Secrets révélés

Un arbre russe de 198 ans devient le symbole de la « MAUVAISE PENSÉE »

Au festival de l'abrutissement, il n'y a pas de limite. Un arbre russe banni du concours international de l'arbre de l'année

Un célèbre chêne russe de 198 ans a été interdit de participation au concours européen de l’arbre de l’année en raison du conflit en cours en Ukraine.

Dans une déclaration politique reflétant la vague actuelle de russophobie, les organisateurs du concours ont disqualifié le candidat russe en raison de l’opération militaire de Poutine en Ukraine.

L’arbre qui avait été planté par le romancier Ivan Tourgueniev, a été disqualifié par un panel à Bruxelles, avec un communiqué citant « l’agression sans précédent contre un pays voisin ».

Le concours, fondé en 2011, était censé être un moyen de célébrer les arbres historiques et de développer des liens entre les nations, mais les organisateurs ont trouvé impossible de rester séparés de la politique mondiale. Alors, tout comme d’autres qui boycottent les produits russes, ils ont décidé d’agir rapidement.

Rapports de Summit News : Les responsables ont fait l’annonce mardi, attribuant le prix prestigieux à un chêne vieux de 400 ans en Pologne.

Le New York Times a rapporté que les organisateurs du concours ont identifié l’arbre en Pologne comme étant un symbole d’espoir pour les réfugiés fuyant l’Ukraine .

Les organisateurs ont également noté que la candidature russe au concours, un chêne de 198 ans planté à l’origine par l’écrivain russe Ivan Tourgueniev, avait été retirée en raison de la guerre en Ukraine.



²

La page présentant l’arbre a été grisée, ce qui indique clairement que la participation ne fait plus partie du concours.

Dans un communiqué, les organisateurs de l’Arbre de l’année ont écrit :

« Cette décision n’est pas dirigée contre les femmes et les hommes russes ordinaires. Nous apprécions tous les citoyens actifs de la Fédération de Russie qui luttent pour une société civile libre et la protection de la nature. Cependant, nous ne pouvons pas rester les bras croisés et assister à l’agression sans précédent des dirigeants russes contre un pays voisin.

« L’exclusion de la Russie de la compétition est une étape qui doit être comprise dans le contexte des efforts internationaux pour isoler la Russie afin d’arrêter la guerre », conclut le communiqué.

Cela équivaut à l’ interdiction des chats russes dans les compétitions internationales et constitue un autre exemple d’exhibitionnisme moral complètement débile à la suite de l’attaque contre l’Ukraine, qui se manifeste maintenant sous une forme très dangereuse de russophobie au vitriol.

Source


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Merci



ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 143 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page