dans l’uniforme humain.

Mais les WingMakers ont écrit les documents de telle sorte qu’ils seront compris par ceux qui sont prêts ; l’âge n’est pas le facteur clé. Il s’agit de la préparation. »

Sarah : « Comme quoi ? Je veux dire qu’est-ce qui constitue la préparation ? »

Dr Neruda : « La préparation est la volonté de changer. C’est l’absence de peur d’embrasser un nouveau paradigme, et tout autant, de se libérer de l’ancien. »

« Si une personne est mal préparée pour cette information, elle se défendra car cette information démolit à peu près tout ce qu’elle connaît. Elle ne sera pas préparée à entrer dans le vide du changement que cette information apporte dans sa vie. »

Sarah : « Mais pourquoi ? »

Dr Neruda : « Cela exige beaucoup de responsabilité d’accepter cette information. Cette information est troublante parce que vous êtes tout seul. Nous sommes seuls. Il n’y a pas de sauveur ou d’armée des anges ou d’extraterrestre qui vont collecter les bons et les ramener à leur demeure céleste. Cela nécessite aussi un travail. Une adaptation comportementale qui est l’impeccabilité, l’authenticité l’attention et la compassion. »

« Ce n’est pas une fête, ni ne relève de l’apparence esthétique ; c’est un voyage sérieux dans la réalisation de soi, peu importe la façon dont celle-ci apparaît. Il s’agit d’un engagement à ce principe. Vous ne vous dites pas : «Je vais marcher dans cette voie, mais seulement si j’arrive à aller au ciel et me reposer au paradis avec de belles âmes autour de moi. Ce n’est pas la voie dont je parle. Pour ceux qui veulent cette voie, ils peuvent s’impliquer dans la religion ou un culte de leur choix et trouver ce genre de promesses à profusion. »

« Cette information est pour ceux qui s’intéressent à percer leur véritable nature et ce faisant, à ne pas se reposer et se détendre … jouir ou faire la fête, mais à servir la vérité à travers leurs comportements jusqu’à ce que tout le monde traverse la réalité dans laquelle nous sommes jusqu’à celle de l’unité et de l’égalité. »

Sarah : « Vous parliez de comportements d’intégration un peu plus tôt. J’ai écrit certains d’entre eux plus bas, mais je n’ai pas entendu le mot «amour». L’ai-je raté ou est-il absent pour une raison ? »

Dr Neruda : « L’amour n’est pas fréquemment utilisé dans les matériaux des WingMakers en général.

Je pense notamment que c’est parce que le mot porte tellement de bagages dans ce monde. Il porte une sorte d’énergie sentimentale, de co-dépendance en termes de relation, et puis dans la culture, il est utilisé avec tant de désinvolture, presque comme un slogan, comme ce que les gens utilisent pour se saluer du style «comment allez-vous ? »

« L’amour est la force unificatrice. Ce n’est que cela, et encore, à bien des égards, c’est tout. Du point de vue des WingMakers c’est un mot-concept très important, même s’ils l’utilisent avec parcimonie.

Les six vertus de cœur que j’ai mentionnées sont considérées comme les différentes façons dont l’amour se manifeste dans nos comportements. Dans cette mesure, l’amour s’exprime dans ces comportements vertueux comme la gratitude, la compassion, le pardon et l’humilité. Dans ce contexte, les six vertus de cœur, collectivement, sont l’expression de l’amour dans la dimension humaine. »

Sarah : « Qu’en est-il de la joie ? Elle semble aussi manquer. »

Dr Neruda : « Je sais que cette information semble très décevante et inquiétante. Depuis que j’ai déserté l’ACIO, il y a deux forces qui voudraient me voir échouer. Cette pression a pesé sur moi. Elle avait activé un degré de paranoïa en moi que je ne savais pas possible. Pour cette raison, la joie, ou du moins ce qui a trait à moi, n’a pas encore été une partie de mon expérience personnelle. »

« Je suis sûr que tout le monde va recevoir ces matériaux différemment, en particulier les informations contenues dans ce cinquième entretien. Je vous rappelle que le monde émotionnel et le sentiment est un implant fonctionnel et les émotions que nous attribuons à notre cœur ou à l’âme ne viennent pas vraiment de ces sources. »

Sarah : « Alors, d’où viennent-ils ? »

Dr Neruda : « La couche de l’esprit appelé l’inconscient génère des émotions, mais elles se font sentir dans tout le corps humain.

La couche inconsciente de l’esprit est interdimensionnelle, elle s’étend de la Bulle1 à la Bulle2, ce qui permet de se sentir dans le monde astral ou l’après-vie. »

« Quand j’exprime l’une des vertus du cœur, je les place à travers la lentille de l’unité et de l’égalité. C’est là qu’elles atteignent leur puissance dans l’expression. Ensuite, je prends cette expérience et littéralement je l’envoie dans la région de ma tête, imaginant que l’expérience est placée dans la glande pinéale au centre du cerveau. C’est ma façon de l’envoyer à tous à travers l’inconscient. »

Sarah : « Pourquoi les avez-vous appelé vertus du cœur si les émotions sont générées par l’inconscient ? »

Dr Neruda : « Le cœur est une métaphore pour le Portail au sein de chaque individu. Il est relativement libre de l’interface humain 2.0 et des implants fonctionnels de l’esprit humain, en partie à cause du champ électromagnétique qu’il produit, et en partie en raison de ses dynamiques physiques.

Les WingMakers suggèrent que les vertus du cœur devraient être expérimentées et d’abord exprimées dans cette région du corps, au lieu de la région de l’esprit ou de la tête, comme un moyen d’isoler la tendance de l’esprit à simuler ces émotions de la couche de l’inconscient, où, par définition, elles manquent de puissance d’expression, parce qu’elles existent dans la séparation. »

Sarah : « Cela semble un peu compliqué. »

Dr Neruda : « Je préfère regarder le revers de la médaille. Si je ne fais rien, si je vais m’asseoir tranquillement dans mon fauteuil et méditer ou étudier des Écritures religieuses ou prier, comment vais-je appuyer la progression de cette réalité ? Si ce monde reste englué dans la tromperie, c’est compliqué, pas seulement pour moi, mais pour chaque être dans les Bulles 1 et 2. »

Sarah : « Une des choses que vous avez mentionnées fréquemment est cette notion de l’unité et de l’égalité. Je comprends le sens et la portée des mots, mais ce ne sont certainement pas des concepts nouveaux. Chaque maître spirituel n’en parle-t-il pas ? »

Dr Neruda : « Pas tous, mais certains le font. Vous pouvez revenir à 2500 années en arrière, Héraclite, a annoncé que toutes les choses sont un. Il s’agit d’un concept important de la philosophie humaine et dans une certaine mesure moderne de la physique. En ce qui concerne les religions, souvent le fondateur dit une chose et les partisans qui organisent et interprètent les paroles et les enseignements du fondateur, la modifie, mais l’égalité et l’unité n’ont pas été les piliers de la religion, en particulier dans le contexte des comportements. »

« Les WingMakers sont axés sur l’intelligence comportementale exprimée à travers la lentille de l’unité et de l’égalité.

Le JE SUIS, NOUS SOMMES est enraciné dans ce principe. Cela peut ne pas sembler une grosse affaire d’adopter ce point de vue philosophique simple, cela peut rester tout simplement des mots, un concept. Mais si ce principe est authentiquement adopté et ancré au cœur de votre système de croyance, alors vous pouvez posséder l’engagement nécessaire pour exprimer cela dans vos comportements. Et c’est là que la plupart des gens auront probablement un problème. »

« L’interface homme 2.0 est plein de programmations de Marduk et de l’inconscient humain. Il est accablé dans ce bourbier comme une personne prise dans les sables mouvants, luttant pour trouver une corde ou quelque chose de solide pour en sortir. La «corde» dans ce cas, est le simple cadre du JE SUIS, NOUS SOMMES et de l’appliquer dans nos comportements, mais il doit s’aligner. Si vous adoptez le cadre, mais que vos comportements ne le reflètent pas, la corde disparaît. »

« L’unification de tous les êtres dans toutes les dimensions existe.

C’est seulement quand vous sortez de l’espace-temps quantique que vous vous rendez compte de l’illusion de la séparation, et le maintien de cette vérité de base de l’unité et de l’égalité dans le scaphandre d’un Humain 2.0 n’est pas une tâche simple. C’est pourquoi il faut plus que des mots, et les mots doivent être pratiqués dans le présent. »

Sarah : « Pourquoi les WingMakers font de cette façon ? Cela semble si innocent… Je veux dire, de demander aux gens de devenir conscient de soi et de pratiquer des comportements d’insertion et de résistance.

Après avoir entendu tout ce qui se passe dans la Triade de Pouvoir, il semble que c’est comme utiliser des lance-pierres contre des bombardiers furtifs. Ils veulent un système monétaire qui nous rend perpétuellement endettés, esclaves au dollar avec un système fondé sur une seule devise.

Les personnes les plus puissantes de la planète ont accès à la meilleure technologie, les meilleures armes … comment peut-on s’attendre à l’emporter s’ils veulent le transhumanisme ? »

Dr Neruda : « Pour comprendre pourquoi les WingMakers sont axés sur le processus Souverain Intégral, vous devez d’abord comprendre pourquoi la Triade de Pouvoir se concentre sur son plan. »

« La Triade du Pouvoir croit que son concept «un seul monde» est le bon concept. Ils veulent unifier l’humanité par un système d’argent qu’ils contrôlent, en utilisant la technologie comme un autre moyen d’unifier.

L’unité, dans leur esprit, est plus vue comme le pasteur d’un troupeau humain facile à gérer et à surveiller pour éviter toute rébellion. Leur forme d’unité est une chimère. C’est un théâtre qui n’a de but que l’apparence, et rien de plus. Leur forme de «nous sommes tous dans le même bateau, nous vous protégeons» est tout simplement pure illusion et tromperie. Leur plan pour l’homme 3.0 reste amalgamé aux mêmes implants fonctionnels qui constituent l’humain 2.0, et qui est la séparation. »

« Comme je l’ai dit plus tôt, ils sont là pour préparer le retour d’Anu, qu’ils en soient conscients ou pas. Tous les aspects du système d’information, y compris les grandes religions, sont ici pour se préparer. C’est leur mot d’ordre: préparer.

Les Anunnaki ont une croyance dominante au sujet de l’humanité : nous sommes faibles parce que nous vivons dans la peur et la séparation ; nous ne réagissons pas au goutte à goutte de l’endoctrinement ni à la lente et persistante évaporation de nos libertés personnelles. »

« Maintenant, rappelez-vous que les Anunnaki et leur Triade du Pouvoir sont à la fois calculateurs et patients. Ce qu’ils ont établi dans notre passé lointain commence à se concrétiser. La durée de vie limitée de 70 ans d’un être humain ne permet pas la patience. Elle est programmée pour être impatient, à l’opposé des êtres infinis qui voient dans les délais de centaines de milliers d’années et peuvent programmer les êtres humains dans les délais pour obtenir précisément ce qu’ils veulent, si les êtres humains y consentent, s’ils ne résistent pas. »

« Les Anunnaki n’embrassent pas le processus Souverain Intégral. La notion de l’unité et de l’égalité semble être une faiblesse pour eux. Ils croient qu’ils ont la main haute dans cette partie d’échec. Ils prévoient échec et mat. Les humains se replient.

Le sacrifice de la princesse Diana, en Août dernier était le symbole de la reine dynamique perdue sur l’échiquier. C’est ce genre de message qu’ils aiment, le genre d’annonce audacieuse. Ils le font à partir d’un sentiment de certitude dans leur programmation et la patience. »

« Quand je parle de programmation, je ne parle pas seulement de l’interface interne que Marduk a programmé, mais aussi la programmation de l’inconscient à travers les médias, la culture, la religion, la politique et la structure économique. La combinaison de ces forces est vraiment la cause de leur confiance, parce qu’ils voient notre chute comme une fatalité. »

« Maintenant, pour répondre à votre question, les êtres humains, même ceux qui ont de l’ADN Anunnaki, peuvent devenir auto-réalisés à leur vraie nature à travers un processus simple.

Cela ne nécessite pas qu’ils méditent et prient toute la journée ou fasse une retraite dans un ashram. Le processus Souverain Intégral devient un élément naturel de l’expression de la vie de l’individu. Si suffisamment d’êtres humains peuvent embrasser ce processus ou quelque chose comme ça, la fissure dans le mur s’étendra, le mur devient moins stable, et le monde de la séparation, dans sa fragilité, va commencer à s’effriter. »

« L’essence de la vie est ce que nous avons de notre côté. Pour reprendre votre expression, ce n’est pas une fronde. C’est la force infinie qui donne sa puissance à chaque objet de l’univers. La vie est en nous et elle n’existe que dans un seul et unique état : l’égalité et l’unité. »

« L’ensemble l’hologramme de tromperie, comme créé et organisé par les Anunnaki et leurs cohortes, n’est pas la vie, il est l’exemple de la séparation. La vie est sincère et authentique. La séparation engendre la déception, l’indignité et la peur. »

« Si un nombre suffisant d’êtres humains se réveille, si nous commençons à réaliser ce qui est en cours de réalisation, quels sont les plans qui sont faits pour nous asservir davantage et assurer que nous restons dans cet hologramme de tromperie, la vie se déplace à l’intérieur de nous et nous pouvons collectivement nous lever et l’arrêter, mais cela doit être fait dans le droit chemin, avec honnêteté, pardon et compassion.

L’alternative à la séparation doit être exprimée dans nos mouvements et pratiques. Nous devons modéliser ces comportements comme un collectif une entité. C’est la définition du Grand Portail. »

Sarah : « Vous avez beaucoup parlé de séparation. Pouvez-vous expliquer pourquoi ce concept est si répandu ? »

Dr Neruda : « Si vous regardez le matériel qui vient de la religion, la spiritualité, la philosophie, la psychologie, même les arts, vous verrez que beaucoup de ces matériaux sont conçus pour être des manuels d’utilisation pour celui qui possède les implants fonctionnels. Ils soutiennent l’interface humaine 2.0. Ils nous instruisent sur les méthodes et attitudes pour activer ces systèmes à l’intérieur de nous. »

« J’ai déjà mentionné les trois couches de la conscience d’interface, l’esprit conscient, le subconscient et l’inconscient. L’inconscient est où nous opérons principalement en termes de comportements et de perceptions. La couche de l’inconscient est profonde et pénétrante, elle est universelle. Comme je le disais, c’est la façon dont Anu utilise le concept de l’unité à son profit. Nous sommes un dans la séparation. L’inconscient est un. »

« La séparation est une énergie fractale.

Elle infecte tout dans l’hologramme de la tromperie, à un tel degré qu’elle n’est pas reconnaissable. Aussi bien intentionnée une personne ou une organisation puisse l’être lorsqu’elle transmet des informations vraies, ce qui se cache souvent derrière ces informations est cette énergie fractale de séparation et son utilisation de la comparaison, du jugement et de tous les autres outils de séparation qui distillent jusqu’à la peur et l’indignité. »

« C’est comme si la programmation interne de Marduk et la programmation extérieure de la Triade de Pouvoir faisaient écho dans tous les contenus de tous les temps et de toutes les cultures, cela est si commun que c’est accepté, et c’est imperceptible. Nous avons accepté la séparation, car cela semblait normal. Ainsi, nos comportements et les perceptions, en grande partie par l’inconscient, incarnent la séparation, et la grande majorité d’entre nous ne le savent même pas. »

Sarah : « D’accord, mais comment pouvons-nous en devenir conscients ? »

Dr Neruda : « les personnes doivent comprendre qu’elles sont programmées… c’est un point de départ. Si vous n’acceptez pas ce principe de base, alors pourquoi voudriez-vous choisir de changer ? Si vous le faites, alors observez la programmation à l’intérieur de vous, dans les autres, dans votre environnement, dans le monde, et commencez à voir comment cette programmation est subtile. »

« À bien des égards, observer cette programmation, nous oblige à être neutre, de sorte que nous pouvons tout simplement observer nos états internes et les messages qui y sont associés, ainsi que ceux du programme externe, qui viennent par la télévision, l’Internet, le courrier électronique, les journaux, les magazines, le publipostage, etc… Il n’est pas essentiel que vous sachiez comment chaque programme est exprimé dans votre vie ou quelle est sa signification ésotérique. Ce qui est important, c’est que vous compreniez que vous êtes en cours de programmation et que vous cherchiez une source interne de direction, d’inspiration, de mouvement. »

« Le processus Souverain Intégral est concentré sur vous – l’individu – la direction de votre propre essence de vie et son expression dans l’unité et l’égalité. C’est tout. Si vous faites cela, vous vous libérez de l’emprise de la programmation. Pour certains, cela peut être fait rapidement, et pour d’autres, cela peut exiger plus de pratique diligente. »

Sarah : « Puis-je faire cela et être encore un chrétien ou quoi que ce soit ? «

Dr Neruda : « Je propose que tous ceux qui résonnent avec cette information essaient. Voir comment elle les change à travers leur chemin de vie. S’ils veulent rester dans leurs structures actuelles, voir comment les éléments du processus Souverain Intégral pourraient y être appliqués. Mais si vous ne voyez pas de séparation dans vos pratiques actuelles, vous ne serez pas motivés à les changer. »

Sarah : « Mais vous venez de dire que la plupart d’entre nous ne voient pas la séparation »

Dr Neruda : « J’ai dit que si vous ne la voyez pas dans votre pratique actuelle, alors vous ne serez pas motivés à changer. Ce processus est le sujet du changement. Ne vous méprenez pas. Il n’est égoïste en aucune façon. Il n’y a pas à creuser dans le roc d’un système de croyance ici qui vous ferez sentir supérieur ou privilégié ou sage.

Il n’y a vraiment pas de système de croyance ici autre que le processus du Souverain Intégral. Il n’existe aucune structure, aucune organisation, aucun maître, pas de hiérarchie, personne n’est au-dessus ou en dessous de l’autre. Voyez-vous ? Ce n’est pas une organisation de ce monde. Il ne peut pas être de ce monde ; sinon, il est soumis à une séparation.

La seule façon de manifester l’être humain 3.0 SI est à l’intérieur de suffisamment d’êtres humains pour illustrer ce processus, qui ancre cette nouvelle conscience de conduite sur cette planète et la partage à travers leurs comportements et par l’inconscient. C’est la seule façon, et tous ne sont pas prêts à le faire. »

Sarah : « Qu’est-ce qui se passe si nous voyons la séparation, mais n’avons pas encore la motivation de faire des changements dans nos comportements ? »

Dr Neruda : « Les implants fonctionnels de l’interface homme 2.0 sont rarement faciles à libérer. Ils tiendront à l’essence de vie aussi longtemps que possible. Ils veulent conduire le navire humain, ne pas sauter sur la banquette arrière et regarder comme de simples passagers. C’est contre leur programme. »

Sarah : « Alors parlez-nous de cette résistance des implants fonctionnels. Comment cela se manifeste ? »

Dr Neruda : « Je suis sûr que c’est une chose individuelle. Je ne prétends pas savoir comment c’est pour quelqu’un d’autre. Je peux vous dire par expérience personnelle que j’ai d’abord observé dans cette tête en premier et réarrangé ma vie à ce processus. Je pensais que je faisais un bon travail, et puis une semaine ou deux plus tard, je me suis retrouvé à la case départ, exactement là où j’avais commencé. C’était comme de l’amnésie. C’était comme si j’avais oublié que j’étais même en train de faire une nouvelle pratique. Certes, dans mon cas, j’ai eu beaucoup de distractions dans ma vie, mais tout le monde peut probablement dire la même chose. »

« Je pense donc que cette tendance à revenir aux habitudes du système de la conscience à l’intérieur de notre interface 2.0, est le principal moyen par lequel la résistance s’exprime. Un changement de cette envergure, n’est pas une proposition facile. L’esprit humain 2.0 n’aime pas la banquette arrière. »

Sarah : « Alors, qu’avez-vous fait, pour revenir au processus Souverain Intégral ? »

Dr Neruda : « Eh bien, pour moi, j’avais besoin de diriger les techniques vers l’intérieur. »

Sarah : « Expliquez-vous… «

Dr Neruda : « Je dirigeais les vertus de cœur vers les autres, mais je ne les avais pas tourné vers l’intérieur de moi-même. Il m’est apparu que l’intérieur était probablement l’endroit le plus important pour commencer. »

Sarah : « Comment avez-vous fait cela ? »

Dr Neruda : « Il faut beaucoup de vigilance pour vivre et s’exprimer dans le présent. Les êtres humains ont tendance à vivre dans les souvenirs du passé ou dans les préoccupations futures. C’était ce que je faisais et il m’a fallu vivre dans l’instant présent. Et c’est dans l’instant présent que notre essence de vie s’exprime.

Ce n’est pas dans le passé ou dans l’avenir, seuls les pivots du cadre de la conscience s’expriment entre le passé et l’avenir, si vous vous trouvez là-dedans, vous savez que vous n’êtes pas dans votre essence.

Quand j’ai réalisé cela, j’ai lu la philosophie des WingMakers qui dit que le souffle est l’aimant de la  »maintenant attitude ». Il est l’élément qui maintient l’être humain dans la  »maintenant attitude » en étant conscient de la respiration. J’ai aussi appris qu’il y avait différents types de respiration qui permettent à ce sentiment de  »Maintenant attitude » de pénétrer plus vivement dans l’hologramme de la tromperie. »

« Le fait est que la simple conscience de mon souffle m’a permis, comme les WingMakers l’ont dit, de me centrer dans le calme. Ceci, d’ailleurs, ne signifie pas que vous êtes dans une pièce calme. Vous pouvez être dans une réunion au travail, et vous centrer dans le calme à travers votre souffle. Mais en étant dans cette centralité interne j’étais dans une meilleure position pour sentir mon propre sens de l’expression, et c’est ce qui manquait dans mes premiers efforts pour intégrer ce processus. Je n’ai pas eu un bon point de départ pour ma pratique des vertus du cœur, je les dirigeais vers l’extérieur, vers d’autres personnes ou des événements, et pas vers moi en premier. »

« Une fois que j’ai fait ce réglage, cela m’a aidé à identifier mon essence, à la distinguer de mon système mental. L’essence de la vie est authentique dans l’unité et l’égalité et se déplace exclusivement dans la  »maintenant attitude ».

La conscience prend ses marques alternativement dans le passé, le présent et l’avenir et fonctionne dans la séparation. Si vous exprimez les vertus du cœur depuis ces marques de la conscience, en particulier vers l’extérieur, ils n’auront pas la même puissance. »

Sarah : « Vous avez mentionné l’idée de résistance et des comportements d’insertion, et je crois que je comprends les comportements d’insertion en termes d’expression des vertus du cœur vis-à-vis de soi-même et des autres, mais parlez un peu plus sur des comportements de résistance. Quels sont-ils, et comment ça marche ? »

Dr Neruda : « Encore une fois, vous avez besoin pour démarrer de partir du point de distinction de votre essence de vie dans l’instant présent. Centrez-vous dans la  »maintenant attitude » en restant calme et en respirant en conscience. Initialement cela peut prendre un certain temps, mais on arrive assez vite à la pratique. Les modes de pensée qui vous relient à la séparation, doivent être arrêtés, les comportements aussi. »

« Vous pouvez dire tout simplement, j’ai identifié un comportement qui soutient la séparation dans ce monde. Disons que j’ai cru que les musulmans sont moins moraux que les athées, et donc moins susceptibles d’entrer dans le ciel que quelqu’un qui ne croit même pas en Dieu. C’est une croyance ou une forme de pensée qui se rapporte à la séparation. Je peux dire, arrête, mais ce n’est pas vraiment efficace pour la plupart des gens. Je ne peux résister à la croyance à chaque fois qu’elle s’exprime dans ma vie, mais beaucoup de ces croyances sont si subtiles et inconscientes que nous ne réalisons même pas comment elles s’expriment dans nos comportements et dans nos choix. »

« Si vous appliquez les vertus du cœur pour vous, comme vous pardonner pour avoir ces perceptions, si vous avez une certaine compassion pour vous-même, vous comprenez que tout le monde est infecté par ces croyances de séparation dans le subconscient et les couches de l’inconscient. Soyez conscient que faire ce changement ‘’résistif’’ n’est pas seulement pour vous, mais que dans un sens, il touche tout le monde, parce que nous sommes un.

Appréciez le fait que vous travaillez pour le bien de tous. Ayez le courage de pouvoir le supporter et résister à ces complexes de séparation qui se cachent dans votre cadre de conscience programmé. »

« Vous pouvez voir comment j’ai utilisé les vertus de cœur pour traiter efficacement une croyance ou une perception qui me séparait, et pas seulement des musulmans, mais ils ont été la cible dans cet exemple particulier, mais lorsque vous dessinez des lignes de séparation autour de quelqu’un, vous êtes dans l’exploitation de l’implant du système de la conscience, et il ne supporte que l’hologramme de la tromperie. »

Sarah : « D’accord, mais vous ne dites pas que je regarde les violeurs et les meurtriers comme faisant un avec moi j’espère ? »

Dr Neruda : « Eh bien si, car tout simplement ils le sont. Vous ne pouvez pas avoir l’unité et l’égalité et dire, eh bien, c’est vrai, sauf pour cette population de société ou ces criminels de la race humaine. Il n’existe pas de colonie de lépreux où les humains sont exclus à l’extérieur du cercle. Le cercle comprend tout, ou il est dans l’illusion. Ceci est un absolu. »

« Vous vous rappelez de ma déclaration disant que l’hologramme de la tromperie est une prison ? »

Sarah : « Oui… «

Dr Neruda : « Il n’y a pas d’autre prison dans la prison. Nous sommes tous dans la prison. Nous sommes tous des prisonniers, même ceux qui sont dans la société incunable. Il n’y a personne qui se trouve à l’intérieur des murs de la prison et qui connaisse l’unité et l’égalité véritable. »

Sarah : « Mais alors, comment faut-il changer, si personne ne sait ce que c’est ? »

Dr Neruda : « Il s’agit d’un processus à la fois pour l’individu et pour la race humaine. Nous travaillons là-dessus, ensemble. Nous résistons aux comportements de séparation et insérons des comportements d’unité et d’égalité.

Nous dégageons des pensées, des idées, des croyances, des principes, des personnes, des organisations, des devises, de la nourriture, des vêtements, de la mode, des jouets et tout le reste dans la hiérarchie des racines qui nourrissent la séparation. »

Sarah : « Quand vous parlez de cette façon, cela semble ardu, voire impossible. »

Dr Neruda : « Cela doit être fait, et cela doit être fait par nous. La question est, quand cela sera t’il fait ? Maintenant ? Dans cent ans ? Un millier d’années ? Dix mille ans ?

Les WingMakers sont clairs à ce sujet dans leurs écrits, si nous attendons après l’humain 3.0, lorsque l’homme et la machine seront intégrés, cela deviendra plus difficile. L’asservissement de la vie doit se terminer, à tous les niveaux. »

Sarah : « Je veux passer à quelque chose qui me préoccupe à propos de toute cette conversation, et c’est la question de Dieu. D’après votre description, Dieu, de la manière dont nous pensons à lui, est une illusion. C’est vraiment un être qui se présente comme Dieu. Donc la question est, y a-t-il un vrai Dieu ? »

Dr Neruda : « Merci de poser cette question. Je voulais en parler, et je pense que je me suis dérouté. »

« Revenons à l’expérience de pensée sur les Bulles. Il s’agit d’une présentation d’un dieu, qui, comme je l’ai dit, est Anu. C’est le dieu que les musulmans, les Juifs et les chrétiens vénèrent. C’est le dieu qui veut revenir afin de diriger l’humanité vers un 3.0, un monde transhumaniste, une existence humaine qui s’étendrait dans l’éternité. »

« Comme je l’ai dit, il y a une essence de vie à l’intérieur de tous les êtres, y compris des Anunnaki, et cette vie est essence infinie. Si vous comprenez l’infini, alors vous comprenez qu’il est en dehors de l’espace-temps. Si un être est en dehors de l’espace-temps, il n’est pas défini par polarités comme la naissance et la mort, la création et la destruction, le bien et le mal, et ainsi de suite. Il ne relève d’aucun de nos concepts, nous n’avons pas de termes pour le définir. »

« Ainsi, lorsque les WingMakers ont décidé qu’il était temps pour que ces informations soient disponibles sur la terre, elles ont été proposées, textuellement, comme un pont. En d’autres termes, ces informations ont été ‘ »redimensionnées » dans notre langage. »

Sarah : « Et d’autres formes de médias, aussi, comme la musique et l’art. »

Dr Neruda : « Oui, mais dans une autre application. Toutes ces informations sont nécessaires et encodées d’une manière qui soit acceptable pour les deux sources d’analyse approfondie, Anu et sa hiérarchie d’une part, et, d’autre part, pour l’individu.

C’est pourquoi le matériel dans cette interview ne sera libéré que lorsque certaines conditions seront remplies, et les WingMakers sont raisonnablement convaincus que l’information ne sera pas censurée par la Hiérarchie ni rejetée comme un conte de fées par les individus qu’elles cherchent à atteindre. »

« Maintenant, quand ce ‘’redimensionnement’’ s’est produit, ils ont choisi de diffuser l’information selon certaines phases. La première phase serait codée d’une manière qui permettrait aux gens de comprendre le monde en dehors de l’hologramme de la tromperie, mais dans un cadre qui leur est un peu familier, en résonance avec l’évolution des croyances sur la planète. »

« D’où l’idée de la Source, Source /Intelligence, Souverain Intégral, instrument humain… tous ces concepts sont fournis sans détails contextuels, parce que si c’était le cas, les informations que je vous dis ce soir, serait purgées par la Hiérarchie. La séquence de l’ensemble des événements aurait été démolie. Le point initial du portail et du grand portail aurait été embourbé dans le doute. »

[Source/Intelligence : c’est l’Intelligence – Energie ou Source Originelle, qui sert à accélérer l’expansion de conscience et assiste ceux qui désirent dépasser leurs propres limites.]

« Ainsi, l’information est diffusée de la manière qui convient. Cela n’est pas sous mon contrôle. »

Sarah : « Qu’est-ce que cela a à voir avec l’existence d’un Dieu ou pas ? »

Dr Neruda : « Je voulais juste préciser que le mot dieu signifie plusieurs choses et il est nécessaire d’être clair sur le sens utilisé. C’est pourquoi, en partie, les WingMakers ne veulent pas utiliser le mot «dieu», mais utilisent à la place le mot, Source Originelle ou Première Source.

Cependant, dans leurs écrits philosophiques, plus tard après la Chambre Six, ils n’utilisent plus ce mot, pour les raisons que j’ai mentionnées. Mais y font référence par des évocations très subtiles dans leurs écrits, comme s’ils essayaient de tisser leurs messages dans notre culture moderne sans être ciblés par les censeurs hiérarchiques. »

Sarah : « Il y a littéralement des gens qui censurent cette information ? »

Dr Neruda : « Il y a des gens qui censurent et contrôlent l’information partout, dans les médias, le gouvernement, l’armée, les sciences, l’éducation, la religion… partout. La Hiérarchie a une armée complète de censeurs. La grande majorité ne savent pas pour qui ils travaillent vraiment, ils ne font qu’exécuter ce pourquoi ils ont été embauchés. C’est juste un travail. Mais les plates-formes technologiques existent principalement pour la censure.

La collecte de renseignements permet à la NSA de censurer et de contrôler l’information. C’est leur travail de filtrer, contrôler et manipuler l’information. Le système de surveillance de masse n’est pas déployé pour protéger les masses; mais pour les contrôler, les garder à l’intérieur de la prison du point de vue d’Anu, et les rendre contrôlables du point de vue de l’élite. »

Sarah : « Vous n’êtes pas en train de dire que la NSA se soucie de ce genre de choses ? »

Dr Neruda : « Pas dans le sens de la façon dont Dieu est défini, mais c’est grâce à leurs plates-formes de surveillance que celles de la Hiérarchie sont alertées sur l’information qui détaille les aspects critiques de leur hologramme de tromperie ; ce genre d’information est transmise en amont à ceux qui s’y intéressent. »

Sarah : « Si c’est le cas, chaque fois que cela est libéré, ce sera censuré, alors quel est le plan ? »

Dr Neruda : « C’est une question de timing. Si cela est libéré ce sera parce que les WingMakers ont confiance que ça va passer la censure. Quelque chose va se passer pour le permettre.  »

Sarah : « Je suis consciente que vous n’avez pas encore vraiment répondu à ma question sur Dieu, donc je voudrais revenir à cela plus tard, mais dites-moi avec l’Internet, ne pourriez-vous pas simplement publier toute cette information dans un premier temps ?

Ce serait lu par quelques milliers de personnes, qui pourraient mettre l’info sur d’autres sites et cela pourrait simplement croître en progression géométrique. Comment pourraient-ils la retenir ou la censurer ? »

Dr Neruda : « L’information serait modifiée. Il s’agit d’un ensemble complet d’informations. Une fois sortie dans ce format, certains affirmeraient que leur version est l’original et les autres prétendront aussi que leur version est l’original, et elles pourraient être aussi différentes que noir et blanc dans certains domaines. Cela ne créerait que de la confusion, et une fois qu’il y a confusion, c’est impossible d’apporter des précisions. Dans les milieux du renseignement c’est ce qu’on appelle la destruction de la réputation. »

« Pensez-y comme ça. Vous disposez d’un ensemble d’informations qui est ciblé pour atteindre des êtres particuliers qui vivent partout sur la planète. Vous attendez jusqu’à ce qu’il y ait un système de communication qui peut arriver à chacun de ces êtres. Vous devez vous assurer que l’information est aussi pure qu’elle peut l’être, mais aussi qu’elle passe la censure ; alors elle est encodée et relâchée par phases. »

« La première phase est libérée comme un événement réel, pour tester les réactions. La deuxième phase est libérée avec de nouveaux contenus et des modifications, en soulignant que c’est une mythologie. C’est pour rassurer les censeurs. La troisième phase s’implique davantage dans les pratiques et les comportements, mais sans contexte complet. La quatrième phase sera probablement le portail humain. La cinquième phase sera probablement cette interview.

Et les phases qui suivront dépendront de la façon dont cette interview sera reçue. Ainsi, chaque version est observée à la fois par la Hiérarchie et par les WingMakers. »

Sarah: « Bon, revenons à la discussion sur Dieu. »

Dr Neruda: « Oui… oui, pour répondre à votre question, existe-t-il un dieu ? Il y a beaucoup de dieux. Certains êtres se présentent comme des dieux, et certains êtres manipulent les autres à un degré tel qu’ils pourraient être considérés comme des dieux.

Et puis il y a des intelligences collectives qui se déplacent entre les membranes quantiques et simulent les qualités divines de l’omniscience et de l’omnipotence, mais ils ne sont pas des dieux dans le sens d’être le Créateur. Il y a même des êtres qui se présentent comme un dieu par un canal humain. »

« Le point de vue des WingMakers est que les civilisations les plus anciennes de l’univers croient qu’il y a un Créateur, mais que ce Créateur, est connu dans la philosophie des WingMakers comme la Source Première, cette Source est si fondamentale qu’elle est l’essence fractale de toute vie dans toutes ses variantes. Il est le zygote quantique de la vie au niveau le plus fondateur. Il n’est pas vraiment connaissable dans le sens où se conçoit la connaissance.

Il peut être expérimenté par le son qui évoque ce ton de l’égalité dont parle la philosophie des WingMakers. Ce n’est pas appréhensible par l’esprit, ce qui le rend difficile à décrire ou à transmettre. »

« C’est le problème avec quelque chose d’aussi essentiel, mais qui disparaît. Comment pouvez-vous vous faire comprendre de manière à retenir l’attention d’un être humain ? »

Sarah : « Donc, il y a un Dieu, mais il est inaccessible, est-ce cela au fond ? »

Dr Neruda : « Oui, mais je tiens à mentionner que je parle d’un Créateur, pas d’un dieu. Le Créateur est dans toute vie. Dieu est plus comme un parent et dans les milieux religieux, une figure paternelle qui est humanisée à un tel degré que nous pouvons prier Dieu de nous donner des choses, nous aider à éliminer les obstacles, écraser nos ennemis et ainsi de suite. Le créateur est aligné à l’unité et à l’égalité, alors que dieu est aligné à la séparation et à la peur. »

« La Source Première est le Créateur de la vie, la réalité manifeste de toute existence. Le Créateur vit dans la vie comme l’étincelle infinie qui relie toute vie comme égale dans l’unité. Il ne s’agit pas ici d’être humanisé. Il ne peut pas être humanisé, ou d’ailleurs, réduit à toute autre forme de vie ou de chose. Le Créateur est ce qui réunit toute existence dans l’égalité de l’unité, et lorsque cela se produit, alors Dieu existe. Quand il n y a pas d’unité, il n’y a pas de dieu dans l’existence, mais seulement un Créateur. C’est vraiment simplement cela. »

« Comme il est dit dans les différents textes religieux Dieu créa l’homme à son image ou à sa ressemblance. Et à condition que vous compreniez que ce dieu c’est Anu, alors c’est une vraie déclaration. Toutefois, le Créateur a créé l’étincelle infinie qui anime la forme humaine, et donc le Souverain Intégral est sa création, et Anu n’a rien à voir avec cela. Il a simplement trouvé un moyen de l’asservir. »

« La dernière chose que je vais dire sur le concept de dieu, c’est qu’il est utilisé par les religions pour nous séparer de notre responsabilité. Il nous permet de dire, je ne suis pas responsable de la pauvreté ou de la guerre ou de la maltraitance des enfants. Il y a un dieu qui est beaucoup plus élevé que nous, un Dieu qui a créé le monde, qui le prend en charge. S’il permet la guerre et la pauvreté, qui suis-je pour assumer cette responsabilité ? Les malfaiteurs vont payer en enfer, et les bons régneront dans les cieux. »

« Alors un dieu, ou le concept de dieu, nous libère de toute responsabilité. Le Créateur, d’autre part, n’est pas de cette nature, parce que nous sommes tous liés dans l’unité, et ce qui arrive à l’un, arrive à tous, et par conséquent, nous sommes tous responsables de permettre la séparation par nos comportements. Il est important de reconnaître la différence entre les concepts de Dieu et du Créateur, en particulier dans l’hologramme de la tromperie. »

Sarah : « Après avoir entendu toute cette explication, pas seulement sur ​​Dieu et le Créateur, mais dans l’intégralité de l’entrevue de ce soir, pourquoi cette explication ne pourrait-elle pas juste sortir telle qu’elle est définie dans cette interview. Pourquoi même libérer les premières phases si elles n’avaient pas ce contexte ? »

Dr Neruda : « J’ai essayé de répondre à cela déjà… laissez-moi redire cela à ma façon, mais comprenez que c’est de la spéculation, prenez-le en tant que tel. Il n’y a pas d’assurance que cela soit diffusé ou reste dans le domaine public, c’est une des raisons. Il peut y avoir d’autres personnes qui ont besoin que l’information soit diffusée plus tôt, car cela comble leurs convictions actuelles mieux que si l’information est diffusée plus tard. C’est une autre raison.

N’oubliez pas, que c’est énorme de redéfinir l’inconscient comme étant autre chose. L’inconscient est la «porte dérobée» que les Anunnaki ont laissée ouverte dans leurs conceptions. C’est là que le vecteur de piratage peut arriver, et c’est ainsi que l’information a été mise par les WingMakers. »

Sarah : « Que voulez-vous dire par le vecteur de piratage ? »

Dr Neruda : « Les WingMakers sont en train de pirater le programme de notre cadre de conscience tel qu’il a été conçu par les Anunnaki : les programmes internes de l’ADN et des implants fonctionnels conçus par Marduk, et les programmes externes prévus par la Hiérarchie, alias Illuminati, mondialistes, nouvel ordre mondial, élite du Groupe de Bilderberg, etc…  »

« Les WingMakers doivent intervenir dans ces programmes par des vecteurs qui sont moins protégés ou moins défendus par les censeurs, et qui ont un potentiel de propagation rapide. Gardez à l’esprit que, bien que les implants fonctionnels de l’interface Humain 2.0 soient programmables, s’ils deviennent piratés ou modifiés, ils peuvent être mis à niveau ou rafistolés tout comme un logiciel.

Ainsi la méthode idéale pour entrer dans le domaine humain est d’entrer par une porte dérobée, qui semble anodine, même une partie de la commande, et puis tranquillement ensemencer un processus fractal qui peut se propager à travers la couche de l’inconscient. »

« Ce vecteur n’est pas en train de modifier le programme du point de vue matériel ou logiciel. Il utilise le cadre de la conscience dans l’interface Humain 2.0 sans changer sa programmation.

C’est comme une application placée sur le dessus du système d’exploitation. Elle doit être invisible jusqu’à ce que certaines conditions soient remplies. Une fois que ces conditions sont remplies, elle peut être libérée, et une fois qu’elle se propage, elle ne peut plus être arrêtée. »

Sarah : « Je ne suis pas familière avec le terme « application », ça veut dire quoi ? »

Dr Neruda : « C’est un logiciel qui ne fait pas partie du Système d’exploitation, mais qui l’utilise. »

Sarah : « Si on ne change pas le cadre de la conscience, qu’est-ce que ça fait ? »

Dr Neruda : « Cela permet à l’individu d’engager son propre processus Souverain Intégral, et de se libérer de l’emprise de ces systèmes sur son essence de vie. Il s’agit moins de modifier ou de changer le programme, que de libérer l’emprise que ces programmes ont sur la conscience de l’essence de vie. »

Sarah : « D’accord, je pense que je comprends… si je veux revenir à ce processus. Vous avez dit qu’il comporte deux parties principales, les comportements de résistance et les comportements d’insertion.

Vous avez également mentionné quelque chose à propos du souffle, mais je n’ai pas entendu quelque chose de spécifique à ce sujet. »

Dr Neruda : « Oui, la respiration est un moyen important pour vous amener dans la conscience du soi. C’est comme une lumière quantique qui s’allume et, qui illumine votre essence de vie, cette part de vous qui ne fait pas partie de l’interface Humain 2.0. Vous êtes en mesure de détecter et de commencer à revivre l’expérience de cet être infini que vous êtes. »

« Le souffle est quelque chose que n’importe qui peut utiliser sans beaucoup de complications, et évidemment, il est toujours avec vous. Il ne nécessite aucune technologie ou expertise. C’est vraiment juste une façon de tourner son attention vers le cœur de soi-même. Les WingMakers ont écrit sur la respiration quantique ou pause quantique. C’est une technique de « Philosophie Seven’ ». »

Sarah : « Pouvez-vous expliquer cela ? »

Dr Neruda : « C’est très simple. Vous inspirez par le nez pendant environ 2 à 4 secondes ou ce qui sera confortable pour vous. Une fois que vous avez rempli vos poumons, vous faites une pause ou retenez votre souffle pendant la même durée que celle de l’inspir ; pendant le moment de pause – retenant votre souffle – ayez la sensation comme une suspension du temps et remplissez cet espace avec le ressenti du JE SUIS. »

Sarah : « D’accord, désolée de vous interrompre, mais dites-moi encore une fois, ce qu’est le JE SUIS et comment on le ressent ? Comment le définiriez-vous ? »

Dr Neruda : « C’est l’aspect souverain de la conscience. Ce n’est pas la personnalité qui définit votre expérience humaine et que vous associez généralement avec le sentiment d’exister. C’est la conscience infinie en vous. Elle est également Un. JE SUIS est Un. C’est une chose : la vie infinie. Ce n’est pas le mental, ni le cœur, ni le corps, ni les sentiments ni les émotions de la personnalité. C’est singulier dans la profondeur et le silence. »

Sarah : « D’accord, allez-y… «

Dr Neruda : « Vous maintenez le souffle dans les poumons, et l’ancrez avec le sentiment du JE SUIS ; puis, vous expirez par la bouche, encore une fois pour la même période de temps, et puis vous vous arrêtez de nouveau, vos poumons sont vides, et vous faites une pause, tout en ressentant le sentiment du NOUS SOMMES. Ensuite, vous répétez ce cycle jusqu’à ce que vous sentiez que vous avez terminé. »

Sarah : « Pouvez-vous expliquer le NOUS SOMMES aussi ? »

Dr Neruda : « C’est le sens de la connexion à tous. Le sentiment que vous êtes connectés, que ce que vous ressentez dans le JE SUIS, est partagé avec tous. J’utilise la pause de NOUS SOMMES pour placer l’une des vertus de cœur que je travaille à ce moment -là. Par exemple, je pourrais travailler sur la vertu de la compassion dans ma vie personnelle, et je peux tenir ce sentiment dans cette pause et imaginer qu’elle est partagée avec tous. »

Sarah : « Je crois que je comprends ce que vous dites, et je ne veux pas que vous preniez cela dans le mauvais sens, mais comment cela peut-il rivaliser avec un ordre du jour mondialiste de prise de contrôle du monde ? »

Dr. Neruda : « C’est une bonne question. Mais regardez la réalité. »

« Nombreux sont ceux qui ont protesté contre cet esclavage. Tout au long de l’histoire il y a déjà des gens qui sont venus à cette réalisation par divers moyens, et qui ont alerté les gens de cette tromperie. Ils peuvent l’appeler une conspiration sans vraiment comprendre la profondeur de cette tromperie ou son plan ultime, mais de toutes les façons ils savent cela et quel que soit le niveau, ils ont tous expérimenté la peur, la crainte que nous sommes impuissants à les arrêter. »

« La tête de l’élite a planifié ce projet depuis plus de onze mille ans ; avant même que l’Humain 2.0 existe, le complot était déjà tramé. Ils disposent d’êtres inter-dimensionnels puissants qui connaissent l’humanité à un niveau intime, parce qu’ils ont créé littéralement les êtres humains, et qu’ils peuvent programmer l’humanité avec une telle précision, jusqu’à définir nos chemins de vie et nos choix au jour le jour. »

« Comment peut-on éventuellement vaincre un tel adversaire ? Ils ont de l’argent, ils ont les politiciens dans leurs poches, ils ont la défense et la protection, ils ont des relations puissantes partout dans le monde et ils ont la technologie la plus puissante en termes de surveillance et d’armes. Leur cercle intérieur est impénétrable. »

« Nous pouvons être éveillés et conscients de ce qui se passe, mais la conscience elle-même ne change pas tout à coup l’échiquier. Ils raillent nos protestations. Agitez les signes, publier vos sites Web, jeter vos poings vers le ciel, enquêter sur tout ce que vous voulez, ça ne changera rien. Ils nous disent au visage que leur pouvoir est inépuisable. C’est leur façon de penser. »

« Ils veulent nous faire sentir cette futilité et sont dominés par le sentiment que la fin du jeu est inévitable. Ils veulent nous faire croire que nous sommes impuissants. Rappelez-vous, ils sécurisent le monde et ses populations pour le retour d’Anu. C’est leur programme, et alors que seulement le sommet de l’élite comprend ce plan, ceci est suffisant, parce que les agents en aval sont fidèles, ce sont des entités programmées.  »

« Ce qu’on doit faire, c’est regarder Madeleine Albright lors de cet entretien de 60 minutes et vous comprendrez comment ils ont été programmés pour penser. »

Sarah : « Je ne crois pas avoir vu cela, que fait-elle ? »

Dr Neruda : « Il y a environ un an et demi, Lesley Stahl de l’émission ‘’ 60 Minutes’’ a demandé à l’ambassadeur américain aux Nations Unies, Madeleine Albright, si la mort d’un demi-million d’enfants valait le prix pour punir essentiellement Saddam Hussein. Albright a répondu que ça l’était. Vous voyez, c’est l’ennemi qui détient le pouvoir. Si elle peut justifier de tuer des enfants, ils peuvent faire n’importe quoi. »

« Les WingMakers ont écrit que ce ne sont pas les protestations qui vont changer cet ennemi. Si nous crions après eux et résistons par la pratique de nos armes à feu dans la rue, ils vont nous écraser. Pour arrêter la poursuite de leur objectif, il nous faut appuyer sur le mur pour le faire tomber, et nous pouvons le faire en étant des praticiens du processus du Souverain Intégral ou quelque chose de semblable. »

« Si les êtres humains deviennent conscients de leur soi, deviennent des entités déprogrammées, qui comprennent en particulier la façon dont nous avons été asservis et pour quelle raison, nous pouvons collectivement faire tomber le mur qui nous sépare de notre vrai moi. Cela crée une réaction en chaîne qui affecte tout le monde, y compris la tête de l’élite. Le mur tombe pour eux aussi. »

« Il s’agit d’utiliser la conscience de l’essence de vie pour révéler que la conscience humaine 2.0 est une réalité inventée, et de se détourner de l’hologramme de la tromperie pour s’ouvrir à la réalité que toute vie existe infiniment comme égale dans l’unité. »

Sarah : « D’accord… mais comment pouvons-nous savoir que nous serons couronnés de succès contre eux ? »

Dr Neruda : « Nous ne le savons pas… sauf par ce que j’ai dit précédemment, que les WingMakers sont les êtres humains qui ont voyagé dans le temps afin de partager ces informations sur le Souverain Intégral. Je sais que cela ressemble à de la science-fiction que c’est un combat de David contre Goliath. Je peux comprendre cela, mais je vous explique ce que je sais aussi directement et honnêtement que je peux le décrire. Si quelqu’un lit cette interview, en supposant qu’il soit distribué dans le futur, alors vous pourrez décider vous-même après examen, si ce que je dis vous parle ou pas. »

« Je voudrais juste mettre en garde ceux qui envisagent la possibilité de rejeter tout cela, que leur réaction pourrait être une réponse programmée. C’est leur cadre de conscience qui détecte et répond. Considérez ceci avant de rejeter ces informations comme de la fiction. »

Sarah : « Mais comment une personne peut le savoir ? Je doute moi-même de cette description. Je ne la trouve pas très plausible.

En tant que journaliste, je suis formée à vérifier les sources, et les informations que vous avez partagées avec moi ; je me demande comment cela est possible et je n’ai pas entendu parler de cela avant. »

Dr Neruda : « La hiérarchie pratique la tromperie en contrôlant les boutons sur la machine du pouvoir absolu. Cette machine est……..  »

Sarah : « Mais vous-même avez dit que cela ne pouvait même pas sortir sur l’Internet. »

Dr Neruda : « C’est vrai, quelle que soit la technologie libérée, ils trouveront un moyen de l’utiliser à leur avantage. Cela n’a pas d’importance, quelle que soit la technologie ils vont trouver un moyen de la renverser, la modifier et l’utiliser pour leur ordre du jour. Ce sont des êtres extrêmement brillants qui sont obsédés par la centralisation du pouvoir et le contrôle afin que Anu puissent s’insérer sans résistance. »

Sarah : « Et si suffisamment de gens se réveillent et se rebellent ? Ne pourrions-nous pas commencer une révolution et renverser ces criminels fous ? »

Dr Neruda: « Ils ne sont pas fous ; ce sont des intelligences rusées qui ont perdu tout sens de la connexion à leur vraie nature. À bien des égards, ils sont ceux qui se sont perdus, et parce qu’ils sont tellement perdus, ils ont conduit les êtres sans méfiance jusqu’à l’obéissance aveugle. Nous les avons suivis. C’est notre responsabilité. La matière est là, dans cette interview, pour se réveiller. Mais c’est une chose de se réveiller, et c’est une autre chose de savoir ce qu’il faut faire à ce sujet. »

« Vous parlez d’une révolution, selon les WingMakers ce serait un gaspillage de vie. Ils ne vont pas renoncer à ce qu’ils ont travaillé si durement et longuement à produire. Cela ne pourra changer que lorsque le mur sera tombé.

Le mur est le cadre humain de conscience 2.0 qui est programmé dans chaque être humain. Le mur doit tomber, et la façon dont cela se produira n’est pas par la protestation, l’assaut des portes, ou en envoyant le poing dans leur visage. Cela doit être fait par la réalisation de soi individuelle, et cela, à cause de notre programmation, nous oblige à suivre un processus qui nous permet de nous réaliser au niveau de notre essence de vie. »

« Si nous restons dans la séparation, nous ne pouvons pas résoudre le problème de la séparation.

Si nous restons dans la tromperie, nous ne pouvons pas révéler quoi que ce soit de notre vraie nature. Nous avons donc besoin de nous voir tous comme un et égaux dans cet Hologramme de la Tromperie, et cela inclut la tête de l’élite, autant que la pauvreté et la faim.  »

Sarah : « Je ne vois pas comment les gens seront en mesure de le faire. Peut-être que je suis pessimiste, je ne sais pas, mais je vois assez peu de gens vraiment capables de faire cela ? »

Dr Neruda : « Au cœur de toute cette situation il y a une réalité unique, et cette réalité, aussi difficile que cela peut être à comprendre, est que nous sommes des êtres infinis. Tout ce qui est de l’espace-temps appartient à l’Hologramme de la Tromperie. Tout. »

« Quelle réalité croyez-vous est la plus puissante et durable ? »

Sarah : « Tout ce qui est infini… «

Dr Neruda : « Ne croyez pas la programmation que vous êtes impuissants. Le processus Souverain Intégral démontre que vous n’êtes pas simplement une existence de vie programmée. »

Sarah : « Je sens que je pourrais continuer cette conversation pendant des heures, mais je sens aussi que vous essayez de la refermer. Qu’en pensez-vous ? »

Dr Neruda : « Je peux aller un peu plus loin si vous avez plus de questions. »

Sarah : « J’ai beaucoup de questions… que diriez-vous si nous prenions une courte pause et je vais prendre ce temps pour examiner mes notes, et puis je vais essayer et garder ma prochaine série de questions pour une durée d’une quinzaine de minutes, qu’en pensez-vous? »

Dr Neruda : « Ok, cela me va. »

Sarah : « Super, on va commencer dans 10 minutes. »

[Environ une pause de 10 minutes]

Sarah : « La bande roule de nouveau, et j’ai mes questions. Êtes-vous prêt ? »

Dr Neruda : « Oui. »

Sarah : « Très bien. N’est-ce pas une étrange coïncidence que le Groupe du Labyrinthe essaie de créer une technologie de Voyage dans le temps et que vous tombiez sur les WingMakers qui sont des voyageurs du temps ? »

Dr Neruda : « Pas tout à fait. »

Sarah : « Mais comment savez-vous vraiment que ce ne sont pas des aliens ou d’autres êtres non-humains. »

Dr Neruda : « Parfois, vous avez juste à prendre les choses au pied de la lettre, quand il n’y a aucune preuve du contraire et aucune preuve justifiant une raison quelconque pour eux de se dénaturer. »

Sarah : « Grâce à l’ensemble de mes discussions avec vous, cette interview c’est comme si quelqu’un venait dans ma maison et réorganise tous les meubles. Quels conseils avez-vous pour tous ceux qui lisent ceci et deviennent un peu paranoïaques ou mal à l’aise avec cette information, que devraient-ils faire à ce sujet ? »

Dr Neruda : « Cette information n’est pas destinée à effrayer qui que ce soit ou à rendre paranoïaque. Elle est destinée à soutenir les êtres dans leur propre éveil en tant qu’êtres infinis. C’est le but de l’information. Cela comprend toutes les informations des WingMakers, sous quelque forme que ce soit. »

« Il y a une stabilité au cœur de vous-même qui a été écartée, en faveur d’une réponse manufacturée ou programmée à la vie. Vous êtes programmés pour craindre, car alors vous abdiquez vos libertés à vos sauveurs. Et qui pensez-vous que vos sauveurs soient ?

Qui est-ce qui fait que Saddam Hussein passe pour être un monstre alors qu’ils tuent des centaines de milliers d’enfants pour prouver leur puissance morale ? Les entités derrière ce pouvoir sont ceux qui se feront connaître en prétendant vous sauver. Comment vont-ils le faire, c’est une inconnue, mais je ne doute pas qu’ils vont le faire. »

« Et chaque fois qu’ils le feront, les camps croîtrons en nombre et les populations à l’intérieur des enclos augmenteront. Les clôtures sont hautes. Ceux qui restent en dehors des enclos vont penser qu’ils ont des informations spéciales qui leur permettent de rester indépendants ou libres, mais ils sont toujours prisonniers de leur interface humaine 2.0. »

« La seule vraie question, comme je le vois, a deux parties : la première est « vais-je servir la vérité ou la tromperie ? Et la deuxième, « comment puis-je mieux servir la vérité ? « .  »

« Si vous pensez que la meilleure façon de servir la vérité est de protester, résister, faire prendre conscience de ce qui se passe dans le monde, alors faites-le, mais je vous recommande de le faire à partir d’un point de vue non-polarisé, sans haine. Vous ne pouvez pas lutter contre la séparation avec plus de séparation. Il est important de sentir que vous êtes debout, pas dans la peur ou une autre émotion programmée, mais que vous êtes aligné à l’essence de vie et dans l’expression de cette source en vous, même si vous protestez. »

« D’autres préfèrent vivre le processus du Souverain Intégral et se concentrer sur ce stratagème plus interne. Il n’existe pas de formule ici, et certainement vous pouvez faire les deux. Mais connaître cette information, puis rester passif, pur observateur, est une réponse programmée, et ce n’est pas une réponse à « comment puis-je mieux servir la vérité » ? C’est une négation de la vérité. »

Sarah : « Vous avez mentionné que les Anunnaki ont prêté leur ADN à l’humain 2.0. Cela suggère alors que leur ADN serait présent dans un grand nombre d’entre nous. Est-ce le cas ? »

Dr Neruda: « C’est un sujet très compliqué. Oui, selon les WingMakers, les Anunnaki, dans une tentative pour améliorer l’ADN humain, ont mené, ce que nous appellerions aujourd’hui, in vitro des expériences de fertilisation avec des femmes humaines. Ils voulaient que leur ADN crée une sous-espèce qui pourrait supporter les générations et produire des êtres loyaux. Les Siriens ont fait la même chose.

En termes de tendances ADN, la descendance des Anunnaki a une mentalité de vainqueur, et la descendance de Sirius celle de colon. Cela étant très général, certes, mais en termes généraux c’était la nature de leurs lignées, par rapport à leurs homologues humains. »

« Le modèle de l’ADN humain pour les Humains 2.0 était Anunnaki, mais il a été modifié. C’est là que le sujet devient compliqué. Les Anunnaki ne sont pas des êtres physiques. Ils n’existaient pas dans la densité tridimensionnelle que nous connaissons aujourd’hui.

La terre, il y a 500000 années, était un endroit très différent en termes de densité et des champs gravitationnels dans laquelle elle baignait. Les Anunnaki étaient des êtres inter-dimensionnels, ce qui signifie qu’ils sont infinis, tout comme nous le sommes, mais sans le corps physique. Cependant, tous les êtres possèdent l’ADN. C’est l’équivalent quantique d’un schéma directeur.

Donc, ils ont expérimenté l’utilisation de leur ADN pour créer des êtres physiques qui pourraient fonctionner conformément à leur ordre du jour, qui, comme je l’ai dit, était initialement d’extraire de l’or, mais qui plus tard, était tourné vers l’asservissement d’une espèce qui adore Anu. »

« Quand les Anunnaki ont fécondé des femmes humaines c’était avec des lignées royales, et ce n’était pas une coïncidence. Ils voulaient ces lignées royales pour soutenir des milliers de générations qui puissent plus aisément faciliter leurs plans directeurs sur la terre. »

Sarah : « Etait-ce une démarche nationaliste ? »

Dr Neruda : «Que voulez-vous dire ? »

Sarah : « La lignée Anunnaki était-elle principalement arabe, juive ou païenne ? Y a-t-il certaines caractéristiques qui étaient visibles dans le corps physique ? »

Dr Neruda : « Les lignées Anunnaki étaient initialement babylonienne et égyptienne, mais ils se sont répandus dans presque toutes les races. Il ne serait probablement pas exagéré de dire que presque chaque personne sur la planète a aujourd’hui un certain pourcentage d’ADN Anunnaki royal. »

Sarah : « Comment sont-ils, en termes de look ? Je suppose qu’ils nous ressemblent. »

Dr Neruda : « Oui. Le prototype humain 1.0 était un mélange d’Atlante, d’Anunnaki et de Sirien. Tous ces êtres, mais moins dense, ressemblaient à une forme humaine. D’habitude leurs races ne se mêlaient pas, car ils faisaient très attention à ne pas mélanger leur ADN, parce qu’ils n’étaient pas sûrs de l’effet et comment cela pourrait polluer ou muter leur génétique. Mais rappelez-vous, le corps physique humain a été une expérience, et il ressemblait littéralement à une protection physique, comme nous regarderions une combinaison spatiale. »

« Aucune de ces races ne vivait dans la densité de la terre, ou une planète semblable à la terre. Ils ne savaient pas comment la terre interagirait avec leur création et l’amènerait à évoluer dans des directions qu’ils ne pouvaient pas contrôler ou prévoir. La terre, comme je l’ai déjà dit, était comme une variable aléatoire, s’imposant au corps humain à travers ses champs gravitationnels. »

« Le métissage entre les Anunnaki et les femmes humaines a eu lieu autour de 6000 avant notre ère et ce fut un événement conçu, pas un badinage lubrique avec les filles des hommes, comme c’est parfois représenté dans les textes sumériens.

Cela faisait partie du plan de placer une sous-espèce Anunnaki au sein de la race humaine pour conquérir et contrôler les ressources de la terre. Leur rôle était de consolider et de centraliser les ressources pour Anu, et de veiller à ce que la richesse du monde puisse être placée dans leurs mains dans l’attente de son retour. »

Sarah : « Concernant le LERM (matrice de la réalité Light-codée) et la façon dont le Groupe du Labyrinthe l’avait vu comme Dieu, je ne comprends pas que si Quinze avait lu les mêmes informations que vous, il ne soit pas venu à la même conclusion que vous.

Je sais que vous avez dit que vous aviez des contacts supplémentaires avec les WingMakers, et que cela vous a convaincu de l’authenticité de l’information, mais pourquoi pensez-vous que Quinze s’accrochait à son point de vue ? »

Dr Neruda : « Vous pouvez regarder le LERM comme le lien entre le plan de masse et les plans non-physiques de l’hologramme que Anu a construit à l’intérieur de nos implants fonctionnels.

Le LERM était un réseau de connexion, et il était bi-directionnel ce qui signifie que Anu pouvait être projeté dans le cadre de la conscience de tout être pour être vu ou entendu et cela signifie aussi que Anu pouvait le détecter et s’afficher dans la vie d’un être individuel. »

« Le LERM est connu comme la Lumière Blanche, et la Grande Fraternité Blanche est connue comme ses gardiens.

Ils s’approprient Jésus et Bouddha, leurs piliers fondamentaux, ils ont volé le concept du JE SUIS, ont mélangé en une purée ces éléments avec la Lumière Blanche qui avait été un facteur important dans toute doctrine religieuse, occulte et ésotérique à travers le temps, et annoncé dans les années 1950 que la Grande Fraternité Blanche était une véritable organisation. »

« Peu de temps après, les maîtres ascensionnés ont commencé à rejoindre en grand nombre les rangs de l’organisation, et des channels humains ont commencé à être le porte-parole de ces entités. Du point de vue des WingMakers, ces entités sont des appareils du plan de polarité pour maintenir les êtres humains solidement ancrés dans la séparation, la distraction et la tromperie. »

Sarah : « Qu’est-ce que cela a à voir avec la décision de Quinze ? »

Dr Neruda : « Désolé, je me suis un peu dérouté … Quinze connaissait la Grande Fraternité Blanche. Il est considéré comme un élément très important dans la hiérarchie globale, très près de la tête de l’élite ou ce que j’ai déjà appelé les incunables.

La Grande Fraternité Blanche a été considérée comme un moyen d’apporter des informations occultes secrètes à la planète, et elle a été conçue pour équilibrer le mouvement de sécularisation, qui avait pour but de débarrasser la planète des religions et de mettre la science à leur place. »

« Quinze n’était pas suffisamment convaincu de faire une pause avec les incunables et la Grande Fraternité Blanche. Il préférait voir le LERM comme une preuve de Dieu, et laisser son monde intact. Ce n’est pas, d’ailleurs, une réaction rare à cette information. Et aussi intelligent et brillant que Quinze soit, il a fait le choix de rester dans le monde connu au lieu de s’aventurer dans l’inconnu. Dans le cas de Quinze il avait trop à perdre. »

Sarah : « Pourquoi les élites voulaient-elles se débarrasser de la religion ? »

Dr Neruda : « D’abord, je tiens à vous corriger sur votre choix des mots. Les élites ne sont pas comme la plupart des gens le pensent. La grande majorité de l’élite sont des citoyens corporatifs, des gestionnaires financiers, des gestionnaires du gouvernement, des poids lourds politiques, des commandants militaires et autres. Ils ne prennent pas de décisions. La grande majorité n’a aucune idée de qui ou quoi est à l’ordre du jour. C’est pourquoi je me réfère à eux comme la pierre angulaire de l’élite. Ce sont eux qui ont préparé le monde pour le retour d’Anu. »

« Maintenant, pour revenir à votre question, la religion a été considérée avec le temps comme un obstacle à un ordre mondial. Le monde quantique de la science a assoupli ses muscles, réfutant les éléments clés de la doctrine religieuse, et il aurait permis de vérifier l’hologramme, mais pas la tromperie, si sa gestion n’avait pas été contrôlée.

La Grande Fraternité Blanche a été lancée dans le public dans les années 1950, alors que le monde quantique commençait à signaler sa stature, mais elle remonte au 18ème siècle ; on y faisait référence en tant que Conseil de la Lumière, et bien avant encore, c’était un concept utilisé dans de nombreuses sociétés secrètes. »

« L’idée de maîtres ascensionnés, communiquant entre eux par télépathie, instruisant et guidant les affaires des hommes, a acquis une certaine popularité avec ceux qui ont été déçus par la religion organisée.

Pour être juste, certaines des informations canalisées proviennent d’êtres qui étaient beaucoup plus informés que la moyenne des hommes, et ils pouvaient éblouir la plupart des gens avec leur connaissance supérieure de l’ordre cosmologique et la structure des choses par rapport à Dieu, mais leur description et leur explication ont été fondées sur l’hologramme de la tromperie.

Bien que ces soi-disant maîtres canalisent la connaissance secrète ou cachée à leurs élèves sélectionnés, qui ont ensuite écrit des livres et créé des organisations, cette information a continué à séparer les mondes de la lumière et de l’obscurité, le bien et le mal et ceux qui savent de ceux qui ne savent pas. »

« Ils ont utilisé des mots comme l’amour, l’ascension, la vérité, et Dieu plus libéralement que les religions organisées, et Dieu a toujours été dépeint comme un aimant, une force de rassemblement. Les anges et les êtres cosmiques ont été également associés à ces organisations. Ils ont non seulement des symboles et des concepts comme l’âme et la vie éternelle, mais ils ont aussi créé l’échelle de la conscience qui s’étendait à l’infini dans lequel l’étudiant continuait d’essayer d’apprendre plus, afin de progresser plus sur l’échelle. »

« L’élévation de l’un sur l’autre. Ce fut le concept clé de la tactique de séparation de la Grande Fraternité Blanche et franchement, de toutes les sociétés secrètes.

Créer des divisions de la connaissance, ajouter un rituel ou deux, et promettre plus de pouvoir et de sensibilisation pour que vous, l’étudiant, marchiez sur le chemin. Ils ne parlent pas de la façon de se déprogrammer de la séparation, à la place, ils la renforcent. »

Sarah : « Vous avez confié des informations dans de précédentes interviews sur la Race Centrale. Dans mes notes, vous avez même dit qu’ils étaient responsables de notre ADN. Sont-ils les Anunnaki ? »

Dr Neruda : « Non non, vous devez définir l’ADN de deux manières. L’une est l’instrument humain avec le corps, les émotions, le système mental, et un système d’ADN, avec l’aimable autorisation des Anunnaki et des Siriens. La seconde est l’être infini à l’intérieur de l’instrument humain, qui est également basé sur l’ADN, qui est le modèle quantique de la conscience du Souverain Intégral. Ce dernier est l’ADN mis au point par la Race Centrale. »

Sarah : « Dans la deuxième entrevue vous avez prétendu que les sept sites des WingMakers étaient une arme défensive, et que c’était lié à l’expérience des matériaux des WingMakers sur l’individu. À la lumière de cette information, ce soir, pouvez-vous nous expliquer comment cela fonctionne ? »

Dr Neruda : « L’ensemble de l’information divulguée par les WingMakers est sur le Souverain Intégral, et les avantages de l’humanité quand cet état de conscience est assis dans l’expression humaine.

L’obligation de garder cette information dans le domaine de la science-fiction et la mythologie est la raison pour laquelle je l’ai mentionnée comme arme défensive. »

Sarah : « Donc, vous dites que c’était juste une histoire ? »

Dr Neruda : « Cette partie l’était. Vous voyez, les matériaux WingMakers sont, de par leur conception, composés de plusieurs brins d’information. Quelques brins sont des narrations, certains sont artistiques, certains sont spirituels, certains sont de la conspiration et certains sont conçus pour être des faits, des informations cohérentes de ce qui se passe réellement dans notre monde. Les fils de la narration enveloppent les autres fils ; dans un sens, ils protègent ces brins intérieurs. »

« J’ai déjà expliqué pourquoi c’est arrivé de cette façon, et alors que certains peuvent penser qu’il serait plus facile de donner juste les faits, si ces faits avait été révélés aujourd’hui, vous n’auriez pas vu, entendu ou lu cette information.

Les matériaux WingMakers auraient été censurés ou démontés et discrédités. Je suis sûr qu’il y aura de toute façon une bonne dose de cela, quand et si cette interview est libérée, mais cette part d’histoire était nécessaire afin de fournir un contexte acceptable pour diffuser le processus du Souverain Intégral. »

Sarah : « Mais si les renseignements que vous avez fournis dans les quatre entretiens précédents sont créés, au moins en partie, comme une histoire. Comment dois-je présenter ceci à n’importe quelle source comme des nouvelles fiables et vraies ? »

Dr Neruda : « Vous ne pouvez pas. »

Sarah : « Alors je fais quoi avec ça ? »

Dr Neruda :  » Soit vous le libérez comme une histoire, soit je le ferai ; Si vous ne voulez pas, je comprendrai. »

Sarah : « Ne pourriez-vous me dire juste quelles parties de l’histoire, sont vraies et quelles parties sont fausses ? »

Dr Neruda : « Je pourrais, mais ce n’est pas la façon dont on m’a demandé de divulguer l’information. »

Sarah : « Mais j’ai investi beaucoup de temps dans cette interview déjà, et j’investis ma réputation ainsi, alors je dois me concentrer sur les parties vraies, sinon, je ne peux pas prouver quoi que ce soit quand on me demande si, à mon avis, c’est une histoire vraie. »

Dr Neruda : « Tout le monde veut connaître la vérité absolue. Ils veulent quelqu’un pour pointer vers cette phrase ou ce précepte ou la doctrine et leur expliquer ce qu’est la vérité, croyez-le. Cela a été le jeu sur cette planète depuis que les humains ont commencé à contempler leur univers d’une manière philosophique. Toute la vérité partagée nous a menés où ?

Nous tuons des enfants pour punir les dirigeants ? Des dirigeants enferment les gens dans les camps de la mort ? Des chefs religieux abusent des enfants ? Alors je vous le demande, quelle est la valeur de l’information qui a collectivement été apportée à l’humanité ici ? »

« Vous voulez le signalement de la vérité. Personne ne peut le faire, et la preuve… c’est que personne ne l’a fait. »

Sarah : « Pourquoi ? »

Dr Neruda : « Parce que nous sommes souverains et en ce sens, nous devons faire l’expérience nous-mêmes, et ne pas laisser les autres décider ce que nous devons croire ou ne pas croire, ou ce qui est vrai ou faux. Je souhaite que nous ne vivions pas dans un hologramme de la tromperie, mais c’est notre réalité humaine, et de pleurnicher à ce sujet ne va rien changer d’un iota. L’étude des maîtres supposés de la vérité ne changera rien non plus. »

« Je peux vous montrer une bibliothèque de livres qui exposent des informations ésotériques. Certains de ces livres ont été écrits comme une fiction, et selon toutes les apparences, ils semblent être crédibles et perspicaces, et pourtant si vous écoutez attentivement les paroles, vous voyez comment ils vous séparent les uns des autres. Comment ils définissent une hiérarchie. Comment ils définissent une âme qui a toujours à apprendre, un être humain qui est toujours en train de pécher et qui est faible. Comment ils décrivent un univers qui est fait d’une infinité de couches. Comment la lumière illumine ceux qui suivent certaines pratiques.

Cela peut être très subtil. Ils peuvent même parler d’unité, mais il y a des jugements présents dans les mots, ou des discriminations si vous n’avez pas exécuté la pratique correctement, ou des suggestions que vous ne mélangiez pas cette pratique avec autre chose ou elle sera diminuée, ou ils vous incitent à promouvoir ce chemin plutôt que celui-là. »

« Une partie du processus Souverain Intégral est de pratiquer votre discernement, ce qui vous permet de croire en vous, pas dans l’univers ou dans un maître ou dans un enseignement, mais en vous, dépouillé de toutes vos addictions, croyances, modes de pensée, peurs, culpabilités, histoires, jugements, blâme, prétextes … tout ce qui est sur vous du passé. Si vous pouviez déposer tout, tout ce que vous avez appris et dit et programmé pour croire, que resterait-il à entendre ? Le Silence. »

« Le Silence profond, clair. C’est vous. »

« Lorsque vous l’avez trouvé, vous saurez alors que tout le monde a ça aussi. Anu, Lucifer, Jésus, votre voisin, votre conjoint. Tout le monde. Donc, de quelle preuve avez-vous besoin pour trouver cela ? Quelle preuve puis-je vous montrer ou vous dire pour vous donner cela ? Je ne peux pas. Je peux transmettre un processus que si vous le suivez, vous trouverez peut-être cette expérience à l’intérieur de vous, mais c’est tout.

Le processus est gratuit, il ne requiert que du temps. Le processus n’est la propriété de personne. Le processus ne fait pas partie de quoi que ce soit, mais de vous. Une fois que vous vous tenez au départ du sentier de ce processus, il vous appartient de le suivre ou de le rejeter. Tout le monde doit parvenir à la réalisation de l’unité et de l’égalité dans la vie sur terre. C’est notre appel à l’action de l’espèce. Et à mon avis, si quelqu’un ou quelque chose vous dit le contraire, c’est qu’il est perdu. »

« Une dernière chose, le fil de l’histoire peut être exactement ce qui va motiver quelqu’un à activer le processus du Souverain Intégral, et je pense que c’était le point de vue que les WingMakers ont pris dans leurs enseignements. Tout sur leur travail signale à l’individu la pratique du processus Souverain Intégral et la réalisation du Grand Portail. »

Sarah : « Si Anu est dieu, alors qui est Lucifer ? »

Dr Neruda : « C’est précisément pour cette raison que vous devez être souverain. Parce que dans le monde où Anu est un dieu, il est facile de présumer que Lucifer est le véritable porteur de lumière. Mais rappelez-vous ce que j’ai dit à plusieurs reprises, tout le monde se perd dans cet hologramme de tromperie. Si tous sont perdus, comment peut-on vous mener à la vérité ? Ils ne peuvent pas. La vérité est l’expression de soi, de votre propre infini dans la forme humaine sur la terre. C’est la définition la plus proche de la vérité que je connaisse. Cela peut ne pas être la même chose pour vous ou celui qui lit dans l’avenir, mais c’est ma définition de la vérité. »

« Est-ce que Lucifer est partisan de cette tromperie ? Je ne sais pas ce qu’il fait. Si quelqu’un ne soutient pas mon objectif de la vérité, alors pourquoi devrais-je le laisser me déplacer dans une autre direction, même d’un pouce ? »

« Vous demandez qui est Lucifer. Il y a mille façons de répondre à cette question, j’en ai déjà eu plusieurs. Pour ajouter une autre définition, il n’est pas du groupe d’Anu ou sa marionnette. À un niveau fondamental, il vit dans l’égalité et l’unité de la même façon que nous. Est-il éveillé ? Je ne sais pas. Je ne l’ai pas rencontré. Je n’ai pas parlé avec lui. Si je le fais, ma première question pour lui sera, soutient-il la liberté des êtres humains, le genre que je viens de définir, et s’il dit « oui », alors je vais accepter sa parole jusqu’à ce que je vois la preuve du contraire. S’il dit « non », je vais me retirer de sa présence. S’il dit « peut-être » alors j’aurais une conversation avec lui et je l’inviterai à soutenir ce mouvement. »

« Tout le monde se réveille. Je me rends compte que l’on assiste à un mouvement très lent d’activation ; mais dans 70-80 ans un énorme changement peut se produire concernant les événements réels en ce monde en relation avec la prise de conscience de l’humanité. Il n’existe aucun moyen de cacher ce mouvement. C’est déjà dans la couche de l’inconscient et il continuera à se répandre jusqu’à ce que le mur tombe sous notre poussée. »

Sarah : « C’est plus un commentaire ou une observation qu’une question, mais le processus Souverain Intégral semble existentiel et non transcendantal. Il semble également comme un voyage en solo et non celui d’un groupe organisé d’êtres qui se soutiennent les uns les autres. Ma perception est-elle exacte ? »

Dr Neruda : « En partie, oui. Je pense que l’aspect souverain est ce que vous accumulez sur vous. Il s’agit d’un processus interne à l’individu à développer en soi-même, mais sur l’aspect global c’est un collectif, et je n’en parle pas comme d’une structure organisationnelle. Ce processus doit être hors de portée de toute organisation ou individu basique. Il n’est pas possible de posséder ceci ou de le contrôler au sein d’une structure organisationnelle. Je pense que les gens peuvent utiliser l’Internet et le courrier électronique pour se soutenir mutuellement. Certains voudront ce type de soutien ; d’autres peuvent préférer être laissés sur leur propre chemin. »

« Quand vous dites « c’est existentiel », oui, c’est cela. Il ne s’agit pas de monter dans les hauts lieux du ciel et de traîner dans les lieux parfaits de l’espace, tandis que les autres êtres humains sont perdus, réduits en esclavage et parqués dans des espaces toujours plus stricts. Il s’agit de partager les vertus du cœur et la vérité de l’existence dans vos comportements, ici, sur terre. Il s’agit de faire de la terre, un endroit où les êtres humains peuvent exprimer leur essence de vie sans l’intervention du matériel d’Anu et du logiciel de Marduk, et de démolir la programmation extérieure qui crée la peur, la séparation et tous ses attributs comme le narcissisme et la haine. »

Sarah : « Si je décide de divulguer cette information, est-ce que je dois pratiquer ? »

Dr Neruda : « Non. »

Sarah : « Puis-je avoir le temps de réfléchir à ce sujet ? »

Dr Neruda : « De combien de temps avez-vous besoin ? »

Sarah : « Peut-être une semaine… »

Dr Neruda : « Bien sûr, vous pouvez prendre plus, si vous en avez besoin. »

Sarah : « Etes-vous résigné à l’idée que vous serez pris ? »

Dr Neruda : « Je suis un réaliste. Je ne pense pas que l’ACIO fera quelque chose d’irréfléchi. Ils vont tout simplement faire de leur mieux pour me mettre en quarantaine. »

Sarah : « Qu’est-ce que ça veut dire ? »

Dr Neruda : « Je vais finir dans une cellule de détention, hors de la grille. »

Sarah : « D’où vient le mot Anu ? »

Dr Neruda : « Anu est tout simplement le nom du chef royal de la race Anunnaki. Son nom est symbolique, plus que celui d’un être, qui est la pierre angulaire de l’élite. Vous pouvez aussi regarder Anu comme l’existence programmée de la race humaine; il existe en chacun de nous à un certain degré. La présentation de Anu par lui-même, c’est qu’il est omniscient et omniprésent, et cela est vrai dans une certaine manière, je dois donc faire face à cette réalité. Tout le monde qui se réveille et pratique ce processus rencontrera cette résistance sous une forme ou sous une autre. »

Sarah : « Mais si les gens entendent qu’ils devront faire face à Anu, ne vont-ils pas fuir ? Qui va essayer de lutter contre cette… cette machine ? »

Dr Neruda : « Du point de vue des WingMakers, des milliers, puis des centaines de milliers, puis des millions. Le mur peut s’effondrer en un instant quand une masse critique est atteinte. »

Sarah : « Mais ce mouvement ne sera pas accompagné de l’hystérie et de la panique? A un moment j’ai pensé que Le Grand Portail serait une découverte technologique de l’âme, et qu’il serait sur Internet pour que tous voient et expérimentent dans le confort de leur foyer. Mais ce n’est pas comme ça, n’est-ce pas ? »

Dr Neruda : « Non. Cela ressemble plus à un effondrement de la réalité sur une échelle de masse, où des êtres infinis se retrouvent soudainement réveillés dans un uniforme humain et se demandent ce qui vient de se passer. »

Sarah : « Et si cela ne se produit pas ? Que faire s’ils gagnent et que le transhumanisme 3.0 est le nouvel être humain enfermé dans un monde de séparation ? Que se passera-t-il ? »

Dr Neruda : « Je ne sais pas comment répondre à cette question, sauf pour dire que l’information fournie par les WingMakers est un nouveau point de départ, ce qui signifie nécessairement une nouvelle voie. Cela prendra peut-être plus de temps, mais ça va arriver. Cela doit arriver. Nous sommes des êtres infinis, et de ce fait, nous ne pouvons pas être mis en bouteille indéfiniment. »

Sarah : « Je comprends, mais le concept d’être infini, existe depuis longtemps, tout comme le concept de l’âme. En quoi est-ce différent ? »

Dr Neruda : « Oui, ce concept est là depuis longtemps, mais il a été mis en bouteille selon trois voies : l’une, est la réincarnation et le karma ; la deuxième, être bon et obéissant et rejoindre les rangs du ciel ; et la troisième, monter à un niveau supérieur d’existence et finalement devenir un enseignant dans la Hiérarchie. La quatrième voie, mais pas pour l’âme, est que nous sommes tout simplement de la chair humaine et du sang et que nous n’avons pas d’âme. »

« L’âme d’une personne est considérée comme une de ces voies, en supposant que vous croyiez que vous êtes une âme. Chacun de ces chemins, comme je l’ai déjà dit, est dans l’hologramme de la tromperie. Ils ne conduisent pas à l’extérieur au-delà de la paroi, et ils ne rendent certainement pas la paroi moins stable. »

« Pour être auto-réalisé comme un être infini dans un corps humain sur la terre, découplé de l’interface de contrôle humain 2.0, il existe un cinquième moyen : Nous avons vécu dans une émission de jeu où il y a quatre portes, où un annonceur ne cesse de répéter l’instruction :  »choisissez l’une des quatre portes », tout en étant complètement ignorant qu’il existe une cinquième porte. »

« Ce nouveau point de départ insère l’option de la cinquième porte. Voilà comment c’est différent. »

Sarah : « Je voudrais pouvoir continuer à poser question après question, mais je pense que c’est probablement un bon endroit pour s’arrêter. »

Dr Neruda : « Je suis d’accord, Sarah. »

Sarah : « Bon, bon, alors nous allons terminer, mais avant cela, je vais vous laisser le dernier mot. »

Dr Neruda : « Eh bien, tout d’abord, merci pour votre ouverture d’esprit ces deux dernières semaines. Vos questions sont de bons guides, et merci pour toute votre modestie, vous avez saisi cette information avec beaucoup de naturel, ce qui m’a donné l’autorisation d’ouvrir. Vous avez bien servi ceux qui liront ce texte, en leur nom, je vous remercie. »

« Je sens que j’ai donné tout ce que j’ai été invité à fournir. Je me rends compte que je tâtonnais, je tournais autour de mon sujet, au début de cette interview. Je n’étais pas sûr de savoir comment le mettre en évidence. Je sais aussi que certains voudront plus d’informations, mais le matériel critique est ici, dans cette interview. Je suis sûr qu’il y a plus de détails et de nuances que j’aurais pu prévoir, mais, peu importe la quantité de détails que je divulgue, ils ne seront jamais suffisants pour certaines personnes. Tout est au sujet de l’action dans le comportement, ne pas lire ou profiter des informations d’une autre personne. L’aperçu que j’ai fourni est un bon début, et c’est tout ce qui est vraiment nécessaire pour un point de départ. »


« Je sais que cela peut sembler comme un voyage fantastique de personnages fictifs et d’événements invraisemblables, qui ne doit pas être pris trop au sérieux, mais à mon avis, cette description des WingMakers est la plus importante. »

Sarah : « Merci, Dr Neruda. »

Ce qui est en nous était présent avant la création de l’univers. Notre noyau interne, pré-quantique existait précédemment à l’espace-temps, avant qu’une race extra-dimensionnelle nous asservisse. Nous ne sommes pas faibles ou sans défense. Nous ne sommes pas de simples êtres humains avec une durée de vie de quatre-vingts ans. NOUS SOMMES infinis, et nous sommes tout ce qui est nécessaire pour transformer la réalité afin que chacun d’entre nous serve la vérité, parce que nous voyons la vérité. La Terre n’est pas un terrain de jeu ou une salle de classe, pas plus que nous sommes des enfants crédules. Il n’y a ni commencement, ni fin des temps ; il n’y a que la plate-forme infinie à laquelle nous appartenons tous, où nous nous levons comme Souverains Intégraux sur la terre. – James Mahu

Ceci est une session du Dr Neruda que j’ai enregistrée le 2 Janvier 1998. Il m’a donné la permission d’enregistrer ses réponses à mes questions. Il s’agit de la transcription de cette session. Ce fut l’une des cinq fois où j’ai pu enregistrer nos conversations sur bande. J’ai conservé ces transcriptions précisément comme elles se sont produites. Aucune modification n’a été effectuée, et j’ai fait de mon mieux pour inclure les mots exacts, le phrasé et la grammaire utilisés par le Dr Neruda.


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation




Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude.

Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières : En partgeant les articles que vous ave aimé. En achetant vos livres sur Amazon via ce site. Ou, si vous en avez la possibilité, en faisant un don (si minime soit-il). Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Votre aide est importante pour continuer...




ELISHEAN777 Communauté pour un Nouveau Monde  © Elishean/2009-2020


Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2020

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ut Donec Praesent suscipit justo mattis diam elit.
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :