Divulgation Cosmique

Les extraterrestres de Voronej – Jacques Vallée


L’affaire de Voronej est la vision d’un ovni et d’une créature extraterrestre à Voronej, en Russie, rapportée par plusieurs témoins, dont un groupe d’enfants et quelques autres habitants de la cité, le 27 septembre 1989.

Interview de Jacques Vallée:


Quelles ont été vos premières impressions lorsque vous avez entendu parler du débarquement de Voronej?

Jacques Vallée : J’avais reçu une copie de la dépêche originale de Moscou par l’intermédiaire d’une des agences de presse. Il a déclaré que le site avait fait l’objet d’une enquête à l’aide de la « biolocalisation ». Le lendemain, cela est apparu dans le New York Times comme « le site a fait l’objet d’une enquête par ‘biolocalisation », ce qui n’avait aucun sens. Et il y avait un certain nombre d’autres choses qui étaient des distorsions et des malentendus.

À quoi faisait référence le terme « biolocalisation »?

La biolocalisation – comme en biologie – est le terme soviétique pour la radiesthésie. Cela m’intriguait ; aussi le fait qu’il n’y a pas eu un cas, mais toute une série de cas. J’avais discuté de tout cela avec une journaliste scientifique française, Martine Castello, qui travaille pour le plus grand quotidien de France, Le Figaro. Je lui ai dit que ce que nous devrions faire, c’est essayer d’aller là-bas, car il n’y a aucun moyen de dire ce qui se passe dans les médias.

Ça a pris du temps. Malgré la glasnost, ce n’est pas si facile de voyager en Union soviétique. Nous y sommes allés sous une autorité de presse plutôt que sous une étiquette scientifique. L’agence soviétique qui s’occupe de la presse a d’abord pensé que nous étions fous de vouloir enquêter sur les ovnis, mais elle a transmis une demande à divers groupes, et la réponse a été incroyable.

Avez-vous pu interroger des témoins?

Nous n’avons pu interroger aucun témoin. Nous ne sommes pas allés à Voronej ; c’est à 10 heures de train de Moscou. Au lieu de cela, des enquêteurs de Voronej ont été amenés à Moscou. Ils appartenaient à un groupe indépendant d’OVNI appelé le Collectif Voronej. Un homme était professeur de physique des matériaux à l’Université de Voronej ; deux provenaient d’une usine d’aviation locale, dont l’ingénieur en chef, et un était un journaliste d’une chaîne de télévision de Voronej.

Ils ont apporté leur film, leurs disques et leurs dessins. Nous avons passé toute la journée avec eux, et il était clair que ce qui avait été rapporté dans la presse occidentale et russe n’était que la pointe de l’iceberg. Il y a eu de nombreuses observations à Voronej ; il n’y a pas eu un, mais plusieurs débarquements.

Les témoins des rencontres rapprochées étaient des enfants, mais ce n’étaient pas de petits enfants. Ils avaient 17, 18 et 19 ans – des adolescents très articulés et vifs. Nous avons eu la chance de voir comment les interviews se sont déroulées avec eux et de voir le site à la télévision. Je regrette de ne pas être allé là-bas, mais au moins nous avons eu la chance de parler à des personnes qui avaient été impliquées dans les enquêtes.

L’affaire de Voronej était-elle un incident isolé?

Il y a eu de nombreux autres cas à Voronej. Il y avait un total d’au moins 1 000 témoins. Voronej est une grande ville de plus d’un million d’habitants. Elle possède une centrale nucléaire et une usine d’aviation. C’est un grand centre industriel. L’un des cas les plus intéressants était peut-être un objet qui planait près du toit d’un immeuble d’appartements, à la vue de 500 personnes. Cela s’est produit après l’incident initial.

Avant de quitter Moscou, nous avons dîné avec Vladimir Azhazha (l’une de nos principales sources en Union soviétique) dans son appartement. Il y a eu un appel téléphonique, il s’est excusé et s’est levé. Quand il est revenu, il a dit : « Je dois travailler davantage sur Voronej, car je viens d’avoir un autre cas où un objet s’est approché du sol, et un faisceau est venu de l’objet et a fait fondre l’asphalte sur le parking de la centrale nucléaire. centrale électrique. »

Tout ce dont nous avons entendu parler en Amérique, c’étaient des extraterrestres à trois yeux qui se promenaient dans le parc !


J’ai demandé aux habitants de Voronej : « Qu’est-ce que nous entendons au sujet des êtres à trois yeux? Et ils ont ri et ont dit bien, certains des témoins ont dit qu’ils ont vu des êtres avec trois yeux ; d’autres ont dit avoir vu des êtres avec deux yeux, avec une troisième chose au milieu du front qui pourrait être un œil, ou pourrait être quelque chose d’autre – une sorte d’appareil. Ils n’étaient pas assez proches pour pouvoir le dire. Ils ne voyaient que trois sortes d’ouvertures.

Les Extraterrestres Géants de Voronej

Que pensez-vous qu’ils étaient?

Je ne connais vraiment pas la réponse à ça. Mais je suis revenu convaincu que le schéma des observations correspondait à ce que nous avons vu dans d’autres parties du monde. En d’autres termes, ce n’était pas différent de ce qui a été rapporté lors de vagues intenses en Amérique du Sud ou aux États-Unis ou en France. Il y avait le même type de confusion.

Bien sûr, tout le monde se lançait avec sa propre interprétation, donc vous aviez tout le monde, des sceptiques aux cinglés. L’enquête n’a pas été suffisante. Ils n’étaient certainement pas prêts à faire une enquête soudaine d’une telle ampleur, avec autant de cas. J’ai senti que les témoins étaient manifestement sincères et choqués. Ils avaient visiblement vu quelque chose.

Quels types d’êtres OVNI étaient typiquement décrits?

Quand j’ai lu pour la première fois les rapports de Voronej, j’ai été amusé qu’ils me rappellent autant les cas brésiliens auxquels je suis habitué, dans le sens où les témoins décrivaient des types d’êtres très différents – très sensationnels et bizarres. Je pourrais aussi trouver des cas comme celui-là aux États-Unis, mais nous avons tendance à les balayer sous le tapis.

Vous devez prendre en considération que dans ce pays, nous avons été bombardés ces dernières années de beaucoup d’images marketing – à commencer par la couverture de Communion et les dessins réalisés par des personnes étudiées par Budd Hopkins – qui ont eu tendance à créer le l’impression qu’il n’y a que quelques grands types d’extraterrestres. Ce n’est pas en fait ce que les gens ont signalé.

Pourquoi pensez-vous que les ufologues occidentaux ont presque exclusivement tendance à privilégier l’hypothèse extraterrestre pour expliquer les origines des aliens?

Je pense que la tendance est spécifiquement américaine. Il y a maintenant un fossé entre l’ufologie européenne (en particulier l’ufologie britannique, française et italienne) et l’ufologie américaine. Je fais partie des deux et je suis donc pris entre deux camps ici – une position inconfortable. Ce dont l’ufologie américaine veut parler, c’est du message que les ovnis sont là. Ce sont des visiteurs extraterrestres et interplanétaires qui utilisent des engins spatiaux. Ils viennent ici et apprennent, et le gouvernement cache les données.

Nous parlons d’une dissimulation gouvernementale très semblable à celle évoquée autrefois par Donald Keyhoe. J’ai entendu John Lear dire récemment que les gens devraient écrire à leurs membres du Congrès et demander des audiences au Congrès. Attendez une minute! Nous sommes de retour en 1955 !

C’est maintenant des décennies plus tard. Nous avons beaucoup plus de faits et sommes capables d’identifier les principaux schémas, et ils ne correspondent pas au modèle extraterrestre. A quoi bon avoir des audiences au Congrès sur les ovnis? Ce n’est plus le Hangar 18 ; c’est la zone 51 ! L’ufologie américaine n’a pas réussi à suivre les données. C’est émotionnellement coincé depuis les années 1950. J’ai été attaqué pour mon point de vue, parfois assez vicieusement.

Qu’avez-vous dit qui a attiré une telle colère?

Ce n’était pas seulement qu’ils n’étaient pas d’accord. C’était qu’ils se moquaient de toute suggestion, par exemple, qu’il pourrait y avoir eu des descriptions d’ovnis dans le folklore, remontant au neuvième siècle, et ainsi de suite. La suggestion qu’il pourrait y avoir des phénomènes psychiques ; qu’il pourrait y avoir des phénomènes qui allaient au-delà de l’interprétation extraterrestre normale était quelque chose qui ne pouvait tout simplement pas être toléré. Je suis désolé, mais nous devons être guidés par les données.


Si vous deviez formuler une hypothèse plus adaptée aux données actuelles, quelle serait-elle?

Je le ferais en deux étapes. Une étape est quelque chose que je crois pouvoir défendre devant un comité de scientifiques et d’État, et prouver – qu’il y a un phénomène OVNI ; c’est physique, et ça ne s’explique pas par les explications classiques que nous avons. Le numéro deux est davantage une hypothèse personnelle que je ne peux pas prouver, même si je pourrais l’énoncer devant le comité comme une hypothèse.


Je crois que le phénomène est associé à une forme de conscience non humaine qui manipule l’espace et le temps d’une manière que nous ne comprenons pas.

D’où pensez-vous qu’une telle conscience vient?

Si j’écoute attentivement ce que les témoins me disent – ​​et je veux passer plus de temps à parler aux témoins, et non aux ufologues ; les témoins étaient là, les ufologues n’y étaient pas – ce qu’ils me disent c’est qu’ils observent des choses qui très souvent sortent de nulle part, disparaissent dans nulle part, peuvent rétrécir sur place, et changer de forme dynamiquement. Des objets physiques qui fusionnent ou se séparent, et ainsi de suite.

Il y en avait beaucoup en Union soviétique. Nous avons la même chose dans les fichiers français et les fichiers américains, sauf que très souvent nous le balayons sous le tapis. Si de tels rapports sont vrais, alors les objets peuvent provenir de n’importe où, n’importe quand. Ils pourraient provenir d’une autre dimension, ou d’un univers parallèle – peu importe comment vous l’appelez.

Le vocabulaire que nous avons ne peut pas raconter l’histoire.

C’est vrai, mais au cours des cinq dernières années, il y a des théories qui ont évolué en physique théorique pure, qui nous disent que nous ne comprenons pas l’espace et le temps. Ce n’est pas une nouveauté pour un physicien. Tant en termes de particules élémentaires qu’en termes de cosmologie, il existe désormais des théories d’univers multidimensionnels – la théorie des cordes. Il y a eu récemment un article dans Sky & Telescope qui parlait de plusieurs univers se générant les uns les autres, se déplaçant perpendiculairement les uns aux autres.

C’est donc maintenant la science dominante, et c’est pourquoi je m’intéresse au phénomène OVNI. Je pense que c’est une occasion de faire de la bonne science; c’est l’occasion de tester certaines de ces théories physiques. C’est ce que disent les Russes. Je leur ai demandé : « Pourquoi êtes-vous si intéressé par ça? Et ils m’ont regardé droit dans les yeux et m’ont dit : « Nous allons tourner une nouvelle page du livre de la science. Ce n’est pas qu’ils croient aux petits hommes de Mars ; ils veulent tourner une page scientifique.

Les ufologues ici – et même les scientifiques et les académiciens – semblent souvent incapables de faire ce saut dans la compréhension.

Vous pourriez prendre une pièce, comme la réunion que nous avons eue à Moscou, et remplir cette pièce avec 25 personnes de même calibre, des États-Unis, qui ont fait des recherches sur les ovnis. Ils peuvent être physiciens, médecins, etc., mais ils ont une attitude arrogante. Ils pensent qu’ils sont tellement bons qu’ils peuvent résoudre les problèmes eux-mêmes. Ils vont faire le tour, trouver un morceau de soucoupe volante, et ils vont l’analyser et construire une soucoupe volante qui vole ! Ça ne va pas arriver.

C’est un problème difficile, et il faudra beaucoup de gens de nombreuses disciplines. Il va falloir créer une équipe avec beaucoup de confiance. Je ne vois pas cela se produire. Je vois un niveau incroyable d’arrogance de la part des quelques scientifiques qui étudient les ovnis dans ce pays. Je pense que le rôle que je peux jouer le mieux est d’essayer de mettre les gens en contact les uns avec les autres, d’aider à construire des ponts, car c’est un phénomène international.


L’ampleur du phénomène, et son rôle dans la manipulation des personnes et des groupes, était un élément important dans votre livre, « Messagers of Deception ».

Dans une large mesure, les choses que j’ai dites dans ce livre ont été rejetées avec indignation par la communauté OVNI traditionnelle aux États-Unis. Je pense que maintenant la plupart des choses dans le livre ont été justifiées. J’essayais d’attirer l’attention sur le fait que les organisations ufologiques étaient infiltrées, et cela me dérangeait, car les cas devaient être traités de manière confidentielle.

Si chaque cas qui est rapporté, à titre confidentiel, à un groupe d’OVNI est immédiatement connu des personnes au sein de diverses agences gouvernementales, cela ouvre évidemment la porte à toutes sortes de manipulations. Mais toute l’idée a été violemment rejetée par la plupart de mes amis en ufologie. Maintenant, comme vous le savez, d’autres ont révélé que l’infiltration et la manipulation du gouvernement étaient en cours. Je me sens donc justifié par cela.

Dans « Confrontations », vous détaillez un certain nombre d’enquêtes sur des cas. Des cas en particulier ont-ils semblé révéler les aspects les plus pertinents du phénomène?

Il y a eu un certain nombre de cas, comme une série de cas à Happy Camp, en Californie, près de l’Oregon. J’y ai passé pas mal de temps avec toute une équipe d’ufologues et j’y ai fait un certain nombre d’interviews. C’est un microcosme du phénomène. Les deux semaines que j’ai passées au Brésil ont également présenté des cas qui étaient un microcosme de l’ensemble du phénomène. J’y suis allé parce qu’il y avait des rapports de blessures et même de morts parmi les témoins d’OVNI au Brésil. Avec ce genre de chose, il faut aller sur place pour vérifier ; vous ne pouvez pas vous fier à la presse, aux rumeurs publiques ou même aux rapports des ufologues.

Ce que nous avons constaté, c’est que beaucoup de ces rapports étaient exagérés, dans le sens où le phénomène n’était pas nécessairement hostile, mais il causait du tort. Il a causé des blessures à de nombreux témoins. Nous avons parlé à des personnes qui avaient été spécifiquement blessées par les rayons de ces objets. Nous avons parlé à 50 personnes qui avaient vu le faisceau ou qui avaient été prises dans le faisceau à divers moments.

Vous faites une distinction entre l’hostilité pure et simple et les effets nocifs involontaires résultant du contact avec le phénomène. C’est une grande distinction.

Oui c’est le cas. Si vous mettez votre doigt dans une prise électrique, vous obtenez une décharge électrique qui peut vous tuer. Cela ne veut pas dire que Southern California Edison vous est hostile ; cela signifie simplement que vous avez affaire à un phénomène puissant qui « fera son travail » sans se soucier du bien-être humain.

La puissance ou l’énergie des ovnis peut-elle être assimilée à de l’électricité?

C’est différent. Les gens décrivent un faisceau qui n’était pas seulement un faisceau de lumière. Le faisceau les immobilisait pour qu’ils ne puissent pas bouger. Il faisait chaud, mais les blessures n’étaient pas des brûlures. Dans Confrontations, j’ai inclus des photos des blessures, prises par des médecins au Brésil. J’ai parlé aux médecins qui avaient traité ces cas. Il s’agissait de petites blessures rondes sur la peau qui avaient tendance à être rouges ou violettes. Ils étaient principalement sur le visage et la poitrine.

Trouvez-vous une corrélation entre ces blessures médicales et le traumatisme subi par les témoins parlant d’un enlèvement?

Aucune des personnes à qui nous avons parlé n’avait été « enlevée ». Ils avaient été touchés par une poutre, et se trouvaient très souvent en présence d’autres personnes. La corrélation avec les cas d’enlèvement est qu’il y avait souvent des marques sur le cou ou derrière les oreilles, et nous avons entendu parler de cas similaires dans les descriptions d’enlèvement.

Vous vous souvenez peut-être du cas Michalak, où un prospecteur s’est approché d’un objet et a été irradié par une forme d’énergie provenant de l’objet. C’était similaire à ce que j’ai enquêté au Brésil. Mais dans les cas brésiliens, c’était plus concentré ; c’était un faisceau très spécifique. La poutre était rétractable. Il avait des propriétés mécaniques. Par exemple, il les pousserait ou les épinglerait. Bien sûr, nous ne savons pas comment faire une poutre comme ça.

Nous avons examiné deux cas où le témoin a survécu moins de 24 heures. J’ai parlé au personnel médical et à la police qui avait fait le rapport. Leur sentiment était que dans les deux cas, ces personnes avaient une maladie cardiaque et que la mort était due au surmenage et au stress de l’incident. De toute évidence, les ovnis n’essayaient pas de tuer.

Beaucoup de ces personnes étaient dans la forêt la nuit. Depuis le Vietnam, nous avons la technologie des hélicoptères silencieux, des lunettes infrarouges, etc. Il est facile de tuer dans ce scénario. Mais j’ai parlé à la famille d’un homme qui avait été poursuivi par l’une de ces choses et frappé à plusieurs reprises par la poutre de 22 heures à 6 heures du matin. Il se cachait dans les buissons ou dans les grottes, et toujours l’objet revenait et le trouvait et le zappait à nouveau. Ils étaient définitivement après lui, mais ne l’ont pas tué. Nous avons des armes qui tueraient ce type d’une seule balle, et pourtant il est toujours en vie.

On ne peut pas appeler ça de l’hostilité pure et simple. Y a-t-il eu des rapports sur la séquence d’enlèvement dont nous entendons parler si souvent aux États-Unis?

Non, mais encore une fois, le phénomène est très complexe. Il a de nombreux aspects, et je pense que les chercheurs ici ont été un peu trop rapides pour le classer et le catégoriser.

Avez-vous fait des recherches sur des cas où il y a eu des survols ou des pénétrations d’installations nucléaires ?

En remontant aux années 1960, lorsque je travaillais avec le Dr Hynek, j’ai examiné un certain nombre de cas autour des installations de l’Air Force. Je n’ai jamais dit cela auparavant, mais je pense que ces cas doivent être abordés avec une prudence toute particulière, car dans certains cas, il peut s’agir d’exercices d’entraînement. Les personnes qui tentent de pénétrer dans les installations nucléaires se déguisent de diverses manières. L’un des plus astucieux serait de vous déguiser en OVNI.

Cela nous amène à une question qui nous préoccupe particulièrement. Je crois que vous êtes le seul ufologue (autre que John Keel) à avoir ouvertement commenté l’utilisation du phénomène par des agences inconnues comme outil de guerre psychologique et de contrôle mental.

Je vais vous donner un exemple très direct. Supposons que vous soyez un garde dans une base de missiles. Vous avez une mitrailleuse et on vous a dit de tirer sur tout ce qui passe par-dessus la clôture. Ce sont vos instructions claires. Vous voyez un hélicoptère à basse altitude passer la clôture. Que fais-tu? Vous commencez à tirer, car ce sont vos ordres. Supposons que vous soyez un gardien et que vous soyez un fervent catholique. Vous avez une mitrailleuse et vos ordres, et ce que vous voyez passer par-dessus la clôture n’est pas un hélicoptère, mais la Vierge Marie, rayonnante et souriante, et vous bénissant.

Allez-vous viser cette mitrailleuse et commencer à tirer ? Comment une telle vision a-t-elle pu être créée ? Nous avons la possibilité de prendre un hélicoptère silencieux et de le déguiser pour qu’il corresponde à toutes sortes de choses. Nous n’avions pas cette capacité il y a 20 ans, mais maintenant nous pouvons créer des choses qui ressemblent à autre chose qu’un appareil militaire. Tout ce que vous auriez à faire, alors, est de confondre les gardes assez longtemps pour atterrir à l’intérieur du périmètre pendant cinq ou dix minutes, et vous avez le contrôle. Je crois que de telles opérations ont en fait été effectuées, et je crois que dans certains cas elles ont été délibérément conçues comme des cas d’OVNI.

À quelle fréquence pensez-vous que ce genre de chose soit fait?

Je ne pense pas que ce soit un grand pourcentage (des cas d’OVNI). Je pense qu’il s’agirait d’opérations assez limitées. Mais je vais faire l’hypothèse que certains événements OVNI très médiatisés en sont des exemples. Je finirai par publier quelque chose là-dessus, mais je veux que mes faits soient en ordre. Je peux penser à trois cas très connus qui, à mon avis, correspondent exactement à ce genre de situation, et certains sont récents.

Peut-être que de nombreux chercheurs sur les ovnis ne vont pas assez loin dans leurs investigations, ou ils pourraient être capables de déterminer plus facilement quand un cas particulier est une fabrication sophistiquée plutôt qu’un « vrai » ovni !

Ce qu’il nous dit, c’est que nous devons être ouverts. Parmi les hypothèses que nous devons considérer lorsque nous demandons : « Est-ce que cela aurait pu être un avion, aurait-il pu s’agir d’un ballon météo, etc ». est « cela aurait-il pu être une sorte de simulation ? »

Je veux passer à un autre domaine : le traitement hollywoodien du sujet des ovnis, qui n’a pas toujours été le meilleur. Cela fait partie de la «machine à fabriquer des images» américaine si acharnée sur les extraterrestres. Voyez-vous d’autres approches?

J’espère avoir une chance d’influencer cela. Mais le modèle dans ce pays a été une sorte de modèle de science-fiction. J’aime la science-fiction et j’ai écrit de la science-fiction, mais le message du film a toujours été « les extraterrestres sont venus ici », d’une manière ou d’une autre. Le modèle le plus intéressant était les Rencontres rapprochées du troisième type de Spielberg.

Spielberg était très familier avec le phénomène OVNI. Il avait lu tout ce sur quoi il pouvait mettre la main sur le phénomène, et il s’est inspiré de cas réels. Je me suis disputé avec lui en lui disant : « Et s’ils ne sont pas extraterrestres ? » Et il a dit que cela pourrait très bien être le cas, mais ce n’est pas ce que l’Amérique attend ! C’est un film, c’est du divertissement, et je veux donner au public ce qu’il attend.

Il avait raison. Close Encounters est l’un des grands films de tous les temps. Mais je pense que maintenant, le moment est peut-être venu d’explorer d’autres directions.

par Valiant Thor

Vidéo:



Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation


Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... En faisant un don sécurisé sur Paypal... Ou les trois en même temps... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci







Elishean777 : Communauté pour un Nouveau Monde © elishean/2009-2021


Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.