Secrets révélés

Trump a donné la solution pour mettre fin à la guerre Israël-Hamas

L'ancien locataire de la Maison-Blanche et candidat républicain à la présidentielle américaine a la solution aux problèmes du Moyen-Orient.

Donald Trump a déclaré qu’Israël devait mettre rapidement un terme à la guerre dans la bande de Gaza et «revenir dans le monde de la paix» –mais il ne faut pas se fier aux mots.

L’ancien et peut-être futur président des États-Unis n’était pas en train d’exhorter le Premier ministre Benyamin Netanyahou à cesser les bombardements ou à rappeler les troupes israéliennes. Bien au contraire: Donald Trump l’incitait à intensifier et à accélérer la campagne militaire, à «terminer le travail sans perdre de temps».

Il a étrillé le président Joe Biden, non pas pour son indulgence envers Israël, comme l’en accusent des critiques de gauche, mais simplement parce qu’il met la pression sur Israël.


«Joe Biden est tellement mauvais pour Israël, a également affirmé Donald Trump. Ils n’auraient jamais dû être attaqués. Si Joe Biden avait été bon avec Israël, ils n’auraient pas été attaqués.»

”Si j’avais été président, cela n’aurait pas eu lieu”

Le monde entier est en train d’exploser avec cet idiot de président que nous avons. C’est le président le plus stupide que nous ayons jamais eu”, déclare-t-il sans détour.

Trump ne tolère pas le temps que dure le conflit. Il précise son souhait qu’Israël remporte une “victoire”, mais déplore que “cela prenne beaucoup de temps”. Il a donc un conseil tout simple à faire parvenir à Netanyahou.

“C’est une déclaration très simple. Finissons-en. Ils doivent terminer ce qu’ils ont commencé, et ils doivent le faire rapidement. […] C’est le seul conseil que l’on puisse donner”, déclare-t-il.

Dans son interview du 17 mars, Donald Trump a aussi accusé Joe Biden d’avoir abandonné Israël pour des raisons purement politiques.

«Israël a perdu beaucoup de gens le 7 octobre, peut-être qu’il l’a oublié, a lancé Donald Trump.

Il se demande: “Où vais-je pouvoir obtenir le plus de voix?” Et il voit les Palestiniens et les manifestations –elles sont très grosses– et il dit: “Je veux aller dans ce sens plutôt que dans celui d’Israël.” Alors, il a lâché Israël d’un coup et juste dit: “Bibi Netanyahou ferait bien d’aller voir ailleurs.”»

Donald Trump a affirmé qu’à son époque, le monde était proche d’une ère de paix et que même l’Iran aurait pu rejoindre les « accords d’Abraham ».

« Nous avons besoin de paix dans le monde. Nous en étions proches avec les accords d’Abraham et je parie que nous y aurions également inclus l’Iran », a-t-il affirmé.

Trump a également répété qu’Israël n’aurait pas été attaqué s’il avait été président des États-Unis, car l’Iran sous son mandat « aurait été appauvri et n’aurait pas donné d’argent au Hezbollah ».


L’ancien président a critiqué Joe Biden et le chef de la majorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer, pour les critiques sévères adressées au Premier ministre Benjamin Netanyahou.

« Soudain, il jette Israël aux oubliettes en disant que Netanyahou devrait partir », a-t-il lancé.

Selon lui, les États-Unis ne devraient pas dicter à leurs alliés comment diriger leur gouvernement.

« Cela ne fait aucun doute », a-t-il affirmé. « Les démocrates sont très mauvais pour Israël », a-t-il ajouté.

Pour Trump, l’attaque de l’Iran contre Israël expose la « grande faiblesse » des États-Unis sous Biden.

Donald Trump sort les griffes.

L’Iran a attaqué Israël en riposte à la frappe contre son consulat à Damas, début avril. Des drones et des missiles ont été lancés dans l’État hébreu, une offensive qui fait craindre une explosion au Moyen-Orient. Sur son réseau social, Social Truth, l’ancien président des États-Unis a condamné l’attaque iranienne :

« Israël est attaqué ! On n’aurait jamais dû permettre que cela se produise – cela ne serait jamais arrivé si j’avais été président ! »

Sur X, des internautes n’ont pas manqué de rappeler au milliardaire qu’une base américaine avait été prise pour cible par les Gardiens de la Révolution, lorsqu’il était au pouvoir.

« Que Dieu bénisse le peuple d’Israël. Ils sont attaqués en ce moment. C’est parce que nous faisons preuve d’une grande faiblesse », a-t-il ajouté.

Face à la première attaque directe menée par la République islamique d’Iran contre le territoire d’Israël, Joe Biden a condamné l’offensive.

Sur X, le président des États-Unis « condamne les attaques iraniennes dans les termes les plus fermes ». Avant d’ajouter que son engagement « en faveur de la sécurité d’Israël face aux menaces de l’Iran et de ses relais (dans la région) est inébranlable ».

En 2020, Trump avait demandé à ses conseillers, qui l’en ont dissuadé, s’il pouvait bombarder une installation nucléaire iranienne. Ainsi, il aurait empêché son successeur de renouer le dialogue avec Téhéran.

Le 8 mai 2018, Donald Trump annonçait le retrait des Etats-Unis de l’accord sur le programme nucléaire iranien et le rétablissement de lourdes sanctions économiques contre Téhéran. L’accord, conclu en 2015, avait permis la levée d’une partie des sanctions contre Téhéran en échange de son engagement à ne pas se doter de l’arme nucléaire.

Trump n’était pa dupe de la fourberie de Téhéran.

Deux jours après l’assassinat de Ghassem Soleimani, l’un des hommes forts du régime iranien, Donald Trump menaçait l’Iran de frapper 52 sites « de très haut niveau ».


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.



Aidez Elishean à survivre. Merci


ELISHEAN 777 Communauté pour un Nouveau Monde

(Vu 283 fois, 1 visites aujourd'hui)
Bouton retour en haut de la page

En savoir plus sur Elishean 777

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading