Divulgation Cosmique

Une source anonyme de la NASA dit que l’agence a l’intention de rechercher des extraterrestres sur Terre

Il semble que la NASA envisage que des aliens se baladent au milieu de la population sur Terre.

Pour la première fois dans l’histoire, la NASA a reconnu que les ovnis – « phénomènes aériens non identifiés » (UAP), comme il est désormais habituel d’appeler des engins mystérieux se précipitant dans l’atmosphère terrestre – dans ses couches inférieures et supérieures, existent réellement. Et ils se sont engagés à faire le point.

Le tournant historique – le pas de géant, comme on l’appelle, commémorant le premier pas de l’homme sur la Lune – s’est produit dans un contexte d’intérêt accru pour les ovnis et après les récentes auditions publiques au Congrès américain sur ces mêmes PAN.

Les membres du Congrès ont interrogé le directeur adjoint du renseignement naval Scott Bray et le sous-secrétaire à la défense pour le renseignement et la sécurité, Ronald Moultrie. Un peu plus tôt, une loi avait été votée obligeant le gouvernement américain à créer un groupe de travail pour étudier un phénomène potentiellement dangereux.

Le Pentagone a répondu à la « menace » l’année dernière. À la suite de l’US Navy, ils ont créé une unité spéciale – le groupe de travail sur les phénomènes aériens non identifiés – UAPTF.

Maintenant, la NASA a décidé de rejoindre officiellement certains de ses spécialistes qui ont traité le problème, comme on dit, sur une base volontaire et de leur propre initiative. L’agence a promis d’aider les militaires et de mener des recherches dans le cadre de son propre projet.

C’est ainsi que le pandémonium actuel a commencé. La photo montre des ovnis que les pilotes américains poursuivent depuis 2004. Les images ont été montrées lors d’audiences au Congrès américain.

Les audiences du Congrès et l’émergence d’une loi spéciale ont été provoquées par de nombreuses histoires de pilotes de l’aviation navale, et surtout, des images sensationnelles, qui représentaient des objets étranges «capturés» par des radars de chasse.

L’armée a également fourni de telles photos – floues, mais fiables

Pendant plusieurs années, les images diffusées sur Internet ont été mystérieusement divulguées. Et au printemps 2020, le département américain de la Défense a déjà mis en ligne ces vidéos – trois d’entre elles – sur son site internet et les a reconnues comme authentiques.

²

Selon les témoignages de pilotes, de techniciens, d’opérateurs d’installations radar au sol et simplement de marins qui se trouvaient à bord de porte-avions, des objets de diamètre atteignaient 15 à 20 mètres, puis volaient rapidement, puis planaient, montaient rapidement à une hauteur de 10 kilomètres sans moteurs ni jets visibles, ont changé leurs trajectoires avec des accélérations de 100 à 1000 g. C’est absolument impossible pour les pilotes humains si des gens, comme nous, contrôlaient ces objets.

Les soi-disant pyramides, et l’objet descendant Tick-tock, déjà vu à côté du destroyer USS Russell.

Parfois, l’engin était caché sous l’eau. Ils ont émergé de sous l’eau sans turbulences ni chocs aériens, qui accompagnent généralement les avions franchissant le mur du son.

La NASA essaie de ne pas mentionner publiquement les extraterrestres.

« Les extraterrestres ne sont pas la seule explication des phénomènes étranges dans le ciel », insiste Karen Fox, porte-parole, porte-parole de la NASA.

Et elle ajoute qu’il est trop tôt pour tirer des conclusions scientifiques sur la nature des PAN – il n’y a pas assez d’observations de haute qualité.

Cependant, une source anonyme au sein de l’agence affirme que la NASA envisage sérieusement de rechercher une vie extraterrestre ici sur Terre.


« Ils ont juste décidé de se concentrer un peu plus près de chez eux cette fois-ci », ajoute le connaisseur.

Autrement dit, les spécialistes de l’agence spatiale américaine ne rejettent pas l’idée d’une intervention extraterrestre dans le phénomène.


Le chef de la NASA, Bill Nelson, après avoir parlé avec les pilotes qui poursuivaient des objets et les attrapaient en vue, a en quelque sorte mentionné :

Qui suis-je pour dire que la planète Terre est le seul habitat d’une forme de vie aussi civilisée et organisée que la nôtre ?

Le chef de la NASA, Bill Nelson, a déclaré aux membres du Congrès qu’il n’avait pas encore compris le phénomène.

Une autre source du gouvernement américain affirme que la NASA commencera très probablement à recueillir des témoignages d’astronautes – d’abord de ceux qui ont vu des OVNIS dans l’espace. Ils visionneront des vidéos et des données de plusieurs missions.

On sait déjà que le Pentagone et la NASA ont admis que les astronautes ont vu des OVNI à plusieurs reprises et ont enregistré ce qu’ils ont vu. Des spécialistes des deux départements ont demandé des images d’archives prises par des caméras équipées sur des navettes et d’autres engins spatiaux.

Certaines données ont été déclassifiées. Par exemple, les tournages et enregistrements réalisés à bord de la station spatiale Skylab-3 en 1973.

Un objet vu par des astronautes américains depuis la station spatiale Skylab-3 .

Le commandant de la station Alan Bean a écrit dans le journal de bord à l’époque :

Par la fenêtre, nous avons vu une lumière rouge brillante clignoter avec une période de 10 secondes… L’objet est devenu plus brillant et a dérivé avec nous pendant 20 minutes ou plus… Puis il a disparu au-dessus de l’horizon… C’était l’objet le plus brillant que nous ayons vu.

Owen Garriott, membre de l’équipage du Skylab 3, a pris des photos, grâce auxquelles les experts ont calculé que l’objet rouge mesurait environ 200 mètres de long.

L’astronaute de Gemini VII, Jim Lovell, a signalé au contrôle de mission un gros objet qu’il a vu à côté du lanceur. Il a confirmé à plusieurs reprises qu’il avait effectivement observé quelque chose de complètement inattendu.

OVNI photographié depuis le destroyer Omaha (USS Omaha).

La NASA traite toute preuve avec l’entière responsabilité – ils ont rappelé Buzz Aldrin , l’astronaute du vaisseau spatial Apollo 11 qui a livré les premières personnes sur la lune. Il a dit qu’il avait vu une lumière dans le hublot, qui se déplaçait avec le navire.

Le « témoignage » d’ Edgar Mitchell – le sixième homme sur la lune est également sous le microscope. Mitchell croyait aux extraterrestres et affirmait qu’une « clique d’initiés » cache les découvertes historiques de l’accident d’OVNI aux États-Unis en 1947 ainsi que les contacts avec des extraterrestres.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci



ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 4 639 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page