Le roi Salomon était célèbre pour sa sagesse, sa richesse et son pouvoir et de nombreuses légendes entourent son nom. Selon un récit intéressant de la littérature talmudique, il a construit le premier temple de Jérusalem avec l’aide du Shamir, une substance ou un appareil (parfois appelé ver) capable de couper la pierre, le fer ou même le diamant.

Une telle substance ou un tel dispositif serait considéré comme très avancé même selon les normes d’aujourd’hui. Cependant, au 10ème siècle avant JC, cela aurait été considéré comme quelque chose de magique.


Compte tenu de la possibilité que des extraterrestres visitent la Terre dans les temps anciens, le Shamir aurait-il pu être le produit d’une technologie extraterrestre?

Interprétation d’artiste du Premier Temple de Jérusalem.

Comme le raconte l’histoire, Salomon voulait que le temple favorise la paix, il a donc décidé de ne pas utiliser d’outils qui pourraient également provoquer des effusions de sang et la guerre.

Référencé tout au long du Talmud et des Midrashim, le Shamir était réputé avoir existé à l’époque de Moïse, comme l’une des dix merveilles créées à la veille du premier shabbat, juste avant que YHWH ait terminé la création.

Moïse aurait utilisé le Shamir pour graver les pierres Hoshen (plastron sacerdotal) qui étaient insérées dans le pectoral. Le roi Salomon, conscient de l’existence du Shamir, mais ignorant son emplacement, commanda une recherche qui révéla un « grain de Shamir de la taille d’un maïs d’orge ».

Les artisans de Salomon auraient utilisé le Shamir dans la construction du Temple de Salomon. Le matériau à travailler, que ce soit la pierre, le bois ou le métal, a été affecté en étant « montré au Shamir ».

Suivant cette ligne de logique (tout ce qui peut être « montré » doit avoir des yeux pour voir), les premiers érudits rabbiniques ont décrit le Shamir presque comme un être vivant.

D’autres sources anciennes, cependant, le décrivent comme une pierre verte.

Une gravure du modèle célèbre et très exposé du Temple de Salomon créé au cours des années 1600 par le rabbin Jacob Jehudah Leon, qui mesurait 80 pieds de circonférence et 13 pieds de haut, et était basé sur les informations contenues dans le Livre des Rois de la Bible, Livre de Samuel, et Livre des Chroniques

Dans le Livre des Rois, il est écrit :

« Car la maison, pendant qu’elle était dans le bâtiment, était construite en pierre préparée à la carrière ; et on n’entendit ni marteau, ni hache, ni outil de fer dans la maison pendant qu’elle était en construction.

Le midrash nous dit :


« Les pierres se sont déplacées d’elles-mêmes ; ils volèrent et se dressèrent d’eux-mêmes, s’installant dans le mur du Temple et l’érigeant.

Les récits diffèrent quant à la façon dont le roi Salomon est entré en possession du Shamir. Certains disent qu’il lui a été donné par Asmodée, le roi des démons tandis que d’autres disent qu’il lui a été apporté par un aigle sacré. En tout cas, il n’était pas plus gros qu’un « seul grain d’orge-maïs ».

Mais l’aspect le plus intrigant du Shamir est la façon dont il a dû être conservé. Les navires réguliers étaient impropres à le stocker car ils se sont désintégrés. Au lieu de cela, il devait être enveloppé dans de la laine et conservé dans une boîte en plomb remplie de son d’orge.

C’est ce qui donne foi à cette légende, car les contes folkloriques ne feraient pas une boîte de plomb plus résistante qu’une boîte de fer ou d’or.

La partie la plus déroutante de cette histoire est que personne ne sait vraiment ce qu’était le Shamir.

De plus, le bien le plus précieux du roi Salomon n’a pas duré. Selon les textes hébreux, le Shamir est devenu inactif au fil des ans. Au moment où Nebucadnetsar a détruit le temple en 587 avant JC, il avait perdu tous ses pouvoirs.

Sur la base de cette description, beaucoup en sont venus à croire que le Shamir était en fait de nature radioactive.

Les diverses sources hébraïques qui font référence au Shamir

Dans le Talmud Sota 48a, les Sages d’Israël, les ‘Hakhamim, affirment que depuis la destruction du second Beth Hamikdach (Temple), personne ne sait où le Shamir a été caché.

Tossefot, passage Chekol Mizbéa’h sur Talmud Soucca 49a, Tossefot, passage Avanim sur Talmud Zeva’him 54b, Daf ‘Al Daf sur Talmud Guitin 68a.

Rabbi Moché ben Yossef Trani, l’auteur du Beth Élokim [Cha’ar Hayessodot, chapitre 23] dit que l’endroit où se trouve le Shamir est caché de tous, pareillement à l’endroit où est enterré Moché Rabbénou (Moïse).

Le Midrach Téhilim 78 § 11 nous dit qu’il a servi à Salomon à tailler les pierres du Temple sur lesquelles la Torah interdit de brandir le fer (Deut. 27:5). Il le décrit aussi comme ayant la taille d’un grain d’orge conservé dans de la limaille de plomb et que si on le déposait au sommet d’une montagne ou d’un roc, il les traverserait de haut en bas.


Un ver qui permet de creuser des tunnels dans la roche…?

Ni l’une ni l’autre de ces sources n’indique qu’il s’agirait d’un ver et ses caractéristiques rappellent étrangement celles du radium..

Il existe un autre Midrach rapporté par le Yalqout Chiméoni sur I Rois 6, § 182. Ce Midrach comporte des détails qui l’apparentent à la littérature fantastique mais il ne rajoute pas grand chose à notre connaissance du shamir.

En tout cas, diverses sources mentionnent qu’il a été créé durant les Six jours où Dieu a façonné le monde et attendait qu Jardin d’Eden qu’on vienne le chercher pour bâtir le Temple. Lorsque le Temple a été détruit, le shamir a été caché.

Maïmonide et Rachi sur le Shamir, estiment qu’il s’agissait d’un animal vivant. Le Talmud affirme que c’est le « regard » d’une créature vivante qui provoquait la cassure de bois ou de pierre.

Selon Rabbi Ba’hya dans le Talmud, le shamir fut utilisé la première fois du temps de la construction du Tabernacle afin de graver les noms des tribus sur les pierres précieuses enchâssées dans le pectoral du Grand prêtre.

Les dirigeants des Cananéens ainsi que des autres nations réalisèrent la valeur du shamir mais ne purent jamais le localiser. Le Midrach raconte que même le roi Salomon n’avait aucune idée de l’endroit où le trouver quoiqu’il sût en avoir besoin pour construire le Temple. Afin de se le procurer, il parcourut le monde, au point même de prendre contact avec des démons.

Créés également à la tombée du jour la veille de Chabbat, lors des Six jours de la Création, ces êtres avaient tant soit peu une relation avec le shamir et les autres phénomènes surnaturels créés pendant ce crépuscule exceptionnel. Toujours d’après le Midrach, Salomon consulta le roi des démons; celui-ci n’était pas en possession du shamir mais savait que l’ange de la mer l’avait donné à la huppe (dou’hifat Lévitique 11,19), un oiseau qui en avait besoin pour survivre. Finalement, le roi Salomon le lui prit.

QUELLE ÉTAIT LA CAUSE DU « REGARD » PÉNÉTRANT DU SHAMIR?

Par définition, une créature surnaturelle faite par D.ieu afin d’accomplir des miracles particuliers ne peut être étudiée rationnellement. Néanmoins, la science regorge de théories reliant des phénomènes naturels avec le surnaturel. Dans cet esprit, le « regard » du shamir qui était capable de fendre le bois et la pierre, pourrait être expliqué selon les différentes méthodes suivantes :

  • 1. Production d’ondes de hautes ou de basses fréquences qui pourraient provoquer la résonance de la structure moléculaire des matériaux et par là les perturber.
  • 2. Production d’un faisceau lumineux concentré tel que le « rayon laser ».
  • 3. Radioactivité.

Selon Immanuel Velikovsky et Frederic Jueneman, le shamir pourrait être une substance radioactive.

Ils s’appuient sur le fait qu’une boîte en plomb serait le moyen le plus logique pour conserver en toute sécurité un radionucléide hautement actif. Par conséquent, le « regard » du shamir aurait pu être un rayonnement alpha.


Celui est constitué de particules de très forte énergie qui peuvent détruire ou décolorer tout corps qui leur est exposé. Le fait, comme cela a été rapporté, que la puissance du shamir décroît au cours du temps jusqu’à sa complète inactivité est caractéristique de la désintégration radioactive et de la période d’activité (temps pendant lequel la moitié des noyaux de l’élément s’est désintégré).

Le Talmud dit que la précision nécessaire pour graver les noms des tribus sur les pierres précieuses du pectoral du Grand prêtre sans perdre le moindre produit était humainement impossible.

Cela n’aurait posé aucune difficulté si l’on avait utilisé un composé radioactif (en suivant l’idée de F. Jueneman). Le tissu en laine et le son d’orge qui emmaillotaient le shamir étaient transparents à son rayonnement alors que le récipient en plomb était complètement opaque. Si l’encre utilisée contenait du plomb, la surface des pierres précieuses sur laquelle on écrivait, se décolorait graduellement après avoir été exposée aux radiations du shamir. En éliminant ensuite cette encre, on laissait apparaître le texte en contraste avec le fond, ce qui donnait une impression de profondeur d’écriture.

La plupart des gemmes, tels que le diamant, le saphir, l’émeraude ou la topaze, sont décolorés par la radioactivité. D’autres pierres précieuses, comme l’opale, sont constituées de cristaux de silice hydratée. Le rayonnement alpha les désintègre en rompant la liaison avec l’eau ; celle-ci se volatilise sans laisser de résidu.

Tout cela signifie que pas même un éclat était perdu ; tout ce qui restait de la pierre était une texture opaque ou granulaire.

Le roi Salomon était-il l’un des rares humains choisis, dotés d’une technologie extraterrestre?


Que pensez-vous de cet article ? Inscrivez-vous et rejoignez la conversation


Merci à tous pour votre soutien.

Beaucoup d'entre vous sont avec moi, par le coeur et la pensée, et je vous transmet ma gratitude... Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières... En partageant les articles que vous avez aimé... En achetant vos livres et vos produits préférés sur Amazon via ce site... En faisant un don sécurisé sur Paypal... Ou les trois en même temps... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci








Elishean777 : Communauté pour un Nouveau Monde © elishean/2009-2021

Tags:

0 Commentaires

Laisser une réponse

Imaginer un Nouveau Monde © Elishean 2009 - 2021

CONTACT

Vous pouvez nous envoyer un e-mail et nous vous répondrons dès que possible.

En cours d’envoi
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account

%d blogueurs aiment cette page :