Divulgation Cosmique

Une civilisation extraterrestre avancée a créé une autoroute de « Trous de Ver » dans l’espace

Comme dans Stargate, un réseau de portes de étoiles pour aller d'une planète à l'autre.

L’astrophysicien japonais Fumio Abe de l’Université de Nagoya, lauréat du PASJ Award for Distinguished Service (2019), a évoqué dans sa récente publication pour BBC Science Focus la possibilité pour une civilisation ou même des extraterrestres de créer un réseau de transport de trous de ver à travers l’univers.

Un trou de ver est un «pont», jusqu’à présent seulement théorique, capable de plier l’espace et le temps, grâce auquel vous pouvez instantanément surmonter presque n’importe quelle distance. Comme un réseau de portes des étoiles.

Bien que le scientifique n’utilise pas le mot « téléportation », car ce sont des interprétations légèrement différentes, la signification est à peu près la même, la seule différence étant que lorsqu’il voyage à travers un trou de ver, un objet obéit aux lois de la physique quantique, où le temps s’écoule différemment.

Quant à la taille des trous de ver, selon Abe, « ils sont énormes » et atteignent des millions de kilomètres. Malgré cela, ils ne sont pas si faciles à détecter, bien que le scientifique propose une solution.

Si vous plongez un peu dans l’histoire, les premiers à suggérer l’existence de trous de ver ont été Albert Einstein et Nathan Rosen en 1935. Bien que cela paraisse assez simple sur le papier, il était possible de prouver mathématiquement que les trous de ver sont très instables et très susceptibles de s’effondrer. presque immédiatement après leur formation, ce qui les a poussés dans le domaine de la science-fiction pendant de nombreuses années.

Cependant, en 2017, les physiciens Ping Gao, Danielle Jafferis et Aaron Wall ont découvert qu’un tel trou de ver pouvait être maintenu ouvert par enchevêtrement, un lien spécial au niveau quantique.

²

Dans le même temps, le scientifique espagnol Juan Maldacena a suggéré il y a de nombreuses années qu’il existe un lien entre les trous de ver et l’intrication quantique. Avec Alexei Milekhin, de l’Université de Princeton, il a trouvé un moyen théorique de créer de grands trous de ver.

« Si, comme le suggère Fumio Abe, les trous de ver ont un rayon de cent à dix millions de kilomètres et sont aussi communs que les étoiles ordinaires, leur détection peut être réalisée en réanalysant les données précédentes », explique Juan Maldacena.

Il faut une quantité astronomique d’énergie pour maintenir en vie un trou de ver, qui doit laisser une trace. Cela signifie revoir les données SETI précédentes pour trouver ces changements qui nous indiqueraient où mènent ces ponts Einstein-Rosen. C’est ainsi que nous pourrions détecter nos voisins spatiaux.


Si les extraterrestres ont vraiment créé un réseau de trous de ver, alors il peut être détecté à l’aide de microlentilles gravitationnelles. Le fait est que lorsqu’un objet céleste passe entre nous et une étoile lointaine, sa gravité modifie la lumière de l’étoile pendant une courte période.

Cette technique a déjà été utilisée pour détecter des milliers d’exoplanètes et d’étoiles lointaines en étudiant la réfraction de la lumière. Abe suggère qu’il peut être utilisé pour localiser ces trous de ver extraterrestres.


Une théorie aussi curieuse offre à l’humanité un autre moyen de savoir une fois pour toutes si les gens dans l’univers sont seuls ou non. Heureusement, la méthode décrite ci-dessus n’est pas la seule façon de tester cette théorie.

L’article de Fumio Abe comprend quatre autres voies, parmi lesquelles se distingue la découverte des technosignatures et des mégastructures, ces dernières n’étant accessibles qu’aux civilisations extrêmement avancées, et quand nous les comprenons n’est pas encore clair.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci



ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 330 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page