Secrets révélés

Le complot Cosmique

Extrait du journal UNDERCOVER : Dialogue entre Joël LABRUYERE et Monsieur KEVIN "NOVA POLICE".

Nova Police est un journal américain confidentiel. Comme Undercover, pas de distribution commerciale ni de site web. Cette « newsletter » est envoyée discrètement par la poste. Le lecteur de Nova Police découvre l’existence de cette publication clandestine par le bouche à oreille.

Nova Police est envoyé de manière anonyme sans pouvoir en identifier le contenu et l’origine par son enveloppe. L’adresse de livraison change régulièrement et personne ne peut remonter jusqu’à la source. Le responsable, Monsieur Kevin est un ancien militaire qui s’amuse à tromper la vigilance des services de renseignement.

La revue est distribuée gratuitement pour éviter d’être identifié par un compte bancaire. Il aurait été impossible de connaître Nova Police si Monsieur Kevin n’avait pas entendu parler d’Undercover par ses contacts au Québec. Après avoir lu « Galactic Politics » (Undercover n°9) posté sur internet, Kevin a décidé de nous rencontrer lors de son passage en Europe vers la fin septembre (2003). C’était pour lui l’occasion de savoir s’il y avait des chercheurs sur la même fréquence.

Sans manifester sa déception en constatant notre pauvreté en matière de recherche politico-occulte, il a voulu faire le point sur nos démarches respectives. Sans connaître ses centres d’intérêt, on s’attendait à découvrir un ingénieur féru de manipulations scientifico-militaires, mais quel enthousiasme de voir que Kevin était à la pointe des informations les plus secrètes sur la finalité de l’ordre mondial.


Il est ce qu’on peut appeler un initié, non pas parce qu’il est dans le secret des dieux, mais parce qu’il a des contacts avec les intermédiaires d’une confrérie secrète planétaire dont le projet est de neutraliser les groupes de la Mafia Illuminati et C°, qu’ils soient politiques , financière ou religieuse. Rien de moins.

On pourrait craindre une manipulation de la part d’un ex-serviteur du système, car un militaire à la retraite qui fait des révélations est toujours suspect. A priori, il ne faut jamais croire les agents qui se présentent devant les médias avec des révélations sur leur ancienne maison, car une fois flic, toujours flic. Les cerveaux de ces agents sont formatés, et par principe, il ne faut pas leur faire confiance. Cependant, il peut y avoir des exceptions, un homme qui « se retourne » pour dénoncer le plan macabre.

Kevin dit qu’il reçoit ses informations de manière anonyme. En tant qu’ancien militaire, spécialiste du renseignement, il connaît la différence entre la vérité et la désinformation.


Les faits très particuliers que relate Kevin et ses connaissances exceptionnelles dans le domaine ésotérique, nous inclinent à la confiance. Nous n’aurions jamais imaginé un agent secret avec une personnalité qui dégage autant de gentillesse, d’intelligence et un désir d’aider les autres êtres humains.

Habituellement, les agents du système sont des fonctionnaires qui font leur travail froidement et comptent leurs heures. Ni bon ni mauvais, rusé et jamais fiable. La plupart d’entre eux sont incapables de connaître l’organigramme du Système jusqu’aux plus hauts niveaux.

Pour une fois, on avait l’impression d’être devant quelqu’un qui sait ce qui se passe dans les coulisses, un chercheur qui ne spécule pas, même s’il admet ses lacunes et les zones d’ombre qui lui restent impénétrables. .

Ceux qui informent Kevin ne lui donneront pas le dernier mot sur leur stratégie, car il doit rester dans l’obscurité, pour sa sécurité et celle de ses informateurs. Par rapport aux spéculateurs d’un complot mondial qui mélangent tout, et qui répandent des rumeurs incohérentes, Kevin a intégré les paramètres de la situation planétaire, et il nous apporte des éléments décisifs pour notre édification.


Notons enfin que cette information basée sur une vision métaphysique du politique n’est pas facile à comprendre. Kevin insiste pour que le lecteur relise certains passages, car il risque de se perdre en cours de route. La vérité est obscure.

JL : salut Kevin, salut. C’est vraiment sympa de votre part d’avoir fait un détour par Paris pour discuter de ce qui nous intéresse le plus, c’est-à-dire la politique mondiale. Vous avez une façon d’organiser vos réunions qui n’est pas ordinaire… vous brouillez toujours les pistes ?

KEVIN : euh, confondre les choses est une déformation professionnelle. Mais c’est utile. Je suis venu en Europe mais personne ne sait que je suis passé par Paris, ni ne peut dire si j’ai atterri à Rome ou à Amsterdam. Et pourtant, comme vous pouvez le voir, je suis un retraité américain en vacances avec sa femme, le genre de Yankee qui cherche de bons restaurants, qui ne connaît même pas le nom de votre premier ministre, et qui croit que la France est un pays communiste. . Hmm. Droit?

JL : Vous n’êtes pas loin de la vérité. Ici, tout appartient à l’État. La propriété privée est le racket du ministère des Finances.

La vie mentale des personnes appartient au Ministère de l’Education Nationale alors que nos corps vaccinés sont la propriété des autorités sanitaires. A la fin de la dernière guerre, la division entre les vainqueurs voulait que Staline reçoive quelques ministères qui restaient rouges. Nos cadres sont pour la plupart des marxistes masqués, comme un Chirac qui a fait plus pour le socialisme que Mitterrand.

L’actuel Premier ministre Raffarin, le jour de son investiture, est sorti de chez lui pour poser devant les caméras avec un foulard rouge vif autour du cou. Clin d’œil aux initiés : « le grand soir est proche ! « .

KÉVIN : Vraiment ? Votre premier ministre s’est-il présenté aux médias avec un foulard rouge le jour de sa prise de fonction? Cela me rappelle la camarade Hillary Clinton saluant avec un poing fermé. Ce sont les signaux que les Illuminati s’envoient à travers le monde. Mais le drapeau rouge autour du cou d’un chef de gouvernement de droite. Trop!

Ils ont de l’humour mais ils sont très sérieux. Il n’y a aucun hasard dans cette mise en scène.
Bien. Merci d’avoir accepté de me recevoir car j’ai apprécié votre article sur la politique galactique. Il met les choses en ordre. Depuis, d’autres passages de votre critique m’ont été traduits, et je trouve ça original, c’est un point de vue qui va à l’essentiel. Très bon travail. C’est de l’inspiration, et en plus tu as des connaissances dans des domaines pas ordinaires. Au début je me suis demandé : qui est ce mec pour le dire ainsi? C’est de la méfiance professionnelle. Mais, je sais que si vous avez ces idées, c’est parce que vous ne travaillez pas pour l’autre côté. (autre côté)
Bref, je pense que c’est plus de moi qu’il faut se méfier, euh…

JL : Merci pour les compliments. Pour ma part, je reste prudent car je ne sais pas exactement ce que vous faites (rires). D’après ce que vous m’avez dit, vous êtes retraité de l’armée, un militaire au profil cohérent mais qui aurait été recruté par un groupe inconnu dont le but serait d’inverser le cours des événements mondiaux. C’est exact? C’est assez étonnant à première vue, mais assez excitant.

Dans ce cas, compte tenu du secret qui doit nécessairement entourer une telle opération, pourquoi me rencontrer, ici en France, où les chercheurs dans ce domaine sont extrêmement rares? Il y a de quoi être surpris. Nous avons connu des officiers américains qui sont allés chez l’ennemi pendant la guerre froide – pour l’argent ou pour l’idéologie – mais vous, c’est contre le nouvel ordre mondial que vous travaillez, c’est-à-dire contre tous les pouvoirs en place et particulièrement celui de votre pays. Cependant, vous ne semblez pas être une personne éclairée. La première impression est donc la prudence. Vous me comprenez?

KÉVIN : D’accord. Je vais vous répondre aussi clairement que possible. Statistiquement, il y a cent fois plus de mecs comme vous en Amérique, des mecs ou des filles assez téméraires pour éditer un magazine marginal et qui sont capables de ne pas le remplir de vent. Lorsque vous avez lu votre texte sur la politique galactique, j’ai senti une intention… euh… une sorte de leadership ou de commandement supérieur si vous voyez ce que je veux dire. J’ai compris que vous aviez une approche malgré le caractère éclectique de vos articles – même si tout cela est finalement homogène.

Vous ne faites pas rêver les gens, vous ne leur savonnez pas le dos, vous ne leur donnez pas de faux espoirs en attirant leur attention sur un fait excitant pour mieux les plonger dans une illusion. J’ai aimé votre style. Pas de concession, pas de fausse issue de secours, non… Je suis désolé, pas de mensonges sanglants pour accrocher le lecteur, mais le courage de lui dire : « Cet avis est pour ceux qui le méritent. Si vous ne l’aimez pas, retournez regarder la télévision ». Ai-je tort ? D’accord.
Mais il y a plus. Vous semblez avoir compris ce qui se passe en arrière-plan, et vous semblez aller quelque part. C’est un professionnel qui vous le dit.

Vous seriez presque pris pour un soldat parachuté dans les lignes ennemies et envoyant ses signaux dans le noir. Je ne sais pas si d’autres reçoivent vos signaux ? Vous êtes un peu isolé, n’est-ce pas?

JL : C’est un peu vrai. Merci pour votre soutien. Mais je ne sais pas qui dirige les opérations derrière mon dos, ni quel est l’ordre exact de la mission. Nous verrons. Il est difficile de savoir si vous êtes manipulé. Vous devez avoir confiance en vous.

Avant de parler de choses sérieuses, j’aimerais savoir pourquoi vous avez donné à votre magazine le nom de Nova Police. N’est-ce pas?

KÉVIN : Oui. Ce n’est pas une revue mais plutôt un bulletin de liaison qui ne porte pas de titre. On l’appelle Nova Police par commodité parce qu’il faut bien donner un nom à une chose. En fait, je ne connais pas cette littérature décadente. Ce n’est pas celle que préfère un militaire de carrière, mais l’idée d’une « nouvelle police » qui chasserait les salauds (cochons), ça m’amuse.

Nova Police s’adresse à des chercheurs dans le domaine du complot. Il y a beaucoup de personnes concernées à travers les États-Unis, mais il y a autant de doctrines divergentes. Je ne parle pas des surfeurs sur internet mais des chercheurs engagés qui tentent d’interpréter les signes des temps. Ma lettre d’information permet d’identifier ceux qui ont compris, et non de convaincre qui que ce soit. C’est une balise dans la nuit. Nous sommes étrangers dans la nuit.

JL : C’est vrai, des étrangers dans la nuit. Nous ne faisons pas de bruit pour réveiller les foules, ce qui serait impossible. Nous recherchons des résistants solitaires à la lanterne. Je crois que de votre côté, vous faites un peu plus que ça, n’est-ce pas ?

KÉVIN : Bien sûr. En fait, la forme que prend la communication importe peu et chacun fait son travail avec les moyens du bord. J’ai eu une agréable surprise en découvrant votre travail, modeste selon la présentation et d’impact médiatique sans doute limité (rires), mais qui portera ses fruits un jour.

Eh bien, pour commencer, je dois me présenter. Je suis un retraité de l’armée des États-Unis, et bien sûr je ne divulguerai pas dans quelle arme j’ai servi. J’ai travaillé pour des services externalisés avec l’agence (nom familier de la CIA) sur des opérations à caractère paranormal, d’où mon expérience dans le occulte. C’est une recherche dans laquelle je ne m’étendrai pas précisément parce qu’elle pourrait me trahir, même s’il y a tellement de tentacules autour de la pieuvre de la NSA, que je suis aussi difficile à identifier qu’une aiguille dans une botte de paille.

Disons que j’étais un soldat propre. Je n’ai jamais été impliqué dans des coups bas. J’écrivais des rapports de statistiques qui montaient vers une destination inconnue. Tout est très cloisonné, vous savez. Un agent ne sait pas sur quoi il travaille réellement. Par exemple, s’il s’avère que je suis suivi, la fouine qui « se cache » derrière mon dos, ne sait même pas qui je suis. De l’homme de main au grand manitou, le monde fonctionne ainsi.

Le cloisonnement offre l’irresponsabilité en bas et la garantie du secret en haut. La bureaucratie qui sert le Grand Établissement Cosmique est compartimentée. Le pouvoir se nourrit de l’irresponsabilité. Les serviteurs terrestres ne connaissent pas le plan de leurs maîtres. Ils savent qu’ils sont couverts pour leurs frottis sanglants, mais seront sévèrement punis pour tout manque d’obéissance.

La bureaucratie qui sert le Grand Établissement Cosmique est compartimentée. Le pouvoir se nourrit de l’irresponsabilité. Les serviteurs terrestres ne connaissent pas le plan de leurs maîtres. Ils savent qu’ils sont couverts pour leurs frottis sanglants, mais seront sévèrement punis pour tout manque d’obéissance. La bureaucratie qui sert le Grand Établissement Cosmique est compartimentée.

Le pouvoir se nourrit de l’irresponsabilité. Les serviteurs terrestres ne connaissent pas le plan de leurs maîtres. Ils savent qu’ils sont couverts pour leurs frottis sanglants, mais seront sévèrement punis pour tout manque d’obéissance.

JL : Étiez-vous dans la marine? On dit que c’est là qu’on s’entraîne le mieux…

KEVIN : Sans commentaire. Je ne peux rien te dire. Si on vous fait parler, vous n’aurez rien à signaler. (rires) Tout ce que vous avez à faire est d’inventer une histoire extraterrestre si vous êtes torturé… euh… Je ne sais pas si vous appréciez mon humour de soldat?

En tous cas. Mon penchant pour l’ésotérisme et ma curiosité m’ont permis de découvrir des choses que ni les spirites ni les scientifiques ne peuvent imaginer. Vous avez besoin à la fois d’intuition mystique et de logique si vous voulez naviguer dans ce… euh… ****.

Sans qu’on me dise clairement à quoi servaient certaines de nos activités particulières, j’ai fini par découvrir, en m’informant auprès des ingénieurs de l’armée, que des laboratoires secrets procédaient à des expériences sur des êtres du monde invisible. . Avez-vous entendu parler de ces choses? D’accord.

Je ne travaillais pas directement sur ce projet, mais j’ai obtenu des informations classées secret défense auxquelles aucun militaire de ma catégorie ne pouvait avoir accès. Petit à petit, j’ai remonté la chaîne, sans me faire remarquer, et j’ai découvert un fait incroyable : des laboratoires – on ne sait pas qui les dirige ni d’où vient l’argent – ont mis au point une technologie pour contrôler les créatures invisibles : élémentaires, désincarnées, les esprits des anciennes civilisations, ou ces créatures ectoplasmiques, les êtres de lumière du nouvel âge. Vous comprenez ? J’essaie d’utiliser la terminologie conventionnelle.

Au début, en découvrant cette recherche, je la trouvais amusante, et finalement assez puérile de la part de la plus grande puissance du monde. Avons-nous besoin d’entités invisibles pour espionner les islamistes ou les chinois? Voulons-nous ensorceler nos ennemis? Allons-nous envoyer des esprits désincarnés sur Jupiter? Créer une race d’esclaves invisibles?

En y réfléchissant, ces hypothèses qui me semblaient saugrenues ont commencé à faire sens. Si la technologie permettait de contrôler les êtres depuis un plan immatériel, les applications possibles seraient multiples. Il fallait encore le croire, ce que mes collègues formatés ne pouvaient admettre. Mais je savais que cela existait, puisque j’avais travaillé à collecter des données pour alimenter cette recherche, et j’essayais de savoir à quoi cela mènerait finalement. Là où je me suis trompé, c’est parce que cela avait déjà été réalisé expérimentalement,

Je ne vous parlerai pas en tant qu’ingénieur, car je ne suis pas technicien. J’ai appris à comprendre comment fonctionnent les systèmes de manipulation de la conscience, comme les armes à ondes courtes, cette technologie qui peut semer l’euphorie ou la dépression sur une population cible, et dont les fréquences pouvaient aussi toucher des entités non physiques. C’est assez nouveau, n’est-ce pas?

JL : J’ai publié un article sur l’enregistrement par les services secrets britanniques de la voix des désincarnés. C’était avant la dernière guerre mondiale. Comme toujours, les Anglais étaient devant. Certains chercheurs américains ont vaguement évoqué ces systèmes de contrôle d’entités invisibles ou d’esprits désincarnés. C’est une technologie qui combine les ondes émises par les appareils avec les messages télépathiques du cerveau organique.

KÉVIN : C’est vrai. Nous avons des bases secrètes où nous manipulons des entités qui appartenaient à l’univers des sorcières ou à la superstition religieuse.

Il existe des bases spécialisées dans la région arctique et dans d’autres régions, mais celles situées près du pôle Nord ont une fonction de balayage planétaire plus intense. Toujours le Pôle Nord ! Des dispositifs y ont été installés qui permettent des interférences dans les télécommunications, comme la possibilité de transmettre des messages simultanément dans les circuits de télévision du monde entier via un relais satellite.

Cela servira pour le jour J dont nous parlerons dans un instant. Les gens ne peuvent pas imaginer ces choses. Le moment venu, le monde sera halluciné par le bouquet final, mais à vrai dire, le public n’y verra que du feu.

Vous savez, l’être humain est comme un enfant, il ne veut pas savoir quoi faire dans son dos. Il n’essaie pas de se défendre. Il est obéissant et résigné. Il ne cherche même pas l’origine ni la fin de sa propre existence. C’est étrange non? L’homme a reçu un implant d’indifférence et de soumission. Il a été manipulé pour rester apathique quoi qu’il endure, comme en proie à une narcose qui étouffe la conscience des plus intelligents.

JL : Absolument. Il est donc possible que des laboratoires secrets puissent émettre des ondes et des impulsions qui influencent les êtres… disons, sur le plan astral, la dimension invisible au-dessus du plan matériel ?

KÉVIN : Exact. Mais nous y reviendrons. Je voulais juste vous dire comment j’en suis venu à m’intéresser à l’occulte, et pourquoi j’ai fait le lien entre la magie et la technologie de pointe. La magie est maintenant une technologie qui utilise des machines. Bien.

Ce qui est important, c’est de comprendre qu’il n’y a pas de séparation entre la dimension physique et la dimension invisible – le plan astral, comme vous dites. Je précise que les anglo-saxons confondent éthérique et astral, mais de toute façon.

L’être humain possède une enveloppe d’énergie subtile, le corps astral par lequel il est plongé, inconsciemment, dans cette dimension subtile. Nous vivons dans l’astral.

Votre corps physique est immergé dans le monde matériel et votre conscience est normalement attachée au corps mais elle peut glisser dans la conscience astrale. Vous savez ces choses, mais je vais récapituler.

Ainsi, il est faux de penser que le monde astral, et les dimensions éthérique, mentale, causale, etc. – selon la terminologie ésotérique acceptée – seraient des royaumes divins comme le croient naïvement les spirites.

C’était la croyance des animistes sur laquelle se fondent les religions et l’occultisme vulgaire. On croit naïvement que Dieu et les anges vivent dans l’au-delà. Mais l’au-delà n’est qu’un miroir. Les Pouvoirs Éternels – qui sont des champs électromagnétiques de très haute vibration – sont sur d’autres dimensions, inviolables et purs. Rien à voir avec l’au-delà.

Le monde divin est hors de portée des hiérarchies inférieures, aussi éthérées soient-elles. C’est l’ABC du savoir ésotérique, mais qui le connaît et qui l’enseigne?

En fait, le monde de l’au-delà – avec ses cieux et ses enfers – est le miroir de notre monde visible rempli de merveilles et d’horreurs. Les plans supérieurs invisibles de l’au-delà restent hors de portée des enquêteurs clairvoyants. C’est dans ces régions dites « célestes » que l’on retrouve les systèmes de contrôle du système solaire et les éons (gouvernants) des peuples et des religions.

Comme ci-dessous, il y a du bon et du moins bon. Sur les plans intermédiaires, il y a des prédateurs organisés en fraternités, en réalité des syndicats du crime et du racket de l’énergie humaine. C’est une mafia cosmique. L’avez-vous déjà mentionné dans votre avis? D’accord.
Vous avez dénoncé les mystifications du nouvel âge qui plonge les gens dans l’illusion astrale. C’est bien vu. Je voulais rappeler ces données pour introduire la suite. D’accord?

JL : Nous sommes d’accord. Je voulais montrer que le monde invisible n’est pas le monde divin. La plupart des gens ignorent ce fait, et les petits maîtres et gourous n’en disent rien. La mafia invisible est bien sûr encore plus secrète que la mafia terrestre.

La plupart des occultistes n’osent pas lever le voile, quant aux médiums, ils sont plongés dans l’illusion astrale et ils servent de rabatteurs aux pirates de l’invisible. Le cloisonnement dont vous parlez alimente l’ignorance à tous les niveaux.

Franchement, j’ai peu de retours sur cette question, et j’imagine que ces clarifications passent par-dessus la tête des gens. Ils prient, méditent et pratiquent des méthodes spirituelles sans trop se soucier de ce qu’il y a derrière. Un être humain veut se sentir bien, et s’il réussit plus ou moins, n’essayez pas de le faire redescendre de son tapis volant. Il criera au viol. Les gens veulent rêver et ils trouvent moins de joie dans la vérité que dans les évasions spirituelles agréables. Je ne juge pas, c’est la vie. La vie est un rêve.

KEVIN : C’est la vie, monsieur (en français). L’apathie des humains est un problème critique auquel est confrontée la fraternité qui lutte pour reprendre le contrôle des affaires planétaires. Mais on y arrivera, d’accord?

Un nombre suffisant de personnes devrait être éveillé pour rétablir un équilibre car les éons inondent le monde de fausses révélations, non dénuées de valeur, mais trompeuses car négatives pour l’ouverture de la conscience dans le monde. l’ère dans laquelle nous nous trouvons.
Les révélations pseudo-spirituelles agissent comme des implants qui bloquent la découverte d’une vérité supérieure.

Nous pensons que les révélations véhiculées par la voyance inférieure, la médiumnité et le channeling, sont le résultat de manipulations technico-magiques. Les entités qui délivrent leurs messages aux canaux sont dirigées par des opérateurs qui n’ont rien de spirituel à leur sujet. Ce sont des ingénieurs de l’occulte. Il faut s’attendre à une subversion totale de la conscience. C’est l’abomination, si vous savez ce que ça veut dire.

Comment un être humain qui ne connaît pas les lois du monde invisible ou la technologie secrète, pourrait-il imaginer qu’on se moque de lui alors qu’on lui promet « paix, amour et évolution spirituelle » dans une poche-surprise?

A cause du conditionnement religieux infantilisant, qui est le même chez tous les peuples, un être humain n’est pas préparé à démasquer l’imposture d’un phénomène issu de l’invisible. Par l’image ou par le son, il sera trompé, car toute manifestation subtile lui apparaît spirituelle, sacrée ou divine.
Il serait pendu plutôt que d’admettre qu’il est sous influence occulte pendant ses moments d’exaltation. Ceci est valable dès que nous nous asseyons pour méditer ou prier.

Nous ne nous doutons pas que notre immobilité et la montée momentanée de notre niveau vibratoire attirent des curieux indésirables. Ils nous regardent alors que nous sommes incapables de discerner leur présence. Ils étudient nos défauts, analysent nos pensées et nos désirs comme sur un écran, et lorsque cela est possible, certaines entités circulent dans notre aura et y impriment leur sceau.

Habituellement, les choses restent ainsi, mais si nous forçons notre système énergétique par des techniques spirituelles, l’ouverture anormale des chakras et leur rotation accélérée peuvent aspirer des forces néfastes. Les semblables s’attirent, et celui qui n’a pas suivi les protocoles de la purification spirituelle s’expose à de sérieux désagréments.

Curieusement, ces anomalies sont vues comme des dons et des pouvoirs, et les victimes sont présentées comme des êtres évolués. C’est pourquoi nombre d’illuminés, ensorcelés par des entités astrales ont témoigné avoir rencontré Dieu, le Christ, la Vierge, Krishna, Bouddha ou un « maître de la grande loge blanche ».

Aujourd’hui, les ingénieurs occultes ont créé de nouveaux produits qui synthétisent les apparences divines traditionnelles avec des images fantaisistes d’extraterrestres. Avez-vous vu le portrait du Commandant Ashtar, une sorte de « maître ascensionné » encore plus ridicule que les autres. Il est entouré de l’inévitable lumière astrale, et porte un uniforme coloré avec du fourrage, des médailles ainsi que la casquette d’officier d’une flotte intergalactique de navires. C’est une grossière farce. Il faut être bizarre pour lui donner du crédit. C’est tout bull ****. (c’est du taureau ****) Le business New age est du taureau **** !

JL : Excusez-moi une seconde. Nous avons déjà abordé le sujet des apparitions virtuelles, mais je voudrais risquer une digression sur la « fraternité » opposée au nouvel ordre mondial dont vous avez parlé plus tôt. Je suppose que ce n’est pas un vain discours, n’est-ce pas?

J’ai personnellement utilisé l’expression « troupe terrestre » en parlant de l’activité de l’Archange Michel depuis le plan terrestre, et je ne sais pas si mon intuition concorde avec votre expérience.
Il y a une puissance dans l’univers qui a été personnalisée sous le nom de Michael – le bras armé du Christ. De nombreux charlatans se disent inspirés par Saint Michel dont les messages soporifiques sont à l’opposé de ce que la tradition enseigne sur Michel, l’agent de la Justice divine, dont l’épée flamboyante détruit l’illusion luciférienne. Qu’est-ce que cela signifie pour vous?

KEVIN : Ok, j’ai compris. Il faut débarrasser ces figures célestes du caractère dévotionnel que leur confèrent les religions. Le nouvel âge exploite ce vieux conditionnement subconscient. Il y a un travail de clarification. L’archange Michel n’est pas un dieu à notre image, ni un ange du panthéon judéo-chrétien. Ce n’est pas un maître de la lumière ou un ange astral, et tout ce taureau ****.
MI-KA-EL est une puissance cosmique dont la fonction est de restreindre le champ en expansion de la lumière naturelle, la lumière astrale des éons.

Michel – étymologiquement « qui est comme Dieu » – représente le pouvoir galactique ou universel qui surgit en tant que gardien des domaines divins, et qui veille à ce que les éons lucifériensle Grand Dragon de la ceinture zodiacale – ne débordent pas sur les zones cosmiques. Divin.

Je sais que ce n’est pas facile. Je vous demande de relire ce passage avant de continuer car cela risque de se compliquer. Symboliquement, le rayonnement de l’épée de Michael délimite la frontière qui ne peut être franchie par les entités inférieures.

En revanche, Lucifer représente l’expansion de la « lumière de l’illusion » qui est l’ombre de la réalité divine. Je ne sais pas comment l’exprimer plus clairement. C’est assez simple à comprendre, mais l’imagerie religieuse a implanté en nous de fausses images. La nouvelle religion du nouvel âge nous remplit de cette imagerie mal digérée qui hante notre subconscient judéo-chrétien. C’est pourquoi les gens y sont sensibles.

Christ et Michel sont des réalités universelles qui sont actuellement très actives dans les changements cosmiques. Ces forces attaquent la mafia invisible, et cette dernière se défend en les caricaturant. C’est la stratégie de base en temps de guerre : imiter l’adversaire.

« Il y a une guerre dans le ciel et Michael a combattu le Dragon et le Dragon n’a pas été victorieux », selon la parole du Livre de l’Apocalypse. Il faut replacer ces images dans une perspective spirituelle scientifique.

C’est l’équilibre entre « l’ombre » – la lumière de Lucifer qui illumine le monde visible – et la Lumière originelle qui est symbolisée par le Christ. Le Christ n’est pas un « maître » ou un personnage à notre image tel que présenté dans les caricatures à l’eau de rose des messagers astraux. Les églises ont fabriqué cette image sur la base de la dévotion naïve des masses. Il est donc possible de l’animer et de l’utiliser pour tromper le monde.

Je tiens à souligner que les éons – les puissances qui encerclent notre continuum espace/temps – sont des concentrations d’une puissance prodigieuse car leur existence dure aussi longtemps que dure un système solaire.

Ces formations sont des agrégats psychiques qui concentrent la quintessence de ce que l’humanité a produit en pensée, en désir et en action depuis des millions d’années. Ils sont de nature psychique et électromagnétique.

Ils sont devenus autonomes au fil du temps, et leur seul souci est de survivre.

Ces divinités parasites n’ont pas de conscience selon notre compréhension morale. Ces éons sont inconscients, ne pensant qu’à dévorer de l’énergie, étrangère à nos souffrances. Ils sont sourds à notre désir de libération, et ils s’y opposent de toutes leurs forces – c’est ce que symbolise le grand Satan. Notre émancipation spirituelle signerait leur déclin. C’est simple.

JL : Les Grecs disaient que l’homme est le bétail des dieux. C’est pire que jamais.

KEVIN : Le bétail n’est bon qu’à tondre et rôtir. Il faut savoir que ces formations éoniques ne sont que le reflet de ce que nous avons vécu à travers les âges. C’est pourquoi, à chaque changement d’époque, il y a un renouveau plus ou moins dramatique. L’au-delà est en partie nettoyé et vidé pour permettre la naissance de différentes civilisations.

La galaxie tourne, et notre système solaire se trouve actuellement dans un espace saturé de rayonnement qui peut être fatal aux puissances cosmiques qui ne sont pas dotées d’essence divine comme nous. Je m’excuse d’utiliser un langage spiritualiste que je trouve trompeur et imprécis, mais il n’y en a pas d’autre.

Incapables de s’adapter aux nouveaux rayons cosmiques qu’ils ne peuvent assimiler, les éons entrent en fureur, comme piégés. De plus, comme l’humanité est devenue matérialiste et athée, elle ne fournit plus assez d’énergie dévotionnelle raffinée. Ainsi, du haut en bas de notre système cosmique, c’est le tumulte du combat.

C’est pourquoi les hiérarchies de l’au-delà, où se reflète l’activité terrestre, sont aujourd’hui soumises à une double contrainte. Leurs chefs supérieurs (les éons du temps) menacés de dissolution, ont fait pression sur eux pour en extraire de l’énergie, et en réaction, ces hiérarchies inférieures ont fait pression sur le troupeau humain. Vous comprenez?

Relisez attentivement la phrase précédente car c’est un secret qui doit être connu aujourd’hui. Merci pour votre patience. D’ACCORD? Je continue.

De ce changement dramatique dans les échelons supérieurs découle le chaos planétaire actuel. J’espère que vous serez plus clair dans votre traduction que je ne le suis dans ma présentation. Ce sera plus facile plus tard.

JL : Nous traduirons vos paroles aussi fidèlement que possible.

Cette analyse ésotérique fournit une explication logique de la politique obscure des maîtres du monde. On voit qu’ils sont pressés, voire paniqués, et si on comprend bien la raison, on pourra se soustraire à leur emprise. Nous avons discuté de cette question avec un physicien dans notre article « L’origine de la pénurie d’énergie », et je vois que nous avons accès aux mêmes sources.

Nous sommes également inspirés et j’espère que d’autres chercheurs se joindront à nous et poursuivront leur enquête sur cette dynamique. Pour l’instant, les initiés sont rares dans ce domaine car il est très difficile de démasquer le double système d’illusion, celui du circuit terrestre visible et son inverse, son reflet invisible. Avec l’esprit de vérité, il est maintenant possible de se réveiller.

Si les éons supérieurs perdent la partie, leurs intermédiaires, les dynasties qui gouvernent le monde, perdront leurs privilèges et leur pouvoir sur la terre. Ils risquent de quitter leurs gouvernements, leurs trônes, leurs sceptres, leurs diadèmes et leur or. Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, pour le meilleur ou pour le pire.

KEVIN : Vous voyez le processus? C’est pourquoi nos Bush ou Chirac ne sont que des laquais serviles, prêts à plaire à leurs redoutables maîtres qui peuvent les écraser comme des cafards. Ils jouent au poker où le bluff est roi. Non seulement ils risquent leur position en tant qu’individus, mais c’est une menace pour les castes et les lignées génétiques qu’ils représentent.

Ces rapaces ne peuvent survivre qu’en groupes, en meutes. Leur survie individuelle dépend du clan. Alors que nous, êtres humains ordinaires, aussi écrasés et ignorants que nous soyons, nous possédons potentiellement une flamme qui pourrait nous reconnecter avec la vie éternelle. Hélas, nous utilisons peu notre pouvoir, car les religions et les philosophies nous ont rendus impuissants.

Nous sommes appelés à sortir mais nous devons travailler dur et ne pas attendre passivement l’aide du ciel. C’est le problème. Les gens espèrent un salut miraculeux, mais il faut agir pour que le miracle se réalise. Tu es d’accord?

JL : C’est ce que je prêche… un peu dans le désert. Vous avez magistralement décrit la situation en termes de macrocosme. Malgré la difficulté du sujet et notre manque de repères métaphysiques, nous avons une petite idée de ce qui se joue dans les hautes sphères de la Grande Babylone.

Nous avons compris leur précarité due à la crise du changement de cycle – la rotation du système solaire et de la galaxie se déplaçant dans un nouvel espace. Il a été décrit comme le début d’une nouvelle ère, mais les faux prophètes du nouvel âge mentent en affirmant qu’un âge d’or approche.

Nous savons que cette désinformation a été organisée par des pouvoirs conservateurs aux abois. Dire aux gens que nous allons automatiquement entrer dans un âge d’or, c’est leur rejouer le vieil air messianique, la carotte qui fait avancer l’âne. Ils sont flattés dans leur apathie congénitale.
Si vous n’y voyez pas d’inconvénient, après nous être jetés dans le ciel, nous pourrions redescendre pour examiner la situation planétaire depuis sa face visible.

Je sais qu’il est relativement facile d’être convaincant sur des sujets métaphysiques, car on touche la corde sensible spirituelle, mais il est plus difficile de démontrer le processus par son visage physique.

Nous sommes victimes des apparences et les Illuminati sont de grands illusionnistes dans le bal costumé de l’empire mondial. Ils distribuent rôles et masques. Ils peuvent nous apparaître sous n’importe quelle forme et imiter la sainteté et la philanthropie.

Ils ont tous le prix Nobel d’humanisme. Ils se décernent mutuellement des médailles au service de l’humanité. C’est une mascarade tragique. Voyez la star des médias déguisée en Lama. Il se fait passer pour l’ambassadeur de la paix alors qu’il est payé par le lobby de l’armement. Comment retirer son masque? Est-il même souhaitable que l’humanité désire être dupe? Ne nourrit-il pas ses exploiteurs par souci de sécurité?

KÉVIN : D’accord. Je connais bien le Lama dont tu parles. Nous l’avons financé, je veux dire la CIA. C’est un grand acteur. En tous cas.

Nous avons émis l’hypothèse – pour moi une certitude – que le macrocosme est entouré d’éons dotés d’une conscience instinctive qui les pousse à survivre coûte que coûte. En réalité, ces « dirigeants célestes » seront finalement victimes du changement et ne pourront pas échapper à une destruction inévitable. Ils ne peuvent gagner du temps qu’en gardant l’humanité sur l’ancienne fréquence de leur système. Est-ce clair, monsieur? Si vos lecteurs ne suivent pas, je m’excuse.

JL : Pour moi c’est clair mais je ne sais pas si les gens peuvent suivre votre démonstration car personne n’explique ces choses dans notre culture. A peine un ou deux auteurs spirituels en parlent. Les anciens Gnostiques ont transmis cette idée dans des légendes comme « Le Chant de la Perle » mais ils ont été exterminés pour cette raison.

KÉVIN : Exact. Vous avez compris que ces vastes structures de pouvoir – les éons – ont besoin d’être constamment alimentées en énergie. Cette énergie est extraite de la batterie humaine. Ces formations macrocosmiques utilisent pour cela des circuits intermédiaires de distribution d’énergie, les hiérarchies inférieures confondues avec les hiérarchies spirituelles.

Ces hiérarchies inférieures sont branchées sur les organisations terrestres qui produisent massivement de l’énergie à partir des émotions des masses.

Ainsi, de haut en bas, le système pompe la vie humaine qui est prise à son propre piège à cause de l’énergie qu’elle dégage en permanence – et comment pourrait-il faire autrement?

En effet, dès qu’une âme descend en incarnation, elle erre dans le brouillard de l’ignorance et se crée toutes sortes d’illusions en se heurtant aux murs de l’espace-temps. Cette âme – en l’occurrence des milliards d’âmes similaires – émet des désirs et des pensées de toutes sortes. Ces formes-pensées incontrôlées, souvent inconscientes, s’assemblent par affinités. C’est une loi de cohésion universelle.

Ainsi, les éons constitués de ces formes-pensées grossissent comme la reine dans la termitière. Ils finissent par avoir un semblant de vie indépendante. Au fil des millénaires, ces formations psychiques plutôt malsaines deviennent égocentriques, sourdement conscientes et rusées, têtues à survivre, et constituent ce que la tradition religieuse appelle le Serpent ou le Grand Dragon. C’est un cercle de foyers d’énergie qui suit la forme du zodiaque.

Les astrologues seront choqués d’entendre cela, mais le moment est venu de révéler que le zodiaque dont les fabricants d’horoscopes sont si fiers est le maillage électromagnétique de la prison terrestre.

Je ne sais pas si les gens peuvent l’admettre parce qu’il faut sortir de millénaires de culture. Nous devrions essayer de regarder notre univers en nous plaçant dans notre imagination en dehors de la ceinture zodiacale.

Ce système d’emprisonnement – le Dragon dévorant – a été révélé par des mythes anciens, mais les autorités religieuses ont veillé à ce que le véritable sens reste caché. Et pourquoi ? Car depuis le début, l’emprise de ces forces a été d’une telle ampleur que les religions les ont confondues avec les dieux. Les hiérarchies religieuses soumises à cette illusion nous ont appris à les craindre et à les vénérer. Hérétique, celui qui cherche à comprendre les mystères de Dieu !  »

Peu à peu, les occultistes et les mystiques ont pris une place de choix dans le monde intermédiaire, entre les éons supérieurs et l’humanité terrestre. Ainsi se formèrent divers groupes spécifiques liés aux esprits des races. Les premiers arrivés étaient les mieux servis et naturellement, des systèmes d’initiation se sont créés pour accueillir les postulants aux postes subalternes dans la hiérarchie invisible.

Vous vous en faites une idée par les 33 degrés du rite maçonnique écossais. Ces degrés symbolisent les grades dans la hiérarchie invisible.

Si vous regardez les choses objectivement, en mettant de côté les préjugés, vous vous dites : « pourquoi ces gouvernements, ces autorités et ces dirigeants qui nous parasitent? D’où viennent ces hiérarchies politiques et religieuses, et pourquoi ces traditions qu’ils ont fondées pour garantir leurs privilèges ? Avons-nous créé cela ou nous a-t-il été imposé? « 

Personnellement, je préfère me sentir responsable, sinon je ne vois pas la nécessité d’agir. Cela dit, je recommande de relire ce que je viens de dire sur la ceinture du serpent du zodiaque. Cette diffusion ésotérique n’est pas une information que vous trouverez dans vos favoris. Magazine New Age. Ok?

JL : Nous sommes dans la phase. Vous venez de décrire ce qui a conduit au bûcher les rebelles qui voulaient réveiller leurs frères humains. C’est l’explication du problème de la souffrance et de l’exploitation.

Premièrement, l’être humain émet des pensées, des formes mentales basées sur le désir, la possession, le ressentiment, la peur, l’avidité, l’attachement, la jalousie, l’espoir et les illusions qui l’accompagnent… et ces pensées l’encerclent peu à peu – intérieurement dans son moi psychique, mais également collectivement dans l’espace extra-atmosphérique.

Ces pensées se sont densifiées dans des structures psychiques hyper résistantes où l’humanité est prise comme dans une toile d’araignée. Alors, pour se libérer, dans son désespoir, l’humanité pensante a créé de nouvelles formes mentales, idéalistes, plus civilisées et raffinées, mais plus pernicieuses, l’humanitarisme, l’internationalisme et tout le reste. Cette projection idéaliste ira jusqu’à la saturation finale, la limite où le système plein d’illusions à outrance va imploser. Nous en sommes responsables et c’est pourquoi la délivrance ne repose que sur nous.

Il est difficile de renoncer à nos belles illusions tant qu’elles ne s’inversent pas en leur contraire, ce qui est inévitable selon la loi de l’équilibre dans cette nature.

Nous sommes les créateurs de notre malheur et de notre prison. Ce n’est pas un diable ou un Illuminati diabolique qui nous a mis dans ce pétrin, mais nos esprits se sont déconnectés de la vérité.

KEVIN : Bien sûr. La pensée est une arme magique puissante pour le salut ou la perdition. Mais je crois que nous n’allons pas aborder ici la question de la libération de l’âme et comment purifier notre être. Chacun sait ce qu’il faut faire, ou s’il ne le sait pas, il doit partir à la recherche d’un savoir-faire en matière d’hygiène spirituelle.

JL : Vous avez raison, cela pose un nouveau problème. De nombreuses méthodes de méditation ou de soi-disant développement personnel n’apportent pas de libération durable. Elles relient les gens à d’anciens systèmes psychiques que j’hésite à énumérer car les adeptes de ces méthodes pourraient se sentir visés, et l’on sait à quel point l’être humain est sensible en matière de croyance spirituelle. Quand on en tient un, il faut croire que c’est le bon, sinon il perd son effet. Son effet placebo.

Pour libérer l’esprit, il faudrait pratiquer une attention perpétuelle, et grâce à cette économie d’énergie au quotidien, on serait libéré assez rapidement des conditionnements collectifs et des fantasmes individuels. Mais c’est facile à dire…

KEVIN : Je crois que c’est la bonne façon d’exister sainement dans ce monde malsain et compliqué. Restez toujours attentif et ne vous enfermez pas dans des pensées qui nous lient à des nœuds individuels et collectifs (Kevin utilise le mot névrose – névrose / nœud psychique).

Mais c’est facile à dire. Chacun doit découvrir sa propre approche, sans crainte d’expérimenter. Il faut souvent faire des erreurs avant de trouver la vérité. Personnellement, ce n’est pas à moi de dire comment faire, pourvu qu’il y ait une marche à suivre universelle… et j’en doute.

JL : Ainsi, après avoir décrit le circuit entre les sphères supérieures et le plan astral intermédiaire – le système de la Grande Babylone – qui se confond avec le monde divin à cause des superbes créatures capables d’imiter les formes célestes, j’aimerais que nous revenions vers la terre.

Lorsque nous observons notre monde, les apparences nous trompent car nous manquons de recul. Après tout, ce monde est la projection de nous-mêmes. Notre implication nous empêche de le voir tel qu’il est. Nos yeux regardent mais ne voient pas et nos oreilles écoutent mais n’entendent pas.

De plus, notre sentimentalité est tellement exagérée que nous refusons de voir ce qui n’est pas agréable et ce qui ne correspond pas à nos idéaux et à nos croyances. L’être humain est faible, alors qu’il est le dépositaire de la semence d’un dieu.

Il est incapable de s’organiser face à ses prédateurs visibles, encore moins à ceux qu’il ne voit pas mais à qui, dans sa candeur, il adresse supplications et prières. Bref, il nourrit ses tuteurs tout au long de ses journées. Il les applaudit, les place sur un trône, leur confie son destin, sa santé, son âme, toute sa vie.

C’est un long chemin. N’y a-t-il pas un moyen de démasquer les prédateurs pour accélérer la prise de conscience?

KEVIN : Pour connaître la vérité, nous devons comprendre le plan qui se déroule sous nos yeux malgré notre aveuglement. Tout d’abord, il faut que les personnes sensibilisées soient bien convaincues qu’une guerre cosmique fait rage mais que divers moyens ont été utilisés pour qu’elles continuent à vivre comme si de rien n’était. Il n’y a rien de nouveau sous le soleil.

Depuis la fin de l’Égypte antique, les événements se sont précipités, et la crise déclenchée par l’opération Golgotha ​​a semé la panique de fond en comble dans la Grande Babylone qui symbolise l’au-delà avec ses démons et ses merveilles.

JL : Le livre de l’Apocalypse de Jean dit que Babylone est le repaire des trafiquants de toutes sortes, des trafiquants d’essences magiques extraites des règnes naturels mais aussi des trafiquants d’âmes. Cela signifie que les marchands de Babylone, les grands magiciens sont les opérateurs qui organisent le pillage énergétique entre la terre et l’au-delà. Ce passage biblique est très clair, et il faut être de mauvaise foi pour ne pas comprendre comme il se doit les mots « trafic d’âmes » dans le livre de l’Apocalypse.

Sur notre plan terrestre, nous n’avons qu’à regarder nos dirigeants. Ils se comportent de plus en plus comme des bandits. Regardez Chirac ! L’insolence de ce chef de gang ! Et votre Bush qui ment comme il respire. C’est 666. L’impudeur dans les mensonges.

KÉVIN : Exact. Votre super mentor est un drôle d’oiseau. Son masque est tombé mais il rit avec impudence. Même chose avec Bush, la petite grève. D’accord, mais tant pis.

Les théologiens des religions de la Grande Babylone s’organisèrent pour dissimuler la piraterie cosmique aux croyants judéo-chrétiens. Mais il y a de l’espoir que cette situation prendra fin.
Les « parrains » des hauts niveaux ne sont pas en grande forme, et depuis plusieurs siècles, ils s’agitent pour leur survie, jusqu’à descendre de leurs beaux quartiers de la Grande Babylone pour trouver de quoi se nourrir.

J’exagère un peu car ils ne sont pas réduits à la dernière extrémité, mais en tout cas, ils ont mis en place un plan d’urgence qui mobilise les hiérarchies invisibles et les relais planétaires des grandes organisations politiques et religieuses. C’est pourquoi ils doivent tous s’unir dans l’ordre politique mondial et l’œcuménisme religieux.

C’est de là que je voulais venir. Si nous comprenons le déroulement de ce plan, non dogmatiquement comme les plaideurs de l’Evangile, ni même superficiellement comme les conspirateurs, nous avons une chance de nous repérer. Ce n’est pas facile, mais celui qui comprend est délivré, et je dirai que son âme est sauvée. Un million d’implants qui l’ont vampirisé se transforment en poussière.

Cependant, croyants et autres, parce qu’ils n’ont qu’une vue fragmentaire, risquent d’être piégés dans le dernier acte.

Les chrétiens, pour autant qu’ils s’intéressent encore à la Bible, sont ensorcelés par les images de l’Apocalypse, et les autres, pour autant qu’ils soient avertis, se dispersent dans les phénomènes catastrophiques qui sont souvent des leurres pour duper les niais. Vous voyez la scène? Les croyants chrétiens, militants contre le nouvel ordre mondial, adeptes de la tendance complotiste new age, n’ont qu’une vision très partielle de la situation. Ils voient le soleil se lever à leur porte.
Le problème est qu’on ne peut trouver personne qui ait compris le rôle qui se joue à la fois sur le plan physique et aussi dans l’au-delà.

C’est pourquoi, lors de cet entretien, j’ai voulu mettre les choses en ordre. Premièrement, le complot contre l’humanité a son origine dans les hauts royaumes invisibles que les croyants considèrent comme divins, ce qui les rend impuissants à voir le danger. Deuxièmement, ce complot est mené dans le monde matériel à travers des organisations officielles qui ne sont que les vitrines de groupes secrets.

Le vrai pouvoir est toujours caché et le pouvoir le plus élevé est absolument secret.

La posture des papes et des présidents est délirante. Le décorum de la société n’est qu’une imposture. Et les médias font briller des lucioles éphémères qui captent notre attention, alimentent nos conversations et polluent notre conscience avec des informations trafiquées. OK?
(À ce stade, le visage de Kevin a pris les traits d’une profonde tristesse)

Je voudrais vous dire que rien n’est fini et que le plan des maîtres de la grande Babylone n’aboutira pas.

Les autorités supérieures savent qu’elles échoueront à établir un ordre mondial technocratique et théocratique à long terme. Et pourquoi? Parce que ce plan viole les lois naturelles et celles-ci finiront par se venger. Pouvez-vous imaginer la revanche des règnes naturels exploités et abusés pendant des siècles? Il y aura un choc en retour.

Le projet de « nouvel ordre mondial » n’est qu’un moyen vers un objectif bien plus secret. Si ce n’était pas le cas, les George Bush n’auraient jamais annoncé publiquement un nouvel ordre mondial. Vous comprenez?

Si tel était leur véritable objectif, ils n’auraient pas imprimé « nouvel ordre mondial » en latin sur les billets d’un dollar. Ils auraient caché l’affaire. S’ils croyaient en Christ, ils n’auraient pas imprimé « In God we trust » sur leurs billets de banque, pour la simple raison que Christ a renversé les tables des changeurs de monnaie dans le temple. Comprenez-vous ce que signifie ce geste? Jésus a giflé la banque. Qu’en pensent les financiers du Vatican?

JL : Alors derrière l’imagerie religieuse, y a-t-il une guerre totale en cours? C’est à cause de cette tension que les idéalistes avides de sécurité invoquent la paix, sans imaginer le conflit qui fait rage.
Personnellement, depuis mon plus jeune âge, je me suis toujours méfié des pacifistes. Ils vivent dans un rêve ou sont manipulés pour rendre les gens incapables de voir que le conflit visible n’est que l’effet d’une tension beaucoup plus grave. C

ette tension doit impérativement être relâchée, et c’est pourquoi nous aurons Armaguedon, la « guerre de tous contre tous ». C’est une nécessité salutaire. Le prophète a dit : « Malheur à celui qui invoque la paix alors qu’il n’y a pas de paix. Et cet autre mot qui s’adresse aux réformateurs :
« Malheur à celui qui a plâtré le mur que le Seigneur a décidé d’abattre ». (Ezechiel)

KEVIN : Oui, une guerre fait rage, et les religions de bonne foi ainsi que les pacifistes et les humanitaires sont là pour donner l’impression que tout pourrait bien se passer dans le meilleur des mondes possibles.

Si vous lisez les Évangiles avec un esprit libre, exempt d’interprétations théologiques, vous constaterez que l’opération Golgotha ​​​​n’est pas un processus spirituel désincarné, mais une réalité actuelle, faite de sang, de sueur et de larmes. L’opération « Christique » a bouleversé le monde en profondeur, comme une agression absolue contre l’ordre établi. C’est pourquoi l’ordre établi a été obligé de fabriquer ces églises sectaires, désormais bien intentionnées, et tout le cirque que vous connaissez par cœur. Sauver la face.

Certains chrétiens, mieux informés sur le plan ésotérique, ont du mal à se défaire de leur conditionnement religieux qui leur cache le véritable sens de l’opération Golgotha. Mais de toute façon (peu importe). Je m’adresse ici à ceux qui ont des oreilles.

Les puissances planétaires sont en guerre parce que leur empire est menacé de destruction d’en haut et aussi de la terre. Cela est dû aux nouvelles forces cosmiques qui nettoient l’espace céleste pollué depuis des millénaires.

Et maintenant, nous allons parler de la guerre magique dans laquelle certains groupes sont engagés sur le terrain.

JL : Travaillez-vous pour une organisation?

KEVIN : Bien sûr, sinon je ne vois pas ce qui me permettrait de parler de ces choses. Discuter avec des amis autour d’un café dans le salon? Non merci. Je ne pourrais pas formuler ces idées si je n’étais pas motivé par un ordre de mission. Si je n’étais pas engagé, je vivrais paisiblement sans m’occuper du reste. Peut-être lirais-je de temps en temps une publication comme la vôtre, en profitant du soleil de mon jardin? Et je dirais, eh bien, incroyable, c’est effrayant. Mais je n’aurais aucune raison de bouger. Pour quoi faire, d’ailleurs?

Je suis fiancé mais je ne suis qu’un chef de projet sans importance, et qui ne connaît pas l’identité de ses parrains. Dans notre… euh… j’hésite à parler d’organisation, parce que c’est une armée secrète d’un genre très particulier, on met la priorité sur la conscience. C’est pourquoi j’agis librement, et que je fasse le bien ou le mal, c’est toujours de ma propre initiative. Je n’ai pas reçu d’ordre et je n’obéis qu’à ce que je crois être juste.

Je suis un résistant, conscient que des troupes amies sont en marche, mais du fond de mes tranchées, je ne les vois ni ne les entends. Je me rends compte de l’avancement des opérations grâce à la posture des Illuminati que je vois se débattre sur la scène du monde. C’est donc en tant que combattant que je m’exprime, mais un combattant anonyme, qui ne saurait dire où il reçoit les ordres qui lui sont transmis par télépathie. Cependant…

Ce n’est pas facile à dire, mais vous devez savoir qu’il y a une puissance à l’œuvre pour renverser l’ordre mondial.

JL : Et quand viendra ce moment ? Pouvons-nous, malgré notre impuissance, être utiles?

KEVIN : Cela dépend de l’ultime échéance des puissances qui organisent le jeu politique sur cette planète. Ils devraient bientôt faire tomber leur dernier atout, leur joker messianique. Alors leurs ennuis commenceront…

Je vous ai dit que le nouvel ordre mondial n’est qu’un moyen de mettre les gens sur la même longueur d’onde. Ce plan a commencé par l’internationalisme, cet idéalisme permettant à toutes les nations et cultures de se fondre doucement en un tout unifié et donc contrôlable. Ce désir d’universalité virtuelle devait émaner du cœur des gens pour qu’ils croient que c’était leur volonté.

Grâce à la télévision, et à d’autres armes moins visibles, c’est fait. Les êtres humains se sont préparés à attendre une parousie politique avec l’émergence d’un âge d’or de paix et de prospérité. Cet idéal s’est profondément implanté dans notre subconscient grâce à une interprétation pervertie des écritures du judéo-christianisme.

Qu’il soit athée ou croyant, tout le monde aspire à un monde meilleur et croit que l’évolution naturelle du progrès est d’apporter des conditions de vie parfaites sur cette terre. Voyez ces évangélistes qui vous promettent la venue du royaume des cieux sur la terre. Où ont-ils cherché cette interprétation? Elle a été implanté en eux.

Jésus n’a jamais parlé d’un royaume terrestre. Au contraire, il a dit : « Mon royaume n’est pas de ce monde ». Et alors? Donc, les prédicateurs prêchent un évangile inversé, quand un enfant pourrait dire : « Et les gars, attendez une minute. Ce n’est pas ce qui est écrit dans l’évangile qui vous est si cher. Peut-être avez-vous besoin de lunettes? de ce monde » et vous dites que Jésus reviendra établir un paradis terrestre ! Vous plaisantez ? Un enfant peut comprendre qu’il y a une erreur quelque part.

Nous avons écouté sans broncher les prêtres, les pasteurs, rabbins et gourous pour nous raconter leurs inventions d’un paradis terrestre fait de « paix et d’amour ». Maintenant, Jésus a dit « Je ne suis pas venu apporter la paix mais l’épée ». Qui a parlé d’un monde meilleur ? Si ce n’est le Christ, qui a intérêt à promettre? Et dans quel but démagogique?

Savez-vous pourquoi cet idéal a été implanté dans l’humanité sous une forme religieuse et politique qui n’est qu’un sous-produit du judéo-christianisme? Pourquoi l’évolution vers le meilleur des mondes possibles est-elle devenue un espoir politiquement correct qui alimente tous les discours? S

avez-vous pourquoi le nouvel âge est basé sur l’utopie d’un monde meilleur ou d’un paradis terrestre de paix, d’amour et de joie?

JL : J’ai déjà traité le problème de l’idéalisme New Age. C’est l’ivresse propagée d’une loge orientale par les « maîtres de la grande loge blanche ».

C’est une croyance inconnue dans les civilisations anciennes, et qui est née dans le sillage du messianisme judaïque. Je crois que ce sont les jésuites qui ont introduit ce messianisme en Orient lorsqu’ils ont infiltré les ordres religieux brahmaniques et bouddhistes, en particulier le lamaïsme. Cela explique comment le Dalaï Lama, marionnette de la CIA, est devenu le propagandiste du messianisme du nouvel ordre mondial.

Si l’on fonde sa politique sur l’espoir de l’avènement d’un justicier mondial, il faut bien qu’il se décide à montrer son nez un jour, non? Je crois que le messie – l’oint – est de toute éternité dans notre âme.

Si j’étais à la place de son adversaire, j’organiserais une imitation de son retour sur terre. Je ne vois pas d’autre solution que d’imiter le « retour du Seigneur » si l’on veut bloquer l’émancipation spirituelle. C’est ce qui explique le fantastique montage international, tous ces efforts pour faire vouloir à l’humanité le retour du Christ ou de quelque avatar politique. C’est la raison de ce tumulte: la paix, le progrès, un monde meilleur, le royaume sur terre, et toutes ces élucubrations qui égratignent l’humanité souffrante là où ça démange.

Pour imposer cette croyance, il a d’abord fallu renverser le sens des écritures bibliques, dont le judaïsme s’est chargé et l’Église de Rome qui l’a suivi. Plus récemment, la Loge Orientale est entrée dans le complot et a inventé la fable des « maîtres de sagesse » et la venue de Maitreya, le Christ adapté à la doctrine bouddhique. La théosophie anglo-saxonne a répandu cette croyance en Occident, et le nouvel âge d’Alice Bailey a mis la touche finale en proclamant le retour imminent du Christ. En bouquet final, il s’adressera au plus grand nombre… à la télévision ! Il fallait s’en douter.

KÉVIN : Très bien. C’est exactement comme ça, sauf qu’il ne faut pas trop insister sur la propagande décadente du New Age, car les loges qui contrôlent l’opération sont en guerre. Ainsi, la dissimulation et la désinformation, qui sont les principales armes de tout conflit, sont monnaie courante.

Nous ne devons donc pas nous concentrer sur ce qui a été écrit par des médiums et des médiums à la noix, car ce sont des leurres. Ils ont piégé le sol. Cependant, je pense que la télévision sera l’arme maîtresse. Le jour J, un initié charismatique s’adressera au monde entier en se faisant passer pour « le Seigneur que les peuples attendent ». Je cite Bailey dans son livre The Return of Christ où elle prédit « Le Jour de la Déclaration du Seigneur à la télévision ».

Vous connaissez cette salade mieux que moi car vous avez pris la peine d’étudier ces ouvrages. Vous avez lu la littérature théosophique ainsi que les prophéties modernes. Bon travail. C’est pourquoi je m’intéresse à vous. Vous avez les clés du système. Je peux vous assurer que vous ne vous trompez pas.

J’ajouterai que les jésuites de haut rang contrôlent les services secrets pour la simple raison qu’ils ont créé ces services depuis longtemps à partir de la vieille inquisition dominicaine. La boucle est bouclée.

Pourquoi pensez-vous que les initiés qui organisent l’opération « retour du Christ » ont-ils exposé leur plan explicitement à travers la propagande théosophique et new age?

JL : Je vois ce que tu veux dire.

Pourquoi ont-ils fait circuler des écrits où leur plan se dévoile sous l’aspect le plus flatteur aux yeux des idéalistes?

En diffusant dans le bazar occidental des spiritualités fondées sur des doctrines ésotériques orientales, ces lucifériens ont voulu redynamiser le messianisme latent chez les judéo-chrétiens, en créant d’abord un traumatisme culturel, puis une religion synthétique d’où émergerait la forme d’une « nouvelle religion mondiale.

C’est la technique de maîtrise du conflit des contraires, « diviser pour mieux régner ». C’est pourquoi j’ai très tôt soupçonné les jésuites d’être à l’origine de cette manipulation œcuménique.

J’ai reçu la confirmation historique que les jésuites sont venus au Tibet où ils ont été initiés au lamaïsme et sont devenus des éminences du bouddhisme tibétain. Vous voyez le reste…

L’introduction de la mode du bouddhisme permet de diluer certains traits du christianisme, en confrontant les deux religions pour les fusionner plus tard. Des esprits ouverts, épris d’universel se sont laissés prendre, avec pour résultat l’expansion rapide du nouvel âge qui passe allègrement du Bouddha au Christ pour nous convaincre de leur unité, ce qui neutralise à la fois la pure doctrine libératrice bouddhique. et le christianisme rédempteur.

Lorsque le récit du Bouddha et du Christ sera réglé, et que toute discrimination sera considérée comme un dogmatisme raciste, la nouvelle image du messie politiquement correct pourra être projetée sur l’écran de la nouvelle religion cathodique.

Ce messie prendra la figure du justicier cher à Israël, un messie politique que la doctrine marxiste incarne au niveau social. Êtes-vous d’accord avec cette analyse réductrice?

KÉVIN : Je suis d’accord. Je vois que vous avez bien réfléchi à cette question. Votre résumé recoupe mes conclusions, et je n’ai rien à ajouter si ce n’est que le messie du nouvel ordre mondial n’est pas une fin en soi, comme le suggère le messianisme juif, mais un moyen. en vue d’une extrémité supérieure.

Rappelons-nous que les autorités occultes qui organisent l’opération sont à bout de souffle, et qu’elles ont un besoin urgent de recharger leurs batteries. Ce n’est pas la gloire qu’ils recherchent ni la victoire d’Israël car les Juifs seront laissés pour compte après avoir vu leur bannière flotter un instant sur la terre. Leur victoire sera comme celle du grimpeur qui a atteint le sommet. Il joue intelligemment pour une photo avant de redescendre avec ses moignons gelés.

Les juifs m’amusent. J’ai des amis juifs et j’ai souvent envie de leur dire : Hé les gars, vous rendez-vous compte où vos patrons vous emmènent? Vous devriez descendre du navire avant la catastrophe et abandonner le rêve de domination mondiale qui a été implanté dans votre subconscient. « Ils pourraient me répondre : « Chalom man. Même si ça se termine en fiasco, en attendant, on passe un bon moment en tête d’affiche. Ne gâchez pas le plaisir putain de goy ! «  (rire)

Des éons veulent créer une émotion universelle à partir d’un événement incroyable, et quoi de plus joyeux pour l’humanité souffrante que la vision d’un Christ aimant qui reviendrait sur terre pour déloger les méchants et tout restaurer à la pureté édénique? Il faudrait être un bâtard pour s’opposer à cet espoir. D’ailleurs, personne n’est contre et on laisse venir… (clin d’œil de Kevin)

JL : Vous ne vous y opposez pas?

KEVIN : Au contraire, il faut « booster » le messie d’opérette et il repartira en sucette après son heure de gloire. Tout va éclater, mec !

JL : C’est un fait étrange que je ne peux pas m’expliquer. Personne n’ose exprimer une opinion contraire au plan messianique. Dans la plupart des organisations spirituelles que j’ai rencontrées au cours de mes investigations, elles veulent ignorer cette possibilité. On fait semblant de croire que la vie continuera comme par le passé, avec quelques catastrophes, faux attentats, tremblements de terre, changements climatiques, crises économiques et conflits périphériques aussi artificiels que la guerre contre l’Irak. Mais personne n’ose regarder la vérité en face.

Quiconque échappe à la propagande de masse n’échappe pas à celle de sa secte favorite. A croire que personne ne pense plus loin que demain matin. Nous sommes impuissants à gérer l’hypothèse messianique car elle est trop sensible. Alors on repousse. On fait semblant de croire que le mythe de l’antéchrist est une fable alors que tous les signes qui ont été prophétisés sont là. C’est étrange: les gens ont une capacité à nier la réalité qui dépasse l’entendement. La légèreté de l’être.

KEVIN : Parfaitement, personne ne sait comment gérer les données « Opération antéchrist ». Personne n’est prêt à affronter un événement historique aussi incroyable. C’est ici que l’on voit le manque de vision des nombreuses sectes ainsi que des églises officielles. Je vais vous donner un critère.

Si vous voulez vérifier la lucidité de quelqu’un, posez-lui des questions sur le Nouvel Ordre Mondial et l’Antéchrist. D’une manière générale, la question sera éludée et, à la fin, vous obtiendrez une réponse New Age boueuse. Les seuls opposants déclarés à l’antéchrist sont les évangélistes, mais si vous leur posez la question vous verrez qu’ils attendent toujours la venue d’un sauveur qui devrait succéder au « faux prophète ». Ils ne sortent pas.

Ils ont besoin d’un sauveur parachuté dans leur désordre. Tout le monde veut un miracle. Le scandale doit donc arriver. Remarquez, on s’amuse. Il y a quelques années, la rumeur disait que Ron Hubbard, le fondateur de la Scientologie, était le Bodhisatva Maitreya. Les autorités de l’Église de Scientologie se sont rétractées après avoir fait l’annonce, quoique officieusement dans leurs rangs. Pourquoi la Scientologie aurait-elle besoin d’un Maitreya?

JL : Ici en France, les Raëliens ont écrit dans leur journal « Apocalypse » que Raël était le Bouddha Maitreya, mais là aussi, il n’y a pas eu de surenchère de la part de ce mouvement.

J’ai aussi entendu la rumeur selon laquelle la Scientologie voulait présenter Ron Hubbard comme le Maitreya lors d’une grande manifestation à Los Angeles, mais cela ne s’est pas produit. Ils ont produit un disque intitulé « Hymn of Asia » où l’annonce du Bodhisattva de Ron Hubbard est simplement suggérée dans les paroles de la chanson. Je constate que ce désir d’être l’avatar « que les masses attendent », est latent dans les mouvements de la marge en quête de respectabilité. Maitreya est une valeur dominante. Je ne peux pas en dire plus, mais vous avez raison, des organisations que l’on croyait étrangères à la nouvelle ère se livrent à la même propagande. C’est un signal irrésistible d’unité œcuménique.

KEVIN : Vous verrez que le jour J, lorsque la mise en scène médiatique et internationale d’un retour du Christ-Maiteya (quel que soit le nom qu’il prendra à ce moment-là) se déroulera sous nos yeux, alors les organisations initiatiques, religieuses et spirituelles et même les mouvements philosophiques s’agenouilleront.

JL : Vous voulez dire que l’événement sera si puissant qu’il balayera toutes les différences et pulvérisera les dogmes qui divisent les chapelles?

KEVIN : Pas extérieurement. Chacun tiendra sans doute le sien selon les apparences, mais aucune voix n’osera s’élever pour crier à l’imposture. Et savez-vous pourquoi? Pragmatisme, mon ami, pragmatisme. Chaque secte et chaque église fera un acte d’allégeance, soit parce que l’idéal de chaque groupe se trouvera dans la nouvelle religion mondiale, soit parce qu’il ne sera pas possible de faire autrement pour sauver sa peau.

N’oublions pas qu’aucune contestation ne sera tolérée par les organisateurs de l’opération « bienvenue au messie ». Si vous ne croyez pas au « sauveur du monde », vous passerez pour un malade, un délinquant dangereux, un ennemi de l’humanité. Le messie providentiel n’apporte-t-il pas la solution à tous les maux qui accablent l’humanité ? Qui peut s’opposer moralement à celui qui vient sauver le mond ?

JL : Tout dissident sera lynché. Le messie politicien saura résoudre efficacement les problèmes planétaires puisque ces problèmes ont été créés de toutes pièces par ses sbires. Pour que ce messie se manifeste en donnant l’impression qu’il était désiré par les humains eux-mêmes, il suffira de créer une crise économique, de répandre des maladies affreuses, et les foules agenouillées crieront vers le ciel. Et cette aide viendra.

Au début, cette aide pourrait être politiquement efficace, mais peu à peu la tyrannie montrera son vrai visage.

KEVIN : Eh bien, c’est vrai. Il ne faudra pas faire le malin, car le führer du meilleur des mondes ne plaisantera pas avec les mauvais sujets de son empire. Gare à la police théocratique !

Si vous le voulez bien, pour changer de sujet, j’aimerai savoir quelque chose. Pensez-vous qu’il y a beaucoup de gens, ici en France, qui se doutent de ce qui se prépare?

JL : A ma connaissance, c’est un sujet tabou. J’ai perdu des lecteurs juste pour le toucher. J’ai perdu mes connexions dans les cercles New Age. Franchement, je ne reçois jamais de courrier qui exprime une vision lucide de « ce jeu macabre », et que j’appelle le Grand Jeu. Les gens semblent tout ignorer du scénario dont le dernier acte va se jouer sous leurs yeux. C’est déprimant car cela rend la communication difficile.

Avec nos théories, nous serions pris pour des fous jusqu’au dernier degré de démence.
Alors pensez-y, nous prétendons admettre la venue historique d’un messie, ce qui est déjà une idée assez nouvelle, mais en plus, nous pensons que ce messie est un faux. Puis…Ce sera un messie d’opérette qui brillera le temps d’une chanson avant de découvrir qu’il chante faux et que c’est un connard.

A ce sujet, je dois être pris pour un noisette, mais je ne suis pas contredit car j’ai des arguments. Pour vous répondre, je dirai qu’il n’y a personne vraiment au courant de cette question en dehors de rares cercles. Personnellement, je ne prétends pas connaître la vérité et il y a une marge d’erreur dans les hypothèses que nous faisons ici.

Mais nous essayons d’y voir clair, et c’est un effort douloureux dans le monde dans lequel nous vivons.

Les gens les plus volontaires écoutent tout cela et disent : « C’est très intéressant ». Je ne peux pas dire s’il y a une seule personne en France avec qui je puisse dialoguer comme je le fais avec vous, en retournant ces questions sans a priori, sans complexe ni tabou. Vous voyez, je me fiche que vous soyez d’accord avec ce que je pense, ou si c’est intéressant, parce que c’est la vérité qui compte.

KÉVIN : Je vois. Tu dois te sentir seul parfois. (rires)

Je vois ce que tu ressens mais ne t’inquiète pas. Tous ceux que je connais – enfin quelques-uns – qui travaillent sur ces questions sont dans le même état d’esprit. Ce sont… hmm… des pionniers du Far West dans leur chariot qui se bousculent sur des pistes dangereuses. Mais n’est-ce pas excitant ? N’est-ce pas ce que vous aimez ? Chercher et comprendre des choses mystérieuses pour les transmettre. Pour cela, il faut assumer la solitude car il n’y a pas grand monde sur ces lignes,

Alors. Pour fermer la parenthèse de notre expérience personnelle, je veux revenir sur l’idée que le jeu – le Grand Jeu comme vous dites – ne se passera pas aussi bien que prévu pour nos amis Illuminati. Leur habileté est conditionnée par l’intelligence de leurs dirigeants. Sans ordres précis, ils sont dans le chaos.

Ils ne sont forts et intelligents que lorsqu’ils sont rassemblés dans leurs boîtes. Ils ne sont vainqueurs que lorsqu’ils ont l’assurance de la victoire, et lorsqu’ils sont poussés par leurs maîtres.

Aucun homme politique n’est élu sans l’accord d’une volonté supérieure…

JL : On les appelle des « élus ».

KÉVIN : Bien. C’est exact. Cependant, si les ordres n’arrivent plus, ou si les loges sont démantelées, comment pourront-ils se diriger, eux les chefs aveugles qui guident les aveugles? Regardez nos comédiens de présidents, vos Chirac et nos Bush, ces sbires qui reçoivent des gifles quand ils n’obéissent pas correctement aux ordres. Rappelez-vous la farce électorale des deux.

Ils n’ont pas honte d’agir devant leur peuple, et cela indique simplement qu’ils ne sont plus tout à fait humains. Mais, ils ne m’intéressent pas. Nous ne devons pas leur prêter attention, ne rien envoyer dans leur direction. Ne leur donnez rien à manger. Nous parlerons une autre fois de l’arme de la conscience magique.

Nous devons anticiper ce qui va se passer ensuite. Je regrette de ne pas pouvoir en parler clairement car l’adversaire pourrait en profiter. Il y a des choses que les Illuminati ignorent. Comme je vous l’ai dit, le cloisonnement est la règle du bas vers le haut.

D’une certaine manière, vous en savez plus qu’eux sur le déroulement du plan et son objectif. Ils obéissent pour garder leurs privilèges, mais vous êtes plus puissant, car vous êtes libre, et ce que vous faites, vous le faites par amour de la vérité et de l’humanité, sans espoir de recevoir la croix du mérite. Est ce bien ça?

Dans mon cas, j’ai découvert que sur une autre dimension de mon être, j’ai un pouvoir égal à ceux que je combats, sinon je n’aurais même pas l’idée de les affronter ni l’envie de vaincre. Vous comprenez?

JL : Oui, je comprends. J’ai été initié à cette connaissance. Je ne peux pas préciser les circonstances, mais j’ai compris cette vérité de l’égalité des chances malgré l’extrême disproportion des forces sur le plan visible. Un modeste scribe peut renverser un empire par la force de sa parole.

KÉVIN : C’est vrai. Il peut avoir un pouvoir invincible d’une autre dimension, et je ne parle pas du plan astral car de l’au-delà ne viennent que les ennuis. (Rires) Non, je veux dire que nous pouvons recevoir une force cosmique à travers des êtres vivants qui sont sur la même fréquence que nous.
Je vous ai demandé si vous connaissiez beaucoup de personnes au courant de la situation, et vous avez répondu par la négative.

Cependant, nous rencontrons beaucoup de gens qui croient savoir quelque chose, et qui vous disent qu’ils ont compris. Parfois, ces intuitifs qui ont tout compris, vous moralisent en vous disant : « occupez-vous plutôt de votre évolution personnelle car il n’y a rien d’autre à faire ».

JL : Oui, j’entends souvent ce discours. Récemment un lecteur m’écrivait : « La situation mondiale telle qu’elle est présentée dans votre numéro 9 est décourageante et je ne m’abonnerai plus. Nous savons tout cela, et nous savons ce qui reste à faire : la prière. « 

KEVIN : C’est illustratif de la tendance générale à abdiquer. Personnellement, je crois à la prière de victoire et non d’aide. Je ne veux pas de prière de mendicité ou de résignation. La prière est un acte volontaire par lequel on obtient ce qui est nécessaire à l’action. Tu es d’accord?

JL : Parfait. Si quelqu’un prie c’est pour mieux assumer ses responsabilités, pour aider l’univers sans l’accabler de notre faiblesse. L’art de la prière est subtil. Ne vous trompez pas de cible, écrivez la bonne adresse sur l’enveloppe, et assurez-vous que le message n’est pas intercepté par des « voleurs ». De nombreuses prières sont vampirisées avant d’atteindre leur destination.

D’ailleurs, qui connaît la destination en toute conscience? C’est une question que les grands mystiques ont abordée avec prudence. Ils nous ont prévenus.

La prière ne devrait pas être profanée dans des désirs égocentriques ou des buts terrestres. Aujourd’hui, prier est souvent un piège car nous sommes encouragés à prier pour les déchets humanitaires. Faut-il prier pour éviter l’apocalypse parce que nous sommes timides? Ce serait une trahison.

Si cette dame veut me faire prier pour la paix, un monde meilleur ou d’autres bonnes causes, je dis « non merci ». Si elle me demande de prier un dieu, je lui réponds : « le dieu est intérieur et il sait mieux que moi ce dont j’ai besoin ». Mes actions sont ma prière.

La prière la plus pure est de vouloir la libération de notre âme, et certainement pas d’attendre qu’un vaisseau de lumière battant pavillon de l’archange Michel descende de la stratosphère pour nos beaux yeux.

Il est écrit qu’il faut faire la volonté du Père plutôt que d’invoquer « Seigneur, Seigneur » comme un perroquet. C’est un sujet qui ne concerne que la conscience intime de chacun. Cependant, je crois que la prière qui demande la rémission du karma douloureux est une prière juste. Dieu ne dédaigne pas un cœur brisé.

KEVIN : Alors, les gens qui prétendent l’avoir, que font-ils? Je mets de côté les vrais spirituels qui ont choisi de sortir de ce monde, et qui sont en train de construire un corps de gloire. Ceux-ci agissent positivement. Mais il y a tous ceux qui s’amusent avec la spiritualité, sautant d’une méditation à l’autre à la recherche d’une vague illumination. Il est compréhensible de sauter des programmes, sauf lorsqu’ils collaborent inconsciemment avec les pouvoirs de l’illusion. Le mouvement New Age est plein de ces gens si gentils et pleins de bonne volonté mais qui n’ont rien compris. La vie leur fait trop peur.

JL : La peur. C’est la seule explication. La recherche d’une sécurité durable dans un monde où tout change et tout meurt. Tout le monde est là.

Après ces considérations, je voudrais vous demander si de votre côté vous recherchez des résistants et si vous en avez trouvé? Je parle de résistance en conscience.

KEVIN : Les résistants sont anonymes et ne se font pas connaître, ce qui est préférable. Lorsque la persécution commence, il ne doit pas se faire remarquer. La conscience n’est pas visible si nous restons silencieux. Je ne conseillerai à personne de jouer les héros contre des armes à micro-ondes.

S’il y a une proportion suffisante de consciences éveillées, alors la situation peut s’inverser positivement. C’est le message que je voudrais faire passer. Le reste est secondaire.

JL : Oui, le reste est accessoire. Mais pour l’anecdote, pourriez-vous nous en dire plus sur ce pouvoir qui va déloger les Illuminati de leur perchoir? Je crois que cette nouvelle ferait du bien au moral des gens que je connais.

KÉVIN : D’accord. Je vous en dirai quelques mots, selon ce que je sais et ce que je suis autorisé à révéler. Et si on vous interroge, vous pouvez dire que vous n’en savez pas plus que ce que je vais vous dire maintenant. D’accord?

N’attendez pas de moi que je vous donne des noms et des adresses où vous pourriez envoyer un coupon d’adhésion ou demander : « chers amis de la fraternité Z, veuillez m’envoyer votre emploi du temps pour voir s’il m’aide à m’intéresser ». Ce genre de messages…

Alors l’Armée de la Résistance qui m’inspire – par télépathie – est différente de tout ce que vous connaissez. Cette fraternité est absolument secrète. Elle est puissante. Elle ne poursuit ni un but spirituel ni un but strictement politique. Elle est constituée comme une armée mais ses armes sont du domaine des forces et des radiations. Elle agit avec justice et rigueur car elle se bat pour la reconquête du monde. Elle n’est pas non-violente avec les violents. Elle mène une guerre sans merci contre les organisations qui utilisent la magie de coercition.

C’est un groupe qui s’est préparé en secret dans des lieux intraterrestres.

Il peut défier les moyens les plus sophistiqués des armées de l’ordre mondial. Sa détermination est totale et son plan à long terme est de jeter des bases saines pour les civilisations à venir. J’ai presque tout dit.

Cette armée reprendra le contrôle du plan terrestre en harmonie avec les forces cosmiques purificatrices. Mais il y aura des conflits, longs et terribles. Les puissances négatives lanceront des offensives qui feront croire à leur victoire finale. Prise entre des camps opposés, l’humanité abdiquera toute volonté, et ne servira à rien car elle s’est toujours abandonnée au plus fort.

On peut dire que la grande guerre d’Armageddon, dont elle est l’enjeu, se déroule hors de sa volonté. Collectivement, l’humanité est comme une grande sphère qui flotte dans l’espace. A sa surface, des scènes animées se déroulent comme sur un miroir. Les humains regardent et souffrent sans comprendre. C’est comme ça d’âge en âge, jusqu’au réveil. Et cet éveil ne se produit que grâce à des individus conscients qui, les uns après les autres, allument la flamme de l’esprit.

Nous percevons ces minuscules points lumineux à la surface de la sphère : ce sont eux les libérés. Ils forment une chaîne lumineuse, un sillage d’étincelles qui semblent flotter hors de la sphère, sur une autre dimension. Ces êtres reconnectés à la source universelle annoncent la réintégration du tout car bien qu’ils soient spirituellement sauvés ils restent membres de la vague de vie humaine.
Aucun groupe ne représente notre fraternité. Aucune personnalité ne parle en son nom car elle n’a pas besoin de relais ou de porte-parole.

Son activité a été repérée par les puissances planétaires car elle active des rayonnements qu’elles ne peuvent assimiler. Ils sauvent la face mais ils sont aux abois. Bientôt, ils ne pourront plus se cacher et ce sera un moment douloureux pour l’humanité à cause de leur colère. Nous allons vers une guerre de tous contre tous. Restez vigilants, ne prenez parti pour aucun camp national, racial ou religieux, car tous sont condamnés.

Nos adversaires souffrent et souffriront de plus en plus. Les mariolles qui se pavanent devant les caméras et sur les tribunes montreront leur vrai visage. Notre fraternité les oblige à accélérer leur programme à la hâte, et ils commettent des bévues qui leur seront fatales.

Vous ne pouvez pas imaginer la panique qui s’empare des Illuminati des hauts rangs car ils savent qu’après la dernière bataille, ils seront forcés de quitter le pont, laissant la place aux nouvelles forces civilisatrices.

Mais avant cela, vous verrez l’abomination de cet âge sombre. Je vous supplie de croire que l’ordre mondial ne vivra pas et que son messie finira mal. Message terminé.

JL : Quel programme ! Vous devriez venir donner une conférence avec nous. Les gens ont besoin d’entendre ça. Pour ma part, j’ai souvent imaginé un scénario similaire, et je sens que tout cela est probable, car nous ne pourrions pas être complètement abandonnés sur le plan physique.

Sur le plan spirituel, la question ne s’est pas posée, car rien ne peut affecter durablement l’esprit invincible qui est en nous. L’individu peut s’en tirer s’il devient conscient. Nous sommes surtout de la bile pour les créatures qui souffrent : les règnes végétal, animal, élémental, angélique, cruellement martyrisés et massivement empoisonnés. Qui est plus innocent que la nature et les créatures qui l’habitent?

KÉVIN : Désolé. Je ne ferai pas de conférence ici ou ailleurs, parce que peut-être que je serai autorisé à parler, mais j’ai peur de ne jamais pouvoir partir.

Je connais les services. Je te l’ai dit, si tu es interrogé sur mon récit, ton seul souvenir sera cette interview dont tu détruiras la bande après retranscription pour que ma voix ne soit pas identifiée.

JL : Votre voix pourrait-elle vous trahir? Je vois. D’accord, la bande sera détruite après la transcription, et seul ce dialogue écrit restera. Je ne sais rien d’autre, ni d’où tu viens, ni où tu vas, et à part notre dialogue, je ne sais rien de toi si ce n’est que tu es un homme blanc, d’une cinquantaine d’années, aux cheveux roux, de taille moyenne, vêtu d’un polo bleu et d’un pantalon beige, un touriste américain typique. Tu es venu seul chez moi, ta femme t’attendait à Paris, je suppose. Et, après quelques heures, vous êtes parti pour une destination inconnue.

KEVIN : Affirmatif. Il ne faut pas oublier que ce combat est douloureux et qu’il demande un effort gigantesque. Les êtres humains ne sont pas appelés à intervenir en ce moment.
Je vais conclure. Je sais que ma démarche peut sembler inquiétante. Je suis un retraité sans chichi dans la vie normale, mais en réalité je suis plus en service que jamais.

Je n’ai pas travaillé pour une autre nation ou au service d’une race extraterrestre, mais mes états de service actuels vous sembleraient surréalistes. Je suis venu en Europe pour prendre la température car le moment est venu d’identifier ceux qui pourraient nous rendre des services le moment venu – ou qui nous seront utiles pour nous aider si leur activité ne va pas à l’encontre de notre stratégie.

C’est le marché. Je te souhaite bonne chance. Ce premier contact est excellent. Et toi?

JL : Eh bien oui, tout à fait. C’est un peu confus, mais je pense que nous sommes synchronisés. Nous sommes frustrés car l’avant-goût de votre mystérieuse armée de libération nous donne envie d’en savoir plus. Pour moi c’est comme un rêve mais je pense que d’autres n’aimeront pas l’idée qu’un conflit fasse rage derrière les apparences.

Tout cela a un côté romantique sur lequel on aimerait en savoir plus. Mais je comprends que rien ne peut être révélé.

Je vois que nos analyses sur la situation politique et spirituelle se chevauchent, ce qui me fait me demander d’où viennent certaines de mes inspirations. Nul doute que beaucoup d’entre nous ont les mêmes intuitions en même temps.

J’ai déjà entendu parler d’une fraternité qui est partie en guerre contre les groupes politico-magiques qui empoisonnent la planète depuis des siècles. Je suis heureux de savoir qu’il peut exister, tout en espérant en recevoir la preuve.

Quoi qu’il en soit, si cette fraternité n’existait pas, il faudrait l’inventer.

KÉVIN : Bien sûr. Il faudrait l’inventer. (rires) C’est bien mon ami. Je vous donnerai des nouvelles, non pas via internet, mais d’une autre manière. Vous pourrez publier mes messages, mais sans rien y ajouter ni en supprimer. D’accord ?

Je dois y aller maintenant. Prends soin de toi, mon ami.

Fin du dialogue avec Kevin

NOTE

Fin septembre, un coup de téléphone : « Je suis un Américain de passage à Paris, et j’aimerais vous rencontrer car j’ai lu vos articles et je suis très intéressé par ces questions ». Ce n’est pas exceptionnel. Un juge italien, membre d’une société secrète, est venu de Florence à Paris pour discuter avec moi.

Ces dernières années, j’ai reçu des dizaines de personnes de toutes tendances : religieuses, ésotériques, maçonniques, hindoues, bouddhistes, ufologiques, magiques, thérapeutiques, journalistes, chercheurs… J’ai reçu des officiers de la RG et des membres de l’Ordre du Temple solaire.

J’ai donc l’habitude des visiteurs spéciaux.

Le rendez-vous était fixé au lendemain en début d’après-midi. Monsieur Kevin voulait venir vers moi. Il est arrivé en train depuis Paris, puis en taxi jusqu’à la maison. Ce jour-là, les membres de la famille étaient partis passer la journée en ville et ils ne sont revenus que tard dans la journée. Nous n’avons pas été dérangés, à l’exception d’un voisin qui est venu chercher un outil dans l’après-midi, mais sans entrer dans la maison.

C’était une journée de septembre très chaude et j’ai servi de l’eau à Kevin avec des glaçons.
Il est arrivé vers 14 heures et le taxi qu’il avait commandé est venu le chercher à 17 heures. Nous avons bavardé pendant trois heures.

Kevin m’a fait une forte impression. C’était un sentiment de puissance et d’euphorie.
Il parlait en américain et moi en français. Je comprends assez bien l’anglais, mais le parler à l’aise sur des sujets particuliers m’est difficile. Curieusement, Kevin m’a compris, bien qu’il ne parle pas français.

En relisant la traduction, j’ai l’impression qu’il avait suivi ma pensée. Sur le même sujet, il aurait parlé une langue différente à un autre interlocuteur. Il s’était complètement adapté à ma structure mentale et psychologique.

Avant de détruire la cassette, j’ai voulu la réécouter, mais il n’y avait plus rien. Je n’aurais donc pas pu en faire une copie, ce qui n’était pas mon intention. La bande a été inexplicablement effacée.
Me serrant la main devant la porte, Kevin a dit qu’il viendrait au début de l’année prochaine.
Je lui ai demandé des copies de Nova Police. Il m’enverra des articles mais je ne sais pas comment puisqu’il n’utilise ni la poste ni Internet.

FIN

Source


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 803 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire