Divulgation Cosmique

Un astrophysicien du SETI promet que les humains rencontreront des extraterrestres d’ici 2036

Les humains rencontreront des représentants de la civilisation extraterrestre intelligente en 2036. Cette prédiction a été faite par l’astrophysicien Seth Shostak de l’Institut SETI.

La conclusion de l’expert est basée sur le fait que toutes les quelques années, la puissance des ordinateurs double, ce qui aidera les gens à trouver des civilisations extraterrestres.

« Afin d’analyser d’énormes quantités de données reçues de l’espace, des ressources informatiques importantes sont nécessaires, on peut donc supposer qu’avec le développement des ordinateurs, l’analyse sera sérieusement accélérée », a-t-il expliqué.

D’ici 2036, les ordinateurs seront suffisamment puissants pour pouvoir trouver des signatures technologiques pointant vers des extraterrestres.

Les technosignatures sont ce que nous, les humains, reconnaîtrions comme des signes d’activité technologiquement avancée. L’exemple le plus connu est celui des signaux radio, que les chercheurs du SETI ont passé les dernières décennies à rechercher. Mais il y a beaucoup d’autres signatures qui n’ont pas été complètement explorées, et d’autres sont conçues en permanence.

Il s’agit notamment des émissions laser, qui pourraient être utilisées pour les communications optiques ou comme moyen de propulsion ; des signes de mégastructures, que certains pensaient être la raison de la mystérieuse atténuation de Tabby’s Star; ou une atmosphère pleine de dioxyde de carbone, de méthane, de CFC et d’autres polluants connus.

« Nous devons étudier des millions de systèmes stellaires pour trouver les traces d’une civilisation extraterrestre avancée », a déclaré l’astrophysicien.

²

Cependant, note le chercheur, même si les gens parviennent à capter un signal extraterrestre, cela ne signifie pas qu’ils pourront établir une communication avec des extraterrestres.

Le Seti, pour «Search for Extra-Terrestrial Intelligence», c’est ce programme américain chargé de repérer la vie extraterrestre dans l’univers.

C’est l’institut que l’on voit s’agiter dans les premières images des films d’invasion alien, ces scientifiques qui ouvrent de grands yeux en entendant le signal annonciateur d’une forme de vie étrangère à la Terre –comme dans Independance Day



Aux critiques pointant du doigt le manque de réussite de l’institut sur ces 50 ans d’existence, Seth Shostak rétorque que «nous sommes toujours dans les tout premiers pas de la recherche d’une intelligence extraterrestre». Et compare cette quête à celle de Christophe Colomb:

«[C’est comme] si Colomb, en cherchant un nouveau continent, avait navigué que 16 kilomètres au large des côtes d’Espagne et s’était retourné en disant, « il n’y a rien! Je pense que cette exploration ne va rien donner! »»

Quant à la question de savoir ce qu’il pourrait se passer si la rencontre avait lieu, Seth Shostak se veut prudent.

Pas de secret d’Etat en perspective selon lui, grâce à l’attention des médias, mais probablement, en revanche, une large incompréhension. Doublée d’une claque à la face de l’humanité:

«Qu’apprendrions-nous? Eh bien, au départ, peut-être pas grand-chose. Si on obtient des informations en provenance d’une société plus avancée que nous […], il me semble aussi incertain qu’on puisse vraiment y comprendre quelque chose. […]

Mais oubliez le message. Le simple fait de savoir que quelqu’un d’autre est là […] pourrait changer nos vies d’une façon très subtile […].»


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci



ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 15 406 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page