Pour la première fois, le tabloïd express.co.uk a parlé de cette affaire et a publié un article intitulé « Le calmar tueur à 14 tentacules découvert à 3 km sous l’Antarctique est-il utilisé comme arme par Poutine ? ». Plus tard, cette nouvelle a été publiée par les médias russes.

Étant donné qu’en Russie, toutes les histoires concernant l’inexplicable sont strictement classifiées, nous ne pouvons pas affirmer qu’il s’agit d’un cas réel. Mais, comme c’est souvent le cas, il peut y avoir une part de vérité dans chaque histoire.


Un scientifique russe qui a fait défection a fait surface avec un récit hallucinant de ce qui s’est réellement passé lorsque lui et ses collègues ont disparu pendant cinq jours dans un mystérieux lac situé à 12 366 pieds sous la glace de l’Antarctique.

Le Dr Anton Padalka a déclaré aux autorités suisses que les chercheurs avaient découvert une forme de vie bizarre et mortelle, baptisée Organisme 46-B, une créature très intelligente ressemblant à une pieuvre, qui a coûté la vie à trois des membres de l’équipe.

Mais le gouvernement du président russe Vladimir Poutine a affirmé que « rien d’intéressant sur le plan scientifique » n’avait été découvert, car l’ancien homme fort du KGB espère pouvoir utiliser l’organisme comme arme.

« La découverte d’une vie aussi inhabituelle dans le lac Vostok a constitué la plus importante percée scientifique depuis des décennies, mais on nous a ordonné de ne pas la divulguer en raison du sinistre projet de M. Poutine », a déclaré le géologue lanceur d’alertes aux Suisses.

Le LAC VOSTOK a une profondeur de plus de 300 mètres et une superficie égale à celle du lac Ontario.

C’est au début du mois de février 2012 que les membres de l’expédition russe en Antarctique ont réussi à forer à travers plus de trois kilomètres d’épaisse glace jusqu’au lac Vostok – un projet qui a pris plus de 30 ans. Le lac d’eau douce ayant été isolé du reste du monde pendant 15 à 34 millions d’années, les scientifiques avaient prédit qu’ils trouveraient de nouvelles espèces ayant évolué de manière très différente de celles observées auparavant.

« D’après nos recherches, la quantité d’oxygène qui s’y trouve dépasse de 10 à 20 fois celle des autres régions de notre planète. Toute forme de vie que nous trouverons sera probablement unique sur Terre », a déclaré Sergey Bulat, le scientifique en chef du projet, à la télévision russe, alors que les géologues étaient en train de forer.

Auparavant, des créatures extrêmement bizarres avaient été découvertes dans des cheminées profondes au large de l’Antarctique, notamment des crabes yéti à la poitrine velue qui se nourrissent de jardins de bactéries qu’ils cultivent sur leur corps et des étoiles de mer carnivores à sept bras qui peuvent attraper et tuer ces crabes.

Au moment où l’équipe de huit hommes s’approche du lac, toutes les communications avec le monde extérieur cessent mystérieusement. Alors que les jours passent et que les chercheurs ne répondent pas aux efforts frénétiques pour les joindre par radio, les scientifiques du monde entier craignent le pire.

Le scientifique affirme que deux des membres de l’expédition ont été tués par la bête. Image crédit : express.co.uk

« Pas de nouvelles en provenance de la glace pendant 5 jours », a déclaré sinistrement à l’époque à Fox News le Dr John Priscu, professeur d’écologie à l’Université d’État du Montana et responsable d’un programme similaire d’exploration de l’Antarctique. « Je peux seulement imaginer ce que c’est. »

Ou peut-être qu’il ne pouvait pas. Le Dr Padalka affirme que pendant ce temps, lui et ses collègues luttaient pour leur vie dans le monde perdu situé profondément sous la surface de la terre.

« Nous avons rencontré l’organisme 46-B le premier jour alors que nous effectuions une plongée préliminaire dans nos combinaisons de plongée à basse température », raconte-t-il. « Il a désactivé notre radio, ce qui, nous l’avons appris plus tard à notre grand étonnement, était intentionnel ».

Bien que la créature ait 14 tentacules au lieu des huit habituels, elle tue de la même manière qu’une pieuvre ordinaire – elle saisit sa proie, lui injecte une salive paralysante puis la démembre en petits morceaux avec son bec. Mais l’Organisme 46-B a un autre tour dans son sac.

« Il est capable de paralyser ses proies à une distance allant jusqu’à 150 pieds en libérant son venin dans l’eau à partir d’un organe similaire à son sac à encre », explique le Dr Padlaka.

« Tragiquement, mon collègue et ami de toujours, le Dr Vindogradov, a été tué de cette façon. Il nageait en arborant un sourire béat alors que l’organisme s’approchait de lui. Nous avons assisté, impuissants, à l’utilisation de ses bras pour lui arracher la tête, puis à la projection de ses restes dans sa bouche. C’était comme s’il l’avait hypnotisé par télépathie. »

Le mangeur d’hommes de 10 mètres de long possède également un camouflage extraordinaire qui l’a aidé à traquer les chercheurs.


« De nombreuses espèces de pieuvres peuvent modifier leur apparence, généralement pour éviter les grands prédateurs », explique le Dr Padalka.

« Des sacs de pigments colorés appelés chromatophores leur permettent de changer de couleur, et en contractant leurs muscles, ils peuvent se fondre dans le fond lisse de l’océan ou dans un récif corallien escarpé. La pieuvre mimétique bien connue peut contorsionner son corps sans os pour prendre la forme d’un serpent de mer ou d’une raie. »

Mais les capacités de métamorphose de l’Organisme 46-B semblent presque diaboliques.


« Il a pris la forme d’un plongeur humain. Nous pensions que c’était un de mes collègues qui nageait vers nous en tenue de plongée. Le temps que le scientifique le plus proche réalise ce que c’était, il l’avait attrapé et mis en pièces. »

Si un bras d’une pieuvre ordinaire est coupé, le membre sectionné s’éloigne en rampant – parfois même en saisissant une proie et en la plaçant dans la bouche de la pieuvre. Selon les experts, cela est dû au fait que chaque bras contient un groupe de neurones – essentiellement son propre cerveau. Les bras de l’Organisme 46-B ont démontré un talent effrayant pour fonctionner de manière autonome.

« Après que notre seule chercheuse ait coupé l’un des bras avec une hache, le membre sectionné lui a arraché l’arme des mains », se souvient le scientifique. « Cette nuit-là, le bras s’est glissé sur la rive glacée où nous dormions et l’a étranglée. »

Les pieuvres sont connues pour leur extrême intelligence.

Les experts pensent que non seulement la pieuvre régénère ses membres, mais que le tentacule sectionné par le cerveau pourrait être capable de former une nouvelle pieuvre.


Les pieuvres sont extraordinairement intelligentes, capables de se frayer un chemin dans des labyrinthes, d’utiliser des outils et même de construire des structures avec des Legos. L’entité récemment découverte est dans une classe à part.

« D’après la façon dont elle s’est adaptée chaque fois que nous avons changé de tactique, nous avons acquis la conviction qu’elle est au moins aussi intelligente qu’un humain moyen », a révélé le Dr Padalka. « Si nous n’étions pas tous des docteurs, je crains qu’elle aurait fini par être plus maligne que nous. »

Miraculeusement, les chercheurs ont réussi à capturer la créature dans un réservoir. Après que les cinq scientifiques survivants eurent regagné la surface, le directeur du programme a ordonné que le trou de forage soit immédiatement bouché.

Les géologues s’attendaient à être honorés au niveau international pour leur incroyable découverte. À leur grande déception, cependant, le gouvernement russe a affirmé que l’équipe n’avait trouvé aucune forme de vie dans le lac Vostok – et a nié que des plongeurs aient même pénétré dans l’eau.

« Il n’y a pas grand-chose là-dessous, je peux vous l’assurer », selon une déclaration du chef de la station de recherche de Vostok, A. M. Yelagin. Le directeur de l’expédition antarctique russe, Valery Lukin, a admis que le bouchon avait été mis en place, mais a qualifié cette précaution de « routine. »

Les experts américains et britanniques sont restés perplexes face à cette annonce.

« C’est un peu une anti-climax », a déclaré le géologue britannique David L. Meckenroy à la télévision à l’époque. « Il est difficile de croire que nous nous sommes trompés à ce point sur l’existence d’une vie inhabituelle là-dessous. »

Le Dr Padalka affirme avoir fui son pays natal en juillet après avoir appris avec horreur que le gouvernement prévoyait d’utiliser cette découverte à des fins militaires.

« Certaines espèces de pieuvres pondent 200 000 œufs », a-t-il souligné. « Imaginez s’ils étaient déposés dans les réservoirs et les lacs de toute l’Amérique du Nord ? ».

Le gouvernement russe qualifie les affirmations du lanceur d’alerte de grotesques.

« C’est risible. Ho, ho, ho », a déclaré Mikhail Belochkin du Bureau de l’information véridique.

« Cela ressemble à quelque chose que vous pourriez voir sur l’une de vos chaînes de télévision de science-fiction. La guerre froide est terminée, mes amis. Si nos scientifiques faisaient une découverte d’une telle ampleur, doutez-vous sérieusement que nous la partagerions avec le monde entier ? »

Anomalien


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation


Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... En faisant un don sécurisé sur Paypal... Ou les trois en même temps... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci








Elishean777 : Communauté pour un Nouveau Monde © elishean/2009-2021

Tags:

0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :