Secrets révélésTV

« Remettez votre souveraineté à l’élite ou vous ferez face à l’extermination »

L'homme de main du Forum économique mondial, Yuval Noah Harari, a averti vendredi l'humanité que s'ils refusaient de céder leur souveraineté à l'élite, ils feraient face à l'extermination.

L’état profond est acculé, alors ils se lâchent et disent tout haut ce qu’ils murmuraient tout bas. Une preuve de plus que le « complotisme » n’existe pas, et que la vérité finit toujours par sortir.

Via NewsPunch

S’exprimant lors du Warwick Economics Summit 2022, Harari a commencé par répéter les points de discussion habituels de l’extrême gauche sur le changement climatique et a exhorté les nations du monde à payer 2 % supplémentaires de leur PIB par an pour éviter un événement climatique « catastrophique ».

Infowars.com rapporte : Une critique formulée par Harari était que les politiciens transfèrent fréquemment de grandes quantités d’argent de leur pays vers l’armée en temps de guerre, arguant qu’ils pourraient faire de même pour lutter contre le changement climatique.

Plus tard dans le sommet, Harari a promu l’idée que les gens n’ont pas besoin de voyager dans des îles lointaines en vacances pour être heureux et qu’ils n’ont pas besoin de dépenser de l’argent sur des produits de beauté qui nuisent à l’environnement pour se sentir beaux.

Essentiellement, il suggère à la personne moyenne de renoncer aux choses de base qui lui plaisent en échange d’alternatives que l’establishment a jugées plus « écologiques ».

Bien sûr, les Brad Pitt, Leonardo DiCaprio et Yuval Noah Harari du monde continueront de voler sur des jets privés tandis que les lemmings sont obligés de rester chez eux pour aider à « sauver la Terre ».

²

Le conseiller du WEF a également affirmé que les nations les plus puissantes et les plus riches du monde sont les plus responsables de la prétendue crise climatique, ne parvenant pas à lutter contre la pollution créée par de nombreux pays les plus pauvres et les citoyens les plus riches de la planète.

En ce qui concerne l’Amérique, Harari a déclaré que les États-Unis avaient déjà abandonné leur place de leader mondial, ajoutant que « personne n’intervient vraiment pour combler ce vide ».

Profitant du retrait présumé de l’Amérique en tant que leader mondial sous la « direction » de Joe Biden, des organisations comme le WEF et l’OMS interviendront pour pousser la planète dans une dictature technocratique et médicale mondiale, selon Harari.

« Nous n’avons pas vraiment besoin d’un seul pays pour être le leader. Idéalement, de nombreux pays, de nombreuses organisations au niveau local devraient chacun apporter leurs idées, leur motivation pour un projet commun », a-t-il déclaré.

L’animateur de la discussion était Bill Weir de CNN, qui a demandé à Harari si les nouvelles technologies aideraient l’humanité à prospérer sans nuire à la Terre.

Le serviteur de Klaus Schwab a répondu à Weir en admettant que la technologie est une « épée à double tranchant » qui peut être utilisée pour blesser ou aider les gens.

Il a également averti que l’élite ne devrait pas compter sur une technologie de type « Arche de Noé » pour les sauver d’un événement mondial catastrophique.

Harari a essentiellement admis que l’élite accumulerait la technologie pour se sauver tandis que la grande majorité des gens souffriraient.

« Il y a un très grand danger qu’avec le changement climatique, lorsque les gens parlent de ce que sera notre avenir, il n’y ait pas de « nous ». Il n’y a pas de « notre avenir ».

L’humanité pourrait se diviser en une majorité – peut-être – de personnes qui souffriraient énormément, et une minorité qui aurait les ressources, la richesse, [et] la technologie pour se protéger, et même s’épanouir dans une sorte d’arche de Noé technologique. C’est extrêmement dangereux », a-t-il déclaré à Weir.

Plus tard au cours de la discussion, Harari a attribué « la montée des populistes et des partis ultra-nationalistes dans différentes parties du monde » aux politiciens qui effrayaient les gens avec « des fantasmes selon lesquels vous serez remplacés dans quelques décennies par des immigrants et des étrangers ».

« Même si ce n’est probablement pas vrai, et même si c’est dans quarante ou cinquante ans et même si c’est basé sur une démographie compliquée, c’est assez puissant pour catapulter toutes sortes d’ultra-nationalistes et de populistes au pouvoir », a-t-il expliqué.

Bien qu’il ait noté qu’il n’aime pas ce « genre de politique », Harari a suggéré que l’establishment mondial utilise des stratégies populistes pour « mobiliser les gens autour d’un projet flou à long terme« , dans la lutte contre le changement climatique.

Un spectateur du sommet a demandé à Harari ce que les mondialistes pouvaient faire à propos de dictateurs comme Xi Jinping en Chine qui pourraient ne pas suivre le mouvement vert de gauche.

En réponse, le conseiller du WEF a suggéré que les citoyens ont toujours la capacité de créer des changements, même dans des pays comme la Chine.

En conclusion, Harari a dit à l’humanité « nous n’avons pas beaucoup de temps » pour réaligner nos priorités afin que tous les habitants du monde puissent avoir « n’importe quel avenir », au lieu de seulement l’élite.

Bien sûr, sa solution est de consolider le pouvoir mondial entre les mains de la même élite qui souhaite réduire la population mondiale pour créer une classe de serviteurs.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci



ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 1 446 fois, 146 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.