Conscience

Les bénévoles de l’ascension: Empathes et Êtres de lumière

par Sharon Barbell

Les trois vagues de bénévoles

Les trois vagues de volontaires sont des âmes qui ont commencé à venir sur terre vers 1945 pour influencer positivement l’humanité.

Leur but ultime est de sauver la planète et d’aider les gens à guérir, afin que davantage de personnes soient équipées pour se déplacer avec la terre dans la prochaine ère. Chaque vague, selon la période de leur arrivée, a des caractéristiques uniques, bien qu’elles partagent toutes certains désirs fondamentaux et une mission globale.

Beaucoup, peu importe quand ils sont venus, n’ont jamais connu la vie sur terre. Certains n’ont jamais été sous une forme physique d’aucune sorte, étant venus directement de la Source. Certains ont vécu sur d’autres planètes, tandis que quelques-uns semblent s’être incarnés sur terre avant leur vie actuelle (bien que cela semble être rare).


Lorsque l’appel à l’aide a été lancé, ceux qui voulaient aider la terre et ses habitants se sont portés volontaires pour venir.

Ils voulaient faire du bien à cette planète et au multivers (car tous les univers et toutes les dimensions sont entrelacés, ce qui arrive à l’un arrive à tous). Puisque la Terre est une planète de libre arbitre, c’est la façon dont Source fournit l’aide dont elle a tant besoin sans interférence.

Les volontaires de la première vague, qui ont actuellement entre 45 et 75 ans environ, ont les plus grands défis. Ce sont les pionniers et les éclaireurs. Ils ont tendance à trouver la vie sur terre très dense, perturbatrice de l’état de paix dont ils se souviennent vaguement ou fortement, et difficile.


Ils ont un profond sentiment de mal du pays qui n’a rien à voir avec leur vie actuelle. Ils ont souvent un profond désir de quitter la densité de cet endroit et de rentrer « chez eux ».

« Du coup, ces âmes se sentent parfois suicidaires. Certains bénévoles font de sérieuses tentatives de suicide parce qu’ils ne connaissent pas d’autre moyen de soulager l’intense misère dont ils souffrent.

Ces premières vagues sont souvent assez sensibles aux sons forts, aux lumières crues, aux émotions fortes, aux foules de gens et à tout ce qu’elles rencontrent qui remettent en question la paix et l’unité qu’elles ont toujours connues. En raison de ces sensibilités, les bénévoles les plus âgés trouvent souvent plus facile d’être seuls. Beaucoup choisissent de travailler à domicile dans une relative solitude.

Souvent, ils ne se marient pas et n’ont pas d’enfants parce qu’ils craignent naturellement de créer du karma. (Une fois sur la roue du karma, une âme doit continuer à revenir sur terre, parfois avec les mêmes âmes avec qui elle a eu des problèmes, pour apprendre des leçons. Ce n’est clairement pas quelque chose qui intéresse les volontaires.


Ils veulent généralement faire leur travail subrepticement et rentrer chez eux.) Ils se sentent souvent incompris et se reconnaissent rarement, voire jamais, chez les autres.

Les volontaires de la première vague trouvent les coutumes et les façons de faire sur terre étranges et inutiles, voire parfois barbares. Ils essaient très fort de s’adapter – et à des degrés divers, ils y parviennent – mais il y a toujours des parties de la culture terrestre qui semblent infailliblement intimidantes et déroutantes. Cela peut conduire une première vague à se sentir comme si elle était intrinsèquement imparfaite et inadaptée, puis, naturellement, comme si elle n’appartenait pas.

Ces volontaires ont souvent du mal à retrouver leur tribu, ce qui peut créer un sentiment de solitude et d’isolement, renforçant encore leur fort désir de rentrer chez eux.

Les volontaires de la deuxième vague ont de nombreux traits de leurs ancêtres de la première vague. Ces personnes sont actuellement dans la vingtaine, la trentaine et peut-être au début de la quarantaine. En particulier, cette jeune génération est dotée d’une lumière intérieure vers laquelle les autres semblent instantanément attirés. Le simple fait d’être – rayonnant naturellement leur lumière – a tendance à aider les gens à se relever et peut même apporter la guérison.

LE PARADOXE EST QUE LES SECONDS N’AIMENT PAS ÊTRE ENTOURÉS D’AUTRES PERSONNES, SURTOUT EN GRAND NOMBRE, PRÉFÉRANT GÉNÉRALEMENT ÊTRE SEULS OU AVEC DES ANIMAUX.

LES BÉNÉVOLES DE LA DEUXIÈME VAGUE CRAIGNENT SOUVENT DE NE PAS EN FAIRE ASSEZ POUR ACCOMPLIR LEUR BUT OU LEUR MISSION, CEPENDANT, ILS N’ONT VRAIMENT PAS BESOIN DE FAIRE GRAND-CHOSE À PART ÊTRE .

Leur lumière fait le reste. Ces belles âmes sont cependant souvent attirées par une sorte de profession de guérison ou d’aide. Comme le reste des volontaires, ils sont souvent doués spirituellement et connectés à l’énergie Source.

Les volontaires de la troisième vague sont actuellement des enfants et des adolescents. Bien qu’ils semblent avoir plus de facilité que la première et la deuxième vague, ces plus jeunes ont encore des défis. Ce sont souvent les personnes les plus brillantes et les plus créatives parmi leurs pairs. En raison de leur ADN amélioré (cela arrivera à tout le monde, apparemment, mais les enfants qui sont arrivés ont déjà changé), ils ont d’énormes dons et « savoirs ».

Ils présentent souvent des compétences et des connaissances bien au-delà de leurs années. Ils ont tendance à apprendre rapidement et à s’ennuyer facilement. Pour cette raison, les bénévoles de la troisième vague ont parfois des difficultés à l’école, non pas parce qu’ils n’excellent pas très vite, mais parce que les autres enfants, les enseignants, les administrateurs et parfois les parents ne les comprennent pas.

Dans notre société heureuse du diagnostic et de la pilule, ces enfants surdoués peuvent, à tort, être étiquetés d’apprentissage ou handicapés psychiatriques et placés sous médication. Quelle tragédie pour ces êtres incroyables qui sont là pour nous faire avancer et sauver le monde !

Le temps que nous redoutons et espérons à la fois est proche. La Nouvelle Terre se forme et c’est maintenant le moment où nous devons identifier qui nous sommes et pourquoi nous sommes ici. Les bénévoles sont venus aider au processus de transition et d’ascension. Plus ils apprennent et guérissent, plus ils seront préparés pour le travail à accomplir. Ce ne sera pas une mince tâche, mais lorsque le destin appellera, ceux qui ont répondu à ce premier bulletin d’aide doivent se présenter.

Il y a beaucoup à faire en préparation. Concentrez-vous sur la guérison et le nettoyage ; amour, pardon et compassion; et se connecter avec la Source, ainsi que ceux de votre famille ou conseil Spirituel. Faites ce que vous pouvez pour aller au-delà des normes sociétales et des systèmes qui nous maintiennent en esclavage. Cultivez une attitude calme et pleine de foi. Entraînez-vous à dépasser les restrictions de temps et d’espace, quoi que cela signifie pour vous.

Nous nous dirigeons vers la beauté libre, joyeuse, ouverte, aimante d’une dimension bien plus éclairée que celle que nous vivons en ce moment. C’est le voyage que nous connaissons et que nous attendons.

Sharon Barbell


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 273 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire