Divulgation Cosmique

Preuve de l’existence d’une race d’humanoïdes non-terrestres trouvée dans les grottes de Mongolie


L’expédition mongole a fait sensation dans le monde. Basaan Zoritsalkhan – un explorateur local a organisé l’étude des grottes de la région de Khubsugul. Le fait est que des ovnis sont souvent observés dans ces régions et que des créatures qui ne ressemblent que partiellement à des humains ont erré parmi les résidents locaux.

En 2012, Basaan avait déjà visité ces régions et exploré le lac Khuvsgul, le plus grand lac d’eau douce de Mongolie. Là, il a vu un engin en forme de disque s’immerger dans l’eau et en sortir.

Cependant, l’étude n’a pas fourni de preuves solides pour considérer le lac réservoir comme une base alien. On comprend qu’il soit extrêmement difficile d’explorer un lac de plus de 260 mètres de profondeur et de plus de 2 700 km 2 de surface.

Vraisemblablement, c’est à quoi ressemblent les créatures de Prikhubsugul.

En 2016, Basaan est retourné dans ces régions pour recueillir des informations auprès des résidents locaux où des créatures inconnues ont visité des établissements humains. Elles ont été décrites comme des humanoïdes gris jaunâtre avec une tête aplatie. Leur taille était d’un peu plus d’un mètre, leur visage n’avaient pas de nez pointu et leur yeux ressemblaient à ceux d’un serpent – une pupille étroite et verticale sur le fond d’un iris jaune de l’œil.

Des détails similaires ont été décrits par de nombreux témoins oculaires. De plus, la description était également identique dans les villages voisins. La plupart du temps, les créatures volaient des chiffons et autres ustensiles sans nuire au bétail et aux personnes.

Enfin, en 2018, Basaan Zoritsalkhan a réuni un groupe de personnes partageant les mêmes idées et s’est dirigé vers la région montagneuse. Selon les informations reçues par le Rapporteur spécial, les créatures étaient cachées dans les montagnes, peut-être dans des grottes. Après inspection du donjon, ils ont fait une découverte incroyable !

En descendant vers l’un des trous, l’équipe de quatre hommes s’est retrouvée dans une pièce aux murs étrangement lisses, formant un couloir voûté. Ensuite, ils ont été conduits à travers un passage. Il n’y avait qu’un mètre cinquante plus bas et il était difficile de marcher avec de gros sacs à dos.

Cependant, alors qu’il passait devant lui, Basaan sentit un mouvement devant lui. Une certaine créature, faisant un bruit comme un couinement, s’est cachée derrière plusieurs pierres.


Lorsque les lampes de poche ont été braquées dans cette direction, personne n’a été retrouvé, mais plusieurs dizaines de chauves-souris se sont envolées vers les chercheurs. Probablement, l’habitant de la grotte, en fuyant les membres de l’expédition, qui leur ont fait peur.

Des grottes où se cachent des humanoïdes.

Au fur et à mesure qu’ils creusaient plus profondément, les chercheurs ont remarqué une tendance pour certaines pièces à avoir des murs lisses, dans d’autres, il y avait des renfoncements dans les murs, semblables à de petites niches. Si ces cavités ne pouvaient accueillir des humains adultes de petits squelettes ont été retrouvés dans l’un d’eux. Étonnamment, ils étaient enveloppés dans une sorte de chiffon qui rappelle ceux volés aux habitants des villages aux alentours.


Les passages devenant de plus en plus étroits les 4 hommes ont dû rebrousser chemin tout en ayant réussi à emporter des ossements qui ont été examinés en laboratoire.

Les résultats montreraient 26 différences avec les humains.

L’une des mains remontées à la surface ne comporterait que 2 phalanges sur les doigts, les orbites des yeux seraient situées très près les unes des autres et le crâne serait composé de 40 os, alors que le crâne humain n’en compte que 23. Quant à la dentition du squelette, elle ne comporterait que 8 dents en haut et 8 en bas.

Du côté des analyses ADN, elles auraient révélé que les restes retrouvés ne seraient pas humains. Devant de telles anomalies, les ossements ont été transférés à l’Académie des sciences.

Pour les scientifiques, il n’y a pas de doute, le squelette retrouvé dans la grotte serait d’origine humaine et celui d’un enfant.


Des résultats qui ne convainquent pas le chercheur qui a décidé de monter une nouvelle expédition en 2022, car pour lui, la science conventionnelle n’admettra jamais que la créature est extraterrestre ou qu’elle remet en question la théorie de l’évolution ce dont il est persuadé.

Cela nous rappelle étrangement l’affaire des momies de Nazca… Affaire à suivre…



Que pensez-vous de cet article...? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation

Merci de votre soutien

En faisant un don, vous aidez à maintenir ce site en ligne et ainsi, vous contribuez à l'expansion de la conscience planétaire. Amour, Confiance et Gratitude... Miléna



(Vu 30 fois, 2 visites aujourd'hui)

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :