HolistiqueTV

Comment nos ondes cérébrales et nos idées créent la Noosphère

Le monde invisible est en fait, la vraie réalité...

« Les fils invisibles sont les liens les plus forts. » –Frédéric Nietzsche

De nombreux grands philosophes et théologiens ont dit que nous sommes tous connectés les uns aux autres et avec le monde qui nous entoure. Un type de réseau métaphysique qui relie les humains entre eux, la terre et même le temps.

Comme le philosophe et mystique allemand, Novalis a écrit: « Nous sommes plus étroitement liés à l’invisible qu’au visible. »

Et l’occultiste et magicien, John Dee a dit un jour; « Le message est que tout est lié. Nous avons des aspects animaux, des aspects anthropologiques, des aspects végétaux-animaux.


Dans ma propre recherche de ces connexions invisibles, j’ai demandé : « Quelles sont ces connexions invisibles qui nous relient les uns aux autres et à la terre ? » Et « Est-ce que notre connexion fait partie du simple fait d’être humain, ou y a-t-il un type de cause physique ou biologique en dehors de nous que nous pouvons identifier comme la source? »

Aujourd’hui, je crois que ces connexions invisibles de Neitzche peuvent être mesurées et quantifiées comme jamais auparavant dans l’histoire.

Par exemple, nous savons que les humains ont la capacité de produire diverses fréquences invisibles (vibrations/ondes) qui créent un type de force électrique ou de signature énergétique que la science a pu identifier. En science, on les appelle ondes cérébrales avec cinq fréquences appartenant aux ondes bêta, alpha, thêta, delta et gamma.


Il existe quatre états d’ondes cérébrales qui vont du delta haute amplitude et basse fréquence au bêta basse amplitude et haute fréquence. Ces états d’ondes cérébrales vont du sommeil profond sans rêve à une excitation élevée.

Les quatre mêmes états d’ondes cérébrales sont communs à l’espèce humaine. Hommes, femmes et enfants de tous âges connaissent les mêmes ondes cérébrales caractéristiques. Ils sont cohérents à travers les cultures et les frontières nationales .

Lorsque vous comprenez la science du fonctionnement du cerveau et de la pensée et que vous associez cela à la biologie terrestre, vous comprenez alors comment notre monde et notre civilisation ont été créés. Ils sont créés par des humains dans des états cérébraux bêta qui sont tous engagés dans une interférence constructive avec leur énergie et leurs idées.

Ce sont les principaux philosophes, théologiens et scientifiques qui remplissent les pages de nos livres d’histoire et de textes et sont devenus immortels par défaut en raison de la qualité de leur pensée et de leurs idées.


Leurs cerveaux émettent des électrons et créent des modèles d’ondes d’énergie bêta qui imprègnent l’espace autour d’eux et qui peuvent maintenant être vus à l’aide d’instruments spéciaux comme les machines EEG (électroencéphalographie) qui capturent les ondes cérébrales et enregistrent l’électrogramme de l’activité électrique sur le cuir chevelu. Ils sont également mesurés avec une méthode appelée électrocorticographie (EEG intracrânien).

Ces machines captent l’activité électrique spontanée et les oscillations neuronales ou les ondes cérébrales en plaçant de nombreuses électrodes sur le cuir chevelu d’une personne. Les oscillations neuronales ou le schéma des ondes cérébrales changent en fonction du fait que la personne pense ou non et de l’émotion qu’elle éprouve à ce moment-là.

Les humains qui pensent vraiment sont dans des états cérébraux bêta et gamma à haute fréquence.

Ceci est vu sur un électrocardiogramme comme si leur cerveau était en feu. Ce phénomène dans l’ésotérisme est connu comme une personne qui est vraiment éclairée ou illuminée et la lumière qui émane de son être est appelée une «aura».

Dans la religion chrétienne, ces ondes cérébrales bêta sont connues sous le symbole de « l’auréole ».

Il existe quatre catégories de ces ondes cérébrales, allant de la plus active à la moins active. Lorsque le cerveau est éveillé et activement engagé dans des activités mentales, il génère des ondes bêta.

Ces ondes bêta sont d’amplitude relativement faible et sont les plus rapides des quatre ondes cérébrales différentes. La fréquence des ondes bêta varie de 15 à 40 cycles par seconde. Les ondes bêta sont caractéristiques d’un esprit fortement engagé.

Une personne en conversation active serait en version bêta. Un débatteur serait en bêta élevé. Une personne prononçant un discours, un enseignant ou un animateur de talk-show seraient tous en version bêta lorsqu’ils sont engagés dans leur travail.

Les idées que je théorise deviennent plus grandes (vagues) et se concrétisent dans la civilisation (c’est-à-dire l’âme mondiale/noosphère) à mesure que de plus en plus de personnes participent avec leurs propres idées.

Au sein de la Noosphère, il existe des sphères plus petites, c’est-à-dire des métaverses de connaissances et d’idées qui sont corrélées à leurs catégories de pensée, que ce soit par exemple – la philosophie, la science, la théologie ou même le sport.

Les circuits cérébraux peuvent se syntoniser sur la fréquence d’autres parties du cerveau pertinentes à l’époque comme une radio avec différentes gares. Ils ont rapporté que les animaux (et les humains) ont une carte mentale de l’environnement qui les entoure, constituée de cellules de lieu.

Ces cellules correspondent à des endroits dans l’espace physique et se déclenchent lorsque l’animal atteint l’endroit ou s’en souvient. La zone cérébrale représentant la carte mentale se synchronise sur ces fréquences comme un récepteur radio : c’est seulement l’écoute de l’information qui est importante à un moment donné.

Nous pouvons dire que les principaux penseurs et idées surfent sur la vague proverbiale d’idées constructives qui traversent l’épreuve du temps. Comme il se doit puisque cette énergie est immortelle.

L’activité électrique émanant du cerveau est affichée sous forme d’ondes cérébrales. Il existe quatre catégories de ces ondes cérébrales, allant de la plus active à la moins active. Lorsque le cerveau est éveillé et activement engagé dans des activités mentales, il génère des ondes bêta.

Ces ondes bêta sont d’amplitude relativement faible et sont les plus rapides des quatre ondes cérébrales différentes.

La fréquence des ondes bêta varie de 15 à 40 cycles par seconde. Les ondes bêta sont caractéristiques d’un esprit fortement engagé. Une personne en conversation active serait en version bêta. Un débatteur serait en bêta élevé. Une personne prononçant un discours, un enseignant ou un animateur de talk-show seraient tous en version bêta lorsqu’ils sont engagés dans leur travail.

C’est intéressant parce que lorsque vous étudiez l’histoire humaine et, plus important encore, l’histoire des bonnes idées et philosophies, vous commencez à voir comment les bonnes philosophies, idées et sciences résistent à l’épreuve du temps pour devenir immortelles.

Pendant tout ce temps, les mauvaises philosophies, les mauvaises idées et la science indésirable, qui sont facilement plus nombreuses que les bonnes, sont finalement rejetées comme si elles étaient mortelles et souvent DOA (mort à l’arrivée).

Les mauvaises idées que nous soutenons deviennent des interférences destructives lorsqu’elles ne s’alignent pas sur les bonnes idées d’interférence constructive.

En conséquence, les bonnes idées, nos vagues d’énergie d’interférences constructives deviennent plus grandes et annulent les mauvaises idées en utilisant des interférences destructives.

Ce concept fonctionne de manière très similaire à la technologie trouvée dans les écouteurs antibruit. Les écouteurs antibruit utilisent des interférences destructrices pour minimiser le bruit. Ces écouteurs ont un microphone et détectent les sons externes et produisent des ondes sonores déphasées avec le son entrant pour diminuer son intensité.

Sans les écouteurs antibruit, les humains sont capables de rejeter, d’annuler ou de rejeter les mauvaises idées pour diminuer leur intensité et leur influence. Ces mauvaises idées finissent par être oubliées car les ondes qui les ont créées deviennent de plus en plus petites.

Tous les êtres humains produisent des ondes et des forces invisibles de fréquences différentes en fonction de notre santé, de notre état d’esprit et de nos pensées, ou de leur absence. La science peut désormais utiliser divers instruments et technologies pour les mesurer sous forme d’ondes mentales ou cérébrales, comme les ondes de notre muscle cardiaque coronaire se contractant sur un électrocardiogramme.

En physique, diverses fréquences peuvent provoquer un phénomène appelé « interférence constructive et destructive ».

La définition de l’interférence est lorsque deux ondes se superposent pour former une onde résultante d’ amplitude supérieure, inférieure ou identique . Des effets d’interférence peuvent être observés avec tous les types d’ondes, telles que les ondes lumineuses, radio, acoustiques, les ondes de surface, les ondes de gravité ou les ondes de matière.

Ainsi, lorsque deux ondes se combinent et forment une onde plus grande qu’avant, nous appelons cela une interférence constructive. Lorsque deux ondes de même fréquence voyageant dans la même direction : sont au même endroit au même moment, les amplitudes des ondes s’additionnent simplement. L’interaction des ondes qui en résulte devient corrélée ou cohérente les unes avec les autres, ce qui signifie qu’elles sont constructives.

Lorsque les ondes sont de longueurs d’onde différentes, l’une montante et l’autre descendante en même temps, il en résulte des interférences destructrices. Cela se produit lorsque des ondes identiques se rencontrent qui sont complètement désynchronisées car cela annule la fréquence du signal et l’amplitude à zéro.

Voici deux schémas illustrant cette science.

Presque tout le monde a fait l’expérience d’interférences constructives via nos expériences dans des situations publiques et dans nos relations où nous avons ressenti une connexion.

En mathématiques, l’équation d’interférence constructive est observée en deux positifs égalant un positif, tandis que l’ajout d’un signe positif à un négatif équivaut toujours à une interférence négative ou destructive.

Nous sentons que nous sommes complètement déconnectés d’un certain endroit ou avec des personnes particulières avec lesquelles nous entrons en contact. Cela se traduit normalement par un sentiment intérieur de ne pas appartenir, d’être un étranger et de ne pas pouvoir s’entendre avec certaines personnes dont les longueurs d’onde sont à l’opposé des nôtres.

Cela peut également être comparé à lorsque vous vous amusez ou que vous êtes de bonne humeur où « votre énergie est bonne », ce qui signifie que vous agissez de manière constructive. Puis, tout d’un coup, il y a une bagarre entre les gens.

C’est comme si presque immédiatement, vous ressentiez l’interférence destructrice de l’énergie négative (ondes) et votre estomac ressentait cette mauvaise sensation où il signale que quelque chose ne va pas et votre cœur commencera à s’emballer, vous plaçant en mode combat ou fuite.

Vous voyez, votre énergie positive, c’est-à-dire l’énergie constructive était entrée en contact avec leur énergie négative, ce qui vous plaçait automatiquement dans leur champ d’interférence destructeur. L’équation résultante est maintenant que vous faites maintenant partie des ondes d’énergie d’interférence destructrices par défaut.

Cela peut même se produire lorsque vous regardez une vidéo de personnes qui se battent parce que les manières et les mots transmettent l’interférence destructrice par le biais d’Internet ou de la télévision. C’est pourquoi il est préférable de changer de chaîne ou de regarder d’autres vidéos qui affichent des interférences constructives.

C’est comme être coincé dans un courant de retour dans l’océan. Il n’y a aucun moyen d’éviter d’être aspiré par le courant de retour, il suffit de savoir les identifier, comment les éviter et apprendre à nager loin du courant de retour pour se rendre dans des eaux plus calmes.

Par conséquent, comprenez ce que sont la mauvaise énergie, les mauvaises vibrations et les gens et faites tout ce que vous pouvez pour les éviter et si vous êtes coincé dans leurs champs d’énergie destructeurs, retirez-vous de leur compagnie dès que possible et ne les laissez pas vous affecter ou vous influencer.

Ce que vous faites, c’est revenir à l’interférence constructive en vous retirant de cette situation. Ensuite, pensez consciemment de manière positive à l’expérience et continuez comme vous étiez sans laisser l’incident altérer votre positivité de façon permanente.

Je crois que ce sont peut-être les fils invisibles sous la forme d’ondes d’énergie dont parlaient Neitzsche et d’autres philosophes. Ces ondes créent des liens avec d’autres personnes selon qu’elles sont positives ou négatives, ce qui crée alors des communautés et des métavers dans chaque sphère.

Vous les reconnaîtrez à leurs fruits (constructifs/positifs/créateurs) ou à leur absence (destructifs/négatifs/non créatifs).

L’interférence constructive est ce qui crée la majeure partie du monde qui nous entoure et aussi ce que je crois contribue à créer ce que Platon a appelé l’âme du monde et, plus récemment, la noosphère de Vladimir Vernadsky et Pierre Teilhard de Chardin.

L’interférence constructive humaine crée des ondes (l’énergie humaine qui est électrique) qui vibrent horizontalement en créant des dodécaèdres phosphoriques cristallisés invisibles, qui contiennent des idées et des informations.

Lorsque nous utilisons notre esprit de manière positive et véritablement créative, nous utilisons des interférences constructives qui créent la Noosphère.

Modèles d’énergie qui existent dans le temps et l’espace en dehors des humains, de l’histoire et au-dessus du plan terrestre. Bien qu’ils soient créés par les humains via nos pensées, nos paroles et nos actions en raison d’interférences constructives, ils deviennent éternels.

C’est pourquoi je crois que Platon a dit que tout apprentissage se souvient et je soutiens que toutes les sources d’énergie humaine, c’est-à-dire les bonnes idées et les créations, sont renouvelables. Cela signifie qu’ils peuvent être testés, utilisés et ramenés à la vie quelle que soit l’époque de l’histoire et peuvent être appliqués à chaque race et culture sur terre.

La Terre est alimentée par deux sources d’énergie : une source interne (la désintégration des éléments radioactifs dans la géosphère, qui génère de la chaleur géothermique) et une source externe (le rayonnement solaire reçu du Soleil).

Les interférences destructrices sont liées à la biosphère terrestre et sont magnétiques. cela régit « l’énergie destructrice » qui est temporaire par défaut à travers notre tractus gastro-intestinal, c’est-à-dire notre deuxième cerveau. Cela concerne nos instincts intestinaux humains de base et nos comportements d’animaux.

C’est l’abîme. Le lieu de la pourriture et de la pourriture. Un processus naturel de la terre oeuvre pour éliminer les inaptes, que ce soit leur être même ou leurs mauvaises idées. La poubelle de la nature.

D’où viennent ces ondes, cette énergie et ces fréquences ? Qu’il s’agisse de l’énergie humaine, de la lumière du soleil, des émetteurs radio, des rayons X ou d’Internet, le rayonnement électromagnétique est toujours produit de la même manière. Tout vient des électrons qui gagnent et perdent de l’énergie qui créent divers modèles d’ondes en fonction de la source et les faits sont que chaque morceau de matière dans l’univers émet un rayonnement électromagnétique, y compris vous.

Par exemple, la chaleur dans notre corps est principalement produite par divers produits chimiques tels que le phosphore, qui est une forme de source de lumière et de chaleur qui crée de l’énergie appelée rayonnement infrarouge. Lorsque vous êtes plus actif, mentalement et physiquement, vous créez plus d’ondes et d’énergie qui émettent constamment sous forme de chaleur ambiante, également appelée chaleur corporelle.

On peut utiliser ce qu’on appelle un lecteur thermique ou une caméra pour observer ce phénomène. Même lorsqu’une personne marche sur une surface froide telle qu’un carrelage ou un tapis, elle laisse derrière elle une empreinte d’énergie qui reste pendant plusieurs minutes.

Vous émettez donc actuellement un rayonnement énergétique plus élevé que votre télécommande ou votre four à micro-ondes.

En 2018, le Scientific American a publié un article, « Les hippies avaient raison : tout est question de vibrations, mec ! » , où ils ont parlé des fréquences sous-jacentes à la matière qui semblent provoquer l’auto-organisation spontanée de la vie.

« Toutes les choses dans notre univers sont constamment en mouvement, vibrent », écrit Hunt. «

Même les objets qui semblent immobiles vibrent, oscillent, résonnent à différentes fréquences. La résonance est un type de mouvement caractérisé par une oscillation entre deux états. Et en fin de compte, toute matière n’est que des vibrations de divers champs sous-jacents .

Lorsque différentes choses oscillantes sont proches les unes des autres pendant un certain temps, elles commencent à vibrer en synchronisation. Cela s’applique aux neurones du cerveau, aux lucioles, à la Lune et à la Terre, et bien plus encore. Ce phénomène est appelé « auto-organisation spontanée ».

Dans un article de 2011 dans le Journal of Consciousness Studies (pdf), Hunt explique :

« Littéralement, chaque forme de vie et chaque grain de poussière jusqu’à la plus petite particule subatomique est influencé par le monde à travers les diverses forces qui agissent sur lui. Un électron est influencé par des particules chargées suffisamment proches pour avoir un impact, et par des objets qui exercent une attraction gravitationnelle – et l’électron se comporte en conséquence.

Exister, être dans l’univers, signifie que chaque particule de l’univers ressent une certaine attraction et poussée des diverses forces qui l’entourent, sinon elle n’existe tout simplement pas. Ainsi, l’électron perçoit, comme j’ai défini ce terme, et l’électron est un sujet.

Ce que les humains ont, c’est une « macro-conscience ». Mais cette conscience plus complexe qui nous donne notre riche sens de soi, l’expérience de l’existence, soutient Hunt, est basée sur « une résonance partagée entre de nombreux constituants micro-conscients ». Fondamentalement, toutes les vibrations et oscillations relativement simples qui se produisent individuellement dans divers aspects physiques du cerveau, travaillant ensemble, deviennent extrêmement complexes et fournissent notre conscience de soi.

« La vitesse des ondes de résonance présentes est le facteur limitant qui détermine la taille de chaque entité consciente », écrit Hunt. « Alors qu’une résonance partagée s’étend à de plus en plus de constituants, l’entité consciente particulière devient plus grande et plus complexe. »

Cette théorie de la résonance de la conscience tente de fournir un cadre unifié pour comprendre l’esprit et la matière qui inclut les neurosciences, l’étude de la conscience humaine ou de l’expérience subjective, la neurobiologie et la biophysique. Il offre une explication des différents degrés de conscience dans divers systèmes physiques.

« C’est une question de vibrations, mais c’est aussi une question de type de vibrations et, plus important encore, de vibrations partagées », explique Hunt.

Conclusion

La synchronisation est une sorte de communication physique entre humains qui conduit à une auto-organisation spontanée.

Cela explique comment les personnes instruites, qu’elles soient philosophes, théologiens ou scientifiques, ont tendance à se rassembler avec des personnes partageant les mêmes idées dans leurs métiers respectifs. Tandis que les membres de la famille humaine qui ne participent pas à ce monde d’idées hautement évolué sont les bénéficiaires qui remplissent les fonctions administratives pour créer et construire la civilisation.

Comme s’ils étaient d’un esprit collectif, mais chaque cerveau apporte des idées différentes ou nouvelles à la table qui sont acceptées. devenir immortel, tandis que les idées rejetées semblent mourir et se décomposer.

Ces idées et connaissances acceptées créent ce que je crois être des métaverses au sein de la Noosphère. Petits mondes de consciences séparées au sein de «l’esprit du monde collectif».

C’est pourquoi nous expérimentons chacun le monde différemment les uns des autres et séparément des autres personnes, animaux et insectes. Comme si notre créateur avait voulu que chaque être soit quelque peu différent en utilisant son esprit et son corps à sa manière unique afin que l’évolution de l’un ne soit pas arrêtée par les voies involutives de l’autre.

Ces idées qui meurent et se décomposent seraient un type d’interférence destructrice de l’esprit et de la civilisation humaine via de mauvaises idées qui sont rejetées par nos pairs – passés, présents et futurs.

Ces idées ne parviennent pas à la lumière des autres esprits et de nos textes et livres d’histoire, ce qui signifie qu’elles ne font pas partie de la Noosphère. Elles peuvent commencer comme de grosses vagues au début, mais avec le temps, elles deviennent de plus en plus petites. Le chemin des idées rejetées qui sont sur les vagues d’interférences destructrices.

Au lieu d’être des surfeurs constructifs sur l’océan de la vie immortelle en trouvant et en chevauchant les ondes bêta et gamma traditionnelles de ces êtres éclairés qui ont déjà surfé sur la lumière, ils choisissent le mauvais spot de surf avec des vagues et des requins tueurs.

Une erreur de calcul de l’importance de la Tradition et de la vérité déjà établie. Une erreur critique et mortelle dans la pensée. Cela conduit à la métasphère de l’abîme sombre où les mauvaises idées se synchronisent pour l’éternité se décomposant en un enfer océanique.

Quant à moi, je choisis la vague immortelle honorant les Traditions et les idées de ces grands philosophes et ésotéristes qui nous ont précédés. En un sens, je rejoins les plus grands philosophes du surf de tous les temps qui surfent sur les ondes cérébrales de la Gnose qui n’en finissent jamais.

Seul un vrai philosophe connaît ce sentiment…

Le Guerrier Gnostique

Source


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 128 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire