Secrets révélés

La Troisième Guerre Mondiale est déclarée…

La Russie déclare : "Nous sommes en guerre avec l'Occident"

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré mercredi une mobilisation partielle en Russie, citant les menaces de l’OTAN de défaite de la Russie sur le champ de bataille et l’anéantissement ultérieur de sa culture, de sa civilisation et de son propre peuple.

Le dirigeant russe a annoncé que seuls les citoyens qui ont été formés dans les principales forces militaires seront appelés – et désormais, ils recevront également une formation supplémentaire.

Il a également annoncé, comme prévu, des référendums dans les régions d’Ukraine occupées par la Russie, à savoir Donetsk, Louhansk, Kherson et une partie de Zaporijia, sur la question de l’union avec la Fédération de Russie.

Le dirigeant russe a affirmé que Washington faisait pression sur Kyiv pour transférer les hostilités sur le territoire de la Fédération de Russie, tout en ajoutant que le chantage nucléaire avait été utilisé, sans donner plus de détails.

Le recrutement partiel signifie que :

  • 1. Environ 1 000 000 à 4 000 000 d’hommes seront appelés aux armes.
  • 2. le rythme de l’industrie de la défense va changer, puisque les usines ne fonctionneront pas sur une base de 8 heures mais sur une base de 24 heures avec trois équipes de 8 heures. De plus, toute l’industrie de la défense produira en fonction des besoins des forces armées de la Fédération de Russie.
  • 3. un nombre inconnu mais certainement important de postes militaires permanents sera annoncé.
  • 4. La totalité des dépenses n’est pas faite pour les quelques territoires des provinces de Kherson Zaporozhye, Louhansk et Donetsk, mais le front s’ouvre maintenant sur la Finlande à la Turquie.
  • Comme il va sans dire, tous les pays voisins de la Russie procéderont à un recrutement similaire de personnel militaire.

²

Les médecins ont été appelés avant son discours

Des scènes de chaos et d’intervention médicale avant le discours de Vladimir Poutine sur la conscription partielle en Russie ont été filmées sept mois après le début de la guerre en Ukraine, selon une chaîne Telegram qui appartiendrait à un ancien employé du Kremlin.

Selon la chaîne General SVR sur Telegram, Vladimir Poutine, avant de se tenir devant la caméra pour enregistrer son discours, a développé une toux sévère et des douleurs thoraciques, à la suite desquelles des médecins ont été appelés.

« Lorsque le président Poutine a préparé son discours et que les préparatifs du tournage ont commencé, il s’est mis à tousser. Plusieurs tentatives de début de tournage ont été annulées en raison de la toux. Après la quatrième tentative infructueuse d’enregistrement vidéo du discours, des médecins ont été appelés à qui Vladimir Poutine s’est plaint de douleurs à la poitrine », rapporte la chaîne Telegram.

Selon la même source, « les médecins ont recommandé de reporter le tournage et ont suggéré à Poutine de subir des tests, ce qu’il a fait ». On rappelle que les premières informations faisaient référence à un discours de Poutine mardi soir, mais celui-ci a été reporté à mercredi matin.

L’auteur du message de Telegram affirme également que « selon un groupe de personnes proches de Poutine, le président russe a invoqué un problème de santé afin de reporter l’enregistrement et de reconsidérer sa décision ».

« Les proches du président de la Russie sont conscients de la procrastination pathologique de Poutine dans la prise de décision et de l’incertitude qu’il possède lorsqu’il s’agit de prendre des décisions clés », déclare « l’initié » du Kremlin.

On rappelle que ces derniers mois, plusieurs publications et apparitions publiques de Vladimir Poutine ont alimenté des rumeurs sur l’état de santé du président russe avant et pendant l’invasion de l’Ukraine.

Shoigu : « Nous sommes en GUERRE avec l’Occident »

Après le discours de Poutine, qui déclarait une mobilisation partielle contre l’OTAN, le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a souligné que la Russie n’était pas en guerre contre l’Ukraine mais contre « l’Occident collectif ».

Le ministre russe a déclaré :

300 000 réservistes à mobiliser, soit environ 1 % des moyens de mobilisation disponibles.
70 satellites militaires et plus de 200 satellites civils et toute l’alliance de l’OTAN travaillant dans l’intérêt de Kyiv.

L’Ukraine a mobilisé près de 300 000 personnes – mais a perdu près de la moitié de son armée.

La Russie a perdu 5 937 personnes.

La conscription n’affectera pas les étudiants – seulement ceux de l’armée de réserve ou ayant la qualification ou l’expérience requise.

Le décret correspondant a été publié par le Kremlin.

Selon le décret, le niveau de rémunération des citoyens russes appelés au service militaire en cours de mobilisation dans les forces armées russes sera égal à celui des militaires servant sous contrat dans les forces armées russes.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci



ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 404 fois, 6 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.