Conscience

La vie inverse l’entropie

Juste trois mots par Paul Rosenberg

La déclaration que je vais faire aujourd’hui est simple… très simple. Néanmoins, je pense que c’est d’une importance capitale. C’est le genre de choses qui, si elles sont suffisamment gardées à l’esprit, peuvent réviser votre univers mental.

C’est le genre de chose qui me donne envie d’écrire : « Méditez là-dessus au moins une fois par jour pendant plusieurs années. Ce concept peut non seulement vous réorganiser, mais pourrait également réorganiser l’humanité.

Alors, voici ces trois mots :

La vie inverse l’entropie.


Si cela semble trop simple ou pas tout à fait clair, pas de problème ; Je vais continuer.

Entropie contre vie

L’entropie (un terme de physique) est la nature de toutes les choses inanimées : les roches, l’eau, l’air, etc. Tout cela s’affaiblit et finit par s’user. Avec suffisamment de millénaires, les vents et les pluies détruiront les montagnes. Compte tenu de quelques milliards d’années, le soleil lui-même s’usera et s’effondrera, mettant fin à nos vents et à nos pluies avec lui.

L’entropie brise les concentrations d’énergie et de choses ; il les étale jusqu’à ce qu’ils soient tous dispersés et que tout soit une masse immense, neutre, homogène… une masse inutile.


Toutes les choses inanimées finissent par se calmer et s’user. Par eux-mêmes, ils restent liés à l’entropie.

Les êtres vivants, en revanche, inversent l’entropie.

Un arbre fruitier, par exemple, absorbe les gaz de notre atmosphère, la lumière du soleil, les minéraux et l’eau du sol. Puis il les organise, les concentre, les harmonise… et produit des oranges, des pommes, etc.

La même chose peut être dite pour tous les êtres vivants. Tous prennent du matériel du monde entropique et inanimé et le concentrent, le rendant utile. C’est ce que fait la vie. Et plus que les « caractéristiques de la vie » que nous avons été obligés de mémoriser et de répéter à l’école, c’est la nature de la vie. À vrai dire, je pense que cela devrait être enseigné comme l’observation centrale de la vie :


La vie se reconnaît à son renversement d’entropie.

La simple matière ne s’organise pas. La vie , d’autre part, se poursuit en se concentrant, en s’organisant et en utilisant de manière productive la simple matière.

(Il y a certains cristaux qui semblent grossir. En fait, cependant, ils s’accroissent plutôt qu’ils ne grossissent.)

Les plantes et les animaux inversent très efficacement l’entropie. Chacun, cependant, est capable d’inverser l’entropie de certaines manières, mais pas d’autres. L’humanité est la grande exception ; nous pouvons inverser volontairement l’entropie. Nous choisissons comment nous allons inverser l’entropie, et nous pouvons choisir des moyens plus nombreux et plus récents, apparemment sans fin… ou nous pouvons éluder de tels choix.

De cette manière, la vieille idée selon laquelle l’humanité est supérieure aux bêtes est tout à fait correcte ; il n’y a rien sur cette planète qui nous ressemble de loin. Nous sommes vraiment « la couronne de la création ».

Retour aux trois mots

Si tout cela est vrai ou même juste en grande partie vrai, il y a d’énormes implications :

♦ Si la vie est la chose qui se trouve au centre de l’utilité et de la survie (l’entropie finirait par effacer toute utilité et survie), alors la fonction, la croissance et l’évolution positive de la vie, en particulier de la vie humaine, est une valeur cardinale… la valeur cardinale évaluer.

♦ Et s’il en est ainsi, la restriction de la vie doit être considérée comme une offense capitale.

♦ L’assujettissement de la vie et de ses actions à des règles créées par l’homme – qu’elles soient vendues comme « la sagesse des anciens », « la voix du peuple », ou quoi que ce soit d’autre – devient une transgression massive contre les fonctions de la vie, et donc une transgression contre la survie et la prospérité.

Si les trois mots sont vrais – ou presque vrais – un grand nombre de choses sont susceptibles d’être remises en question, et donc d’être améliorées .

Et encore une fois, je pense que c’est un concept qui mérite d’être gardé à l’esprit et d’être examiné sur de longues périodes.

Source


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 88 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire