Divulgation Cosmique

La Terre deviendra une Réserve Naturelle et les gens vivront dans des Stations Spatiales

C'est ce qu'affirme Jeff Bezos.

L’exploration de l’espace conduit inévitablement à sa colonisation. D’autre part, l’utilisation excessive des ressources naturelles de la Terre rendra tôt ou tard notre planète inhabitable.

Le milliardaire Jeff Bezos pense que les gens devraient se déplacer dans l’espace à l’avenir et reconnaître la Terre comme une réserve naturelle.

Jeff Bezos possède la société spatiale Blue Origin et est en concurrence avec les sociétés SpaceX et VirginGalactic. Lors du forum annuel à la cathédrale nationale de Washington, il a déclaré que l’humanité devrait quitter la Terre et s’installer dans des stations spatiales pour empêcher la destruction de notre planète.

Selon le milliardaire, la civilisation ne cesse de croître et de consommer de plus en plus de ressources, de sorte que les gens devraient vivre dans des stations spatiales à gravité artificielle à l’avenir.

Bezos soutient que jusqu’à un billion de personnes peuvent vivre dans des colonies spatiales, et si la Terre survit, l’humanité devrait extraire des ressources et produire de l’énergie en dehors de la planète bleue.


Bien entendu, la construction de colonies spatiales nécessite également des ressources, et notre civilisation n’est pas encore suffisamment développée pour les récupérer sur des astéroïdes ou d’autres planètes.

Ainsi, la mise en œuvre de l’idée de Jeff Bezos nécessitera l’extraction de plus de ressources terrestres. Et si des colonies spatiales devaient être créées à partir de ressources obtenues hors de la Terre, le plan du milliardaire se réaliserait dans un avenir très lointain et indéfini.

²

Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci



ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 221 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page