Divulgation Cosmique

Les « entrées » géantes de la ville souterraine de l’Antarctique

L’un des satellites qui a pris des photos de l’Antarctique en 2016 a découvert une formation étrange sur le continent de glace, ressemblant à une entrée géante d’une grotte ou d’un tunnel dans sa forme.

Les dimensions de cette « entrée » sont incroyables – elles mesurent environ 90 mètres de large et 30 mètres de haut. Cet objet est-il un objet artificiel ou une formation naturelle ? De nombreux chercheurs se disputent encore à ce sujet.

L’Antarctique actuel est constitué de 14 millions de kilomètres carrés de désert de glace stérile avec des conditions naturelles très difficiles. La température de l’air dans la période la plus froide atteint de -65 à -80 degrés Celsius et la vitesse du vent peut atteindre 300 kilomètres par heure. Il n’y a pas d’établissements permanents sur ce continent, à l’exception des stations scientifiques de certains États, dont le personnel change périodiquement. Mais de telles conditions ont-elles toujours existé en Antarctique ?

Une partie de Piri Reis à gauche, une partie de la carte d’Oronteus Finaeus à droite, toutes deux montrant l’Antarctique sans glace plus des lignes longitudinales.

Sur la carte de Piri Reis, ce continent est représenté sans coquille de glace et, en même temps, son image est très précise.

C’est la preuve indirecte qu’il existait des cartes de l’Antarctique, et donc de la vie intelligente à une époque où ce continent, composé de deux îles immenses, n’était pas encore lié par une coquille de glace millénaire.

Mais si à cette époque il existait des technologies permettant de créer des cartes de haute qualité des continents, alors ces civilisations très développées du passé étaient-elles capables de créer des objets artificiels tels que cette immense entrée ?

De plus, cette « entrée du tunnel » n’est pas la seule. A quelques kilomètres de la première « entrée » de l’autre côté de la crête se trouve une autre structure similaire, dont le caractère artificiel ne fait aucun doute, selon certains chercheurs.

²

Les archéologues virtuels sur la photo ont vu non seulement l’entrée elle-même, mais aussi une «trappe» géante, qui est un mécanisme sous la forme d’une porte en métal gris convexe avec d’énormes rivets le long des bords qui ouvrent et ferment cette entrée.

Pour la première fois, ces objets ont été découverts sur Queen Mary Land dans la partie orientale de l’Antarctique par l’explorateur américain Joseph Skipper, qui étudie depuis de nombreuses années divers endroits intéressants de notre planète et des phénomènes naturels à partir de photographies d’expéditions scientifiques et de recherche.

Ainsi, étant donné que ces structures semblent assez abandonnées, nous pouvons tirer une conclusion tout à fait logique sur l’existence d’une civilisation très développée dans un passé lointain sur le territoire de l’Antarctique.

Il est possible que ces «entrées» d’une certaine «ville souterraine» ou «base» aient été exposées en raison du changement climatique et du début de la fonte de la coquille de glace antarctique.

Mais peut-être que quelqu’un utilise encore cette installation souterraine?

Bien sûr, il existe des versions selon lesquelles il ne s’agit que d’une illusion d’optique ou d’une formation naturelle, mais ne pensez-vous pas qu’il y a tout de même trop de coïncidences?

Anomalien


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci



ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 1 736 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.