Comme nous venons de le voir dans notre précédent article, des chercheurs affirment que des images montrent des « excavations » et des « structures inhabituelles » de nature artificielle, sur la face cachée de la Lune.

Y a-t-il une « base alien » sur la Lune?


De plus en plus de gens racontent des histoires qui pourraient prouver que c’est vrai. Les rumeurs disent qu’il y a une base extraterrestre sur la face cachée de la Lune, celle que nous ne voyons jamais de la Terre.

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les alunissages ont cessé et pourquoi nous n’avons pas essayé de construire une base lunaire?

Cela semble être une idée meilleure et plus facile qu’une station spatiale flottante sans accès aux matières premières ou aux fournitures?

Selon l’astronaute de la NASA Neil Armstrong, les extraterrestres ont une base sur la Lune et nous ont dit en termes très clairs de quitter la Lune et de ne plus jamais y revenir !

Cela semble tiré par les cheveux ? Milton Cooper, un officier du renseignement naval, nous dit que non seulement la base extraterrestre sur la Lune existe, mais que la communauté du renseignement naval des États-Unis l’appelle « Luna », qu’une énorme opération minière s’y déroule et que c’est là que les extraterrestres gardent leurs énormes vaisseaux-mères tandis que les voyages vers la Terre se font dans de plus petites « soucoupes volantes ».

« La base extraterrestre sur la face cachée de la Lune. Elle a été vue et filmée par les astronautes d’Apollo. Une base, une exploitation minière utilisant de très grandes machines, et les très grands vaisseaux extraterrestres décrits dans les rapports d’observation comme des vaisseaux-mères y existent. » -Milton Cooper

La mission Apollo 11 a-t-elle rencontré des ovnis sur la Lune?

Extrait du livre « Above Top Secret » de Timothy Good

D’après des rapports non confirmés à ce jour et des appels à leurs services de réponse téléphonique n’offrant aucune aide, Neil Armstrong et Edwin « Buzz » Aldrin ont tous deux vu des ovnis peu après leur atterrissage historique sur la Lune à bord d’Apollo 11 le 21 juillet 1969.

Je me souviens avoir entendu l’un des astronautes parler d’une « lumière » dans ou sur un carter pendant la transmission télévisée, suivie d’une demande d’informations complémentaires de la part du centre de contrôle de la mission. On n’a rien entendu de plus.

Selon un ancien employé de la NASA, Otto Binder, des radioamateurs anonymes disposant de leurs propres installations de réception VHF et contournant les organes de diffusion de la NASA ont capté l’échange suivant :


NASA : Qu’est-ce que c’est ? Le contrôle de mission contacte Apollo 11…

Apollo : Ces « Bébés » sont énormes, Monsieur ! Enormes ! OH MON DIEU ! Vous ne pouvez pas le croire ! Je vous dis qu’il y a d’autres vaisseaux spatiaux là-bas, alignés de l’autre côté du bord du cratère ! Ils sont sur la Lune et nous observent !

En 1979, Maurice Chatelain, ancien chef des systèmes de communication de la NASA, a confirmé qu’Armstrong avait effectivement déclaré avoir vu deux ovnis sur le bord d’un cratère. « La rencontre était connue de tous à la NASA », a-t-il révélé, « mais personne n’en avait parlé jusqu’à présent ».

Les scientifiques soviétiques auraient été les premiers à confirmer l’incident.

« D’après nos informations, la rencontre a été signalée immédiatement après l’atterrissage du module », a déclaré le Dr Vladimir Azhazha, physicien et professeur de mathématiques à l’université de Moscou.

« Neil Armstrong a relayé le message au centre de contrôle de la mission que deux grands objets mystérieux les observaient après avoir atterri près du module lunaire. Mais son message n’a jamais été entendu par le public – parce que la NASA l’a censuré. »

Selon un autre scientifique soviétique, le Dr Aleksandr Kazantsev, Buzz Aldrin a filmé en couleur les OVNIs depuis l’intérieur du module, et a continué à les filmer après que lui et Armstrong soient sortis. Le Dr Azhazha affirme que les OVNIs sont partis quelques minutes après que les astronautes eurent quitté la surface lunaire.

Maurice Chatelain a également confirmé que les transmissions radio d’Apollo 11 ont été interrompues à plusieurs reprises afin de cacher la nouvelle au public.

Avant de rejeter les affirmations sensationnelles de Chatelain, il convient de noter son parcours impressionnant dans l’industrie aérospatiale et le programme spatial. Le premier emploi qu’il a occupé après avoir quitté la France était celui d’ingénieur en électronique chez Convair, spécialisé dans les télécommunications, la télémétrie et les radars.


Étrange tour sur la Lune

En 1959, il est chargé d’un groupe de recherche électromagnétique, développant de nouveaux systèmes de radar et de télécommunications pour Ryan. L’un de ses onze brevets portait sur les vols automatiques vers la Lune. Plus tard, chez North American Aviation, Chatelain se voit proposer de concevoir et de construire les systèmes de communication et de traitement des données d’Apollo.

Chatelain affirme que « tous les vols Apollo et Gemini ont été suivis, à distance et parfois aussi d’assez près, par des véhicules spatiaux d’origine extraterrestre – des soucoupes volantes, ou OVNIs, si vous voulez les appeler par ce nom. Chaque fois que cela s’est produit, les astronautes en ont informé le centre de contrôle de la mission, qui a alors ordonné un silence absolu. »

Il poursuit :

« Je pense que Walter Schirra à bord de Mercury 8 a été le premier des astronautes à utiliser le nom de code ‘Père Noël’ pour indiquer la présence de soucoupes volantes à côté des capsules spatiales. Cependant, ses annonces ont été à peine remarquées par le grand public. »

« Ce fut un peu différent lorsque James Lovell, à bord du module de commande d’Apollo 8, sortit de derrière la lune et déclara pour que tout le monde puisse l’entendre : ‘S’il vous plaît, soyez informés qu’il y a un Père Noël’. »

« Même si cela s’est produit le jour de Noël 1968, de nombreuses personnes ont perçu un sens caché dans ces mots. »

Les rumeurs persistent. La NASA a beau être une agence civile, nombre de ses programmes sont financés par le budget de la défense et la plupart des astronautes sont soumis aux règles de sécurité militaires. Sans compter que l’Agence de sécurité nationale filtre tous les films et probablement aussi les communications radio.

Nous avons les déclarations d’Otto Binder, du Dr Garry Henderson et de Maurice Chatelain selon lesquelles les astronautes avaient reçu l’ordre strict de ne pas discuter de leurs observations.

Et Gordon Cooper a témoigné devant un comité des Nations Unies que l’un des astronautes a effectivement été témoin d’un OVNI au sol. Si le secret n’existe pas, pourquoi cette observation n’a-t-elle pas été rendue publique ?


Un certain professeur, qui souhaite rester anonyme, a engagé une discussion avec Neil Armstrong lors d’un symposium de la NASA.

Professeur : Que s’est-il VRAIMENT passé là-bas avec Apollo 11 ?

Armstrong : C’était incroyable, bien sûr nous avons toujours su qu’il y avait une possibilité, le fait est que nous avons été avertis ! (par les extraterrestres). Il n’a jamais été question d’une station spatiale ou d’une ville lunaire.

Professeur : Que voulez-vous dire par « averti » ?

Armstrong : Je ne peux pas entrer dans les détails, sauf pour dire que leurs vaisseaux étaient bien supérieurs aux nôtres, tant en taille qu’en technologie – Bon sang, ils étaient grands !… et menaçants ! Non, il n’est pas question d’une station spatiale.

Professeur : Mais la NASA avait d’autres missions après Apollo 11 ?

Armstrong : Naturellement – la NASA était engagée à cette époque, et ne pouvait pas risquer la panique sur Terre. Mais c’était vraiment un scoop rapide et un retour en arrière.

Armstrong a confirmé que l’histoire était vraie mais a refusé de donner plus de détails, si ce n’est qu’il a admis que la CIA était derrière la dissimulation.

Nous pouvons encore tomber sur des publications qui tentent de trouver une réponse à la question : Sommes-nous seuls dans l’univers ?

Dans le même temps, la présence de créatures raisonnables a été détectée tout près de chez nous, sur la Lune. Cependant, la découverte a été immédiatement classée secrète, car elle était tellement incroyable qu’elle pouvait même ébranler les principes sociaux déjà existants.

Les films vidéo et les photos réalisés par les astronautes américains au cours du programme Apollo ont été présentés lors de la séance d’information. Et les gens étaient extrêmement surpris de savoir pourquoi ce matériel n’avait pas été présenté au public plus tôt. Les spécialistes de la NASA ont répondu :

« Il était difficile de prévoir la réaction des gens à l’information selon laquelle certaines créatures avaient été ou étaient encore sur la Lune. En outre, il y avait d’autres raisons à cela, qui échappaient à la NASA. »

Le spécialiste des objets lunaires Richard Hoagland affirme que la NASA essaie toujours de voiler les photos avant qu’elles ne soient publiées dans les catalogues et les dossiers publics, ils les retouchent ou les recentrent partiellement lors de la copie.

Certains enquêteurs, dont Hoagland fait partie, supposent qu’une race extraterrestre avait utilisé la Lune comme station terminale pendant leur activité sur la Terre. Ces suggestions sont confirmées par les légendes et les mythes inventés par les différentes nations de notre planète.

Les astronautes d’Apollo 10 ont pris une photo unique (AS10-32-4822) d’un objet d’un kilomètre de long appelé Château (« Castle »), qui s’élève à une hauteur de 14 kilomètres et projette une ombre distincte sur la surface lunaire.

L’objet semble être constitué de plusieurs unités cylindriques et d’une grande unité . La structure interne poreuse du Château est clairement visible sur l’une des images, ce qui donne l’impression que certaines parties de l’objet sont transparentes.

Lorsque l’équipage d’Apollo-12 s’est posé sur la surface lunaire, il a constaté que l’atterrissage était observé par un objet pyramidal semi-transparent. Il était suspendu à quelques mètres au-dessus de la surface lunaire et brillait de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel dans le ciel noir.

En 1969, lors de la projection du film sur les astronautes voyageant dans la mer des tempêtes (les astronautes ont vu une fois de plus les étranges objets, qui ont été appelés plus tard « lunettes rayées »), la NASA a enfin compris les conséquences qu’un tel contrôle pouvait avoir.

L’astronaute Mitchell a répondu à la question sur ses sentiments après un retour réussi de la manière suivante :

« Mon cou me fait encore mal car je devais constamment tourner la tête car nous avions l’impression de ne pas être seuls là-bas. Nous n’avions pas d’autre choix que de prier. »

Source


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation


Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... En faisant un don sécurisé sur Paypal... Ou les trois en même temps... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci








Elishean777 : Communauté pour un Nouveau Monde © elishean/2009-2021

Tags:

0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :