Qui sont les Draconniens?


De nombreux prétendus « enlèvements » d’OVNI, surtout au cours des dernières décennies, ont décrit des rencontres avec des types d’entités remarquablement similaires, dont les trois plus importantes sont les « Gris », les « Reptiloïdes » et les « Nordiques ».

Comme dans le cas de l’enlèvement de Ted Rice et d’autres incidents relatés par feu Karla Turner et d’autres, on voit parfois ces trois types d’entités collaborer ensemble. Dans d’autres cas, les entités reptiliennes ont été vues se faisant passer pour des « Nordiques » en utilisant un type de champ hypnotique ou holographique projeté, apparemment dans le but de tromper les personnes enlevées et d’obtenir leur consentement.


Cela ne veut pas dire que TOUS les « extraterrestres » de type nordique ou humain sont en fait des reptiliens impliqués dans une sorte de cinquième colonne style « THEY LIVE » (le film) contre l’humanité.

Je crois qu’il y a des êtres humains bienveillants sur d’autres mondes, l’argument décisif étant cependant que beaucoup d’entre eux ne vont PAS « interférer » dans nos affaires, ce qui fait que la plupart des rencontres actuelles impliquent des entités extraterrestres qui interfèrent !

Les Gris, peut-être le type d’entité le plus communément rencontré, ont été décrits comme ayant une base génétique reptiloïde, amphiboïde ou même saurienne, avec une peau écailleuse, des doigts palmés en forme de griffes, et même des yeux reptiliens avec des pupilles fendues verticalement qui ont été vues par certaines personnes enlevées au fond des « grands yeux noirs obliques » cybernétiques opaques qui semblent dans de nombreux cas être un type de couverture biomécanique et sont l’une des principales cartes de visite de ce type d’entité extraterrestre.

Ces extraterrestres « Gris » d’apparence gris-gris, gris-blanc et gris-vert n’ont pas seulement intégré des composants cybernétiques mais aussi de l’ADN de type insectilien et même végétal dans un effort apparent d’ingénierie génétique ou d' »amélioration » de leur « race » selon des lignes d’agenda spécifiques… et cela inclut aussi l’assimilation d’ADN humain comme le prouvent les programmes dits « hybrides ».

Alors, d’où viennent ces types?

Dans mon livre « SECRETS OF THE MOJAVE », je décris une installation souterraine particulière à partir de laquelle de nombreux enlèvements d’aliens et de militaires, des mutilations d’animaux et des projets biogénétiques seraient réalisés. (Traduction complète du livre Les Secrets du Mojave)

Quoi qu’il en soit, de nombreuses personnes ont décrit les activités qui se déroulent dans cette installation souterraine sous la mesa d’Archuleta, beaucoup de leurs histoires apparaissent dans le LIVRE DULCE (Les Dulce Papers)

Cette mesa se trouve juste au nord de la petite ville de Dulce, au Nouveau-Mexique, dans la réserve des Apaches Jicarilla, au nord-ouest du Nouveau-Mexique. L’une de ces sources est un homme du nom de Thomas Edwin Castello, qui affirme avoir travaillé dans cette installation commune de la NSA et des extraterrestres en tant que directeur de la sécurité.

D’autres affirment que le noyau de la NSA n’est plus « humain » mais est en fait contrôlé par une organisation secrète d’hybrides humains-aliens connue sous le nom de « Moines noirs », qui sont les VRAIS motivateurs du mouvement du Nouvel Ordre Mondial.


Castello a rapporté que les Dows [Gris], les Dracos [Reptiloïdes], et les Ciakars [semblables aux « Mothmen » décrits dans le livre du même nom de John A. Keel – mais dans ce cas possédant une « peau » écailleuse de couleur blanche ou beige] collaborent tous ensemble dans les niveaux inférieurs de ce système souterrain qui s’étend entre Dulce au Nouveau-Mexique et Los Alamos à environ 90 miles au sud-est. La chaîne de commandement semble être les Ciakars -> les Reptiloïdes -> les Gris -> et toutes les marionnettes humaines/hybrides/NWO Inc. qui pourraient être sous leur contrôle.

Ce qui est plus remarquable cependant, c’est la déclaration faite par l’un des reptiloïdes à Thomas Castello, selon laquelle les reptiliens considèrent la surface de la planète Terre comme leur PROPRIÉTÉ ORIGINALE, avant d’en être expulsés à la suite d’un ancien conflit avec nos lointains ancêtres… beaucoup d’entre eux se sont échappés dans des systèmes souterrains, dans d’autres mondes, et même dans d’autres dimensions [la cinquième dimension est le plus souvent identifiée] de cette planète.

En dehors des anciennes légendes telles que celle des « Nagas » reptiliens vivant dans les cavernes de la tradition hindoue, du dieu serpent maya Quetzalcoatl, des contes babyloniens d' »Oannes » – l’humanoïde amphibie venu de la mer, ET du récit édénique de la race du « serpent » décrit dans le chapitre 3 de la Genèse [mon préféré]… existe-t-il d’AUTRES indices selon lesquels des humanoïdes reptiliens auraient pu occuper la surface de la terre à l’époque préhistorique?

J’ai entendu de vagues « légendes » sur d’anciennes guerres entre les humains et d' »autres » créatures « d’un autre sang » qui sont murmurées parmi les peuples indigènes d’Amérique du Sud, d’Australie et d’Afrique, pour n’en citer que quelques-uns, mais je voulais trouver quelque chose de plus précis, alors j’ai fait quelques recherches et – en dehors des rapports et même des photos d’empreintes humaines fossilisées à l’INTÉRIEUR d’empreintes de dinosaures, suggérant une existence commune – j’ai découvert quelques faits biologiques intéressants concernant les « reptiliens ».

Il semble que les biologistes soient d’accord pour dire que les serpents ont finalement muté à partir des lézards, et les lézards à partir des plus grands « lézards tonnerre » ou dinosaures des temps anciens. Et quel est le plus ancien dinosaure découvert?

Eh bien, les deux prétendants sont l’Eoraptor [qui a donné naissance aux très rusés et adroits Veloci-raptors décrits dans les films JURASSIC PARK] et un saurien semblable, bipède, qui marchait debout comme un homme, de la taille d’un être humain, et doté de mains idéales pour saisir et déchirer la chair, l’herrerasaurus:

Les deux étaient des mangeurs de viande, mais il y a suffisamment de différences et de similitudes entre l’Eoraptor et l’Herrerasaurus pour suggérer qu’ils avaient un ancêtre commun à « quelques branches en bas » de l’arbre saurien.

Je me souviens d’une personne enlevée, une femme, qui a déclaré que lors d’une expérience d’enlèvement au cours de laquelle elle s’est retrouvée dans une installation militaire-alien souterraine, elle a rencontré un « alien » à l’aspect très menaçant qui lui rappelait une version quelque peu humanoïde d’un VELOCIRAPTOR !

De même, plusieurs personnes enlevées ont rencontré des « aliens » reptiliens-humanoïdes qui avaient des appendices en forme de queue très évidents.

Là, les compteurs de corrélation ont commencé à s’activer dans ma tête ! Soit quelqu’un, quelque part, avait développé ses propres humanoïdes de « Jurassic Park », soit ces créatures ne se sont jamais vraiment éteintes, mais sont simplement allées, au sens le plus littéral, « sous terre ».


Je me souviens de quelque chose que j’ai lu dans “VENOMOUS REPTILES”  de Sherman A. Minton Jr, [dans lequel il décrit les légendes hindoues des reptiliens-humanoïdes habitant les cavernes « Nagas »] qui déclarait que la plupart des reptiles avec des membres bien développés vivent sous terre.

Prenons pour un instant le drame édénique pour argent comptant : Les chefs des trois créations sensibles… angélique [Lucifer], humaine [Adam/Eve], et animale [le Serpent, qui a été décrit comme étant de loin le plus SUBTIL ou RUSÉ de TOUTES les « bêtes des champs »], tous prenant part à une conspiration centrée sur le « Grand Mensonge » qu’ils pourraient exister indépendamment de leur Créateur – la SOURCE de l’essence spirituelle de la VIE !

Ironiquement, ce drame s’est déroulé dans un « arbre » [l’arbre de la « connaissance » ou littéralement, dans la langue hébraïque originale, l’arbre de « da’ath », qui signifie « ruse », ce qui implique une connaissance corrompue].

Cet arbre, comme tous les arbres, dépendait entièrement du soleil pour sa vie, MAIS un arbre ne pouvait jamais espérer devenir égal ou exister indépendamment des rayons du soleil qui donnent la vie, ni du cycle hydrodynamique que le soleil rend possible. Il est vrai qu’un arbre est éclairé par le soleil et qu’il en réfléchit la lumière.

Dans le cas de Lucifer, cependant, son erreur a été de s’attribuer tout le mérite de la LUMIÈRE du Créateur qui s’est reflétée à travers son être, ce qui lui a valu son nom de « Lucifer » [j’utilise le terme « il » par commodité seulement, alors qu’en réalité Dieu Tout-Puissant et les anges ne sont PAS limités à des « gènes » matériels d’ADN, mais sont plutôt des êtres androgynes d’esprit].

Imaginez donc cette créature, refusant dans son insatiable et égoïste suffisance de s’humilier devant un Créateur tout-puissant et de demander pardon, mais essayant plutôt de sauver la face en incitant le reste de la création à se joindre à la rébellion. Bien sûr, en tant que créature des ténèbres – une fois qu’il s’est déconnecté de la LUMIÈRE/VIE du Créateur – Satan [« l’adversaire », anciennement « Lucifer »] a utilisé la TROMPERIE pour essayer de minimiser l’importance du Créateur et ainsi tromper les autres en leur faisant croire qu’il avait lui-même le pouvoir tout-puissant et qu’il méritait donc de diriger l’univers.

En fait, Lucifer a acquis un grand pouvoir lorsque d’autres anges l’ont rejoint, mais seulement le type de pouvoir qu’un trou noir peut acquérir en dévorant tout ce qui l’entoure. Dans ce cas, Lucifer/Satan, tel un trou noir spirituel, a commencé à assimiler, à consommer, à absorber et à intégrer la conscience et l’énergie de tous ceux qui lui ont donné leur VOLONTÉ.

Nous devons réaliser que plus un trou noir dévore, plus son appétit devient insatiable. Lucifer/Satan lui-même pourrait-il être en un sens LE « trou noir », consommant toute vie, toute création, toute bonté et toute lumière qu’il peut dans sa « vengeance » tordue envers un Créateur JUSTE mais MISÉRICORDIEUX?

Il y a ceux qui disent que l’obscurité et la lumière doivent vivre en équilibre l’une avec l’autre, qu’il n’y a pas vraiment de bien ou de mal mais juste une « expérience ». Je dirais à ces personnes qu’elles devraient ajouter un peu d’intelligence à ces platitudes insensées d' »amour inconditionnel ».

Si vous « aimez inconditionnellement » un meurtrier qui viole et mutile votre fille sans faire le moindre effort pour protéger votre propre enfant, alors vous HAÏSSEZ votre enfant et tous les enfants qui seront détruits par une telle créature à l’avenir. Devrions-nous équilibrer la santé avec le cancer en phase terminale? Ou équilibrer la paix avec l’annihilation thermonucléaire?

L’univers a été créé, en utilisant une analogie, comme une machine destinée à fonctionner en parfaite harmonie… cependant, en donnant à ses créatures le libre arbitre, le Créateur savait qu’il nous donnait également une personnalité et une âme, mais avec le risque que nous choisissions de détruire la « machine ».

Une cellule sanguine, par exemple, a été conçue pour puiser la VIE dans le CŒUR et la PARTAGER avec le reste du corps, sachant intuitivement qu’en maintenant le corps en vie, elle se maintient elle-même en vie.

La cellule cancéreuse, par contre, ne pense qu’à se nourrir en volant l’essence de vie des cellules voisines et donc à mourir de plus en plus à chaque acte de destruction, car la vie ne peut venir que du Créateur, mais lorsqu’on commence à se servir soi-même plutôt que le TOUT, on se coupe de la Source de toute VIE, qui ne peut donner l’essence de la vie qu’à ceux qui sont prêts à devenir des canaux ou des vaisseaux de cette Vie.

Si une source devient un gouffre, prenant l’eau au lieu de la donner, elle devient simplement un trou sec et mort dans le sol. Jugez donc par vous-même s’il est « MAL » d’embrasser les ténèbres et de voir votre âme/identité/volonté/personnalité consommée par, devrions-nous dire, l’insatiable « ruche luciférienne ».


Telle est la nature de Satan [anciennement Lucifer], qui est le « vampire » émotionnel/psychique/bioplasmique ultime… ayant « consommé » ses disciples angéliques, les transformant également en vampires énergétiques… volant l’essence de la vie ou la force vitale de seconde main à tous ceux qu’ils peuvent plutôt que d’aller directement à la source, même à la lumière de l' »autel » du Calvaire où la Justice parfaite du Créateur et la Miséricorde parfaite se sont unies, ouvrant ainsi la voie au cœur du Créateur, car le Calvaire EST le « cœur » même de l’univers pour ceux qui sont prêts à recevoir la « transfusion de sang divin », mais UNIQUEMENT après avoir reconnu leur BESOIN.

Quant à Satan, sa nature vampirique et celle des esprits des ténèbres qu’il avait assimilés se sont mises au travail dans le royaume d’Eden pour chercher un autre « hôte » auquel la ruche luciférienne pourrait s’attacher, comme un parasite. Le « serpent » était le candidat idéal.

Le serpent était, selon le livre de la Genèse, à l’origine un être debout avec un semblant d’agence libre et de sensibilité. Si ce n’était pas le cas, le Créateur n’aurait pas « jugé » cette « bête », et l’aurait encore moins maudite pour qu’elle se déplace sur son ventre… cette malédiction a été subie par de NOMBREUSES sous-espèces reptiliennes, mais il y a apparemment certaines branches plus « étrangères » qui ont échappé à ce jugement particulier « pour un temps »… mais cela ne discrédite pas Dieu puisqu’il y a de nombreuses « prophéties retardées » dans les écritures… y compris la prophétie du Lion et de l’Agneau faisant la paix l’un avec l’autre, qui pourrait ne pas se réaliser avant une bonne partie du Millénaire.

Par contre, les « hybrides » génétiques humains-reptiliens, à supposer qu’ils possèdent une matrice âme-chakra, POURRAIENT échapper à ce jugement particulier… cela pourrait-il être l’une des raisons principales des projets dits « hybrides »?

Alors, comment Lucifer/Satan a-t-il gagné la confiance des serpents? Peut-être a-t-il commencé à tromper ce roi du monde animal comme il l’avait fait avec les anges déchus? Par exemple :

« Je sais ce que tu ressens, car Jéhovah a donné à Adam une position de domination supérieure à la tienne. Tu mérites mieux que cela. Permets-moi, ainsi qu’à mes anges, de t’habiter, toi et ta descendance, et nous te donnerons des pouvoirs surnaturels sur l’homme et la nature, mais nous devons d’abord détruire le lien d’Adam avec son Dieu, d’où vient son pouvoir de domination. Nous utiliserons sa compagne pour ce faire, et Adam qui ne sera pas trompé comme le sera sa compagne, devra néanmoins rejeter son Dieu et faire ce que nous désirons par peur de perdre l’amour de sa compagne ! ».

Ce ne sont peut-être pas les mots exacts utilisés pour obtenir la coopération du serpent, cependant c’était probablement quelque chose de très similaire.

Ainsi donc, une fois qu’Adam a perdu sa domination surnaturelle et son innocence, son lien avec son Créateur ayant été rompu par le sombre nuage de la FAUTE qu’ADAM s’était permis de créer – le flux de domination divine ayant été coupé au niveau humain – la nature a commencé à devenir SAUVAGE, l’harmonie s’est transformée en chaos, l’amour s’est transformé en égoïsme, et l’esprit du monde est devenu l’esclave du matériel… tout a été déséquilibré, la végétation a commencé à se décomposer, les animaux ont commencé à avoir faim et à s’attaquer les uns aux autres par instinct de conservation.

Un « virus » s’était introduit dans l' »hologramme » paradisiaque que le Créateur avait programmé.

Cependant, plutôt que de forcer l’humanité à faire sa volonté et de remplir ainsi l’univers de robots sans âme, le Créateur a permis à ses créatures de CHOISIR et de DÉTERMINER leur propre destin. Elles auraient le pouvoir de choisir le paradis ou l’enfer sur terre, mais le Créateur connaissait la faiblesse et l’attraction de la chair et, par conséquent, il offrirait à ceux qui le voulaient un moyen de sortir du cycle sans fin de l’abus mutuel.

Mais le mal était fait. Lucifer/Satan était ravi ! Il avait dupé Adam en lui faisant céder sa domination sur la planète, voire sur la création. Lucifer était maintenant le « dieu de ce monde », Adam ayant essentiellement dilapidé son droit de naissance sur la planète en la cédant au trompeur, le prince des ténèbres.

Jusqu’à ce que Dieu étende Sa « Parole » ou Son « Logos » créatif dans le monde matériel, désirant non seulement devenir un humain parfait afin de savoir, par expérience, ce que c’était que d’être humain, mais aussi faire le sacrifice nécessaire pour reconnecter ou greffer les « branches » humaines mourantes à la VIGNE qui seule pouvait les renouveler esprit, âme et corps. Ce faisant, le « Logos », le « Christ », a racheté le « titre de propriété » de la planète Terre pour tous ceux qui étaient prêts à faire valoir ce titre par une foi active sur l’ennemi « extérieur », en conquérant d’abord l’ennemi « intérieur ».

Puisque les humains étaient composés à la fois d’esprit ET de poussière de terre, les humains deviendraient les vannes qui pourraient soit choisir d’ouvrir les réservoirs célestes sans fin d' »eau vive » sur la terre [directement du côté du Christ alors qu’ils accédaient à la grâce « intemporelle » de l’Agneau de la Pâque finale]. OU d’étouffer l’esprit de vie et de permettre au monde de continuer à mourir comme un désert spirituel – une planète vide d’eaux vivifiantes.

L’esprit renouvelé de l’humanité prendrait le dessus sur les forces matérielles du chaos en son sein et à son tour à l’extérieur, OU il permettrait aux forces de la mort, des ténèbres et de la destruction de continuer comme elles l’ont fait depuis l’époque édénique.

Cependant, de retour à l’Eden, une fois que le mal-un a résidé dans l’esprit et le corps du « serpent », la faible volonté de cette bête a été rapidement vaincue. Le serpent s’était offert et avait offert AUSSI sa « semence » aux lucifériens, et ceux-ci avaient l’intention d’en profiter pleinement et de ne céder AUCUN terrain.

Il n’est pas difficile d’imaginer que le serpent ait pu acquérir des pouvoirs surnaturels sur l’humanité et la nature, mais au prix horrible de la perte de tout semblant d’individualité, de libre arbitre et d’identité au profit de la « ruche luciférienne ».

La race reptilienne ou serpent était hautement mutable et adaptable. Cela n’avait rien à voir avec la « théorie » de l’évolution ascendante mais tout à voir avec le FAIT de la mutation latérale. Ou plutôt, pas la CREATION des codes génétiques mais plutôt la RE-PROGRAMMATION de codes génétiques déjà existants.


Nous savons pertinemment que les virus, par exemple, peuvent muter et se reprogrammer afin de s’adapter à différents environnements. La survie du plus apte, l’adaptation à l’environnement et la mutation ne violent pas la deuxième loi de la thermodynamique comme le fait la « théorie » de l’évolution ascendante. Il ne faut donc PAS les confondre avec le darwinisme, pas plus qu’il ne faut confondre un « programmeur » informatique avec un « programme » informatique [ou devrais-je dire un « virus » informatique].

Quoi qu’il en soit, imaginons un instant que les Lucifériens aient commencé à expérimenter avec « leurs » corps sauriens. Si nous acceptons la possibilité que les Lucifériens avaient l’intention de maintenir leur emprise sur ces créatures serpentines ou sauriennes, cela pourrait-il expliquer en partie l’extinction massive de la plupart des sauriens comme étant le jugement d’un Créateur juste?

De plus, étant donné que de nombreuses « techniques de datation » basent l’âge de la strate sur les objets qui s’y trouvent, et aussi l’âge des artefacts sur le type de strate dans laquelle ils se trouvent, nous avons affaire à un système de datation de type « catch-22 » dans lequel N’IMPORTE QUELLE date théorique pourrait être appliquée.

Et généralement, l’âge des strates est basé sur l’hypothèse qu’il leur a fallu des millions ou des milliards d’années pour s’accumuler, plutôt que sur la possibilité qu’un déluge et un cataclysme global aient pu être à l’origine d’une grande partie des dépôts en couches et de leurs artefacts… ce qui ouvrirait la possibilité que les humains ET les sauriens aient existé en même temps avant le déluge.

Les scientifiques considèrent que les alligators, les crocodiles, les Iquanas et les dragons de Kimodo sont des descendants relatifs des premiers sauriens. Cependant, ces « sauriens » ont survécu, et si c’est le cas, est-il possible que les amphibeo-reptiloïdes plus humanoïdes qui marchaient debout aient pu survivre sous terre ou dans la mer… comme dans le cas de l’existence possible du plésiosaure du Loch Ness par exemple?

Il est intéressant de noter que le sataniste britannique Aleister Crowley prétendait être en contact psychique avec la « bête » du Loch Ness, qu’il considérait comme un « canal » pour les énergies démoniaques qui utilisaient littéralement l’esprit de « la bête » pour communiquer leur volonté à ce sombre sorcier dont le manoir, la « Boleskin House », se trouvait sur les rives du loch et surplombait ses profondeurs obscures. D’autres ont également parlé de l’étrange activité paranormale et de type OVNI qui entoure ce mystérieux lac écossais.


Supposons donc que les Lucifériens – qui ne se contentent pas de posséder mais qui INCARNENT ces créatures physiques, ayant presque entièrement pris le contrôle du peu de VOLONTÉ qu’elles possédaient – ont commencé à expérimenter encore plus avec « leurs » corps sauriens/reptiliens, infiltrant totalement l’esprit et les cellules mêmes de ces « lézards du tonnerre », à un tel point ou degré que les deux se sont intégrés au point de devenir indiscernables [comme suggéré dans le chapitre 12 de l’Apocalypse, concernant la guerre dans le ciel entre Michael – le CHEF désigné des guerriers ultimes de l’esprit, et « le Dragon » ou « le Serpent » – le DICTATEUR autoproclamé des guerriers ultimes de la chair], menant des expériences en réarrangeant la structure moléculaire reptilienne et l’ADN au fil du temps et en croisant les sous-espèces reptiliennes les plus agiles, les plus intelligentes et les plus « humanoïdes » entre elles [dont certaines possédaient en fait des pouces « semi-opposables »], jusqu’à ce qu’ils soient finalement capables de « mouler » une forme reptilienne capable de développer des outils rudimentaires qui sont devenus de plus en plus sophistiqués et raffinés… une mutation à travers laquelle les Lucifériens pouvaient exercer leur vaste connaissance, bien que corrompue, des forces cosmiques.

Ou plutôt, une sous-race à travers laquelle la « ruche » luciférienne pouvait construire la technologie occulte nécessaire pour sortir une fois de plus des limites de la planète Terre et reprendre leur combat dans les étoiles, dans les « cieux » eux-mêmes, grâce aussi en partie à tous les humains qui étaient prêts à offrir leur assistance et leurs ENERGIES à ces reptiloïdes en échange de « promesses » de pouvoir temporel, de richesse ou de plaisirs charnels !

Il est certain que ces reptiloïdes n’auraient PAS pu se libérer une fois de plus des confins de cette planète sans « notre » aide. Encore une fois, reportez-vous au chapitre 12 de l’Apocalypse.

Ainsi, au lieu que l’HOMME sur terre voyage entre les étoiles, envoie un flux constant de colons et soulage ainsi les pressions sur la population, la pollution, l’énergie et l’environnement… nous avons permis au « serpent » de voler notre droit de naissance et de devenir nos supérieurs alors que cela aurait dû être l’inverse !

Il est vrai qu’il y a peut-être eu des poches d’humanité qui ont réussi à se libérer et à développer la technologie de l’hyperespace afin de peupler divers mondes coloniaux, mais tant que les complexes militaro-industriels de cette planète continueront à vendre notre droit d’aînesse au « serpent » en échange du fruit défendu de la « technologie occulte » comme le génie génétique, l’antigravité et les « sciences » du contrôle de l’esprit qui sont utilisées par ce « culte du serpent » pour « jouer à Dieu » sur nous… la « race du serpent » continuera simplement à faire ce qu’elle a toujours fait avec le « bétail humain » sur cette planète, c’est-à-dire continuer à se nourrir de nous comme des vampires émotionnels, psychiques et bioplasmiques et travailler à détruire notre vie spirituelle et donc notre individualité jusqu’à ce que nous soyons assimilés dans leur ruche via des implants psioniques, tout comme ils l’ont fait avec de nombreux autres humains au-delà de ce monde, beaucoup au sein des réseaux militaro-industriels souterrains, et avec beaucoup des « abductés » de ces dernières années.

Et non seulement l’assimilation psychique, mais aussi la possession surnaturelle [par les parasites les plus reptiliens] et aussi l’assimilation génétique…

Et si ces « wer-dracs », « repti-poltergiests », « démons-aliens », ou tout autre nom que l’on pourrait donner à ces sorciers serpentins, étaient devenus, au fil du temps, des adeptes du changement de forme moléculaire superficiel, tandis que le « poltergiest » ou le « parasite astral » qui les habitait absorbait, consommait, dévorait ou assimilait littéralement l' »hôte » reptilien de l’intérieur?

Et si, en plus, ils étaient capables de projeter autour d’eux un champ holographique de type hypnotique ou éventuellement laser, afin de pouvoir se mêler aux humains, sans être détectés pour ce qu’ils sont vraiment?

Voici Maurice Doreal…

Doreal était un métaphysicien qui dirigeait une organisation appelée la Confrérie du Temple Blanc à Sedalia, Colorado. Il vendait des petits livrets et des brochures, dont beaucoup portaient sur la « terre intérieure » et étaient basés sur ce qu’il avait appris de ses contacts.

Doreal prétend qu’après une de ses conférences en Californie, il a été abordé par deux hommes aux cheveux blonds et aux yeux bleus qui lui ont proposé de lui faire visiter une ville souterraine située sous le mont Shasta, dans le nord de la Californie. Bien sûr, Doreal a saisi la chance de sa vie, même si on peut s’attendre à ce qu’il soit quelque peu sceptique au début.

D’autres ont appelé cette ville sous le Mt Shasta Telos [en fait, « Telos » est un mot grec qui signifie « but ultime »], qui serait située à environ un mile sous le niveau du sol, une ville à plusieurs niveaux construite dans une vaste caverne de 5 miles de large et 20 miles de long, et combinant des styles architecturaux anciens et modernes, ce qui donne à l’endroit une atmosphère « intemporelle ».

Les principaux résidents seraient des descendants des « Quetzals » et des « Naga-Mayas », ayant apparemment des origines dans certaines des anciennes tribus méso-américaines.

Ou plutôt, Telos aurait été habitée par ces derniers jusqu’au début des années 1990, lorsqu’un grand pourcentage de sa population a été « transféré » vers d’autres zones souterraines plus stables, par exemple la ville jumelle de Telos, « Posiedos », dans la région du Mato Grosso au Brésil, en prévision des « changements terrestres » à venir, au cours desquels toute la chaîne des cascades devrait exploser simultanément, accompagnée de tremblements de terre massifs s’étendant de la côte californienne aux Rocheuses… une zone qui se trouve sur la section la plus large et la plus instable de l’anneau de feu du Pacifique.

Telos serait d’ailleurs la branche occidentale du royaume souterrain d’Asie centrale « Agharti/Shambhala le Petit ».

Tout n’est pas rose cependant, car il a été dit que les gouvernements de Washington D.C. et de Telos ont été impliqués dans des traités secrets depuis l’administration de Grover Cleveland, et l’alliance Washington-Telos a à son tour établi des traités avec les extraterrestres « gris » qui les ont approchés avec leurs histoires larmoyantes d’être une race mourante fuyant leur ennemi juré les « Draconiens », et demandant l’accès aux matériaux génétiques humains afin d’améliorer leur ADN en décomposition.

Comme on dit, la route de l’enfer est pavée de bonnes intentions. Il se trouve que l’on a appris au cours des guerres « Dulce » et « Groom » de 1979-1985 que les Gris étaient en fait soumis aux Draconiens, et qu’ils avaient utilisé leurs traités de cheval de Troie avec les gouvernements de Washington ET de Telos pour s’emparer des bases militaires « d’interaction conjointe » ET même des sous-colonies de Telos une fois que leurs suzerains Draco avaient donné le feu vert.

Non seulement cela, mais ils ont également appris d’autres sources extraterrestres que ce jeu de manipulation et de conquête avait été joué par les Dracos et les Gris sous diverses autres formes dans leurs efforts d’infiltration-invasion de plusieurs autres mondes dans ce secteur de la galaxie.

Et tout comme dans le cas de ces autres mondes, les aliens ont pu trouver des alliés humains au sein des nations de la surface et de la subsurface qui étaient prêts à vendre leur propre espèce pour des « promesses » de gains matériels personnels.

L’ironie est que la plupart de ces collaborateurs ont payé un prix horrible une fois que leur utilité a expiré, beaucoup d’entre eux étant « remplacés » et leurs « originaux » envoyés dans « les cuves ». Une justice poétique, pourrait-on dire. Il n’y a apparemment pas d’honneur parmi les voleurs !

Bref, ah oui, Maurice Doreal ! Aurait-il trouvé le « passe-partout » pour expliquer le rôle singulier que notre planète Terre a joué dans l’histoire galactique? Je crois que c’est très possible. Au cours d’une de ses visites, Doreal a été emmené dans un ancien dépôt d’archives situé sous l’Himalaya, où il a visionné des enregistrements cristal-holographiques qui ont révélé l’histoire oubliée de notre planète…

Selon Doreal, les véritables ancêtres des anciens Scandinaves et apparemment aussi des Aryens qui ont envahi le sous-continent indien il y a des milliers d’années [apportant avec eux leurs connaissances hi-tech sur les engins volants « vimana », l’énergie nucléaire, etc.] vivaient dans un royaume subtropical qui est maintenant enterré sous les dunes et les tonnes de sable du désert de Gobi.

En s’alliant à d’autres humains de grande taille [10-12 pieds], les « Nephilim », ils ont développé une société technologique complexe et sophistiquée. Cependant, leur mode de vie était constamment contesté et menacé par une race de métamorphes reptiliens basée en Antarctique, qui était aussi à l’époque une région subtropicale.

Ces « caméléons » infiltrent les communautés humaines et commettent d’horribles actes de sabotage.


C’était une guerre d’espèces virtuelle pour le contrôle de la surface de la planète. Certains des infiltrés ont cependant été démasqués grâce à un certain « test ». Il s’avéra qu’il était impossible pour la langue reptilienne de prononcer le mot « kin-in-i-gin ». Cependant, malgré tous les infiltrés qui avaient été traqués et détruits, la guerre continuait à mal tourner pour les « Nordiques » dans cet ancien royaume de Gobi.

Dans un ultime effort, les « Nordiques » ont mis au point une super-arme, probablement une ogive en cobalt, et l’ont lancée ou larguée sur l’Antarctique. L’explosion fut si forte qu’elle secoua littéralement la planète, faisant vaciller la terre sur son axe. Lorsque les pôles se déplacèrent et se stabilisèrent, l’Antarctique devint presque du jour au lendemain le nouveau pôle sud, un désert gelé, et le royaume de Gobi commença à son tour à se transformer en un désert aride.

Il existait encore de nombreuses colonies reptiliennes qui avaient survécu dans d’autres parties du monde, mais elles s’étaient pour la plupart réfugiées dans de vastes systèmes de cavernes souterraines, dont les entrées étaient soigneusement dissimulées afin d’empêcher leurs ennemis humains de les trouver, bien que l’on puisse imaginer que ceux qui étaient tombés sur ces entrées revenaient rarement pour raconter leur histoire.

L’un de ces systèmes souterrains pourrait être les cavernes de « Patalas » qui, selon la tradition hindoue, est un royaume de cavernes à sept niveaux s’étendant généralement de Bénarès, en Inde, au lac Manosarowar, au Tibet, où certains habitants auraient rencontré les rusés et cruels « Nagas » reptiliens vivant sous terre et auraient vu leurs vaisseaux aériens entrer et sortir des falaises montagneuses.

Les « Nordiques » ont également déplacé une grande partie de leur civilisation sous terre, dans les réseaux de cavernes « Agharti », et de temps en temps, lorsque les deux camps étendent leur influence à travers les fissures et les crevasses de la terre, des affrontements mortels entre les humains et les reptiloïdes éclatent… dans d’autres cas, des sorciers humains avides de gains personnels vendent leur propre espèce et commencent à collaborer avec la race des serpents.

Un tel cas a été décrit par Robert E. Dickhoff dans son livre « AGHARTA », concernant un moine tibétain particulier qui a conduit 400 moines guerriers dans les cavernes pour combattre un culte « serpent » composé d’humains et de reptiliens, dont ils avaient appris qu’ils causaient toutes sortes de chaos et de destruction dans le royaume de la surface en projetant des énergies sombres vers les esprits de ceux de la surface par l’utilisation de la sorcellerie noire. Ce culte souterrain utilisait le mot « Agartha » plutôt que « Agharti » comme mot de code pour indiquer quels « canaux » humains leur appartenaient.

Quoi qu’il en soit, c’est à peu près là que s’arrête le récit de Maurice Doreal, mais nous « pourrions » conclure, en essayant de trouver les dénominateurs communs entre d’autres histoires similaires, plus ou moins ce qui suit…

Les deux espèces ont développé des technologies aériennes et spatiales, peut-être en utilisant des technologies antédiluviennes trouvées abandonnées dans les profondeurs de la planète, qui ont finalement porté leur guerre d’espèces sur la Lune et sur Mars [expliquant les « signes » réputés d’anciens conflits sur ces deux « planètes » – note : beaucoup considèrent que la Terre et la Lune sont en fait une double-planète].

En fin de compte, une fois que les voyages en hyperespace seraient perfectionnés, ils porteraient leur guerre dans les étoiles.

Certains prétendent qu’il n’a fallu aux États-Unis qu’environ 40 ans pour passer de Kitty Hawk à la manipulation de l’hyperespace [expérience de Philadelphie], bien que les premières expériences avec l’hyperespace aient été bien sûr très instables, dangereuses et même mortelles. Quoi qu’il en soit, une fois le voyage en hyperespace accompli, les anciens auraient pu être en mesure de coloniser une bonne partie de la galaxie en quelques siècles seulement.

Cela pourrait-il expliquer les affirmations de certains contactés concernant les guerres interstellaires qui ont fait rage entre les « Lyriens » nordiques et les « Dracos » reptiloïdes ? Les Lyriens de Vega seraient maintenant alliés à d’autres mondes coloniaux humains tels que ceux de Zenatae Andromeda, Tau Ceti et Procyon, tandis que les Alpha Dracos auraient étendu leur empire à Epsilon Bootes, Rigel Orion et Zeta II Reticuli.

Un troisième groupe « intermédiaire » – dans lequel des espèces humanoïdes, reptiloïdes et autres espèces génétiquement modifiées s’engagent dans des conflits et/ou des collaborations en raison de leur implication dans une matrice commune non exclusive d’esprit collectif ou de groupe appelée le réseau « Ashtar » ou « Astarte » – est centré sur Sirius-B et à son tour sur Arcturus, Aldébaran et Altaïr.

Mais pour une raison quelconque, la planète Terre est considérée par toutes les parties comme la CLEF de tout le conflit, ce qui explique que TOUTES LES PARTIES s’intéressent directement aux événements qui se déroulent ici.

Que possède notre planète que les « aliens » désirent?

Eh bien, quelques possibilités peuvent inclure : d’anciens dépôts souterrains ; les sources génétiques « racines » à partir desquelles de nombreuses civilisations galactiques sont nées ; des minéraux rares, des produits chimiques et de l’eau en abondance ; une grille électromagnétique remarquablement unique qui est très propice à l’établissement ou à la programmation de portes dimensionnelles-temps-étoiles ; un facteur méta-génique rare chez les humains que de nombreux groupes d’extraterrestres souhaitent intégrer/assimiler dans leur propre sous-espèce ; et une VARIÉTÉ INCROYABLE de formes de vie génétiques, animales et végétales.

Et le fait est que la planète Terre [la « larme divine »] est un « prix » d’apparence extrêmement attrayante à regarder de l’extérieur et de l’intérieur.

C’est ce que désirent de nombreuses entités qui interagissent avec la planète Terre. Il y a de nombreux contactés qui font également référence à des scénarios de type « Galactica » de civilisations stellaires subissant un certain type de crise qui les pousse à s’engager dans une quête du légendaire monde natal d’où sont venus leurs ancêtres les plus lointains, et leur recherche les a conduits à… « la mère terre ».

D’autres contacts affirment que l’ensemble des mondes de la fédération galactique remonte à une ancienne alliance entre les systèmes Sol-Vega… certains suggèrent que la vie est apparue sur terre à partir de Véga, tandis que d’autres croient que c’était l’inverse… et apparemment les Dracos sont l’un de ceux-là.

En dehors de tout instinct territorial « paternel » de la part des « Draconiens » pour reconquérir leur « planète mère » [la Terre], certaines des pires sous-espèces reptiliennes ont un motif encore plus sinistre.

Il s’agit des types vampiriques, qui cherchent en fait à se nourrir des énergies émotionnelles humaines et de la force/essence vitale afin d’acquérir l’énergie dont ils ont apparemment besoin non seulement pour infiltrer notre monde mais aussi notre dimension.

S’étant génétiquement modifiés en fonction d’un « instinct de guerrier », le peu de connexion qu’ils auraient pu avoir avec un côté « spirituel » a été pratiquement éliminé, et ils ne sont motivés que par l’instinct prédateur de leur collectif qui ne connaît apparemment qu’un seul programme : conquérir, assimiler, consommer !

Tout cela a été confirmé par de nombreuses personnes enlevées, surtout ces dernières années. Il y a cependant un « monde » reptilien qui a été identifié comme étant plus ou moins amical envers les humains… et c’est une société dominée par des femmes à Capella qui s’est récemment libérée des Gris et de leurs maîtres Draco dominés par des hommes.

C’est étonnant, car les femmes « reptiliennes » sont probablement plus en contact avec leur nature émotionnelle/spirituelle que les types dominés par les hommes.

« Louez l’Éternel de la terre, dragons, et de tous les abîmes. » – PSALMES 148:7

Cependant, en raison du voyage dans l’espace-temps-dimension, ou simplement parce qu’ils ont été pleinement intégrés par l’entité astrale qui les habite, de nombreux types d’extraterrestres reptiliens ne sont plus exactement « en phase » avec notre réalité linéaire de troisième dimension, et c’est pour cette raison que ces « repti-poltergiens », comme je les appelle, utilisent les HUMAINS en tant que parasites-hôtes, essayant d’assimiler les humains génétiquement [hybrides], psychiquement [implants], et même bioplasmiquement [tout le « sang » qui est prélevé sur les personnes partiellement ou définitivement enlevées n’est pas utilisé pour les « expériences »… (Je n’en dirai pas plus), afin de regagner l’accès à notre dimension.

Certains prétendent que les rituels de Crowley et les projets de Montauk leur ont été très utiles pour percer des trous dans le tissu de l’espace-temps qui sépare notre dimension de la leur.

Et comme ces types d’entités se nourrissent de l’obscurité collective de l’humanité, la seule véritable façon de les vaincre est d’abord de vaincre « l’ennemi intérieur ».

Essayez toutes les méthodes de résistance que vous voulez, mais je vais vous dire ce qui a marché pour moi. Comme Saint-Georges le chasseur de dragons d’autrefois, j’ai pris l’épée, le bouclier et l’autel de la « croix ».

Ce symbole du mariage/de l’union de la JUSTICE parfaite du Créateur avec la MERCURE parfaite du Créateur est, je l’ai appris, une arme que les forces des ténèbres ne peuvent JAMAIS vaincre, et l’arme UNIQUE qui les vaincra à la fin…

Branton


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation


Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... En faisant un don sécurisé sur Paypal... Ou les trois en même temps... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci







Elishean777 : Communauté pour un Nouveau Monde © elishean/2009-2021

Tags:

0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :