Holistique

Comment optimiser nos facultés de connexion (et lutter contre certaines maladies graves)

Le miracle de la Myéline - Guide nutritionnel

  • 96 % de l’Univers est constitué d’éléments inconnus.
  • 23% est constitué de matière noire qui est seulement détectable par ses effets gravitationnels.
  • 73% est de l’énergie noire qui semble jouer un grand rôle dans l’accélération de l’expansion de l’Univers.
  • La matière ordinaire (les étoiles, les galaxies, les planète, nous) représente seulement 4% de l’Univers.

12500 : nombre approximatif de gènes dans le génome humain dont la fonction reste indéterminée. Cela représente environ 5°% du total estimé de gènes codant les protéines. Et les gènes ne représentent que 2% du génome humain.

Des portions restantes aident à réguler l’activité des gènes.

Environ 3,5% de notre génome consiste en de l’ADN non codant (qui ne code pas les protéines) dont la fonction est inconnue.


Ce que nous ne savons pas …

5 millions : Estimation basse du nombre d’espèces non décrites sur la planète; leur nombre pourrait être aussi élevé que 50 millions. Seulement 1,9 millions d’espèces ont reçu un nom scientifique.

Un grand nombre de bactéries, insectes et créatures des profondeurs marines reste non décrit. On pense que les espèces vivantes aujourd’hui représentent moins de 1% de celles ayant vécu.

85 millions : nombre estimé de cellules du cerveau humain qui ne sont pas des neurones, selon une étude de neuroscientifiques brésiliens (qui date de 2009).


Les neurones représentent moins de 50% de toutes les cellules du cerveau.

Les chercheurs n’ont commencé que récemment à cataloguer les fonctions des cellules restantes connues sous le nom de gliales. Elles pourraient jouer un rôle crucial dans la création d’une substance appelée myéline* qui permet l’isolation des neurones; digérer et nettoyer les cellules mortes du cerveau; et aider à former et maintenir les points de connexion entre les neurones et les autres cellules. (Source)

Et, ce qui nous connecte : la myéline

La myéline est une membrane grasse essentielle qui isole chaque nerf du cerveau et de la moelle épinière comme une gaine plastifiée entoure un fil électrique. C’est cette enveloppe protectrice qui assure la conduite normale des messages nerveux d’une partie du corps à une autre. La conduction rapide des influx nerveux le long des faisceaux nerveux est essentielle à la plupart des fonctions motrices, sensorielles et intégratives du système nerveux central (cerveau, cervelet et moelle) et périphérique (nerfs).

Comment ça marche ?

Les oligodendrocytes forment la gaine de myéline qui facilite la conduction de l’influx nerveux. Un oligodendrocyte déploie jusqu’à 40 feuillets membraneux qui s’enroulent chacun étroitement autour d’un axone pour former un segment de myéline.

Les membranes compactées de la gaine de myéline créent une haute résistance, un isolant électrique à basse capacité, qui permet la propagation des impulsions électriques.


Ce processus est interrompu dans une région démyélinisée de l’axone. La haute capacité de la membrane axonale démyélinisée et la faible résistance de l’espace extracellulaire, par rapport à l’axone, provoquent la dissipation de l’impulsion.

Les maladies de la myéline

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie inflammatoire auto-immune chronique du système nerveux. Celle-ci se manifeste par des troubles moteurs, sensitifs, de l’équilibre, et visuels pouvant être responsables à long terme d’un handicap ; et elle évolue le plus souvent par poussées en nombre variable selon les patients. Cette pathologie se caractérise par une destruction de la myéline, membrane qui forme une gaine autour des fibres nerveuses et permet une bonne conduction de l’influx nerveux. Lorsqu’elle est endommagée, l’information n’est plus transmise correctement ce qui entraîne la dégénérescence des fibres nerveuses et la mort des neurones : des troubles neurologiques apparaissent.

On parle de démyélinisation en cas d’altération anormale de la myéline. Lorsque cette enveloppe est endommagée, les conséquences sont très visibles et peuvent être dramatiques.

Ainsi, la vision, l’ouïe, la parole, la motricité ou la mémoire peuvent être perturbées ou paralysées. Dans de nombreux cas, une paralysie totale ou une mort prématurée sont à redouter.

Suivant les maladies, un seul type de myéline peut être atteint :

  • la myéline du système nerveux central comme dans certaines leucodystrophies et la sclérose en plaques,
  • la myéline du système nerveux périphérique.

Il est plus rare que les deux types de myélines soient atteintes (certains cas d’adrénoleucodystrophies).

Chaque année, des milliers d’enfants ou de jeunes adultes sont victimes de maladies de la myéline, soit de maladies génétiques comme les leucodystrophies, soit de maladies comme la sclérose en plaques qui attaque la membrane de façon sélective.

Comment manger pour régénérer la myéline ?

C’est une question à laquelle il est difficile de répondre dans la mesure où les pistes restent préliminaires et très incertaines. Pour résumer l’état des connaissances, il est possible qu’un déficit en acides gras oméga-3 affecte l’expression des gènes impliqués dans la myélination, ce qui suggère de conserver un bon niveau de consommation en poissons gras, voire huiles de poisson. Des chercheurs évoquent aussi les déficits en vitamine B12 (taux anormalement bas dans la sclérose en plaques), mais on n’est pas sûr que des suppléments de B12 freinent la démyélination ou encouragent la régénération.

Une autre vitamine très étudiée : la vitamine D3 dont on pense qu’elle réduit les réactions auto-immunes à l’origine de la dégradation de la myéline. Pour conclure, dans les études animales, l’alcool est un facteur de risque, de même que le cuivre en excès. Les céréales sont une riche source d’acide folique dans l’alimentation.

L’acide folique et la vitamine B12 sont deux vitamines nécessaires à l’organisme pour la protection du système nerveux et la réparation correcte des gaines de myéline.

Le thé vert permet de réduire l’inflammation dans le corps afin de réparer les gaines de myéline. Les anti-inflammatoires naturels contiennent des acides gras essentiels, de la vitamine C, de la vitamine D, le thé vert ou encore le saule blanc.

Les gaines de myéline sont constituées principalement d’acide gras essentiel appelé acide oléique, un acide gras présent dans les poissons, les olives, le poulet, les noix et les graines. Les acides gras oméga-3 réduisent les inflammations du corps et aident à régénérer les gaines de myélines.

Guide nutritionnel pour régénérer la myéline et nourrir le cerveau

Aliments qui détériorent les gaines de myéline et les fonctions du système nerveux

Graisses nocives ou saturées : évitez à tout prix les frites, les saucisses, minimisez la viande rouge et le lait de vache et dérivés.
Sucre raffiné : ce glucide à absorption rapide est l’un des irritants les plus puissants du système nerveux, il le détériore et, longtemps, il produit une myriade d’affections. Faites tout votre possible pour éviter les sodas, les aliments transformés, les gâteaux et les sucreries, le ketchup et tout ce qui en contient.

Aliments qui nourrissent et réparent les gaines de myéline

Suppléments et vitamines : vous devez prendre des aliments et des suppléments riches en acide folique et en vitamine B12, vitamines essentielles à la protection du système nerveux et à la réparation adéquate de la myéline, ainsi qu’à la prévention des dommages. La recherche a confirmé que les personnes souffrant de sclérose en plaques qui avaient inclu dans leur régime alimentaire un traitement d’acide folique, amélioraient de manière significative les symptômes et la réparation de la myéline.
Acide folique : essentiel au bon fonctionnement du système nerveux. Les aliments qui en contiennent sont : les grains entiers, céréales intégrales, etc.
Thé vert et herbes : inclure des plantes et herbes anti-inflammatoires dans le régime alimentaire : pour protéger les gaines de myéline, il est nécessaire de réduire l’inflammation dans le corps, qui est le pilier du traitement de la sclérose en plaques. Le thé vert, par exemple, ainsi que le thé au saule blanc, au citron ou aux agrumes, la griffe du diable ainsi que les vitamines C et D ne devraient pas manquer à votre alimentation.
Vitamine C : c’est un excellent nettoyant, anti-inflammatoire et antioxydant puissant. Elle est définitivement recommandée pour maintenir un corps en bon état avec un système immunitaire en santé, un corps exempt de graisses et de toxines et de réduire l’inflammation. Tout cela est nécessaire pour que le système nerveux fonctionne correctement et que la myéline soit bien protégée. La vitamine C peut être trouvée dans des aliments tels que les agrumes (oranges, citrons, etc.). brocolis, algues, goyaves, etc.
Les acides gras essentiels : doivent être inclus dans l’alimentation quotidienne, ils sont essentiels à la production et au maintien des gaines de myéline et, composés principalement d’acide oléique. Saviez-vous que votre cerveau est composé à 60% de graisse ? Mais à partir de matières grasses telles que les oméga-3 et les oméga-6.
Acide oléique : les olives sont une source riche de cet acide essentiel, un oméga-6 que l’on trouve également dans les poissons, le poulet, les noix, l’huile d’olive extra vierge et les graines.
Oméga-3 : les poissons d’eaux profondes contiennent de bonnes quantités d’acides gras oméga-3, qui participent aux fonctions cérébrales en améliorant la transmission de l’influx nerveux, en plus de contribuer à réduire l’inflammation du corps.
Vitamine A et D : il s’agit d’un soutien supplémentaire pour le système immunitaire dans des conditions optimales, ainsi que pour la guérison des dommages causés par la myéline ou en cas de maladies démyélinisantes. Les légumes orange comme la papaye, les oranges, les carottes, etc., sont riches en vitamine A, l’huile de foie de morue sont une bonne source de vitamine A, D et acides gras essentiels. La vitamine D a été l’une des meilleures options pour réduire considérablement le risque de démyélinisation et de sclérose en plaques.
Les acides aminés : essentiels à la transmission des messages cérébraux, ils sont le fondement avec lesquelles les protéines sont construites, améliorant ainsi la capacité de communication interne du cerveau. Nous vous recommandons d’inclure dans votre régime alimentaire l’amarante (qui contient tous les acides aminés essentiels dont votre corps a besoin), la levure de bière, les algues telles que la spiruline (qui est également riche en minéraux et en vitamines).
Fruits : le sucre dans les fruits est un élixir pour le cerveau. Consommez 3 ou 4 morceaux de fruits par jour, mais évitez de les combiner avec d’autres aliments, mangez les agrumes à jeun et les plus sucrés, 2 heures après avoir mangé et attendez 20 minutes qu’ils se digèrent. Les pommes, les poires et les pêches sont excellentes le soir, et la papaye ou l’ananas au petit-déjeuner. Les raisins ou les canneberges se mangent entre les repas au lieu de friandises.

En outre…

Vous devez équilibrer votre glycémie en tenant compte dans votre régime alimentaire des aliments riches en glucides à libération lente tels que les grains entiers, les légumes, etc. Ils constituent le meilleur carburant pour le cerveau et le système nerveux. Ils ne forment pas de substances toxiques dans le corps et ne libèrent pas leur énergie de manière constante et progressive.

Buvez suffisamment d’eau : saviez-vous que l’eau est la meilleure impulsion électrique conductrice ? Donc, dans votre alimentation, vous devriez boire au moins 2 litres d’eau pure par jour.
Évitez les aliments très cuits car ils perdent beaucoup de leurs nutriments naturels. Essayez aussi, le plus possible de manger cru.
Graines : les graines sont un excellent aliment pour toutes les fonctions du système nerveux.
Et n’oubliez pas de faire de l’exercice, qui stimule vigoureusement les fonctions générales du corps, aide le cerveau à être bien oxygéné et soulage le stress. Essayez de choisir une activité que vous aimez beaucoup, car lorsque vous vous amusez, votre cerveau sécrète des hormones qui vous causent des états de joie et de bien-être, ce qui aide énormément à stimuler les connexions neuronales.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 200 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire