Divulgation cosmique

La vie basée sur le plasma dans l’univers

Un autre regard sur ce qu'on peut appeler la vie.

La vie basée sur le plasma est une vie hypothétique basée sur ce que l’on appelle parfois le « quatrième état de la matière ». La possibilité d’une telle vie non corporelle est un thème commun dans la science-fiction.

Cependant, en septembre 2003, les physiciens ont réussi à créer des caillots de plasma capables de croître, de se reproduire et de communiquer, ce qui répond à la plupart des exigences traditionnelles des cellules biologiques.

Sans matériel génétique dans leur composition, ils ne peuvent pas être qualifiés de vivants, mais les chercheurs pensent que ces curieuses sphères pourraient offrir une nouvelle explication radicale de la façon dont la vie a commencé.

La plupart des biologistes pensent que les cellules vivantes sont nées d’une évolution complexe et longue de produits chimiques, qui a pris des millions d’années, partant de molécules simples en passant par des acides aminés, des protéines primitives, pour finalement former une structure organisée.


Mais si Mircea Sandulovich et ses collègues de l’Université de Cuza en Roumanie ont raison, alors la théorie devra peut-être être révisée.

Ils soutiennent que l’auto-organisation de type cellulaire peut se produire en quelques microsecondes. Les chercheurs ont étudié des conditions environnementales similaires à celles qui existaient sur Terre avant l’aube de la vie, lorsque la planète a été engloutie par des orages électriques qui ont provoqué la formation de plasma dans l’atmosphère.

Ils ont inséré deux électrodes dans une chambre contenant un plasma d’argon à basse température, un gaz dans lequel certains atomes sont divisés en électrons et en ions chargés. Ils ont appliqué une haute tension aux électrodes, faisant jaillir un arc d’énergie à travers l’espace entre elles comme un éclair miniature.


Sandulovich dit que cette étincelle électrique a provoqué une forte concentration d’ions et d’électrons sur l’électrode chargée positivement, qui a spontanément formé des sphères.

Chaque sphère avait une frontière composée de deux couches – une couche externe d’électrons chargés négativement et une couche interne d’ions chargés positivement. À l’intérieur de la limite, il y avait un noyau interne d’atomes de gaz.

La quantité d’énergie dans l’étincelle initiale a déterminé leur taille et leur durée de vie. Sandulovich a réussi à faire pousser des sphères de quelques micromètres à trois centimètres de diamètre. Une couche limite claire qui délimite et sépare un objet de son environnement est l’un des quatre principaux critères couramment utilisés pour définir les cellules vivantes.

Sandulovich a décidé de découvrir si ses cellules répondaient à d’autres critères : la capacité de se répliquer, de transmettre des informations, le métabolisme et la croissance.


Il a découvert que les sphères pouvaient se reproduire, se divisant en deux parties. Dans de bonnes conditions, ils ont également grossi, absorbant des atomes d’argon neutre et les divisant en ions et en électrons pour reconstituer leurs couches limites.

Enfin, ils pourraient transmettre des informations en émettant de l’énergie électromagnétique, faisant vibrer les atomes à l’intérieur d’autres sphères à une certaine fréquence.

Les sphères ne sont pas les seuls systèmes auto-organisés qui répondent à toutes ces exigences. Mais ce sont les premières « cellules » gazeuses. Sandulovich pense même qu’elles ont peut-être été les premières cellules sur Terre, issues d’orages électriques.

« L’émergence de telles sphères est probablement une condition préalable à l’évolution biochimique », dit-il.

Cette recherche soulève la possibilité intrigante que la vie dans tout l’univers puisse avoir une base beaucoup plus large que ce qui est communément admis.

Si la vie dans le plasma peut apparaître naturellement, alors les lieux de sa recherche peuvent être les couches externes ou les intérieurs des étoiles (le Soleil), les magnétosphères des planètes, les régions à haute température et même la foudre en boule.

Anomalien

Lire aussi :

Révélation de James Casbolt sur les clones bio-plasmiques des leaders mondiaux


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 152 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page